GRYFFONDOR : 620 pts | POUFSOUFFLE : 283 pts | SERDAIGLE : 612 pts | SERPENTARD : 245 pts
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !
Les inscriptions pour les deux prochains matches sont d'ores et déjà ouvertes, retrouvez Serpentard VS Gryffondor et Poufsouffle VS Serdaigle !
Partagez

Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Njal H. Lænsen



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 406
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Martin Garrix
| SANG : ⊰ Aussi pur que l'eau des fjords


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un épouvantard
| PATRONUS : Un macareu moine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Empty
MessageSujet: Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex EmptyLun 31 Déc 2018 - 11:15

Les disputes sont le ciment du couple



Cela faisait maintenant presque six mois que tu nageais dans le bonheur. Tu n’étais plus réellement le même depuis qu’en juillet, tu avais enfin laissé tes sentiments pour Alexandre s’exprimer au grand jour. Enfin, au grand jour … C’était un peu présomptueux ! Si ta fratrie était au courant de ta récente histoire d’amour avec ton meilleur ami, elle était bien la seule ! Personne d’autre, que ce soit tes parents ou les rares autres amis que tu avais à Poudlard, n’était au courant. Si, dans la pénombre toute relative de votre dortoir, tu assumais parfaitement être à présent le petit-ami d’Alexandre, c’était une toute autre histoire dans les couloirs du château. Officiellement, et jusqu’à nouvel ordre, vous étiez encore meilleurs amis. Mais c’était bien le problème et la raison pour laquelle, ce soir-là, tu n’arrivais guère à te concentrer sur la dissertation de métamorphose que McGonagall avait promis de noter "comme pour les ASPICs".
Récemment, Alexandre avait apostrophé une de tes rares amies, Rosalyn Weasley, avec qui tu t’entraînais aussi souvent que possible dans les eaux noires du lac, pour un sujet que tu n’avais pas bien compris. La seule chose dont tu étais certain, c’était que tu étais le centre de leur âpre et venimeuse conversation. Malheureusement, tu connaissais Alex et t’imaginais parfaitement pourquoi il avait pu s’en prendre à la Gryffondor au beau milieu de la Grande Salle. Après tout, selon le proverbe, "qui se ressemble s’assemble" et lui comme toi savaient ô combien vous étiez possessifs l’un et l’autre. Aussi craignais-tu, et à raison, qu’Alex ait pu croire que quelque chose se passait entre Rosalyn et toi. Ce n’était pas tant cette idée qui te rongeait car tu savais que tu pourrais facilement faire entendre raison à ton petit-ami mais plutôt la crainte qu’un tel esclandre puisse révéler votre idylle que beaucoup pourraient prendre un malin plaisir à détruire. Il fallait qu’Alexandre agisse avec plus de discernement s’il ne voulait pas mettre un terme prématurément à votre relation. Tu savais devoir en parler avec lui mais comment ? Tu ne voulais pas qu’il se braque ni même qu’il pense que tu veuille étouffer cette affaire pour quelque raison obscure. Tu n’avais jamais été doué pour discuter, encore moins lorsqu’il s’agissait de tes sentiments ou de choses sérieuses. Malheureusement, cette fois, il s’agissait des deux ensemble …

Finalement, tu te fis une raison. Tu n’arriverais jamais à finir convenablement cette dissertation avec cette histoire en tête. Alors, prenant ton courage à deux mains, tu reposas délicatement ta plume sur ton encrier et quittas ta place dans la salle commune pour rejoindre votre dortoir, où tu étais certain de trouver Alexandre. Poussant la porte, tu le trouvas affalé sur son lit en train de lire quelque chose.
« Salut, » lanças-tu avec un manque d’assurance flagrant car tu ne voulais en aucun cas te montrer agressif ou en colère. « T-tu vas bien ? » Question idiote. Vous vous étiez quittés à peine une heure plus tôt lorsque tu avais décrété devoir t’occuper de cette dissertation qui, selon Alex, "pouvait bien encore attendre." Finalement, tu t’installas sur ton lit, non loin de celui de ton petit-ami. Prenant une grande inspiration, tu te lanças. « Alex, faut qu’on parle. »

Citation :
Coeur

  • Faire un post de plus de 500 mots - 2 dragées
  • Ouvrir un sujet - 2 dragées
  • Faire un post où le prénom de votre personnage n'apparait pas - 2 dragées

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre O. Rozen



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 995
| AVATARS / CRÉDITS : | Dylan O'Brien ( Ultraviolences )
| SANG : | Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Empty
MessageSujet: Re: Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex EmptyLun 31 Déc 2018 - 18:31


Njal avait quitté Alexandre pour aller travailler dans la Salle Commune il y avait moins d'une heure. Depuis quelques mois, l'allemand évitait autant que possible cet espace et ne comprenait pas pourquoi son petit-ami y allait pour faire ses devoirs juste pour le plaisir de les faire sur un table alors qu'il y avait trop de bruit. Enfin, il faisait ce qu'il voulait. Allongé sur son lit en jogging et T-shirt, il lisait l'Introduction à la Psychanalyse de Freud en version originale. Avec l'espoir de pouvoir expliquer quelques petits trucs à Njal s'il arrive à le lire jusqu'au bout.
Soudain, Alexandre entendit la porte s'ouvrir. Ah ! Il était déjà de retour ? Il leva son regard vers le nouvel arrivant qui le saluait.
« Tu as été rapide à faire ta dissertation. » commenta l'allemand en sachant pertinemment que ce n'était pas le cas.
C'était étrange la vie de couple à Poudlard avec Njal. En dehors de leur dortoir, ils faisaient comme s'il n'y avait rien de ce genre entre eux, ce qui avait le don de frustrer Alexandre bien que ce soit nécessaire. Mais même dans leur dortoir où ils pouvaient n'être que tous les deux, il n'était pas serein. Il avait toujours la peur au ventre que quelqu'un débarque à l'improviste. C'était à vrai dire très éprouvant pour ses nerfs, le rendait à fleur de peau certains jours. Dans ces moments là, Njal devait vraiment le prendre avec des pincettes. Frustration et crainte ne faisaient jamais bon ménage. Alors le couple vivait une sorte de renaissance à chaque vacance qui passait toujours trop vite.
Quand le norvégien était entré dans la pièce, Alexandre avait directement senti qu'il y avait un truc qui n'allait pas à son ton. Et parce qu'il était de retour beaucoup plus tôt que prévu, aussi. Il craignait le pire.
« Je crois que ça va ouais... » répondit-il, méfiant.
Il suivit son petit-ami du regard tandis qu'il s'asseyait sur son lit.
« Alex, faut qu’on parle. »
Cette phrase. Cette phrase ! Alexandre sentit son cœur palpiter. Il pâlit à vue d'œil. C'était annonciateur de mauvaises nouvelles. Il ferma son livre et se redressa.
« Qu'est-ce qu'il se passe ? » s'enquit-il, inquiet.
Il recommençait à triturer ses mains, montrant son inquiétude grandissante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Njal H. Lænsen



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 406
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Martin Garrix
| SANG : ⊰ Aussi pur que l'eau des fjords


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un épouvantard
| PATRONUS : Un macareu moine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Empty
MessageSujet: Re: Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex EmptyMer 9 Jan 2019 - 17:12



"Alex, faut qu’on parle."
A l’instant-même où tu avais prononcé ces mots, tu les avais regrettés.
"Alex, faut qu’on parle."
N’y avait-il pas plus cliché comme phrase que l’on prononçait quand son couple allait mal ? N’y avait-il pas plus mauvaise approche pour entamer une conversation certes délicate mais pas critique ? Alexandre allait croire que tu voulais mettre fin à votre couple alors qu’au contraire, tu n’avais jamais été plus heureux que depuis que vous étiez ensembles. Certes, cacher votre relation aux yeux de tous ou presque n’était pas toujours facile et même frustrant. Des fois, tu te surprenais, en plein cours, à admirer ton petit-copain, ou plutôt ton meilleur ami comme tout le monde le pensait. C’était la pire sensation qui soit. Avoir peur de le regarder un instant de trop, de lui sourire trop niaisement, c’était souvent difficile à vivre et surtout frustrant. Pour autant, tu n’avais jamais autant apprécié la vie à Poudlard depuis qu’il était devenu bien plus que ton meilleur ami. Même cette histoire saugrenue avec Rosalyn ne changeait rien. Tu aimais Alexandre, et avais confiance en lui. Alors l’idée-même qu’à cet instant, il se demandât ce que tu pouvais bien lui cacher te fut insupportable. Bien maladroit, tu reviens sur tes propos.
« O-oui, enfin non. Je veux pas qu’on se dispute, » déclaras-tu sans oser le regarder.
Tu avais remarqué qu’Alex avait commencé à triturer ses mains et pâli à vue d’œil. Tu le connaissais. Un tel comportement ne prouvait qu’une chose : il était inquiet et malgré ce que tu pouvais lui dire pour tenter de l’apaiser, rien n’y faisait. Après tout, tu n’avais jamais été très doué pour exprimer tes sentiments, encore moins lorsqu’il s’agissait d’une situation comme celle-ci où tu ne savais guère que penser. Te jetant alors comme un saumon hors de l’eau, tu le lanças.
« J’ai heu- J’ai entendu des trucs à propos de Rosalyn et toi, » lui avouas-tu d’une drôle de façon. Il allait finir par croire que tu le pensais infidèle ! « Pourquoi est-ce que tu t’en es pris à elle ? »
Cette fois, tu le regardais bien dans les yeux, non pas pour mieux l’accuser mais pour pouvoir mieux comprendre sa réponse. Tu savais que cette rixe avait un rapport avec toi mais, craignant le pire -c’est-à-dire qu’Alexandre ait pu croire que Rosalyn te tournait autour- tu avais préféré jouer la carte de l’innocence et lui faire croire, à ton grand dam, que tu ne savais rien de la raison de leur accrochage. Rosalyn était ton amie. Qu’aurait à dire Alexandre pour se défendre ?

Citation :
Ok. C'est nul de ouf, désolé No

  • Faire un post où le prénom de votre personnage n'apparait pas - 2 dragées

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre O. Rozen



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 995
| AVATARS / CRÉDITS : | Dylan O'Brien ( Ultraviolences )
| SANG : | Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Empty
MessageSujet: Re: Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex EmptyJeu 10 Jan 2019 - 18:52


Alexandre s'attendait à tout, y compris au pire. Et le pire, pour lui, ce n'était même pas la rupture. Bien que cela aurait été horrible et qu'il en aurait pleuré toutes les larmes de son corps. Ce n'était pas pire que si que quelqu'un ait pu découvrir leur secret. Et l'attitude de Njal n'arrangeait même pas les choses. Il était tout timide et maladroit. Cela rendait l'allemand d'autant plus nerveux. Pourquoi il ne disait pas ce qui n'allait pas directement ? Et puis cela voulait tout dire. Il ne voulait pas de dispute: il allait y en avoir une.
« Bon dis-le. » le pressa-t-il.
Qu'il arrête de tourner autour du chaudron ! C'était insupportable. Njal commença alors à bafouiller, lui demandant pourquoi il avait eu un différent avec Rosalyn Weasley. Tout d'un coup, toute angoisse quitta le corps d'Alexandre qui se retrouvait soulagé. Il lâcha un sourire libéré et presque moqueur. C'était seulement ça ? Ce n'était très certainement pas la réaction à laquelle s'attendait le saumon à qui il déposa un petit bisou sur la joue. Puis il passa sa main dans ses cheveux en se raffalant dans son lit.
« Ne te tracasse pas à propos de ça. Elle n'a aucune importance. Pas de quoi s'en soucier. » répondit-il négligemment en reprenant son livre.
Alexandre n'avait clairement pas assez d'estime pour la Gryffondor pour se prendre la tête avec son petit-ami à cause d'elle.  Elle n'en valait pas la peine. Et il ne voyait même pas pourquoi Njal y accordait de l'importance.
« Elle l'avait juste cherchée. En plus j'aime pas sa tête de campagnarde à dormir avec des doxies dans de la paille. »
Il était odieux envers cette petite. A son sens, le norvégien n'avait pas de raison de se plaindre. Ce n'était pas auprès de lui qu'il avait poussé une gueulante. Visiblement pour Alexandre, l'accident était clos. Tout comme cette discussion. Mais Njal n'avait pas vraiment l'air du même avis.
« Vraiment, je suis sûr qu'elle était à fond sur toi. A 15 ans vraiment elle n'a que ça à faire de sa vie. » rajouta-t-il, méprisant.
Si Alexandre avait une sale réputation, ce n'était pas pour rien. Il jugeait au faciès. Certaines personnes l'inspiraient, d'autre non. Ainsi il arrivait totalement à être très ami avec des commères à la Bertha Jorkins mais ne pas voir en peinture des personnes plus supportables comme Wilda Griffiths.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Njal H. Lænsen



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 406
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Martin Garrix
| SANG : ⊰ Aussi pur que l'eau des fjords


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un épouvantard
| PATRONUS : Un macareu moine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Empty
MessageSujet: Re: Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex EmptyJeu 17 Jan 2019 - 21:25



Il déposa un baiser sur ta joue.
Alex te déposa un baiser sur la joue ?!

Qu-quoi ? Tu le regardas avec des yeux plus ronds que ceux d’un veaudelune. Alors là ! Le moins qu’on puisse dire, c’est que tu ne t’attendais pas à ça. Certainement pas ! Et que devais-tu en conclure ? Qu’avais-tu bien pu dire pour provoquer une telle réaction de sa part ?
« Heuuu … » lâchas-tu avant qu’Alexandre ne t’éclaire un peu plus.
« Ne te tracasse pas à propos de ça. Elle n'a aucune importance. Pas de quoi s'en soucier. »
La façon dont il te répondit et surtout la nonchalance avec laquelle il se jeta sur son lit ne faisaient qu’en ajouter à ton désarroi. Ne pas te tracasser ? Mais … Comment pourrais-tu ne pas t’en soucier ? Ton petit-ami avait attaqué frontalement une de tes amies pour un sujet qui devait rester secret. Et Alex te disait de ne pas t’inquiéter ? Et que Rosalyn n’avait aucune importance ?! Tu sentis alors monter en toi un sentiment aigu d’agacement. Non, pas de colère. Pas encore. Toutefois, Alexandre semblait vouloir te donner toutes les raisons de l’être puisqu’il persista à minimiser les faits.
« Elle l'avait juste cherchée. En plus j'aime pas sa tête de campagnarde à dormir avec des doxies dans de la paille. »
« Aleeex ! » t’indignas-tu en soupirant. « Si c’est juste sa tête qui te revient pas, alors elle n’a rien cherché du tout. »
Tu aimais ton petit-ami. Dans son entièreté. Ou presque. Parfois, tu oubliais ce côté langue-de-basilic de sa personnalité. Parfois, cela te revenait en pleine figure. Comme ce soir-là. Tu connaissais Rosalyn et même si elle n’avait pas été ton amie, tu aurais su qu’elle n’avait rien cherché du tout. Elle pouvait être rustre sur les bords, oui, et même caractérielle. Mais de là à provoquer ouvertement Alexandre à ton sujet ? Soyons sérieux un instant ! Et d’ailleurs, elle avait cherché quoi au juste, aux yeux d’Alexandre ? Tu n’eus pas le temps de formuler ta question qu’Alex y répondit d’un ton insolant et même méprisant.
« Vraiment, je suis sûr qu'elle était à fond sur toi. A 15 ans vraiment elle n'a que ça à faire de sa vie. »
« Et t’as que deux ans de plus qu’elle, » répliquas-tu avant de t’indigner véritablement en ouvrant les bras comme pour mieux accentuer ton désarroi. « Mais qu’est-ce que tu racontes ? Elle est à fond sur moi ? Mais qu’est-ce que t’en sais ?! Et puis même : et alors ?! Y’a des tas d’ados qui tombent amoureux d’autres tout le temps. Même si elle est vraiment à fond sur moi -ce dont je doute parce que je la connais quand même mieux que toi- c’est quoi le problème ? Tu me fais confiance, non ? Tu sais que je t’aime. Toi et toi uniquement ! Tu me fais une crise de jalousie pour que dalle, là ! Et elle a fait quoi pour ça, hein ? Tu peux me l’expliquer ? »
Tu avais fini par te lever pour rejoindre la fenêtre par laquelle tu observas la nuit noire dans l’espoir vain de te convaincre que tu n’étais pas en train de faire ce que tu faisais : déclencher une dispute.

Citation :


  • Faire un post de plus de 500 mots - 2 dragées
  • Faire un post où le prénom de votre personnage n'apparait pas - 2 dragées

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre O. Rozen



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 995
| AVATARS / CRÉDITS : | Dylan O'Brien ( Ultraviolences )
| SANG : | Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Empty
MessageSujet: Re: Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex EmptyMar 29 Jan 2019 - 21:44


Connaître Alexandre était une lame à double tranchant. Dans les grandes lignes, il y avait deux grands cas de figure: soit il t'appréciait, soit il ne pouvait pas te voir en peinture. Entre ces deux hypothèses, il y avait un fossé énorme entre les deux visages qu'il pouvait montrer. Autant il pouvait être un ami assez loyale, sympathique et attentionné. Mais dans le cas contraire, il n'y avait plus grand chose d'appréciable chez lui. Njal connaissait bien cet aspect de la personnalité de son petit-ami. Au fond, ce dernier avait toujours eu une langue de vipère qui s'était acérée au fil des années. Le norvégien ne put s'empêcher de s'indigner aux paroles qu'il entendait sortir de sa bouche.
« Tu la défends ? Je t'assure qu'elle l'a cherché. Et je dis pas seulement ça parce que sa tête me revient pas. » répliqua Alexandre, de mauvaise foi, levant les yeux au ciel.
Il ne supportait pas que Njal puisse défendre Rosalyn. Jusqu'à preuve du contraire, ce n'était pas elle sa petite-amie. Même s'il était en tort, il devait le défendre. De toute façon, l'allemand n'admettait que très rarement ses erreurs même en se sachant en faute. Présentement, il avait tellement envie lancer un sort pour clouer le bec de Njal. Il le détestait à ce moment précis. S'il n'avait pas été son petit-ami, peut-être se serait-il laissé tenter.
« C'est pas en toi que je n'ai pas confiance, Njal. » répliqua-t-il sèchement, sentant la colère monter. « C'est en ELLE. Je supporte pas ses manières, je supporte pas sa façon qu'elle a a regardé les gens. Cette fille est fausse ! Je ne la sens pas. Et ne fais pas mine que tu n'as pas lu l'encart dans le Poudlard Mag ! Je sais que Gossip Witch a peut-être exagéré les faits ! Je ne suis pas débile. Mais n'ose pas me dire qu'ils sont complètement infondés ! »
Alexandre savait que les rumeurs ne partaient rarement de rien. Il y avait presque toujours une part de vérité, explicite ou cachée. Peut-être que oui il était un peu jaloux. Et alors ? Ce n'était pas la jalousie qui l'avait poussé à aller se prendre la tête avec Rosalyn.
« Je t'ai dit franchement pourquoi j'ai fait ça. Et si ça ne te convient pas comme explications, bah je ne t'en donnerais pas d'autres parce que c'est tout ce que j'ai à dire. Fais en ce que tu veux. »
Il se leva de son lit pour aller préparer son sac pour le lendemain — chose qu'il ne faisait absolument jamais en temps normal —. Il voulait juste avoir une raison pour éviter le contact visuel avec Njal. Sinon cela allait l'énerver encore plus, sachant très bien que son petit-ami n'allait pas apprécier ses paroles et peut-être vouloir défendre encore Rosalyn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Njal H. Lænsen



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 406
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Martin Garrix
| SANG : ⊰ Aussi pur que l'eau des fjords


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un épouvantard
| PATRONUS : Un macareu moine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Empty
MessageSujet: Re: Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex EmptyLun 4 Fév 2019 - 15:06


Cette dispute, tu ne la voulais pas.
Tu aimais bien trop Alexandre et lui prendre la tête te faisait aussi mal qu’à lui. D’autant plus que votre situation était délicate depuis que vous étiez devenus bien plus que des meilleurs amis. Il vous était difficile de profiter pleinement de votre amour, de la chaleur de l’autre et, pas un seul instant, vous ne redoutiez que votre lourd secret pourtant si innocent et si vrai ne soit révélé au grand jour. C’était comme si vous marchiez sur un fil et qu’à tout moment, le moindre coup de vent pouvait vous faire basculer. Malheureusement, cette dispute qui enflait au cœur de votre dortoir risquait de se muer en une tempête menaçant de rompre définitivement le filin qui vous unissez précairement. Et cette idée-même t’était insupportable.

Pourtant, il t’était impossible de mettre de l’eau dans ta potion tant Alexandre faisait preuve d’une mauvaise foi exécrable. Tu avais beau le connaître, tu n’en revenais pas qu’il puisse juger si facilement et sans la moindre raison une personne qu’il ne connaissait pas.
« Tu la défends ? »
« Bien sûr que je la défends ! » t’indignas-tu depuis l’autre côté de la pièce. « Tu t’entends parler ? »
« Je t'assure qu'elle l'a cherché. Et je dis pas seulement ça parce que sa tête me revient pas. »
« Ouais, bien sûr, » rétorquas-tu sèchement, ne voulant pas plus discuter de la légitimité de l’attaque frontale d’Alexandre car il t’était clair que Rosalyn n’avait rien cherché du tout si ce n’était d’éveiller malheureusement la jalousie de ton petit-copain.

Néanmoins, Alexandre ne souhaitait pas s’en arrêter là, véritablement outré que tu puisses remettre en doute la confiance qu’il plaçait en toi. Il continua à accabler Rosalyn, prétextant qu’elle était fausse et manipulatrice, que cela était en elle. Cette réflexion te fit lâcher un court rire jaune. Ne venait-il pas de t’assurer, il y a moins de deux minutes, qu’il ne s’en était pas pris à elle parce que sa tête ne lui revenait pas ? N’était-il pas en train de te prouver que c’était, justement, la seule et unique raison qu’il avait eue pour venir l’alpaguer violemment ?
Alexandre avait toujours été de mauvaise foi mais là, il dépassait les bornes. Et évoquer l’article de Gossip Witch te fit voir rouge.
« Et depuis quand tu accordes du crédit à cette langue-de-vipère ?! Tu sais même pas qui c’est et c’est que des ragots ce qu’elle raconte ! Non mais j’y crois pas, je te l’ai déjà dit en plus : Rosa m’a poussé dans la piscine et elle a dû m’aider en à sortir parce qu’elle était remplie de strangulots ! Herregud, il faut que je te dise quoi encore pour que tu me croies ? »
Tu secouas la tête avec colère. C’était votre première dispute depuis les vacances en Norvège et cela t’était encore plus insupportable que lorsque vous vous étiez pris la tête au sujet de cette idiote de Maïa non pas uniquement parce que vous étiez en couple mais parce que, cette fois-là, tu avais eu raison de provoquer la dispute. Ce soir, Alexandre n’avait aucune justification valable d’en vouloir à Rosalyn.
« Tes explications sont ce qu’elles sont. Le problème, c’est que tu es incapable de ne pas juger les gens que tu ne connais pas ! »

Citation :


  • Faire un post de plus de 500 mots - 2 dragées
  • Faire un post où le prénom de votre personnage n'apparait pas - 2 dragées

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre O. Rozen



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 995
| AVATARS / CRÉDITS : | Dylan O'Brien ( Ultraviolences )
| SANG : | Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Empty
MessageSujet: Re: Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex EmptyMer 13 Fév 2019 - 19:00

Les deux jeunes hommes étaient bien partis pour se disputer sèchement. Njal n'appréciait vraiment pas l'attitude de son petit-ami à l'égard de cette Rosalyn. Celui-ci était intimement convaincu que si cette fille n'avait pas été son amie, il ne l'aurait pas autant pris à cœur. Alexandre ne comprenait pas le norvégien. Comment pouvait-il être ami avec la Gryffondor ? Cela lui échappait totalement. Elle ne lui inspirait rien de sympathique. Bien sûr que son jugement de la situation était biaisé par son aversion. C'était certain que si une autre personne avait fait la même chose qu'elle, il l'aurait d'avantage toléré.  Mais ce n'était pas le cas. Et le fait que son petit-ami la défende le mettait hors de lui. Il regrettait l'époque où il était encore célibataire.
Instinctivement, il cherchait quelque chose à faire pour occuper ses mains et son regard. Il jeta son dévolu sur la préparation de son sac — on n'était pas samedi, par ailleurs ? —. Parfois, il lui arrivait de penser que son petit-ami pouvait se montrer simple d'esprit. Une fille qui le poussait dans la piscine. Pourquoi cette fille l'avait-elle fait ? Ne se posait-il pas la question ? Peut-être qu'Alexandre allait trop loin dans l'interprétation. Mais il trouvait cela drôlement ambiguë, quand même. Assez ironiquement, lui aussi avait poussé Njal dans l'eau des fjords cet été. Et il avait déjà poussé des filles et des filles l'avaient déjà poussé. Ce n'était peut-être pas toujours innocent.
« Et ça t'arrive de réfléchir juste deux minutes pour te rendre compte que le geste en lui-même prêtait à confusion ? Scheisse, comment tu fais pour ne pas le voir ? »
Ah ! Et si on parlait de Maïa ? Lui non plus ne faisait pas preuve d'un certain jugement, très certainement hâtif ? Et le voilà qu'il lui reprochait de juger sans connaître ! C'était Ste-Mangouste qui se fichait de la charité ! Alexandre ne put se retenir de lever les yeux au ciel en se redressant avant de se tourner vers le norvégien. Il le fusilla du regard.
« Mais tout le monde juge sans connaître, Njal ! » s'offusqua-t-il. « Tout le monde le fait. Il faut arrêter de se la jouer Mr. Parfait. Tout le monde juge. Ne pas le reconnaître, c'est être un sombre abruti ! Rien que de se dire: "Oh ce gars a l'air sympa", c'est un jugement ! Tu ne connais pas ce gars là, mais pourtant, pour toi il t'inspire déjà de la sympathie alors qu'il peut être le premier des trolls ! » dit-il, commençant à hausser le ton.
C'était un réflexe naturel de l'humain. Pourquoi décidait-on d'aller parler à certaines personnes mais pas à d'autres ? Parce qu'il y avait une forme de jugement préalable. Naturellement, on s'orientait vers les personnes qui nous inspiraient quelque chose de positif. Alexandre voyait cela comme de la psychologie de base. Là, Njal venait de l'attaquer sur une chose commune à toute l'humanité. Et cela ne lui plaisait pas. Se croyait-il parfait ? Eh beh ! Il était bien loin de l'être.
« J'ai l'exemple parfait ! Tu ne connaissais pas Maïa, tu n'as jamais essayé d'apprendre à la connaître. Pourtant, tu l'as jugée quand même. Arrête l'hypocrisie, c'est usant. Rends-toi compte que t'es pas parfait. » l'attaqua-t-il sèchement.
Il s'en fichait à ce moment présent de blesser Njal. Il était énervé et c'est tout. Il n'aimait pas se disputer avec son petit-ami. Peut-être que pour apaiser les tentions, il aurait dû se taire, simplement acquiescer. Mais cela ne se passait pas comme ça. Si le norvégien avait voulu entamer cette dispute, il devait l'assumer. Et la communication n'était-elle pas la clef d'un couple viable ? Si Alexandre se contentait d'acquiescer, cela n'allait mener à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Njal H. Lænsen



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 406
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Martin Garrix
| SANG : ⊰ Aussi pur que l'eau des fjords


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un épouvantard
| PATRONUS : Un macareu moine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Empty
MessageSujet: Re: Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex EmptyJeu 14 Mar 2019 - 19:22


Cette histoire te rendait malade. Et cette dispute encore plus. Tu avais beau avoir prévenu Alexandre, le lui avoir dit en des mots précis, que tu ne voulais pas d’une telle dispute. Pourtant, il ne voulait voir à quel point il se méprenait sur Rosalyn. Que n’arrivait-il pas à comprendre ? Que tu puisses être ami avec elle et ce même malgré son accent de paysanne et ses faux airs de princesse de la fange ? Oui, tu étais son ami. Par la force des choses. Les liens de ce genre ne se créaient pas uniquement par des interactions lors des cours ou pendant un banquet. Tu t’étais rapproché de Rosalyn parce que vous partagiez une passion commune et, à tes yeux, c’était une raison bien suffisante. Et depuis, tu avais appris à la connaître, à voir autre chose que ses manies irritantes qui, il fallait l’avouer, avaient pu te rebuter au premier abord. Et c’étaient justement ces manies qui déclenchaient l’ire d’Alexandre et, par la même occasion, une violente réaction de défense de ta part.
« Et toi ça t’arrives d’arrêter de réfléchir pour des conneries ? Ça prête à confusion uniquement parce que tu la connais pas. T’agis exactement comme cette vieille sorcière de Gossip Witch, Herregud ! Tu crois que Rosalyn a fait ça parce qu’elle en veut plus ? Très bien ! Très bien ! Mais tous les deux, toi comme moi, on sait que ça sera pas le cas. Alors pourquoi tu me fais une scène ? »

Tu enchaînas en l’accusant de juger sans apprendre à connaître les gens, ce qui, vraisemblablement, était la source-même de cette regrettable histoire. Sauf que Alexandre était un garçon compliqué, certainement le plus compliqué qu’il t’ait été donné de rencontrer. Et il n’était pas uniquement facile sur la critique et jaloux. Il était aussi de mauvaise foi. De très mauvaise foi.
Il te débita un monologue sur le fait que tout le monde, véritablement tout le monde, jugeait en permanence, ce qui te laissa coi. Non pas parce qu’il te coupait l’herbe sous le pied et te laissait à court d’arguments mais bien par la simplicité du raisonnement. C’était quoi ce faux argument à deux mornilles, sérieusement ? Bien sûr que tout le monde juge, tout le temps. Mais était-ce une raison pour arrêter de croire que ce n’était pas le cas et surtout provoquer une dispute aussi tempétueuse là où il n’y avait pas de raison d’y en avoir, comme tu venais de tenter de lui faire comprendre.
Tu t’apprêtais à répondre lorsqu’il reprit la parole, se voulant didactique en te présentant, ou plutôt t’imposant un exemple tout aussi grossier que le reste de son argumentaire.
« J'ai l'exemple parfait ! Tu ne connaissais pas Maïa, tu n'as jamais essayé d'apprendre à la connaître. Pourtant, tu l'as jugée quand même. Arrête l'hypocrisie, c'est usant. Rends-toi compte que t'es pas parfait. »  
« Et qui avait raison à la fin ? Moi ! Ça veut pourtant pas dire que je suis parfait, » t’emportas en haussant franchement le ton, jusqu’à même en oublier ce que tu étais en train et allais dire. « Si je l’étais, je serai certainement pas tombé amoureux d’un éruptif comme toi et on serait pas en train d’avoir cette dispute, DRITT ! » Tu repris brièvement ton souffle, pas assez longtemps pour lui laisser le temps de répliquer. « Quand est-ce que tu vas arrêter de constamment agir comme un parfait connard alors qu’on sait tous les deux que t’es pas comme ça ? A moins peut-être que tu le sois vraiment, auquel cas je t’ai peut-être jugé trop vite, » lâchas-tu sèchement en regrettant aussitôt ce que tu venais de dire mais en étant toutefois trop fier et furieux pour ne pas soutenir son regard. Tu venais de lui déclarer la guerre.

Citation :


  • Faire un post de plus de 500 mots - 2 dragées
  • Faire un post où le prénom de votre personnage n'apparait pas - 2 dragées

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre O. Rozen



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 995
| AVATARS / CRÉDITS : | Dylan O'Brien ( Ultraviolences )
| SANG : | Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Empty
MessageSujet: Re: Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex EmptySam 13 Avr 2019 - 0:47

C'était leur première vraie dispute de couple. Pour quelque chose qu'Alexandre estimait de complètement insignifiant, en plus ! Le pire, c'était que Njal lui reprochait d'avoir entamé cette dispute. Qu'est-ce qui ne fallait pas entendre ! Il lui semblait qu'il s'agissait de son cher petit-ami qui avait commencé à s'offusquer, à défendre Rosalyn car il n'était pas satisfait de ses explications.
« C'est facile de dire que c'est moi qui te fait une scène ! Je t'ai donné mes explications et tu ne les acceptes pas. Du coup, tu en fais tout un chaudron. Moi, j'étais prêt à passer à autre chose. Mais tu as insisté. Tu espères quoi ? Que je finisse par te dire : "Oh désolé chéri t'avais raison, je vais arrêter de détester Weasley et je vais lui préparer des cookies pour me faire pardonner." Ce n'est pas comme ça que ça marche. »
Il prit bien soin de prendre une voix niaise et ironique au bon moment.
Oui, il jugeait sans connaître. Etait-ce une mauvaise chose ? Njal ne pouvait pas lui reprocher de ne pas supporter un comportement donc de ne pas avoir envie de connaître la personne. Si on ne savait supporter un tel compliment seulement de loin, comment le supporter plusieurs minutes voire heures d'affilée ?
Le norvégien n'apprécia vraiment pas l'exemple que lui donnait Alexandre à propos de Maïa pour illustrer le propos. Il haussa le ton. C'était comme si son flot de parole était contrôlé par sa colère. Ce que dit Njal blessa l'allemand. Vraiment. Si bien qu'il ne parvenait pas à maintenir son regard. Il ressentait un étrange mélange de colère et de peine. Il restait silencieux de longues secondes.

Il voulait sortir. Mais pour aller où ? Il se sentait pris au piège dans ce foutu dortoir. Après avoir rangé le dernier livre qu'il avait en main dans son sac, il se redressa. Il se mit à faire les cent pas. Pour se calmer, peut-être ? Il n'arrivait en tout cas pas à rester statique. Il avait presque l'air nerveux. Au bout de très longues secondes, il se tourna vers Njal.
« Alors tu m'as jugé trop vite. Je ne suis pas la personne que tu veux que je sois, désolé. »
Alexandre n'avait jamais nié le fait d'être un connard. Il essayait même de s'améliorer, si tant il était possible de lutter contre sa nature. Certaines personnes disaient que l'être humain était perfectible, après tout. Il n'avait jamais eu une grande estime de lui-même. Il n'était qu'un bas être humain parmi tant d'autres. Mais il prétendait être plus que ça devant les gens. Sinon, on se faisait écraser.
« Quoi ? Pourquoi tu ne me largues pas sur le champ ? Tu as l'air d'en avoir envie. » rajouta-t-il, cette fois-ci en le regardant dans les yeux.
Malgré sa peine, il montrait un état de colère froide. C'était peut-être pire que sa colère de sang-chaud. Malgré ses paroles, il priait pour que Njal ne le lâche pas. Il ne l'aurait pas supporté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Njal H. Lænsen



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 406
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Martin Garrix
| SANG : ⊰ Aussi pur que l'eau des fjords


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un épouvantard
| PATRONUS : Un macareu moine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Empty
MessageSujet: Re: Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex EmptyLun 29 Avr 2019 - 20:28


Tu n'avais jamais voulu une telle dispute. Pourtant, tu en étais l’unique responsable. Tu aurais pu oublier ce qu’il s’était passer. Après tout, tu n’en avais pas été directement témoin. Tu aurais pu te convaincre que toute cette histoire n’était qu’un ramassis écœurant de ragots. Mais tu avais été trop blessé, trop fier. Trop. Juste trop. Au fond, si tu avais déclenché cette dispute, c’est que tu le voulais réellement. Pourquoi ? Ce n’était pas sûr que même calme et à tête reposée, tu en trouves la réponse. Parfois, les mots dépassaient nos pensées. Souvent, tu le regrettais. Comme ce soir-là.

« C'est facile de dire que c'est moi qui te fais une scène ! Je t'ai donné mes explications et tu ne les acceptes pas. »
« Les entendre ne veut pas dire les accepter, Alex, Herregud ! » lâchas-tu sèchement en levant les yeux au ciel, ou plutôt au bas plafond du dortoir.
Toutefois, ta remarque ne parvint pas à stopper le flot de paroles d’Alexandre qui se mit en tête de jouer la comédie aussi maladroitement que faussement. Tu ne répliquas à son ton suraigu qu’un long grognement. Il était pathétique et cela te mettait hors de toi. Puis il eut l’audace d’évoquer Maïa, cette petite veracrasse égoïste et égocentrée. Et cela, tu ne pus le supporter.
Tu parlas fort. Tu parlas vite. Ton accent rendait ta tirade difficile à comprendre mais tu t’en contrefichais. Il fallait que ça sorte, qu’importe la manière. Que ça sorte même si tu regrettas aussitôt tes mots. Tu étais en train de mettre en péril votre couple et cela, tu ne t’en rendis que lorsqu’un lourd silence s’abattit dans le dortoir, seulement brisé par vos respirations fébriles et le craquement des bûches dans le poêle.
Lentement, Alexandre rangea son livre dans un sac, un geste qui ne lui ressemblait guère. Il était plus prompt à se tripoter les mains et à parler à tort et à travers. Il ne faisait ni l’un ni l’autre et d’une certaine façon, cela te troubla grandement. Pourtant, tu n’en montras rien. Tu fis plutôt volte-face pour faussement perdre ton regard quelque part entre les plis du drap d’un des lits.
« Alors tu m'as jugé trop vite. Je ne suis pas la personne que tu veux que je sois, désolé, » dit-il en se levant finalement de son lit.
« J-je … » bafouillas-tu, désireux de lui rétorquer quelque chose sans pour autant savoir quoi. « C’est … »
« Quoi ? Pourquoi tu ne me largues pas sur le champ ? Tu as l'air d'en avoir envie. »
« J’ai jamais dit ça ! »
Cette fois, tu t’étais retourné et le regardais droit dans les yeux. Ce n’était pas de la colère que ton regard exprimait mais bien autant d’incompréhension que de bouleversement. Il avait réussi à te blesser, plus qu’avec n’importe quel autre moyen. Toutefois, tu savais au fond de toi qu’il ne faisait que souligner ce que tu avais maladroitement exprimé.
Pourquoi alors gardais-tu le silence ? Pourquoi ne faisais-tu pas un pas vers lui, lui affirmais le contraire ? Pourquoi ne t’excusais-tu pas ? Par fierté ? Tu étais trop fier pour faire le premier pas ? Trop fier pour admettre qu’il t’avait battu ? Pour d’avouer vaincu ? Tu devais parler. Il le fallait. Pour lui, pour vous. Pour votre couple.
« J’en ai jamais eu envie, » déclaras-tu sur un ton péremptoire. « Je n’ai jamais été aussi heureux que depuis ces cinq derniers mois alors pourquoi voudrais-tu que j’en ai envie ? » D’une certaine manière, tu lui présentais tes excuses. Ou du moins, tu admettais avoir été vaincu sans pour autant le dire clairement. Tu n’y arrivais pas.

Citation :


  • Faire un post de plus de 500 mots - 2 dragées
  • Faire un post où le prénom de votre personnage n'apparait pas - 2 dragées

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre O. Rozen



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 995
| AVATARS / CRÉDITS : | Dylan O'Brien ( Ultraviolences )
| SANG : | Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Empty
MessageSujet: Re: Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex EmptySam 18 Mai 2019 - 21:48

Alexandre était fatigué de cette dispute qui n'en finissait pas. Une dispute qu'il n'avait jamais demandée, jamais voulue. Il était à bout de nerf. Quelque part, il se savait en tort dans l'origine de ce conflit. Certes, il n'aurait pas dû aller s'en prendre à Rosalyn Weasley. Njal avait eu raison de lui faire remarquer que son comportement avait été très incorrect. Mais rapidement, la dispute avait débordé du sujet initial pour d'avantage se porter sur quelque chose de plus personnel.
Ce n'était pas faux de dire qu'Alexandre était un poil susceptible. Mais c'était plus subtile. Il s'en fichait bien de ce qu'on pouvait dire de lui. Il ne s'en souciait absolument plus. Qu'on l'insulte de troll, de connard ou de tout autre quolibet, il prendrait bien soin d'en avoir rien à faire. Il savait quels étaient ses défauts, même s'il avait parfois du mal à l'admettre — comme pour sa mauvaise foi. Mais l'entendre de la bouche des personnes qu'il aimait, cela lui faisait du mal. Forcément, entendre Njal lui dire que c'était une erreur d'être tombé amoureux de lui ne le laissait pas insensible. Cela le blessait.
Pourquoi en étaient-ils arrivés là, comme au bord de la rupture ? Quelques mois auparavant en Norvège, ils étaient si heureux. Avec Njal, Alexandre s'était senti invulnérable. Rien de mal n'aurait pu leur arriver. A deux, ils étaient indestructibles. Il n'avait pas vu plus loin, n'avait pas pensé à ce qui allait advenir quand il allait devoir quitter Njal pour rentrer. Le reste de l'été, à Londres ou à Blankensee, il avait éprouvé les effets de l'absence de son « meilleur ami » sur lui. Il ne s'y attendait pas. Un profond sentiment de vide. Lors de la rentrée à Poudlard, il avait rencontré la frustration et la peur. Ce fut à partir de ce moment là qu'il comprit véritablement en âme et conscience que leur amour n'allait pas être idyllique.
Cette dispute pouvait en témoigner.
Njal sembla bouleversé par les dernières paroles d'Alexandre. Il y eut de nouveau un long silence avant qu'enfant le norvégien ne réponde réellement. Il lui disait qu'il n'avait jamais été aussi heureux. Et ces paroles rassurèrent l'ancien préfet. Cependant, il ne savait pas quoi en penser. Il ne savait même pas dire si c'était réciproque. Il l'aimait, Njal l'aimait en retour. Ça le rendait heureux. Mais en contre-partie, il y avait tout ce qu'il devait affronter à cause de cet amour.
« Je ne sais pas. » répondit-il en se rasseyant sur son lit.
Il ne savait pas si son petit-ami était en proie aux mêmes craintes, les mêmes peurs que lui. S'il y avait bien une chose qu'il ne parvenait pas à supporter, c'était la peur. Elle pouvait lui faire faire tellement de choses. Il laissa planer le silence encore un petit moment.
« Tu sais, c'est dur de t'aimer. » avoua-t-il, le yeux rivés au sol.
Avec une fille, tout aurait été plus facile.
« Souvent je me demande qu'est-ce qui me retient de tout arrêter. Pourtant, je connais toujours la réponse. » Il leva de nouveau son regard vers Njal. « Parce que je t'aime. »
C'était la première fois qu'il lui disait ces mots. La toute première fois. Il détourna vite le regard en se levant. « J'ai besoin de prendre l'air. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Njal H. Lænsen



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 406
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Martin Garrix
| SANG : ⊰ Aussi pur que l'eau des fjords


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un épouvantard
| PATRONUS : Un macareu moine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Empty
MessageSujet: Re: Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex EmptyLun 10 Juin 2019 - 16:51


Jamais au cours ces cinq derniers mois, tu ne t’étais senti aussi seul et en colère contre toi-même. Alex avait beau être à à peine quelques mètres de toi, tu restais résolument immobile. Tu aurais voulu et aurais dû le rejoindre, tendre une main vers lui, le toucher au lieu de parler. Tu aurais dû mais tu avais préféré des excuses dissimulées, pas même formulées clairement, trop fier pour t’avouer vaincu. Pourtant c’était bel et bien le cas. Les mots d’Alexandre t’avaient touché en plein cœur et tu t’efforçais à présent de maintenir les apparences, de te montrer stoïque en serrant les mâchoires et les poings pour ne pas verser une larme. Et Dieu que tes yeux te piquaient.
« Je ne sais pas, » soupira Alexandre.
Tu sentis les restes de ton cœur meurtri se serrer. Lui non plus ne savait pas. Il te l’avouait, sans ambages, te prouvant, si c’était encore à faire, que cette dispute n’avait pas lieu d’être. Par ces quatre petits mots, il enfonçait le pieu qui mettait ton cœur au supplice et te faisait comprendre à quel point tu avais été idiot.
Tu fis finalement un pas vers lui et ouvris la bouche dans une tentative d’excuses bien plus franches mais il fut plus rapide que toi.
« Tu sais, c'est dur de t'aimer. »
Voilà qu’il venait d’achever ton cœur et qu’il en enterrait les restes encore chauds. Tu refermas aussitôt la bouche pour serrer encore plus fort tes mâchoires dans l’espoir de refouler les larmes. Toutefois, même malgré la grande inspiration que tu pris, cela n’empêcha pas ta vue de se troubler alors qu’il continuait son discours poignant de vérité et de douleur.
Tu te figeas à nouveau, écoutant ses mots comme on prenait conscience d’une sentence. L’espace d’un instant, tu crus que tout était fini entre vous et que tu en étais l’uniquement responsable. Jusqu’à ce qu’il ne fasse intervenir le témoin de ses sentiments véritables.
« Parce que je t'aime. »
Tu crus alors revivre et malgré les larmes aux coins de tes yeux, tu sentis ton cœur battre à nouveau, comme touché par la grâce. Il ne t’avait jamais dit une telle chose et ce ne fut qu’à cet instant que tu te rendis compte d’à quel point cela t’avait manqué et t’avait blessé. Mais tout était réparé maintenant, n’est-ce pas ? Du moins, tu voulus y croire et tendis une main tremblante vers lui, une main qu’il ignora en se levant, décrétant qu’il avait besoin d’air.
Il te tourna le dos.
Tu l’attrapas par la manche avant qu’il ne file définitivement.
Une larme avait glissé sur ta joue.
« Alex, je … je suis désolé, » te lamentas-tu en t’agrippant à sa manche comme un enfant l’aurait fait aux jupons de sa mère. « Reste. Reste, s’il-te-plait. Je suis désolé. »

Citation :


  • Faire un post de plus de 500 mots - 2 dragées
  • Faire un post où le prénom de votre personnage n'apparait pas - 2 dragées

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Empty
MessageSujet: Re: Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex Empty

Revenir en haut Aller en bas

Les disputes sont le ciment du couple • ft. Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ✛ (M/LIBRE) Simon Lebon feat Dillon Casey
» ILS SONT DEVENUS FOUS! Est-ce que je mène une campagne contre Aristide au Forumh
» Ah bon ? Les Haïtiens sont des canibales !
» Estimé,Magloire Que sont devenues les fleurs du temps passé?
» Pourquoi les hommes sont-ils heureux ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Les sous-sol
 :: La salle commune de Serpentard
-