GRYFFONDOR : 620 pts | POUFSOUFFLE : 283 pts | SERDAIGLE : 612 pts | SERPENTARD : 245 pts
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !
Les inscriptions pour les deux prochains matches sont d'ores et déjà ouvertes, retrouvez Serpentard VS Gryffondor et Poufsouffle VS Serdaigle !

Partagez

Prank ─ Marlene McKinnon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Marcus Barksdale



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 202
| AVATARS / CRÉDITS : Donald Glover aka Childish Gambino
| SANG : Mêlé, quelques lointains ancêtres moldus


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de sa mère
| PATRONUS : Un Saint-Bernard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Prank ─ Marlene McKinnon Empty
MessageSujet: Prank ─ Marlene McKinnon Prank ─ Marlene McKinnon EmptySam 13 Avr 2019 - 16:24

« Rejoins-moi là où s’entraîne la chorale de Poudlard, après le couvre-feu. Il faut qu’on parle. Mary »

En soirée, alors que la majorité des élèves sont cloîtrés dans leurs dortoirs et que les couloirs, déserts, ne sont animés que par les ombres descendes des bougies suspendues à d’énormes lustres ouvragés. Marcus, à pas feutrés, erraient dans les couloirs du château tel une âme en peine. Dans sa poche, ses doigts effleuraient le morceau de parchemin qu’on lui avait transmis. Le bout de papier était l’objet de sa venue ici, de ses divagations nocturnes là où il ne devrait pas se trouver. A chaque croisement de couloir, Marcus attendait quatre à cinq secondes sans bouger, afin de s’assurer que personne ne vienne à sa rencontre. Il ne risquait pas grand-chose à part une remontrance tout au plus ; il n’était pas du genre à sortir tous les soirs alors le jeune homme se réconfortait en se disait que sa punition serait clémente. Lorsqu’elles n’étaient pas focalisées sur son éventuelle punition, les pensées du jeune homme étaient toutes tournées vers Mary. S’il était parfaitement conscient de ce qu’il ressentait à son égard, il ne pouvait s’empêcher de se demander ce qui la poussait à le convoquer si tard.

A cette heure de la journée, la salle de répétition de la chorale était un endroit désert perdu au milieux d’une dizaines d’autres salles inutilisées. De part et d’autre de la pièce, dans un chaos organisé, siégeaient des instruments de musique et des armoires pleines des partitions. Plus loin, dans le fond de la pièce, il y avait une petite scène en bois. La pièce était éclairée ; Mary devait déjà être là. Le jeune homme referma la porte de la salle derrière lui en faisait attention à ne pas la claquer. Il s’éclaircit la gorge, comme pour signaler sa présence à quiconque serait caché là, « Mary ? » fit-il simplement, sans se soucier de son volume sonore. On ne risquait pas de les entendre de toute façon, les environs sont aussi déserts à cette heure-là.

Spoiler:
 


Dernière édition par Marcus Barksdale le Ven 3 Mai 2019 - 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marlene McKinnon



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 978
| AVATARS / CRÉDITS : © praimfaya
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Prank ─ Marlene McKinnon Empty
MessageSujet: Re: Prank ─ Marlene McKinnon Prank ─ Marlene McKinnon EmptyVen 3 Mai 2019 - 9:19

La fin de la septième année poussait nombre de ses élèves à réviser studieusement après le couvre-feu, ceux que le printemps poussait au contraire à procrastiner se donnaient de galants rendez-vous. Marlene ne se trouvait pourtant pas gagnée par cette curieuse atmosphère, loin d’être collée comme un strangulot à son petit-ami ou à ses parchemins, elle méditait passivement à ses accomplissements à l’école … et tous lui paraissaient bien vain. La platine vinyle de la salle commune des griffons crachait une chanson de Carole King, l’élève se laissait inconsciemment bercer par les paroles. Only love is real, everything else illusion adding to the confusion of the way we connive at being alive. Tracing a line till we can define the thing that allows us to feel, only love is real …

Quelques heures plus tard, la porte de la salle de répétition de la chorale claqua derrière Marcus Barksdale, révélant cachée derrière, non pas Mary McDonald mais Marlene McKinnon. « JE LE SAVAIS ! » s’exclama-t-elle en pointant son doigt le plus accusateur vers son camarade. « Tu … es … amoureux … de … Mary ! » afficha-t-elle un large sourire avant de taper l’une contre l’autre les deux cymbales qu’elle tenait dans sa main en les assourdissant tous deux de son violent tintamarre. La révélation aurait sans doute été bien plus surprenante si le dit adolescent n’était pas déjà venu quérir des conseils auprès d’elle pour remporter le coeur de son amie d’enfance. Largement persuadée de ses plus malveillantes intentions à l’époque, elle l’avait gentiment envoyé rempoter des mandragores. C’est que Marlene avait déjà prêté son concours à James pour séduire Lily, quel beau fiasco ! La différence était que, depuis autant de temps, le serdaigle n’avait adopté rien sinon un comportement courtois et galant à l’égard de la jolie brunette. Il était peut-être temps qu’elle lui fasse don de ses connaissances les plus secrètes sur sa plus vieille amie pour qu’ils vivent heureux, se marient, aient beaucoup d’enfants etc.

______________________________
A CHANGE IS GONNA COME
The great challenge of adulthood is holding on to your idealism after you lose your innocence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus Barksdale



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 202
| AVATARS / CRÉDITS : Donald Glover aka Childish Gambino
| SANG : Mêlé, quelques lointains ancêtres moldus


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de sa mère
| PATRONUS : Un Saint-Bernard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Prank ─ Marlene McKinnon Empty
MessageSujet: Re: Prank ─ Marlene McKinnon Prank ─ Marlene McKinnon EmptyVen 3 Mai 2019 - 20:19

Sur ses gardes, le jeune Serdaigle avait progressé dans la salle de répétition, sans se douter un seul instant que le danger viendrait de derrière lui. Naturellement, il sursauta lorsque la porte claqua derrière lui, avant de se retourner vers Mar…lène. Le jeune homme accueillit la sorcière avec une certaine déception, visible sur les traits de son visage. Il croisa les bras puis fronça les sourcils. Marcus passa au travers de tout un panel d’expressions. Sa déception se transforma en colère lorsqu’il remarqua le ton moqueur de McKinnon, et sa colère se métamorphosa en surprise – teintée de panique – quand elle lui dévoila ses certitudes au sujet ses sentiments pour Mary. « Euh non, non, je ne suis pas du tout … amoureux de Mary » répondit-il en bredouillant et de toute évidence en train de mentir. « Et puis, qu’est-ce qui te fait dire ça ? » .  

D’un rapide coup d’œil, le jeune homme avisa la porte de sortie, farouchement gardée par une McKinnon dont Marcus ne saurait triompher par la force. Alors qu’il écoutait les réponses de la jeune femme, il sentait se refermer sur lui les griffes de la Gryffondor. Lorsqu’elle termina, il s’assit sur l’estrade qui servait de scène, soupirant. « Et maintenant que tes soupçons se sont avérés, tu comptes faire quoi ? » . A la manière d’un enfant, il croisa simplement les bras, se demandant à quelle sauce il allait être mangé. Son esprit devint le théâtre des pires scénarios possibles. Par-dessus tout, il redoutait qu’elle fasse part de ses sentiments à la concernée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marlene McKinnon



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 978
| AVATARS / CRÉDITS : © praimfaya
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Prank ─ Marlene McKinnon Empty
MessageSujet: Re: Prank ─ Marlene McKinnon Prank ─ Marlene McKinnon EmptyVen 7 Juin 2019 - 10:25

Marcus se défendait - se débattait même - face aux sentiments dont Marlene l’accusait, et un sentiment de compassion la gagna face à ce triste spectacle. La griffonne garda pour elle ses meilleurs verbes et se contenta de le fixer en fronçant les ailes sceptiques de son nez. « Tu passes beaucoup de temps à la fixer par-dessus tes bouquins d'intello… » finit-elle par admettre d’un ton désolé. Qui aimait se faire surprendre en train de contempler l’élu de son coeur avec des yeux de strangulots frits morts d’amour ? « Mais rassure-toi, Mary n’a rien vu ! - ajouta-t-elle précipitamment - Et c’est bien ton problème, Mary ne voit jamais rien ! Même quand Peter Pettigrow bave littéralement sur ses souliers … ».

L’amoureux transis s’assit sur l’estrade, et se rappelant des répétitions de la pièce Romulus et Julieta qui s’y étaient tenues, Marlene regretta que Marcus n’y ait jamais participé. Il aurait fait pour sûr un excellent amoureux éperdu ! Elle rangea les cymbales - leur son vibrait encore dans son oreille droite, ça ne pouvait décemment être un bon signe - et rejoignit son camarade pour lui faire face, les poings vissés sur les hanches avec détermination. « T’aider ! ». Quoi d’autre ? Son nom n’était pas Bertha Jorkins et sa fin n’était pas les ragots. « Ou plutôt te filer des tuyaux - temporisa-t-elle en retrouvant une certaine hauteur - je ne veux pas être tenue responsable d’un second fiasco et fâcher les dieux sorciers ». Elle s’était beaucoup trop investie pour aider James avec Lily.

______________________________
A CHANGE IS GONNA COME
The great challenge of adulthood is holding on to your idealism after you lose your innocence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus Barksdale



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 202
| AVATARS / CRÉDITS : Donald Glover aka Childish Gambino
| SANG : Mêlé, quelques lointains ancêtres moldus


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de sa mère
| PATRONUS : Un Saint-Bernard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Prank ─ Marlene McKinnon Empty
MessageSujet: Re: Prank ─ Marlene McKinnon Prank ─ Marlene McKinnon EmptyVen 7 Juin 2019 - 19:00

Le serdaigle fronça les sourcils – Peter Pettigrow. Lui aussi devait être particulièrement aveugle pour ne pas avoir remarqué le genre de sentiment qu’éprouvait le maraudeur envers Mary. En un instant, la flamme d’une jalousie s’embrasa chez Marcus qui ne pouvait s’empêcher de voir en Pettigrow un adversaire, un rival. Il les avait toujours trouvés proches, mais ne s’était jamais posé davantage de questions sur le sujet.

D’un coup, il porta son regard sur McKinnon. Un air dubitatif se dessina sur son visage alors qu’il eut un mouvement de recul. « Et pourquoi tu m’aiderais ? La dernière fois, ça te faisait bien rire de savoir ce que je ressentais pour Mary » . Ses paroles fusaient telles des balles de fusil ; il n’avait aucune confiance en elle. Il plissa les yeux, méfiant, avant de continuer. « Et pourquoi tu n’aides pas Pettigrow ? C’est un Gryffondor lui aussi … qu’est-ce qui me dit que tu ne vas pas me donner de faux conseils pour que Peter ait plus de chances ? » .

Le garçon se releva d’un bond, reprenant l’ascendant sur sa propre condition. Ses pensées étaient un duel constant entre méfiance envers Marlène et une envie profonde d’utiliser les conseils de la jeune femme. Il aimait Mary, il en était persuadé, et plus que tout au monde, il aimerait que ses sentiments soient partagés. Marcus était dans une impasse. En acceptant de venir ici, il s’était jeté dans la gueule du loup. Le serdaigle soupira en levant les yeux au ciel. « Bon, et c’est quoi, tes conseils, au juste ? » . En fait, il mourrait d’envie d’en savoir plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marlene McKinnon



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 978
| AVATARS / CRÉDITS : © praimfaya
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Prank ─ Marlene McKinnon Empty
MessageSujet: Re: Prank ─ Marlene McKinnon Prank ─ Marlene McKinnon EmptyLun 17 Juin 2019 - 15:30

Pourquoi aider Marcus ? Parce qu’il était gentil et honnête, deux qualités qui manquaient assurément à tout un tas d’autres garçons de leur école. Néanmoins peu désireuse de lui réciter une ode - fierté écossaise d’abord - Marlene préféra répondre à la seconde question plutôt qu’à la première. Pourquoi aider Marcus plutôt que Peter ? « Parce que je soutiens les causes désespérées - commença-t-elle prudemment en étant soucieuse de ne pas insulter son camarade de maison - mais pas si désespérées ? ». Peter était gentil mais était-il honnête pour autant ? Peut-être bien mais peut-être pas, dur à dire puisqu’il passait le plus clair de son temps à se cacher derrière James.

Un grand sourire égaya les lèvres de la blonde lorsque l’amoureux lui demanda des conseils, enfin ! Sa posture restait prudemment sur la défensive mais le fait était que la blonde se fichait bien ou non qu’il lui fasse confiance. Elle espérait simplement que sa plus vieille amie ne passe pas à côté d’un garçon qui s’intéressait à elle … pour une fois qu’il était doté de belles qualités. « Accroche toi à ton chapeau pointu, tu vas être époustouflé - fit-elle naturellement monter la tension - mais mon meilleur conseil, c’est d’être toi-même ! ». Un léger silence s’écoula qu’elle interpréta comme un silence sceptique. Conseiller à quelqu’un d’être soi même, c’était presque ne pas lui donner de conseil. Et pourtant … « Je sais que ça peut paraître anodin mais vous autres - désignait-elle le sexe faible en son entier - êtes souvent carrément lamentables avec ça ! ». James avec Lily, se remémorait-elle constamment le triste fiasco. Et pourtant, ne lui avait-elle pas délivré le même conseil ? C’était comme si tous les garçons de cet âge redoutaient de se faire railler en se montrant sincères, comme si les filles qu’ils appréciaient étaient moins importantes que de risquer leur petite popularité. « Si tu veux lui faire comprendre que tu t’intéresses à elle, je te conseille plutôt d’avoir pour elle de petites attentions que de grands discours ». Il semblait parfois à Marlene que Mary n’appréciait les mots que lorsqu'ils étaient couchés sur papiers dans d’excellents romans. « Mais n’en fais surtout pas trop, Mary se sent très vite étouffée dès que l’on envahit son espace personnel … et elle déteste ça ». Les deux griffonnes se connaissaient depuis qu’elles avaient l’âge de marcher et la plus grande avait eu tout le loisir de l’apprendre à ses dépends à une époque où les manquements se pardonnaient heureusement plus facilement.

______________________________
A CHANGE IS GONNA COME
The great challenge of adulthood is holding on to your idealism after you lose your innocence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




Prank ─ Marlene McKinnon Empty
MessageSujet: Re: Prank ─ Marlene McKinnon Prank ─ Marlene McKinnon Empty

Revenir en haut Aller en bas

Prank ─ Marlene McKinnon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Défi] [PM] 24h de Cataclysme
» MARLENE MOIRA HAYWORTH ♦ I used to shine bright like that diamond until that day.
» Marlene • A song of ice and fire
» Marlene R. Barclay [En cours]
» Marlène McKinnon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: La tour sud
 :: Les tours :: 
La tour d'astronomie
-