GRYFFONDOR : 620 pts | POUFSOUFFLE : 283 pts | SERDAIGLE : 612 pts | SERPENTARD : 245 pts
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !
Les inscriptions pour les deux prochains matches sont d'ores et déjà ouvertes, retrouvez Serpentard VS Gryffondor et Poufsouffle VS Serdaigle !

Partagez

[INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Ares Zabini



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 51
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- Mariiiie <3
| SANG : Pur


[INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 EmptyDim 10 Fév 2019 - 17:07

Comme tous les médicomages, Ares travaillait sans compter ses heures. Les journées étaient longues et s’enchainaient. Pour une fois, le jour de ce bal donné par le Ministre, il ne travaillait pas. Il n'avait cependant pas prévu d'y aller. Il détestait ce genre de soirée mondaine. Il ne s'y sentait vraiment pas à sa place. A cause de sa couleur de peau, tout le monde le dévisageait, se méfiait de lui. Comment cette société pouvait-elle être aussi conservatrice? Un sorcier, un vrai, reste un sorcier qu'importe sa couleur de peau. Parfois, il avait l'impression d'être aux yeux des grandes familles anglaises tout aussi détestable qu'un sang de bourbe. Rien ne le blessait plus. Comment pouvions nous le comparer à ces voleurs de magie?  Cela le rendait fou. Il ne voulait vraiment pas y aller. Mais Ava avait insisté.  Ces machistes aimaient tellement les courbes féminines qu'ils se moquaient souvent bien de la couleur de la peau, voire même de la pureté du sang lorsqu'il s'agissait de pouvoir assouvir leurs désirs sexuels. Ava avait cette chance. Lui, il ne l'avait pas.  Il entra dans l'Atrium au bras de sa sœur qui était accroché au bras de son mari de l'autre côté. Il était d'une élégance remarquable dans son costume 3 pièce avec sa queue de pie. Le noir de son costume mettait en évidence la clarté de sa peau dorée.  Il n'aimait pas ces regards qu'il sentait se poser sur lui mais se contentait de sourire avec ce sourire qui fait le secret de sa beauté.
Lorsque sa sœur lui proposa de danser, il accepta avec plaisir de lui accorder une valse. Ares était un excellent danseur. Il avait une prestance naturelle qui le prédisposait à cet exercice.

"Je ne me sens vraiment pas à ma place ici. Crois-tu que si je partais vivre en Afrique, l'on me verrait comme un étranger? Comme un blanc? ". La question était sincère. Cela faisait des mois qu'il se demandait s'il ne devait pas tout quitter pour partir en Afrique. Il rêvait de connaître la terre de ses ancêtres.


Dernière édition par Ares Zabini le Jeu 14 Fév 2019 - 1:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur Hoover



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 282
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 EmptyMar 12 Fév 2019 - 16:12

Soyle n'était même pas sûre de réellement vouloir savoir, tiraillée entre sa curiosité naturelle et sa jalousie soudaine. A vrai dire, elle avait un peu peur de savoir où John avait bien pu se lier avec la jeune femme en face d'elle. C'est donc gênée par cette situation qu'elle tourna un peu la tête à travers la pièce. La rousse croisa le regard de Rabastan Lestrange, perdant soudainement toute expressivité. C'était comme si toute capacité sentimentale l'avait quitté.

Le regard vide, elle s'était tournée, avait lâché son ami, et avait fait quelques pas lents à travers la foule. Elle sortit sa baguette sans réagir aux regards surpris autour d'elle. D'une voix qui ressemblait bien plus à un râle qu'on lui arrachait, elle prononça quelques mots.

-Avada kedavra

Lucresia Londubat s'écroula à l'impact de la lumière vertes qui venait de fendre la foule jusqu'à elle.

Soyle lâcha sa baguette sans même se rendre compte qu'elle l'avait en main, en pleine incompréhension, voyant la panique autour d'elle, ne remarquant pas encore la femme qui était tombée quelques pas devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mildred O. Nott



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 303
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | Isleys
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 EmptyMar 12 Fév 2019 - 18:24

Rabastan surgit bien brusquement devant Mildred qui, l'ayant perdu de vu depuis quelques minutes déjà, se mit à rougir avec une telle violence qu'elle ressemblait à une tomate gâtée. Elle ne pu s'empêcher de sourire angéliquement au jeune homme qui lui tendait une coupe de champibulle... Alors qu'elle en avait déjà une. Ni une ni deux, elle fourra la sienne tout naturellement entre les doigts de Wolfgang sans guère se préoccuper de l'air qu'affichait son frère : « Je ne peux que te retourner le compliment... ». Elle allait continuer de manière un peu pathétique en le complimentant pour le choix de sa cape, mais Wolfgang réagit et lui évita une malheureuse déconvenue. Complimenter la cape de quelqu'un était un sujet légèrement gênant. Elle écarquilla cependant les yeux face à sa remarque et regarda son verre. « Voyons ce n'est pas son genre » prit-elle naturellement la défense de son ancien fiancé en trempant ses lèvres dans la coupe de champibulle. Mildred ne tenait pas forcément très bien l'alcool, pauvre être et il valait mieux qu'elle ne dépasse pas une coupe. Hélas, c'était déjà son début de deuxième. Oops ? Elle suivit leur échange, comme alerte, cru qu'elle pouvait se détendre lorsqu'il lui serra la main. Mais la poigne de son frère sur elle lui fit plisser les yeux. La jeune femme ne connaissait pas très bien les effets de la lycanthropie sur son frère, à part les transformations poilues à chaque pleines lunes. Pourtant, elle avait l'étrange sentiment que sa réaction était celle d'un mâle dominant, et elle ne comprit pas très bien pourquoi il s'agrippait à elle de cette manière-là. Pourtant, l'héritière n'était pas du genre à s'offusquer d'être un objet que l'on voulait garder, alors, elle bu une seconde gorgée, tout en attardant ses iris sur le visage de Rabastan. Il avait l'air d'une étrange bonne humeur. Mildred aurait pu l'admirer pendant des siècles si un éclair de lumière verte accompagné d'un cri ne l'avait pas fait sursauter et renverser le champibulle sur la cape de son ancien fiancé. Elle entendit le bruit sourd d'un corps qui s'effondre, et regarda dans l'incompréhension des gens transplaner, et même jeter des sortilèges : « Mais... Que se passe-t-il ? » demanda-t-elle stupidement, ses yeux bruns écarquillés comme le seraient ceux d'un poisson fraîchement pêché. Et soudain, elle le vit. Ce corps désormais froid de toute vie, face contre terre. Mort. Ce n'était pas la première fois qu'elle voyait un corps, malheureusement pour elle. Le terrible souvenir de la face violacée d'Achilles lui donna envie de vomir. « Par la barbe de Dumbledore ! » s'écria-t-elle en enfonçant ses ongles manucurés dans le bras de Wolfgang. Mildred ne pouvait retirer ses yeux du corps inerte de la Londubat, et plus elle regardait cette femme, plus elle se sentait mal : « Je ne me sens pas très bien » commença-t-elle à chouiner en sentant une pierre tomber dans son ventre. La jeune femme recula de plusieurs pas avant de tomber sur les fesses pour se mettre à pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosmerta Orpington



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 74
| AVATARS / CRÉDITS : Marilyn Monroe
| SANG : Mêlé


[INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 EmptyMer 13 Fév 2019 - 19:34

Ouh lala, est-ce qu’un Bout’feu chinois venait de débarquer au centre de la salle et de souffler ses chaudes flammes au-dessus des têtes de la gente mondaine? Parce que la température dans la salle de bal venait drastiquement d’augmenter! Les contacts innocents entre ses mains et certaines fermes parties du corps de Benjy Fenwick et entre ses mains à lui et certaines délicates parties de son corps à elle - notamment sa main sur sa hanche - avaient doublé en l’instant de quelques secondes. Rosie lui confirma rapidement que tout allait bien - ainsi sauvée par son preux chevalier – et porta son verre à ses lèvres. Le degré d’alcool qu’il contenait ainsi que le regard que plongeait sans ciller le beau brun dans ses yeux n’aida en rien à faire redescendre la température ambiante. Les yeux de la blonde s’arrondirent de surprise lorsqu’elle réalisa qu’il venait de boire d’un trait le souffle du dragon qu’elle venait de lui tendre. My Helena! Siroter et apprécier tu ne connais pas Fenwick? Oh ma belle Rosie, ce ne sera pas le premier homme au rythme bien trop rapide… La tenancière força un sourire et s’empressa d’engloutir le contenu de son verre d’un trait. Son visage se tordit momentanément d’une grimace peu élégante et elle porta sa main à sa bouche pour masquer le petit hoquet aigu qui s’en suivit. Elle avait intérêt à être bonne cette nouvelle année.

Maintenant que la brûlure de l’alcool s’était estompée et que ses battements répétitifs des paupières avaient chassé l’humidité de ses yeux, Rosmerta déposa son verre vide sur le bar et reporta toute son attention sur son compagnon, qui lui suggérait maintenant de faire fit de l’Étiquette. « Enlever mes escarpins…ce ne serait pas très lady-like » roucoula-t-elle alors qu’une flamme de défi naissait dans ses iris, « tant pis » ajouta la belle en envoyant valser ses talons sous le bar et les reproches de sa mère par la même occasion. Son estomac fit un bond lorsqu’il l’invita à danser et ses pommettes rougirent de contentement. La sorcière glissa sans hésitation sa main dans la sienne et l’entraina à sa suite dans la masse de danseurs. Une fois bien au centre, elle s’arrêta, se retourna et déposa la main de Benjy sur sa hanche. « Alors comme ça vous savez danser » le taquina-t-elle malicieusement en glissant une de ses mains sur son biceps.

C’est alors que ce qui lui semblait être un début de soirée digne des plus belles histoires, se transforma en cauchemar : des cris plus forts encore que la musique qui les faisaient valser retentirent. Rosmerta ne vit absolument rien du drame qui venait de se produire, mais elle avait parfaitement identifié le sentiment de panique colporté par les cris. Cette terreur la gagna en un claquement de doigt lorsqu’elle réalisa, qu’en grande imbécile qu’elle était, elle avait laissé sa baguette à l’auberge. Ses yeux se remplirent de larmes alors que son cerveau cessa de fonctionner : sans baguette elle n’avait aucune chance. Telle une princesse en détresse, la sorcière éclopée figea et resserra sa poigne autour du bras de son cavalier. Aucun instinct de survie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moran J. Powell



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1234
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | old money.
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, ivre mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 EmptyMer 13 Fév 2019 - 20:18

Moran avait maintenant décidé de s'attaquer copieusement des petits toasts qu'il grignotait avec appétit, tout en essayant de faire dévier sa frustration à l'égard de l'oncle de Gardenia sur autre chose qu'elle. La jeune femme, fort heureusement, avait quelque chose qui ce soir, ne pouvait qu'attirer l'oeil du garçon. Il n'avait absolument aucune idée de ce que c'était, mais ça le charmait indéniablement. Il ne put que se dire que c'était peut-être enfin une évolution particulière qui se manifestait chez lui, celle qui faisait passer sa vision d'elle à autre chose qu'une simple amie. Il n'était pas amoureux d'elle, ça non. Son coeur appartenait à une seule fille qu'il n'osait même pas chercher du regard ce soir. Mais il ressentait au fur et à mesure des mois, quelque chose pour son ancienne meilleure amie qui le laissait pantois. Il lui fit un clin d'oeil charmeur et croqua dans son toast, lorsque Raven apparu devant eux. Le jeune homme adorait sa marraine, bien entendu, et il pourrait parler avec elle pendant des heures. Surtout de métamorphose. Mais la conversation dériva vers un sujet plus sombre et renforça sa poigne sur la hanche de sa femme. Comme une terrible prophétie, les mots funestes de Gardenia trouvèrent leur écho dans une scène qui se passa à quelques mètres à peine d'eux. Moran vit une femme, qu'il lui semblait connaître au moins de vue - était-elle professeure à Poudlard ? - s'avancer dans la foule, et assassiner froidement quelqu'un. Il en lâcha son toast. La plupart des invités eurent, tout comme lui, un moment d'arrêt. « On doit se tirer immédiatement ! » intima-t-il à Gardenia en empoignant son bras sans ménagement. Déjà, les Aurors sortaient leurs baguettes et certains invités hurlaient. D'autres pleuraient - qui était cette fille assise par terre en larme ? - mais il ne connaissait pas leurs identités. Il avisa sa tante et lui lança par dessus son épaule : « Sois prudente ! ». En voyant son père non loin qui le cherchait des yeux, Moran lui fit un geste et en même temps, ils transplanèrent.

______________________________
I leatsa m'anam gus an criochmaich ar saoghal. Is tu fuil o' mo chuislean, is tu cnaimh de mo chnaimh.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardenia E. Powell



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 769
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Bett Rickards ღ folleparisienne
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Berger Australien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 EmptyMer 13 Fév 2019 - 21:09

Si la jeune femme était ravie de pouvoir sortir du château pour l'occasion, elle ne s'était certainement pas attendu à... draguer ? Son mari. Chose fort étrange pour la demoiselle qui n'avait encore qu'Ewan dans son coeur, Ewan qui n'avait plus donné de nouvelles après son départ en vacances à l'autre bout du monde. Mais si il était omniprésent dans son coeur, Moran se frayait doucement une place dans sa tête. Il fallait croire que les derniers évènements les avaient plus rapprochés qu'ils ne l'auraient voulu et d'une façon qu'elle n'arrivait pas très bien à analyser pour le moment. Les hormones y jouaient très certainement un rôle majeur pour le moment. Le clin d'oeil du jeune homme la fit sourire, les joues légèrement rougies jusqu'à ce que Mrs. Fawkes ne fasse son apparition, coupant court à la situation étrange qui régnait entre les deux époux. La conversation prit une tournure inattendu qui n'eut jamais de fin puisque qu'un éclair vert passa sous ses yeux. Avada Kedavra. La panique s'insinua au plus profond de la futur mère. « Qu'est-ce que ? » fit-elle avant que Moran ne la prenne par le bras. Elle acquiesça rapidement, elle eut néanmoins le temps de jeter un oeil à la situation. Un corps. Des pleurs. Une baguette. Et cette baguette elle l'a connaissait mieux que qui compte. Elle n'eut même pas à regarder le visage de sa propriétaire pour savoir de qui il s'agissait. Soyle Hoover. Comment était-ce possible ? Et ils transplantèrent tout deux. Gardenia accrochée à Moran comme si sa vie en dépendait — ce qui était manifestement le cas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavius Martens



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 224
| AVATARS / CRÉDITS : Toby Regbo ( .sparkle)
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 EmptyJeu 14 Fév 2019 - 20:56

Point mécontent d'avoir retrouvé son meilleur ami Wilhelm lors de cette soirée — il n'aurait jamais cru qu'il s'y pointerait seul — , Octavius entama alors une conversation avec lui. Il était rassuré de voir une tête qui lui était familière et très sympathique. Il se sentait soudain bien plus à l'aise. Il n'aimait pas particulièrement ce lieu. Il ne voulait pas particulièrement se faire remarquer de quiconque. Il voulait passer inaperçu juste pour tâter le terrain de la sociabilité anglaise pour ne pas avoir l'impression de sauter dans le vide.
Un petit mouvement de foule se fit soudainement entendre. Des cris paniqués dans la grande salle du Ministère. La masse de sorcier présent se rapprocha de quelque chose. Ou plutôt quelqu'un.
« Que se passe-t-il ? » demanda Octavius, un peu inquiet.
Curieux (Qui ne l'aurait pas été ?), il s'approcha de ce qui semblait faire pâlir d'effroi les invités, se frayant un chemin dans la foule. Il fut choqué de voir cela. Un corps au sol, sans vie, avec son assaillante encore là. Il amena sa main à sa bouche détournant le regard. Non. Il ne se sentait pas bien. Il commençait à se sentir nauséeux. Il ressentit le besoin imminent de s'éloigner. De prendre l'air. De partir. Loin. Il s'éloigna de la scène de crime.
« Désolé, je ne me sens pas bien... Je crois que je vais partir. » bredouilla-t-il à l'adresse de Wilhelm, commençant dès lors à partir.
Trop de souvenirs trop frais remontaient à la surface. Il n'était pas prêt à ça. C'était beaucoup trop pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Benjy Fenwick



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 302
| AVATARS / CRÉDITS : Riz Ahmed (par dublin).
| SANG : Mêlé, métissé indien et anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une bague à son annulaire gauche
| PATRONUS : Un tigre du Bengale
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 EmptyVen 15 Fév 2019 - 23:34

Alors que Benjy s'appliquait à faire valser la jolie tenancière des Trois Balais, une lueur verte reconnaissable entre mille vint éclairer la salle de bal de ses reflets mortels. Des cris retentirent de toutes parts et déjà Benjy avait extirpé sa baguette de la poche de sa veste. Il s'était posté devant Rosmerta, dos à elle, la retenant derrière lui du plat de la main.
— Transplanez, lui intima-t-il, la baguette braquée devant lui, transplanez, vite ! Rentrez chez vous !
Alors que nombre de sorciers se ruaient vers les cheminées tandis que d'autres transplanaient directement de l'atrium, Benjy abandonna sa cavalière d'un soir pour se ruer vers le lieu où gisait la victime. D'un regard, il localisa la meurtrière et aussitôt des cordes s'extirpèrent de sa baguette pour venir ligoter celle qu'il reconnaissait comme étant l'une des professeurs de Poudlard. Un sortilège d'Impérium. Merde !
— Elle est sous Impérium ! informa Benjy à Edgar qui venait tout juste de le rejoindre. Raccompagne Vicky, mets-la en lieu sûr ! Le Ministre est sous la protection d'Aaron, je m'occupe de chercher celui qui tire les ficelles.
Et, avec beaucoup de mal dû au mouvement de foule, il se fraya un chemin en jouant des coudes jusqu'au professeur Hoover, dardant ses yeux tout autour de lui à la recherche du véritable responsable ; mais tout le monde courait dans tous les sens et avec le nombre de transplanage à la seconde, le tireur d'élite doutait de sa capacité à dénicher le vrai coupable dans ce foutoir.
Des brigadiers accoururent et il leur ordonna d'emmener le professeur dans le bureau en vue d'un interrogatoire. Ils ramassèrent sa baguette qui avait roulé entre les jambes des invités puis l'emmenèrent, toujours ligotée, jusqu'au bureau de la brigade de police magique. Elle serait leur seul moyen de découvrir qui se cachait derrière tout ça.
Se retournant, Benjy remarqua que, déjà, on emportait le cadavre de Lucresia Londubat loin de la piste de danse et des regards indiscrets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morfin Carrow



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 233
| AVATARS / CRÉDITS : Jensen Ackles- Crédits: Tearsflight
| SANG : Aussi pur que la pureté elle même


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 EmptyDim 17 Fév 2019 - 23:52

Morfin était occupé dans des tractations politiques pour réussir à monter au rang de directeur lorsqu'un éclair vert ébloui la salle de bal.  Cette lumière fut vite chassée par des cris stridents, des mouvements de panique et des départ précipités. Rabastan avait accompli sa mission, maintenant c'était au tour de Morfin d'accomplir la sienne. Le chef de la brigade des oubliators avait une mission simple mais essentielle: effacer la mémoire du bras armé du seigneur des ténèbres. Elle ne devait pas se souvenir de sa rencontre avec Rabastan. Ce n'était pas un hasard si le seigneur des ténèbres avait choisi Carrow pour cette mission. Il l'avait choisi pour deux raisons. Tout d'abord parce qu'il était de loin le meilleur pour ce genre de mission. Morfin était l'un des rares sorciers capable non pas de seulement effacer la mémoire mais aussi de l'altérer ou même de n'effacer que certains souvenirs voire qu'un seul. C'était précisément ce que voulait le seigneur des ténèbres n'effacer que la trace de cet impérium. De plus, ce n'était pas un hasard si le seigneur des ténèbres faisait agir Morfin pour couvrir Rabastan. Il savait parfaitement que Morfin était un partisan loyal mais qu'il était surtout loyal à sa famille et qu'il ferait tout protéger les siens. Il savait pertinemment que pour protéger Rabastan, Morfin n'échouerait jamais.  C'était sûrement ce qui le différenciait le plus de son plus grand rival, croupton,  Morfin pourrait se faire arrêter voire tuer à la place de sa famille. Il était convaincu que Croupton pourrait envoyer son propre fils à Azkaban

Alors que la panique reignait, que certains se précipitaient vers la victime, d'autres s'enfuyaient, Morfin Carrow avança fermement vers Soyle Hoover. Il se plaça en face d'elle, à quelques mètres derrière Fenwick le tireur d'élite *NOX* lança-t-il sans prononcer un mot.  La seule était plongée dans l'obscurité la plus totale dans quelques minutes, un de ses confrères lancerait la marque de ténèbres avant de disparaitre. Il avait à présent quelque secondes pour pénétrer la mémoire de la victime. C'était le secret de Morfin pour ne modifier que les souvenirs qu'il souhaitait. Il utilisait la légimancie pour pénétrer l'esprit de ses victimes puis lancer le sortilège d'amnésie. Il avait été formé par le maitre en personne pour développer cette capacité.  Dans cette obscurité, il pointa sa baguette droit devant lui, à l'emplacement précis où se trouvait la professeure d'étude des moldus dont il visualisait parfaitement le visage et la chevelure rouge feu. *Légilimens*. A peine le sort lancé, il avait déjà abaissé sa baguette. Pas question de se faire repérer une baguette pointée sur Soyle lorsque la lumière allait réapparaitre. Exactement comme il l'avait fait pour Kieran Graves, le chef de la brigade des oubliators venait de pénétrer l'esprit de la main du seigneur des ténèbres pour protéger les siens et c'était d'ici qu'il allait agir.

Elle était là, seule dans les toilettes, occupée à se recoiffer lorsque la porte des toilettes s'ouvrit pour laisser entrer quelqu'un. "Oubliettes" lança-t-il depuis le cerveau de la jeune fille (personne ne peut donc l'entendre!) avant de créer un nouveau souvenir dans l'esprit de la jeune professeure d'études des moldus. "Memorium Alterae" Ce n'était pas Rabastan qui rentrait dans les toilettes mais une autre femme...

Il était temps de sortir de l'esprit de la jeune fille et de revenir, avant que la lumière ne soit rallumée, dans la réalité pour ne pas se faire repérer immobile. ASon méfait accompli, il continua d'avancer et s'arrêta juste derrière Fenwick. "Comment puis-je vous aider? Tous les cadres du Ministère devrait vous aider dans cette crise.". Il avait sauvé son filleul, respecté son engagement auprès du seigneur des ténèbres, il était à présent temps de jouer les héros et sauver sa couverture et surtout assurer la progression de sa carrière.

Résume:
 


Dernière édition par Morfin Carrow le Sam 6 Avr 2019 - 16:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Dawlish



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 172
| AVATARS / CRÉDITS : John Mayer les enfants
| SANG : Mélangé


[INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 EmptyLun 18 Fév 2019 - 0:54

La plus belle des femmes de la salle revient dans son champ de vision et le sourire de John s’élargit alors que ses yeux l’admiraient. Alors qu’il était impatient qu’elle revienne s’accrocher à son bras, celle-ci décida de s’atteler à celui du cavalier de sa sœur. En temps normal, John se serait étouffé avec sa salive, mais quelques semaines auparavant il avait eu une rencontre semi mouvementé avec le professeur d’arithmancie, qui lui avait fait clairement comprendre que Soyle et lui étaient très proches, mais d’une manière plutôt fraternelle. Souhaitant que sa perle comprenne qu’il lui faisait confiance et qu’il accepterait toujours qu’elle entretienne cette proximité avec les gens qui lui était chers, il ne dit rien, ne fronça pas les sourcils et s’efforça de garder son franc sourire. « Nous deux? » dit l’auror amusé, « humm…depuis bien trop longtemps » termina-t-il en passant son bras droit autour du cou de sa jeune sœur, l’attirant vers lui pour lui déposer un bisou malicieux sur le sommet de son crâne. À aucun moment John s’était-il douté que sa rousse n’avait aucune idée que la brunette était nulle autre que Dawlish 2.0.

C’est alors qu’une scène complètement inattendue se déroula sous ses yeux. Soyle Hoover, sa douce Soyle Hoover, sa perle, sa rousse, la femme dont il était amoureux, fit un pas sur le côté et assassinat Lucresia Londubat sans ciller. Les yeux de John restèrent fixés à l’endroit où l’éclair verte avait fusée, son bras toujours autour du cou de sa sœur. Alors que tous les convives criaient, il avait l’impression d’être devenu sourd. Un énorme poids venait de tomber dans le fond de son estomac et il fut pris d’un léger tournis. Tous semblaient se mouvoir au ralenti. Non. Soyle Hoover ne pouvait pas être un mangemort, non. Pitié, pas elle. Après de longues secondes, bien trop longues pour l’auror qu’il était, John ramena son bras et tira sa baguette. La voix de son vieil ami Benjy Fenwick le tira enfin de sa torpeur. « Bien sûr qu’elle est sous Impérium! » hurla-t-il pour lui-même en sentant une vague de soulagement l’assaillir, juste avant d’être pris par l’inquiétude. Si Soyle était sous impérium, alors les instigateurs de l’assassinat ne devaient pas être trop loin, ils étaient tous en danger, sa sœur y compris. Merde. Toutes les fibres de son corps lui disait de prendre le poignet de Flora et de transplaner avec elle dans un lieu sûr, mais il ne pouvait pas laisser Soyle ainsi seule, pas plus qu’il ne pouvait manquer à son devoir d’auror. Il était impératif qu’il mette sa volonté de côté pour assurer la sécurité du plus grand nombre. Il se retourna pour prendre Flora par les bras, « Flora, tu dois transplaner tout de…» soudainement, toutes les lumières de la salle s’éteignirent. Merde. John resserra sa prise sur l’un des bras de sa sœur et de son autre main ordonna un « lumos » bien senti. Un puissant jet de lumière fusa de sa baguette et il prit un instant pour scruter les environs, rien de semblait plus suspect qu’une seconde auparavant, il retourna donc son attention vers sa frangine. « Orion, vous deux, quittez tout de suite, transplanez. Restez ensemble. » leur ordonna-t-il avant de lâcher sa soeur à contrecœur. L’auror gagna les côtés de Benjy et prit liberté de répondre à Morfin. « Morfin, vous allez devoir quitter la scène de crime. Par contre, vous pouvez veiller à ce que le reste des inviter quitte en toute sécurité. Selon le protocole des membres de la brigade devraint déjà être en direction des sorties. » Bien qu’il soit conscient des bonnes intentions de Morfin Carrow – un homme qu’il estimait grandement – John ne pouvait l’encourager à rester dans le périmètre du crime, il n’était ni auror, ni brigadier et il risquait de contaminer la scène et de leur nuire. Luttant contre l’envie de suivre ceux qui amener Soyle au bureau de la brigade. Il était trop impliqué émotionnellement pour interroger Soyle, sa présence serait nuisible. D’ailleurs, la salle était loin d’être vide, le danger guettait encore et s’il s’agissait de l’œuvre des disciples de Voldemort, une étape manquait encore à faire. « Fenwick, allume ta baguette, la marque ne devrait pas tarder à apparaître, on aura qu’une seconde pour en identifier l’auteur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rabastan M. Lestrange



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 220
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Bill Skarsgård
| SANG : ⊰ La pureté même


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Rodolphus, devenu son ennemi
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 EmptyLun 18 Fév 2019 - 10:50


« Tu vois bien qu'elle a déjà un verre, » lâcha abruptement l’inconnu. A l’entende de cette bravade, Rabastan plissa les yeux et le nez de colère. Qui était-il pour s’adresser ainsi à lui ? Et pour le tutoyer ?! N’avait-il pas entendu lorsqu’il s’était présenté ? Ou vivait-il dans un terrier de niffleur pour ne pas savoir que l’on s’adressait avec déférence à un héritier de la si noble et respectable famille Lestrange ? L’espace d’un instant, Rabastan, dont la main planait toujours dans le vide dans l’espoir avorté d’une présentation en bonne et due forme, fut tenté de dégainer sa baguette pour apprendre le respecte à cet impudent. Cependant, ce qui suivit brisa le glacial masque de colère qui lui figeait le visage. « T'essayes de saouler ma soeur, Stan ? »  
Sa sœur ? Nul doute qu’il désignait là Mildred. Est-ce que … ?! Rabastan fut perdu. Cela ne se pouvait ! Mildred n’avait qu’un frère et ce dernier était mort voilà des années. Et du haut de ses jeunes années, même le cadet Lestrange avait été affecté par la disparition tragique de cet ami d’enfance. Alors comment ?
« Wolfgang ? » hoqueta-t-il, véritablement touché par cette résurrection soudaine qui lui fit même oublier jusqu’à la raison de sa venue au ministère. Était-ce vraiment lui ? Rabastan ne pouvait en être certain. Pourtant, lorsque son ancien ami lui serra vigoureusement la main, il n’eut plus aucun doute. « Comment ? » Quelle magie se cachait derrière tout cela, il était difficile de le dire. Et le mangemort ne voulait pas vraiment le savoir tout de suite.
« C'est bon de te revoir. »
« Le plaisir est partag… » commença Rabastan sans finir sa phrase car Wolfgang venait soudainement d’arrêter son geste, comme interloqué par sa simple présence. Un lourd silence s’abattit entre les deux sans que même Mildred ne s’en aperçoive. Bien trop courtois et respectueux envers son ancien ami, Rabastan ne se permit pas de lui demander ce qui le tracassait tant mais la situation commençait à l’importuner et il risquait fort de commettre un impair si on ne lui rendait pas rapidement sa main.

Bien heureusement, ou plutôt bien tragiquement, ce fut un éclair d’un vert vif et flamboyant qui acheva cette joute silencieuse. Rabastan ayant oublié le rôle qu’il avait confié à Soyle Hoover se surprit même à tressaillir mais bien vite, son pragmatisme et son flegme reprirent le dessus. Il ne réagit même pas lorsque le verre de Mildred vint s’écraser sur son impeccable cape de soie, trop concentré à sonder la salle d’un vif regard circulaire. Il aperçut la chevelure éclatante de sa victime, le corps inerte de Lucresia Londubat à ses pieds et les services de sécurité du Ministère qui accouraient. La partition se déroulait sans fausse note.
Du coin de l’œil, il aperçut Mildred défaillir et, preste comme un chat, il vint à sa rescousse pour amortir la chute.
« Tout va bien, Mildred, tout va bien, » tenta-t-il de la réconforter en se plaçant volontairement entre le regard de sa bien-aimée et le cadavre rigide de la morte. « Wolfgang, tu devrais raccompagner Mildred chez vous. Tout de suite. » Il ne pouvait être certain de la réaction qu’auraient les services du Ministère à présent et, pour rien au monde, il ne voulait que son ex-fiancée soit blessée dans ce triste évènement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flora Dawlish



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 620
| AVATARS / CRÉDITS : Emilia Clarke | delreys.
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle-même, abandonnée, seule.
| PATRONUS : un éléphant
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 EmptyLun 18 Fév 2019 - 18:10

Flora était toute excitée par ce bal et avait transmise son excitation à son boursouf qui avait été très déçu de ne pas venir. Le regard désespéré du petit animal lorsqu'elle avait transplané lui avait cloué le coeur contre sa cage thoracique, mais l'éclair vert qui jaillis devant elle, que Soyle Hoover venait de lancer, la rassura quand au fait qu'elle avait bien fait d'épargner Tipiak d'une telle scène d'horreur. Nul doute que la petite boule de poil aurait été se cacher dans son décolleté. Oui, c'était bien à son boursouf que la première pensée de la jeune femme allait, et non pas à Lucresia Londubat qu'elle ne connaissait pas et dont elle venait d'apprendre le non, ce n'était pas non plus vers Soyle, l'assassin de la femme. John, hébété s'écria que sa rouquine de petite amie était sous imperium. Pour Flora qui ne la connaissait pas, elle ne pouvait pas en être sûre. Voir un corps mort ne toucha point la voleuse qui pouvait encaisser le choc. Elle voulait être auror, enfin ! Elle voulait agir, et aider ! Elle dégaina sa baguette en même temps que son frère qui lui intimait de transplaner : « Quoi ?! » s'étrangla-t-elle, « mais non ! ». Le pauvre garçon n'était pas encore au courant des études de la demoiselle, qui avait naturellement omis de lui parler de cette toute nouvelle lubie. « Non je ne veux pas transplaner, je veux rester » protesta-t-elle alors que John s'adressait à Orion - dont elle avait lâché le bras et presque oublié la présence - et non à elle. Pourquoi l'ignorait-il ? Elle n'était pas une enfant, elle avait vingt-cinq ans, et elle voulait botter les fesses des méchants ! Malheureusement, son... Mmh. Elle ne savait même pas ce qu'il représentait pour elle - c'était terrible ! Mais bref. Orion Greengrass l'entraînait déjà. Si John ne s'était pas désintéressé de son cas comme si elle n'avait que quatre ans - elle en était très vexée croyez-le ou non - elle l'aurait presque fait lâcher prise en lui écrasant le pied avec son talon pour qu'il ressemble à Lully. Argh ! Saletés d'hommes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Fawkes



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 694
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 EmptyLun 18 Fév 2019 - 22:48

– Tes compliments me flatteront toujours, Moran, fit l’auror en lui lançant un clin d’œil.  
Il était évident que Moran tenait une place particulière dans le cœur de Raven. On pouvait dire qu’elle avait été présente dès ses premiers jours et qu’elle l’avait vue grandir. Les incidents de la vie l’avaient conduite à finalement devenir sa marraine, et même si les deux sorciers ne se voyaient pas souvent, ils savaient à quel point ils tenaient l’un à l’autre. Raven n’avait jamais eu d’enfant et Moran, d’une certaine manière, occupait un peu cette place.
Elle regarda dans la direction que son filleul pointait du doigt et tomba sur Morfin Carrow. Son regard s’assombrit quelque peu. L’auror ne faisait nullement confiance à cette famille dont le cadet avait eu le don de lui pourrir son existence depuis leur première année de collège. Les frères aînés de Basil s’étaient d’ailleurs délectés de cet affrontement entre les deux rivaux, non sans glisser quelques remarques d’encouragement à Raven qui ne les avait jamais vu d’un très bon œil. Mais apprendre que ces gens-là faisaient partie de la famille de Gardenia l’étonnait un peu. Oh, et puis finalement non. Le monde était petit chez les sorciers et tout le monde se connaissait, surtout chez les Sang-Pur. Il n’était pas rare de constater des affiliations entre certaines branches familiales. Il était simplement triste de voir que des personnes aussi pures comme Gardenia étaient liées à d’autres à l’aura aussi néfaste que les Carrow. Après tout, on ne choisissait pas sa famille.
– Les frères Carrow sont tous les mêmes décidément, soupira-t-elle en portant son verre à ses lèvres.
L’élégante auror avait bien sûr noté la robe de Gardenia. Comment oublier un tel présent ? Il semblait que ce vêtement traversait les générations tout en gardant de sa valeur. Gardenia avait bien grandi à présent. Elle n’avait plus rien d’une petite fille, ni d’une adolescente aux cheveux bleus. Elle semblait avoir mûri et était devenue une belle jeune femme dans la force de l’âge. Raven supposait que les récents événements l’avait forcée à grandir un peu plus vite aussi, mais elle savait que la sorcière était suffisamment forte pour faire face à ces épreuves. Cependant, la question que lui posa la mariée de son filleul la fit un peu tiquer. La dernière fois qu’elles s’étaient vu, on ne pouvait pas dire que ç’avait été dans la joie et la bonne humeur. Si Raven avait senti une once de reproche dans la voix de l’ancienne étudiante, elle avait tenu à ce que tout soit clair entre elles. Cela allait mieux, à présent.
– Ma foi, plutôt bien. Je… commença-t-elle avant d’être interrompue par des cris. Elle fit automatiquement volte-face et sortit sa baguette en voyant la foule se disperser et courir dans tous les sens. Ça ne sentait pas bon du tout. Encore une fois, ce genre d’événements avait été une erreur.
– Sois prudente ! lui lança Moran.
– Filez ! ordonna-t-elle de sa voix autoritaire avant de se focaliser sur ce qui se déroulait.
C’était la pagaille dans tous les sens. A la différence de l’événement au Musée des Moldus, les sorciers présents avaient leur baguette avec eux. Était-ce bien ou mal ? Dans tous les cas, les personnes pouvaient se défendre en cas de besoin. Les yeux de la sous-chef s’arrêtèrent alors sur la personne qui était en train de se faire ligoter et ses pensées se stoppèrent net. Soyle. Un Imperium. Cela ne pouvait être autrement. Elle traversa la foule en marche rapide, adoptant une tenue un peu plus appropriée d’un sortilège informulé. C’est alors qu’elle croisa Caradoc qui allait dans le sens inverse. Raven eut un moment d’arrêt, prise au piège par les sentiments qui tourbillonnaient dans sa tête.
– Ne reste pas là, fit-elle simplement avant de reprendre son chemin pour rejoindre ses collègues au bureau de la brigade de police magique. Aaron devant s’occuper de la sécurité du Ministre, elle restait la seule représentante du Bureau. Et il faut dire qu’elle connaissait plutôt bien la concernée. Ses collègues, suivant le protocole, prêtaient main forte à la Brigade pour évacuer tous les employés et veiller à ce que tout le monde soit en sécurité. Elle s’arrêta à quelques pas de la rousse qui, assise sur une chaise, regardait autour d’elle sans comprendre ce qu’il se passait.
– Par Merlin… souffla la sous-chef des aurors, que leur avez-vous fait pour qu’ils vous en veuillent autant… ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur Greengrass



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 75
| AVATARS / CRÉDITS : Chris Hemsworth - Bazzart
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui avec la maladie de son père
| PATRONUS : Un raton-laveur
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 EmptyJeu 21 Fév 2019 - 10:26

Sans savoir vraiment ce qui lui avait pris, Orion Greengrass avait invité, lors de la soirée du Nouvel An dans l’établissement de la jolie Rosmerta, la magnifique Flora Dawlish à l’accompagner au bal qui était donné à l’occasion de la nouvelle année. Cette brune lui faisait avoir des réactions étranges, et ce depuis l’enfance, au final. Elle était belle, et intelligente. Orion était content qu’elle ait accepté de passer une soirée en sa compagnie…
Très peu habitué à ce genre d’occasions, il restait planté devant son armoire sans savoir quoi mettre. C’était classe, comme soirée, non ? « Je peux te prêter le costume de notre mariage, à ta mère et moi… » commença son père, debout sur le seuil de la porte, appuyé sur sa canne. Evidemment, son costume avait été jeté depuis longtemps, par lui d’ailleurs, mais il ne s’en souvenait pas. Même jeune, son père n’avait jamais été très musclé, et son habit serait donc très probablement trop petit pour Orion, qui se tourna vers son paternel avec un sourire doux. « Non papa, c’est gentil, mais je vais juste à une soirée ! » dit-il en s’approchant de lui et en le faisant asseoir sur une chaise. « Mais que penses-tu de ça ? » demanda le beau blond en lui montrant son pantalon et sa veste de costume bleu, qui faisaient ressortir ses yeux. Un petit boursouf rampa alors jusqu’à la lui en couinant. Pfili, qui était surement aussi vieux que le père Greengrass, semblait avoir faim. « Il approuve la tenue » déclara son père en souriant. « Parfait alors ! ». Orion pris alors ce costume, avec une chemise blanche dont les premiers boutons étaient ouverts. Il attacha ensuite ses cheveux. « Tu devrais couper ça » grogna presque son père en se relevant et en sortant de la pièce.
Une fois l’aîné Greengrass et Pfili nourrit, Orion transplana jusqu’au Ministère. Il était en avance sur l’heure du rendez-vous et, en toute jolie femme qui se respecte, Flora n’allait pas être en avance… Quelques minutes plus tard, il reconnut, de loin, Flora. Elle était à couper le souffle. Il s’approcha d’elle et elle planta un baiser sur sa joue, ce qui le fit sourire. « Merci, toi aussi tu es sublime » dit-il avant qu’elle ne glisse son bras sous le sien. Le jeune professeur d’arithmancie rit doucement avant de secouer la tête. « Grave erreur ! Ne jamais leur promettre à manger, ils en deviennent fous. J’ai nourri le mien avant de partir, histoire d’être sûr de ne pas retrouver mes chaussures grignotées » déclara-t-il en souriant. Il prit quelques amuse-bouche avant d’être interrompu par la voix du Ministre. Son beau discours ne l’atteignait pas, ne le faisant même pas sourire.
Une fois son blabla terminé, il se concentra de nouveau sur sa cavalière. « Champagne ? » proposa-t-il en lui tendant une coupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melody Fawkes



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 263
| AVATARS / CRÉDITS : Alison Sudol - Bazzart
| SANG : Sang-mêlé, mais qu'est-ce que ça change ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa soeur à l'époque de leur enfance
| PATRONUS : Un renard blanc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 EmptyJeu 21 Fév 2019 - 10:38

Melody Fawkes n’avait pas envie de se rendre au bal. Elle avait tant d’autres choses à faire : continuer de mener son enquête, se gaver de crème glacée en pleurant encore et encore… Quoi que non, cela faisait déjà plusieurs semaines qu’elle n’avait plus pleuré, n’ayant plus aucune larme dans son petit corps de plus en plus frêle. En bref, ce bal n’était même pas une option. Pourtant, sa collègue et amie, Emma, une née-moldue, avait insisté pour qu’elle vienne avec elle, prétextant qu’elle ne voulait pas y aller seule et que, en plus ça pourrait lui faire du bien de sortir, de voir du monde. Foutaises, évidemment, puisque rien ne pourrait lui faire du bien à part de voir Kierán hors de prison. Mais, en bonne amie qu’elle était, Melody avait cédé. Il faut admettre qu’Emma était très tenace…
Elle était donc en train de regarder son amie se faire draguer par un sorcier, qui avait l’air plutôt sympa, en se demandant vraiment pourquoi elle avait accepté… Finalement, elle décida de s’éclipser pour les laisser tous les deux faire connaissance. Elle alla prendre une coupe de champagne avant de s’éloigner de la foule pour s’adosser à un mur, regardant les participants de loin. Elle n’applaudit pas, lorsque le Ministre termina son discours, elle n’avait pas le cœur à faire semblant.
Sa robe était bleu nuit, épousant parfaitement son corps, qui semblait amaigris depuis le procès. Ses cheveux étaient remontés en un ravissant chignon, et son visage semblait quelque peu terne, la tristesse étant maintenant comme collée à ses traits. De loin, elle aperçue sa sœur, ce qui provoqua en elle un petit pincement au cœur. Elle se sentait si seule, si perdue, en ce moment, qu’il était dur de voir Raven sans penser au manque qu’elle ressentait à son égard. Elle remarqua aussi Bartemius Croupton, et ses doigts se serrèrent autour de son verre. Une colère sourde montait en elle dès qu’elle le voyait… Elle vida sa coupe et tenta de se calmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




[INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas

[INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Sujets similaires

-
» Nouvelle année 2011
» Ma resolution pour la nouvelle année
» une nouvelle année-libre a tous-
» Une nouvelle année...et une! (PV Zabini)
» Bal Masqué pour fêter la nouvelle année.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres
 :: Balade à Londres :: 
Le ministère de la magie
-