GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Le Deal du moment : -50%
SMOBY Tricycle Enfant Evolutif – Be Fun
Voir le deal
13.75 €

Partagez

Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Professeur Martens

Professeur Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 498
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( .sparkle )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Empty
MessageSujet: Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius EmptySam 5 Jan 2019 - 0:00


Assis sur une banquette au Tsarducks Coffee, Octavius avait envie de se taper la tête contre le mur. Ne savant travailler chez lui, il avait ramené sa machine à écrire venue d'un autre temps pour écrire dans ce lieu populaire du monde sorcier. Il avait ramené tous ses carnets dans lesquels pendant dix ans il avait pris des notes, dans sa fameuse valise qui le suivait dans une grande partie de ses déplacements. Il en avait sorti une partie qui était amoncelée en Torre di Pisa instable. Son Pumpkin Macchiato — non, pas d'alcool pour aujourd'hui — à peine entamé alors qu'il était là depuis une bonne heure. Le propriétaire de l'établissement était venu plusieurs fois lui demander si tout allait bien. C'était qu'il devait vraiment avoir l'air dépité.
A vrai dire, il ne savait même pas sur quoi il allait écrire. Tous les sujets étaient dignes d'intérêt aux yeux d'Octavius. Il feuilletait sans cesse les carnets qu'il avait posé sur la table avant de griffonner des choses sur un bout de parchemin. Parfois, il s'arrêtait et regardait ce qui se passait dans le café. Les gens le fascinaient tout le temps. Il voyait parfois des regards intrigués se poser sur lui. Dans ces moments là, il se contentait de détourner ses yeux vers ses notes avec un petit sourire. Cela lui faisait toujours bizarre d'être de nouveau en Angleterre, de porter ces vêtements si propres et soignés. Très anglais.
Relisant une partie de ses notes concernant son séjour au Vietnam — qui avait été très bref dû à des désordres dans le pays —, grimaçant à la lecture de certaine aberration orthographique ou parce qu'il ne comprenait plus ce qu'il avait lui-même écrit, il ne fit pas attention à la porte de l'établissement qui s'ouvrait en un tintement de clochette...
Revenir en haut Aller en bas
Ares Zabini

Ares Zabini


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 165
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- Mariiiie <3
| SANG : Pur


Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Empty
MessageSujet: Re: Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius EmptySam 5 Jan 2019 - 16:13

Ce jour là, Ares ne travaillait pas. Une chose assez rare pour un médicomage. Il aurait dû passer sa journée à se reposer mais il n'en était rien. Il avait préféré se balader sur le chemin de traverse et rendre une visite à sa petite sœur Ava dans sa boutique. Ares, n'avait jamais vraiment eu beaucoup d'amis dans cette société conservatrice où son nom à consonance italienne n'était rien à côté de la couleur de sa peau, objet de toutes les méfiances. Sa sœur, était la seule personne sur qu'il pouvait vraiment compter. Il aimait lors de ses journées de congés venir parler et même travailler avec elle au magasin.  Avec tous les poisons qu'elle vendait, nombre de ses patients étaient ses victimes. Au détour d'une conversation, elle évoqua un sorcier, plutôt charmant, qu'elle avait rencontré quelques semaines auparavant dans sa boutique et qui aurait exploré l'Afrique et même travaillé à l'école Ouagadou. Les yeux d'Ares se mirent à briller et son cœur battait si fort qu'il avait le sentiment qu'il allait sortir de sa poitrine. "Je dois le rencontrer. J'aimerais tellement qu'il me parle d'Afrique. Oh, Ava, si tu savais comme j'aimerais vivre en Afrique. Je me sens tellement pas à ma place ici...". Évidemment qu'elle le savait. Elle l'avait toujours su parce que cela avait toujours été ainsi. Heureusement pour Ares, une sorte de jeu de séduction s'était installé entre sa sœur et le jeune homme qui répondait au prénom d'Octavius. Il lui avait dit que si elle voulait le revoir, elle pourrait facilement le trouver au Tsarducks café avec une vielle machine à écrire. A peine Ava avait-elle partagé cette information à son frère que celui-ci lui déposa un baiser sur la joue avant de transplaner, il n'avait pas une seconde à perdre, à ce café le cœur plein d'espoir.  

Le café était bondé, et après quelques minutes à observer ces gens et se sentir dévisagé par certains, il finit par remarquer un jeune homme, blond. Très élégant assis sur une banquette, une machine à écrire devant lui, et des feuilles empilée d'une façon si étrange, une tour d'échec qui tombe ! C'était donc lui. Cet homme qui pourrait tout lui raconter sur l'Afrique. Tout lui raconter. Ares savait déjà beaucoup de choses mais il en voulait toujours plus. Il voulait vivre à travers lui ses aventures. Se frayant un chemin au milieu de la foule, il finit par gagner la table du jeune homme et sans attendre une quelconque permission s'installer en écartant les feuilles posées sur la table. " "Maakye.!Wo ho te sen ?" Cela voulait dire "bonjour, comment allez-vous" en Akan. Une langue traditionnelle parlée au Ghana, le pays d'origine de son grand père maternel, Koffi Akkufo mais aussi au Bénin où sa mère a eu la chance de grandir. Si ce qu'il avait dit à Ava était vrai, il devrait comprendre. Ares ressentait l'excitation gagner tout son corps.


Dernière édition par Ares Zabini le Dim 18 Aoû 2019 - 1:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Martens

Professeur Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 498
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( .sparkle )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Empty
MessageSujet: Re: Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius EmptySam 5 Jan 2019 - 22:52


Tout en relisant ses notes, Octavius avait l'impression de revivre les moments qu'il avait essayé de retranscrire, même les plus anciens. Ce qui était arrivé il y a des années lui semblaient être arrivés hier. Ses carnets faisaient office de la meilleure des pensines. Le temps avait filé à une telle vitesse. Il ne s'était pas vu vieillir, devenir un homme. Il avait commencé à avoir de la barbe sans même s'en rendre compte. Il n'éprouvait aucun regret à être parti malgré toute la peine qu'il avait pu causer à son entourage. Au moins, il allait pouvoir dire avant sa mort que dans sa vie, il avait déjà été pleinement heureux et épanoui. Cela ne valait-il pas tous les sacrifices du monde ? Il avait vécu et c'était le plus important.
Le retour au pays lui avait fait un choc. Très certainement accentué par les circonstances. Mais ce qui l'avait étonné d'autant plus, c'était la facilité avec laquelle il s'était réadapté. Les mœurs et coutumes britanniques coulaient dans ses veines. Il ne savait pas si c'était juste le cas pour lui ou qu'on n'oubliait jamais la culture de son pays d'origine. Ce retour avait été une redécouverte de celui-ci. Il se rendait compte d'à quel point il était fier de sa culture qu'il avait rêvé de quitter pendant des années.

Octavius sursauta quand on s'adressa à lui dans une langue extra-européenne et quand il se rendit compte que cette personne avait pris place en face de lui. Il s'agissait d'un homme lui semblait-il métisse assez jeune. Malgré la surprise, il avait su reconnaître la langue akane dont il avait des bases, bien qu'il ne pouvait absolument pas prétendre la parler dans un usage courant contrairement à l'italien ou au japonais par exemple. Il esquissa un sourire gêné mais poli.
« Bonjour. Bien et vous ? Vous m'avez fait peur ! » le salua-t-il aimablement en akan avec un accent anglais pas mal prononcé et une prononciation imparfaite mais encore compréhensible.
Il n'avait pas été assez en contact avec le peuple akan pour parler leur langue de façon aussi poussée. Et l'apprendre seul n'était vraiment pas évident. Il parlait le minimum de survie. Il parlait d'avantage la langue que les élèves d'Uagadou utilisaient à l'école car elle était commune à l'ensemble des sorciers venant d'Afrique. Octavius referma son carnet et dévisagea longuement l'homme en face de lui avec un air d'incompréhension.
« Puis-je savoir à qui j'ai affaire ? » demanda-t-il en anglais.
Il estimait être en droit de savoir cela. Et déjà, d'où il pouvait savoir qu'il parlait une langue africaine, quelle qu'elle fut ? Au premier abord, il n'avait pas le faciès à en parler — en Afrique, on ne croisait pas souvent des blancs blonds aux yeux bleus —.
Revenir en haut Aller en bas
Ares Zabini

Ares Zabini


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 165
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- Mariiiie <3
| SANG : Pur


Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Empty
MessageSujet: Re: Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius EmptyDim 6 Jan 2019 - 1:22

Le jeune blond leva la tête de ses bouts de parchemins, avec un regard interrogateur avant de lui répondre en Akan. Alors qu'il pouvait entendre cette langue si mélodieuse et que le jeune homme avait plongé son regard dans le sien, il sentit une sensation bizarre lui envahir l'estomac. Un léger petit pincement. Aimait-il les garçons? Ce n'était pas possible. Ce n'était pas convenable, et il ne pouvait pas aimer ce qui n'était pas convenable. C'était surement, le simple fait de l'entendre parler Akan, cette langue que seule sa mère et ses grands parents lui parlait qui devait lui faire cet effet.

Ares laissa échapper un petit sourire au coin des lèvres lorsque le blondinet l'informa qu'il lui avait fait peur. Il avait l'habitude de faire peur aux autres. Soit, simplement parce qu'il était "noir" (du moins pour ceux à qui il faisait peur) soit parce qu'il était un caïd. Enfin, ça c'était avant... mais il voyait bien que le jeune homme n'avait pas peur comme ça, qu'il avait simplement été surpris. A qui avait-il affaire." "Ares Zabini!" rétorqua-t-il en lui tendant sa main pour la serrer. Ne se doutant pas un seul instant que son sang n'était pas aussi pur que le sien. "Vous connaissez ma soeur, Ava, il me semble! C'est elle qui m'a parlé de vous!" . Alors qu'ils se serrèrent la main, Ares ressentit un nouveau pincement dans l'estomac. Que se passe-t-il?
"Elle m'a dit que vous avez voyagé en Afrique. Ava et moi, avons des origines africaines. Je m’intéresse beaucoup à la culture africaine, à la sorcellerie traditionnelle africaine, au vaudou.... et j'ai pensé... que ....... disons, peut être.... vous pourriez partager vos expériences avec moi !"


Dernière édition par Ares Zabini le Ven 22 Fév 2019 - 16:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Martens

Professeur Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 498
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( .sparkle )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Empty
MessageSujet: Re: Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius EmptyDim 6 Jan 2019 - 15:39


Depuis son retour à la sociabilité anglaise, Octavius passait une grande partie de son temps au Tsarducks. C'était un lieu qui n'existait pas à l'époque où il était parti. Fréquenter cet établissement lui donnait alors l'impression de commencer quelque chose de nouveau ici, en Angleterre. C'était la premier endroit où il s'était rendu le premier soir. C'était un café dans lequel il se sentait bien. Il avait eu l'occasion de parler avec le propriétaire, notamment de commerce magique équitable et d'où il faisait venir son café.  Enfin bref, il avait complètement adopté ce lieu.
Le jeune homme se présenta. Un Zabini. Octavius le connaissait, ce nom. Déconcerté mais affichant tout de même un sourire poli, il écouta les explication de cet Ares, écarquillant légèrement les yeux. Il lui serra la main. Ceci le mettait dans une situation bien délicate. Le jeune homme en face de lui n'avait pas l'air méchant. Pas du genre à torturer des nés-moldus dans sa cave mais il y avait un mais. Octavius commençait à avoir de sérieux soupçons sur sa sœur Ava. Disons qu'il la soupçonnait de faire du commerce de poison — qui était illégal, qu'on le signale — à l'adresse des mangemorts. Il avait comme si de rien n'était face à la jeune femme qui par conséquent ne se doutait de rien mais ça n'empêchait pas l'anthropomage d'effectuer quelques recherches et de la surveiller. Par conséquent, la question qu'il ne pouvait pas s'empêcher de se poser c'était de savoir si le frère était du même bord.
On comprenait alors que la situation était très gênante. Il laissait parler son interlocuteur qui lui demandait s'il ne pouvait pas lui parler de ses voyages sur le continent africain en croisant les bras. Octavius était face à un certain dilemme derrière son sourire de façade. Peut-être que ce jeune homme était affilié de près ou de loin aux mangemorts mais à la fois, il ne semblait pas avoir de mauvaises intentions. Et il pouvait saluer l'audace de sa démarche.
« Eh bien... J'imagine que c'est possible. Je dois avouer qu'on m'a rarement abordé de la sorte. » commença-t-il quand Ares eut fini, tentant de camoufler son embarras. « Votre intérêt est tout à fait louable. Mais je pense qu'on ne devrait pas avancer si vite en besogne. Vous comprenez, je ne vous connais pas, vous ne me connaissez pas. »
Il essayait autant que possible de bien peser ses mots, de ne pas le froisser et surtout ne pas se trahir. Il lui semblait être assez respectueux. Et c'était un peu normal d'être sur la réserve face à une telle entrée en matière ! Il posa ses main sur la table.
« Ce sera avec plaisir que je vous parle de la culture africaine. Mais ce serait bien aussi qu'on se connaisse un peu en premier lieu, vous ne pensez pas ? »
Comme ça, il allait avoir du temps pour se faire une première opinion plus poussée sur Ares afin de décider de ce qu'il allait faire de lui.

Citation :
Post 3 : 500 dragées


Dernière édition par Professeur Martens le Jeu 14 Nov 2019 - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ares Zabini

Ares Zabini


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 165
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- Mariiiie <3
| SANG : Pur


Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Empty
MessageSujet: Re: Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius EmptyVen 22 Fév 2019 - 16:55



Un silence c'était installé entre les deux jeunes hommes. Il était aussi court que la distance qui les séparaient et pourtant assez long pour faire naitre chez Ares un sentiment d'inquiétude. Allait-il refuser? Le jeune blond finit par rompre le silence pour lui demander du temps. Du temps? Oui, du temps pour faire connaissance. Ares laissa échapper un petit rire nerveux. On aurait dit qu'il lui avait demandé de sortir avec lui ou pire de coucher avec lui. Ce petit rire nerveux trahissait les interrogations qui envahissaient le corps du jeune mulâtre.
" "Et que voulez vous savoir? Je vous dirais tout de moi, si vous me dites tout de l'Afrique!" . Le jeune homme semblait méfiant. Pourquoi était-il si méfiant? Oh bien sûr Ares avait l'habitude de cette méfiance, du fait de sa couleur de peau. Mais cet homme là avait vécu en Afrique. Il ne pouvait se méfier d'un métisse. Ares espérait vivement que cet homme accepte de lui parler d'Afrique. Cet Afrique vivait en lui, il avait besoin de l'apprivoiser davantage pour s'apprivoiser lui même "Je ne pourrais pas tout vous dire car il y a beaucoup de choses que j'ignore mais que vous vous savez ! Comment savoir qui on est quand on ignore d'où on vient?" . Mieux se connaître, c'était précisément ce qu'il cherchait à travers ce jeune homme. Si seulement, il avait pu se douter qu'il allait se connaître bien plus qu'il ne le pensait avec cet homme, qu'il allait découvrir des choses dont il ne se doutait pas et qu'il n'assumerait probablement pas...

Revenir en haut Aller en bas
Professeur Martens

Professeur Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 498
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( .sparkle )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Empty
MessageSujet: Re: Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius EmptySam 23 Fév 2019 - 20:42

Octavius n'avait pas la prétention de prétendre tout connaître sur l'Afrique. En tout et pour tout, il n'y avait passé guère plus de cinq ans, dont quatre en Ouganda. Sa dernière destination avant de rentrer en Angleterre avait été Zanzibar. Un malheureux événements avait hélas écourté son séjour qui par conséquent n'avait duré qu'une petite semaine. Néanmoins, ces années avaient été très intensives en terme d'apprentissage. Son plus grand succès était d'être parvenu à devenir animagus. Le jour où il avait réussi à se transformer complètement avait été l'un des plus beaux de sa vie. Il avait aussi appris à se servir de la magie sans la baguette. Bon. Il n'était pas encore tout à fait au point mais il avait énormément progressé depuis ses premiers essais. Même rentré sur le sol britannique, il continuait de s'exercer au quotidien.
Du fait qu'il eût beaucoup côtoyé de personnes noires, il ne s'en méfiait pas le moins du monde. Il n'y avait que dans les propagandes et films racistes que les noirs étaient systématiquement de mauvaises personnes. En vérité, la malveillance n'avait ni de couleur ni de nationalité. Alors ce qui avait véritablement fait tiquer Octavius était le nom de famille d'Ares et de ce qu'il en savait.
Le blond sentait que c'était lui qui avait le contrôle de la situation. Il pouvait refuser à tout moment d'accéder à la demande de son interlocuteur. Mais il n'était pas comme ça. Le jeune homme en face de lui avait l'air si déterminé, si sincère dans sa démarche. Cela aurait été un crève-cœur de lui refuser ce qu'il demandait. Néanmoins, il ne pouvait pas y aller les yeux fermés. Surtout par rapport à ce qu'il savait sur les Zabini.
« Je vous rassure, je n'ai pas besoin d'un résumé exhaustif de votre vie. » le rassura-t-il en souriant.
Il amena son Pumpkin Macchiato à ses lèvres pour en boire une gorgée en écoutant attentivement Ares parler. A l'entendre, il avait l'impression que celui-ci subissait une sorte de crise identitaire. Octavius se sentit comme proche de son interlocuteur face à cette information pour avoir vécu sensiblement la même expérience à plusieurs reprises. Il ne voulait pas se laisser attendrir. Sinon, cela aurait été le début de la fin. On ne le voyait pas derrière son sourire, mais son cerveau carburait.
« J'aurais juste une question. Vous n'êtes pas obligé de me répondre. Vous avez grandi au Royaume Uni ou à l'étranger ? »
La culture dans laquelle on avait grandi influençait la façon dont on se comportait ou pensait au même titre que le milieu social dans lequel on évoluait. Il y avait également le vécu personnel. La personnalité d'une personne n'était jamais complètement innée. Un bébé à la naissance n'est pas indépendant. Il a juste plus ou moins — selon les personnes — à l'être en grandissant.
Revenir en haut Aller en bas
Ares Zabini

Ares Zabini


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 165
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- Mariiiie <3
| SANG : Pur


Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Empty
MessageSujet: Re: Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius EmptyLun 19 Aoû 2019 - 19:51

Le jeune mulâtre était suspendu à la réponse du jeune  homme à la peau aussi blanche que la neige. Allait-il accepter ? Il n’osait pas imaginer un refus. S’il refusait, cela l’attristerait profondément.  Il ne connaissait de l’Afrique que ce que lui racontaient ses grands parents, ses grandes tantes  ou encore ses parents. Mais jamais, il n’avait entendu un étranger lui parler d’Afrique. Se sentait-il là-bas étranger comme lui se sentait étranger ici ? Avait-il été accepté par les autres malgré sa couleur de peau ? Qu’avait-il appris en matière de sorcellerie. Ares connaissait beaucoup de choses de la sorcellerie africaine.  Particulièrement en matière de plantes, de potions et d’antidotes. Sa mère était une très grande potioniste. C’était d’ailleurs lors d’un tournoi international de potions qu’elle avait rencontré son père. C’est elle qui leur avait tout appris en la matière à Ava et lui. Ce n’était pas pour rien si, aujourd’hui Ava possédait une boutique de potions sur le chemin de traverse « Potions et Remèdes » et si, Arès était Médicomage au sein du département des empoisonnements par potions et plantes.  Il adorait utiliser des remèdes africains pour guérir des patients. Ce qui ne plaisait pas trop à son guérisseur en chef, très fermé aux coutumes étrangères. Mais pourtant cela marchait.  Arès excelle dans l’art des potions. Tout comme sa sœur, il maîtrise l’un des poisons africain les plus répandus : la potion de zombification.  Il voulait savoir tout ce que le jeune homme savait et lui aussi lui apprendre des choses. Et peut-être qu’un jour ils partiraient en Afrique ensemble. Arès avait toujours rêvé de partir en Afrique et pourtant, il n’y avait jamais mis un seul pied, ce que lui rappela la question du jeune antrhopomage qui lui demandait où il avait vécu. "Je suis né en Angleterre!" répondit tristement Ares. Il avait toujours eu l’impression d’être né au mauvais endroit  "Mon père a grandi en France, ma mère est d’origine Akane et a grandi dans le royaume de Dahomey. Elle est née d’un père Ghanéen et d’une mère Sénégalaise, elle a grandi dans le Dahomey ou ce que les moldus appellent le Bénin " . On pouvait voir des étoiles dans ses yeux lorsqu’il parlait d’Afrique. Il en rêvait. Il marqua une courte pause, puis son sourire disparu et son visage devint triste comme la pluie   "Moi j’ai grandi ici, on m’insulte tout le temps d’Africain, de nègre, d’étranger.... et je n’ai jamais mis un seul pied en Afrique !" Il marqua une nouvelle pause. Un silence glacial s’était installé entre les deux jeunes hommes. On pouvait lire tout le désespoir sur le visage d'Arès "J’ai toujours rêvé d’aller en Afrique ! J’ai tellement rêvé d’aller étudier, comme ma mère à Uagadou". Il marqua une nouvelle pause, un pincement au cœur.   "Je n’ai jamais dû le rêver assez fort" ajouta-t-il en faisant référence à la coutume de l’école, selon laquelle un messager des rêves vous apporte une pierre dans votre sommeil signe de votre admission.


Dernière édition par Ares Zabini le Sam 19 Oct 2019 - 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Martens

Professeur Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 498
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( .sparkle )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Empty
MessageSujet: Re: Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius EmptyMar 20 Aoû 2019 - 22:11

Octavius écoutait d'une oreille attentive Ares faire le compte-rendu de ses origines. Il pensait que ce dernier était chanceux d'être issu d'un tel brassage de cultures. Cela lui offrait une plus grande ouverture culturelle dès l'enfance même s'il avait grandi en Angleterre. L'anthropomage lui enviait cela car il n'avait pas eu une telle chance. Un anglais issu de parents tous deux anglais dans la campagne anglaise avec des grand-parents anglais. On a fait mieux en matière de métissage culturel. Il aurait bien aimé être autre chose qu'anglais. Même partiellement issu d'un autre pays européen lui aurait suffi. Même l'Irlande ! Pour autant, il n'en était pas moins fier de ses origines.
Il y avait cette lueur dans le regard d'Ares quand il parlait des origines de sa mère. Elle s'éteignit aussitôt quand il expliquait comment il avait grandi en Angleterre. Octavius avait de la peine pour lui. Aussi surprenant que celui puisse paraître de la part d'un homme comme lui, il savait ce que c'était d'être différent. Il esquissa un petit sourire compatissant en posant sa tasse. Ares lui partagea son rêve d'étudier à Uagadou.
« Uagadou est une école magnifique. Je crois que c'est l'un des lieux les plus grandioses que je n'ai jamais vu. L'école est située si haut que les nuages cachent le paysage d'en bas. Les premières fois, ça fait tourner de l'œil. » Il ponctua sa dernière phrase d'un petit rire, se rappelant de sa propre expérience.
L'école était à une hauteur si vertigineuse qu'Octavius avait dû déplacer son lit à l'autre bout de sa place initiale pour ne pas se faire une frayeur tous les matins et dormir paisiblement. Au delà de ça, une année scolaire en ce lieu lui avait permis d'apprendre et de se rendre compte de beaucoup de choses. Des très bonnes choses, mais aussi quelques moins bonnes choses.
« En vérité, tous les sorciers africains ne vont pas à Uagadou. Beaucoup d'entre eux apprennent la magie dans un cadre familial ou dans des petites écoles locales. » nuança-t-il.
La plupart des jeunes sorciers africains qu'il avait rencontré hors Uagadou n'y étaient même pas scolarisés, à vrai dire. Dans la communauté dans laquelle il avait vécu, il n'y en avait que trois et qui étaient issus du même père qui lui-même y avait été et dont le grand-père aussi y avait été et vice-versa. Ce qui, par ailleurs, leur conférait un certain statut et une future influence non négligeable.
Revenir en haut Aller en bas
Ares Zabini

Ares Zabini


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 165
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- Mariiiie <3
| SANG : Pur


Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Empty
MessageSujet: Re: Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius EmptySam 19 Oct 2019 - 18:37

Alors qu’Octavius commençait à lui parler de Uagadou, le visage d’Arès se métamorphosa. La tristesse qu’on pouvait y lire quelques minutes auparavant avait à présent laissé place à un regard plein d’espoir et d’admiration. Son sourire laissait paraître ses dents aussi blanches que la mulâtresse de sa peau. Tout le monde disait que l’école avait l’air de flotter dans les nuages du fait de sa hauteur. Qu’est-ce qu’il donnerait pour voir cela. Cela devait être ensorcelant. Si seulement, il maîtrisait la légimancie. Il aurait déjà pénétré les pensées d’Octavius. Il donnerait tout pour pouvoir voir ce qu’Octavius avait vu, pour pouvoir ressentir, ce qu’il avait ressenti. Il ne doutait pas une seule seconde, malgré la boutade du jeune homme, que ce dernier avait tourné de l’œil. Mais après tout, il y avait peut-être un moyen de vivre tout cela. "Est-ce que vous avez une pensine ? Est-ce que vous accepteriez de partager avec moi vos souvenirs ? " Il le suppliait du regard. On se demandait si on avait à faire à un adulte ou à un enfant capricieux ou même à ce chat de ce conte moldu, « le chat Pot Thé ? ». La suite des révélations fut à la fois une surprise et une évidence pour Arès. Il y avait d’autres écoles de sorcellerie que Uagadou en Afrique ? Il n’en avait jamais entendu parler. En revanche, cela ne l’étonnait pas que la sorcellerie s’apprenne en famille. Sa mère lui avait beaucoup appris de la sorcellerie africaine y compris des traditions qu’elle tenait elle même de ses ancêtres et qu’elle n’avait jamais apprises à l’école de Uagadou. "J’ai moi-même beaucoup appris de ma mère, Esi Akufho. Elle m’a d’ailleurs appris beaucoup de sortilèges et de potions qu’elle tient de ses ancêtres les Kama. Comme tout sorcier africain qui se respecte, grâce à mes ancêtres, je sais arrêter la mort ou plutôt emprisonner la mort par une potion de zombification. " Il marqua une courte pause, regardant si quelqu’un les observait et se rapprocha de l’oreille d’octavius. Il était à présent si proche de lui qu’il pouvait sentir sa respiration sur son visage. Il ressentit un léger pincement dans le cœur avant de se pincer les lèvres. "Si on ne vous l’a pas déjà apprise, je pourrais vous l’apprendre. À la condition que vous m’apprenez tout ce que vous ont appris mes frères." Il parlait évidemment de ses frères d’Afrique.

Revenir en haut Aller en bas
Professeur Martens

Professeur Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 498
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( .sparkle )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Empty
MessageSujet: Re: Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius EmptyDim 27 Oct 2019 - 23:00

Octavius aimait toujours faire part de ses souvenirs de voyage à qui voulait bien les écouter. Peu de gens dans son entourage ou qu'il rencontrait avait autant voyager que lui donc il y avait constamment des oreilles attentives. Néanmoins... Ce que lui demandait Ares était d'une nature bien différente. L'anthropomage regarda son interlocuteur de longues secondes, sans vraiment savoir quoi répondre. Le fait qu'il cligne un peu des yeux tout en gardant un semblant de sourire un peu figé montrait son trouble.
Montrer ses souvenirs à travers une pensine.
Déjà fallait-il en avoir une.
Et puis montrer ses souvenirs.... Cela le perturbait. Pour lui, cela entrait un peu de la sphère de l'intime. Mais surtout ce qui le troublait encore plus, c'était le regard suppliant d'Ares. Cela devenait compliqué de lui dire non. Donc, concrètement, Octavius cherchait un moyen de refuser sans dire non. Il s'éclaircit un peu la voix en détournant le regard.
« Je crains ne pas avoir de pensine sous la main. Ces objets ne sont pas à la disposition de tout sorcier. »
Détourner le problème sur des questions matérielles. C'était presque trop facile.
« On va devoir sûrement se contenter d'une transmission orale. D'autant plus que c'est majoritairement ce qui se fait dans les pays africains. Le savoir se transmet de génération en génération par la seule force de la parole. »
LA technique pour dévier un peu le sujet. Octavius écouta alors Ares parler, toujours avec un léger sourire bienveillant. Il démontrait ce qu'il avait dit. Néanmoins, l'anthropomage aurait trouvé quelque chose à redire quant à la pratique de la zombification. Mais il s'abstint de tout commentaire. Tout à coup, Ares se stoppa, regarda autour d'eux et se rapprocha de lui pour lui dire quelque chose à l'oreille.
Et c'était à avoir les cheveux qui se dressaient sur la tête !
Octavius concevait très bien que les limites de ce qui était de la magie noire et de ce qui en était pas étaient troubles. Il savait que le processus de zombification n'était pas considéré comme en étant — si tant est que cette notion n'était pas purement centrée sur l'Europe — de la magie noire par les natifs... Mais selon les critères occidentaux sur lesquels l'anthropomage se basait... Cela se rapprochait beaucoup de la magie noire. Et si Ares prenait des précautions pour ne pas être entendu par des oreilles indiscrètes, c'était qu'il y avait une raison. Donc cette pratique lui posait problème.
« Je ne pense pas qu'apprendre cela me sera d'une grande utilité. Cependant, je dois avouer que j'aimerais en savoir plus sur la théorie. »
Ce qui était vrai. Le sujet était intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Ares Zabini

Ares Zabini


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 165
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- Mariiiie <3
| SANG : Pur


Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Empty
MessageSujet: Re: Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius EmptySam 2 Nov 2019 - 10:32

Le sourire qui illuminait le visage d’Arès laissa place à une mue de déception profonde au moment où Octavius l’informa qu’il n’avait pas de pensine. Arès ne pourrait donc pas vivre l’expérience de Uagadou. Il en avait pourtant tellement rêvé. Il tenait ce rêve à portée de baguette et une fois de plus, il se brisait. Pour autant, le jeune blond savait trouver les mots. Se contenter d’une transmission orale comme le veut la tradition africaine. Voilà de quoi redonner le sourire à Arès. Voilà de quoi se sentir vraiment, pleinement, un sorcier africaine. Et ces tribus vous ont accueillis comme un frère ? Comme un fils ? . Le savoir se transmettant de génération en génération, il n’y avait aucune raison qu’Octavius en bénéficie. La seule raison étant la conception de la famille en Afrique. Les peuples africains ont cette solidarité que n’a pas la société anglaise. Un enfant est élevé par la communauté. On dit d’ailleurs qu’il faut tout un village pour élever un enfant. L’excitation d’Arès était telle qu’il avait proposé au jeune homme de lui apprendre la potion de zombification. Le secret le mieux gardé d’Afrique. Jamais ce savoir n’était transmis aux blancs. C’était une potion qui restait dans les mains des sorciers puissants d’Afrique. Une potion qui permettait de donner à quelqu’un l’apparence de la mort. De le suspendre entre nos deux mondes. Entre le monde des vivants et le pays sans chapeau. Le refus du jeune homme d’apprendre cet acte de magie suprême sonna comme une insulte aux oreilles d’Arès. Se rendait-il compte de la chance qu’il avait qu’un sorcier aux racines africaines accepte de partager un tel savoir avec un blanc comme lui ? Il ne fit cependant aucun commentaire. Il était bien trop content que le jeune homme accepte de lui transmettre tout son savoir. "Merci infiniment. Vous me faites là le plus beau des cadeaux " dit-il en posant sa main sur celle d’Octavius. Arès avait hérité de ce côté très tactile des africains. Et avait cette tendance à vous toucher en vous parlant, surtout lorsqu’il était envahi d’une émotion, comme la joie à cet instant présent. Alors que sa main touchait celle d’Octavius, il ressenti dans son pantalon une sensation qu’il n’avait jusqu’alors ressentie qu’au contact de filles. D’un geste brusque, il lâcha la main du jeune homme et recula de plusieurs pas. Pourquoi ce jeune homme lui faisait cet effet bizarre. "Je dois partir. On pourrait commencer dès demain si vous êtes disponible." Oui, Arès n’avait pas une minute à perdre pour en apprendre plus sur la magie de ces ancêtres. Il voulait tout savoir. Il connaissait déjà beaucoup de choses, mais il était certain que le jeune homme allait lui en apprendre de nouvelles. "Il nous faut un lieu aussi. Ma sœur, Ava, à une boutique à quelques rues d’ici, avec une très grande cave. Cela me semble l’endroit idéal. Je crois que vous la connaissez et êtes déjà allé dans sa boutique. C’est elle qui m’a parlé de vous " Arès parlait à toute allure. Il ne pouvait pas rester plus longtemps à côté de ce jeune homme car il sentait monter en lui un désir inapproprié. Celui de l’embrasser. Probablement l’excitation de pouvoir accéder à de nouveaux savoirs africains. Oui, c’est cette excitation liée à la connaissance de savoirs ancestraux qui causait des troubles dans son pantalon et des désirs incongrus. Il ne pouvait y avoir aucune autre explication. "A moins que vous ayez une meilleure idée d’endroit. Vous pouvez m’envoyer un hibou. Arès ! Arès Zabini !"
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Martens

Professeur Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 498
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( .sparkle )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Empty
MessageSujet: Re: Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius EmptyLun 4 Nov 2019 - 23:46

La déception qui passa dans le regard d'Ares brisa le cœur d'Octavius. Il avait l'impression d'avoir retirer la sucette d'un enfant innocent. Pour autant, même s'il avait été en possession d'une pensine, il ne serait pas revenu sur sa décision. C'était une question de principe. Il ne donnait pas accès à son intimité au premier venu. Pour pallier à la déception de son interlocuteur, il veilla à passer de la pommade pour mieux faire passer la pilule. Cela sembla fonctionner et il se félicita d'avoir éviter plus de désagrément.
« Euhm... Pas vraiment, c'est plus complexe que cela. Au départ, ils se méfiaient beaucoup de moi. Je pense que les seules raisons pour laquelle ils m'ont pas totalement rejeté sont que j'allais travailler à Uagadou et que j'ai accepté de me plier à leur loi sur leur territoire. »
Il lui avait fallu quelques mois pour gagner leur confiance. C'était un peu horrible à dire mais vrai : il n'était pas comme eux, il n'était pas des leurs. Sans même évoquer la différence ethnique, il n'avait pas du tout la même culture, il parlait à peine leur langue... Et cela aurait été mentir que de dire qu'il s'était fait très facilement à leurs us et coutumes. An fait, au début, il n'était là qu'en simple observateur. Pas comme un membre de la tribu que ce fut officiellement et même officieusement. Enfin, ce n'était pas pour autant que l'on avait un comportement malveillant à son égard.

Octavius déclina à moitié l'offre d'Ares. Il ne souhaitait pas avoir à pratiquer ce genre de magie. D'un point de vu juridique, cela lui semblait trop hasardeux pour qu'il s'y essaye. Il ne se rendit pas vraiment compte que son interlocuteur avait pris ce refus comme une insulte. Puisque à la place de s'offusquer, il le remercia très chaleureusement, venant jusqu'à poser sa main sur la sienne dans un élan d'expressivité. L'anthropomage n'y voyait aucun inconvénient ni aucun mal. Un geste innocent et surtout culturel. Il afficha un sourire.
Puis, soudain, sans qu'il ne comprenne vraiment pourquoi, Ares ôta sa main d'un geste brusque et se leva, prétextant qu'il devait partir. Un peu troublé par ce comportement, le sourire d'Octavius se fit moins large. Il le sentait un pressé. Le jeune homme lui proposa une nouvelle rencontre le lendemain. Aussi tôt ? Certes, l'anglais n'y voyait aucun inconvénient alors il acquiesça pour accepter mais il trouvait cela étrange.  Par contre, le fait qu'Ares lui propose qu'ils se donnent rendez-vous dans « une très grande cave », cela lui posait d'avantage problème. Ce n'était pas rassurant du tout. Pas rassurant du tout même.  Il écarquilla un peu les yeux avec un sourire par lequel il essayait de ne pas trop communiquer son malaise.
« Je t'enverrai un hibou ce soir pour préciser tout ça. » dit-il cordialement.
Pour préciser tout cela mais surtout pour proposer un autre lieu. Hors de question qu'il se retrouve seul à seul dans la cave d'Ava Zabini avec ce presque parfait inconnu.

Citation :
Post 6
500 mots
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Empty
MessageSujet: Re: Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius Empty

Revenir en haut Aller en bas

Raconte moi la couleur des gris-gris | Ares & Octavius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Le chemin de traverse :: 
Tsarducks Coffee
-