GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt

Partagez

'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
PNJ 1

PNJ 1


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 197
| AVATARS / CRÉDITS : © Minako
| SANG : ⊰ Mêlé mais il faut remonter à loin pour trouver la moldue de la famille.


'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM Empty
MessageSujet: 'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM 'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM EmptyVen 1 Mar 2019 - 11:11

Plusieurs jours s’étaient écoulés depuis le terrible bal du Ministère de la Magie et la nouvelle était tombée dans la première gazette qui avait suivi la tragédie. Lucresia Londubat était morte frappée par un avada kedavra. Et si la communauté magique était endeuillée depuis, ce n’était certainement pas le cas de l’égoïste cracmolle. Le retour de Octavius Martens ne lui avait pas échappé. La petite soeur de Kierán s’était d’abord trouvée d’humeur trop nébuleuse pour oser lui envoyer un hibou. Mais depuis que la gazette avait annoncé la funèbre nouvelle, de terribles cauchemars peuplaient ses nuits au point de cristalliser toute ses peurs les plus enfantines et primaires autour de deux êtres. Octavius, son amour d’enfance à elle, et Alice, son amour d’enfance à lui, en train de pleurer sur son épaule. Aussi Oona avait-elle bien dû finir par sortir sa plume pour retrouver l’espoir de nuits plus tranquilles.

L’écrivain n’avait pas déposé sa cape dans l’entrée de son petit appartement depuis plus de quelques minutes que la jeune femme - redevenue adolescente sous son regard - était déjà dans tous ses états. Présentement occupée à appliquer un rouge vermeil sur ses lèvres, sa main gauche tenait fermement sa main droite pour l’empêcher de trop trembler, elle avait l’espoir qu’il la verrait enfin comme la femme qu’elle était devenue. Le sorcier avait été l’un des deux fidèles amis de son grand-frère durant toute leur enfance et la gamine était naturellement tombée sous son charme. Les afflictions que cette passion demeure à sens unique n’étaient alors tolérables que pour la raison qu’elle y avait trouvée : elle se trouvait alors beaucoup trop jeune pour susciter le moindre intérêt du jeune premier. Mais les temps avaient changé.

Le bâton de rouge à lèvres glissa contre ses dents et elle dut frotter sans élégance l’erreur avec le coin d’un mouchoir pour la faire disparaître. Elle s’intimait de ne pas se rappeler cette autre époque au cours de laquelle son frère l’aurait aidée à se maquiller d’un simple coup de baguette si elle ne voulait pas de plus gâcher l’application de son mascara en se mettant à pleurer à chaudes larmes. Depuis que Octavius était arrivé, Oona s’appliquait à lui parler de tout sauf de Kierán. Elle remonta sa petite poitrine dans son soutien-gorge pour tenter de donner l’illusion d’en avoir plus mais soupira devant le vain effort. « Me revoilà ! » l’hôtesse retrouva-t-elle finalement son bel invité dans son salon dégoûtant. Elle s’assit tout près de lui dans le sofa, sans cesser de lui sourire, et posant négligemment un bras sur le dossier du fauteuil, sentit la bretelle de sa nuisette glisser le long de son autre bras. Parfait, elle l’aguichait maintenant sans y aller par quatre baguettes. « Oh ! Mais je m’étais absentée pour te rapporter du thé … j’ai complètement oublié ! ».

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Martens

Professeur Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 393
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( .sparkle )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM Empty
MessageSujet: Re: 'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM 'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM EmptyVen 1 Mar 2019 - 23:31

Cela faisait à peine quinze minutes qu'Octavius était assis dans ce canapé un peu abîmé au beau milieu d'un appartement sans dessus-dessous en ce début d'après-midi. Le matin, il avait reçu un hibou d'Oona Graves. Cette lettre l'avait sérieusement interpellé. Il n'aurait su expliquer, il ressentait comme une certaine détresse. Elle voulait qu'il vînt la voir chez elle. Bien sûr, il était très au fait de ce qu'il s'était passé il y avait de cela quelques jours — et il aurait souhaité ne jamais être présent. Mais surtout de l'envoi récent de son frère à Azkaban. Kieran Graves était l'un des plus proches amis d'Octavius. Apprendre son emprisonnement fut un choc conséquent pour lui. Il ne comprenait pas. Complicité d'activité terroriste ? C'était stupide ! Son ami n'aurait jamais fait cela. Il y avait méprise. Bref. Pour toute ces raisons, il s'était rendue chez la demoiselle.
Celle-ci s'absenta quelques minutes. En attendait, l'anthropomage patientait. Depuis qu'il était là, ils n'avaient pas abordé une seule fois le sujet de Kieran. Autant qu'elle que lui, ils semblaient éviter le sujet. Oona avait énormément changé par rapport à quand il l'avait vu pour la dernière fois, c'est-à-dire de nombreuses années. Octavius était forcé de constater qu'elle était devenue une femme. Pourtant, il ne pouvait s'empêcher de la considérer encore comme une enfant. Il l'avait connu, elle n'était âgée que de neuf ans. Il la sentait bien agitée depuis qu'il était arrivé. De toute façon, elle l'avait toujours été. Cela ne semblait pas avoir changé avec le temps. Quand elle revint vers lui, elle s'assit de manière détendue sur le canapé à côté de lui et s'exclama qu'elle avait oublié le thé qu'elle était allée chercher ! Octavius esquissa un léger sourire amusé en la regarde — son visage. C'était ballot !
« Oh, tu veux que j'aille le chercher ? » demanda-t-il naïvement, décroisant les jambes, prêt à se lever.
Le jeune homme était très bien élevé. Presque trop par moment. Ce qui contrastait considérablement avec Oona qui était beaucoup moins... A cheval sur les manières — comme le démontrait sa posture. Elle le recevait tout de même dans un intérieur à l'hygiène douteuse ! Mais il ne semblait pas du tout s'en formaliser. Sans magie, ranger et faire le ménage devenaient plus pénibles. Et elle était dans une mauvaise passe. Il ne pouvait pas lui en vouloir.
« En tout cas, je suis vraiment content de te voir. C'est vraiment fou comment tu as changé. » Il passa la main dans ses cheveux blonds bouclés, particulièrement indisciplinés à cause de l'humidité — il pleuvait dehors. « J'ai l'impression que c'était hier que tu avais 9 ans ! »
De toute évidence, il ne la voyait pas vraiment comme une femme fatale. Juste comme une enfant qui avait grandi. Malgré la petite nuisette légère qu'elle portait sur le dos et le rouge pétant à ses lèvres.
« Mais tu ne m'as pas dit... Qu'est-ce que tu fais de ta vie maintenant ? C'est bien joli de parler la mienne, mais je ne sais toujours pas ce que tu fais. Tu fais des études ? » demanda-t-il avec un grand sourire curieux.
Il s'intéressait réellement à ce qu'elle faisait. C'était une bonne fille, il voulait qu'elle aie une jolie vie.

Citation :
Post 1
500 mots
2 personnes en plus que le perso
Revenir en haut Aller en bas
Wilhelm Rosenberg

Wilhelm Rosenberg


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 100
| AVATARS / CRÉDITS : Hugh Grant
| SANG : Né moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort
| PATRONUS : Scarabée d'Egypte
| POINTS DE COMPÉTENCE :

'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM Empty
MessageSujet: Re: 'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM 'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM EmptyDim 3 Mar 2019 - 10:18

Ces foutus journalistes allaient avoir sa peau. La conférence de presse avait pris du retard et les questions étaient tellement nombreuses que celle-ci déborda largement et il était à présent en retard. Wilhelm maugréait dans sa barbe inexistante. Heureusement, pour l’occasion il avait revêtu un élégant smoking, et ce même habit d’apparat était parfait pour le théâtre. Oui, c’était bien là bas qu’il avait prévu de finir sa soirée. Et accompagné en plus.

L’écrivain était fier. C’était un pièce drôle et fantastique. Elle faisait un tabac dans le monde sorcier anglais et le producteur lui avait gracieusement offert deux places en loge d’honneur. Un aubaine. Will avait aussitôt pensé à Oona. Depuis l’emprisonnement de son frère… Kieran… Wilhelm n’arrivait pas à y croire. Pour en avoir parlé avec Octavius, cela lui semblait impossible. Pas lui. N’importe qui mais pas lui. Cette soirée était une opportunité pour se changer les esprits, et il en avait bien besoin, tout comme la petite soeur du condamné.

Et puis… il fallait bien l’avouer… Wilhelm se sentait léger en présence de la jeune femme. Oui, Oona était devenue une femme et l’homme qu’il était prenait du plaisir à la regarder et à être en sa compagnie. Cela était assez récent… en réalité, Oona avait toujours été obnubilée par son meilleur ami. Octavius par-ci, Octavius par-là. Elle ne jurait que par lui. Aussi, ne l’avait-il jamais vu comme une amie, comme la soeur de leur meilleur ami, comme la petite fille qui avait un béguin foudroyant pour l’un des leurs. Et puis, avec le voyage d’Octavius, les choses avaient changé.

Wilhelm enchainait les aller retour entre Angleterre et Egypte mais il prenait toujours le temps de voir Kieran et sa soeur. Et puis, juste Oona parfois. Et étrangement, lorsqu’Octavius n’était pas dans les parages, elle était… plus naturelle, plus attirante. Amoureux ? Non, enfin pas vraiment. Disons qu’il ressentait une légère attirance, guère déplaisante.

Lorsqu’il sonnait à la porte de son appartement, Wilhelm réajusta son noeud papillon mais qu’elle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle ouvrit la porte. « Oona. !!! Tu n’es pas prête ? » lui demanda-t-il en la voyant encore en nuisette. Et puis, quel était ce rouge sur ces lèvres ? Il ne la voyait jamais avec une telle couleur. L’espace d’un instant, le jeune homme crut qu’elle faisait cela pour lui plaire, bien qu’il lui est toujours dit qu’elle était très bien sans toutes ces fioritures et ces couleurs carmin. Et puis, lorsqu’il leva le regard, il le vit. Son meilleur ami. Dans le fauteuil du salon. « Tu as oublié… » soupira-t-il avec un air triste sur le visage. Octavius… il avait beau l’aimer comme un frère, ce soir, il lui en voulait un peu.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ 1

PNJ 1


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 197
| AVATARS / CRÉDITS : © Minako
| SANG : ⊰ Mêlé mais il faut remonter à loin pour trouver la moldue de la famille.


'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM Empty
MessageSujet: Re: 'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM 'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM EmptyMer 13 Mar 2019 - 9:54

Oona n’avait jamais rechigné lever son derrière pour servir du thé à quiconque, et la seule expérience professionnelle qu’elle pouvait pourtant indiquer sur son curriculum vitae était celle de serveuse. Lorsque son bel invité commença à se lever, elle l’empêcha prestement en déposant une main sur son genoux. « Non surtout pas ! » essayait-elle d’imiter les gens polis. La déshydratation les menaçait. Le fil de leur conversation reprit de plus belle et lui décrocha un large sourire lorsque son interlocuteur lui signifia qu’elle avait changé. Il ne résista pas longtemps. Neuf ans ? Il la voyait comme une fillette de neuf ans ? Ses joues rosirent légèrement sous l’effet d’une fureur durement retenue mais elle conserva pourtant le meilleur minois affable dont elle était capable. « Et pourtant ça fera dix-sept ans en août, comme la majorité sorcière - corrigea-t-elle dans un petit rire nerveux - neuf ans au-dessus de la majorité, tu te rends compte ? ». Baldr Woodcroft aurait été surpris de l’entendre faire un bon calcul mental - elle qui n’avait jamais été capable de rendre correctement la monnaie aux clients. Ses doigts délicats se trouvaient toujours posés sur la jambe de son invité et elle se rapprocha un peu plus de lui. Il ne pouvait plus ignorer ses intentions, n’est-ce pas ? Mais Octavius étant Octavius, sa curiosité était toute dirigée vers sa vie plutôt que par ce qu’elle ne portait pas sous son déshabillé. « Des études de quoi ? - lâcha automatiquement la cracmolle qui au grand jamais n’avait eu l’idée de s’intégrer de quelque manière dans la communauté moldue - Euh non ! ». Rien ne la rendait plus ronchon que d’évoquer l’absence de ses pouvoirs et, sourcils légèrement froncés, elle préféra changer de sujet pour que le sorcier ne la voit pas sous son plus mauvais jour de harpie. « Je suis plutôt école de la vie exactement comme toi - le terme exactement n’était sans doute pas le plus approprié comme, depuis le décès de son dernier parent et sa fugue de la demeure familiale, son mode de vie s’était toujours trouvé plus proche de celui du chat de gouttière - je rêverais de te suivre en voyage ! ». Le loyer était toujours payé par son frère, elle se faisait offrir tous ses verres, mangeait à l’oeil chez une amie, arnaquait les autres badauds pour les quelques autres dépenses de la vie courante. La cracmolle ne s’était jamais intégrée dans aucune communauté et vivait précairement sur le fil de rasoir qui séparait les deux mondes. Elle était au moins très accomplie dans cet exercice d’équilibriste.

La sonnette retentit et la jeune femme se précipita vers la porte prête à expédier loin quiconque dérangerait ce rendez-vous intime avec l’amour de sa jeunesse. Elle ne s’attendait pas à trouver Wilhelm la mine déconfite en dépit de ses plus beaux apparats sur le palier. Les pieds nus, elle le rejoignit d’un bond sur le crasseux paillasson. La main encore sur la poignet de la porte, elle la rabattit légèrement pour … eh bien … retrouver ses neuf ans. « Octavius est rentré ! Hiiiiii ! » couina-t-elle aussi discrètement qu’elle le pouvait comme une fan girl. Elle rouvrit d’un seul coup la porte pour l’inviter à se joindre à leur compagnie. Il avait un air contrarié sur le visage et sans doute besoin de vider son sac. « Bien sûr que non je n’ai pas oublié ! - passa-t-elle devant la bouilloire sifflante sans la voir ni l’entendre - Mais oublié quoi au juste ? Joins toi à nous ! ».

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Martens

Professeur Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 393
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( .sparkle )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM Empty
MessageSujet: Re: 'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM 'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM EmptyMer 20 Mar 2019 - 16:01

Octavius devait avouer qu'Oona n'était plus une petite fille. Et que de toute façon, elle n'était pas beaucoup plus jeune que lui. Ils n'avaient que trois ans de différence, après tout. Il ne savait pas pourquoi il la voyait comme une gamine. C'était la PETITE sœur de son ami. Il élargit son sourire en l'entendant insister sur sa majorité bien passée.
« C'est vrai. » admit-il avec humilité et l'impression de déjà commencer à parler comme un grand-père.
Il baissa son regard vers la main d'Oona toujours sur sa jambe. Au même moment, il la sentait se rapprocher étrangement. Wow. Que devait-il comprendre ? Comme pour se détourner de cette inquiétante question, il s'enquit d'en apprendre sur ce qu'elle devenait. Il la voyait alors un peu s'embrouiller avant de formuler une réponse qui le rendit sceptique. C'est-à-dire qu'il n'était pas un exemple à suivre.
« Je ne peux que t'encourager de vivre tout plein d'expériences. C'est une très bonne chose. Mais les études c'est important, tu le sais, ça ? »
Cela lui faisait toujours plaisir qu'on lui dise qu'il donnait envie de voyager et de constater que cela constituait un certain intérêt. Il l'entendait souvent depuis son retour, à vrai dire. Cela le rendait fier, d'une certaine façon.
« La prochaine fois que je partirai, je te le dirai. Comme ça, si tu veux me suivre, un jour... »
Il ne s'imaginait pas vraiment partir avec Oona en toute honnêteté. Il ne voulait pas être méchant. Mais il avait une façon de voyager qui n'allait pas du tout correspondre à la jeune femme. Ou il aurait fallu que ce ne soit que touristique. Et encore.
Octavius fut surpris d'entendre la sonnette retentir. Elle avait invité quelqu'un d'autre ? Il la regarda se lever pour aller ouvrir. Il se sentit étrangement rassuré de la voir s'éloigner. Après un bref instant, il se pencha pour voir de qui il s'agissait. Wil ! C'était vraiment chouette qu'elle l'ai invité, lui aussi ! Il se leva pour aller le rencontrer avec un sourire. Cependant, il percevait quelque chose dans le regard de son meilleur ami. En plus, il s'était particulièrement bien apprêté. Quelque chose n'allait pas.
« Wil ! Tu vas bien ? Je ne savais pas qu'Oona t'avait invité aussi. » lui dit-il en lui lançant un regard qui demandait pourquoi il semblait contrarié, tout en maintenant son sourire.
Pourquoi ne l'avait-elle pas prévenu ? Il tourna son regard vers la bouilloire qui sifflait furieusement. Oona l'avait oublié et ne semblait pas la remarquer. Il éteignit le gaz d'un coup de baguette leste.
« En tout cas, je suis content de te voir ici. »
Si seulement il savait que ce n'était pas vraiment réciproque. Ou peut-être s'en doutait-il mais essayait de préserver les apparences ? Cela l'arrangeait bien de ne pas se retrouver seul à seule avec la cracmolle. Elle avait commencé à agir étrangement. Mais il ne pouvait s'empêcher de se demander pourquoi il y avait cette mine déconfite sur le visage de Wil. Avait-il fait quelque chose de mal ?
Revenir en haut Aller en bas
Wilhelm Rosenberg

Wilhelm Rosenberg


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 100
| AVATARS / CRÉDITS : Hugh Grant
| SANG : Né moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort
| PATRONUS : Scarabée d'Egypte
| POINTS DE COMPÉTENCE :

'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM Empty
MessageSujet: Re: 'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM 'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM EmptyMer 24 Avr 2019 - 23:47

La poisse… Oona venait de perdre une belle dizaine d’année, sautillant telle une enfant excitée à l’idée d’ouvrir un cadeau. « Octavius est rentré ! Hiiiiii ! » Wilhelm se crispa plus encore. « Oui, j’ai vu. » dit-il les dents serrées. Et avec la même attitude infantile, elle l’invita à pénétrer dans l’appartement. Malgré l’agacement éprouvé par la présence d’Octavius, Wilhelm le serra chaleureusement dans ses bras. N’était-il pas son meilleur ami ? « A dire vrai, c’était plutôt l’inverse mais passons. » Sa voix portait quelques restes de sa précédente irritation. Après tout, on ne peut effacer un tel sentiment en un simple coup de baguette. « Tu n’as rien oublié, Oona, rien du tout. » soupira-t-il avec une intense lassitude. A part la souillure hurlante et leur soirée... Quand Octavius était dans les parages, elle oubliait tout… même lui.

Le jeune homme plongea les mains dans ses poches, contrarié de se sentir tel un fantôme pour la jeune femme, et il sentit les billets caresser ses doigts. Quel gâchis ! « Aie. » il sursauta vivement. Il venait de se couper… avec un simple bon de papier. « OH MAIS QUELLE POISSE AUJOURD’HUI. » cria-t-il cotre lui même. Tout bougon, il s’enfuit dans la cuisine, et à l’abris des regards, il déchira les billets. Doigt en bouche pour calmer l’infime douleur de la coupure, l’auteur revint et en profita pour prendre la bouilloire. Et sans même demander, il versa le thé, brulant, dans les tasses prévues à cet effet.

Il regarda les deux jeunes gens qui lui faisait face. Un fantôme… il n’existait plus pour elle. Elle n’avait d’yeux que pour lui… Pourquoi ? Pourquoi ??? Autrefois, cela ne le dérangeait pas, au contraire, il prenait cela pour des enfantillages, un petit amour d’enfant amusant et craquant. Maintenant, c’était agaçant. Pourquoi pas lui d’ailleurs ? Lui qui lui accordait de l’importance, que pensait à elle comme une adulte et peut être plus qu’une amie, ce qui n’était clairement pas le cas d’Octavius. « Je ferai mieux de partir. Je n’ai rien à faire ici. » Oh oui, il était frustré, en colère, agacé… que d’ondes négatives qu’il ne tenait pas à décharger sur ce « couple »…
Revenir en haut Aller en bas
PNJ 1

PNJ 1


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 197
| AVATARS / CRÉDITS : © Minako
| SANG : ⊰ Mêlé mais il faut remonter à loin pour trouver la moldue de la famille.


'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM Empty
MessageSujet: Re: 'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM 'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM EmptyVen 17 Mai 2019 - 15:36

L’égoïsme et l’insensibilité de la cracmolle avaient toujours constitué un mélange très décevant pour son plus proche entourage. Les reproches à demi-mots de Wilhelm passèrent tout à fait au-dessus de la tête de Oona et elle ne l’interrogea pas plus avant sur cet évènement qu’il lui reprochait d’avoir oublié. Il paraissait contrarié et rien n’était plus pénible pour elle que d’entendre quelqu’un se plaindre, elle n’était jamais une oreille attentive et particulièrement pas au malheur des autres … sauf peut-être son présent invité. Octavius la captivait. Elle resta encore avec lui dans le salon lorsque Wilhelm - qui avait visiblement davantage besoin de son aide - s’en alla dans la cuisine. Quelle poisse aujourd’hui ? Pas pour elle assurément qui retrouvait son amour de jeunesse. Et comme le sentiment d’avoir perdu son grand frère n’était que trop récent, elle s’accrochait d’autant plus intensément à celui-ci de ses meilleurs amis. Elle se colla de nouveau à lui dans le sofa tandis que, après avoir servi le thé, le dernier venu ne se sentait plus du tout à sa place. La cracmolle coula un regard vers le bordel qui partout les environnait - une bataille de gnomes n’aurait pas eu un effet plus désastreux sur son intérieur ! - et entre la vaisselle empilée, les vêtements entassés, les gazettes oubliées, il était vrai qu’il n’était pas avisé de savoir où s’asseoir. « Tu peux pousser la pile d’assiettes sales du fauteuil ? » suggéra-t-elle platement sans lire entre les lignes. Elle se tourna avec un sourire béat vers le plus aventurier des deux auteurs pour expliquer à leur ami commun l’endroit de la conversation où il les avait surpris. « Octavius m’invitait justement à le suivre lors de son prochain voyage - elle commença à jouer avec un boucle blonde du garçon mais retira aussitôt son doigt en se rappelant qu’ils n’étaient plus que tous les deux - il veut me faire vivre tout un tas d’expériences ! ». Elle but du bout des lèvres une petite gorgée de son thé brûlant avant de s’installer plus confortablement sur le canapé, c’est-à-dire en écrasant de ses jambes dénudés les genoux de l’anthropomage.

Un court silence s’installa et, comme à chaque fois depuis que son grand-frère l’avait rejeté, ses démons revinrent et leur ombre l’étouffèrent. C’est que, sous ses grands sourires, elle était triste à mourir. Aussi - et sans se départir de son naturel qui séduisait un peu l’un des deux garçons mais gênait complètement le second - elle sortit un sachet de péteuforik de sous le coussin du canapé avec un rire sot. « Vous en voulez pas ? J’ai l’impression d’être la seule à planer ! Oh, et met de la musique Wilhelm aussi, tu veux bien ? Tu seras un amour ! Octavius est rentré, il faut célébrer ! ». Ce dernier, prisonnier entre le canapé et le poids de ses jambes, lui paraissait certes aussi tendu qu'un manche à balai pour l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Martens

Professeur Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 393
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( .sparkle )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM Empty
MessageSujet: Re: 'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM 'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM EmptyVen 31 Mai 2019 - 23:05

L'ambiance était devenue très pesante depuis l'arrivée de Wilhelm. Octavius pouvait le sentir de manière presque tangible. Sa présence déplaisait à son meilleur ami. Il en était à présent certain, malgré l'accolade amicale que lui fit ce dernier. L'anthropomage se trouvait être extrêmement mal à l'aise en retournant s'asseoir sur le canapé, le dos particulièrement droit et les jambes particulièrement rigides. Il devait se forcer pour continuer à afficher son habituel léger sourire. Il se tendit d'avantage quand il entendit Wilhelm jurer depuis la cuisine.
Oona ne tarda pas à le rejoindre sur le sofa, s'asseyant un peu trop proche de lui. Il évitait son regard en focalisant son attention sur les mouvements du né-moldu servant le thé avant que celui-ci ne manifeste son désir de partir. Il avait bien raison.
« Mais non Wil, tu peux rester, tu sais. » lui dit Octave.
Il le suppliait du regard. Il ne voulait pas rester seul avec la cracmolle. Cette dernière proposa à l'auteur de bouger la pile d'assiettes sales du fauteuil. Aussitôt, Octavius se tourna vers elle d'un air qu'il voulait réprobateur. Elle pouvait au moins avoir à la décence de le faire elle-même ! Elle ne sembla pas le voir. Elle reprit le sujet d'avant l'arrivée de Wilhelm, tout en saisissant du bout des doigts une de ses boucles blondes. Octavius éloigna doucement sa tête de la main de la jeune fille. Un rejet made in Octavius. De toute façon, elle retira bien rapidement sa main.
« Ceci dit, rien ne t'empêche aussi de vivre seule tes propres expériences. Ce sont les plus excitantes et les plus formatrices. » nuança-t-il en esquissant un sourire gêné, prenant sa tasse de thé.
L'anthropomage connaissait assez bien la jeune femme à ses côtés. Cependant, il ne s'attendit pas à ce qu'elle se mette à l'aise au point de poser ses deux jambes nues sur ses genoux. C'était officiel : il voulait fuir. Il ne laissa rien apparaître sur ses traits, affichant un masque de cordialité. Il lança néanmoins un appel à l'aide à son meilleur ami.

Il but une première gorgée de thé. Il était amer. L'eau trop chauffée avait brûlé les feuilles de thé. Un court, qui parut pourtant long à Octavius, silence s'installa. Oona, sortit soudain d'un coussin du canapé un sachet d'une sorte de pâte violette fluorescente que le blond reconnut aussitôt comme étant du pèteuforik. Elle n'était pas sérieuse ? Elle leur en proposa, en plus !
« Euh... Non merci. » déclina-t-il poliment l'offre d'Oona. « Je ne prends pas ce genre de chose. »
C'était un mensonge éhonté. Wilhelm ne le savait que trop bien. Fut une période de sa vie durant laquelle Octavius consommait du pèteuforik de façon assidue, aux alentours de ses vingt ans. Il avait arrêté d'avoir une consommation aussi fréquente de cette substance depuis plusieurs années. Il ne s'interdisait pas ce plaisir de temps en temps. Mais pour le coup... Oona était bien l'une des dernières personnes avec qui il aurait fumé du pèteuforik.
« Vous saviez qu'en Ouganda, on incorporait de l'infusion de feuille de pèteuforik dans des potions ? Notamment des potions anti-douleurs et pour des rituels comme le mariage. Ça donne à la mixture une jolie couleur violette. Je n'ai jamais essayé mais il paraît que ce sont des potions très efficaces. »
A vrai dire, il avait essayé plusieurs fois.
« Ce n'est pas étonnant qu'ils l'utilisent autant. Vous imaginez bien qu'avec le climat équatorial qu'il y a là-bas, des plants de pèteuforik ne tardent pas à pousser un peu partout. »
Revenir en haut Aller en bas
Wilhelm Rosenberg

Wilhelm Rosenberg


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 100
| AVATARS / CRÉDITS : Hugh Grant
| SANG : Né moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort
| PATRONUS : Scarabée d'Egypte
| POINTS DE COMPÉTENCE :

'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM Empty
MessageSujet: Re: 'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM 'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM EmptyVen 26 Juil 2019 - 11:33

« Mais non Wil, tu peux rester, tu sais. »  Ses sourcils se froncèrent légèrement. Sa voix… était-ce… Lorsque Wilhelm se retourna, il croisa le regard paniqué de son ami. Est-ce qu’il le suppliait de rester ? Le né-moldu se sentit perdu. Pourquoi ? Pourquoi voulait-il qu’il reste alors qu’Oona n’avait d’yeux que pour lui. Et le voir prendre ses distances avec la jeune femme, retirer ses amis, rejeter ses attentions. Et le point d’orgue fut quand la belle posa ses jambes sur lui. Will crut voir ses poils se hérisser et sa nuque se raidir. Il était sans voix. Et Octavius qui lui lançait des appels à l’aide, et Oona qui sortit de la drogue de sous le coussin. C’était… un rêve. « Tu ne prends pas ce genre de chose… hinhin. » Wilhelm retrouva son sourire, affichant un air moqueur. Lui même consommait certaines substances. Il avait eu l’occasion de fumer le hashich et en avait plus qu’appréciait les effluves.

Le né moldu croisa les bras, debout devant les deux énergumènes, sourire ironique sur les lèvres. D’un geste habile, Will s’empara du petit sachet et leva le bras pour que la soeur de leur amie ne s’en empare pas. « Je crois que tu planes suffisamment, petit oiseau. » Puis il se tourna vers Octave. « Je crois que notre amie se sent très fatiguée, n’est-ce pas mon ami. » Etait-ce une perche à saisir ? « Nous devrions prendre congé. » Et il avait toujours ses billets pour le théâtre.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM Empty
MessageSujet: Re: 'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM 'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM Empty

Revenir en haut Aller en bas

'Mour à trois, trois, trois | OCTAVIUS ET WILHELM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Trip à trois!
» Les trois vérités (contes du Bénin)
» Le rêve (PV Ciel et Tornade)
» Blood Bowl, New Ork Jets vs Kass'Krâns
» Le CEP proclame la victoire de trois Députés au scrutin du 29 mai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres :: 
Les lieux d'habitations
-