GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt

Partagez

CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Marcus Barksdale



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 214
| AVATARS / CRÉDITS : Donald Glover aka Childish Gambino
| SANG : Mêlé, quelques lointains ancêtres moldus


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de sa mère
| PATRONUS : Un Saint-Bernard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 EmptySam 18 Mai 2019 - 19:30

Tout allait vite, beaucoup trop vite. Les attaques des sorciers s’enchaînaient avec leurs défenses. Janet ne savait pas où donner de la tête, elle était submergée. Son instinct lui dictait de fuir mais ses jambes restaient plantées là, alors elle se battait du mieux qu’elle pouvait. La sorcière avait le regard posé sur Razvan et son otage. Honteuse, elle n’osait pas croiser l’expression figée du regard du jeune homme ; si elle avait une sorcière confirmée, son sort n’aurait jamais touché cet innocent. Concentrée, elle ne répondit pas à la provocation du mangemort. Au lieu de ça, elle serra davantage son emprise sur sa baguette, à un tel point que ses ongles s’enfoncèrent légèrement dans sa peau. D’un coup d’œil rapide, Janet jaugea Evan, et c’est à cet instant qu’il plia le genou.

La sorcière fixa Evan, surprise, elle n’avait pourtant rien fait. Elle suivit le regard du mangemort qui se portait derrière elle et pivota de trois quart pour éviter de tourner le dos à ses adversaires. Là, elle vit le moldu avec son arme déchargée. Elle ouvrit la bouche, stupéfaite. Elle eut envie de maudire l’homme, de lui crier de partir le plus loin possible et de la laisser gérer ça, mais la vérité était que justement, elle ne gérait rien. Alors elle se retourna vers le mangemort qui avait le genou posé, elle devait profiter de la fenêtre de tir que lui offrait le moldu. Janet arma sa baguette en désignant son adversaire, elle ouvrit la bouche pour incarner une formule mais le mangemort fut plus rapide qu’elle. Une corde fusa de la baguette en bouleau de Rosier et s’enroula autours de la gorge de la sorcière. A la manière d’un serpent, elle senti la corde rouler et se déplier autour de son cou, resserrant son étreinte à chaque tour qu’elle faisait. La douleur de l’étranglement la fit frissonner et elle commença à ressentir des fourmis au bout de ses jambes. Le sort s’estompa au bout de quelques instants, et Janet se laissa tomber à quatre pattes sur le sol pour reprendre son souffle. Mais elle n’eut aucun répit et à peine eut-elle entendue la formule sortir de la bouche du mangemort qu’elle senti une douleur germer en elle. Rapidement, la douleur la saisis et elle tomba au sol, et commença à se débattre contre elle-même. Janet eut l’impression de se faire poignarder en continu et elle ne put retenir un cri de douleur. Sa faible constitution ne lui permit pas de supporter la puissance d’un doloris et elle ne dut son salut qu’à l’inexpérience de son bourreau. Après trente secondes de douleur qui parurent durer des heures pour Janet, elle fut libérée du sort.

Elle se releva difficilement tout en ramassant la baguette qu’elle avait fait tomber. Ses vêtements étaient couverts de terre et de poussière, et elle en avait même jusque dans la bouche. Son regard semblait avoir changé, la sorcière avait l’air résolu. Elle crache au sol pour se défaire du goût qu’elle avait en bouche, un mélange de poussière et de sang, avant de pointer une seconde fois sa baguette vers Rosier.

1/2/3 : Elle vise juste.  « Incendio » fait-elle distinctement alors qu’un jet de flamme se libère de sa baguette en direction d’Evan Rosier.
4/5/6 : Janet est essoufflée et son poignet vacille et tangue au rythme saccadé de sa respiration. « Incendio ». Le sort fuse mais passe à côté du mangemort et s’abat contre un bâtiment déjà en flammes.


Dernière édition par Marcus Barksdale le Sam 18 Mai 2019 - 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le dé



| HIBOUX POSTÉS : 5954
| SANG : Hasardeuse


CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 EmptySam 18 Mai 2019 - 19:30

Le membre 'Marcus Barksdale' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Razvan Vacaresco



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 371
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | jenesaispas.
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa petite fille torturée.
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 EmptyDim 19 Mai 2019 - 1:08

L'attention du roumain était toute focalisée sur un seul individu. Une femme. Pas les moldus qui pleuraient dans leur coin, sentant la mort approcher, non. Il ne servait à rien de s'occuper d'eux comme leur triste sort était scellé. Soit ils mourraient de sa baguette en bois de noyer noir, soit de celle faîte en bouleau d'Evan. Ils n'avaient aucune chance. Liés par un terrible sort, qui unissait sournoisement leurs destins se fit-il la réflexion. Leurs visages sanguinolents du sang des victimes du Reducto dévastateur de Razvan, les deux mangemorts pensaient en avoir presque fini. Un éclair de lumière verte sur la sorcière, quelques sortilèges sur les moldus, et s'en était finit. Hélas, tout ne se passait jamais, jamais comme prévu. Ravzan s'en rendit compte lorsqu'un coup de feu retentit de derrière la sorcière. En un éclair, Evan s'était courbé en deux et le roumain porta un regard affolé sur le corps du garçon agité de soubresauts. Étaient-ce des pleurs ou bien des rires ? Les deux, sans aucun doute. L'esprit dérangé de son accompagnateur ne pouvait pas se laisser avoir par une simple blessure au mollet. Un coup de baguette et la jambe du garçon fut strapée. Elle n'était pas guérie, ni même soignée, mais au moins pouvait-il se relever. « Évite de trop la bouger » grogna-t-il de très mauvaise humeur devant la tournure inattendue de cette situation grotesque, « je te soignerai ça plus tard ». Tout se passa très vite à la suite. Le roumain fit quelques pas en poussant sans vergogne le corps de l'adolescent encore paralysé par le sortilège de la sorcière. Il leva sa baguette froidement pour incanter un accio et se saisir du fusil du moldu qui vola jusqu'entre ses doigts. S'il était mangemort, fut un temps où il vivait comme un moldu, parmi les moldus. Il avait non seulement vu des blessures par balles, mais il avait également vu comment utiliser des armes à feu. Le roumain se demanda pendant une longue seconde s'il ne ferait pas mieux de tuer le moldu avec sa propre arme, mais l'ironie de la chose lui parut si indécente qu'il se contenta de tirer trois coups de feu en l'air, faisant hurler de peur les victimes attroupées telles des brebis attendant d'être égorgées. Razvan jeta l'arme au sol sans guère plus s'en préoccuper. Elle était vide. Inutilisable. Le moldu était seul face à son destin comme les siens qui étaient au sol, et comme cet adolescent toujours pétrifié d'un sortilège dont il n'avait jamais entendu parler. Cette situation était grotesque et donnait au médicomage une furieuse et désagréable envie de dégobiller. Néanmoins, il vit du coin de l'oeil le sortilège de torture heurter de plein fouet la femme qui leur tenait tête avec tant de hardeur depuis le début de leur carnage. Ses hurlements heurtaient violemment sa conscience tourmentée par tous ses agissements. Comme une réponse à cette conscience qui le malmenait tant, il incanta en direction du moldu impétueux :

SORT OFFENSIF  5/6


3.5.6 ▬ « Bombarda Maxima ! » s'écrie le roumain en visant le moldu. Malheureusement pour lui, son sortilège vise juste. L'homme sans défense est décidément voué à une fin funeste qu'il aura lui-même choisie.

2.4 ▬ « Avada Kedavra» lance-t-il en direction du moldu, qui ne peut que faire face à sa mort certaine. Mieux valait qu'il meurt rapidement de sa baguette plutôt que celle d'un autre bourreau.

1 ▬ Le sortilège de la mort est incanté aussi froidement qu'une injure dans la langue du roumain, mais rate sa cible de quelques centimètres, hélas pour lui.



Mais Razvan n'eut même pas le temps de voir si son sortilège avait correctement touché sa victime que la déflagration violente et brûlante - qui heureusement, n'était pas dirigée vers lui ! - qui sortie de la baguette de la sorcière qui tenait Evan en respect le fit tomber brusquement au sol. Le souffle coupé, il toussa longuement alors que de la poussière lui pénétrait les poumons. Il se releva finalement sur les coudes pour viser l'outrageuse sorcière.


2 ▬ Razvan incante un « Expulso » qui sous le choc d'une déflagration si violente, ne heurte pas la sorcière mais une voiture située derrière elle qui s'envole au loin.

LE RESTE ▬ « Expulso ! » incanta-t-il violemment. Malgré le bruit sourd à l'intérieur de ses tympans, le roumain exprime correctement son sortilège qui se dirige droit sur la sorcière. Si elle ne pare pas cela, elle va s'envoler de plusieurs mètres et peut-être qu'avec un peu de chance pour elle, elle mourra dans sa chute. C'est la meilleure chose qui puisse lui arriver, et la meilleure chance qu'il puisse lui donner.


Hébété d'un duel qu'il n'attendait pas en arrivant ici, Razvan se releva pour attraper finalement le gamin paralysé par les cheveux et le relever, en plantant sa baguette sous son cou. Il commençait à retrouver de la sensibilité dans ses membres et désirait sincèrement se débattre. S'ils continuaient ainsi, ils allaient y passer des heures et c'était inutile : « Lâchez votre baguette » dit-il à la sorcière, les joues rouges d'agacement devant ses propres agissements, « je ne crois pas que vous voudriez d'une longue mort pour ce garçon ».


Dernière édition par Razvan Vacaresco le Dim 16 Juin 2019 - 10:54, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le dé



| HIBOUX POSTÉS : 5954
| SANG : Hasardeuse


CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 EmptyDim 19 Mai 2019 - 1:08

Le membre 'Razvan Vacaresco' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 5, 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Rosier



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 515
| AVATARS / CRÉDITS : © Gemini
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Cassandra Rosier
| PATRONUS : N'en a plus.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 EmptyMer 19 Juin 2019 - 12:02

L’extatique humeur de Rosier s’était considérablement amoindrie, en même temps que l’état de son mollet troué, et ce ne fut que grâce à l’attelle de fortune incantée par son comparse qu’il parvint à boitiller comme un misérable tandis que les balles sifflaient au-dessus de sa tête et que leur écho ravivaient sa douleur. Il était déterminé à exterminer le moldu qui avait osé faire couler son sang pur et se dirigeait déjà vers lui, un râle sifflant étouffé sous son masque mais le regard perçant, lorsque ce dernier explosa sous ses yeux. Il ne valut une seconde fois son salut que grâce à Razvan, quoi que plus indirectement, vers lequel il se tourna. Ce dernier venait de disparaître derrière une terrible gerbe de flammes qui n’avait pas fini son chemin … « PROTEGO  ! ».

1, 2, 3 : Les flammes s’écrasent contre le bouclier incanté par leur cible. Il se contente d’essuyer sous son gant un pan de sa manche incandescent.
4, 5, 6 : Les flammes enveloppent le bras armé du mangemort qui hurle de douleur et laisse tomber sa baguette à terre avant de s’écrouler à son tour, se roulant pathétiquement dans la poussière pour éteindre le brasier en même temps que la douleur.

Plutôt content de son esquive mais atrocement vexé d’être une nouvelle fois visé - tous les gueux ici présents l’assimilaient donc à la cible facile de leur duo ? - aucun rire ne résonna cette fois-ci sous son masque. Les tremblements de sa jambe blessée s’étaient accentués et son sang battait à ses tempes. Les cendres se mêlaient au sang et l’emprisonnaient au coeur de cette scène chaotique. Son désir de jouer s’estompa et, comme un gosse animé du sentiment de perdre, il souhaita finalement en finir avec cette vermine … La foule désespérée ne se rebellait maintenant plus. Les moldus étaient agglutinés au sol, serrés les uns contre les autres, ils puaient l’odeur de la peur, un mélange de pisse et de sang. Le mangemort souhaitait tous les voir crever. Les supplications aigües des enfants sonnaient à ses oreilles comme des gémissements de pourceaux. La sorcière du village retomba comme une poupée de chiffon à quelques mètres de sa baguette. Il la leva vers elle.

SI RÉUSSITE DU SORT DE PROTECTION

1, 2, 3, 4, 5 : « Diffindo ! » le mangemort scelle-t-il le sort de la sorcière hardie d’un égorgement net et précis.
6 : « Diffindo ! » mais le mangemort vise à côté et se contente de barrer la porte de bois d’une coupure tranchante.

« Finis les tout seul … » souffla-t-il comme une humble demande à l’égard de son comparse et maître en se laissant finalement tombé sur sa jambe blessée, le muscle déchiré las de fatigue et de douleur.


Dernière édition par Evan Rosier le Mer 19 Juin 2019 - 12:27, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le dé



| HIBOUX POSTÉS : 5954
| SANG : Hasardeuse


CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 EmptyMer 19 Juin 2019 - 12:02

Le membre 'Evan Rosier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 3, 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Razvan Vacaresco



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 371
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | jenesaispas.
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa petite fille torturée.
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2019 - 20:00

La puissante déflagration de la sorcière ne semblait pas avoir découragé Evan Rosier qui bien au contraire, se gonfla de rage. Tel un petit coq destiné à l'abattoir, le mangemort égorgea bien naturellement la pauvre sorcière qui s'effondra au sol. Interdit, le roumain la regarda pendant quelques instants se vider de toute vie, en même temps qu'elle se vidait de son sang. Il n'attendit pas de voir la lumière s'éteindre de son regard pour se retourner vers les moldus apeurés. Un simple mouvement de baguette les immobilisa tout entier. « Je dois d'abord soigner ta jambe » lui fit remarquer Razvan en se baissant vers lui pour regarder sa jambe. Il souleva doucement les bandages et grimaça. En effet, ce n'était pas vraiment très joli à voir. Les fusils faisaient des dégâts immondes mais une voix dans la tête du roumain lui fit gentiment remarquer qu'Evan l'avait mérité.
Après quelques incantations, Evan était en état de marche. Quelques gouttes de dictames une fois rentré chez lui, et il n'y verrait plus rien. Le médicomage lui tendit sa main pour le relever et se tourna vers les moldus, qu'il tua un à un, sans guère s'attarder. Il n'était pas là pour les torturer davantage, et les corps s'empilaient les uns sur les autres dans un amoncellement macabre. Un bruit, néanmoins, attira l'oreille du mangemort et alors qu'il allait tuer les trois derniers moldus, il se retourna pour découvrir, effaré, l'arrivée de dizaines de sorciers. Mais Lord Voldemort était déjà là, prêt à lever immédiatement après leur mort, les cadavres des pauvres moldus pour en faire une armée.


Attention:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus Barksdale



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 214
| AVATARS / CRÉDITS : Donald Glover aka Childish Gambino
| SANG : Mêlé, quelques lointains ancêtres moldus


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de sa mère
| PATRONUS : Un Saint-Bernard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 EmptyDim 7 Juil 2019 - 16:46

Le corps de la sorcière percuta la carrosserie d’un véhicule moldu dans un fracas métallique. Ne pouvant résister aux lois de la physique, quelques os dans les côtés de Janet se fissurèrent sur le coup, la paralysant alors dans une douleur qui l’interdit du moindre mouvement. Brisée de l’intérieur, elle ne pouvait qu’assister, impuissante, au théâtre de sa mort. Ses yeux à demi ouverts fixèrent les deux mangemorts, qu’est-ce qui lui avait pris de se dresser face à eux ?

Le temps semblait ralentir autour de Janet Barksdale alors que ses dernières pensées divaguèrent. Sa baguette avait été projetée sur plusieurs mètres et il ne lui restait plus que ça, ses pensées … pour le moment. Elle peinait à garder la tête haute, elle était devenue beaucoup trop lourde et ses forces fondaient comme neige au soleil. Une larme perla au coin de son œil. On dit que lorsqu’une personne meurt, elle voit défiler devant ses yeux le récit de sa vie. C’est faux. Janet n’eut aucun souvenir vers son passé, aucun regard en arrière vers ceux qu’elle a aimé. Déjà à moitié partie, même rêver de sa famille semblait être un luxe que son piteux état ne lui permettait pas. Le roumain face à elle se mit à parler mais elle n’entendait déjà plus rien. Un sifflement, un bourdonnement … une complainte dans ses tympans brouillait son environnement.

Sans qu’elle n’eut la force de résister, elle sentit son corps se soulever à quelques mètres du sol. La dernière chose que Janet Barksdale vit fut la lueur jaune qui brilla à l’extrémité de la baguette de Rosier. La gorge tranchée, le corps sans vie de la sorcière s’écroula au sol ; le sang coulait dans la boue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Voldemort



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 49


CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 EmptyMar 13 Aoû 2019 - 15:42

Assis dans son fauteuil de velours vert, caressant délicatement son fidèle serpent de ses doigts longs et crispés, Lord Voldemort attendait. Ses yeux étaient vissés sur le feu qui crépitait, les pupilles complètement dilatées par l'impatience et l'excitation. L'homme détestait attendre mais c'était nécessaire, pendant que ses disciples accomplissaient la petite besogne. Le livre des morts sur son genou, quelques ingrédients dans une bourse enfouie dans sa cape, le signal finit par arriver. La marque à son avant bras se manifesta en tournoyant, engourdissante. Il était temps.

Le spectacle qui s'offrit à lui en arrivant lui arracha un rire sadique : « Quel beau travail !!! » Ponctua-t-il de sa voix sifflante. Pas de temps à perdre, le sorcier positionna son livre sur une souche d'arbre, déposa des fioles, des herbes, un poignard et quelques bougies qu'il alluma de sa baguette. « Faites en sorte que je ne sois pas interrompu ! » Lança-t-il à l'adresse de ses fidèles tout en entamant la lecture des premiers mots en latin. Le rituel était une succession d'incantations et de gestes à réaliser dans un ordre précis. Terriblement long, enchaînements laborieux et surtout nécessitant le sang de cent morts violentes, hommes, femmes et enfants mélangés. Quelques minutes de mots déclamés et le mage noir s'interrompit pour ingurgiter un liquide blanchâtre nauséabond........



A lire Very Happy:
 

______________________________
Seigneur des Ténèbres, grand Mage Noir.

Il n'y a pas de bien ni de mal, il n'y a que le pouvoir,
et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Razvan Vacaresco



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 371
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | jenesaispas.
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa petite fille torturée.
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 EmptyMar 13 Aoû 2019 - 21:47

Tout se passa relativement vite.
Lord Voldemort était arrivé, les avait félicité. Il fallait bien dire qu'Evan et lui n'avaient pas chômé. Les corps s'empilaient dans une pile macabre que le mage noir souhaitait réanimer. Et si Razvan trouvait cela fort condamnable - tuer des innocents sans défense pour une armée de morts vivants, ce n'était guère très louable - il n'était pas certain qu'Evan ait autant de sentiments. Ni le Lord, ni les autres mangemorts qui apparaissaient maintenant pour se battre contre des sorciers qui déboulaient en nombre. Qui étaient-ils, comment avaient-ils pu être mis au courant ? Aucune idée. Il ne pouvait pas le savoir. Son masque de fer sur le visage, il n'était pas reconnaissable, mais ses yeux noirs s'accrochèrent aux visages des sorciers d'en face qu'il connaissait.
Pourtant, le roumain n'eut guère le temps de se remettre du choc de la découverte qu'il dû éviter un sortilège de désarmement. Voyant arriver l'escalade de violence, il pointa le sol de sa baguette en bois de noyer noir, exactement à l'endroit où se trouvaient les sorciers d'en face, pour marmonner : "Defodio".

Solde de départ : 30 pions

1,2 = - 2 pts
3,4 = - 3 pts
5,6 = - 5 pts


= 27


Dernière édition par Razvan Vacaresco le Mar 13 Aoû 2019 - 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le dé



| HIBOUX POSTÉS : 5954
| SANG : Hasardeuse


CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 EmptyMar 13 Aoû 2019 - 21:47

Le membre 'Razvan Vacaresco' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur Martens



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 374
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( .sparkle )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 EmptyMer 14 Aoû 2019 - 20:28

Alors qu'il arpentait le Black Mount, alors Octavus aperçut, en contre-bas du sommet où il se trouvait, une étrange agitation et des jets de lumières inhabituels dans le village de l'autre côté de la rive du Loch Tulla. Interpellé, il fronça les sourcils en commençant à descendre aussi vite qu'il pouvait — heureusement que le sommet n'était que le sommet d'une colline — pour s'approcher, voir mieux ce qu'il se passait. Il avait un mauvais pressentiment.
Quand il fut assez proche, il comprit. Quelque chose de mauvais se passait.
Ni une ni deux, il s'empressa de lancer un patronus corporel pour avertir des membres de l'Ordre. L'argus bleu de lumière léger et rapide disparut pour transmettre le message. Très rapidement, il fut rejoint par d'autres membres.
Le contre-la-montre était lancé.
Octavius, armé de sa baguette, s'aventurait dans les rues et il croisa rapidement un mangemort à qui il lança aussitôt un sortilège de désarmement qui fut malheureusement contré par la cible. Cette dernière, s'apercevant alors qu'on n'allait pas lui faciliter la tâche, lança un sort de terrassement pile là où se trouvaient ses adversaires. Le sol se mit à trembler avant de se scinder en deux. L'anthropomage dut faire preuve d'agilité, d'équilibre et de rapidité pour ne pas tomber dans la faille qui se formait. « Finite Incantatem ! » incanta-t-il. Le sortilège eut pour effet d'annule tout sortilège qui venait d'être lancé par le camp adverse à une plus ou moins grande portée mais surtout d'empêcher la faille de causer plus de dégâtq — ceci dit, le sortilège ne fut pas assez puissant pour atteindre Voldemort.

TEMPS : 90 minutes
1,2 = - 5 min
3,4 = - 10 min
5,6 = - 15 min
= 85 minutes


Dernière édition par Octavius Martens le Mer 14 Aoû 2019 - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Le dé



| HIBOUX POSTÉS : 5954
| SANG : Hasardeuse


CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 EmptyMer 14 Aoû 2019 - 20:28

Le membre 'Octavius Martens' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alastor Maugrey



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 62
| AVATARS / CRÉDITS : Kristofer Hivju (sweetie plum)
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : Un grizzli
| POINTS DE COMPÉTENCE :

CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 EmptyVen 16 Aoû 2019 - 11:02

Le QG de l’Ordre du Phoenix résonnait des discussions de ses quelques membres attablés autour de verres de bieraubeurre et autres boissons. Ma jambe nue de la prothèse qui me permettait de marcher, je souriais allègrement à une blague de Caradoc en agrémentant ma tasse de café d’une goutte de ce que contenait ma flasque. Il fallait mettre à profit chaque occasion de rire un peu, parce qu’on ne savait pas combien de temps ça durerait.
Justement, une traînée de lumière bleuté nous coupa et le patronus d’Octavius, un papillon que je connaissais bien pour en avoir fait le surnom du jeune homme, apparut au milieu de la table, délivrant son message.
« Bordel, jamais une minute pour souffler ! » je maugréais avec mauvaise humeur en lançant un sortilège d’attraction vers ma prothèse. En quelques mouvements, elle s’était fixée à mon moignon et j’étais debout, tout signe d’un quelconque amusement passé évaporé de mes traits. « On se retrouve là-bas. » je lançais aux autres membres présents, avant de transplaner pour rejoindre le lieu indiqué par Octavius.

J’atterris en plein carnage. L’odeur du sang qui venait de couler abondamment se joignait à celle de la boue et je n’eus pas vraiment le temps d’observer les paysages écossais de mon enfance qu’un des enfoirés masqués envoyait un sortilège de terrassement là où nous venions tout juste d’apparaître, à proximité d’Octavius. La faille sépara l’équipe en deux et manqua de me faire perdre l’équilibre : ma jambe ne me permettait l’agilité dont Papillon fit preuve et je transplanais aussitôt pour retrouver un terrain plus stable.
« Bombarda ! » je lançais le sortilège vers les mangemorts, créant une onde de choc qui pourrait déstabiliser le lord. Tous les civils de la zone avaient été tués et peu m’importait de faire plus de dégâts.

TEMPS : 85 minutes
1,2 = - 5 min
3,4 = - 10 min
5,6 = - 15 min
= 80 minutes


Dernière édition par Alastor Maugrey le Ven 16 Aoû 2019 - 11:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le dé



| HIBOUX POSTÉS : 5954
| SANG : Hasardeuse


CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 EmptyVen 16 Aoû 2019 - 11:02

Le membre 'Alastor Maugrey' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977 - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas

CONTRE-LA-MONTRE MARS 1977

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Levée partielle de l’embargo contre la mangue haïtienne
» John Lewis accuse Mc Cain d'attiser la haine contre Obama
» Clinton : Une bataille féroce contre Obama
» Rapport de bataille Eldars d'Iyander contre Korsairs Orks
» Ravage Fevrier/Mars 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres-