GRYFFONDOR : 195 pts | POUFSOUFFLE : 247 pts | SERDAIGLE : 386 pts | SERPENTARD : 245 pts
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !
Les inscriptions pour les deux prochains matches sont d'ores et déjà ouvertes, retrouvez Serpentard VS Gryffondor et Poufsouffle VS Serdaigle !

Partagez|

[INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Evan Talbott



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 234
| AVATARS / CRÉDITS : Sam Heughan
| SANG : Pur, bien sûr


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une une de journal précise...
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Jeu 21 Fév 2019 - 10:51

Evan Talbott ne sortait plus depuis quelques temps déjà, depuis sa rupture avec Wilda en fait, qui avait eu lieu l’été dernier. Il n’avait plus envie de faire autre chose qu’être chez lui, tout seul, tranquille, sans risquer de voir quelque chose qu’il ne voudrait pas voir, comme son ex petite amie dans les bras d’un autre garçon ou, pire, avec Evan Rosier. En bref, le bal qui était donné au Ministère pour la nouvelle année n’était pas dans son programme, même si les gens qui y travaillaient été fortement encouragés à y venir. Malgré cela, sa mère, Elise Lerouge, l’avait convaincu, à force de persuasion, à l’y accompagner…
Le jeune homme avait mis un costume gris, sans vraiment faire attention à son apparence. Il s’était coiffé, histoire de ne pas faire honte à sa mère, et été passé la chercher chez elle. Elle boitait toujours, mais semblait en meilleure forme, ce qui lui fait plaisir. « Allons-y » dit-il en passant son bras en dessous de celui de sa mère.
Une fois arrivé au Ministère, Evan suivit Elise en silence, observant autour de lui, espérant de croiser ni Wilda, même si en fait il mourrait d’envie de la voir, ni Rosier. Il applaudit doucement une fois le discours du Ministre terminé et se tourna vers sa mère. « Je vais te chercher une coupe de champagne ? » proposa-t-il avec un fin sourire.

(Je suis désolée ce post n'est surement plus d'acutalité depuis longtemps... Faites comme si j'étais pas là au pire !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bartemius Croupton Sr



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 200
| AVATARS / CRÉDITS : © étangs noirs.
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui avec un masque de mangemort ou n'est-ce pas son fils qui lui ressemblera tant ?
| PATRONUS : Un serpentaire, prédateur de tous les animaux rampants.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Ven 22 Fév 2019 - 10:06

Les derniers mots de Morfin Carrow glissèrent sur Bartemius Croupton comme de la pluie sur le plumage d’un hippogriffe et son départ ne l’affligea pas. La tendance de Senior était de se montrer certes plus revêche sur son héritage politique que sur son héritage familial. Les deux lui échappaient pourtant ce soir-là. Un cri strident retentit suivi d’un inquiétant silence avant que le coeur de la foule ne s’agite. Et tous les sorciers rassemblés - animaux dotés d’une baguette - retrouvèrent leur instinct le plus primaire. Le directeur retrouva celui d’un chasseur et tourna prestement la tête vers son dernier interlocuteur. Un plateau d’argent rempli de flûtes magiques dans lesquelles le champagne coulait en cascade s’écroulait là où aurait dû se trouver son ennemi. Rodolphus Lestrange avait eu le bon sens de disparaître. Senior se blâma mentalement de s’être laissé ainsi distraire si loin du conflit. Les aurors et la brigade des tireurs d’élite se trouvaient heureusement davantage sur le qui-vive. La tâche consistant à avancer à contre-sens d’une foule ne se trouvait certes pas aisée - sinon vaine - et le coeur de notre sorcier se glaçait en percevant la rumeur qui s’échappait de cette triste débandade. La lumière verte. La sorcière tombée. Une rousse. Une rousse ? « Artemis … ». La fidèle winky lui apparut la première. « Trouve la ! » ordonna-t-il les yeux révulsés avant de tenter de rétablir l’ordre avec ses faibles moyens en dirigeant les sorciers qui paraissaient les plus désaxés - et trop perturbés pour savoir transplaner - en direction des cheminées. Il espérait sincèrement que son épouse ait fui et ne se soit pas mis à sa recherche ou à celle de leurs amis. Le sorcier pragmatique savait bien que c'était encore la meilleure manière de tous se regarder mourir.

Les lumières s’éteignirent soudainement et les autres sorciers postés aux cheminées firent jaillir des paillettes d’or du bout de leur baguette. « Allez ! Allez ! Vers les cheminées ! » s’impatientait-il sans la moindre compassion à l’égard de ses pairs pourtant aussi terrifiés que lui pour leurs propres proches. Il se sentait assourdi par le battement de ses tempes et ne retrouva un bien-être - aussi bref que intense - que lorsque la lumière réapparut. Sa femme se tenait devant lui et bon sang qu’il l’aimait. « Tu pars ! Tu transplanes ! MAINTENANT ! » logea-t-il sa main dure derrière sa nuque sans s’attendrir de sa présence. La savoir en sécurité lui flanquait un excès de zèle plus violent que n’importe quelle potion de buffalo. La foule se trouvait maintenant moins éparse sur la piste de danse et il sut se dessiner un passage parmi les seules cadavres de bouteilles et de vaisselles. Derrière le cercle que formait maintenant les baguettes armées de leur ministère, ce fut une autre rousse qu’il distingua emmaillotée dans un incarcerem. Et Lestrange ? Où se trouvait-il ? Ses lèvres se pinçaient de savoir qu’il fournirait le parfait alibi de cette sale raclure si un auror lui mettait la main sur la cape ! Morfin Carrow qui reniflait l’odeur du sang comme un requin se trouvait autour de la scène du crime sans que la moindre trace d’horreur ne soit peinte sur son visage. Et sans doute était ce là le seul point commun qui liait nos deux politiques. L'insensibilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Croupton



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 307
| AVATARS / CRÉDITS : Jessica Chastain | BATTERIE FOX
| SANG : Pur. Potter d'origine.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : De la fumée qui l'étouffe.
| PATRONUS : Un renard des neiges.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Ven 22 Fév 2019 - 16:17

Artemis s'était éloignée de son époux dont les conversations se trouvaient souvent affreusement sombres pour des événements tels que celui-ci, et c'est donc à loisir qu'elle se lança dans une discussion de premier de la classe avec sa collègue et amie, Tempearance Minchum. Elle l'écoutait attentivement lui parler d'un des médicomage en chef qui, de toute évidence, agaçait beaucoup son amie qu'elle écoutait se plaindre avec une patience bienveillante : « Très clairement, regarde-le » souffla la rouquine en observant vaguement une tête hirsute dans la foule - il ressemblait à un potioniste raté, dont la potion aurait explosé quelques minutes plus tôt - avant d'ajouter en secouant la tête : « Je suis ravie que ce ne soit pas à moi qu'il s'intére... ». Artemis n'eut pas l'occasion de finir son mot qu'un éclair de lumière verte toucha Lucresia Londubat à deux pas à peine d'elle. Le cri de surprise de la psychomage resta bloqué dans sa gorge alors que du mouvement se faisait autour d'elle, que des sortilèges fusaient de part en part. Elle était figée, tout comme Tempearance, qui eut cependant la présence d'esprit de l'emmener plus loin... Ah non. Ce n'était pas son amie mais Winky, dont les bras frêles semblaient sur le point de se détacher de son petit corps d'être soumis : « Maître Croupton m'envoie vous chercher, Winky obéit toujours aux ordres de maître Croupton... ». La petite chose semblait plus effrayée qu'Artemis dont les yeux venaient d'être témoin d'un assassinat de sang-froid au beau milieux de l'Atrium du Ministère. La suite se passa dans ce qu'elle pourrait qualifier poétiquement de flou artistique. Elle n'entendit que lointainement la voix de son époux qui lui sommait de partir et ce ne fut pas elle, mais bien l'elfe de la famille qui les fit transplaner illico presto dans leur austère maison qui convenait si bien aux Croupton.
La rouquine resta quelques longs instants interdite devant l'âtre qu'essayait d'allumer compulsivement le petit être, comme si elle allait la gronder de ne pas l'avoir gardé allumé. « Tu n'es pas obligé de le rallumer » fit-elle d'une voix absente. Elle traversa le salon pour aller se changer. Maintenant que ses esprits lui revenaient, son coeur semblait rongé par la culpabilité et par l'angoisse de savoir son époux encore au milieu de ce qu'elle craignait être un futur charnier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfgang Bates



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 155
| AVATARS / CRÉDITS : Rami Malek par exordium.
| SANG : Pur lycanthrope, suis un héritier Nott.


MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Sam 23 Fév 2019 - 19:27

Tout se passa très vite ; des cris résonnèrent dans l'atrium, puis un silence terrible s'ensuivit avant que la panique ne s'empare de la foule de sorciers. Wolfgang sentit les ongles de Mildred s'enfoncer dans sa peau avant qu'elle ne s'écroule au sol. Rabastan amortit sa chute mais déjà, d'un bras sous l'aisselle et d'un autre sous les genoux, le loup-garou souleva sa soeur de terre pour la porter dans ses bras.
— Je m'en charge, répliqua-t-il au mangemort dans un grognement avant de s'engouffrer dans la foule. On va sortir d'ici, Milly, ça va aller.
Mais les lumières s'éteignirent alors qu'ils tentaient de rejoindre les cheminées. Un peu à l'aveugle, se guidant grâce à son odorat et aux baguettes qui s'allumaient d'un lumos tout autour, il essayait de se frayer un chemin mais la cohue était telle qu'il se demanda s'il réussirait un jour à atteindre la sortie. Pourquoi diable n'avait-il pas encore appris à transplaner ?
— MILDRED ! Oh, Milly chérie !
Wolfgang fit volte face, Mildred toujours dans ses bras. Oh non, pas ça, pas maintenant.
— Milly, que s'est-il passé ? paniqua Mrs Nott en trottinant jusqu'à eux sur ses talons hauts. Que lui est-il arrivé ? A-t-elle été t...
La main de la sorcière, qui s'était posée sur le front de sa fille, s'arrêta net dès lors que le regard de Mrs Nott croisa celui de son fils. Son visage devint livide, c'était encore plus flagrant sous les reflets du lumos que produisait la baguette de son mari qui venait de les rejoindre.
— Gaea, que se passe-t...
— Prenez-la, le coupa Wolfgang en déposant dans les bras de son paternel le corps tremblotant d'une Mildred toujours secouée par les sanglots. Transplanez, mettez-la à l'abri.
Le lycanthrope sentait poindre en lui une colère bien trop longtemps refoulée. Il devait partir, fuir ; cette confrontation, c'était trop lourd pour lui. Les poings serrés, il fixa encore un moment de ses pupilles noires celles de son père qui, sous le choc, restait silencieux, immobile, incapable du moindre geste. Quant à sa mère, elle était à deux doigts de défaillir, comme sa fille.
Alors Wolfgang s'enfuit et s'évapora dans la masse.

______________________________
I think I'm pretty f*cking far from okay.
J'ai pris la poudre de cheminette, j'ai jamais dit où j'allais, j'ai pris goût à disparaître, je sais même pas où j'm'en vais. Ça peut pas être pire qu'ici, ici je meurs à petit cri. Ça peut pas être plus mauvais, j'irai là où il fait moins laid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ava Zabini



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 503
| AVATARS / CRÉDITS : Zendaya Coleman /CASSIℭ
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un miroir dans lequel elle apparait vieille, toute beauté fanée
| PATRONUS : Une pie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Dim 24 Fév 2019 - 23:24

Ava et Ares évoluaient paisiblement au milieu de la salle. L’esprit de la jeune femme avait fait abstraction de la foule autour d’eux, des débats politiques et des duels de répartis auxquels s’adonnaient les sorciers qu’elle connaissait, profitant de cet instant partagé avec son grand frère. Même Trevor avait quitté ses pensées. L’interrogation d’Ares lui fit reprendre conscience du contexte et, par-dessus l’épaule de son frère, elle observa certains des visages de ces hommes et femmes qui, pour un teint trop hâlé, refusaient de marier leur fille.
« Tu n’es ni d’ici, ni de là-bas, Ares. » déclara-t-elle en guise de réponse. Pour sa part, si l’Afrique la rendait parfois curieuse, elle se sentait bien plus anglaise que quoi que ce soit d’autre. Elle estimait avoir réussi à s’intégrer à la communauté sorcière britannique : son premier mariage, puis celui avec Trevor, en étaient la preuve. Avec une légère pointe d’agacement dans la voix, elle ajouta : « Ni noir, ni blanc. C’est ta malédiction. » Elle adorait son frère, mais Ava avait parfois eu l’impression que Ares ne faisait pas assez d’effort pour s’intégrer. Elle avait réussi, pourquoi pas lui ?

Des cris. Pourquoi fallait-il toujours que la quiétude d’Ava soit gâchée par le drame ? Les danseurs se figèrent sur la piste, le bras d’Ava au-dessus de celui d’Ares, et la rumeur d’un meurtre se diffusa parmi eux. Il était question de sortilèges impardonnables et d’une femme. Une curiosité morbide piqua Ava : qui donc était la victime ? Devrait-elle attendre de lire la Gazette du sorcier pour connaître les détails d’une affaire qui avait lieu à un événement où elle se trouvait ? Ava était plus intéressée par la scène de crime que par la victime elle-même, les yeux pétillants de la flamme du meurtre.  
Alors que la foule se concentrait vers les cheminées pour fuir, Ava restait immobile, hésitant entre son envie irrépressible de voir la suite des choses et son instinct de survie qui lui disait de se mêler à la foule qui fuyait. Elle se tourna finalement vers Ares. « Je crois que ce n’est plus la place de personne, ici. » souffla-t-elle, faisant écho à ses paroles plus tôt.

______________________________
THUNDER&LIGHTNING, black princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Londubat



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 56
| AVATARS / CRÉDITS : › Carey Mulligan
| SANG : › Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Lun 25 Fév 2019 - 18:53

Pourquoi chaque événement devait se transformer en champ de bataille ?
C’était ce que se demandait Alice en lâchant le bras de son mari pour se précipiter vers les sorties comme le voulait le protocole en cas d’urgence. Jusqu’à présent, tout se passait bien. Le discours d’Harold Minchum avait été – plus ou moins – acclamé, et les Backstreet Wizard avaient fait hurler les dizaines et dizaines de fans tout à fait ravis de leur présence. Tout cela dans une bonne intention du Ministre qui ne souhaitait qu’une chose : un peu plus de solidarité au sein de la communauté. Une intention qui aurait pu être honorable si les précédents ministres n’avaient pas fait des erreurs mettant en danger la sécurité des sorciers, des erreurs que ceux élus semblaient déterminés à perpétuer. Ce n’était pas pour rien si Franck et elle s’étaient joins à l’Ordre du Phénix. Le pouvoir en place n’était plus capable de quoi que ce soit, et nombre d’entre eux avait perdu espoir en ceux qui les dirigeaient.
– Rentrez chez vous, vite ! cria-t-elle à l’attention d’un couple visiblement très apeuré.
Et il y avait de quoi. Lucresia Londubat, la tante de Franck, venait juste de se faire assassiner sous les yeux d’une centaine de personnes. Le reflet vert du sort de la mort s’était projeté sur les murs de l’Atrium, réduisant toute la foule au silence avant que la panique ne surgisse. Lucresia… Elle n’avait même pas pu dire au revoir à son fils, Dowey. C’est donc les dents serrées qu’Alice s’empressait de faire sortir les invités par les cheminées. L’auror adorait sa belle-famille, et de toutes les personnes présentes ici ce soir, il avait fallu que ce sort tombe sur elle. Elle n’osait même pas imaginer l’état de son mari en ce moment-même et le chercha des yeux. Tout comme elle, le sorcier évacuait les personnes le plus rapidement possible. Il capta son regard, et le sentiment de tristesse lui déchira le cœur. Alice n’aimait pas le voir ainsi. La nuit allait être longue…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodolphus A. Lestrange



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 272
| AVATARS / CRÉDITS : Matthew Goode ϟ praimfaya (bazzart)
| SANG : Lestrange


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Se retrouver Cracmol
| PATRONUS : Un Lycaon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Jeu 28 Fév 2019 - 19:19

Si Rodolphus avait eu un tantinet moins de contrôle de lui-même, sans doute aurait-il arraché les yeux de Bartemius Croupton devant l'intégralité du Ministère pour avoir osé dire du mal de son sang. S'il avait eu moins de contrôle de lui-même, sans doute aurait-il également applaudi son frère pour son sens de l'à-propos : au moment où il s'apprêtait à répliquer, un cri fendit la foule et l'assemblée se figea tandis que leur méfait s'accomplissait. Le Lord avait eu la sagesse de ne pas révéler l'intégralité de son plan à l'ensemble des Mangemorts rassemblés ici ce soir, mais Rodolphus savait que Rabastan avait eu un rôle important à jouer. Lui-même avait une tâche à peine moins importante à remplir, et il profita du sortilège d'obscurité pour s'éloigner rapidement de sa position initiale tout en extirpant de sa poche la baguette magique qu'il avait subtilisée à sa dernière victime quelques jours plus tôt pour lancer un sortilège informulé.
Morsmordre, incanta-t-il silencieusement dans le noir en visant le plafond de l'Atrium, dans lequel la Marque des Ténèbres s'épanouit soudain en arrachant à la foule des cris de terreur. Rodolphus brisa ensuite la baguette en deux et l'abandonna derrière lui pour se diriger rapidement vers les cheminées du Ministère, désireux de se fondre dans la foule et quitter les lieux sans plus tarder... Histoire de ne pas laisser à Bartemius l'occasion de lui remettre la main dessus.

______________________________

l'ouvrier de la mort
Je ne ferai grâce à personne. Ni pape ni cardinal je n'épargnerai. Pas un roi, pas une reine. Ni leurs princes ou princesses. Je n'épargnerai ni prêtres, bourgeois, juges, médecins ou marchands, ni pareillement les mendiants. J. Teulé.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oona B. Graves



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 208
| AVATARS / CRÉDITS : © Tag
| SANG : ⊰ Mêlé mais il faut remonter à loin pour trouver la moldue de la famille.


MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Ven 1 Mar 2019 - 10:29

La petite fête battait son plein lorsqu’un flash de lumière verte illumina les visages et les murs. Le silence qui s’abattit instantanément dans l’atrium raviva sûrement chez la cracmolle quelque souvenir du terrible récit qui avait déjà dû lui être conté du funeste impardonnable. Elle avait bien compris qu’il ne s’agissait pas d’une petite mise en scène des backstreet wizards. Pendant cette courte seconde qui s’écoula, on entendait d’ailleurs plus rien d’eux que le buzz ronflant de leurs instruments. « Qu’est-ce … » commença-t-elle à questionner son cavalier mais déjà des cris et des pleurs recouvraient pour une fois le son de sa voix. Cette étrange maladie qu’est la peur la frappa de plein fouet pour la contaminer en même temps que le reste de la foule. Et les ongles de la main qu’elle avait nonchalamment refermé sur le bras du médicomage quelques calmes secondes auparavant s’enfoncèrent dans sa chaire. Une attaque était en train de se dérouler et elle demeurait paralysée en observant partout autour d’elle les différents sorciers tirer leur baguette. « Oh non ! » redoutait-elle les tirs de tous. C’est qu’elle n’avait aucune potion, dans sa panoplie d’apothicaire qu’elle trimballait partout avec elle dans son sac à main, de nature de faire face à cette foule hostile. Et présentement, tous les sorciers, amis ou ennemis, lui paraissaient hostiles. Son seul ami se révélait être son cavalier auquel elle restait accrochée comme une statue.

Caradoc le premier retrouva ses moyens pour courir, sa cavalière à ses côtés, le plus loin possible des sorciers qui se fracassaient les uns les autres comme des rochers dans une avalanche. Certains s’écroulaient et peinaient à se relever sous les jambes de leurs pairs avant qu’un autre plus sensé ne les aide à se relever. La cracmolle abandonna vite ses escarpins qui l’empêchaient de suivre la cadence de son cavalier et, retrouvant sa petite taille naturelle, n’y vit décidément plus rien du tout. Impossible pour elle de deviner la direction dans laquelle Caradoc Dearborn l’emmenait. En ce fatidique instant, elle plaçait toute sa confiance dans sa baguette. Mais cela, c’était jusqu’à ce qu’ils fassent l’impromptue rencontre de la sorcière que la cracmolle tenait responsable de deux des trois tragédies qui avaient touché sa famille : le décès de son père et l’enfermement de son frère. Raven Fawkes. Les mots et le regard qu’elle adressa à son cavalier suscitèrent immédiatement la défiance de Oona. « Tu la connais ? » sortit-elle enfin de son mutisme pour lâcher son bras et reculer de trois pas les sourcils froncés et les crocs sortis. Sa fierté d’irlandaise la fouetta d’un coup d’un seul au moment où la lumière s'éteignait. Plutôt mourir piétinée par une foule de sorciers plutôt que de suivre quelque ami de cette saleté de sorcière …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caradoc A. Dearborn



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 362
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hardy (babine.)
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père et son frère morts.
| PATRONUS : Un raton-laveur.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes) Sam 2 Mar 2019 - 19:07

Si Caradoc avait longuement hésité à annuler son invitation à mener Oona au bal ce soir, à mesure que la soirée passait il réalisait que ses hésitations avaient été infondées : il convenait de reconnaître que la jeune femme se comportait fort bien (peut-être, après tout, savait-elle reconnaître que de temps en temps un peu de tenue était nécessaire ?) et qu'il passait un agréable moment en sa compagnie. Oona restant Oona cependant, apprendre qu'elle s'était fait remarquer en provoquant une esclandre au Ministère ne l'étonna point, mais il se garda de poser plus de questions à ce sujet de peur de la voir par trop s'animer et attirer l'attention sur eux. Elle lui convenait fort bien en son état actuel, agrippée à son bras de manière tout à fait charmante, et il ne tenait pas à gâcher ce moment. Mais Oona Graves restait une personne dangereuse, même gentiment pendue à son bras en talons aiguilles, en témoigna sa réflexion sur le groupe de personnes auquel il s'intéressait un peu plus tôt... Caradoc tenta de masquer son trouble derrière un haussement d'épaules indifférent. « J'ai cru reconnaître un collègue, mais j'ai fait erreur... prétendit-il d'une voix qu'il espérait tranquille,mais les Londubat sont peut-être dans le coin, je sais pas si tu les connais ? » s'enquit-il pour changer de sujet en cherchant du regard la tignasse de Frank dans la foule. Il n'eut toutefois pas le temps de chercher longtemps car soudain une lumière verte reconnaissable entre toutes traversa l'Atrium et la foule se figea d'horreur. Par réflexe, Caradoc tira Oona vers lui, les yeux rivés vers l'endroit d'où venait de s'élever le hurlement et extirpa maladroitement sa baguette de sa poche. C'avait été l'une de ses premières leçons depuis son arrivée au sein de l'Ordre du Phénix que de dégainer le plus rapidement possible face à un potentiel danger : il ne s'était toutefois pas imaginé mettre à profit ses enseignements si tôt ! Déjà autour d'eux la foule paniquée commençait à bouger en direction des cheminées, et le Médicomage s'empressa d'entraîner Oona dans le même sens : il ne pouvait transplaner dès à présent, mais nul doute qu'il devait exister des solutions de secours. Dans leur course folle, ils croisèrent plusieurs Aurors du Ministère qui convergeaient en direction de l'épicentre du drame dont il ne savait rien mais dont il se doutait de l'issue. Raven Fawkes, notamment, passa soudain tout près de lui et planta son regard dans le sien sans chercher à l'éviter, avant de lui ordonner de ne pas rester là : sans même lui répondre, Caradoc poursuivit sa route tant bien que mal, mais il sentit soudain sa cavalière se dégager de son emprise pour s'arrêter tout net, et il arrêta de courir, perdu, à temps pour l'entendre lui demander, de manière agressive, s'il la connaissait. « Sérieusement Oona, tu crois que c'est le moment ? » s'écria-t-il, exaspéré, avant de la saisir fermement par la main et la tirer en direction des cheminées. S'il croyait que c'était avec son gabarit de boursouf qu'elle allait pouvoir l'empêcher de l'emmener loin d'ici, alors elle le connaissait bien mal. Il était prêt à utiliser la magie si elle ne lui en donnait pas le choix ! La jeune femme lui lança un regard noir mais eu la présence d'esprit de ne pas résister, et tous deux parvinrent à se frayer une place dans une âtre et transplanèrent sans plus tarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes)

Revenir en haut Aller en bas

[INTRIGUE] Bal de la nouvelle année 1977 (Adultes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Sujets similaires

-
» Nouvelle année 2011
» Ma resolution pour la nouvelle année
» une nouvelle année-libre a tous-
» Une nouvelle année...et une! (PV Zabini)
» Bal Masqué pour fêter la nouvelle année.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres
 :: Balade à Londres :: 
Le ministère de la magie
-