GRYFFONDOR : 677 pts | POUFSOUFFLE : 304 pts | SERDAIGLE : 666 pts | SERPENTARD : 278 pts
C'est l'été sur ATDM ! Pour l'occasion, le cirque Arcanus a planté sa tente à Londres, pour tout l'été (plus d'explications ici). La partie Poudlard sera de retour dès le 1e septembre. D'ici là, bonnes vacances à tous !
Félicitations aux Gryffondor pour la coupe des quatre maisons !
Les anciens élèves, nouveaux adultes, n'oubliez pas de demander votre changement de statut juste ici !

Partagez

Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 121
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | chrysalis.
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Empty
MessageSujet: Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED EmptyVen 22 Mar 2019 - 23:33

Shannon était presque le plus heureux des hommes, si tant est que ce soit possible, la seule chose qui l'empêchait d'être dans une humeur totalement lunaire étant la prolongation de son contrat pour la Ligue britannique alors qu'il avait envie de s'envoler pour le Japon pendant quelques années. Force est de constater que le prix proposé était quand même sensiblement différent de celui du pays asiatique, et le calcul étant vite fait, Shannon avait signé pour une saison supplémentaire comme arbitre au sein de la ligue. Mais c'était un tout autre sujet qui l'amenait à prendre aujourd'hui le dernier portoloin pour la France, qui le conduirait jusqu'en Normandie où il avait négocié avec un trafiquant de balais serbes pour avoir un aller jusqu'à la capitale sans encombres et pour pas très cher. Shannon appréciant les méthodes les plus farfelues, se lancer dans une négociation avec Bojan était tout naturel. Ainsi se retrouvait-il à voler au dessus des campagnes françaises, une petite flèche lancée par un sortilège lui indiquant la direction à prendre pour arriver jusqu'à Paris. Il était déjà dix-neuf heures cinquante quatre. Il n'était pas prêt d'arriver, surtout avec la nuit noire déjà apposée sur le pays. Il était super en retard, pour changer, mais loin de pousser les capacités de son balai, il se contenta de lâcher le manche pour respirer à plein poumon l'air de ce pays qu'il aimait tant. Il arriva en périphérie de Paris vers vingt-heures passées, fit rentrer son balai dans une bourse qu'il avait magiquement agrandit - et avec un certain brio il fallait le reconnaître ! - et il transplana de suite pour une ruelle adjacente de la Fontaines des Innocents où il devait rencontrer quelqu'un.

Il ne savait même pas qui. Cela ne l'avait pas plus dérangé que cela, pour être tout à fait honnête. Shannon s'en fichait qu'un plan soit pré-établit, ou qu'il ne trouve personne. Il était en France et comptait s'amuser comme il fallait ! Il avait déjà prévu d'aller au Mont-Saint-Michel où il était persuadé de trouver quelque chose d'intéressant à faire. Les mains fourrées dans les poches, il surgit sur la place, en regardant partout pour voir quelqu'un de louche. En fait, il ne vit personne, conclu qu'il était largement en avance - alors qu'il était largement en retard - et s'approcha de la statue pour s'adosser contre elle. Non loin, un jeune homme blond avait l'air aussi paumé que lui, mais loin de l'alarmer, Shannon se contenta de l'ignorer en se regardant les ongles. C'était plutôt cool en fait s'il avait trouvé quelqu'un qui soit aussi en retard que lui. Mais ça lui paraissait bizarre. En fait, personne de l'Ordre n'était comme lui, c'étaient des gens sérieux. Normalement et en toute logique, en tout cas. Il finit par relever ses yeux vers l'homme blond non loin de lui. Il lui disait quelque chose, vaguement. Mais de la France, il n'avait vu que la côte ouest, il était presque impossible que ce soit une de ses connaissances moldues d'ici. Il se releva et lui tapota l'épaule : « Bonjour, excusez moi ? Vous attendez quelqu'un ? » demanda-t-il dans un français absolument parfait. Des fois que la personne qu'il doive rencontrer soit française, autant parler dans la langue de Molière. En fait, on ne lui avait absolument rien dit sur la personne à rencontrer : pas de mot de passe. Rien, le néant. On l'avait envoyé en France avec un bout de papier, sur lequel était écrit Fontaine des Innocents, avec une précision d'heure. Si ça se trouve, il s'était même trompé de jour.

(600)


Dernière édition par Shannon O'Mahony le Mar 11 Juin 2019 - 2:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavius Martens



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 348
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( BlueOrchid )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED EmptyLun 25 Mar 2019 - 8:11

20h38, Place Joachim Du Bellay, Paris, France. Octavius était adossé contre un mur. Presque plus personne ne circulait dans les rues de ce lieu parisien incontournable. La plupart des gens s'étaient réfugiés dans les vitrines des brasseries et cafés alentours. En ce milieu de mois de mars, il faisait nuit encore assez tôt et l'air était frais. Il commençait à s'impatienter. Vêtu d'un basique jean, d'une chemise en dessous d'une veste de blazer aux manches retroussées avec une écharpe nouée « à la parisienne » autour du coup, il guettait les rues, crachant la fumée de sa cigarette à intervalle régulier. Habituellement, il ne fumait qu'occasionnellement. Mais depuis qu'il était sur Paris, il avait pris l'habitude d'avoir des clopes sur lui. Une habitude qu'il allait perdre aussi vite qu'il l'avait prise. On fumait beaucoup en ces contrées et on avait pas tardé à lui en proposer une, particulièrement quand il rencontrait de nouvelles personnes. La cigarette, c'était assez dégoûtant mais cela avait le mérite d'apaiser les nerfs un tout petit peu. Il ne comprenait pas pourquoi on disait que les français râlaient tout le temps. Et bien, il commençait à le comprendre pour les parisiens, au moins. Il s'était enquiquiné à trouver un trajet alternatif dans les transports car il y avait eu « un accident de personne » sur la ligne 1 afin d'arriver à l'heure à ce rendez-vous. Et arrivé là, la personne était en retard. Il la maudissait de l'intérieur.
Il leva son regard vers l'homme qui venait de l'aborder en parlant français. Il n'était pas français. Son accent le trahissait. Et ce visage lui disait quelque chose. Il le dévisagea longuement avant de comprendre assez vite qu'il s'agissait de la personne qu'il attendait. Et pas que. Shannon O'Mahony. Merde.
« La ponctualité, ce n'est pas ton truc hein ? » dit-il d'un léger ton de reproche en anglais.
Il tourna la tête pour cracher sa fumée pour ne pas que Shannon se la prenne sur la figure. Il écrasa le mégot contre le mur.
« Bon... C'est avec toi que je dois travailler. Autant garder de bons rapports comme ça ce sera plus agréable aussi bien pour toi que pour moi. Comment tu vas sinon ? »
Il n'y avait pas seulement « travailler ». Ils allaient aussi devoir vivre ensemble durant tout le temps de la mission. Octavius avait eu pour tâche préalable de leur trouver quelque part où se loger. Cela n'avait pas été si compliqué. Ils n'allaient pas logé chez l'habitant — à Paris ce genre de chose était quasi-impossible. Alors il s'était arrangé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 121
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | chrysalis.
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED EmptyMer 27 Mar 2019 - 18:09

Pour être tout à fait honnête, Shannon n'avait pas revu Octavius Martens depuis des années. Dix ans, peut-être plus ? Le temps était passé à la vitesse de la lumière sans que le jeune homme n'ait pu s'appesantir à se souvenir de ses camarades d'école. De toute façon, est-ce qu'il pouvait dire qu'il était son ami ? Absolument pas. Le personnage en face de lui, bien qu'il eut changé, gardait un semblant d'air de l'adolescent qu'il avait été. Et l'Irlandais ne se souvenait que trop bien de la fois où il l'avait violemment lâché. Sans doute qu'il l'avait cherché. En fait, Shannon ne lui en avait jamais voulu, il s'en fichait bien. Mais le fait est qu'Octavius, à son inverse, lui avait paru être sensiblement plus hostile qu'auparavant. Cela ne changeait pas grand chose en soit, la moitié de l'école lui était hostile. Cependant, savoir que le petit garçon grassouillet faisait maintenant parti d'une société secrète ayant pour finalité l'éradication de dangereux criminels le laissait un peu pantois. A quel moment cela avait dérapé, au juste ? Il le regarda de bas en haut alors qu'il lui faisait une réflexion, bien sentie et placée, sur sa ponctualité. De toute évidence, Octavius n'avait pas changé que physiquement. Pour un garçon ayant tendance à s'enflammer comme un feufollet, Shannon resta anormalement calme et il haussa les épaules de manière désabusée : « Je suis pas tant en retard. En plus, j'ai fait quatre cent kilomètres en balai depuis Valognes - dans la Normandie profonde. Mais bref » expliqua-t-il son retard tout en regardant la cigarette que fumait le garçon.

De la poche arrière de son jean, il sortit son propre paquet pour s'en allumer une. A les voir ainsi, on aurait dit de parfaits moldus français. « Les bons rapports ne tiennent qu'à toi » lui répondit-il d'un sourire torve en levant les yeux au ciel.  Il roulait sa cigarette entre ses doigts pour en faire une jolie. Les anglais fumaient quand même beaucoup moins, et tant mieux pour eux. Avec son briquet, il alluma le petit rondin de feuilles de tabac et tira une taffe : « Sinon oué ça va, ça fait longtemps » répondit-il à la question du garçon en changeant de sujet sans aucune subtilité, « c'est une surprise de te trouver là » ne lui retourna-t-il pas la question de s'enquérir de son état. Octavius avait l'air d'aller bien, même mieux que lorsqu'il l'avait vu pour la dernière fois au collège. Il recracha sa fumée qui formait des cercles de fumée. S'il avait été un peu plus sensible, il aurait trouvé ça poétique. Leur mission n'avait pas commencé que Shannon avait déjà hâte qu'elle se finisse. Il aimait assez peu les obligations, et cela représentait un étrange paradoxe qu'il ait rejoint l'Ordre sur proposition du Professeur Dumbledore. « Tu savais que je viendrais, ou même pas ? » demanda-t-il, sincèrement curieux. C'est que son partenaire de mission n'avait laissé paraître aucune surprise particulière et n'avait laissé échapper aucun mot suspicieux. Il n'était vraisemblablement plus le jeune ingénu de Poudlard.


(510)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavius Martens



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 348
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( BlueOrchid )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED EmptyVen 29 Mar 2019 - 23:08

Octavius ne s'était pas vraiment attendu à retrouver Shannon O'Mahony, ici, à Paris, dans le cadre d'une mission pour l'Ordre du Phœnix. Mais il n'en était pas pour autant surpris. Par rapport à ce qu'il se souvenait de lui à l'époque de Poudlard, cela faisait sens. Ainsi il avait fait le trajet depuis la Normandie jusqu'à Paris en balais ?
« C'est vrai qu'aucun portoloin ne dessert Paris depuis la Normandie. » dit-il avec un sarcasme piquant.
Qu'on ne lui fasse pas le coup de l'absence de portoloin ! Enfin, il n'allait pas s'éterniser à le réprimander. Autant garder de bons rapports. En ce but, il afficha un léger sourire courtois en s'enquérant de son état tandis que son interlocuteur allumait à son tour une cigarette. Ce dernier s'étonna rapidement de le revoir dans de telles circonstances. Il était vrai qu'à Poudlard, Octavius n'était pas du tout le même.
« Vraiment ? Moi non plus je n'aurais jamais pensé me retrouver là. » répondit-il, toujours en souriant.
Il ne s'était pas vu évolué. Ce ne fut qu'avec le recul, en revoyant de vieilles photographies, qu'il s'était rendu compte du chemin parcouru. En toute honnêtement, cela le rendait assez fier. Quoi de plus naturel ? Pour autant, il ne s'était jamais vu intégrer une organisation telle que l'Ordre du Phœnix dont il ne connaissait même pas l'existence auparavant. Les choses de la vie avaient fait qu'il avait dû retourner au Royaume Uni quelques mois auparavant après s'être absenté un certain nombre d'années. Il n'imaginait pas que la situation pour les sorciers sur ses terres d'origine étaient aussi tendues. Son meilleur ami lui en parlait dans ses lettres mais l'anthropomage ne se figurait pas vraiment les choses de là où il se trouvait.
Quand Albus Dumbledore lui avait demandé de rejoindre l'Ordre, Octavius y était farouchement opposé. Quoi ? Il n'était qu'un anthropomage. Mais le grand manitou obtenait toujours ce qu'il voulait, apparemment.
« Je ne m'attendais pas à te voir. Mais je n'ai pas été surpris pour autant, tu vois. Tu as toujours été plutôt intrépide. Et... je ne sais pas. Tu as quelque chose qui fait que cela ne m'étonne pas. »
Jamais il n'allait oublier les frasques qu'ils faisaient ensemble à Poudlard. Paradoxalement, c'était parmi les meilleurs souvenirs qu'il avait de l'école et pourtant, il avait voulu tout arrêter du jour au lendemain suite à une aventure s'étant mal déroulé. Shannon avait probablement été la première personne à se rendre compte qu'Octavius n'était pas aussi couard qu'il en avait l'air. Il ne lui manquait que l'assurance pour se lancer.
« Sinon, pour dormir, je nous ai trouvé une auberge sorcière dans Montmartre. C'est relativement loin d'ici mais ça va le faire. J'aurais voulu trouver quelque chose plus proche de la Place Cachée. Mais tout était complet. Je dois t'avouer que j'ai un peu vérifié dans le Marais ce qu'il y avait d'intéressant en terme de logement. C'est loin de notre zone et ça coûte un bras. Mais ce qui aurait été bien, c'est que c'est en centre de Paris donc pour se déplacer, c'est plus facile. »
En rien qu'une semaine, Octavius semblait déjà avoir bien exploré la capitale française. Une ville qu'il appréciait bien d'avantage que ses habitants.
« Tu as mangé ? J'ai trouvé un restaurant pas loin de l'auberge, si tu veux. »
Le plus grand quartier sorcier de Paris se situait à Montmartre. La Place Cachée était à Paris ce que le Chemin de Traverse était à Londres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 121
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | chrysalis.
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED EmptySam 30 Mar 2019 - 0:44

Shannon avait toujours eu un tempérament qui l'avait conduit à être en décalage sur le monde, et sur les gens qu'il fréquentait. Enfance anormale, entourée d'hommes et non de femmes, d'adultes et non d'enfants, il manquait à cet ancien Gryffondor tous les codes de la société pour s'y fondre correctement. Et c'était un décalage qu'il avait ressentit toute sa vie et pendant toute sa scolarité, pendant laquelle il était resté seul pour ne pas être mal accompagné. Octavius avait été un compagnon de route éphémère, le genre que l'on rencontre à une intersection et que l'on perd à la prochaine. Il était maintenant devenu un étranger que l'ancien tireur de baguette d'élite n'avait même pas réussi à reconnaître dans la rue. Il était devenu le membre d'une société secrète combattante et Shannon n'était même pas au courant. Les vies de tous les individus prenaient des chemins différents, et plus que jamais cette différence éclatait à la figure du jeune homme. Il haussa les épaules de manière flegmatique devant l'humour tout britannique de son partenaire de mission, avant de lever les yeux au ciel : « Je me suis perdu dans un conversation intéressante avec une connaissance serbe, et je les ai tous raté, si tu veux savoir » répondit-il sans trop étaler sa vie, cependant. Il savait bien que l'anglais le jugeait, ça se sentait. Tout le monde l'avait toujours jugé, pour des raisons différentes mais non des moindres. A la question : "d'où tu viens ?" Shannon avait toujours tendance à répondre : "de nulle part" avec cet insupportable air goguenard qui poussait les gens à lui demander d'autres choses. "Tu as un accent bizarre" ; "pourquoi tu agis comme ça ?" ; "tu es fou ?". Il avait entendu toute sortes de questions qui auraient certes pu être vexante pour n'importe quelle oreille autre que celle du garçon. Lui, ça l'amusait juste. Il n'était pas certain d'avoir beaucoup changé depuis le temps. Mais son interlocuteur, assurément, n'était plus ce garçon enrobé, timide et qui se laissait un peu marcher sur les pieds. Il avait mûri, grandi, sans doute même avait-il voyagé devina notre explorateur dans l'âme. Cela se sentait. Peut-être qu'il le sentait parce qu'il reconnaissait ceux qui avaient eu l'occasion de partir de chez eux, peut-être le sentait-il parce qu'il n'avait vécu qu'avec des hommes de ce type toute sa vie. Mais il le savait juste. Son sourire demeurait pourtant sur son visage qui paraissait toujours un peu plus jeune, et cette constatation silencieuse arracha un sourire à notre Irlandais qu'il cacha en tirant une taffe sur sa cigarette mal roulée.

Shannon ne répondit pas directement là-dessus, la réponse d'Octavius parlait d'elle-même. Il avait surprit tout le monde, c'était une évidence. « Tu sais surprendre ton monde, Octavius Martens » commenta-t-il en souriant plus largement. Venant de quelqu'un d'aussi imprévisible que Shannon, ce n'était peut-être pas forcément un compliment. A la lumière de ces propos, son interlocuteur lui répondit que pour sa part, il n'était pas étonné de le voir. Le qualificatif d'intrépide, fort bien choisi, le poussa à aller plus loin et il répondit : « Quelque chose de fou, tu veux dire ». Il accompagna sa phrase d'un clin d'oeil en finissant sa cigarette. Le commun des mortels le définissait souvent ainsi et il n'avait jamais eu le courage - bien qu'ayant été réparti chez les braves - de leur donner tord. Sa personnalité était agrémentée d'une fougue dangereuse qui, en effet, s'alliait plutôt bien à ce que les gens définissaient comme étant de la folie. Les gens craignaient ce qu'ils ne pouvaient pas comprendre, c'était un fait. Et Shannon était un animal bien difficile à comprendre, mais au moins, il était lucide sur sa propre et étrange situation. Octave était un être beaucoup plus rationnel qu'il ne le sera jamais, mais l'Irlandais pouvait se prévaloir de l'avoir déjà vu sous un angle différent de la plupart des gens. Sans doute était-ce une réelle chance. Il s'épancha plus que de raison sur l'endroit où ils allaient dormir et son soin à leur trouver un logement raisonnable lui arracha naturellement un rire, qu'il essaya de contenir. Ce fut difficile. Pour lui qui n'avait jamais dormi dans un lit jusqu'à ses onze ans, qu'ils dorment dans la rue ou dans une auberge lui passait au dessus de la tête. Mais ce ne devait pas être la même chose pour l'ancien Serdaigle. « On dort où tu veux, ça m'est égal » répondit-il sincèrement en mettant les mains dans ses poches. La question suivante concernant son estomac, eut le mérite toutefois d'attirer plus son attention. Pour la nourriture, il pouvait tout faire : « J'ai pas mangé depuis hier midi ! » avoua-t-il joyeusement et sans difficulté, « alors je suis carrément chaud pour qu'on aille... Mmh... Mince. C'est quoi le mot que je cherche ? Zalogaj ? Ça ne te dit rien ? Bref, je suis chaud pour qu'on aille manger quelque chose. En plus, j'adore le pain » . Ils se mirent en route tous les deux, les mains du garçon toujours bien vissées dans ses poches. Ils descendirent la rue et entrèrent dans une autre. Shannon ne connaissait pas du tout Paris, mais il pensait pouvoir s'y faire. Il avait, disait-il, un excellent sens de l'orientation : « T'es déjà venu ici, toi ? ». Cet endroit avait l'air d'être un labyrinthe, mais ça ne pouvait que bien se passer. Non ?


(907)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavius Martens



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 348
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( BlueOrchid )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED EmptyMer 10 Avr 2019 - 0:00

« On me le dit souvent. »
Dumbledore le lui avait dit, qu'il pouvait être surprenant. En disant ça, le directeur de Poudlard avait presque l'air fier, ayant sensiblement fait rougir Octavius. Quelque part, cela l'avait conforté dans le fait qu'il avait fait le bon choix de vie malgré tous les sacrifices qu'il avait dû faire. Merlin sait où il se serait trouvé s'il n'était pas parti ? Occupant une place confortable au Ministère de la magie ? Professeur à Poudlard ou à l'Université avec une fiancée — Alice, peut-être ? — ? Dans la tombe ? Dans tous les cas, il avait gagné mieux que tout ça.
« Fou ? Je n'irai pas jusque là. » nuança-t-il avec un petit rictus amusé.
Qu'est-ce qui était fou ? Qu'est-ce qui ne l'était pas ? Certaines personnes le pensaient fou de s'aventurer comme cela dans des contrées aussi reculées. Mais lui, ne s'estimait pas fou. En Angleterre, on pensait bien que les chinois étaient fous de manger du balut. Pourtant, ce n'était pas mauvais malgré l'aspect peu ragoûtant.

Octavius s'était donné du mal depuis son arrivée à Paris qui n'avait pas été de tout repos. Pour se loger, cela avait été une véritable galère. Peut-être que Shannon, cela lui était égal de dormir dans la rue ou Merlin savait où, mais pas l'anthropomage. Sa deuxième nuit, il l'avait passé dans la rue. Tout cela à cause d'un problème à l'aéroport. Oui, pour la première fois de sa vie, il avait pris l'avion pour aller de Rio à la capitale française. La première et la dernière fois, sans aucun doute. Shannon sembla de toute manière d'avantage se soucier de manger. Ce qui tombait assez bien puisque Octavius aussi avait très faim.
« Ah tant mieux ! Je te garantie que tu ne seras pas déçu. C'est vraiment délicieux. »
Sans plus attendre, ils se mirent en route. A vrai dire, le blond cherchait d'avantage un coin tranquille où ils allaient pouvoir transplaner sans être vu par des regards indiscrets de moldus. Il n'avait pas envie de reprendre le métropolitain. D'autant plus que Shannon était arrivé en retard.
« Non, c'est la toute première fois que je viens ici. Habituellement, je ne reste pas vraiment en Europe ces derniers mois. Je suis arrivé il y a quelque comme une semaine. Alors j'ai bien eu le temps de visiter la ville. Mais une fois qu'on aura fini ce qu'on a à faire, je pense descendre dans le Sud. Aux alentours de Perpignan, si tu connais. Un coin plus calme que Paris. » expliqua-t-il en marchant.
A vrai dire, il n'allait pas aller là-bas seul. Il avait fait une rencontre fort sympathique et charmante lors de son vol Rio - Paris. Cette aimable personne l'avait bien dépanner en l'hébergeant pendant deux-trois jours. Toute hospitalière qu'elle était, elle avait proposé à Octavius que lui et son « ami » restent chez elle le temps qu'il allait falloir. Mais le jeune homme avait dû décliner à cause du manque de discrétion et du fait qu'elle habitait en banlieue et pas à Paris même. Toutefois, il gardait bien contact avec.
Son regard se posa soudain sur une ruelle déserte. Alors, il tira sur la manche de Shannon pour l'y faire bifurquer. Aussitôt fait, il transplana avec. La seconde d'après, ils se retrouvèrent dans une autre petite ruelle au sol pavé. Et il reprit sa route comme si de rien était, marchant comme s'il avait toujours vécu dans cette ville.
« Les parisiens sont vraiment terribles. Je te jure, j'ai cru qu'ils allaient me pousser sur les rails du métro parce que je n'avançais pas assez vite. »
Il avait été sincèrement outré de constater un tel comportement ! De toute façon, il avait toujours eu du mal avec les grandes villes et préférait s'aventurer dans les coins plus reculés. Cela avait un aspect qui plaisait d'avantage à l'anthropomage. Après moins de 5 minutes de marche, les deux hommes arrivèrent face à le devanture de la brasserie-restaurant. Un petit établissement assez typique du quartier de Montmartre qui avait un charme indiscutable avec la carte des vins exposées ainsi que les plats du jour. Il y avait pas mal de monde mais cela commençait déjà à se vider. Ils entrèrent. Rapidement, un serveur affable les prit en charge et leur trouva rapidement une table. Octavius adressait un sourire poli au garçon de salle en lui répondant toujours en français. Il s'assit élégamment à la table qui se trouvait dans un petit coin de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 121
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | chrysalis.
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED EmptyJeu 11 Avr 2019 - 22:07

Shannon pouvait être facilement qualifié de surprenant, déroutant, étonnant personnage. Pour des raisons diverses et variées, pour son impétuosité, pour son tempérament aventurier, son humour parfois limite et son côté navet avec les filles. Octavius avait assurément un caractère bien différent mais pourtant, tout aussi surprenant que le sien. Son partenaire de mission était passé de ce garçon gauche à quelqu'un de bien dans sa peau, aventurier également. Étonnamment, l'âge semblait rapprocher les deux jeunes hommes qui étaient pourtant deux parfait opposés en bien des domaines, y comprit physiquement parlant. Cela ne dérangeait pas Shannon d'étonner les gens, bien au contraire, il se plaisait à voir la surprise traverser périodiquement leurs yeux devant ses bêtises. C'était même son leitmotiv à l'école, lui le garçon désinvolte aux mains fourrées dans les poches, au sourire moqueur voire sournois avec les professeurs. Son incapacité incroyable à s'intégrer dans la société sorcière, à tel point qu'il avait dû être détesté de l'immense majorité des élèves. En cela, il étonnait, alors qu'Octavius était son antéchrist.

Mais sans doute que les deux hommes se retrouvaient dans l'appétit qu'ils avaient. L'Irlandais était affamé, il aurait pu avaler toute la chambre froide de n'importe quel restaurant. C'était même un miracle qu'il ne soit pas encore tombé, mais il ne montrait pas grand chose de sa fatigue. L'adrénaline qu'il se forçait à ressentir, comme lorsqu'il était sur un balai, suffisait à lui faire combattre la soif, comme la faim. Mais il n'était pas assez fou, cependant, pour ne pas boire. Il souri à la réaction du britannique et répondit : « T'as l'air d'avoir vachement faim aussi » souligna-t-il malicieusement, en faisant une pichenette à sa cigarette pour l'envoyer négligemment par terre. Pour l'ancien Gryffondor, il allait de soi qu'ils allaient marcher jusqu'au restaurant. Pour lui qui avait l'habitude de parcourir de longues distances à pied, et qui semblait avoir un troisième poumon, c'était évident. Ce qui l'était pour lui ne l'était cependant pas pour les autres, et depuis le temps, il n'avait toujours pas apprit sa leçon. « Ouais bien sûr que j'connais. Je suis resté plusieurs semaines à Barcelone quand j'avais treize piges, alors j'ai visité un peu les alentours. Perpi' c'est chouette, il y fait chaud, et tout » commenta-t-il simplement la future destination d'Octavius, avant d'ajouter : « A la fin de l'année, moi, je me tire au Népal ! Mais pour l'instant, j'ai prévu un petit saut en Russie ». Sans s'y attendre, son acolyte l'attrapa par la manche pour le faire pénétrer dans une ruelle et ils transplanèrent. Grimaçant parce qu'il ne s'y attendait pas, Shannon lança : « T'aurais pu prévenir, putain ». Fort heureusement pour lui qui avait l'habitude des bateaux, il se remit bien assez vite de la désagréable sensation du transplanage pour suivre Octavius et l'écouter se plaindre. Shannon leva les yeux au ciel : « Ben fais comme eux » répondit-il tout naturellement, blasé de la réflexion de l'anglais. Il avait lui-même tellement grandi entre mille et une cultures, qu'il n'avait aucun problème pour se fondre dans la masse. Le jeune homme s'intégrait facilement, apprenait vite les langues. Et tout allait bien dans le meilleur des mondes. « Mais t'es pas le seul à ne pas les aimer. Les gens d'ailleurs ne les aiment pas non plus » ajouta-t-il en référence à ceux qui ne vivaient pas à Paris. Il avait assez côtoyé de Français pour le savoir mieux que personne. Les parisiens étaient mal aimés.
Ils finirent dans un restaurant où un serveur les accueillis à peu près gentiment, et auquel Octave s'adressait en français. Ses quelques fautes de langage n'échappaient pas aux oreilles de l'ancien tireur de baguette d'élite, qui étaient accoutumées à la langue de Molière, et Shannon sourit sans le corriger. L'endroit avait l'air plus chic que tous les restaurants où il avait mit un pied. Mais ce n'était pas un problème, car il était un homme qui savait s'adapter. Ils commandèrent à manger tandis qu'il versait dans le verre d'Octavius une généreuse rasade d'eau.  « Alors Octavius surprend moi encore. Qu'est-ce que tu fais de ta vie ? » lança-t-il de but-en-blanc, sans introduction, par simple curiosité et de manière tout à fait gênante. Enfoncé dans son siège, les bras croisés, Shannon se contenait d'attendre sa réponse en fixant le britannique d'un air amusé.


(721)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavius Martens



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 348
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( BlueOrchid )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED EmptyJeu 18 Avr 2019 - 21:07

« J'ai mangé un jambon-beurre de la boulangerie ce midi. C'est bon mais ça ne remplit pas beaucoup l'estomac, vois-tu. »
Octavius profitait d'être à Paris et plus largement en France pour tester un bon échantillon de la gastronomie française. Et dire qu'il avait pris la résolution de ne plus manger de viande il y avait de cela quelques semaines. Mais rapidement il avait été face à une impasse alimentaire. C'était vraiment très difficile de trouver des plats français et végétarien. Les restaurants bien souvent n'en servaient pas et il se sentait un peu stupide de demander une blanquette de veau sans veau. Dès qu'il s'agissait de manger à l'extérieur et non plus chez soi devenait compliqué lorsque l'on arrêtait de consommer de la viande. Or, il ne voulait pas vraiment limiter son expérience dans les pays qu'il visitait. La gastronomie faisait parti à part entière de la culture. Alors il devait faire des concessions. Dès qu'il avait la possibilité de commander un plat végétarien, il le faisait, bien évidemment.
En se mettant en chemin, il parla à Shannon de sa prochaine destination :  Perpignan. Bien sûr, il n'évoqua pas la personne qu'il avait rencontré et qui l'avait convié de but en blanc à venir dans le Sud avec elle. Pourquoi l'aurait-il fait ? Soudain, sans en intervenir son interlocuteur, il le prit par la manche pour transplaner. Ce dernier se plaignit. « Désolé. » s'excusa Octavius par politesse. Combien de fois il avait entendu le juron putain depuis qu'il était arrivé ? Trop de fois. Quelle vulgarité ! Les parisiens ne semblaient avoir que ce mot à la bouche.
« Je ne pense pas que faire comme eux soit une solution. »
Il n'avait pas été élevé comme cela et c'était la première fois qu'il était confronté à des comportements aussi désagréables au quotidien. Même les heures de pointe dans les transports en commun tokyoïtes étaient moins anxiogènes. Au départ, il ne pensait que c'était juste des clichés pas forcément véridiques et l'anthropomage entendait bien les détruire en passant au delà.
« Et dire que je pensais que c'était que des légendes... »

Ils arrivèrent au restaurant. Très rapidement, le serveur leur attribua une table. Octavius consulta la carte. Quand on revint vers eux pour prendre leur commande, il commanda un plat quelconque avec un verre de rosé avec un sourire des plus courtois. Dans le même temps, Shannon lui servait un verre d'eau. Il le remercia aussi poliment alors que le serveur s'éclipsait.
Tandis que le blond buvait une gorgée de son verre, le brun manifesta sa curiosité à son égard, lui demande ce qu'il faisait dans la vie. Comme ça. Direct. Cash. Le concerné en recracha presque sa lampée d'eau en reposant son verre, se tenant le dos bien droit. En face, Shannon semblait être en train de se faire manger par son siège tellement son dos en épousait la forme légèrement incurvée. Octavius lâcha un petit rire nerveux en écarquillant les yeux sous le regard du brun. Il ne savait pas répondre à cette question. Que faisait-il de sa vie ? Il mordait sa lèvre inférieure en réfléchissant, affichant toujours un léger sourire. Il ne savait pas comment définir ce qu'il faisait de sa vie. Il voyageait. Et après ? Cela ne pouvait être aussi simple.
« Je suis anthropomage. » finit-il par répondre, improvisant ce terme d'anthropomage. « Je voyage dans l'optique d'étudier les mœurs et les traditions des populations pour essayer de les comprendre. Il y a quelques mois, j'ai passé quelques années en Ouganda pour étudier une communauté sorcière isolée. Cela fait des siècles qu'elle est pratiquement complètement coupée de toute autre société. N'est-ce pas intéressant ? »
Il avait eu l'occasion d'étudier tout plein de choses. Les membres de cette tribu étaient devenus bien plus que des sujets d'étude. Ils avaient été comme une famille pour lui. Cela le rebutait de considérer des êtres humains comme des sujets, en fait.
« Ceci dit, j'entends aussi effectuer un travail d'anthropomagie comparée. Je juge cela intéressant de comparer une culture en particulier avec d'autres. Cela pourrait permettre de mettre en évidence des similitudes autant que des différences dans les cultures. Peut-être déceler des faits qui s'avèrent vrais dans un grand nombre de société et ainsi apprendre quelque chose de l'être humain indépendamment du milieu dans lequel il évolue. Enfin... C'est plus simple à dire qu'à faire parce qu'au final, l'anthropomagie est voisine avec beaucoup de domaine. Comme la magielogie, la linguistique, la psychomagie, l'histoire, l'art... »
Il se tut soudainement avec un sourire inqualifiable. Il avait pourtant encore énormément de choses à dire. Mais si Shannon s'en fichait ? Un peu gênée, il reprit une gorgée d'eau.
« Et toi ? » demanda-t-il d'une petite voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 121
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | chrysalis.
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED EmptyVen 19 Avr 2019 - 21:06

Shannon avait la chance de ne pas vraiment prendre de poids. Cela avait pu être gênant lorsqu'il jouait au Quidditch, comme il lui fallait un peu s'épaissir pour être plus efficace et être une cible moins facile. D'autant plus qu'il jouait tous les postes, quoi. L'angoisse de se prendre un cognard alors qu'on est pas épais. Tout l'inverse d'Octavius à l'époque, qui en plus, ne se risquerait pas à monter sur un balai. Mais loin de lui l'idée de lui faire encore remarquer leurs différences. Il était évident en effet, pour n'importe qui qui posait son regard sur eux, qu'ils étaient deux opposés parfaits. La prestance certaine de l'Anglais n'avait rien à voir avec le flegme tout particulier de l'Irlandais. Et leur opposition se fit une nouvelle fois ressentir lorsqu'Octave expia dans un soupir son refus d'agir comme un parisien. Shannon leva les yeux au ciel de manière outrageuse :

Si tu veux comprendre un parisien, agis comme un parisien lui conseilla-t-il tout naturellement, et si tu veux du vocabulaire, hésite pas, hein.

Ce qu'il entendait par là, c'était surtout du vocabulaire en matière d'insultes. C'est que le jeune homme parlait couramment français comme il entretenait depuis ses dix ans une correspondance active avec un certain Léon, rencontré à Tahiti. Il adorait ce type. Il était super drôle, et d'excellents conseils pour absolument tous les problèmes qui pouvaient exister sur terre. En repensant à lui, qu'il n'avait pas vu depuis des années mais à qui il parlait si fréquemment, le navigateur en herbe décida d'aller le voir dès sa mission en métropole terminée.

Demain faudra qu'on passe au Ministère de la Magie Français l'informa-t-il de but en blanc, tout décidé qu'il était par la décision impulsive qu'il venait de prendre, je veux réserver ma place en portoloin pour filer d'ici à la fin de la mission.

Bien qu'il devait admettre que les restaurants de la métropole avaient quelque chose de plus, il avait hâte de retourner à Papeete. Sans doute ce petit quelque chose cliché qui en plus permettait de manger peu pour très cher. Ça, Shannon l'avait souvent remarqué au moment de payer l'addition. On mangeait certes bien, mais à quel prix ! Au final, il mangeait presque aussi bien en terre hispanique et pour un prix bien plus raisonnable. Malheureusement, son envie soudaine de paella se trouva décapitée par la carte qu'on lui tendit, et dans laquelle il ne trouva pas ce plat qui était tout, sauf français. Il commanda de ce fait un bœuf bourguignon comme il avait plus d'une journée de nourriture à rattraper, et il commença en s'attaquant au pain - son pêché mignon - tout en écoutant attentivement Octavius Martens qui lui racontait sa vie. En fait, cela intéressait à peu près Shannon. Il n'était pas du genre à s'intéresser aux mœurs et cultures, parce qu'il en avait trop vu. Sa curiosité aurait sans doute été plus développée s'il avait grandi à un endroit fixe, et non pas en mer, où des dizaines de nationalités différentes se côtoyaient quotidiennement. Ils lui avaient tous donné un peu de leur culture... Ce qui faisait de lui un type très bizarre avec des manies très étrangères, parfois.

Passionnant appuya-t-il davantage pour lui faire plaisir que par réel intérêt, ça a été quoi ton endroit préféré, au final ? T'as été dans beaucoup de pays ?

Shannon était davantage adepte de sensations fortes et de paysages grandioses que d'échanges avec des inconnus. Savoir comment ils vivaient était cool, mais il pouvait largement s'en passer. Ce n'était pas sa passion première, l'anthropologie, alors... Octavius aurait sans doute préféré avoir sa vie à lui. Mais il doutait que ce dernier ait vu autant de choses que lui. Sa richesse personnelle se trouvait donc directement mise en concurrence avec celle que le garçon d'en face avait dû se bâtir. Il avala la fin de son pain et allait en attraper un autre lorsqu'on lui servit une salade. Cool ! Sans appliquer aucune bonne manière, il se mit à couper sa salade en face d'Octave d'un air déterminé, lorsque ce dernier lui retourna la question :

Bon appétit ! claironna-t-il joyeusement avant de lui répondre véritablement : Euh, à la sortie de l'école je suis devenu Tireur de Baguette d'Elites, mais le Ministère m'a remercié y'a quelques années.

Grand choc pour le pauvre garçon que celui d'avoir été viré. Son ego ne s'en était pas remit, comme il avait toujours feint d'ignorer que son tempérament mettait toujours en danger son équipe et ses coéquipiers. Une petite partie de lui avait honte tandis qu'une grosse partie de lui s'en fichait pas mal. Mais être viré, ça, il le vivait toujours très mal. Surtout quand certains prenaient soin de l'utiliser pour l'ennuyer - aka Glinda Crook - parce qu'il voyait dès lors très rouge. Comme sa vie ne s'était pas arrêtée à cet échec cuisant, il ajouta :

Maintenant je suis arbitre de Quidditch. Et je voyage. Voilà.  


(881)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavius Martens



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 348
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( BlueOrchid )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED EmptySam 27 Avr 2019 - 0:44

« Pas de problème. » répondit Octavius à l'initiative de Shannon d'aller au Ministère de la Magie Français le lendemain.
Il n'avait réservé une place pour le portoloin que très rarement au cours de ses voyages. Il fallait dire qu'il n'empruntait pas de portoloins très fréquentés. Ah ça ! Il n'y avait jamais grand monde au départ de Kampala. Il prenait juste garde à se rendre aux Ministères pour savoir comment et où se déplacer dans le pays. Mais à partir de grandes villes comme Londres, Paris ou Tokyo, la réservation était obligatoire si l'on voulait avoir sa place.

Rapidement, ils arrivèrent au restaurant où ils s'installèrent. Octavius commanda un navarin d'agneau. Pauvre bête. De but en blanc en mangeant du pain, Shannon lui demanda ce qu'il faisait de sa vie. Fidèle à lui-même et un peu en proie à la gêne, l'anthropomage répondit en un long monologue. Il n'était même pas sûr que cela intéresse beaucoup son interlocuteur. Le petit commentaire que fit ce dernier avant de rebondir sur une autre question confirma ses doutes. Trop enthousiaste, quelque chose sonnait un tout petit peu faux. Alors, le blond se retrouvait encore un peu plus gêné car il avait peur de reparler trop. Mais il était comme ça ! Il aimait parler, tout particulièrement à propos de ce sujet là.
« Beaucoup de pays... Pour certaines personnes sans doute, mais pour toi, ce serait un chiffre ridicule. C'est assez relatif. Pour une personne n'ayant jamais quitté son pays d'origine, cinq pays semblerait déjà énorme alors que pour toi ce n'est rien. A partir de quel moment on peut dire "beaucoup" ? A partir de quel moment on peut dire que des grains de sables forment un tas de sable ? A partir de quel moment une langue en est une ? »
Ça, c'était dit. En beaucoup trop de mots, il venait de démontrer la maladresse — et la stupidité ? — de cette question selon lui.
« Et je pense que tous les pays sont intéressants. Mais ma préférence est très certainement biaisée par le temps que j'y ai passé par rapport aux autres pays. C'est l'Ouganda. C'est vraiment un pays magnifique. D'ailleurs, chose assez amusante. Ceux qui disent qu'il pleut tout le temps au Royaume Uni ne sont vraiment jamais allé en Ouganda ou n'importe quel autre pays au climat équatorial. »
Il se retenait vraiment de s'étendre sur le sujet. Il ne voulait pas ennuyer Shannon. Il en avait déjà trop dit, on aurait dit. Le serveur vint leur servir des salades et son rosé. Octavius remercia l'employé.
« Bon appétit à toi aussi. »
Il trempa ses lèvres dans son verre en regardant son camarade entamer sa salade. Non, il ne le jugeait pas du tout sa façon de la manger.

♫ Annie aime les sucettes ♫
♫ Les sucettes à l'anis ♫

Il posa son verre et se saisit de ses couverts avant d'entreprendre soigneusement le pliage une de ses feuilles de salade. En même temps, il demanda à son tour ce que Shannon faisait de sa vie. En mangeant, il écouta avec attention sa réponse qui fut très brève. Il voulait savoir pourquoi il avait été renvoyé de son poste de tireur de baguette d'élite. Mais cela aurait été indiscret. Par conséquent, il se contenta d'acquiescer avec un léger sourire.
« Oh, ce doit être chouette d'assister à plein de matches de quidditch. C'est un beau sport, je trouve. Quoique un peu violent. Pour ça, j'ai toujours admiré les joueurs. Mais le quidditch a un pouvoir tellement fédérateur chez les supporteurs. Si tu avais vu la folie que c'était à Uagadou les jours de match même quand ce n'était pas à l'intérieur de l'école ! »
C'était parmi les plus beaux souvenirs qu'Octavius gardait de cette école. L'engouement des élèves étaient tellement communicatifs.

♫ Lorsque le sucre d'orge parfumé à l'anis ♫
♫ Coule dans la gorge d'Annie ♫
♫ Elle est au Paradiiiis ♫


« Elle est mignonne cette chanson. Tu trouves pas ? » commenta-t-il innocemment.
Il but une gorgée de rosé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 121
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | chrysalis.
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED EmptyMar 30 Avr 2019 - 23:22

Aller à Tahiti était toujours un plaisir tout particulier pour Shannon. Il ne se rappelait pas de la première fois qu'il y avait mis un pied, mais il se rappelait de toutes les suivantes et de l’indicible plaisir qu'il ressentait à chaque fois qu'il sortait de l'aéroport de Papeete. Depuis qu'il était majeur, il ne prenait guère plus l'avion et profitait de la rapidité des portoloins. Sauf quand il n'y en avait pas pour sa date. Et puis, il avait hâte de revoir Léon. Les lettres, et la réalité, c'était quelque chose de bien différent, quoi que l'on puisse en dire. L'approbation d'Octavius mit donc le jeune homme d'excellente humeur. Même s'il avait refusé, il l'aurait abandonné pour y aller seul, et par son acceptation, il leur évitait une dispute inutile et pauvre d'arguments.
Ils arrivèrent au restaurant, où ils s'installèrent pour commencer à parler. L'enthousiasme de l'anglais faisait plaisir à voir, d'une certaine manière. Il n'était plus le petit garçon dont les gens avaient tendance à se moquer. Cela se sentait et ma foi, Shannon appréciait l'évolution. Même si cela signifiait de devoir écouter le britannique lui expliquer en long, en large et en travers l'étrange métier qu'il s'était trouvé. Au moins, lui, il était moins inventif et allait au but. Mais c'était apparemment trop demandé pour son interlocuteur, qui prenait un soin tout particulier à plier correctement ses feuilles de salades alors que lui les découpait comme un sauvage. Sa réponse piquante et évasive fit lever les yeux au ciel de Shannon comme il sentait qu'il lui faisait une réflexion pour lui faire comprendre sa débilité :

Tu peux pas répondre simplement ?

L'Irlandais venait de lâcher cela de manière intentionnelle pour lui montrer que la philosophie sur lui, ça ne marchait guère. Cela ne signifiait pas qu'il n'écoutait pas attentivement la suite de ses paroles pour avoir au moins la réponse à une de ses questions. L'Ouganda, hein ? Pour un homme comme Octave, il ne s'attendait pas à cela, mais soit. Le jeune homme avala donc plusieurs feuilles vertes en l'écoutant parler, finit par embrocher un maïs sur chaque branches de sa fourchette avant de lui répondre :

Jamais été en Ouganda. Par contre, suis allé juste à côté, en Tanzanie pour faire le Kilimanjaro et clairement, je me suis jamais reçu autant de flotte ! Pourtant, je suis Irlandais ! s'exclama-t-il en soupirant de manière dramatique avant d'enfourner sa fourchette dans sa bouche afin d'en croquer allègrement les grains de maïs, pour continuer de plus belle : mais je comprends que l'Afrique te plaise en tout cas. Moi je suis plutôt Amérique Latine, mais c'est parce que j'y ai sans doute passé le plus de temps.

Il n'ajouta pas que son pays préféré, il aurait du mal à le sélectionner. Était-ce le Pérou et la vallée sacrée des Incas ? Ou bien davantage la Colombie et  sa charmante ville de Leyva ? Ou encore le Chili et le désert de l'Acatama ? Shannon ne saurait choisir tant il s'y sentait chez lui. Davantage que sur l'île d’émeraude ou qu'au Royaume-Uni. L'Amérique Latine, c'était l'amour de sa vie. Mais tous les deux avaient du temps à rattraper, ils ne s'étaient pas vus depuis des années. De ce fait, la question sur ce qu'Octave faisait dans la vie le conduisit à retourner la question à celui qui l'avait posé. Shannon finit calmement sa salade comme pour méditer sa réponse - et pour laisser au jeune homme le temps de finir ce qu'il voulait dire. L'Irlandais était définitivement plus concis que son partenaire de mission.

Ouais, mais j'ai pas vraiment le temps de me concentrer sur ce qui se passe. Moi j'arbitre, donc je regarde plus l'attitude des joueurs, je ne profite pas du jeu. Ceci dit, j'ai toujours des places gratuites pour n'importe quels matchs, et ça c'est plutôt cool. Je peux même assister à ceux de Poudlard l'informa-t-il en buvant à la suite son verre d'eau d'une traite.

Malheureusement, c'est précisément ce moment-là que le britannique choisit pour lui faire part de ses goûts douteux en matière de musique. Shannon s'étouffa avec ce qu'il avait dans la bouche tellement la remarque de cet ingénu garçon le faisait rire. Sans doute lui fallut-il quelques minutes pour se calmer et faire passer la sensation désagréable de l'eau qui est dans le nez.

Ahahahahah mais tu comprends les paroles au moins, ingenuo ? demanda Shannon, les joues rouges écarlates autant parce qu'il s'était étouffé que parce qu'il se retenait difficilement ses larmes de rire.


(759)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavius Martens



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 348
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( BlueOrchid )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED EmptyMer 8 Mai 2019 - 15:54

« Tu peux pas répondre simplement ? »
« Simplement ? Je n'ai pas été assez clair ? » demanda Octavius, fronçant légèrement sourcils avec un sourire un peu d'incompréhension. « Ce que je veux dire, c'est que j'ai rapidement arrêté de compter parce que je ne vois pas l'intérêt. Et puis je ne connais pas ta définition de "beaucoup" parce que c'est un terme très vague. M'enfin, connaissant le personnage un minimum je ne pense pas m'avancer trop en disant que pour toi, je n'ai dû mettre les pieds que dans très peu de pays. M'enfin, j'ai passé une journée à Madrid pour une correspondance en portoloin mais ce n'est pas pour autant que je peux prétendre connaître l'Espagne. Et même si je serais resté plus longtemps, connaître X lieu dans X pays ne fait pas que je connais tout le pays. Un pays peut être très riche en diversité de tradition et de coutumes. »
Octavius, comme on pouvait aisément le constater, était un individu très loquace. Très loquace voire prolixe parfois. Néanmoins, il ne se perdit pas d'avantage et répondit au moins à l'une de ses questions concernant un pays qu'il affectionnait tout particulièrement. L'Ouganda allait rester à jamais gravé dans son cœur et encré dans sa peau. Que ce fut pour la beauté époustouflante des paysages, les choses inoubliables qu'il y avait vécu ou les merveilleuses rencontres qu'il y avait fait. Enfin, dans chaque contrée qu'il avait visité il avait ces souvenirs mais ce n'était pas pareil. En mangeant sa salade, il écoutait Shannon lui parler brièvement de son expérience en Tanziani puis il lui révéla en retour de la région du monde qui gagnait particulièrement son affection. Il esquissait un léger sourire en découvrant qu'il s'agissait de l'Amérique Latine. Octavius n'avait pas été tant que cela là-bas. En tout et pour tout, il n'avait été qu'au Venezuela et plus récemment au Brésil. Mais son premier voyage là-bas l'avait profondément marqué et fait cogiter son jeune esprit. Il se trouvait être un peu nostalgique en y repensant.
« J'aime beaucoup l'Amérique Latine même si je n'y ai pas passé énormément de temps. Je garde un premier souvenir de mon premier séjour là-bas, au Venezuela. Là plus récemment je suis allé au Brésil. Juste avant de venir à Paris en fait. Je regrette de ne pas avoir pu rester plus longtemps. Je dois avouer que j'ai sacrément fait la grimace en recevant la lettre de tu sais pourquoi me sommant de me rendre à Paris. J'étais tellement contrarié. » racontait-il en souriant.

Ensuite, il demande à Shannon ce qu'il faisait de sa vie maintenant en écoutant d'une oreille distraite la chanson qui était diffusée à la radio au même moment. Il rayonna en apprenant que son interlocuteur était arbitre de quidditch. Octavius aimait le quidditch. Mais seulement en spectateur.
« Il faut avoir l'œil vif pour arbitrer un match de quidditch, non ? Quelques détails doivent t'échapper sinon ! »
Cela semblait impossible à l'anthropomage de garder un œil attentif à tous les joueurs dans un match de quidditch ! Quoique...  Faire de la surveillance dans une école de magie revenait un peu au même. Mais demandait plus d'astuces.
Alors que la chanson étant diffusée touchait à sa fin, Octavius fit un commentaire innocent. C'était qu'elle était adorable la chanson ! Elle lui faisait penser au comptine de quand il était enfant. Pourtant, Shannon se mit à exploser de rire ! Le blond ne comprit absolument pas la raison de cette hilarité et le regardait avec un regard des plus interrogatifs. Il avait dit quelque chose qu'il fallait pas ? Il avait la nette impression que l'irlandais se moquait de lui, ce qui le fit légèrement rougir de gêne. « Quoi ? » demanda-t-il d'une petite voix un poil boudeuse, détournant le regard. Il dut attendre que Shannon se calme pour avoir une réponse ! Et encore, ce dernier le répondit par une autre question.
« Bah ce que j'ai compris, c'est que c'est une fille qui aime les sucettes... ... Oh. »
Il se mit à rougir furieusement en se rendant compte du sous-entendu de cette charmante musique. Le fait de le dire dans sa langue maternelle et de faire le lien avec l'attitude de Shannon lui avait fait percuter. Un peu vexé, il détourna encore plus le regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 121
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | chrysalis.
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED EmptyDim 12 Mai 2019 - 16:09

La simplicité de Shannon et celle d'Octavius n'avaient vraisemblablement pas la même signification. Si l'Irlandais prenait tout au pied de la lettre et faisait parfois des phrases avec un sujet, un verbe, et un complément pour satisfaire tout le monde et surtout lui-même, son interlocuteur semblait désirer davantage s'épancher dans des détails qui n’intéressaient que peu l'ancien tireur de baguette d'élite. Aussi le regarda-t-il d'un air profondément dubitatif alors que l'Anglais prétendait ne pas comprendre ce qu'il voulait dire. Shannon, plutôt que de lui expliquer qu'il ne s'ennuyait pas de ce genre de réflexions, préféra détourner le regard sans rien y répondre. Il fut à deux doigts de lever les yeux au ciel, mais parvint à s'en empêcher de justesse. Cela eut été malpoli s'il l'avait fait d'un air profondément blasé - c'est-à-dire l'air qu'il arborait. Car enfin, tout ce qu'il lui disait, Shannon le savait déjà. La vie n'était pas la même selon que l'on allait au Nord ou au Sud de l'Italie, tout comme elle n'était pas non plus la même entre l'Est et l'Ouest de la Colombie. Mais cela ne servait guère de continuer d'insister puisqu'Octavius ne désirait pas faire un effort pour cela. S'attaquer sans ménagement à sa salade, ça, ça avait un intérêt.
Au final, leurs goûts étaient bien différents jusque dans les pays qu'ils appréciaient particulièrement. Ou les continents, même. Shannon aimait bien l'Afrique, mais seulement pour y passer quelques jours. Il n'y avait pas assez été, et il ne parlait pas assez les langues locales pour apprécier son séjour. L'inverse était vrai pour l'Amérique Latine. En grandissant entouré de gens aux nationalités variées, le jeune homme avait apprit des dizaines de langues différentes. Mais contrairement à ce que pourrait croire le commun des mortels, la langue dans laquelle il se sentait le mieux n'était certainement pas l'anglais, mais bien l'espagnol. Ironique pour un garçon qui n'aurait dû parler que la langue de Shakespeare. Pourtant, il allait tellement souvent en Amérique Latine qu'au final, il n'y sentait davantage chez lui que dans son propre pays. Les affinités qu'il ressentait au fond de son cœur n'apparaissaient que là-bas.

Le Venezuela est un beau pays acquiesça-t-il religieusement comme à chaque fois que l'on parlait de l'un de ces pays, le Brésil également. Mais va en Équateur, ou en Colombie, c'est fabuleux ! D'ailleurs, t'as été en Amazonie ou pas ? Remonter le fleuve c'est quelque chose à faire, un peu comme remonter le Nil.

Bien entendu, Shannon avait fait les deux. Remonter l'Amazone, il l'avait fait pendant l'été qui avait précédé sa première rentrée à Poudlard. Ainsi avait-il débarqué avec un teint très mate qui avait attiré bien des regards. Concernant le Nil, il l'avait fait bien plus tard. Mais s'il en gardait un souvenir bien distinct car les pays que coupaient ces fleuves étaient différents, il ressentait toujours ce même sentiment d'adoration lorsqu'il visitait quelque chose de mondialement connu, ou qu'il se rendait à un endroit particulier qui jouissait d'une incroyable réputation. Shannon repoussa son plat vide de toute salade et de tout maïs tout en s'étirant comme un chat.

J'ai hâte d'y retourner claironna Shannon en soulignant son intérêt, j'ai bien envie de retourner au Chili...

Fort heureusement pour Octavius, le serveur arriva avec leurs plats et les leur déposa devant eux. Sans son intervention d'ordre divine, il l'aurait entendu encore bavarder pendant des heures sur ses plans pour aller élever des lamas au Chili dès la fin de sa carrière d'arbitre de Quidditch. Parler du sport des sorciers captivait certes l'attention de l'Irlandais, mais il en parlait tout de même avec moins de passion. Car il ne perdait pas de vue qu'il s'était lancé dans cette carrière uniquement parce qu'il avait été viré par le Ministère. S'il aimait le métier qu'il faisait, ce dernier conservait malheureusement un goût amer. Et il n'y avait rien à faire pour le retirer. Pourtant, il avait souvent entendu des jeunes gens l'envier parce qu'il pouvait côtoyer de grands joueurs. Ils avaient raison. Mais d'un autre côté, c'était une occupation qui demandait de l'attention et de l'endurance. Shannon avait assisté de ce fait à tellement de matchs de Quidditch qu'il n'osait pas mettre le pied dans un stade pour y assister depuis les tribunes. Il craignait, en effet, d'être déçu de l'expérience.

En effet, mais on nous l'apprend quand on passe le diplôme en fait. On a des trucos pour ne pas rater d'anti-jeu ou ce genre de trucs. Comme prendre beaucoup de hauteur par rapport aux joueurs. Finalement, les suivre c'est pas très compliqué, ce qui l'est, c'est de le faire tout en évitant les cognards.

Concentré sur ses explications, Shannon ne faisait guère attention à la chanson qui passait dans la radio, au contraire, visiblement d'Octavius Martens qui lui adressa un commentaire dessus qui le fit mourir de rire. Quelques secondes d'écoute en effet, et l'Irlandais reconnu l'air et la chanson dont il était question. Ce n'était pas la chanson la plus innocente de la langue de Molière, et l'Anglais ne semblait pas l'avoir remarqué. La moue boudeuse du garçon fit redoubler le fou rire de l'arbitre qui n'arrivait même pas à toucher à son plat tant il riait. Des larmes commençaient à lui monter aux yeux, et l'air consterné du garçon ne l'aidait certes pas à se calmer.

Ben ouais ! s'écria-t-il quand la lumière sembla se faire aux étages du cerveau d'Octave, toujours faire attention aux paroles avant d'affirmer que l'on aime la chanson. Surtout ici, et surtout quand c'est Gainsbourg qui l'a écrit !


(932)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavius Martens



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 348
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( BlueOrchid )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED EmptyLun 27 Mai 2019 - 17:58

Avant de partir pour la France, Octavius avait prévu tellement de choses au Brésil. Mais ses plans avaient été contrariés par la réception d'un hibou. Entre autre, il avait planifié, après maintes négociations avec un professeur, la possibilité de rester quelques jours à Castelobruxo pour assister à la vie quotidienne dans cette école de magie. Mais bien deux semaines avant la date prévue, il dût partir. Au même moment, il était en route vers un village reculé à mi-chemin entre l'école et sa prochaine destination. Cette dernière était en plein cœur de la forêt amazonienne. Par ailleurs, Shannon se mit justement à parler de l'Amazonie.
« J'avais prévu de me rendre aux rives de l'Amazonie. J'étais même en route pour y aller quand j'avais reçu le hibou. De Rio, j'avais pu prendre un portoloin pour Manaus. Puis j'ai eu vraiment de la peine à trouver un moyen pour aller à ma destination. D'autant plus que mon portugais n'est pas au point. J'avais du mal à me faire comprendre. Une véritable galère. J'étais arrivé à destination dans un village il y avait une semaine quand j'ai dû repartir. J'étais dégoûté. »
Il était complexe de voyager dans un lieu inconnu et de devoir se débrouiller seul, tout particulièrement quand il s'agissait de s'aventurer dans des coins reculés. Son métier le poussait à aller au delà de toute civilisation bien connue, d'aller au delà des lieux dominés par l'homme. Mais le vrai défi arrivait surtout à partir du moment où on trouvait ce qu'on était venu chercher. C'était quelque chose que Shannon n'allait probablement jamais connaître et jamais comprendre. Une société humaine isolée était toujours méfiante vis-à-vis du monde extérieur.

Le serveur arriva pour leur servir leurs plats. De nouveau, Octavius le remercia avec un sourire chaleureux. Mais il remarqua à peine le drôle de regard que lui lançait le français en repartant. Après avoir un peu parlé de quidditch, l'anthropomage fit un commentaire tout à fait innocent sur la chanson qui passait à la radio. Ce commentaire provoqua un fou rire de la part de Shannon. La réponse encore plus. Le blond se mit à rougir furieusement, se rendant compte du sous-texte de la chanson. Le pire fut que son interlocuteur se permit de lui faire la morale !
« Désolé mais tout le monde ne pense pas direct à ce genre de choses. Est-ce que la chanteuse se rendait au moins compte de ce qu'elle chantait ? Je veux dire... A t'entendre, le sous-texte est juste énorme. Elle aurait chanté ça en connaissance de cause de son plein gré ? »
Peut-être n'avait-il pas compris le sous-entendu directement car il n'était pas tout à fait familier avec le français ? C'était tout à fait possible. Mais du coup, cela suscitait chez lui des questions légitimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 121
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | chrysalis.
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED EmptyMar 28 Mai 2019 - 20:32

L'Amérique latine avait une saveur dans l'esprit de Shannon que l'Irlandais ne s'expliquait pas. Il était amoureux de ses paysages, de la langue que tous ces peuples parlaient avec pourtant tant de différences. L'espagnol que lui-même parlait se trouvait de facto être probablement l'un des plus complets que l'on puisse parler. Son portugais était également excellent. Son français aussi. Finalement, le jeune homme ne se sentait réellement chez lui que parmi tous ces gens. La pauvreté pourtant était galopante sur ce continent. La violence était monnaie courante. Mais il y avait toute une atmosphère qui lui plaisait. C'était étrange, autant que grisant. Il désirait simplement y retourner vite. Pourquoi pas y vivre, également ? Shannon était si imprévisible qu'il pourrait très bien démissionner de son poste le lendemain pour sauter dans le premier bateau qui se rendrait au Guatemala. Par dépit, le jeune homme secoua la tête à l'entente des paroles d'Octavius. C'était une honte qu'il n'ait pas pu y aller. L'amazone avait quelque chose d'incroyable.

C'est vraiment trop bête. Si tu veux y retourner, j'peux t'envoyer un hibou quand je repasse en Amérique Latine. Je parle couramment portugais en plus, si tu souhaites aller au cœur de l'Amazonie sans te perdre, je suis ton homme.

C'était une proposition comme une autre. En fait, il était même possible qu'il reparte de la France pour l'Amérique Latine sitôt leur mission finie. Cette perspective le mettait par ailleurs d'excellente humeur. Il aurait quelques jours pour lui avant la reprise du championnat, et il comptait bien s'amuser un peu entre temps. Malgré tout, il se languissait particulièrement de son voyage au Népal, bien qu'il soit déçu que personne ne veuille l'accompagner pour l'instant. Lui-même, ne voyait pas très bien le problème dans ce voyage, qui promettait d'être long autant que très physique. Ca allait être cool.
Le plat qu'on lui servit eut le mérite de recentrer son attention sur la viande qu'il plantait sans aucune délicatesse pour l'enfourner dans sa bouche et l'avaler tout rond. Octavius se fit remarquer avec ce qu'il pensait de la chanson qui passait dans la radio, au grand désespoir de Shannon qui ne le considérait plus que comme un ingénu notoire. De ce fait, il haussa les épaules en levant les yeux au ciel :

Je te donne le bénéfice du doute comme tu parles pas couramment français. Cette chanson a été écrite avec ces paroles à dessein et en effet, le sous-texte est énorme. J'sais pas si la chanteuse savait ou pas, mais le compositeur, lui, avait les idées bien en place.

Cette chanson avait assez fait parler d'elle quand elle était sortie. Et que l'Anglais ne voit pas le problème amusait grandement l'Irlandais qui cependant, ne se moqua pas davantage comme il pressentait qu'il était vexé. Ils finirent leur plat en silence. Shannon n'avait aucune idée d'où cette mission allait les mener, mais après-tout, il aimait les challenge. Supporter Octavius ne devrait pas être si difficile que cela.


(535)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED Empty

Revenir en haut Aller en bas

Retrouvailles en terrain inconnu | CLOSED

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Les Retrouvailles ... [Pv WoOd]
» Des Retrouvailles inattendu...[PV Reve du passé]
» Premières lettres et retrouvailles [Libre]
» Retrouvailles ♣ Irina L. Bitwin & Simba M. Farewell. [pm]
» Retrouvailles. Ai-je vraiment grandi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres
 :: Hors Londres
-