GRYFFONDOR : 677 pts | POUFSOUFFLE : 304 pts | SERDAIGLE : 666 pts | SERPENTARD : 278 pts
C'est l'été sur ATDM ! Pour l'occasion, le cirque Arcanus a planté sa tente à Londres, pour tout l'été (plus d'explications ici). La partie Poudlard sera de retour dès le 1e septembre. D'ici là, bonnes vacances à tous !
Félicitations aux Gryffondor pour la coupe des quatre maisons !
Les anciens élèves, nouveaux adultes, n'oubliez pas de demander votre changement de statut juste ici !

Partagez

Too cool for school | JYN & AMBROSIUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
PNJ 2



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 189
| AVATARS / CRÉDITS : © Cranberry
| SANG : ⊰ Mêlé mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Leur jardinier cracmol
| PATRONUS : Un caniche de concours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Empty
MessageSujet: Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Too cool for school | JYN & AMBROSIUS EmptyLun 7 Jan 2019 - 11:57

Être la dernière de la classe en histoire de la magie, c’était assez embarrassant. Mais partager la palme avec deux élèves de poufsouffle, c’était carrément intolérable. Pour Vespyr Wilkes, la rentrée scolaire commençait bien mal. Le Professeur Binns lui avait rendu son devoir sur les persécutions sorcières au quatorzième siècle avec un T ! Il faut dire que la serpentarde avait dormi pendant toute la classe et n’avait pas cherché à combler ses lacunes en ouvrant un seul grimoire. Elle avait ainsi composé un magnifique hors-sujet en écrivant la manière dont les sorciers brûlaient les moldus (plutôt que le contraire). Le fantôme de l’école l’avait donc conviée de manière obligatoire, en même temps que Ambrosius et Jyn, à réécrire ensemble leur devoir un samedi entre 8h et 12h.

Le regard de la gamine se trouva féroce et revêche en entrant dans la salle de classe uniquement hantée par son professeur en cette heure matinale. Elle avait sommairement petit-déjeuner en même temps que l’équipe de quidditch de sa maison prête à s’entraîner (c’est que la vue de Lys et Thomas en train de flirter lui coupait l'appétit). Et il faisait encore nuit dehors. « C’est tout à fait indécent ! » soupira-t-elle en laissant tomber sa sacoche sur la table en même temps que son fessier sur la chaise. Il n’était néanmoins pas dans les habitudes du professeur de répondre aux protestations de ses élèves et, tout occupé qu’il se trouvait à tourner en rond autour de l’estrade, la jeune fille se demandait même s’il était conscient de sa présence. L’idée de filer à l’anglaise lui traversa l’esprit en avisant la porte de la salle d’un coup d’oeil derrière son épaule, mais déjà Ambrosius et Jyn entraient cul et chemise. Il n’était pas suffisamment insultant que son grand amour flirte avec une autre, son promis également … de cela pourtant, malgré ses meilleurs efforts, elle ne parvenait pas à s’en indigner. Elle contracta ses joues pour afficher un sourire volontairement hypocrite qui dura moins d’une seconde en guise de bonjour puis retrouva aussitôt sa moue boudeuse.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jyn S. Dawkins



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 337
| AVATARS / CRÉDITS : Saoirse Ronan | subrosa
| SANG : Mêlé, père cracmol, mère sorcière


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La foudre
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Empty
MessageSujet: Re: Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Too cool for school | JYN & AMBROSIUS EmptyMer 9 Jan 2019 - 20:00

Jyn ne savait pas très bien pourquoi elle avait eu un "T" à son devoir d'histoire de la magie - soigneusement pompé sur un autre élève de sa classe qui avait eu un "Effort Exceptionnel" à la place - si bien qu'elle traînait les pieds en allant à ce qui semblait être une colle qu'elle allait difficilement être capable d'expliquer à ses parents en rentrant au Pays de Galles pour les vacances. Quatre heures pour rédiger un devoir meilleur, un samedi, journée pendant laquelle l'orpheline se contentait d'errer dans le château comme le fantôme qui leur servait de professeur. Elle s'amusait parfois à se faufiler dans la forêt interdite en sautant le déjeuné de midi - comme si quelqu'un allait noter son absence qui n'avait rien de surprenant - et revenait le soir, à la nuit tombée. Personne ne savait ce que trafiquait Jyn dans la forêt prohibée, et elle adorait entretenir le doute et le mythe. Tout ceci lui ruinait sa journée et reportait d'une semaine ses petites escapades illégales. Le seul rayon de soleil entre les épais nuages qu'avait fait apparaître le professeur Binns, c'était la présence d'Ambrosius.
Il aurait fallut torturer Jyn pour qu'elle admette avoir fait attention à ne pas arborer une coiffure de sauvage ce samedi-matin. Elle désirait lui plaire plus qu'elle ne l'admettra sans doute jamais, et c'est dans cette perspective qu'il la remarque davantage, que la gamine l'attendit sur le pas de la porte qui permettait l'entrée à la salle d'histoire. Elle aurait aussi bien pu l'attendre dans la salle commune - mais cela eut paru trop normal pour la galloise - qui aurait dû meubler la conversation tant bien que mal sans bégayer. Ne s'en sentant pas capable, elle avait préféré l'issue la plus honorable, celle qui les conduirait directement à entrer dans la salle de classe, sans avoir le temps de se dire autre chose qu'un "salut". Lorsque des pas résonnèrent dans le couloir, les joues de la Poufsouffle devinrent si rouges qu'on eut dit qu'elle s'était prise une tomate dans la tête au petit-déjeuné... Et pourtant, ce ne fut pas Ambrosius Flint qui apparaissait devant elle mais Madame Pince, qui la gratifia d'un regard d'aiglon tout juste sorti du nid. Cela eut pour effet de distraire la quatrième année, jusqu'à l'arrivée de son camarade : « Coucou ! » dit-elle hâtivement. Elle resta là, plantée comme un but sur le terrain de Quidditch, les lèvres pincées devant Ambrosius qui devait la prendre pour une tarée. Brusquement, elle lui demanda à la vitesse de l'éclair s'il allait bien. Son attitude ne paraissait PAS DU TOUT stressée, bien entendu - humhum. Elle déglutit et ouvrit la porte de manière si forte qu'elle s'écrasa contre le mur : « Oups » fit-elle en ajoutant à sa réflexion très intelligente un rire gêné. Veskyre Vilkez était déjà là semblait-il, mais Jyn ne prit pas soin de la saluer, puisqu'elle même, ne le fit pas. Merveilleuse matinée en perspective.

(522)


Dernière édition par Jyn S. Dawkins le Dim 17 Mar 2019 - 21:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosius J. Flint



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 303
| AVATARS / CRÉDITS : Finn Wolfhard (made by memento mori)
| SANG : Sang pur, même si cela n'a pas vraiment d'importance à ses yeux.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le fantôme de Pépé Urias
| PATRONUS : Un sphynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Empty
MessageSujet: Re: Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Too cool for school | JYN & AMBROSIUS EmptyDim 3 Fév 2019 - 17:00

Sur le chemin qui le menait à la salle de classe d'histoire de la magie, Ambrosius se disait qu'il aurait finalement mieux fait d'accepter l'aide que lui avait proposé sa grande soeur, cela lui aurait épargné quelques heures de rattrapage en compagnie de - au secours- Vespyr Wilkes et de -Merlin merci- Jyn Dawkins. Si les sorcières étaient toutes deux, d'un certain point de vue, assez étranges, le jeune Flint préférait de loin la sauvagerie de sa camarade Poufsouffle à la sournoiserie de la Serpentard qui lui rappelait que trop les gosses Sang Pur que ses parents l'obligeaient à côtoyer lors des rassemblements FSP. D'ailleurs, Vespyr était l'une d'entre eux étant donné que leurs parents respectifs avaient décidé de les fiancer tous les deux...
- Tiens, salut, dit Ambrosius à Jyn qui semblait attendre devant la porte. Prête ?
Et Jyn d'ouvrir la porte avec une telle force qu'Ambrosius plissa les yeux en grimaçant, s'attendant à recevoir des débris de bois dans la figure. Mais la porte se contenta de rencontrer le mur de pierre en un vacarme assourdissant.
- Bonjour, salua le Poufsouffle et leur Professeur cessa ses va et vient autour de l'estrade pour se tourner vers eux.
- Bonjour, asseyez-vous, leur répondit Binns en désignant d'un geste de sa main vaporeuse les deux places qui restaient à la table du premier rang, à côté de Vespyr.
Tandis que Jyn prenait place d'un pas précipité à l'opposé de la Serpentard, Ambrosius n'eut d'autres choix que de s'asseoir, les lèvres pincées par la gêne, entre les deux filles. Cool. Quatre très longues heures en perspective.
- Ça promet... glissa avec humour le garçon à l'oreille de sa camarade de maison.
- Pas de bavardage, le rappela à l'ordre le Professeur Binns. Sortez vos affaires, dépêchons.
Ambrosius s'éxecuta et déballa plume, encre et parchemins sur son pupitre d'écolier. A quelle potion allaient-ils être mangés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ 2



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 189
| AVATARS / CRÉDITS : © Cranberry
| SANG : ⊰ Mêlé mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Leur jardinier cracmol
| PATRONUS : Un caniche de concours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Empty
MessageSujet: Re: Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Too cool for school | JYN & AMBROSIUS EmptySam 23 Fév 2019 - 10:07

L’entrée des deux blaireaux se trouva étrangement fracassante ; et sans doute était-ce pour cette raison que la vipère - qui entretenait un sacré trouble obsessionnel compulsif - ne savait pas s’en offusquer. Ils étaient beaucoup trop bizarres pour leur propre mal. Ce fut les sourcils légèrement froncés qu’elle les regarda s’installer comme les pacifiques voisins d’une autre planète lorsque le professeur la soulagea en interrompant leur petit conciliabule avant qu’elle n’eut à le faire la première. Tout échange verbale se devait d’être limité au strict minimum avec les deux élèves qu’elle enfermait dans la zone « quarantaine » de sa cervelle. Vespyr ne s’était jamais posé la question de savoir ce que cela disait de sa propre réputation que son père souhaite la brader à un dernier né si atypique. « Bien, tu seras notre gratte-parchemin ! » décida-t-elle en se redressant droite comme un balai lorsque Ambrosius sortit avant Jyn sa plume. Elle-même était présentement occupée avec le calamus de la sienne à se décrotter les ongles de miettes de scones pour parfaire sa manucure. « Et toi - se pencha-t-elle enfin vers l’impure avec un air emprunt du plus grand dédain sur le visage - Tu as bien dû penser à rapporter un livre de la bibliothèque entre deux boustifailles dans les cuisines ? ». Et la gamine de parfaire le malaise en baissant les yeux vers la silhouette - pourtant moins ronde que la sienne - de sa camarade. Cette dernière ne se montrait-elle de toute manière pas tout à fait imperturbable aux regards des autres ? La serpentarde n’était pas une grande bosseuse - ce n’était pas un poil mais une corne d’éruptif qu’elle avait dans la main ! - mais il lui tardait déjà de s’échapper de cette inopportune compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jyn S. Dawkins



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 337
| AVATARS / CRÉDITS : Saoirse Ronan | subrosa
| SANG : Mêlé, père cracmol, mère sorcière


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La foudre
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Empty
MessageSujet: Re: Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Too cool for school | JYN & AMBROSIUS EmptyMer 6 Mar 2019 - 11:58

Jyn était une gamine bizarre, c'était globalement un fait relativement reconnu et qui faisait office de vérité générale de la même trempe que "la terre tourne autour du soleil". Et pour coller à cette idée d'enfant spéciale, elle était tout naturellement aussi anxieuse qu'excitée à l'idée d'avoir les fesses vissées sur une chaise à côté de son grand amour de jeunesse, Ambrosius Flint. En réalité, parler "d'amour de jeunesse" était sans doute une légère hyperbole de la réalité, puisque les deux adolescents, se fréquentaient à peine. Tout au plus le garçon avait-il l'immense gentillesse de lui dire bonjour et d'essayer d'échanger quelques mots avec elle avant qu'elle ne se raidisse comme un botruc paniqué, les yeux grands ouverts et la bouche résolument fermée. En fait, elle devait faire peur. Aussi avait-elle décidé d'aller à contre-courant de son naturel profond et de son "moi" enfouit dans son coeur pour essayer d'agir comme tout le monde. Dire bonjour sans hésiter : check. Rentrer en salle sans faire d'esclandr-... Bon. La jeune fille avait légèrement éclaté la porte contre le mur, mais elle n'avait pas fait sauter les gonds, tout allait bien dans le meilleur des mondes ! Elle pénétra dans la salle avant lui, et ses bonnes volontés s'envolèrent aussitôt que ses yeux clairs se posaient sur Vespyr. La Poufsouffle était si concentrée sur sa camarade de la maison des verts qu'elle ne fit malheureusement pas attention à la phrase d'Ambrosius, ni même celle du professeur et lâcha à voix basse : « Ça promet ! ». Ce léger déficit d'attention ne devrait pourtant pas leur porter préjudice comme Ambrosius avait sans nul doute une capacité mentale supérieure à celle des deux filles réunies.
Une fois assise, Vespyr décida qu'elle était la plus à même de faire les règles et elle demanda - ou ordonna plutôt, vu du point de vue de Jyn - à son camarade de tout écrire. « Ce n'est pas une bonne idée » répliqua-t-elle abruptement en fronçant les sourcils, « on ne peut pas dire que tu sois intelligente. Ça n'en demande pas beaucoup pour écrire heureusement » expliqua-t-elle de manière absolument pédagogue en tirant les parchemins de la main d'Ambrosius pour les pousser vers la Verte et Argent, « à toi de le faire, donc ! ». Jyn afficha un immense sourire en sortant son livre - une camarade de dortoir lui avait fait remarquer, à juste raison par ailleurs, qu'aller en cours de soutient ou heure de colle sans livre risquait de lui attirer des ennuis et ne donnerait pas une bonne image d'elle. C'est ce dernier point qui chiffonnait le plus la jeune fille, qui ne désirait pas paraître pour une idiote finie devant le garçon pour qui son petit coeur de sable battait tous les jours. Elle observa Vespyr d'un air de petite peste. C'est qu'elle n'aimait pas les ordres mais qu'elle aimait encore moins qu'on ose en donner au Poufsouffle qui l'accompagnait et Jyn, qui était d'une nature habituellement taciturne se sentait à ce moment-là lui pousser étrangement des cordes vocales. Le professeur Binns la tira cependant de sa rêverie en commençant à réciter de son ton funeste et monocorde l'histoire tragique des sorcières du quatorzième siècle... Ce qui ne l'intéressait pas vraiment. Mais prise d'une volonté d'épater Ambrosius, elle ouvrit le livre - miraculeusement à la bonne page, comme si elle avait travaillé ! - sur laquelle était écrite la consigne qu'ils allaient sans doute devoir appliquer à leur devoir.

(606)


Dernière édition par Jyn S. Dawkins le Dim 17 Mar 2019 - 21:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosius J. Flint



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 303
| AVATARS / CRÉDITS : Finn Wolfhard (made by memento mori)
| SANG : Sang pur, même si cela n'a pas vraiment d'importance à ses yeux.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le fantôme de Pépé Urias
| PATRONUS : Un sphynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Empty
MessageSujet: Re: Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Too cool for school | JYN & AMBROSIUS EmptyMar 12 Mar 2019 - 10:21

A peine assis et déjà Ambrosius se retrouva coincé au beau milieu d'une joute verbale qui ne présageait rien de bon. Docile, il s'empara de sa plume et s'apprêtait à prendre les notes de leur devoir de rattrapage lorsque Jyn fit glisser le parchemin, sur lequel il avait posé la pointe encrée de sa plume, en direction de Vespyr. Un grand trait noir horizontal barra la feuille de papier en son centre.
— Non mais ... enfin, ça ne me dérange pas ... bégaya un Ambrosius hésitant dans un haussement d'épaules.
C'est que, s'il était chargé d'écrire, il n'aurait pas à prendre part à leur petite guerre. Crut-il, pauvre naïf...
Comme il avait toujours sa plume en main et qu'il ne savait plus quoi en faire, dans un coin de la table, il inscrivit à l'encre noire un discret « J », qu'il accompagna d'un « V » quelques centimètres plus loin. Sous chacune des deux lettres, il dessina un bâton. Un partout, souafle au centre.
— Je peux ? sourit-il à Jyn en tirant devant lui  le grimoire que la Poufsouffle venait d'ouvrir, pour qu'ainsi tout le monde puisse étudier.
Sur la page de gauche, on pouvait lire un texte qui expliquait ô combien il était inutile de brûler les sorcières et comment elles réussissaient toujours à échapper à leur sentence, soit en utilisant des sortilèges de confusion sur leurs bourreaux, soit de chatouillis ou de congélation directement sur les flammes en elles-mêmes. Sur la page de droite, une gravure mouvante de Gwendoline la Fantasque la représentait, hilare et se tenant les côtes, sous les léchouilles à la limite du supportable des flammes du bûcher. Cela rappela à Ambrosius une histoire que lui avait raconté son frère Demetrius lorsqu'il n'avait que cinq ans, comme quoi Pépé Urias avait lui-même dénoncé sa femme auprès de chasseurs de sorcières car elle avait eu le malheur de se tromper d'un ingrédient dans la potion de pimentine qu'elle lui avait concoctée, ce qui eut pour effet de lui faire roter des bulles épaisses et verdâtres pendant trois semaines. Mais compte tenu de la date de naissance de Pépé Urias - que celui-ci aimait chaque année à rappeler aux bons souvenirs des membres de la famille Flint - ainsi que du siècle durant lequel ces chasses aux sorcières se pratiquaient encore, Ambrosius en vint à la conclusion que son frère lui avait raconté des craques. Sans déconner.
— Dans l'introduction, on peut rappeler les dates, et les protagonistes aussi ... s'aventura un Ambrosius désireux de rester concentré sur le devoir et non pas sur la bataille de gobelines qu'il sentait poindre dans l'atmosphère. Et le plan, il nous faut un plan, vous avez un plan ?
Il allait finir comme dommage collatéral, c'était sûr ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ 2



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 189
| AVATARS / CRÉDITS : © Cranberry
| SANG : ⊰ Mêlé mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Leur jardinier cracmol
| PATRONUS : Un caniche de concours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Empty
MessageSujet: Re: Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Too cool for school | JYN & AMBROSIUS EmptyMer 20 Mar 2019 - 11:46

La confiance de la serpentarde, aussi malvenue que fragile, éclata lorsque la poufsouffle se montra plus revêche que ce qu’elle avait soupçonné. Elle se contenta d’accueillir le parchemin de son air le plus effaré avant d’ouvrir son encrier, la honte la gagnant, avec des joues rougissantes. Et tandis que ses deux camarades penchaient leur nez curieux vers le grimoire ouvert à la bonne page, elle grattait nerveusement le titre du sujet au-dessus du trait accidentellement tiré par Ambrosius (« les persécutions sorcières au quatorzième siècle ») ainsi que leurs noms en haut à gauche. Vespyr Wilkes, Ambrosius Flint et … Jyn Dorkins, s’apaisa-t-elle sournoisement les nerfs.

Maintenant que sa tâche de scribe était terminée, elle était libre de lever le nez vers le plafond à sa guise, de se balancer sur les pieds arrières de sa chaise, d’enrouler une mèche de cheveux autour de son index … Ce n’était finalement guère inconfortable de se cacher derrière son absence d’intelligence. Les dates ? Les protagonistes ? Autant de réponses qu’elle n’était pas soucieuse de rechercher entre les pages poussiéreuses. Le plan lui insuffla pourtant une interrogation toute naturelle. « On pourrait commencer par les raisons des persécutions ? Genre la jalousie primaire des moldus sur nous ? » suggéra-t-elle selon les préceptes avec lesquels elle avait été éduquée depuis sa plus tendre enfance. Elle avait bien compris suite à son hors sujet que les moldus brûlaient les sorciers plutôt que le contraire, et n’était ainsi pas capable de penser plus loin ce nouveau sujet. Et se disant, elle se laissa finalement retomber sur le bureau, menton dans la paume de la main. Son regard semblait associer Jyn aux « moldus » mais accueillir Ambrosius dans ce « nous ». Sa langue de vipère resta néanmoins logée derrière ses dents, elle ne tenait pas à essuyer un nouveau soufflet de la blairelle. Son oeil ne la toisait pas non plus de manière vindicative. Une partie d’elle, sa partie imminemment suiveuse plutôt que libre penseuse, ne pouvait s’empêcher de se trouver impressionnée par la force de son caractère. Elle ne doutait pas qu’elle oserait présenter sans détour les sources de cette jalousie pour les avoir durement éprouvées au château depuis le début de sa scolarité. Sa manière étrange de se fagoter en dehors des classes lui faisait deviner que le monde moldu ne lui était certainement pas inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jyn S. Dawkins



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 337
| AVATARS / CRÉDITS : Saoirse Ronan | subrosa
| SANG : Mêlé, père cracmol, mère sorcière


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La foudre
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Empty
MessageSujet: Re: Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Too cool for school | JYN & AMBROSIUS EmptyJeu 28 Mar 2019 - 9:50

Jyn ne comptait pas dicter sa loi de prime abord. A la base, elle voulait juste faire son devoir en paix, tout en échangeant éventuellement quelques phrases avec Ambrosius,et tout en ignorant Vespyr Wilkes. En fait, cette colle aurait pu être le rendez-vous parfait si la Serpentard n'avait pas été là, et la Poufsouffle avait saisi immédiatement qu'elle passait à côté de sa chance à cause d'elle. Elle ne pouvait pas s'empêcher donc d'être plus peste que la Verte et Argent dès le début du cours. Oser donner des ordres à Ambrosius, et puis quoi encore ? Fort heureusement, sa rivale du jour semblait peut-être mieux lunée - ou alors était-elle vraiment intelligente ! - puisqu'elle ne répondit rien et docilement, elle écrivit leurs noms. Heureusement pour elle, Jyn ne vit pas la faute sur le sien... Pour l'instant, en tout cas. Elle préférait concentrer toute son attention sur quelqu'un qui en valait vraiment la peine. Pour être honnête, il y avait bien peu de personnes dans ce château pour qui la galloise ressentait un résidu d'affection. Ce garçon en faisait parti par une improbable magie, mais ce n'était certainement pas le cas de la Serpentard, qui était placée d'office dans la case des "indésirables" de service comme 99% des élèves et professeurs du château avant elle. Perdue dans ses douces divagations, elle ne réagit que lorsque son camarade de maison lui tira son livre : « Bien sûr ! » dit-elle en le lui fourrant entre les doigts, ses yeux bleus déraisonnablement ouverts comme dans l'espoir de l'admirer un peu mieux.

C'est qu'il était très clairement au dessus de leur mêlée et lorsqu'il demanda si elles avaient un plan, Jyn ne regarda pas Vespyr et se contenta de détourner les yeux. Ah, un plan... Ils n'étaient pas sortis de l'auberge. Elle écouta distraitement la réponse de la verte et argent et essaya, tant bien que mal, d'embellir sa réponse sans lui sauter à la gorge pour la corriger en lui disant qu'il n'y avait rien de quoi ils puissent être jaloux : « Grand un, mmh... Je sais pas. Y'a pas une histoire de religion quelque part ? On pourrait parler de l'influence de la religion dans la peur des sorciers... » préféra-t-elle remplacer le mot "jalousie" par "crainte" pour ne pas se faire traverser par le Professeur Binns. Jyn avait vaguement entendu ses camarades de dortoir en parler, de ce devoir qu'elle avait raté. En réalité, si elle l'avait voulu, elle aurait tout à fait pu avoir une excellente note en pompant son plan et son argumentation sur le devoir d'Isolda Eugens mais elle avait eu la flemme. D'autant plus que le but n'était pas d'avoir une bonne note. Jyn s'était donc contentée d'une argumentation bancale sur la forme que prenaient les flammes. Et bien heureuse avait-elle été de faire cela ! Elle coula un regard discret vers le jeune adolescent et pencha son nez sur le livre, pour faire mine de réfléchir : « ... Et continuer en précisant que les sorciers utilisaient la crainte moldue pour avoir la paix ? ». Jyn leva son museau pour regarder Ambrosius - car Vespyr ne comptait toujours pas comme une personne à part entière - et attendit patiemment son acquiescement.


(542)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosius J. Flint



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 303
| AVATARS / CRÉDITS : Finn Wolfhard (made by memento mori)
| SANG : Sang pur, même si cela n'a pas vraiment d'importance à ses yeux.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le fantôme de Pépé Urias
| PATRONUS : Un sphynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Empty
MessageSujet: Re: Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Too cool for school | JYN & AMBROSIUS EmptyJeu 4 Avr 2019 - 14:27

La réflexion de Vespyr, quant à une certaine jalousie des moldus envers les sorciers, arracha une grimace à Ambrosius qui préférait ne pas s'aventurer sur ce terrain-là. Il avait trop souvent entendu ses parents en parler au manoir Flint et, pour avoir défendu ses idées et s'être entendu qualifier de honte pour ses ancêtres, Ambrosius avait tôt fait de se dire qu'il valait mieux garder pour lui ses pensées divergentes s'il voulait vivre à peu près en paix dans la demeure de feu Pépé Urias, qui l'avait déjà sérieusement pris en grippe, de toute façon.
Jyn, elle, prit moins de pincettes avec la Serpentard et rétablit cette vérité qui voulait que les moldus n'étaient pas jaloux, ils étaient simplement apeurés par cet inconnu qu'ils ne comprenaient pas et qu'on dépeignait comme résultant de l'oeuvre de Satan lui-même dans les livres de l'époque.
— Hm, hm, acquiesça Ambrosius d'un hochement de tête. Pourquoi pas, oui, c'est cohérent.
S'il était entièrement d'accord avec Jyn, il ne voulait cependant prendre parti ni pour l'une, ni pour l'autre, les sachant toutes deux d'un tempérament sauvage lorsqu'il s'agissait de défendre leurs opinions.
Tapotant distraitement de l'index le bois de la table, Ambrosius arqua un sourcil en remarquant que le professeur Binns s'était déjà endormi, lévitant vaporeusement à quelques centimètres de son fauteuil. Pris d'une soudaine envie de vérifier quelque chose - et aussi fort désireux de changer de sujet -, le Poufsouffle déchira l'un des coins du parchemin de brouillon, qui traînait à côté du parchemin sur lequel Vespyr avait déjà noté leurs noms, et en fit une boulette en le roulant dans le creux de ses mains. Puis il se redressa un peu en relevant le menton, sortit la langue entre ses lèvres, arma son bras par-dessus son épaule et ... envoya la boulette de papier traverser le corps en transparence du professeur Binns qui ne bougea pas d'un pouce.
— Ça m'a toujours intrigué de savoir si les fantômes pouvaient sentir quelque chose les traverser ... se justifia-t-il tandis que la boulette, qui avait rebondi sur le mur derrière le fantôme, réapparaissait sous les pattes du bureau. Visiblement, non.
En effet, leur professeur s'était même mis à ronfler.
— Il garde peut-être la correction sur lui, s'amusa Ambrosius en se laissant retomber contre le dossier de sa chaise. Allez, motivons-nous.
Et le Poufsouffle de s'emparer du parchemin ainsi que de la plume de Vespyr. Il trempa la plume dans l'encrier et s'apprêtait à écrire quelques lignes d'introduction, lorsqu'il remarqua la faute sur le nom de famille de Jyn. Il rit doucement et se tourna vers sa camarade de maison.
— Dorkins ? T'es en famille avec le prof de vol ? dit-il en désignant de la pointe de sa plume l'erreur - qu'il ne savait pas volontaire - de Vespyr dans le nom de la Poufsouffle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ 2



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 189
| AVATARS / CRÉDITS : © Cranberry
| SANG : ⊰ Mêlé mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Leur jardinier cracmol
| PATRONUS : Un caniche de concours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Empty
MessageSujet: Re: Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Too cool for school | JYN & AMBROSIUS EmptyLun 8 Avr 2019 - 14:46

Jyn évoqua la religion et Vespyr ouvrit de grands yeux effarés. Ils n’allaient quand même pas rédiger leur parchemin en s’appuyant sur les fariboles que ces crétins de moldus racontaient entre eux ? La religion sonnait aux oreilles de la gamine au mieux comme une vaste blague, au pire comme une insulte aux sorciers. Elle se tourna catastrophée vers le garçon du groupe comme elle était persuadée que son trouble résonnerait chez lui. Il accueillit au contraire l’idée avec une certaine nonchalance. « Traître ! » l’insulte franchit-elle les lèvres de la serpentarde aussi banalement que si le conflit n’était qu’une gaminerie, et n’était-ce d’ailleurs pas ce dont il s’agissait finalement ? Pour la brunette qui se trouvait aussi superficielle dans ses convictions que dans tout le reste, assurément. Elle ne réalisait pas l’ampleur des insultes qu’elle pouvait employer ni les conséquences qui les assortissaient en dehors des murs de leur école. « Je refuse d’écrire un devoir là-dessus … » repoussa-t-elle farouchement sa plume devant elle en rougissant de honte à la seule idée que les oreilles de son père puissent un jour en avoir vent. Ambrosius s’emparait déjà du devoir et, par la Baguette de Salazar, il n’avait pas intérêt d’y inscrire le plan suggéré par sa camarade de maison. Vespyr n’aurait pas hésité à tout balancer lors d’un prochain repas réunissant leurs parents, si cela pouvait couper court au débat de leurs futurs fiançailles. Il se contenta heureusement de déchirer le coin du parchemin. « Je n’ai pas évité l’option étude des moldus pour qu’on m’oblige à parler des sornettes que se raconte la bourbe en histoire de la magie ! » s’enfonça-t-elle intransigeante au fond de sa chaise tandis que l’humeur de ses voisins était plus légère. « Ces trolleries intéresseront autant Monsieur Binns que ta boulette en papier ! ». La serpentarde boudait encore au fond de sa chaise, maintenant occupée par la cuticule de ses ongles, lorsque son voisin tenta de souffler sur les deux filles un vent de motivation. « J'accepte de parler de crainte plutôt que de jalousie à la condition que Jyn laisse tomber la religion » concéda-t-elle finalement en levant impérieusement son menton. Il ne lui semblait pas que c’était faire un cadeau aux moldus de toute façon. Cela les rendait à son sens  plus stupides de les présenter comme des ignorants craintifs que comme des êtres logiquement jaloux … même les gobelins valaient mieux.

Ambrosius releva alors innocemment l’insulte qu’elle avait glissé dans le nom de l’énergumène. Et sans relever les yeux de sa captivante activité, un sourire de peste se fendit sur le visage de Vespyr. « Je crois que ça se prononce différemment non ? C’est plutôt Jyn DOOORK-ins ! » rit-elle dans sa cape. C’est qu’elle avait bien cherché à insulter Jyn de dork girl. Il lui semblait que jamais l’insulte n’avait été mieux portée que par la poufsouffle si drôlement décalée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jyn S. Dawkins



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 337
| AVATARS / CRÉDITS : Saoirse Ronan | subrosa
| SANG : Mêlé, père cracmol, mère sorcière


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La foudre
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Empty
MessageSujet: Re: Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Too cool for school | JYN & AMBROSIUS EmptySam 13 Avr 2019 - 11:00

La situation semblait de plus en plus tendue entre les trois protagonistes, bien qu'aux yeux de Jyn, tout allait dans le meilleur des mondes puisqu'elle ne se prenait pas la tête avec Ambrosius Flint. Du moment que leur relation - quelle relation ? - était sauve à la fin de cette colle, tout était parfait. La présence nuisible de Vespyr ne saurait pas assombrir son humeur, bien qu'elle eut tendance à l'agacer franchement. Les joues de la jeune fille rougirent lorsque le garçon appuya son idée, et c'était comme si toutes les lumières s'étaient brusquement allumés à tous les étages de son crâne. Abasourdie par le précieux appui de ce garçon pour qui battait son petit cœur, elle n'eut même pas la force de fermer le clapet de la Serpentard, qui mériterait qu'on lui arrache les cheveux pour son insolence crasse. Malheureusement, Jyn était bien forcée de faire face à sa décision d'avoir donné la plume à l'autre fille du groupe. Maintenant, elle faisait la fière et ne voulait rien écrire ! Elle s'excita sur la religion ce qui eut le don d'agacer un petit peu plus la galloise qui savait ses parents très croyants... Bien que ce ne soit pas du tout son cas. De ce fait, la Poufsouffle le prit pour elle, et elle se tourna vivement vers Vespyr  lorsque celle-ci évoqua les "trolleries" pour lui balancer net : « Tu es vraiment une fille débile ». Sans faire attention à elle, Jyn lui arracha la plume et le parchemin pour les présenter à Ambrosius qui désirait écrire à la base et ne la calcula plus.

Leur devoir prit de nouveau du plomb dans l'aile lorsqu'il décida de tenter une expérience avec le fantôme professeur unique en son genre. Un peu désabusée par la tournure de cette situation, une phrase toutefois du garçon concernant la correction poussa Jyn à prendre les devants pour se lever de sa chaise en silence et se rapprocher du bureau où le professeur fantôme roupillait profondément. Sans baguette, bien entendu, elle garda un regard suspicieux sur lui avant d'ouvrir délicatement le tiroir de son bureau... Où il n'y avait hélas que de la poussière. Elle vérifia tout de même qu'il n'y ai pas de double fond - comme dans ces films d'espionnages dont on parlait si souvent ! - mais le professeur Binns ne semblait pas vouloir cacher quelque chose. Maintenant qu'elle était debout, la Poufsouffle ouvrit les livres qui trônaient sur son bureau et trouva mieux que la correction du professeur... Elle s'empara du parchemin, en affichant un air victorieux et posa sa trouvaille devant elle : la copie de Saul Funestar était, bien entendu, parfaite. Son "optimal" semblait rayonner sur la page comme jamais aucune note ne l'avait fait pour Jyn.  « On a plus qu'à regarder s'il parle de religion, et peut-être que tu pourras enfin cesser de caqueter » lança-t-elle à la Serpentard.
Mais Ambrosius l'arracha de ses pensées, et l'air tout victorieux qu'elle affichait se fana brusquement devant sa question : « Hein ? » fit-elle en prenant le parchemin vivement, pour constater l'erreur tout à fait volontaire - elle n'en doutait pas ! - qu'avait fait Vespyr sur son nom. La jeune fille coula vers elle un regard assassin en prenant sa plume pour barrer proprement le nom du professeur de vol et écrire correctement le sien. Elle due se mordre la langue pour ne pas de nouveau souligner le vide intersidéral qui semblait avoir envahi son misérable crâne.


(582)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosius J. Flint



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 303
| AVATARS / CRÉDITS : Finn Wolfhard (made by memento mori)
| SANG : Sang pur, même si cela n'a pas vraiment d'importance à ses yeux.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le fantôme de Pépé Urias
| PATRONUS : Un sphynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Empty
MessageSujet: Re: Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Too cool for school | JYN & AMBROSIUS EmptyJeu 4 Juil 2019 - 10:56

Ambrosius se ratatina dans le fond de sa chaise lorsque les mots claquèrent dans la salle de classe. « Traître ! » « Fille débile ». C'était un peu comme les cris de guerre qui précède la cohue d'une bataille sanglante et à cette pensée, Ambrosius se mit à imaginer Jyn d'un côté, Vespyr de l'autre, toutes deux d'apparence gobeline à chevaucher des poneys, épées brandies dans les airs, prêtes pour la confrontation ultime ... La chaise de Jyn grinça lorsque celle-ci se leva de table, ce qui extirpa Ambrosius de ses pensées et une moue légère vint se dessiner sur son visage alors que la frustration de ne pas savoir laquelle allait décapiter l'autre la première s'insinuait en lui.
— Tu fais quoi ? interpella-t-il Jyn qui, déjà, s'approchait du bureau du Professeur Binns. Oh, non, non, non mais je plaisantais, JE PLAISANTAIS ! s'époumona-t-il en chuchotant un peu trop fort, le bras tendu vers sa camarade.
Mais, impuissant, Ambrosius se ratatina encore un peu plus à sa place, laissant mollement retomber son bras sur le plan de la table. Et comme il jugea qu'après tout, ils n'étaient plus à ça près, il se pencha vers Vespyr et lui glissa :
— Juste, si tu pouvais éviter d'écrire « la bourbe » dans notre devoir commun, ça serait cool, merci.
A ce moment, Jyn revint avec le devoir d'un Serdaigle de septième année.
— Non mais, on ne va pas tricher en regardant ce devoir, et s'ils nous balancent ? soupira-t-il en désignant d'un geste circulaire de la main les différents tableaux accrochés tout autour de la salle de classe d'Histoire de la magie.
D'ailleurs, un  vieil homme à l'air sévère, accroché juste derrière le Professeur Binns, semblait les juger et Ambrosius se plaqua une main sur le visage, visiblement gêné. Ce devoir de rattrapage tournait à la catastrophe. Mais au moins, il avait récupéré le parchemin et la plume, il pourrait contrôler les propos intégristes de la Serpentard et les ratures énervées de la Poufsouffle.
— Bon, bon, on se détend, on reprend calmement, tenta-t-il de faire redescendre l'atmosphère pesante. Vespyr, Jyn a raison, les croyances des moldus jouent énormément sur leur crainte des sorciers, que tu trouves ça débile ou pas, c'est comme ça.
Et Ambrosius de sursauter et de lever les bras en protection autour de son visage lorsque Vespyr fit un mouvement brusque pour ... attraper quelque chose sur son coin de table. Ouf, le coup de stress ! Il avait bien cru qu'elle allait le frapper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Empty
MessageSujet: Re: Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Too cool for school | JYN & AMBROSIUS Empty

Revenir en haut Aller en bas

Too cool for school | JYN & AMBROSIUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Hwang Su Ran feat. Im Jin Ah ; Nana {After School}
» Pour une infos cool mais inutile cliquez ici
» Magyk School
» [trouver un truc cool à mettre]
» Men poukisa Dominiken rayi Ayisyen. Pou sa ki pa konnen istwa.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu
 :: La pensine :: 
Poudlard
-