GRYFFONDOR : 195 pts | POUFSOUFFLE : 247 pts | SERDAIGLE : 386 pts | SERPENTARD : 245 pts
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !
Les inscriptions pour les deux prochains matches sont d'ores et déjà ouvertes, retrouvez Serpentard VS Gryffondor et Poufsouffle VS Serdaigle !

Partagez|

[INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Ministre Harold Minchum



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 333
| AVATARS / CRÉDITS : › Michael Fassbender © wiise
| SANG : › Né-moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le chaos
| PATRONUS : Un Berger allemand
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Mar 1 Jan 2019 - 23:40


La nouvelle année commençait et le Ministre de la Magie espérait que le bilan allait être meilleur que l’année précédente. Que la situation actuelle allait s’améliorer. Il ne le montrait pas mais Harold était inquiet. Il voyait le déclin de la société prendre plus en plus d’ampleur, il voyait les crimes se répéter, se perpétuer malgré les menaces lancées par le Ministère et n’en concluait qu’une seule chose : ces gens-là n’avaient peur de rien. Ils étaient prêts à tout pour le faire tomber et pour faire tomber tous ceux qui allaient oser se mettre en travers de leur chemin. Tout ce que ce père de famille pouvait faire, excepté mettre en place certaines mesures, c’était de faire en sorte de ressouder la population. De leur montrer qu’il fallait se faire confiance les uns les autres et ne pas se diviser face à la menace grandissante.
C’est pourquoi, sous les conseils de sa tendre épouse et l’aide de sa secrétaire, Harold avait décidé d’organiser un bal de début d’année pour tous les employés du Ministère, ceux de Ste Mangouste et même certains commerçants du Chemin de Traverse et de Pré-au-Lard. De quoi réveiller un peu les âmes festives de certains. La soirée se déroulait dans l’Atrium-même, l’endroit étant assez grand pour contenir tout ce beau monde, et débutait à 19h30 pétante par le discours officiel du Ministre. Harold regarda sa montre. Il était l’heure. Face à une foule qui se taisait peu à peu et sous les flashs des journalistes, le sorcier monta sur la petite estrade et pointa sa baguette sur sa gorge. Sonorus, pensa-t-il.
— Mes chers concitoyens. Permettez-moi tout d’abord de vous souhaiter une excellente année. Que les mois à venir vous apportent le succès et la réussite que vous méritez, mais qu’elle nous amène surtout joie, paix et prospérité. Les temps sont durs, mais notre détermination de flanchera pas. Nos bonnes résolutions doivent être au service de ceux que l’on aime et la solidarité, au cœur de nos valeurs. Harold entoura d’un geste du bras les tables disposées sur le côté. Vous aurez le loisir de retrouver des mets et cocktails succulents préparés par notre cher Gorsay Ramdon, un grand sorcier massif fit un signe de la main en guise de salutation, et de danser sur le rythme endiablé des Backstreet Wizard. Quelques cris de fans émergèrent de la foule pendant que le Ministre s’écartait pour dévoiler ce groupe de cinq musiciens plutôt apprécié du public. Je vous souhaite une excellente soirée, conclut le sorcier avec un grand sourire avant de rompre le sort d’un geste du poignet.
La musique commença en même temps que le Ministre descendait de l’estrade. L’année ne faisait que commencer…  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moran J. Powell



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1219
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | lux aeterna
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, ivre mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Mer 2 Jan 2019 - 10:22


Lorsque Moran avait apprit, par son père, qu'il y avait un bal organisé par le Ministère dans l'Atrium, il s'était fait un devoir de le convaincre de lui trouver une place. « Allez Papa, sérieux ! J'ai plus sept ans, je te ferai pas honte ! » avait-il plaidé sa cause pendant toute après-midi pour finalement convaincre Arthur Powell à l'usure. C'est que son père était quelques peu tendu avec lui depuis qu'il avait apprit la future paternité de son jeune adulte de fils. Et cette paternité expliquait aussi qu'il veuille se changer les idées. Mieux valait aller à une réception organisée par le Ministère que de servir les alcooliques du monde dans un pub. De ce fait, Moran s'était habillé de manière tout à fait sobre, et attendait son père dans le hall de leur maison en se dandinant. Le regard sévère du tableau de son trisaïeul Hugh lui donnait la nausée.  « A mon époque, on s'habillait mieux pour une réception, jeune homme ! » s'écriait-il en levant une canne menaçante vers lui, « que t'a donc apprit ton père ? ». Et Hugh continuait de marmonner des paroles incompréhensibles en gaélique. Il avait la terrible impression d'avoir déçu toute la maison et jusqu'à présent, il ne s'était même pas rendu compte que ses parents posaient de réelles attentes sur ses épaules. Et il les avait balayé à cause d'un verre de scotch en trop. Arthur débarqua bien vite pour saluer son fils et le complimenter sur l'effort auquel il avait consenti pour la soirée et l'informa que sa mère finalement, préférait ne pas venir. Ensemble, ils transplanèrent pour le Ministère.
Le jeune homme, après avoir été traîné à droite et à gauche pour être rapidement présenté par son paternel à ses collègues, finit par filer entre les doigts de l'ancien secrétaire du Ministre après avoir grimacé devant le sujet de conversation étrange d'un certain Weasley - c'est que Moran ne savait pas ce qu'étaient les prises électriques, et il était un peu circonspect devant la passion du rouquin pour ces choses ! Bientôt, les flashs des journalistes redoublèrent parmi le beau monde et perdu dans la foule, le jeune homme suivit les paroles d'Harold Minchum. Il lança un regard circulaire à l'assemblée, suspicieux. Après tout, était-ce une bonne idée d'organiser un tel événement au Ministère ? Le dernier en date, une inauguration, avait coûté la vie à de nombreux invités et avait fait des dizaines de blessés. Il finit pourtant pas secouer la tête en soupirant. Il devenait paranoïa... Backstreet Wizard ? Génial !

______________________________
I leatsa m'anam gus an criochmaich ar saoghal. Is tu fuil o' mo chuislean, is tu cnaimh de mo chnaimh.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Razvan Vacaresco



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 211
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | BABINE.
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa petite fille torturée.
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Mer 2 Jan 2019 - 10:37


« EH TU COMMENCES A ME SAOULER, ON AVAIT CONVENU QUE LE BORDEAUX C’ÉTAIT MA COULEUR ABIGAÏL ! » s'écriait Cameron en sautant par dessus le canapé comme s'il avait des ressorts dans les jambes pour attraper la jeune femme qui s'enfuyait avec sa cape. Il était à deux doigts - vraiment à deux doigts - d'hurler encore plus fort qu'il venait de le faire. Le juriste avait en effet décidé de prendre une cape très sobre - bordeaux, quoi - pour le bal au Ministère auquel Abby venait - cette peste était quand même invité ! - mais madame avait décidé que non ! Ils devaient être as-sor-tis. Pfff. Il se saisit de sa baguette pour la viser comme un cow-boy : « Rends moi ma cape sinon elle sautera de tes mains par la force ! » la menaça-t-il. La menace était un peu nulle parce qu'un Accio ne faisait plus peur à personne et qu'il craignait qu'elle ne s'y agrippe au point de la déchirer... Et là ce serait pire que tout, parce qu'il n'aurait vraiment rien à se mettre d'autre que sa cape noire, sans aucune originalité. Il voulait bien admettre avoir des goûts tout à fait spéciaux en matière de fringues, mais là, il s'était vraiment surpassé. Pas de veste turquoise, pas de pantalon jaune, non. Il était classe, sans doute aussi parce que sa fiancée l'avait quelque peu supervisée. Humhum.
Il finit toutefois par mettre la main sur sa cape - ils étaient trop en retard pour continuer de se disputer - et ils arrivèrent ensemble au Ministère, pile poil lorsque le Ministre commençait son discours. Cameron bomba le torse en s'avançant vers l'assemblée, comme un petit coq qui louche pour la première fois sur une poule. Être avec tous ces gens aujourd'hui lui donnait l'impression d'être important, alors qu'il n'était qu'un juriste de base, hein, soyons réalistes. Il applaudit sincèrement la prestation du Ministre et se tourna vers Abigaïl : « Il sait bien manier les mots, cet homme quand même ! » lui fit-il avant de se mordre la lèvre pour ne pas ajouter qu'il se sentait tout particulièrement chanceux de pouvoir travailler dans la même institution que lui, et non pas au milieux de gens qui avaient des cornes qui poussaient sur leurs crânes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thelma J. Greengrass



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 68
| AVATARS / CRÉDITS : Margot Robbie | Morrigan
| SANG : Sang-mêlé


MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Mer 2 Jan 2019 - 18:36

Officiellement, Vicky ne travaillait pas ce soir. L'organisation du bal de nouvelle année du Ministère avait occupé une grande partie de son temps ces dernières semaines, entre la réservation du groupe et du traiteur, la logistique de l'atrium, l'envoi des centaines d'invitations... mais ce soir, elle refusait de travailler. De toute façon, il n'y aurait aucun problème, elle avait pensé à tout. C'est donc l'esprit presque tranquille que la jeune femme avait quitté son bureau à 18h tapantes pour récupérer son fils et le déposer presto chez ses grands-parents, et rentrer chez elle enfiler une tenue de circonstance et se préparer pour cette réunion au sommet. Les confirmations avaient été nombreuses, et du beau monde allait se retrouver au Ministère ce soir. La sorcière avait pour l'occasion jeté son dévolu sur une création de Mme Guipure complètement noire et à la jupe ample, découvrant largement la peau satinée de ses bras et de son dos, qu'elle comptait bien, toutefois, masquer sagement au moyen d'une étole d'un rouge profond. Elle parvint à appliquer un rouge à lèvre d'une couleur similaire à celle de son châle, se maquilla légèrement les yeux, et en était rendue à redonner du volume à sa chevelure au moyen d'un sortilège piqué dans le dernier numéro de Sorcière Hebdo lorsqu'elle entendit Edgar rentrer.
— Oh Merlin, s'écria-t-elle de surprise, et ses mèches qui se tortillaient dans les airs en des arabesques compliquées retombèrent mollement sur ses épaules nues. Tu m'as fait peur, vil personnage ! lui reprocha-t-elle en riant, tout en reprenant son activité de coiffure après avoir envoyé un baiser à son mari. Allez dépêche-toi, on va être en retard.
Quelques temps plus tard, les fringants époux Bones faisaient leur apparition dans l'Atrium du Ministère de la Magie, juste à temps pour entendre le discours du Ministre que Vicky découvrit en même temps que tout le monde (pour une fois !) pour ne l'avoir même pas relu. Elle applaudit de bon cœur lorsque Harold Minchum leur souhaita une bonne soirée, avant de se tourner de plus belle vers Edgar tandis que la foule autour d'eux commençait à bouger, qui vers le buffet, qui vers la scène.
— Sais-tu si Benjy compte venir ce soir ? s'enquit-elle en balayant une poussière imaginaire de la manche de son époux, un peu nerveuse à l'idée de croiser son frère avec lequel elle considérait pourtant être à peu près réconciliée. Je t'ai déjà dit que tu étais le plus bel homme de tout l'Atrium et du Ministère ? ajouta-t-elle très vite, soucieuse en fin de compte de changer de sujet et de ne pas obtenir de réponse à sa première question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
John Dawlish



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 168
| AVATARS / CRÉDITS : John Mayer les enfants
| SANG : Mélangé


MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Jeu 3 Jan 2019 - 22:45

John tira doucement sur chaque côté de son nœud papillon, sa main gauche tremblant légèrement. Son regard s’attarda un instant sur celle-ci, qu’il secoua brusquement pour chasser sa nervosité apparente. L’auror était stressé, bien plus stressé encore que lorsque le glas sonnait le début d’une périlleuse mission. Il s’apprêtait à plonger dans l’inconnu : il s’apprêtait à amener Soyle Hoover au bal de la nouvelle année. Non seulement John n’était pas friand des bals et des soirées mondaines – il les évitait comme la dragoncelle – mais il n’y avait jamais apporté une femme, encore moins une petite amie. Une petite-amie, était-ce qu’était sa rouquine? Le sorcier n’en savait pas grand-chose…mais il lui avait avoué qu’elle le rendait fou, quelques semaines plus tôt. S’en était suivit des moments très peu amicaux, ponctués d’échanges de fluides en tout genre et – croyez-le ou non – de romance. Les tourtereaux avaient profité du temps des fêtes pour passer leurs longues journées de congés emmitouflés dans d’épaisses couvertures, cafés et chocolats chauds s’entassant sur la table de nuit. À bien y penser, il était probablement trop tôt pour les qualifier de couple, ils se connaissaient à peine de cette manière et John avait encore beaucoup de difficulté à croire qu’un homme tel que lui pourrait rendre une femme comme sa perle heureuse. Néanmoins, son cœur brulait d’un timide espoir qu’ils ne soient pas qu’une idylle de passage. C’est probablement pour cela qu’il l’avait invité, maladroitement, à seulement deux jours de préavis, à être sa cavalière lors du bal organisé par son employeur. L’auror jeta un dernier regard à la glace et tenta de s’offrir un sourire, lorsqu’il vit apparaitre la femme qui faisait battre son cœur dans le reflet du miroir. Il fit volte-face pour l’admirer directement, et son visage se fendit d’un sincère sourire. « Je…tu…wow » bégaya-t-il, incapable de formuler une phrase correcte tellement il était saisie par sa beauté, une fois de plus. Il s’avança vers elle, pris son visage entre ses mains et l’embrassa tendrement. « Tu es magnifique » souffla-t-il ensuite. « On y va ? » demanda-t-il pour la forme avant de l’entrainer dans la salle de bain et de monter dans la cuvette avec elle pour les flusher vers le Ministère.

***

Ils firent ensemble leur entrée à la soirée, l’auror gardant prudemment quelques centimètres en eux, ne sachant pas vraiment comment agir, ainsi exposé au grand public. La température lui sembla avoir montée ne flèche, son angoisse avait repris alors qu’il distinguait déjà de nombreux visages familiers, bien trop. Merde, pensa-t-il, et si Flora se pointait ici…il n’avait pas pipé mot pour Soyle. Niente. Nada. « Tu veux un verre? » demanda-t-il à sa belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathair A. MacFusty



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 116
| AVATARS / CRÉDITS : ♔ Darwin Gray
| SANG : ♔ Pur dans sa consanguinité et ses dons flamboyants comme dans sa xénophobie


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le souffle d'un dragon
| PATRONUS : Iguane
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Ven 4 Jan 2019 - 11:12


Nouvelle année ne rimait malheureusement pas avec nouvelles résolutions pour tout le monde. Malgré la grande réception organisée ce soir-là par le Ministre et ses assistants -dont sa si professionnel Vicky-, Edgar était bloqué au bureau jusqu’à tard dans l’après-midi. Ce début d’année 1977 ne semblait, pour le moment, apporter aucune amélioration dans le climat tendu qui régnait dans la communauté magique britannique. Si seulement les fauteurs de trouble, les criminels et les terroristes pouvaient prendre comme bonne résolution de s’avouer vaincu ! Au moins, Edgar pourrait quitter la brigade à temps pour mener Vicky au bal. Pour le moment, c’était plutôt mal parti, même s’il lui avait promis de faire de son mieux.
Heureusement, son supérieur, plutôt compréhensif de la situation, le libéra juste à temps, lui souhaitant sincèrement de passer une bonne soirée. Répondant d’un hochement de tête enthousiaste, Edgar attrapa son manteau à la volée et, l’instant d’après, avait transplané jusqu’à chez lui. Il trouva Vicky dans la salle d’eau, occupée à arranger ses cheveux que lui trouvait déjà parfait. Comme tout l’ensemble à vrai dire ! Elle avait déjà revêtu son élégante robe de soirée et s’était pomponnée. De peur de ruiner son rouge à lèvres, Edgar l’embrassa alors sur le front, tout sourire autant de la voir si magnifiquement apprêtée que de l’avoir surprise.
« Je vais devoir te faire beaucoup danser, ce soir, » glissa-t-il subtilement. « Sinon, beaucoup d’autre vont te demander une valse ! » Mais comme Madame Bones ordonnait à son mari d’aller se changer, celui-ci s’exécuta. « Bien Madame, j’y cours ! » répondit-il d’un air militaire comme si l’ordre venait du Chef Blackstone en personne.
Lorsque Vicky le revit, Edgar avait revêtu son plus beau costume trois pièces, complété par un nœud-papillon sobre et la montre de son père. Fin prêts l’un comme l’autre, ils purent se rendre au Ministère auquel ils arrivèrent alors que Monsieur le Ministre débutait son discours. Edgar l’écouta avec attention et quand vint le temps des applaudissements, il se conforma à la tendance générale bien que le cœur n’y soit guère. Le Ministre avait beau être son plus haut supérieur, cela faisait quelques temps qu’Edgar ne croyait plus vraiment en ses promesses de changement, ce soir-là ne faisant pas exception à la règle.
La plupart des convives rompirent alors le rang pour se diriger soit au banquet soit en direction de la scène mais les époux Bones ne bougèrent pas. Vicky avait l’air soucieuse et Edgar comprit aussitôt pourquoi : elle redoutait la présence de son frère. D’un geste attentionné, son mari saisit sa main alors qu’elle s’évertuait à épousseter sa veste impeccable.
« Je ne sai… » commença-t-il avant que sa femme ne change subitement de sujet. Un sourire amoureux naquit sur le visage d’Edgar en entendant le compliment qui lui était fait. « J’en ai de la chance, dis donc. Tu as pourtant un patron très élégant et séduisant, » la taquina-t-il en sachant parfaitement que l’on vantait la beauté de la première dame et l’indéfectible loyauté que lui Ministre lui témoignait. « Si je n’étais pas déjà follement amoureux de toi, je le serais devenu ce soir, » glissa-t-il avant de proposer à la manière d’un dandy de la haute société. « M’accorderiez-vous une danse, madame Bones ? »

Citation :

  • Faire un post de plus de 500 mots - 2 dragées

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flora Dawlish



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 614
| AVATARS / CRÉDITS : Emilia Clarke | Ordinn.
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle-même, abandonnée, seule.
| PATRONUS : un éléphant
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Ven 4 Jan 2019 - 16:48

Un Bal.

Un B.A.L.

Voilà un événement qui mettait Flora Dawlish d'excellente humeur. Elle dansait partout dans son petit appartement sous les yeux ébahis de son boursouf Tipiak. Le mignon était en train de finir les quelques grains de riz qui restaient dans la casserole, et après avoir fini son œuvre, il sautilla joyeusement vers sa maîtresse qui observait de manière circonspecte toutes les robes qu'elle possédait. Laquelle serait la plus belle ? Laquelle serait la plus éblouissante ? Laquelle la ferait bien remarquer ? Hm. La petite créature se lova dans son écharpe abandonnée sur la table pour l'observer faire son choix. « La bleue est une de mes préférées mais on m'a souvent vu dedans... » se plaignit-elle en enfonçant sa tête dans l'armoire, « que penses-tu de... Hm. Non ! ». Et elle continuait de chercher, encore et encore, et le temps filait sans qu'elle ne puisse mettre la main sur... « LA VERTE ! » s'écria-t-elle en sortant victorieuse du cagibi qui lui servait de penderie, qu'elle avait agrandit avec un sortilège diablement utile pour une femme aussi vénale qu'elle.
Difficilement, elle se glissa dedans mais sa propre admiration dans le miroir fut endeuillée par l'état de sa tignasse. Tipiak sautillait gentiment comme pour l'encourager et prise de pitié elle s'agenouilla devant lui pour lui caresser le crâne... Ou ce qui semblait être le haut de sa tête - si tant est qu'il en ai une ! « Ohlalala tu es si mignon » - il était, en réalité, incroyablement laid, pauvre créature - « j'aimerais bien t'emmener, mais c'est au Ministère... ». La tornade se releva bien vite, baguette en main pour mettre de l'ordre dans ses cheveux avec un sortilège qu'une de ses camarades à Poudlard, Donna Johnson lui avait appris. D'après elle, les boucles seraient belles, et soyeuses et parfaites. Flora n'avait pas beaucoup eu l'occasion de l'utiliser, préférant généralement une queue de cheval propre, mais efficace. Une fois prête, des chaussures mises et une cape sur le dos, elle transplana pour le Ministère. Elle se demanda pendant quelques instants si son frère était présent, jusqu'à ce qu'elle le trouve en la bonne compagnie d'une rouquine. Cela ne manqua pas de lui décrocher la mâchoire, mais la jeune femme n'eut pas l'occasion de s'approcher davantage comme Orion venait de la rejoindre. Elle lui colla un bisou sur la joue, les siennes rougissantes pour lui dire : « Ah ! Comme tu es beau ! ». Et elle le pensait, c'était un merveilleux compliment. Elle glissa doucement son bras par dessous le sien et l'attira près du banquet pour chiper quelques petits fours : « J'ai promis à mon boursouf de lui en ramener un » expliqua-t-elle, sans en fourrer un ailleurs que dans sa bouche. Malheureusement, le Ministre l'arrêta, par ses mots, dans son larcin.
Flora l'applaudit poliment, un sourire de circonstances sur les lèvres et prit un deuxième petit-four. Ceux à la moutarde étaient définitivement très bons...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morfin Carrow



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 235
| AVATARS / CRÉDITS : Jensen Ackles- Crédits: Tearsflight
| SANG : Aussi pur que la pureté elle même


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Sam 5 Jan 2019 - 1:23

Cette année, le Ministre avait décidé d'organiser un grand bal pour célébrer la nouvelle année. Un bal auquel étaient invités tous les employés du Ministère, ceux de Sainte Mangouste ainsi que certains commerçants. Morfin était généralement très friand de ce genre de mondanité. L'occasion parfaite pour lui de vanter son arbre généalogique et l'importance de sa famille dans le monde magique. Il était cependant plutôt sceptique à l'idée de cette soirée. Il y avait bien trop d'invités au sang impur. Devoir se mélanger à de pareilles créatures lui donnait la nausée. Toutefois, il avait deux objectifs ce soir. Le premier était de se positionner pour être promu directeur du département des accidents et catastrophes magiques. Le poste était vacant depuis la semaine dernière, et plus particulièrement depuis le 28 décembre, jour où le directeur en exercice, a été recensé dans les victimes décédées de l’épidémie de dragoncelle. Combien de victimes cette épidémie va-t-elle encore faire? Sainte Mangouste, n'est vraiment plus un hôpital fiable. Il faut dire qu'avec tous les sangs impurs qui y travaillent, ce n'est pas étonnant. D'après les rumeurs qui courent dans les couloirs du ministère, le Ministre Munchum souhaite que le poste soit repris en interne par l'un des chef des 4 services de ce département. Morfin était donc l'un des quatre candidats éligible pour ce poste. Il savait très bien qu'il n'était pas le favori aux yeux de Munchum. Il savait également que les autres directeurs de départements auraient leur influence et que la relation de proximité qu'entretien le Ministre avec son rival Croupton n'allait pas jouer en sa faveur. Mais ce qui pèsera le plus c'est le point de ses conseillers. Il serait bien plus facile de se mettre Travers, Fawley et Malefoy dans la poche. D'ailleurs Lucius Malefoy, lui doit une fière baguette pour avoir oublieté Kieran Graves. Le deuxième objectif était d'introduire son fils à des gens importants et de l'aider à trouver un emploi. Il n'allait pas passer son temps à la maison à rien faire. Morfin savait très bien que ce qu'il voulait c'était rejoindre les rangs du seigneurs des ténèbres, mais cela se mérite et il faut s'assurer de ses couvertures. Justement, c'est Amycus que les époux attendaient pour partir. Impatient, Morfin finit par se rendre dans la chambre de son fils qui n'avait pas commencé à se préparer et arguait ne pas vouloir se rendre à ce bal. "Je ne te demande pas ce que tu veux ou tu ne veux pas ! je t'ordonne d'aller à ce bal. Sais-tu combien j'ai du débourser pour te faire inviter? Ce soir, nous allons te trouver un travail! Maintenant tu as cinq minutes pour te préparer, sauf si tu préfères que je te rappelle comment un corrige un Carrow". Morfin sentait sa baguette le démanger. Il préféra quitter la pièce en claquant la porte pour laisser une chance à son fils avant de lui jeter un doloris. "L'effronté ne veux pas y aller. Crois moi Danae, il ira. De gré ou de force. Il ira, sous l'impérium s'il le faut". Danae resta interdite. Sans dire un mot comme souvent. Il n'avait eu aucun mot tendre à son égard, pour lui dire combien elle était belle ce soir. Comme l'avait sans doute fait beaucoup d'autres époux ou cavaliers.
Lorsque le jeune Carrow finit par arriver, ils se rendirent à l'aide de poudre de cheminette au Ministère. Ils arrivèrent juste à temps pour les voeux du Ministre. Des voeux aussi plats et inconséquent que cet homme. Morfin explosa d'un rire sadique lorsqu'il entendit un jeune homme , qu'il avait déjà aperçu dans les couloirs du ministère et dont il ignorait le nom et la fonction,complimenter les vœux du ministre. "Il sait surtout bien endormir les veracrasses de votre espèce" lui lança Morfin avant de continuer son chemin. Il remarqua au loin le jeune Moran Powell vers qui il se dirigea accompagner de son épouse pour le féliciter. "Monsieur Powell, mon épouse et moi, souhaiterions vous adresser nos plus sincères félicitations pour votre mariage avec notre très chère nièce Gardenia pour lequel nous regrettons de ne pas avoir reçu d'invitation. Et puis, félicitations pour l'heureux évènement. Je vous souhaite que ce soit un héritier". Alors qu'il parlait avec le jeune Powell, il remarqua Vicky Bones, la secrétaire du Ministre. N'était-elle pas une personne intéressante à séduire et manipuler pour obtenir cette promotion. Alors que cette réflexion traversait son esprit, et pour continuer ses vœux, il adressa un sourire très hypocrite au jeune marié tandis que son épouse continuait les félicitations et ne cessait les louanges sur sa nièce. Diantre ce qu'elle pouvait être barbante. Il passerait certainement une meilleure soirée avec Elise ou Ava.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilhelm Rosenberg



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 44
| AVATARS / CRÉDITS : Hugh Grant
| SANG : Né moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son frère
| PATRONUS : Scarabée d'Egypte
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Sam 5 Jan 2019 - 13:28

"Allez Wil ! C'est juste un bal, rien de méchant. Ce ne sera pas comme à Poudlard." Oh douce souffrance. Il était resté dans un coin et la clique de Lestrange s'était amusé à l'humilier avec Octavius. Quelle bande de noobs ils étaient alors. Mais c'était fini tout cela, non ? Maintenant, il était décemment invité et son agent, parce que oui il avait un agent, ne cesser de le harceler pour qu'il s'y rende.

Grâce au succès de son livre, Wilhelm avait un joli petit pactole en poche et il avait donc dans sa garde robe un magnifique costume... qu'il n'avait jamais porté. Ce n'était pas son truc, les réception, les bal, danser, faire bonne figure. Lui, il préférait se mettre sur une table pour écrire, ou lire au coin du feu ou bien encore préparer son prochain voyage dans un autre coin du globe.

Le voilà donc, dans ses plus beaux atours, quoique mal à l'aise, au ministère de la magie. Il écouta avec grande attention le discours de son ministre, applaudit poliment à la fin puis s'écarta de la foule compacte des concitoyens. Puis, il croisa son regard. Flora. Aussitôt, il sentit un déchirement, son coeur. Alors la blessure était encore bien présente. Non, Will n'avait pas envie d'être triste. Une nouvelle année impliquait de bonnes résolutions. L'une d'elles serait d'oublier la jeune femme. Définitivement. Aussi tournant-til rapidement les talons pour se discuter avec une autre personne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardenia E. Powell



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 756
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Bett Rickards ღ Shiya
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Berger Australien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Sam 5 Jan 2019 - 20:14

Dernière soirée sans copies à corriger. Dans deux jours elle serait officiellement membre du corps professoral et serait au même niveau que les personnes qu'elle avait tant admiré ces sept dernières années passées entre les murs du château. Elle avait commencé à transférer quelques unes de ses affaires dans ses propres appartements derrière le tableau de Phyllida Spore, elle s'était décidé de rentrer sur Londres les week-ends, ne voulant pas éviter Moran et la situation dans laquelle ils étaient. Ils allaient avoir un enfant et même si il n'avait pas été désiré au départ, Gardenia ne souhaitait que tout le bonheur possible pour le bébé et ne voulait pas qu'il grandisse au milieu de la gêne et du froid entre ses parents.

Mais quoi qu'il en était, elle ne passerait pas cette soirée tranquillement installée dans le canapé de leur petit appartement puisque pour une raison encore obscure, elle s'était retrouvée à devoir aller au bal donné au Ministère à la place de son oncle Garrick qui ne voulait pas y mettre les pieds. Croyait-il vraiment que je voulais y aller ? Non ! Je ne voulais pas. Mais pensez-vous réellement que j'avais mon mot à dire ? Non plus ! C'était donc à reculons et en sachant parfaitement qu'elle y croiserait des visages dont elle voudrait rester éloigner, ne voulant pas entendre parler une énième fois de la pureté de sa famille, de son rang et d'autres choses encore. Vêtue de la courte robe rose perle adaptable que lui avait offerte Raven, camouflant assez bien son ventre arrondi par les quatre mois de grossesse, ses cheveux ondulés reposant sur ses épaules nues, elle enfila la longue cape de la même couleur et se rendit au Ministère via la cheminée se trouvant dans ses appartements tandis que le brouhaha régnant dans les couloirs lui signalait que l'heure du banquet sonnait.

L'Atrium était en effervescence et il semblait qu'elle était arrivée après le discours du Ministre, ce dont elle se félicita humblement. Elle en avait terminé avec les discours de Dumbledore et ne comptait pas écouter ceux d'un Ministre-marionnette. Elle remarqua quelques visages connus, qu'elle salua poliment tels que sa tante Euphemia et son oncle Fleamont, les parents de James auprès de qui elle ne s'attarda pas longtemps, ne voulant pas se rappeler le dîner du réveillon. Ce n'est qu'en s'enfonçant légèrement dans la foule qu'elle entendit une voix trop reconnaissable et dont elle n'aurait jamais voulut entendre le son; Morfin Carrow était donc également de la partie et elle peignait assez son interloct... MORAN ?! Mais qu'est-ce qu'il fiche ici ?! Elle se rapprocha discrètement sur le côté pour entendre la conversation, qu'elle trouva fort étrange. Comment son oncle pouvait-il bien être au courant de l'entièreté de la situation ? Dans quel pétrin s'étaient-ils encore fourrés ? Après quelques secondes de réflexion, Gardenia décida de partir au secours de son époux, s'approchant doucement à côté d'eux. « Je vous remercie pour ces félicitations, mon oncle. » dit la jeune femme en posant délicatement son bras dans le dos de son mari. « Néanmoins vous comprenez que jamais une pourriture de votre espèce intolérante ne mettra les pieds à mon mariage. » fit-elle avec un sourire hypocrite, murmurant ces paroles pour qu'ils soient les seuls à l'entendre. Traduction : Sale bouse de dragon va mourir trente mille pieds sous terre. L'hypocrisie était l'une des choses qu'elle maitrisait le mieux et elle aurait parfaitement eu sa place chez les Serpentards si elle l'avait exploité à sa juste valeur quelques années plus tôt, mais à cet instant précis elle ne voulait plus jamais voir à faire avec Morfin Carrow et les choses qu'il élevait. Après tout en étant élevé dans une famille comme la sienne, on ne pouvait guerre faire mieux. Elle salua sa tante tout en gardant une main dans le dos de Moran, ils avaient beau ne pas être un couple marié conventionnel, ils étaient meilleurs amis et deux dans cette bouse de sombral : il lui était définitivement impossible de le laisser avec son oncle ainsi, c'était comme se jeter dans la gueule du vampire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moran J. Powell



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1219
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | lux aeterna
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, ivre mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Sam 5 Jan 2019 - 21:12

Moran se disait que le Ministre était un vrai politicien. Le type poli, souriant, à l'aise. Il leva les yeux au ciel. Ce monde-là, le Ministère, ce n'était définitivement pas quelque chose pour lui. Après les applaudissements qui suivirent son discours, la première pensée du jeune homme fut pour les petit-fours du buffet. Quiconque avait déjà vu Moran à un bal savait qu'il n'y allait pas pour danser, mais pour s'empiffrer. Sa panse semblait être un puits sans fond, qui malheureusement, devait attendre. Devant lui se tenait un homme accompagné sans doute de sa femme, quelqu'un qu'il ne connaissait pas, mais qui, vraisemblablement, savait qui il était, lui. Il l'écouta parler d'un air un peu effaré, bien qu'il afficha un sourire policé. Diantre, dans quelle bouse il s'était enfoncé, maintenant ? Un héritier ? Vieux gâteux misogyne, aurait-il voulu lui dire. Néanmoins, il n'eut pas le temps de formuler ses plus sincères remerciements, qu'il sentit une main se glisser dans son dos et Gardenia se tenir à ses côtés. Toujours là lorsqu'il le fallait ! Toujours à point, c'était un talent qu'elle ne voulait de toute évidence pas lui partager. Il se contenta donc d'un sourire poli, tout en restant résolument silencieux en glissant lui-même une main sur les hanches de sa femme. Geste qui, loin d'être doux, se fit légèrement plus brutal lorsqu'elle asséna à son oncle - vraiment ? - une attaque qui le laissa pantoit. Il fixa peut-être un peu bêtement alternativement la jeune femme, admiratif de son courage, et son oncle, duquel il craignait la réaction.
Moran manquait de tact, mais il n'était pas fou. Il connaissait vaguement les liens de parenté de la jeune femme avec des familles peu fréquentables, et il estimait que celle-ci ne l'était pas. De ce fait, il cru bon d'éteindre l'incendie avant que celui ne se propage et que l'homme en face de lui, accompagné d'une femme qui faisait office de marionnette, n'égorge Gardenia dans une pulsion de rage. D'un geste protecteur il fit passer un bras devant elle, sans se départir de son sourire archange. « Eh bien, je crois que nous nous sommes tout dit » soupira-t-il de son accent écossais à couper au couteau, en jetant un regard sévère à Gardenia, qui lui semblait avoir gagné encore plus de charme, « je prends bonne note de votre souhait d'assister, peut-être à une future réunion » fit-il avant de se saisir de la main de sa femme, pour l'entraîner plus loin, « bonne soirée ! » ajouta-t-il à l'adresse du couple avant de s'enfuir bien vite avec elle, près du buffet. Il ne dit rien avant d'avoir un petit-four dans les mains : « Bon sang Gardenia t'es carrément folle » lui dit-il sans pouvoir s'empêcher de sourire, « mais ça te donne vraiment un truc en plus ». Moran s'entêta à lui sourire gentiment, avant de lever sa main pour replacer une mèche de cheveux blonds derrière son oreille et lui tendre un petit-four.


(525)

______________________________
I leatsa m'anam gus an criochmaich ar saoghal. Is tu fuil o' mo chuislean, is tu cnaimh de mo chnaimh.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur Hoover



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 282
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Dim 6 Jan 2019 - 16:39

Soyle ajusta sa coiffure une dernière fois devant la glace de la salle de bain, un brin excitée par le programme qui l’attendait. John l’invitait au bal du Ministère. Et ce n’était pas en soi le bal qui la mettait dans cet état, mais l’idée que ce soit lui qui souhaite sa compagnie dans ce moment. Elle était donc plutôt sereine alors qu’elle terminait de se préparer. Il était de toute façon l’heure d’y aller. Passant les mains sur sa robe d’un rouge flamboyant. Cela faisait ressortir un peu plus sa chevelure de feu et pour tout dire elle en était très contente.

Elle alla donc rejoindre John qui semblait également finir de se préparer. Pour être tout à fait honnête, elle ne s’était pas encore totalement habitué à leur nouvelle situation. Même si elle en avait eu envie depuis quelques temps, elle avait interprété son premier refus comme la fin de ses espoirs. Alors forcément, quand il était revenu vers elle, cela avait été par surprise. Ils avaient pris du bon temps depuis, mais il faut avouer qu’elle avait encore ce regard un peu béat lorsqu’elle le voyait. Soyle évitait pour le moment de se poser trop de questions. Elle estimait qu’ils avaient mieux à faire. Ce qui la rendait visiblement plus détendue que lui.

-Je…tu…wow


Assez fière il faut l’admettre elle lui rendit son baiser avant qu’il ne reprenne.

-Tu es magnifique

Bien entendu un tel compliment faisait toujours plaisir. La rouquine lui sourit tendrement en prenant quelques instants pour le le regarder un peu mieux.

-Merci, tu as un certain charme aussi comme ça.


Pour ne pas dire qu’il la rendait folle. Elle le suivit finalement pour aller jusqu’au Ministère sans se faire prier.

***

Une fois sur place, John pris légèrement ses distances, mais elle n’y fit pas tout de suite attention. Soyle pour le moment fit un tour rapide des lieux, reconnaissant au passage plusieurs personnes. Occasion pour elle de se rendre compte qu’elle avait des relations que beaucoup trouveraient intéressantes. Elle fit d’ailleurs un signe de la tête et un sourire à Raven. Elle irait sans doute la saluer plus en détail plus tard. Après tout, c’était elle qui l’avait sauvé l’année passée, et leur relation s’était bonifiée avec le temps, pour son plus grand plaisir. Et maintenant, la sous-chef des aurors avait beau manquer de temps, Soyle n’entendait pas l’oublier pour autant.

-Tu veux un verre?

John la sortie de ses pensées. La rouquine lui accorda donc un grand sourire avant de répondre par l’affirmative.

Le Ministre prononça son discours et elle l’écouta avec attention, attendant patiemment la fin pour applaudir avec les autres.

Et puis finalement, en portant son regard vers le buffet, elle reconnu son ami et collègue, Orion. Prenant donc machinalement le bras de John elle l’entraina vers sont ami qu’elle entendait rejoindre, ignorant pour le moment qu’il accompagnait la soeur de son cavalier.

-Orion! Tu ne m’avais pas dit que tu viendrais!

S’en suivit l’accolade habituelle avant qu’elle ne porte finalement son attention sur sa cavalière qu’elle ne connaissait pas. Mais cela ne saurait sans doute tarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavius Martens



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 181
| AVATARS / CRÉDITS : Toby Regbo ( .sparkle)
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Dim 6 Jan 2019 - 17:49


« Non, je n'irai pas à ce bal ! » avait-il dit à sa sœur avant de s'enfermer dans sa chambre comme un adolescent.
Et voilà où il en était. Il venait tout juste de transplaner pour arriver au Ministère de la Magie. Il n'aimait pas ce genre de soirée. Mais sa sœur avait insisté. « Pour montrer qu'il n'est pas mort » disait-elle. Il s'était décidé à la dernière minute. Il avait revêtu une tenue sobre mais élégante et confortable. Les seuls vêtements acceptables qui lui restaient. Il eut un moment d'hésitation avant d'entrer dans la salle de réception déjà pleine de monde. Instinctivement, il chercha du regard une tête familière. Il aperçut alors Wilhem. Il ne put s'empêcher de sourire et s'approcha aussitôt de lui.
« Wil ! Je suis trop content de te voir, ça fait longtemps ! Je m'attendais pas à te voir ici ! » s'exclama-t-il quand il fut près de son ami.
Il lui fit une accolade amicale, véritablement ravi. Avec un ami, on se sentait soudain plus à l'aise dans ce genre d'événement. Octavius s'amusait à imaginer Wilhem tout seul à ce bal. Il se souvenait encore des bals à Poudlard. C'était toujours des soirées horribles qu'ils passaient tous les deux à regarder les couples danser, assis près du buffet avec leur pauvre jus de citrouille à la main dans le meilleur des cas. A deux, ils arrivaient à surmonter ça. Mais seul, ça aurait été une horreur.


Dernière édition par Octavius Martens le Dim 6 Jan 2019 - 19:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rabastan M. Lestrange



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 220
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Bill Skarsgård
| SANG : ⊰ La pureté même


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Rodolphus, devenu son ennemi
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Dim 6 Jan 2019 - 18:12


Tout ce beau monde réuni dans un si bel endroit.
Tant de faste, de lumière.
Tant de précieuses étoffes et de délicieux parfums.
C’en était presque comique.

Le Ministère, en organisant cette réception de la nouvelle année, excellait dans un domaine qu’on ne lui connaissait guère et qui, en des temps si troublés, pouvait faire polémique. Comment, alors que la communauté magique n’allait jamais aussi mal qu’en ces jours, pouvait-on se permettre d’organiser telle festivité ? C’était bien là la preuve que le Ministre et son gouvernement était d’une incompétence affligeante. Rabastan s’en gaussait. Ils allaient droit au précipice et, comme un pied de nez à ses ennemis, l’héritier Lestrange s’était rendu au bal de la nouvelle année comme s’il s’était rendu à l’une des innombrables soirées mondaines qu’il avait déjà fréquentées.
Pourtant, il ne travaillait pas ici, dans les bas-fonds de la société magique. Il n’avait pas d’invitation. Seulement l’influence de son parrain et cousin, Morfin Carrow, et l’indéfectible envie de narguer ceux contre qui il complotait depuis tant de temps. Ce soir, dans son impeccable costume, Rabastan Lestrange était comme le loup dans la bergerie. Et le berger dormait sur ses deux oreilles.

Déambulant entre les convives, il ne prêtait guère attention au discours plein d’espoirs du Ministre. Ce n’était qu’un pitre au sommet de l’état, un pantin qui n’avait pas même conscience que ses plus proches conseillers ourdissaient dans l’ombre. Il ne valait pas que Rabastan lui prête une oreille. Non, il semblait plutôt à la recherche de quelque chose. Ou de quelqu’un. A la manière d’un prédateur, il jetait par moment des œillades furtives dans la foule, dévisageant le temps d’un instant ici une vieille gourde au menton si gras que c’était un miracle qu’elle ne se soit pas étranglée avec son collier de perle, là un sorcier qui semblait aussi ancestral qu’idiot tant sa robe était poussiéreuse et élimée. Mais il ne la trouvait pas. Nul doute, pourtant, qu’elle serait ici ce soir. On le lui avait assuré. Le discours se termina et alors la foule se dispersa. Au beau milieu, Rabastan ne bougeait pas, à la manière d’un roc fendant les eaux. Il la cherchait. Elle n’était pourtant pas bien difficile à repérer.
Où était-elle, par Salazard ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mildred O. Nott



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 300
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | kane.
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Dim 6 Jan 2019 - 18:20

Mildred se tortillait les mains devant le reflet que lui renvoyait son miroir. Elle était à deux doigt de tout annuler pour partir se réfugier dans son lit après avoir volé un pot de glace dans le garde-manger de sa famille. Mais malheureusement, ses parents avaient été clairs. "Peut-importe l'heure à laquelle tu viens, mais ta présence est indispensable". La jeune femme, de désespoir, s'assit sur son lit, en faisant attention de ne pas exploser les coutures de sa robe - elle la serrait un peu, les fêtes laissaient des traces. Néanmoins, outre la promesse faite à ses parents, elle avait décidé, d'un commun accord avec son frère, d'y aller avec lui... Pour le réintroduire dans la société sorcière. L'héritière craignait autant les réactions des gens lambdas que de ses parents devant l'affront que leur ferait la petite sorcière. Avait-elle assez de courage ? N'était-elle pas trop sotte ? Son elfe Pok frappa doucement à sa porte pour lui signifier qu'elle était déjà en retard par rapport à l'heure qu'elle avait fixé à Wolfgang. Dans sa panique, elle faillit se prendre les pieds dans le tapis, et la porte en face lui aurait assurément laissé un oeuf sur le crâne, si elle ne s'était pas rattrapé à la coiffeuse. Elle se précipita dans l'entrée après avoir saisit sa baguette et transplana pour retrouver son frère.
Ensemble, ils arrivèrent au Ministère, bras dessus, bras dessous. La jeune héritière se contentait de sourires gentils et de regards polis, bien qu'elle fut à deux doigts de faire une syncope devant le monde qui s'étendait devant elle. Elle serra plus fort le bras de son frère et lui souffla gentiment : « Tu reconnais des têtes ? ». Pour l'instant, il était incognito. Les yeux bruns de Mildred cherchèrent bien malgré eux la haute silhouette de son ancien fiancé de Lestrange. Néanmoins, son inspection se révéla inutile, puisque le Ministre venait de commencer à parler. Elle ne savait pas très bien si Wolfgang était au fait de l'actualité. De ce fait, elle le pointa discrètement du doigt pour lui signifier : « C'est le Ministre, comme tu t'en doutes. Un né-moldu ». Une précision qui ne valait pourtant, dans la bouche de l'héritière, aucun sous-entendu. Le statut de son sang ne la dérangeait pas, et il était sympathique. Il avait l'air, en tout cas.


Dernière édition par Mildred O. Nott le Dim 6 Jan 2019 - 19:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes)

Revenir en haut Aller en bas

[INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Sujets similaires

-
» Nouvelle année 2011
» Ma resolution pour la nouvelle année
» une nouvelle année-libre a tous-
» Une nouvelle année...et une! (PV Zabini)
» Bal Masqué pour fêter la nouvelle année.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres
 :: Balade à Londres :: 
Le ministère de la magie
-