Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Hangar & Bottes de Cuir — Octavius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 257
| AVATARS / CRÉDITS : ღ Alisha Boe ღ Blake. (c)
| SANG : ღ Née-Moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Des Chaines
| PATRONUS : Une Gazelle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Hangar & Bottes de Cuir — Octavius Jeu 10 Jan - 2:51


Pré-Au-Lard. Jeudi. Encore un soir. Encore un soir que la jeune fille passait hors du château, voulant fuir les murs qui l'étouffaient. Encore un soir qu'elle allait passé aux côtés de sa Triumph Bonneville de 1970. Un bijou du nom de Jay qui lui prenait toutes ses nuits. Ou plutôt celles où elle n'avait rien à faire ce qui était, il fallait l'avouer, très fréquent. Elle avait croisé Lily Evans lors de sa dernière escapade et comptait bien attendre encore quelques heures pour être certaine de ne pas croiser une tiers personne qui pourrait trouver le magnifique passage secret qui menait à la lisière du village sorcier. Dorcas Meadowes n'était pas une délinquante, non. Elle était simplement amoureuse de sa moto et de la mécanique contrairement à ce que les apparences pouvaient montrer, tout du moins à Poudlard, quand elle portait son uniforme. À l'extérieur, c'était complètement différent : veste, pantalon, bottes, tout était en cuir noir. Chaque pièce conçue pour résister à une quelconque chute que son bijou.
Le hangar, ou plutôt le chalet avec un garage plus grand que les pièces à vivre, à la lisière du village était son repaire, son petit coin de tranquillité et personne ne savait. Absolument personne, pas même Marlene. Avoir des moyens importants pouvait parfois se révéler être utile. Que voulez-vous ? Chacun à son jardin secret. La chaleur insoutenable de l'endroit lui avait fait ouvrir la porte du garage, assez pour que la lumière se répande dans la rue et pourtant trop peu pour que l'on puisse discerner l'entièreté de la pièce. C'était donc une silhouette chaussée d'une paire de bottines en cuir allongée sous une moto, tentant de reconnecter les freins neufs que vous pouviez apercevoir si vous passiez par là. Et seulement si vous passiez par-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 76
| AVATARS / CRÉDITS : Toby Regbo ( .sparkle)
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Mangouste
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Hangar & Bottes de Cuir — Octavius Jeu 10 Jan - 3:22


En regardant sa montre, Octavius constata qu'il était trois heure du matin passé alors que la charmante propriétaire des Trois Balais commençait à fermer l'établissement. Le jeune homme ne ressentait pas la fatigue qu'il aurait dû ressentir, toujours sobre malgré ses trois verres de whisky pur feu au cours de la soirée qu'il avait passé en compagnie d'une jeune femme très aimable qu'il venait de rencontrer pour la seconde fois, Flora Dawlish. Au vu de l'heure tardive, il était temps pour eux de rentrer chacun chez eux. Après avoir dit au revoir aux deux jeunes femmes, Octavius sortit des Trois-Balais.
Il n'en revenait toujours pas que Pré-Au-Lard ait si peu changé en dix ans. Avant de rentrer, il voulait faire un petit tour du village de nuit, profiter du calme, prendre son temps. Le lieu lui évoquait une époque de sa vie révolue et le rendait presque nostalgique. Tous les commerces étaient fermés à cette heure-ci. Il faisait froid, le sol était recouvert de neige. L'anthropomage s'était emmitouflé dans son écharpe et avait les mains bien enfoncées dans les poches de son trench, le bout du nez rougi. Pourtant, au loin, à l'approche de la sortie du village, il aperçut de la lumière. Intrigué, il s'approchait. Dans ses lointains souvenirs, cette bâtisse était inoccupée. Il y avait de cela un bon bout de temps.
Quand il fut tout près, il vit un bout de corps. Des jambes. Des jambes de femme, vraisemblablement. Le reste du corps se trouvait sous... Une moto ? Allons donc ! Il y avait des mécanos maintenant à Pré-Au-Lard ? Des mécanos nocturnes de surcroît ? Non. Il y avait certainement une autre explication plus plausible. Il s'avança vers l'entrée et toqua à la porte pour manifester sa présence malgré le fait qu'elle soit ouverte.
« Bonsoir ? » dit-il poliment mais avec une certaine hésitation.
Il espérait ne pas déranger cette personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 257
| AVATARS / CRÉDITS : ღ Alisha Boe ღ Blake. (c)
| SANG : ღ Née-Moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Des Chaines
| PATRONUS : Une Gazelle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Hangar & Bottes de Cuir — Octavius Jeu 10 Jan - 22:07

Si le froid régnait dans les rues recouvertes de neige du seul village entièrement sorcier du pays, la petite bâtisse acquise il y a trois ans de cela était parfaitement chauffée. Ou peut-être trop. Les vêtements en cuir absorbaient la chaleur environnante pour la retransmettre directement à son corps ce qui expliquait certainement que les vingt degrés ambiant de la pièce lui en paraisse trente. La jeune femme n'entendit pas les bruits de pas lourd résonnant dans le silence qui s'approchait de la porte du garage quelque peu relevée et la voix et brisa le silence royal de la pièce. La Gryffondor releva la tête, surprise, son front rencontrant malencontreusement la béquille de la moto. « Aïe ! Saleté de... Grr. » fit-elle légèrement agacée par sa stupidité, avant de se souvenir qu'un homme (si l'on en jugeait par la voix de l'individu) était derrière la porte. « J'arrive, ne bougez pas ! » dit-elle peu inquiète, elle avait sa baguette dans sa poche droite et les ivrognes du coin la connaissaient tous et inversement. Dorcas fit glisser sa planche à roulette vers l'avant pour sortir de sous l'engin qui était à son propre avis : la plus belle des créatures du monde sorcier bien que celle-ci était purement et simplement moldue.
Replaçant une mèche de cheveux, suie sur la joue et les mains, elle remonta la porte du garage dévoilant petit à petit une odeur d'alcool ainsi un homme qui lui paraissait plutôt jeune sans pour autant l'être trop, très certainement la vingtaine bien entamée. Elle plissa le nez, dérangée légèrement par l'odeur qui se propageait dans le garage. Cet ivrogne là, elle ne l'avait jamais vu, elle se souvenait toujours des bels hommes qu'elle croisait et il n'y en avait que généralement peu qui trainait dans les parages après une certaine heure, elle pouvait donc lui pardonner l'odeur. « Bonsoir, » fit-elle souriante « Je peux vous aider ? » termina-t-elle en s'essuyant les mains dans son torchon déjà bien noir d'huile de moteur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 76
| AVATARS / CRÉDITS : Toby Regbo ( .sparkle)
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Mangouste
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Hangar & Bottes de Cuir — Octavius Jeu 10 Jan - 23:10


Il y avait dans cette pièce une forte odeur d'essence — Octavius ne sentait probablement pas sa propre odeur d'alcool —. De toute évidence c'était dû au fait que cette femme bidouillait quelque chose sur sa moto. L'anthropomage n'y connaissait pas grand chose en mécanique pour ne pas dire rien du tout. L'inconnue le somma d'attendre sans bouger. « Vous allez bien ? » avait-il demandé après qu'il l'ait entendue se cogner. Ah, il la dérangeait sûrement mais le mal était fait. Après s'être relevé, l'inconnue vint remonter d'avantage la porte du garage. Octavius pouvait alors découvrir le jolie minois de la femme qui se révélait être une demoiselle, toute vêtue de cuir. Il lui adressa un sourire poli et désolé tandis qu'elle le salua en en faisant autant.
Il se retrouva un peu penaud quand elle lui demanda s'il avait besoin de quelque chose. Il élargit son sourire, un peu gêné de la déranger pour une chose aussi triviale que la curiosité.
« Je suis désolé de vous déranger, j'avais juste vu de la lumière depuis la place. J'étais intrigué alors je suis venu voir. » expliqua-t-il en haussant les épaules.
Ces explications avaient l'air très peu plausible alors que c'était la pure vérité. Ça ressemblait à une vieille technique de drague peu convaincante. Il lâcha un rire gêné en se frottant la nuque, regardant aléatoirement le chiffon que tenait la jeune femme. Il n'était pas ivre mais il le sentait passer le verre de trop.
« Je vous promets, je n'essaye pas de vous séduire. Ça fait juste pas mal d'années que je ne suis pas venu à Pré-Au-Lard et auparavant ce bâtiment était abandonné. » se justifia-t-il avec beaucoup de cordialité.
Octavius s'assurait toujours de rester très correct avec ses interlocuteurs, toujours leur sourire. Il avait été éduqué comme cela par sa grand-mère. Il ne les tutoyait qu'avec leur autorisation. Une éducation old school — allant de paire avec son style vestimentaire —. Il aurait paru être un parfait gentleman s'il n'avait pas été aussi gauche. Du genre à recracher sans faire exprès son café en riant. L'anthropomage avait le sentiment d'être un peu dépassé face à cette jeune femme paraissant tout à fait de la nouvelle époque, voire de la nouvelle génération.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 257
| AVATARS / CRÉDITS : ღ Alisha Boe ღ Blake. (c)
| SANG : ღ Née-Moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Des Chaines
| PATRONUS : Une Gazelle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Hangar & Bottes de Cuir — Octavius Ven 11 Jan - 0:04

La jeune femme se massa le crâne tout en sortant de sous sa monture, il fallait croire qu'une béquille était plus solide que ce qu'il pouvait y paraitre. L'inconnu devant la porte s'enquit aussi vite de son état qu'elle sur une planche à roulettes. Elle sourit devant la politesse de l'étranger. « Aussi bien que le monde. Et vous ? » dit-elle en ouvrant définitivement la porte du garage, laissant la chaleur et l'odeur d'essence échanger avec celle de l'alcool qui semblait être trop forte pour que le jeune homme se tenant devant elle soit seul responsable de celle-ci. Lorsqu'elle lui demanda la raison de sa visite, il lui sembla qu'il fût gêné et à vrai dire il y avait de quoi : si elle n'avait pas su lire les traits sincères de son invité elle aurait pu effectivement croire qu'il tentait une tentative quelconque de se rapprocher d'elle. Dorcas rit légèrement, revers de la main sur la bouche devant la gêne qu'elle voyait dans ses yeux. Le ton qu'il emprunta par la suite se fit plus poli, mais tout aussi... chaleureux dirons-nous.
Elle se dit qu'il était peut-être bon pour lui de lu faire comprendre qu'elle n'avait pas douté une seule seconde de ce qu'il avançait, après tout si cela faisait longtemps qu'il n'avait pas mis les pieds dans le village : c'était normal qu'il soit intrigué par la présence de lumière. « Ne vous en faites pas, je ne doute pas une seule seconde de la véracité de vos propos. » dit-elle chaleureusement, tout en restant respectueuse de son invité. Le hangar était abandonné depuis plus de vingt ans lorsqu'elle avait décidé d'y investir des fonds et personne ne s'en approchait vraiment. Elle sortit de ses pensées pour voir le sourire plutôt mignon de son interlocuteur, à vrai dire il était en lui-même très bel homme et le fait qu'il soit habillé pour une soirée d'hiver d'une façon plutôt légère la frappa soudainement. « Voudriez vous entrer ? L'odeur n'est pas très agréable, mais il fait plus chaud que devant la porte, Monsieur... » proposa-t-elle en se souvenant qu'il n'était pas non plus bon qu'elle tombe malade, tout comme lui.


Dernière édition par Dorcas Meadowes le Ven 11 Jan - 1:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 76
| AVATARS / CRÉDITS : Toby Regbo ( .sparkle)
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Mangouste
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Hangar & Bottes de Cuir — Octavius Ven 11 Jan - 0:59


« J'imagine que je vais bien. »
En même temps que la jeune femme ouvrait la porte du garage, Octavius pouvait découvrir les traits de son visage. Ce n'était pas dans sa nature profonde d'aller vers les gens. Son périple autour du monde lui avait appris à vaincre la timidité qu'il avait étant adolescent. Les multiples rencontres qu'il avait faites au fil des années lui avait conféré une confiance qu'il n'aurait jamais pu acquérir autrement. Sa nature revenait parfois au galop quand il se rendait compte qu'il ne faisait peut-être pas les choses comme il fallait lors d'une première rencontre mais la gêne ne s'installait rarement longtemps. En tout cas, ses défauts de communication alors qu'il expliquait ce qu'il faisait ici semblaient avoir fait rire son interlocutrice plus que la déranger. En plus de bien vouloir le croire. C'était le principal.
« Je ne vous en aurais pas voulu d'en avoir douté. »  confessa-t-il en se penchant légèrement vers elle, toujours en souriant, trahissant sa chaleurosité naturelle.
La jeune femme lui proposa d'entrer car il faisait frisquet. C'était si aimablement proposé. Et puis il ne trouvait pas l'odeur d'essence si désagréable. Il l'appréciait plutôt bien, en fait.
« Appelez moi Octavius. » lui dit-il aimablement.
Il entra dans la pièce où il faisait bien plus chaud qu'à l'extérieur, en veillant bien à essuyer ses chaussures sur le paillasson. Il la balaya du regard en retirant son écharpe d'un geste élégant et naturel. C'était d'avantage un garage qu'une véritable pièce de vie. Sur un établit se trouvait des outils et au centre de la pièce la fameuse moto. Il ne retira pas son trench-coat, n'ayant pas été invité à le faire. Il ne voulait pas donner l'impression à son hôte qu'il voulait s'attarder ici. Cela aurait été malpoli, d'autant plus à cette heure-ci.
« C'est votre moto ? » demanda-t-il en désignant le véhicule. « Vous étiez en train de la réparer ? Elle a un problème ? »
Bien qu'ayant eu un père né-moldu, il n'avait jamais été amené à réparer une voiture ou tout autre moyen de locomotion non magique avec celui-ci. De toute façon, il n'en avait jamais eu l'occasion. Et même depuis Poudlard, il ne prenait qu'à de rares occasions les moyens de transport moldu. Quel sorcier se serait embêté avec cela, si ce n'était par passion ? Ce qui était très certainement le cas de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 257
| AVATARS / CRÉDITS : ღ Alisha Boe ღ Blake. (c)
| SANG : ღ Née-Moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Des Chaines
| PATRONUS : Une Gazelle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Hangar & Bottes de Cuir — Octavius Ven 11 Jan - 8:29

Aussi bien que le monde, n'est-ce pas ? Mais le monde n'était-il pas en train de s'enfoncer, petit à petit, dans le K.O ? C'était ce qui semblait à la jeune femme qui avait un mal de Fléreur à se faire à l'idée qu'hors des murs du château, éloignée de Dumbledore : elle n'était plus en sécurité. Le Grand Manitou. Dorcas n'avait jamais aimé cet idée de protection qu'on lui apportait elle n'était pas un pauvre hamster dont on devait prendre soin, mais une jeune femme majeure, vaccinée et dont liberté était le maître-mot. En résumé, rester enfermée sept années dans le château en ne pouvant sortir que les jours de sorties à Pré-Au-Lard ou lors des vacances n'était absolument pas quelque chose qu'elle pouvait envisager passé dix-huit ans, ce qui expliquait sa présence dans le garage de son chalet un jeudi à plus de trois heures du matin. Heureusement pour elle, elle n'avait pas Runes et commençait donc à dix-heures. « Je ne vous en aurais pas voulu de vous offusquez si je l'avais fait. » dit-elle tout sourire, en réponse à son mystérieux invité qui se présenta ensuite. Octavius. Huitième fils. L'était-il réellement ? Elle ne posa pas la question, cela ne la regardait pas.
« Appelez-moi moi donc Dorcas. Enchantée. » fit-elle tandis qu'il s'essuyait les pieds sur paillasson et qu'elle refermait la porte du garage, n'ayant pas l'intention de laisser son invité dans l'endroit sentant l'essence alors que la bâtisse avait été rénovée de fond en comble. Elle en profita également pour le détailler un peu plus. Plus elle le regardait, plus elle se disait qu'il était bel homme, élégant, poli, bien élevé, un tout autre niveau que les garçons de son année, pensa-t-elle trouvant cela désolant.
Dorcas ne s'attendit néanmoins pas à ce qu'il lui parle de sa moto, mais elle su immédiatement qu'il n'était pas porté sur la mécanique : il aurait utilisé la marque pour désigner l'engin si cela avait été le cas. Mais deux possibilité s'offrait maintenant à elle. Le dénommée Octavius était soit un sang-mêlé, soit un né-moldu, son expérience avec les sang-purs connaissant les motos s'arrêtait et se restreignait à Sirius Black qui ne pouvait pas être considéré comme un sang-pur à part entière aux vues des frasques de sa famille.
« Disons que simplement que le monde magique ne lui sied guère et que l'hiver n'arrange rien. » fit-elle en posant son torchon sur la selle de la Triumph. Elle ne voulait pas l'embêter avec des termes techniques auxquels il ne comprendrait très certainement rien. Dorcas lui désigna l'escalier de la main, un salon se trouvait au sommet de celui-ci, plus chaleureux et aux couleurs des Gryffondors. Presque trop semblable à la salle commune de celui-ci où il y avait néanmoins de quoi faire du thé et une cheminée plus conséquente que l'originale. « Puis-je vous proposer un thé, bien que l'heure ne s'y prête pas, Octavius ? » fit-elle sans arrière pensée aucune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 76
| AVATARS / CRÉDITS : Toby Regbo ( .sparkle)
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Mangouste
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Hangar & Bottes de Cuir — Octavius Ven 11 Jan - 12:40


« Dorcas, c'est un joli prénom. » commenta-t-il avec sincérité.
Comme une gazelle. Une heureuse coïncidence aurait voulu que cela soit le patronus de la jeune femme. Se trouvait-elle être comme cet animal ? Libre, filant comme le vent. Octavius y trouvait une résonance. La moto était un symbole de rapidité mais surtout de liberté chez les moldus. Un engin qui permettait d'aller jusqu'aux limites de la mer. En vérité, il n'y connaissait pas grand chose à ces choses là. Ses connaissances s'arrêtaient à la vieille Vespa que feu son père avait dans sa jeunesse et la Standard Vanguard II de ses grands-parents. Cette jeune femme était pour sûr plus jeune que lui. Mais il ne se prévisualisait pas à quel point.
« Ah oui, il me semble que quand un moteur ne chauffe pas pendant une plus ou moins longue période, il a du mal à redémarrer. Mais je n'y connais pas grand chose. »
Octavius se souvenait juste des longues minutes que son grand-père passait à essayer de démarrer la voiture en hiver après l'avoir dégivrée. Son hôte l'invita à monter des escaliers qui menèrent jusqu'à un salon très chaleureux n'étant pas sans lui rappeler la décoration de Poudlard, présidé par une imposante cheminée. Il regardait autour de lui en retirant son trench — il commençait à faire bien chaud —, dévoilant le fait qu'en effet, il n'était pas bien couvert pour la saison. Pas de pull, de veste ou de gilet. Juste une chemise à manche longue bleu jean.
« Il n'y a pas d'heure pour boire du thé, merci. »
Il gardait son manteau dans ses mains et restait debout.
« Gryffondor, n'est-ce pas ? » demanda-t-il en tournant son regard vers Dorcas, souriant.
Octavius dans son adolescence admirait les élèves de cette maison. Ils étaient tous tellement courageux. Bien qu'à ce jour, il ne trouvait plus rien à leur envier et était très fier d'avoir appartenu à Serdaigle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hangar & Bottes de Cuir — Octavius

Revenir en haut Aller en bas

Hangar & Bottes de Cuir — Octavius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fin fond du hangar d'un quelconque vaisseau
» Teindre du cuir en rouge ?
» outillages pour travail du cuir à Paris ?
» 01.03/11.C.Utah - Un hangar comme un autre
» Travail du cuir et bonus...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Pré-au-Lard :: A la sortie du village-