GRYFFONDOR : 620 pts | POUFSOUFFLE : 283 pts | SERDAIGLE : 612 pts | SERPENTARD : 245 pts
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !
Les inscriptions pour les deux prochains matches sont d'ores et déjà ouvertes, retrouvez Serpentard VS Gryffondor et Poufsouffle VS Serdaigle !

Partagez

Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Bartemius Croupton Sr



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 212
| AVATARS / CRÉDITS : © bazzart
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui avec un masque de mangemort ou n'est-ce pas son fils qui lui ressemblera tant ?
| PATRONUS : Un serpentaire, prédateur de tous les animaux rampants.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON Empty
MessageSujet: Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON EmptyMer 19 Déc 2018 - 12:15

Le Comté de Norfolk était un lieu particulièrement charmant pendant l’hiver pour le calme - lointain de la frénésie londonienne - qu’il offrait à ses habitants. Il était célèbre depuis 1595 chez les sorciers pour accueillir la résidence de villégiature des ministres de la magie ; et depuis autant de temps chez les moldus sous le nom de manoir des horreurs. Henry Walpole, un sorcier particulièrement facétieux, avait à cette époque effrayé tous les moldus du coin en feignant d’être pendu trainé et équarri.

La famille Minchum qui invitait pour la seconde année consécutive le couple Croupton et leur fils à séjourner quelques jours chez eux à l’occasion des fêtes souhaitait-elle consacrer une nouvelle tradition de noël ? Le manoir géorgien se trouvait suffisamment grand pour permettre à Bartemius de s’isoler dans une salle qu’il avait improvisé en bureau de quelques tours de baguettes aussi « ne se trouvait-il pas bougon de la curieuse situation » avait-il expliqué à son épouse. Il préférait lui cacher que la décision de les éloigner de leur foyer avait été décidée par le bureau des aurors. Les lettres de menaces pesant sur leur tête à tous se trouvaient plus sérieuses cette année. L’homme de fer, qui avait quitté le premier la table du petit-déjeuner, se trouvait ce matin animé du même souci de dissimulation tandis qu’il triait les fameuses cartes de noël reçues par les membres les plus zélés de leur communauté. Les traits grossiers du sorcier semblaient avoir été taillés au burin et aucun sourire ne chancelait sur son visage tandis que les mots doux ou encourageants se succédaient sous ses yeux. Il tendait ces cartes là d’un même geste, répété et désincarné, à Winky laquelle, pauvre petite chose tremblotante en haut de son escabeau, les accrochait sur un fil à l’aide de pinces à linges selon un très vieil usage anglais. Le maître ne s’était jamais trouvé scrupuleux du vertige dont souffrait leur elfe. Lui-même se trouvait occupé à alimenter le brasier de la cheminée avec les autres mots, ceux dont la lecture le conduisait à se tordre le coin de la moustache. Il avait les tempes grisonnantes et semblait parfois, quand il était ainsi voûté sous le poids du labeur, bien plus âgé qu’il ne l’était véritablement. Une carte de noël lui arracha finalement un petit rire et lui rendit un peu de sa jeunesse. « Tiberius McLaggen est doué pour ne pas se faire oublier ! - le jeune homme avait rejoint depuis peu le département de contrôle et de régulation des créatures magiques et, fort d’un talent certain pour lier amitiés, il ne faisait aucun doute qu’il gravirait rapidement les échelons ! - Il nous recommande de profiter de notre séjour ici pour partir à la chasse aux licheurs ! Il écrit que le Norfolk en est plein ! » finit-il de partager son amusement en se tournant enfin, bras sur le dossier du confortable canapé, vers son hôte et ami. Ses yeux noirs brillaient à nouveau. « Ton père t’a-t-il déjà appris à chasser ? Il était plutôt adroit à son époque ! » avisa-t-il d'un nouveau coup d'oeil le fils qui n’était pas le sien. Il n’était pas dur de deviner que lui-même n’avait jamais appris la chasse à Junior, pas plus qu’il n’avait d’ailleurs jamais partagé aucune activité avec lui. Il se releva finalement pour retrouver toute sa droiture et encercla la taille de sa charmante épouse en compagnie de sa meilleure amie. « Débarrasser la terre de vilains démons aujourd’hui, est-ce que cela entrerait dans votre définition de la charité, Mesdames ? ». La date était celle du vingt-six décembre - encore communément appelé boxing day - et la tradition exigeait en effet de faire preuve de charité à l’égard des plus démunis lors de ce jour. Croupton Senior, selon toute vraisemblance, ne prendrait donc jamais congé de l'ingrate tâche de nettoyer leur pays.

dragées:
 


Dernière édition par Bartemius Croupton Sr le Mer 9 Jan 2019 - 12:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ministre Harold Minchum



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 334
| AVATARS / CRÉDITS : › Michael Fassbender
| SANG : › Né-moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le chaos
| PATRONUS : Un Berger allemand
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON Empty
MessageSujet: Re: Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON EmptyJeu 20 Déc 2018 - 0:11

La fin de l’année approchait et avec elle le dix-huitième mois de mandat d’Harold. En plus d’un an depuis cette élection, quel bilan le Ministre pouvait-il tirer ? La situation actuelle n’était ni pire, ni meilleure. Il n’avait pu que se féliciter d’avoir empêché cet attentat lors de la Coupe du Monde de Quidditch grâce à ses mesures protectionnistes, mais malheureusement le climat s’était relativement tendu après le procès du Langue-de-Plomb Graves. Cette histoire avait remué la presse magique, certains parlaient de Sortilège Impardonnable, d’autres pointaient du doigt la faiblesse du Ministère. En très peu de temps, Minchum avait été assailli de toutes parts, envahi de lettres triées avec soin par sa secrétaire Bones, demandé par les journalistes pour une interview spéciale. Un an et demi de mandat, et Harold avait l’impression de courir de partout chaque jour sans prendre le temps de se poser avec sa famille. Bien sûr qu’il en avait parlé avec sa femme, mais son poste était tel qu’il avait obligation d’être sur tous les fronts. Ses conseillers étaient là, bien sûr, tout comme son ami Bartemius, mais en attendant il portait la responsabilité de tous sur ses épaules. C’était comme être père de famille, finalement. Sauf que ses enfants avaient la fâcheuse tendance de vouloir s’entretuer.
La présence des Croupton dans leur résidence secondaire dans le Norfolk, bien loin des conflits et de la tension, était plus que bienvenue. Les deux familles se connaissaient depuis bien longtemps maintenant, assez pour qu’Artemis soit devenue la marraine d’Abe lors de sa naissance. Les deux garçons s’appréciaient bien et avaient grandi ensemble, le contexte de rêve pour les parents qui ne demandaient que tranquillité et répit hors de leur travail. Les relations entre Harold et Abraham étaient assez étranges depuis leur discussion de début de vacances, et le père ne voulait pas que cela perdure. Plus le temps passait, plus il avait l’impression de perdre son fils peu à peu. Et cette idée l’effrayait bien plus qu’il ne se l’avouait.
Assis sur un des fauteuils autour de la cheminée, le Ministre tenait entre ses mains le journal de la Gazette des Sorciers. En tant que dirigeant, il devait surveiller ce qu’il se passait dans la presse afin de réagir en fonction. Il avait parfois fait face aux critiques les plus virulentes dans certains articles – mais il n’y faisait pas toujours très attention – tandis que d’autres captivaient totalement son attention. Les pavés de la charmante mais néanmoins agaçante Rita, avaient à peine l’honneur d’attirer le regard du sorcier. Si c’était pour lire de telles idioties, autant ne pas perdre de son temps…
Les paroles de son ami le firent sourire. Il avait entendu beaucoup de bien à propos de ce McLaggen. Nul doute qu’il devait être un excellent élément pour son service. Si seulement tout le monde pouvait être comme lui… Le Ministre leva les yeux, plia son journal en deux et le posa sur un petit tabouret en bois à côté à propos des licheurs. Cela lui rappelait sa jeunesse et ses journées de chasse passées en compagnie de ce bon vieux Croupton Senior. Il leva les yeux au ciel.
— Tu veux rire. Aussi adroit qu’un troll, tu veux dire ! Le père Minchum laissa son regard glisser sur le visage de son fils. Pas de temps pour enseigner la chasse, hélas. Tu sais bien que les jeunes n’ont plus les mêmes préoccupations que nous avions, du temps de nos vingt ans, ajouta-t-il en souriant à nouveau vers son ami.
Celui-ci se leva et se dirigea en direction de sa femme avant de l’enlacer tendrement. Harold lança un regard amusé à la sienne avant de revigorer les flammes de la cheminée d’un habile coup de baguette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempearance Minchum



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 15
| AVATARS / CRÉDITS : Diane Kruger, ©loudsilence.
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Les corps sans vie de ses proches
| PATRONUS : Un Cygne
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON Empty
MessageSujet: Re: Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON EmptyJeu 20 Déc 2018 - 1:34

Tempearance avait attendu avec une impatience certaine les fêtes de fin d’année, et aujourd’hui, elle les savourait sans s’en lasser. C’était une période de réjouissance, de détente, où en l’espace de quelques jours et ce depuis plusieurs années, elle et Harold parvenaient à repousser leurs responsabilités respectives. Il s’agissait d’une brève trêve, délicate et fragile, le moindre imprévu viendrait menacer de faire s’écrouler ces moments suspendus… Toutefois, tant qu’ils duraient, elle en profitait telle une damnée rescapée. Abraham revenait de Poudlard, auréolé d’un début d’année splendide – comme toujours, n’est-ce pas ? – Harold n’avait pas le monde de la magie tout entier braqué sur lui, et elle ne pouvait être plus heureuse. Nul doute que la cape chaude qui enveloppait ses épaules tandis qu’elle lisait au coin du feu, y étaient aussi pour quelque chose dans cette sérénité retrouvée. Sans mentionner ses pieds emmitouflés dans d’épaisses chaussettes, qu’aucun regard cynique ne parviendrait à lui faire ôter !

Pour partager ces plaisirs simples, les Croupton les rejoignaient à Norfolk pour la deuxième année consécutive et, Tempearance en était convaincue, cela faisait un bien fou à tout le monde. Leur vie professionnelle étant profondément imbriquée dans leur vie personnelle, il était bon de retrouver ses amis dans un contexte différent. Même s’il était impossible de chasser longtemps le naturel, ainsi que devait le constater Artemis à qui son amie faisait la leçon d’une voix douce, basse, et pourtant passionnée.

« Je sais ce que tu vas me dire, Lasornette l’a déjà retracé dans Magie Théorique, mais qu’est-ce que ce bon vieux Adalbert n’a pas déjà traité, dis-moi ? Il a pu discourir sur tous les sujets, mais personne n’évoque avec autant de justesse et de poésie la réparation des os que Leopold Hirsh quand il traite du sortilège Emendo »

Le porridge n’était pas encore digéré que le travail s’insinuait déjà dans ses mots. Sans doute parce qu’il ne s’agissait pas que d’un travail, mais de quelque chose de bien plus vaste et essentiel pour la sorcière qui déposa avec soin le grimoire évoqué dans les mains de la psychomage. « Tu me diras ce que tu en penses. »

Là-dessus, son attention fut attirée par Bartemius Senior évoquant un certain McLaggen. Le nom lui était familier, mais pas au point d’y associer un visage. En revanche, elle se figurait fort bien l’aspect famélique et repoussant des licheurs ! Ces maudites bêtes dévastaient régulièrement les fermes et donnaient cycliquement du fil à retordre au Département de contrôle et de régulation des créatures magiques, et plus sporadiquement à Sainte-Mangouste quand ces petits démons se mettaient à terroriser les enfants du comté. Glissant l’une de ses mèches blondes et libres derrière son oreille, Tempearance esquissa un sourire et jaugea d’une œillade Bartemius. C’était une belle idée qu’il avait là, une activité de groupe et de plein-air qui allait sortir tout ce beau petit monde.

« Une charité qui vous honore. Monsieur le Directeur ne laissera donc aucun crime impuni, même les lointaines fermes de Norfolk peuvent compter sur sa vigilance. » Proclama-t-elle d’une voix amusée et exagérément solennelle. Abraham et Junior n’avaient à sa connaissance jamais eu l’occasion de chasser ce démon, ce n’était pas vraiment de leur temps comme le soulignait Harold. Tempearance avait accompagné ses grands-parents, jeune fille, et en gardaient un souvenir empli de rires. « Pour rien au monde je ne voudrais rater le spectacle de Junior et Abe coursant une horde de méchants petits cochons ! »

Elle ponctua sa taquinerie d’un plus large sourire à l’adressa des deux garçons, avant d’élever un index préempteur. « À défaut d’avoir sillonné le pays avec vos pères, peut-être connaissez-vous la théorie. Savez-vous comment chasser durablement ces créatures, jeunes hommes ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Croupton



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 313
| AVATARS / CRÉDITS : Jessica Chastain | Thinkky
| SANG : Pur. Potter d'origine.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : De la fumée qui l'étouffe.
| PATRONUS : Un renard des neiges.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON Empty
MessageSujet: Re: Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON EmptySam 22 Déc 2018 - 20:44

Les fêtes de fin d'année avaient cela de bon qu'elles allégeaient les cœurs autant que les esprits, pour donner un peu de répit à ceux dont les idées les taraudent. Artemis faisait partie de ceux qui en avaient besoin, de ce temps passé en famille ou avec des amis, qui malheureusement pour elle, se faisaient trop rares avec le temps qui passe. Son fils était à Poudlard la majeure partie de l'année, et c'était toujours un déchirement pour elle de le voir monter dans le train le menant à l'école, quand bien même ils ne passaient pas de temps ensemble lorsqu'il était en vacances. Junior était un jeune homme qui se complaisait dans une solitude qui ne plaisait pas à sa mère, mais à laquelle elle ne pouvait rien dire, hélas. Il était ainsi, et elle l'acceptait volontiers. La psychomage n'était pas de celle à faire des réflexions pour avoir le plaisir d'en faire, elle se contentait de prendre sur elle en silence, pour accepter les choses telles qu'elles étaient. De ce fait, si elle avait besoin, pour être heureuse de passer du temps avec sa famille, elle acceptait que des choses l'en séparèrent sans broncher. Son propre travail, celui de son époux... C'était comme ça. Il n'y avait guère de choses capables de la surprendre désormais, Artemis était habituée à tout. Du plus loufoque patient - l'un d'eux lui avait fais part de ses aventures sur les monts du Kilimandjaro ! - au plus austère visage de son époux. Mais le Comté de Norfolk, contrairement à ce que lui offrait son quotidien, abritait bien des surprises et de beaux moments, pensait-elle sincèrement en écoutant distraitement Tempearance lui faire une dissertation sur Leopold Hirsh. Souriante, elle se gratta le menton avant de lui répondre : « Il a une plume très agréable à lire en effet... J'ai lu son ouvrage sur les poisons à base de sang de dragon du XVIIIème siècle... C'était captivant ! » avoua-t-elle également qu'elle adorait cet auteur, avant de continuer : « Tu l'as sans doute déjà lu, il est disponible dans la bibliothèque de l'hôpital ! » précisa la psychomage, qui, bien qu'intéressée par la psychomagie, adorait également la médicomagie, et avait même envisagé de se reconvertir plusieurs fois pour traiter les poisons magiques.

La résidence du Ministre avait quelque chose que n'avait jamais réussi à donner la sorcière à la sienne. Sans doute était-ce cette chaleur qui ne venait pas d'un feu mais bien des habitants des lieux. Elle glissa son regard sur son fils occupé avec Abraham tout en écoutant toujours son amie. Perdue dans ses pensées, elle ne se réveilla que lorsque son époux lui enserra la taille et elle afficha un gentil sourire qui lui était destiné. « Je suis d'accord également » claironna-t-elle en appuyant Tempearance, « cela fait longtemps que l'on a pas chassé... Combien d'années ? » s'adressa-t-elle cette fois-ci directement à Bartemius. Elle se rappelait très bien de ses propres prouesses en la matière, et en était toujours très satisfaite. Mais le quotidien s'installant, et les responsabilités grandissantes, les avaient définitivement coupés de ce genre d'activités, à son grand désespoir, malheureusement. Elle avisa d'un œil amusé les deux plus jeunes de cette assemblée, en se demandant lequel des deux allait être capable de répondre à la femme du Ministre. Car elle ne doutait certes pas des connaissances de son fils concernant n'importe quelle matière à Poudlard, cependant, elle doutait fortement de ses connaissances sur un sujet aussi trivial que la chasse aux licheurs.

(611)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abe I. Minchum



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 407
| AVATARS / CRÉDITS : ϟ Florian Macek
| SANG : ϟ Mêlé • Ce qui devrait n'avoir aucune importance


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une armée de rats
| PATRONUS : Un lièvre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON Empty
MessageSujet: Re: Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON EmptyDim 23 Déc 2018 - 18:39


Passer les fêtes de fin d’année loin de frénésie de Poudlard et entouré des amis proches de sa famille avait quelque chose d’apaisant pour Abe. Malgré la récente et plutôt houleuse discussion qu’il avait eut avec son père il y a quelques jours de cela, il avait retrouvé un certain état de sérénité et de bonheur, très certainement dû à la magie des fêtes. Ses parents avaient invité les Croupton pour le réveillon et les jours suivants. Abe avait été ravi de retrouver sa marraine ainsi que Junior. Moins le paternel avec qui il n’avait jamais été très proche (mais était-il réellement proche de qui que ce soit ?) Ce fut d’ailleurs lui qui lança la conversation alors que les deux familles étaient réunies dans un des salons après le petit-déjeuner. La lecture de ses lettres semblait lui donner quelques idées.
« Il nous recommande de profiter de notre séjour ici pour partir à la chasse aux licheurs ! Il écrit que le Norfolk en est plein ! » déclara-t-il avec amusement tant et si bien qu’Abe leva le nez de son livre et lui adressa un regard interrogateur. « Ton père t’a-t-il déjà appris à chasser ? Il était plutôt adroit à son époque ! »
Le sourcil d’Abe s’arqua plus encore et son regard passa de Bartemius Senior à son père puis à sa mère dont le petit sourire en coin en révélait beaucoup.
« La chasse ? C’est quoi cette histoire ? » demanda-t-il alors qu’il nageait en pleine incompréhension. « Tu chassais ? Enfin vous chassiez ? » rectifia-t-il en s’adressant à l’ensemble des adultes.  
Son père avait beau se défendre en arguant qu’il n’avait jamais été adroit dans l’art de chasser le licheur, toujours était-il qu’Abe ne l’avait jamais entendu évoquer un tel passe-temps. Et le plus déroutant dans tout cela, c’était que sa mère ainsi que sa marraine semblaient avoir déjà été de la partie. Intrigué et surtout désireux d’en savoir plus, il referma son livre qu’il posa à côté de lui et se pencha en avant comme pour inciter l’un des quatre à en dévoiler plus. Toutefois, sa mère semblait plus d’humeur taquine.
« Pour rien au monde je ne voudrais rater le spectacle de Junior et Abe coursant une horde de méchants petits cochons ! » s’émerveillait-elle déjà.
« Mamaaaaan ! » s’indigna alors Abe en s’imaginant que si sa mère se moquait déjà de lui et Junior, c’était qu’ils allaient être ridicules.
Et comme Tempereance était toujours aussi friande de savoir -à l’inverse de son fils-, elle jugea bon de tester leur érudition à tous deux.
« Savez-vous comment chasser durablement ces créatures, jeunes hommes ? »
Abe se renfonça alors dans le canapé et soupira longuement comme si le professeur Binns venait de l’interroger en plein cours alors qu’il baillait aux augureys. Bien sûr, il se souvenait vaguement que le dit-professeur avait un jour évoqué la chasse aux "méchants petits cochons" mais comme souvent, il n’avait pas été très attentif. Aussi espérait-il que Junior lui vienne en aide. Et rapidement !

Citation :
Désolé c'est tout nul No

  • Faire un post de 500 mots - 2 dragées

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bartemius Croupton Jr.



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 206
| AVATARS / CRÉDITS : Alex Lawther - test (bigbadwolf)
| SANG : Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON Empty
MessageSujet: Re: Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON EmptyDim 23 Déc 2018 - 21:47


Junior était ronchon ce jour-là. Comme l'année qui précédait, les Croupton passait les fêtes de fin d'année auprès de la famille Minchum de laquelle ils avaient toujours été proches. Si le fait de passer ces jours supposément joyeux auprès de la famille ministérielle ne déplaisait pas au jeune Serpentard, c'était sans compter quelques détails qui venaient l'agacer. Sa mère, la belle Artemis, avait insisté pour qu'il porte cet horrible pull en laine de Noël qu'elle lui avait offert au Noël dernier et qu'il n'avait jamais porté « pour lui faire plaisir et qu'il n'attrape pas froid ». Comme s'il n'avait pas emmené plein d'autres pulls ! Mais le pire se résumait en la présence de son paternel qui mettait un point d'honneur à l'ignorer. Le vieux troll. Posé par terre au pied du canapé et près de la cheminée, Junior lisait un livre sur les créatures des profondeurs de la Mer Noire quand son père entama une conversation sur la chasse aux licheurs, s'adressant bien évidemment à tout le monde présent dans la pièce sauf à lui et à l'elfe de maison.
Apparemment, Harold Minchum y était très doué bien qu'il niait totalement cette affirmation. Eh bien, le temps où le patriarche Croupton chassait semblait être très loin ! Son fils l'imaginait tellement mal faire cela. Junior était tout de même assez étonné. Et Abraham avait l'air tout aussi surpris que lui d'apprendre cette information. Par ailleurs, Senior proposa au groupe de faire une partie de chasse. « Eh bien ce sera sans moi ! » avait eu envie de répondre le Serpentard. Mais sa mère et Mrs. Minchum ne furent pas du même avis ! Cette dernière s'enthousiasma à l'idée de voir les deux adolescents « coursant une horde de méchants petits cochons ». Vraiment ? Ils avaient vraiment une tête à chasser des porcs ?
« Maman ! » s'outra Abe.
Junior ne voulut faire aucun commentaire. Comme sa mère lui disait souvent: si tu n'as rien d'agréable à dire, ne dis rien. Temperance décida alors de tester les connaissances des jeunes garçons.
« Savez-vous comment chasser durablement ces créatures, jeunes hommes ? »
On pouvait sentir le Serdaigle se renfoncer dans le canapé pour essayer de disparaître. Vraisemblablement, il n'avait pas suivi le cours du Professeur Brulopot ou même celui du Professeur Funestar l'année précédente ! Bien évidemment, Junior avait la réponse.
« Il faut les faire fuir avec des chiens blancs. Ils ne s'approcheront plus jamais du lieu dont on les a fait fuir. » répondit-il, sauvant son ami au passage d'une cruelle humiliation. « Le service des nuisibles au Ministère possèdent quelques chiens albinos prévus à cet effet. »
Il lança un regard à son père. Un regard suffisant. Insolent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bartemius Croupton Sr



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 212
| AVATARS / CRÉDITS : © bazzart
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui avec un masque de mangemort ou n'est-ce pas son fils qui lui ressemblera tant ?
| PATRONUS : Un serpentaire, prédateur de tous les animaux rampants.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON Empty
MessageSujet: Re: Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON EmptyMer 9 Jan 2019 - 13:31

Lorsque Harold tempéra les louanges dont Bartemius avait gratifié ses compétences de chasseur, son vieil ami ne put se fendre que d’un rire amusé en se remémorant une vieille chute. Lui-même ne se trouvait pas être le plus habile des chasseurs aussi conserva-t-il pour sa seule mémoire l’amusante anecdote … Il n’était pas particulièrement astucieux de railler ses compagnons lorsque l’on prenait le risque de concourir à leurs côtés sans être meilleur qu'eux. Le directeur de la justice magique, plus doué de sa langue que de sa baguette, était en effet plus redoutable dans la salle du tribunal que sur le terrain (spécialement quand celui-si était si boueux et glissant). Il répondit complice à la première dame en imitant son ton. « Pas de procès pour les licheurs » était une assertion qui ne se révélerait pas uniquement prémonitoire pour les animaux. Abe se montra plus curieux que Junior pour l’activité. « Certains tiraient des pétarades au hasard - ne dénonça-t-il personne pour laisser à l’adolescent le plaisir de le découvrir par lui-même - mais d’autres chassaient véritablement voire admirablement ». Il ne put s’empêcher de couler un regard teinté de ravissement vers son épouse laquelle portait fort bien son prénom. Il fronça un peu les sourcils quand elle lui demanda de placer une date sur leur dernière chasse. « Quatorze années ? - tenta-t-il uniquement capable de ne se souvenir que d’une chose de cette belle époque - Junior n’était pas encore né ! ». Et Tempearance, pendant ce temps, de soulever l’indignation adolescente avant de tester leur connaissance.

Junior le surprit alors en sortant de son mutisme. Sa réponse était tout à fait juste et peut-être même lui aurait-elle valu quelques points à l’école. L’insolence de son regard commandait pourtant à son père de s'abstenir de toute félicitations. « Ce sont tes professeurs qui t’ont appris à te complaire d’emprunter la voie la plus facile ? » lui posa-t-il une autre question cette fois tout à fait rhétorique avant de considérer la totalité de leur assemblée pour mieux chasser le petit froid familial. « Les voir fuir est amusant mais les capturer, c’est le véritable challenge ! » rappela-t-il la principale règle non officielle de ce sport avec un fin sourire. L’une des différence de ces petits cochons avec leur faux cousins étaient leur longues pattes. Les licheurs courraient très vite et leur capture ne s’en trouvait que plus laborieuse. Certains sorciers se trouvaient ainsi fiers d’accrocher leur tête au-dessus de la cheminée comme le plus hideux des trophées. Senior, malgré la remarque désobligeante adressée à son enfant, fit apparaître son patronus du bout de sa baguette pour adresser le message au garde-chasse de réunir ses chiens blancs. Le serpentaire s’éloigna d’une démarche si maladroite qu’elle aurait sans doute su tirer quelques vers à un certain poète moldu. Senior poursuivit en revêtant ses pieds de chaussettes épaisses qui n’avaient rien à envier à celle de l'épouse de son ami et leva encore sa baguette pour attirer à lui un pull à mailles serrées. Il convenait de s’équiper chaudement s’ils ne voulaient pas regretter, d’ici les prochaines minutes, de s’être lancés à la chasse aux licheurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON Empty
MessageSujet: Re: Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON Empty

Revenir en haut Aller en bas

Happy boxing nogtail day | FAMILLES MINCHUM & CROUPTON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» POURQUI ET POURQUOI DES DRAGES AUX COCHONS???HAPPY FATHER S DAY !
» Happy Material!? (spoiler from Negima!? 14)
» Descendants des grandes familles sorcières
» Le 30 juillet... MELINE Happy Birthday to you...
» Curtis & Ty's Happy Birthay Party feat Cutis, Joy & Alex

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres
 :: Hors Londres
-