GRYFFONDOR : 620 pts | POUFSOUFFLE : 283 pts | SERDAIGLE : 612 pts | SERPENTARD : 245 pts
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !
Les inscriptions pour les deux prochains matches sont d'ores et déjà ouvertes, retrouvez Serpentard VS Gryffondor et Poufsouffle VS Serdaigle !

Partagez

Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lily Evans



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 452
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood by Swan/bazart
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS Empty
MessageSujet: Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS EmptyDim 3 Mar 2019 - 22:23

Lily venait d'arriver à la bibliothèque en quête de silence pour finir son travail de sortilège. Elle avait encore un bon parchemin à rédiger et bien que le volume sonore dans la salle commune se soit amélioré ce n'était pas encore tout à fait ça lorsqu'elle avait besoin de bien se concentrer. La bibliothèque demeurait le havre de paix par excellence.

La jeune fille parcourut des yeux les rayonnages à la recherche des livres qu'il lui faudrait pour sa recherche. Celui-ci, celui-là, ah et pourquoi pas lui aussi ! On aurait dit une boulimique dans une chocolaterie. En un rien de temps, la demoiselle se trouva avec une petite pile de bouquins serrés tout contre elle.
"Le compte est bon.." murmura-t-elle pour elle-même lorsqu'elle repensa alors à une phrase de leur professeur. Il existait une exception sur les objets composés de métaux…ce qui devait être détaillé dans...
"Ah le voilà !" s'exclama-t-elle en essayant d'attraper le livre en question, une étagère plus haute qu'elle. La préfète se hissa sur la pointe des pieds, tentant de l'attraper du bout des doigts mais rien à faire il était hors d'atteinte.

Lily laissa ses livres sur place et jeta un oeil dans les autres rayonnages mais tous les tabourets et échelles mises à disposition étaient prises. Nom d'un scroutt.
La rousse reconnut l'un de ses condisciples assis à une table. Farell MacFusty, cinquième année. A force de parcourir les listes d'élèves pendant ses rondes, elle connaissait à peu près toute la tour de Gryffondor.
- hum excuse-moi, Farell. Tu pourrais me donner un coup de main ? Il y a ce livre que j'aimerai atteindre mais je suis un peu trop petite. expliqua-t-elle avec un regard pour l'allée en question.


Dernière édition par Lily Evans le Lun 22 Avr 2019 - 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farell MacFusty



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 36
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan Sprouse - Cranberry
| SANG : MacFusty


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un noir des Hébrides
| PATRONUS : Un caméléon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS Empty
MessageSujet: Re: Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS EmptyMar 5 Mar 2019 - 21:45

Farell travaillait dur. Comme à son habitude, il était plongé dans un énorme manuel de sortilèges, davantage accès sur la théorie que sur la pratique, et que la plupart des personnes sensées auraient sûrement trouvé parfaitement ennuyant, mais duquel il n'arrivait, personnellement, plus à se détacher. Les sourcils froncés, l'air concentré, il n'écartait les yeux de son livre que pour griffonner quelques mots presque illisibles sur son parchemin, afin de pouvoir y revenir plus tard.
Malgré le monde qui travaillait à la Bibliothèque jusqu'à occuper la quasi totalité des tables voisines, le lieu restait calme, silencieux. Soit le lieu parfait pour Farell, qui avait préféré fuir la salle commune des Gryffondor, qui était encore plus bondée et bruyante que d'habitude en raison du vent froid et de la pluie battante - qui, il l'entendait d'ici, cinglait les carreaux des fenêtres au point de les faire trembler.
Le jeune MacFusty se caressa distraitement le menton du bout de sa plume. Il était si plongé dans ses pensées qu'il ne remarqua pas tout de suite la jolie jeune fille rousse qui s'était approchée de la table où il travaillait d'arrache-pied depuis maintenant presque deux heures.
- Hum excuse-moi, Farell. Tu pourrais me donner un coup de main ? Il y a ce livre que j'aimerais atteindre mais je suis un peu trop petite.
Farell sursauta si violemment que la plume avec laquelle il avait recommencé à écrire perça son parchemin. Surpris, il releva la tête, et rougit soudainement en se rendant compte quelle était celle qui lui adressait la parole.
Lily Evans. Sixième année. Préfète des Gryffondor. Excellente élève. Extrêmement jolie. En d'autres termes, la fille parfaite, idéale. La fille sur laquelle tout garçon de Cinquième année - surtout quand le garçon en question s'appelait Farell MacFusty - fantasmait en secret sans avoir jamais osé lui adresser la parole.
Farell lui-même n'arrivait pas à y croire :
Elle me parle. Elle connaît mon prénom. ELLE. CONNAIT. MON. PRÉNOM.
Il fallut bien trente secondes au jeune homme pour que le sens des paroles de la jeune femme parvienne jusqu'à son cerveau. Il se leva alors brusquement, si brusquement que sa chaise faillit tomber sur le sol.
- Oh euh... Oui, bien sûr, montre moi.
Il suivit la belle Gryffondor entre les différents rayonnages, jusqu'à ce qu'elle lui indique le livre qu'elle désirait emprunter. Le jeune homme se hissa donc sur la pointe des pieds et tendit son bras droit pour atteindre l'ouvrage convoité, or, au moment même où il s'en saisissait, il ressentit un fort élancement au niveau de la brûlure de son avant-bras. Il lâcha brutalement le livre, qui rebondit sur le sol avec un bruit mat, juste assez fort pour masquer l'exclamation de douleur étouffée du jeune homme. Les joues encore plus rouges que les cheveux de la jolie rousse, Farell se pencha pour ramasser l'ouvrage, en faisant en sorte, cette fois, d'utiliser son bras gauche et de cacher la brûlure de son bras droit en tirant sa manche autant qu'il était possible de la tirer.
La honte et l'embarras l'avaient rendu écarlate, désormais. Que devait penser Lily de lui, en cet instant ? Sûrement qu'il n'était qu'un maladroit empoté, incapable ne serait-ce que de tenir un livre en main. Farell espérait simplement qu'elle n'ait pas remarqué que c'était sa blessure qui l'avait fait se comporter de la sorte, et qu'elle n'avait pas non plus entendu l'exclamation de douleur qu'il avait émise.
Il lui bredouilla donc des paroles d'excuse à peine audibles, dans une tentative pathétique de détendre l'atmosphère.
- Tiens, désolé...
Tout en évitant soigneusement de croiser le regard de Lily, les yeux de Farell se posèrent justement sur la couverture de l'ouvrage, qui, d'après le titre, concernait le cour de Sortilège.
Profitant de cette diversion, Farell trouva le courage nécessaire pour relever la tête et affronter le regard émeraude de Lily.
- Toi aussi, tu t'intéresses aux Sortilèges ? Je dois les travailler pour les BUSEs, je trouve ça passionnant !
Ce n'était certes pas là la meilleure approche possible si Farell espérait se présenter sous un jour plus avantageux devant Lily, mais, après tout, qui avait dit que le jeune MacFusty avait jamais su parler aux filles... ?

Sorry :
 
    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 452
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood by Swan/bazart
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS Empty
MessageSujet: Re: Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS EmptyMer 6 Mar 2019 - 15:41

Lily ne pensais être arrivée aussi silencieusement que ça mais sa demande fit sursauter le jeune homme tellement fort que sa main se crispa sur sa plume allant jusqu'à percer son parchemin.
- Désolée, je ne voulais pas te faire peur, s'exclama la préfète un peu gênée, dans la foulée elle lança un Reparo discret afin d'arranger la copie.

Il la dévisagea un moment sans dire un mot, si bien que la jeune fille se demandait s'il ne valait pas mieux le laisser travailler tranquille. Se mordillant nerveusement la lèvre, elle allait se résigner à s'excuser pour le dérangement avant d'aller demander à quelqu'un d'autre de l'aider. C'est ce moment précis que choisit le garçon pour se dresser tel un ressort en acceptant sa demande. Lily, surprise, eut juste le temps de faire un bond en arrière.

- Ah merci. C'est par là, dit-elle en prenant la tête. Arrivée devant sa pile de livres qui n'avaient guère bougée, elle lui indiqua la reliure verte, hors d'atteinte. Le jeune MacFusty s'étira et l'attrapa sans trop d'effort. Alors qu'il le tirait il lui glissa des mains et tomba. Lily ramena instinctivement ses mains au-dessus de sa tête pour se protéger de l'impact mais celui-ci était déjà au sol. Elle jeta un œil sur son camarade qui était déjà au sol, la tête baissée, en train de ramasser le livre.
- Tout va bien ? Il ne t'est pas tombé dessus ? S'inquiéta la jeune fille.

Il lui tendit le livre en bredouillant des excuses, visiblement peu à l'aise.
- C'est pas grave, ne t'en fais pas pour ça. ça va, tu es sûr ? Redemanda la préfète, un peu décontenancée face à l'attitude plutôt froide du garçon. Il ne la regardait même pas ! Si elle l'ennuyait à ce point, il n'était pas obligé de l'aider. A moins qu'il ne soit extrêmement timide ?
- En tout cas, merci beaucoup, reprit-elle en lui offrant un sourire sincère. J'y serai difficilement arrivée seule.

Elle ajouta le dernier ouvrage à sa pile et les reprenant tous en main, elle pensait prendre congés pour partir à la recherche d'une table et se mettre à travailler lorsque le Gryffondor s'écria :
- Toi aussi, tu t'intéresses aux Sortilèges ? Je dois les travailler pour les BUSES, je trouve ça passionnant ! 

Lily, lui fit face, assez étonnée de son enthousiasme après le mutisme dont il avait fait preuve. Mais elle le gratifia d'un nouveau sourire en lui montrant sa pile.
- Pour tout te dire, c'est ma matière préférée.... même si j'aime aussi beaucoup les potion, je l'avoue, mais bon les sortilèges, ça reste à part ! Et j'ai un devoir à finir, alors je voulais être sûre d'y faire honneur, tu comprends ! Dit-elle avec un petit rire.
- Ah oui les BUSES ! Tu t'en sors dans ton programme de révision ? Ça arrive plus vite que l'on ne le pense.

Elle aimait bien aider les autres lorsqu'elle le pouvait. Après tout, on l'avait elle-aussi aidé et elle trouvait qu'il s'agissait d'un juste retour des choses que de conseiller les plus jeunes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farell MacFusty



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 36
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan Sprouse - Cranberry
| SANG : MacFusty


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un noir des Hébrides
| PATRONUS : Un caméléon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS Empty
MessageSujet: Re: Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS EmptySam 16 Mar 2019 - 22:21

- Ça va, tu es sûr ?
Lily semblait sincèrement inquiète. Farell pouvait le sentir à l'intonation que prenait sa voix. Il pesta intérieurement contre lui-même : quelle image devait-il donner ? En général -et contrairement aux habitudes familiales des MacFusty-, Farell était un garçon avenant, souriant, qui n'était pas spécialement intimidé par les autres élèves et savait se montrer sociable. Pourtant, il suffisait que Lily lui adresse la parole pour qu'il perde tous ses moyens, et se retrouve incapable de faire autre chose que de baragouiner de piètres excuses sans réussir à masquer sa gêne. Que lui arrivait-il donc ?
- Ça va, oui. Je suis désolé, je peux être un peu maladroit, parfois.
Farell eut un petit geste de la main, comme pour signifier que ce qui venait de se passer n'avait aucune importance. Il adressa même un petit sourire timide à la jeune fille : ainsi, il espérait détendre l'atmosphère en se montrant sous un jour plus cordial aux yeux de Lily. Il ne tenait pas vraiment à ce que la jolie rousse le considère comme un garçon asocial et bizarre.
Farell avait déjà bien trop l'habitude de voir sa différence soulignée par le reste des MacFusty, qui ne perdaient jamais une occasion de le rabaisser à cause de ses prétendues faiblesses, pour avoir  la force de supporter une quelconque pitié dans le regard émeraude de la Sixième année.
- Pour tout te dire, c'est ma matière préférée... même si j'aime aussi beaucoup les Potions, je l'avoue, mais bon les Sortilèges, ça reste à part ! Et j'ai un devoir à finir, alors je voulais être sûre d'y faire honneur, tu comprends ?
Lily émit un petit rire cristallin qui tinta délicieusement aux oreilles du Gryffondor. Lui-même esquissa un nouveau sourire, soulagé de la tournure que prenait la conversation.
- Waow ! Je ne savais pas que tu étais aussi passionnée... Je ne suis pas aussi douée en Potions qu'en Sortilèges, mais ma grand-mère est capable de concocter des Potions dont personne d'autre n'a connaissance ! Farell, prenant subitement conscience qu'il s'aventurait en terrain glissant à parler ainsi de sa famille en compagnie de la Préfète, préféra habilement retourner l'attention de celle-ci. Oui, je comprends tout à fait. Moi aussi j'étais en train de bosser un devoir quand tu m'as demandée de chercher ce livre. Il eut un petit geste du menton en direction du manuel qu'elle tenait encore entre les mains. Je trouve ça passionnant. Et puis, le professeur est très exigeant et je n'aime pas rater un examen, alors j'aime bien me donner à fond pour réussir, tu vois ?
Et pour cause ! Il était certes plus facile pour lui de réussir à obtenir de bons résultats en cours que de parvenir à faire bonne figure auprès des MacFusty tout en chevauchant des Dragons qu'il craignait plus que tout au monde...
- Ah oui les BUSES ! Tu t'en sors dans ton programme de révision ? Ça arrive plus vite que l'on ne le pense. 
Farell dévisagea la jeune fille de manière un peu trop appuyée. Décidément, il n'en revenait pas ! Ils avaient passé plusieurs années à se côtoyer sans avoir jamais eu l'occasion d'entamer une discussion intime, et voilà qu'en plus d'être belle et remarquablement intelligente, le Gryffondor découvrait aussi une jeune fille qui semblait s'intéresser sincèrement aux autres et, qui plus est, ne paraissait pas le juger le moins du monde pour son intérêt manifeste pour les cours, que certains auraient probablement perçu comme une "conversation d'intello" (c'était, en tout cas, ce que lui disait Elmyr chaque fois qu'il essayait d'en parler en sa compagnie). D'ailleurs, à bien y réfléchir, Farell ne se rappelait pas avoir pu sérieusement parler de ses passions pour les matières scolaires avec quiconque auparavant.
- Oui, je pense que je m'en sors plutôt bien pour l'instant. À vrai dire, je ne réalise pas vraiment que je vais les passer cette année... J'ai l'impression que c'était hier que je rentrais à Poudlard ! Farell rit doucement, en se remémorant à quel point il était jeune alors, ignorant du monde qui l'entourait. Et toi alors ? Se reprit-il, en posant ses yeux d'améthyste sur Lily. Comment s'étaient passées les BUSES pour toi ? D'ailleurs, tu as déjà une idée de ce que tu voudrais faire plus tard ?  
Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'après la timidité dont Farell avait fait preuve à peine quelques minutes plus tôt, ce dernier ne perdait pas de temps pour engager la conversation avec la Lionne, désormais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 452
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood by Swan/bazart
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS Empty
MessageSujet: Re: Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS EmptyDim 24 Mar 2019 - 14:38

- Ne t'excuse pas, ce n'est pas grave, balaya-t-elle ses craintes d'un geste de la main. Il la gratifia alors d'un sourire qu'elle jugea tout à fait charmant.
En tout cas le simple fait de parler de Sortilège sembla détendre le jeune homme. Lily n'avait pas vraiment prévue de s'éterniser une fois l'ouvrage récupéré et pourtant, elle était plutôt heureuse de la tournure que prenait la conversation. Le jeune MacFusty, le visage animé par une ferveur nouvelle la retenait malgré lui.
- Aussi passionnée je ne sais pas...marmonna-t-elle avec un sourire gêné. Mais c'est vrai que ça m'a tout de suite parlé.

Des potions dont personne n'a connaissance. Une petite étincelle s'alluma dans le regard de la rousse.
- C'est vrai ? Des potions de quel genre ? Elle t'en apprends ? Quel chance tu as ! Dans ma famille, je suis la seule sorcière ! Moi, j'ai dû tout apprendre à l'école, avec un ami..hem enfin à l'école quoi, se reprit-elle, chassant Severus Rogue de sa tête.

C'était le genre de chose qui faisait qu'elle se sentait parfois envieuse de ceux qui étaient nés dans des familles sorcières. Après, elle ne reniait rien et ne regrettait ni sa famille et ni ses origines même si elle commençait tout juste à comprendre que les difficultés dues à celles-ci commençaient juste.

C'est vrai que le professeur Flitwick malgré son physique peu impressionnant était du genre exigeant. Strict et précis, c'était ses maîtres mots. Et ça convenait plutôt bien à Lily qui estimait qu'il s'agissait là de qualités essentielles pour pouvoir progresser dans n'importe quelle matière.
- Je vois totalement ! Je suis plutôt du même genre, donner le maximum pour s'améliorer. Si l'on fait quelque chose, autant le faire de son mieux sinon je ne vois pas bien pourquoi le faire.

- Et oui, le temps passe vite, soupira la jeune fille. Elle ne le constatait que trop bien depuis son anniversaire, elle avait encore du mal à réaliser qu'elle avait 17 ans et était donc majeure dans le monde sorcier.
Les BUSES se sont bien passées. Si on étudie bien au fur et à mesure de toute façon il n'y a pas de craintes à avoir, l'encouragea-t-elle.

Enfin, elle disait ça mais ça ne l'avait pas empêcher de stresser comme jamais ! C'était ses premiers vrais examens tout de même ! Mais niveau scolaire, c'est vrai qu'elle n'avait pas vraiment eu de soucis.
Cette période l'avait plus marquée d'un point de vue personnel puisque les BUSES lui rappelaient immanquablement cette journée de juin près du lac où son amitié avec Severus s'était brutalement interrompue.
Le regard de la rousse se perdit un peu dans ce souvenir comme souvent. Le visage se ferma un bref instant. Puis tout aussi rapidement, elle revint dans la bibliothèque, dans cet instant présent pour trouver le regard de Farell posé sur elle. Elle rougit brusquement de sa grossièreté.

- Désolée, je pensais à…peu importe en fait ! s'interrompit-elle toujours un peu gênée de s'être laissée surprendre ainsi.
Mais il ne lui en tint pas rigueur, détournant habilement la conversation.
"D'ailleurs, tu as déjà une idée de ce que tu voudrais faire plus tard ? "
- Après Poudlard ? J'y songe mais je t'avoue que je n'ai pas bien d'idées très définies, surtout avec ce qui se passe "dehors".
De plus en plus, les journaux étaient remplis de faits divers sordides accentuant l'inquiétude de la rouquine quant à sa vie après l'école.
- J'aimerai bien faire quelque chose pour aider, tu vois. Peut-être médicomage ou quelque chose dans le genre, avança-t-elle songeuse. Et toi, tu as des idées ? demanda-t-elle avec un sourire tout en resserrant sa prise sur le livre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farell MacFusty



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 36
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan Sprouse - Cranberry
| SANG : MacFusty


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un noir des Hébrides
| PATRONUS : Un caméléon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS Empty
MessageSujet: Re: Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS EmptySam 30 Mar 2019 - 21:23

Aïe. Farell se reprocha lui-même de ne pas avoir su tenir sa langue au moment même où les mots franchissaient ses lèvres, et où une étincelle d'intérêt venait illuminer les yeux verts de la jeune fille. Comme souvent, il s'était laissé emporté par son enthousiasme.
- C'est vrai ? Des potions de quel genre ? Elle t'en apprend ? Quelle chance tu as ! Dans ma famille, je suis la seule sorcière ! Moi, j'ai dû tout apprendre à l'école, avec un ami... Hem enfin à l'école quoi.
Farell se gratta la nuque, gêné, en se demandant bien comment est-ce qu'il pouvait s'y prendre pour détourner l'attention de la Gryffondor de sa famille. Il ne voulait pas l'entendre dire, elle aussi, que sa famille était décidément merveilleuse, incroyable, talentueuse, légendaire, et que lui-même avait de la chance d'être l'héritier d'un clan aussi prestigieux que celui des MacFusty. Il en avait assez d'être sans cesse rattaché aux origines qui l'écrasaient sans arrêt, où qu'il aille. Et, surtout, il ne voulait pas que Lily Evans, tout particulièrement, l'associe également à cette famille dont il était en tous points différent. Il voulait, ne serait-ce qu'une fois, être vu pour ce qu'il était, et pas à travers le prisme de ce qu'il aurait être, ou que les gens voulaient qu'il soit.
- Euh... En fait pas vraiment. Enfin, chez moi, ce n'était pas trop mon rôle de préparer des potions, mais j'ai été obligé de m'y mettre, alors oui, elle m'a donné une ou deux astuces. Farell frémit légèrement en pensant à son bras brûlé, aux onguents qu'avaient préparé sa grand-mère nuit et jour pour sauver son membre calciné, et aux potions que lui-même avait dû savoir se concocter par la suite lorsque la douleur devenait trop intense pour qu'il la supporte. Disons que, maintenant, je pourrais faire un bon guérisseur.
Il adressa un sourire plus franc à la Préfète, quoique toujours un peu timide. Il n'aimait pas mentionner cette partie là de son existence, encore moins à Poudlard. Mais, en y réfléchissant, il se sentit stupide de faire tant de cachotteries à Lily. Après tout, ne venait-elle pas d'une famille de Moldus ? Elle n'avait sûrement même jamais entendu parler des MacFusty avant de le rencontrer ! Cette pensée le rasséréna aussitôt, assez pour qu'il se mette, à son tour, à jouer aux curieux :
- Tu as de la chance d'avoir eu un ami comme ça ! Il n'y a rien de mieux que d'apprendre à deux.
Lui-même s'imaginait difficilement passer les épreuves de l'existence sans son frère. Même si lui ne possédait pas une telle passion que Farell pour les cours, il s'imaginait mal poursuivre sa scolarité à Poudlard sans la présence à la fois rassurante et étouffante de son jumeau.


Le jeune homme considéra sa camarade d'un œil presque émerveillé alors qu'elle lui exposait sa vision de l'apprentissage, heureux que quelqu'un partage enfin le même avis que lui sur la question.
- Je vois totalement ! Je suis plutôt du même genre, donner le maximum pour s'améliorer. Si l'on fait quelque chose, autant le faire de son mieux sinon je ne vois pas bien pourquoi le faire.
- Exactement ! Et puis, il n'y a rien de mieux que la passion pour progresser ! Si on est forcé de faire quelque chose qu'on n'aime pas, forcément, on n'y prendra pas goût, et en plus de ça, on n'y arrivera jamais. Je pense vraiment que le plus important, dans la vie, c'est de suivre notre cœur.
Farell s'était exprimé avec ferveur, d'une voix claire et forte. Il le pensait réellement. Il le pensait, et espérait de toutes ses forces pouvoir être capable d'appliquer ce principe de vie un jour.
- Les BUSES se sont bien passées. Si on étudie bien au fur et à mesure de toute façon il n'y a pas de craintes à avoir.
Le jeune homme sourit gentiment à la Préfète.
- Je ne m'étonne pas que ce soit bien passé pour toi. J'ai déjà entendu dire que tu étais une élève brillante, une des meilleures même !
Il rougit légèrement en prononçant ces mots, espérant qu'ils ne mettraient pas mal à l'aise la Gryffondor, et que celle-ci ne s'imaginerait pas qu'il s'était déjà renseigné sur les détails croustillants qui couraient sur elle à Poudlard. Ce qui était pourtant un peu le cas... Même si la Préfète était déjà largement précédée par sa réputation. Une réputation que ne cessait d'accroître l'intérêt que James Potter semblait lui porter. Cette pensée, sans qu'il soit vraiment en mesure d'expliquer pourquoi, tordit brutalement les entrailles du MacFusty. Il fut néanmoins ramené à la réalité par les excuses que bredouillaient Lily, visiblement aussi gênée que lui.
- Désolée, je pensais à…peu importe en fait !
Il haussa les épaules pour lui signifier de ne pas s'excuser, alors que lui-même avait, encore une fois, été rattrapé par ses pensées.
Par Merlin, pourquoi fallait-il qu'il réfléchisse toujours autant, ne serait-ce que pour entretenir une banale conversation ?!
- Après Poudlard ? J'y songe mais je t'avoue que je n'ai pas bien d'idées très définies, surtout avec ce qui se passe "dehors"...
"Dehors". Farell ne put retenir un frisson à l'écoute des mots de la jeune fille. Même si lui n'était pas vraiment concerné du fait de son Sang pur et, surtout, du fait que les MacFusty avaient toujours vécu en reclus sans jamais s'intéresser au monde extérieur, il ne pouvait nier que ce qui se passait dehors l'affectait énormément.
Et lui faisait très peur.
D'autant que Lily, en tant que Née-Moldue, avait toutes les raisons du monde de craindre ce qui se passait à l'extérieur.
- J'aimerais bien faire quelque chose pour aider, tu vois. Peut-être médicomage ou quelque chose dans le genre. Et toi, tu as des idées ?
Farell observa Lily avec un demi sourire un peu triste. Il ne parvenait pas à s'expliquer d'où lui venait cette soudaine nostalgie. Il trouvait Lily incroyablement belle, alors qu'elle était là, face à lui, parlant de ses rêves en toute simplicité. Elle était même magnifique.
- Tu ferais une excellente médicomage.
Il le pensait vraiment. Plus cette conversation gagnait en profondeur, plus Farell était persuadé que la jeune fille était, décidément, une personne extraordinaire d'altruisme et de bienveillance.
- Moi... Je ne sais pas. J'imagine que je ne sais pas vraiment ce que je veux...
Mais le Gryffondor s'arrêta net en prenant conscience qu'à travers ces mots, ce n'était pas seulement à Lily qu'il mentait, mais aussi à lui-même.
- En fait si, je sais ce que je veux. Je veux voyager. J'aimerais faire le tour du monde, tu vois ? Je veux rencontrer de nouvelles personnes, de nouvelles choses, de nouveaux horizons. Je veux apprendre, je veux découvrir. Je suis déjà resté coupé du monde pendant tellement longtemps ! Et je veux faire quelque chose pour ce qui se passe dehors. Ça me rend malade de penser à ça, de penser que, pendant toutes ses années, je n'ai même pas entendu parler du monde extérieur. Ça me rend malade de penser que ma famille n'en a rien à foutre, et que, si elle se souciait de ce qui se passait ici, elle soutiendrait sûrement le camp de Tu-sais-qui. Ça me rend malade, et j'en ai assez. Je veux que les choses changent. Mais, tu sais quoi ? Il n'y a pas un seul de ces rêves que je sois sûr de pouvoir réaliser.  
Le jeune MacFusty s'interrompit enfin, essoufflé par sa longue tirade, un peu hébété d'avoir pu parler autant, d'avoir pu en dire autant sur lui.
Mais, après tout, que valaient ses rêves, aussi beaux soient-ils, face au poids que lui imposait son destin déjà tout tracé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 452
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood by Swan/bazart
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS Empty
MessageSujet: Re: Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS EmptySam 30 Mar 2019 - 22:57

Le jeune homme sembla embarrassé quand à l'engouement soudain de Lily lorsqu'il aborda des potions plus ou moins secrètes. La préfète réalisa qu'elle avait peut-être manqué de tact sur ce coup-là et marmonna un "désolée" gêné.

- Un bon guérisseur, ah oui ? C'est toujours des compétences utiles à avoir. Je saurais qui venir voir alors si j'ai un problème, tenta-t-elle un trait d'humour.
Fort heureusement, elle se blessait rarement et un rapide tour à l'infirmerie suffisait en général à réparer le moindre mal. La préfète s'y rendait tout de même peu. Ayant souvent ce qu'elle estimait "pas grand chose", elle se disait que c'était stupide d'embêter Mrs Pomfresh avec de menus problèmes. Savoir qu'il y avait un guérisseur potentiel dans la tour des rouges était toujours bon à prendre.

Elle se sentit rougir devant son sourire. Dès que sa timidité s'envolait, transformé par la fougue de sa passion, Lily voyait comme un nouveau garçon devant elle.
- Tu as de la chance d'avoir eu un ami comme ça ! Il n'y a rien de mieux que d'apprendre à deux.
- Euh..oui. Le problème avec les gens c'est qu'ils changent, soupira-t-elle. Tu as dû en entendre parler de toute façon, inutile de te le cacher. Je pensais à Severus Rogue. Mais maintenant, il n'y a plus rien entre nous, expliqua-t-elle simplement.
Il lui semblait que le château entier s'était toujours interrogé sur cette amitié. Alors lorsque celle-ci avait pris fin, en fin d'année l'info s'était rapidement propagée. La fille qui murmurait à l'oreille des serpents l'avait même appelé Potter par le passé avec ses amis. A bien y réfléchir ça semblait étonnant que ses rapports avec eux ce soient améliorés avec le temps. Peut-être avaient-ils simplement tous grandi.
- Mais je ne veux pas vraiment parler de lui…Quand tu dis qu'il n'y a rien de mieux que d'apprendre à deux, tu as un exemple précis en tête ? Tu as un frère je crois, non ?
Si sa mémoire était bonne, il y avait un autre MacFusty dans son cours de potions avec les Serpentards.

"Je pense vraiment que le plus important, dans la vie, c'est de suivre notre cœur."
Lily hocha la tête en signe d'assentiment, fascinée par la ferveur du jeune homme. C'était un tel revirement par rapport à son attitude première que c'en était déroutant.
Il est vrai que le chemin du coeur était souvent le meilleur à suivre. Rarement le plus facile mais certainement le plus satisfaisant au bout du compte.

Les BUSES, les ASPICS tout ces exams qu'il fallait un jour passer de toute façon. Chacun les abordait à sa manière mais au final, une fois derrière soi, ça ne semblait pas aussi gros que ce que l'on imaginait.
"Je ne m'étonne pas que ce soit bien passé pour toi. J'ai déjà entendu dire que tu étais une élève brillante, une des meilleures même !"
- Quoi ? Où est-ce que tu as entendu ça ? demanda la jeune fille, les yeux baissés sur la pointe de ses chaussures tandis que ses joues se coloraient de rouge. Je me débrouille, je n'ai pas trop de difficultés oui mais de là à dire que je fais partie des meilleurs élèves… bafouilla-t-elle toute gênée et flattée à la fois.

"Tu ferais une excellente médicomage."
La jeune fille l'observa bouche bée avant que sa bouche esquisse un doux sourire à son adresse, comme un remerciement muet. Ils se connaissaient peu mais dans la bouche du garçon elle n'avait pas entendu de supposition mais une affirmation comme si pour lui, elle serait forcément excellente en ce rôle. Elle-même n'en était pas certaine. Mais c'était fort de sentir cette certitude dans le regard de Farell.
- Je ne sais pas encore mais merci, c'est gentil Farell.

De son côté le jeune homme avait semblait-il des rêves pleins la tête.
"En fait si, je sais ce que je veux. Je veux voyager. J'aimerais faire le tour du monde, tu vois ? Je veux rencontrer de nouvelles personnes, de nouvelles choses, de nouveaux horizons. Je veux apprendre, je veux découvrir."

Qui pourrait blâmer un jeune de vouloir découvrir le monde. Pour sa part, Lily avait déjà bien à faire depuis qu'elle connaissait l'existence du monde sorcier. Quand au voyage, elle n'y songeait pas vraiment à cause de tout ce qui se passait dehors. Si sa famille et ses proches étaient en danger d'une quelconque manière, elle ne pouvait se résoudre à tout quitter pour aller voir le vaste monde, même si bien sûr elle en rêvait aussi.

"Ça me rend malade de penser à ça, de penser que, pendant toutes ses années, je n'ai même pas entendu parler du monde extérieur. Ça me rend malade de penser que ma famille n'en a rien à foutre, et que, si elle se souciait de ce qui se passait ici, elle soutiendrait sûrement le camp de Tu-sais-qui."
A cette pensée, Lily sentit une nouvelle raideur dans sa nuque. Un frisson parcourut son échine tandis qu'elle tentait d'imaginer ce que ça avait dû être de grandir au milieu de personnes qui pensaient que Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom était un exemple à suivre. Ce qui voulait dire qu'il avait dû grandir en entendant dire que les gens comme elle valait moins que les sorciers.

"Ça me rend malade, et j'en ai assez. Je veux que les choses changent."
Lily le voyait s'échauffer sans trop s'avoir que faire. Elle ressentait sa douleur et sa peine et il lui semblait si gentil, et elle appréciait tant cet échange qu'elle aurait voulu pouvoir lui venir en aide de quelque manières que ce soit. Elle cala sa pile de livre sur son bras tandis que de l'autre elle recouvrait la main du jeune homme de la sienne.
Son regard émeraude se fixa sur le sien et elle lui partagea toute sa compréhension et son soutien.
- Ce n'est pas parce qu'ils te semblent aujourd'hui incertains que tu ne pourras jamais les réaliser, souffla-t-elle doucement.

Déstabilisée par le poids des livres, plusieurs lui échappèrent pour s'écraser avec fracas sur le sol. Lily enleva soudainement la main qu'elle avait posé sur celle de Farell et reforma prestement sa pile.
- Euh.. ça devient un peu lourd. ça te dit qu'on continue de parler assis ? Surtout que Pince va finir par rappliquer avec tout ce bruit, chuchota-t-elle avant de l'entraîner vers sa table.
Elle posa les livres en plusieurs piles bien alignées sur la table et attrapa une chaise à une table voisine. Elle s'assit en face de Farell, la montagne de livres leur créant une barrière contre le reste de la bibliothèque.
En entendant maugréer la bibliothécaire acariâtre près du rayon où ils se trouvaient juste avant, la rouquine plaça un doigt sur ses lèvres, se retenant à moitié de rire devant les cris perçants de la femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farell MacFusty



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 36
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan Sprouse - Cranberry
| SANG : MacFusty


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un noir des Hébrides
| PATRONUS : Un caméléon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS Empty
MessageSujet: Re: Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS EmptyLun 8 Avr 2019 - 22:03

Farell fut soulagé de constater que Lily ne semblait pas disposée à s'attarder sur le sujet de sa famille. À la place, elle tenta même un peu d'humour, probablement dans l'espoir de détendre l'atmosphère face à sa gêne manifeste.
- Oh, si jamais il t'arrivait quelque chose je te conseillerais quand même d'aller voir Madame Pomfresh aha, elle serait sûrement beaucoup plus compétente que moi !
Mais Farell ne conserva pas longtemps son sourire taquin en constatant que celui de Lily s'évanouissait, remplacé par une moue triste alors qu'ils en venaient à parler de la mystérieuse personne qui semblait avoir été si importante pour la Gryffondor.
- Euh... oui. Le problème avec les gens c'est qu'ils changent. Tu as dû en entendre parler de toute façon, inutile de te le cacher. Je pensais à Severus Rogue. Mais maintenant, il n'y a plus rien entre nous.
Farell songea au contraire qu'à ses yeux, le principal problème avec les gens c'était qu'ils ne changeait pas assez. À rester engoncer dans leurs certitudes, leurs habitudes, sans jamais tenter de voir au-delà. Après tout, tout le monde changeait un jour, non ?
Il se garda bien de faire un commentaire à ce sujet néanmoins, surtout en voyant la tristesse manifeste de la jeune fille, et se contenta de hocher la tête à la place. Severus Rogue. Évidemment, il en avait entendu parler. Son nom avait fait le tour de l'école, autant pour ses incroyables facultés en Potions que pour la sombre réputation qui l'entourait, celle qui le présentait comme un adepte de la magie noire et, surtout, comme la victime principale des Maraudeurs et comme celui qui avait insulté Lily de "sang-de-bourbe". Le MacFusty pencha légèrement la tête sur le côté en entendant Lily dire qu'il n'y avait désormais plus rien entre eux. Plus rien. Y aurait-il eu plus que de l'amitié entre Rogue et Evans ?
Mais avant qu'il ait eu le temps de s'attarder sur le sujet, Lily avait déjà changé de conversation, cherchant manifestement à ne pas parler de Rogue plus longtemps.  
- Mais je ne veux pas vraiment parler de lui…Quand tu dis qu'il n'y a rien de mieux que d'apprendre à deux, tu as un exemple précis en tête ? Tu as un frère je crois, non ?
Farell hocha la tête avec ferveur.
- Oui, je comprends. Et euh... Oui, j'ai un frère ! Un jumeau en fait. Il s'appelle Elmyr. Un bref instant, le Gryffondor songea à ce qu'avait dit la Rouge et Or un peu plus tôt, lorsqu'elle parlait du changement. Certes, il aimait son frère. Plus que tout. Mais les choses n'auraient-elles pas été plus faciles si Elmyr changeait, justement ? On a toujours tout fait ensemble. Mais depuis qu'on est à Poudlard c'est... Compliqué. J'ai beaucoup changé et lui non. C'est difficile de s'entendre parfois.
Doux euphémisme pour décrire les conflits et disputes incessantes qui opposaient les deux frères ces derniers temps... Farell secoua doucement la tête. Il ne voulait pas que son frère vienne à nouveau parasiter le bon moment qu'il passait en compagnie de Lily. Pas maintenant.
Il fut donc un peu soulagé de voir que le sujet de conversation dérivait à nouveau, cette fois vers les capacités scolaires de la jeune fille.
- Quoi ? Où est-ce que tu as entendu ça ? Je me débrouille, je n'ai pas trop de difficultés oui mais de là à dire que je fais partie des meilleurs élèves…
Le Gryffondor ne put retenir un éclat de rire devant la gêne modeste de Lily, alors que lui-même se sentait légèrement rougir. Il croisa son regard, le sourire toujours aux lèvres, et haussa doucement les épaules.
- Bah, les gens parlent à Poudlard tu sais. Et ne sois pas modeste ! Tu es brillante, ça ne fait aucun doute. Je ne connais pas beaucoup de filles qui passent autant de temps à la Bibliothèque et qui aiment autant que toi les Potions et les Sortilèges.
Une nouvelle fois, les yeux d'améthyste croisèrent les yeux émeraudes de Lily, et il sourit doucement à la jeune fille, comme pour répondre en silence au remerciement qu'elle lui faisait après qu'il lui ait dit qu'elle ferait une bonne Médicomage.
- Ce n'est pas gentil, c'est réaliste. Certaines personnes sont faites pour réaliser certaines choses. Et je pense que tu es faite pour sauver et changer la vie de nombreuses personnes.
C'était sûrement aventureux de sa part de se prononcer autant, mais il le pensait réellement. Farell avait l'indicible sentiment, comme s'il sentait quelque chose qui bouillait au fond de ses entrailles, que Lily faisait partie des personnes capables de bouleverser le cour de multiples destins par sa seule existence.

Maintenant, c'était à lui de parler de ses rêves d'avenir. De ses peurs. De ses angoisses. De sa colère aussi. Celle qu'il sentait bouillonner en lui, s'accroître, grandir, rugir en lui comme un lion désespéré qui ne demanderait qu'à sortir de sa cage. Et Farell était en train de rugir ce désespoir devant Lily.
Il se sentait stupide, debout là, dans cette Bibliothèque qui, soudainement, lui paraissait trop petite, à déverser son amertume sans être en mesure d'agir. Il se sentait stupide et faible. Comme il l'avait toujours été.
Pourtant, Farell sursauta presque en sentant la main réconfortante de Lily se poser sur la sienne. Son cœur rata un battement, avant de se remettre à battre de façon précipitée, désordonnée.  
- Ce n'est pas parce qu'ils te semblent aujourd'hui incertains que tu ne pourras jamais les réaliser.
Ces paroles brisèrent quelque chose en Farell. À moins au contraire qu'elles ne réparent quelque chose. En tout cas, le jeune homme sentit des larmes lui piquer les yeux alors qu'il ne parvenait pas à se détacher du regard émeraude de Lily.
Ne pleure pas ne pleure pas ne pleure pas.
- Je...
Mais avant qu'il ait pu ajouter quoique ce soit, les livres que Lily ne tenait plus que par un bras tombèrent au sol avec fracas, brisant la magie étrange du moment comme une intermède à la fois brutale et salvatrice.
D'un mouvement leste, Farell aida sa compagne à reformer la pile de manuels et la posa sur sa table, sa main lui semblait glaciale sans le contact des doigts de Lily, mais ses joues, en revanche, étaient brûlantes.
- Euh.. ça devient un peu lourd. ça te dit qu'on continue de parler assis ? Surtout que Pince va finir par rappliquer avec tout ce bruit.
À peine avait-elle prononcé ces mots que Mme Pince débarqua en effet, la bouche tordue en un rictus furieux. En croisant le regard pétillant de la Préfète, qui lui faisait signe de se taire, Farell posa sa paume devant ses lèvres pour réprimer un éclat de rire à son tour.
Cette fois, c'était des larmes d'hilarité qui perlaient à ses paupières, sans qu'il puisse vraiment se retenir ni s'expliquer pourquoi.
Il se pencha un peu plus en avant vers Lily, en lui soufflant :
- Tu penses qu'on pourrait se faire virer de la Bibliothèque ?
Il n'en fallut pas plus pour que Madame Pince se rapproche de leur table, les yeux comme deux éclairs meurtriers, en leur hurlant d'une voix perçante :
- Vous êtes dans une Bibliothèque ici, pas dans un salon de thé de Mme Pieddodu ! Fichez moi le camp d'ici avant que je ne vous mette de retenues pour manque de respect et de savoir vivre !

Rp ? :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 452
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood by Swan/bazart
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS Empty
MessageSujet: Re: Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS EmptyLun 22 Avr 2019 - 19:44

Un jumeau, ah oui c'était vrai. Ce devait être assez étrange, d'avoir une relation si fusionnelle avec une personne qui en plus vous ressemblait aussi physiquement. Tant de rumeurs courraient sur le compte des jumeaux. Lily avait même entendu dire qu'ils ne possédaient alors qu'une seule âme pour deux. Elle était d'accord pour reconnaître une connexion encore plus ténue qu'entre de simple frère mais de là à aller jusque là, cela lui semblait totalement exagéré. Mais comme souvent, les gens inventaient des bêtises sur ce qu'ils ne comprenaient pas.
Farell continuait de se confier sur sa relation avec Elmyr.
"On a toujours tout fait ensemble. Mais depuis qu'on est à Poudlard c'est... Compliqué. J'ai beaucoup changé et lui non. C'est difficile de s'entendre parfois."

Ah oui les relations frères et soeurs elle connaissait. Lily fut tentée de lui expliquer la difficulté de sa propre relation avec sa soeur mais elle se tut. D'abord Sev, elle n'allait pas en plus en rajouter avec Tunie ! Et puis, lui-même ne semblait pas tellement vouloir trop s'étendre sur le sujet, qui dériva ensuite sur les compétences scolaires.
Enfin plus particulièrement sur les siennes. Lily se sentit rougir sous ses compliments.
- Si ce n'est pas les potions et sortilèges, je suis sûre qu'il y a plein de personnes fascinées par d'autres matière dans ce château, observa-t-elle avec un petit sourire espiègle.

Le jeune homme était décidément adorable ! Lily savait bien que les études n'étaient pas vraiment la priorité de tous au château mais elle-même voyait ça comme une véritable chance. Peut-être parce qu'elle avait découvert l'existence du monde magique plutôt tard.
"Ce n'est pas gentil, c'est réaliste. Certaines personnes sont faites pour réaliser certaines choses. Et je pense que tu es faite pour sauver et changer la vie de nombreuses personnes."
Son coeur manqua un battement. La rouquine observa de nouveau son doux sourire sans ne savoir que faire si c'était le lui rendre timidement avant de piquer un fard vers ses pieds.

Il était tellement gentil.  Mais aussi timide et incertain. La jeune fille releva la tête, soutenant désormais son regard soucieuse d'en savoir plus sur ses rêves et ses envies. Et là, sans y penser, sa main recouvrit celle du jeune homme dans un geste de soutien. Le regard de Farell se planta dans le sien, Lily se figeant à son tour, perdue dans celui du garçon.
Farell commença à parler mais s'interrompit devant la préfète cédant sous le poids de ses livres. Il l'aida à les ramasser, fort galamment et elle le rejoignit à sa table.

C'est bien sûr le moment que choisit la bibliothécaire pour arriver et leur demander de déguerpir.
Lily, toujours soucieuse de justice répliqua :
- Non, Farell n'a rien fait, c'est moi qui ai fait tomber ça. Il devrait pouvoir rester.
Et à force de parlementer avec Madame Pince, elle accepta que le Gryffondor reste si la préfète fichait le camp. Lily lui adressa un petit signe avant de partir avec une bonne pile de livres en direction de son dortoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS Empty
MessageSujet: Re: Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS Empty

Revenir en haut Aller en bas

Hep garçon ? Je vais vous prendre ce livre, merci ! (Farell) CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Délire] Quel Vocaloid êtes vous ?
» Valentine Day
» Je vous ai entendu...[Livre 1 - Terminé]
» Blblbl. Oui ceci est du remplissage de titre. Et grâce à ça je vais vous faire perdre trentes secondes de lecture et vous faire sourire légèrement même si certains diront "c'est pas vrai j'ai pas sourit". Ceux là je les zute. C'est clair ? Bref.
» Si vous jugez le livre, le livre vous juge aussi. [Carrie & Jack]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Le premier étage
 :: La bibliothèque, sa salle d'étude et sa réserve
-