Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Beauty and the Beast • ft. Svetlana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 330
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Shawn Mendes
| SANG : ⊰ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une goule
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Beauty and the Beast • ft. Svetlana Jeu 10 Jan - 14:01

Beauty and the Beast



Comment gérer sa vie lorsqu’on était une demi-goule une semaine sur quatre ?
Question peu banale que, même à Poudlard, peu voire pratiquement personne se posait. Sauf Elliot. La fièvre de la goule était une maladie particulièrement rare, qui ne touchait qu’une poignée de personnes en Grande-Bretagne et souvent, lorsque sonnait l’heure d’arrêter son traitement pendant une semaine, le gryffondor se surprenait à philosopher sur le sens de sa vie et sur la raison pour laquelle, sur des milliers de sorciers britanniques, il avait été touché par sa drôle de maladie. Était-ce un signe du destin ? Un karma particulièrement mauvais ? Il n’en savait rien mais, de peur que la professeure de divination ne lui diagnostique une vie plus horrible qu’elle ne l’était jusqu’à présent, il n’avait jamais choisi cette option de cours. Pour peu que l’enseignante s’exclame "Oh mais votre cœur est aussi rabougri que celui d’une goule" ! On n’était jamais trop prudent.

En ce lundi soir, comme presque douze lundis dans l’année, Elliot s’était expressément éclipsé de la salle commune malgré le bon feu qui y brûlait et l’atmosphère chaleureuse. Traversant des couloirs venteux et à peine illuminés par la seule lueur de la lune, on aurait pu aisément le prendre pour une âme en peine. Et cela n’en était pas si éloigné. Cela faisait presque vingt-quatre heures qu’il n’avait pas ingéré la potion miraculeuse du médicomage Sivans et les effets de sa maladie revenaient en force. C’était pour cela qu’il cherchait désespérément une salle vide dans laquelle s’isoler : le lundi était toujours le pire jour de la semaine, celui où, comme s’il était en manque d’une drogue, de sa drogue médicamenteuse, son corps le mettait au supplice. Les autres jours, cela passait. Un peu. Mais Elliot détestait le lundi. Il devait se contenir toute la journée pour ne laisser apparaître la goule qui était en lui et le soir, tout lui revenait à la figure : l’énervement, la susceptibilité, l’agressivité. Il devait s’isoler.
Il venait de faire un étage, emmitouflé de son épaisse écharpe, sans trouver la moindre salle ouverte. C’était à ne plus rien y comprendre ! D’habitude, il y avait toujours quelques anciennes salles d’ouverte ! Désespérant de ne pas pouvoir se réfugier à l’abri des regards, il se hâtait dans ce nouveau couloir, testant une à une les lourdes portes en bois massif sans que l’une d’entre elles ne daignât le laisser rentrer.
Il allait tester la dernière porte de la rangée lorsqu’une lueur blafarde apparut à l’autre bout du couloir, immédiatement suivie de l’ombre encapée d’un inconnu. Alors plus goule que garçon, Elliot tourna la tête en sa direction, laissant s’échapper un grognement mécontent. Par pur réflexe de survie, il ouvrit la porte qui, par miracle, n’était pas verrouillée. Il s’engouffra alors dans la pièce sombre, ne laissant voir à l’inconnu une silhouette voutée et des yeux brillant d’un éclat doré à la lueur de sa baguette.
La goule attendit alors, espérant ne pas entendre la porte grincer à sa suite.
Elle attendait dans un coin noir, sombre et froid.


Citation :
Je me suis dit que ça pouvait se passer durant une ronde de Lana, histoire de l'obliger à venir ouvrir la porte pour voir qui rode dans les couloirs à cette heure-ci Smile

  • Faire un post de plus de 500 mots - 2 dragées
  • Ouvrir un sujet - 2 dragées

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 229
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Beauty and the Beast • ft. Svetlana Dim 13 Jan - 14:56

Une ronde en solitaire, quoi de mieux pour s'aérer l'esprit. Mais cette nuit là, Svetlana baillait aux corneilles. La journée avait été longue, studieuse, sans pause. Elle avait à peine fermé les yeux avant de prendre ses responsabilité de préfète. Baguette en main, elle parcourait les couloirs sombre de l'école d'un pas lent, attentive au moindre mouvement mais aussi particulièrement pressée de rentrer dans son dortoir. Lana eut un petit frisson. La nuit était fraiche. Elle aimait le froid mais le froid sibérien, sec, glacial, pas ce genre de froid humide qui vous donne la goutte au nez. La russe resserra son écharpe bleue autour de son cou et poussa même le vice à rabattre sur sa tête la capuche de sa cape de sorcier.

Déjà, c'était un peu plus confortable. Allez ! Plus que cet étage et elle pourrait rentrer et passer la relève. Et alors qu'elle tournait à l'angle, en face d'elle, au loin, elle aperçut une silhouette se détacher. Svetlana sursauta de surprise et eut même un mouvement de recul. Etait-ce un grognement ? Une créature, aussi grande, dans Poudlard ? La DCFM n'étant pas sa matière de prédilection, la russe eut un léger doute sur la démarche à suivre. Prévenir un professeur au risque de perdre la piste ou bien s'aventurer seule. Lana prit la deuxième décision en prenant une grande inspiration même si l'image de ce regard doré et brillant lui restait en tête. La préfète eut un léger frisson.

Elle était à présent devant le porte derrière laquelle la forme s'était introduite. Elle était entrouverte. Prudemment, elle la poussa de sa main libre et entra dans la pièce, baguette et lumos en premier. La salle de classe était faiblement éclairée avec le sortilège, laissant de nombreuses zones d'ombre. "Je sais que tu es là." chuchota-t-elle plus pour elle-même qu'autre chose. Mais elle ne vit rien. Juste une salle vide, obscure, dont les nombreuses créatures empaillées décoraient l'espace. La salle de défense... C'était glauque ici, surtout en pleine nuit.

Puis, un léger froissement attira son attention. Aussitôt elle tourna sur elle-même. "Lumos Maxima" prononça-t-elle. Et la lumière fut. Elle éclaira la salle entièrement et elle le vit. Il avait détourné le regard à cause de la forte luminosité mais elle reconnut ses cheveux, son uniforme, sa stature, son profil... Elliot. Ainsi donc, c'était parce qu'il arpentait les couloirs la nuit qu'il disparaissait. Et dire qu'elle lui prêtait ses notes pendant tout ce temps, qu'elle l'aidait pour leurs devoirs. Quelle idiote. Une vague de colère et de déception l'envahit et son attitude tellement plus chaleureuse depuis le début de l'année disparut pour faire réapparaitre cette tsarevna glaciale et insensible. Sa voix devint polaire et tranchante. "Elliot ! Tu n'as rien à faire ici ! Retourne dans ton dortoir avant que..." mais elle ne put continuer sa phrase.

Le surprise la rendait muette. Son regard… il n’était pas comme d’habitude. Animal. Doré. Violent. Et son teint… terne, maladif. Il n’était pas comme d’habitude. Et elle, elle était figée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Beauty and the Beast • ft. Svetlana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» The Beauty & the Beast
» [CLOS] [Robyn/Marsh] Beauty & the Beast
» Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé)
» Beauty & the Beast ft. Amalthea Bluesteel
» III.04 - Beauty and the Beast [Feat. Bobby]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: L'aile est :: Les vieilles salles inutilisées-