GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !

Partagez

Notre hache de guerre | GLINDA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 456
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Notre hache de guerre | GLINDA  Empty
MessageSujet: Notre hache de guerre | GLINDA Notre hache de guerre | GLINDA  EmptyMar 16 Avr 2019 - 22:09


Non, je n'irai pas !

Les bras croisés tel l'homme têtu qu'il avait toujours été, Shannon fixait son ami d'un regard aussi noir que le cratère d'un volcan au repos depuis mille an. Rien ne semblait transparaître de ses pupilles sombres, pas plus que de ses iris chocolats, car lorsqu'il avait décidé quelque chose, il s'y tenait.

Pourtant, dix minutes plus tard, il avait accepté. Par dépit.

Se rendre à un rendez-vous improvisé par deux amis ingénieux sans savoir l'identité de la personne en face - qu'il savait simplement être de sexe féminin, grande nouvelle ! - était typiquement le genre de situation que Shannon désirait profondément éviter, sachant toutes les débouchées possibles et imaginables. L'artifice de la rencontre le mettait mal-à-l'aise, car c'était comme si on le traînait par la peau du cou comme s'il était gamin. D'autant plus que cela lui donnait l'impression d'être un cas mille fois plus désespéré que ce qu'il semblait être. Mais apparemment la fille qu'il devait rencontrer était "absolument déterminée à le voir et serait ravie de faire sa connaissance" selon les mots de son pote. N'ayant pas envie de décourager une jeune femme pour le restant de sa vie, mais plutôt désireux de la dégoûter de lui, l'Irlandais, trois jours plus tard, se pointait au rendez-vous presque à l'heure indiquée - ses retards étaient légendaires et récurrents et personne n'y pouvait plus rien désormais - au Chaudron Baveur. On lui avait vaguement dit que la fille avait les cheveux châtains foncés - ou brun selon les yeux de la personne qui regardait - mais cela n'aida pas forcément le jeune homme de prime abord. Après avoir demandé au tenancier si une jeune femme n'attendait pas quelqu'un, ce dernier lui indiqua une table au fond du petit pub qui n'avait rien à envier aux autres pubs moldus. De dos, son regard parcouru ses cheveux lâchés négligemment et il vînt vaguement à l'esprit du jeune homme que cette jolie couleur lui disait quelque chose. Il ne se rendait pas compte à quel point il avait raison. Shannon parcouru les derniers mètres qui le séparait d'elle, mais le coeur battant de honte sembla s'arrêter net lorsqu'il découvrit le visage de son ex : Glinda Crook.

Mais qu'est-ce que tu fiches ici toi ? lâcha-t-il brusquement, avec toute la délicatesse qui avait toujours caractérisé ce garçon aventureux qui avait grandi sur un bateau.

Dire qu'il tombait dénues était un euphémisme, tant et si bien qu'il n'eut pas le courage de se rester debout et s'affala sur la chaise en face d'elle. S'il y avait bien une fille sur terre qu'il n'avait pas envie d'impressionner, c'était bien elle. Ni envie d'impressionner, ni même envie de voir, considérant la dernière fois où ils s'étaient parlés - disputés, plutôt. Car Glinda et lui avaient une histoire particulière que personne - vraiment personne - ne voulait entendre. Il se prit la tête dans les mains en lâchant un vague soupir défait, avant d'ajouter :

Ne me dis pas que c'est toi la fille qui serait si ravie et déterminée de faire ma connaissance...

(516)
Revenir en haut Aller en bas
Glinda Crook

Glinda Crook


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 332
| AVATARS / CRÉDITS : Shelley Hennig (#chevalisse)
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Du vomi.
| PATRONUS : Une pie.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Notre hache de guerre | GLINDA  Empty
MessageSujet: Re: Notre hache de guerre | GLINDA Notre hache de guerre | GLINDA  EmptyMar 16 Avr 2019 - 22:58

Un homme charmant qu'elle perdait à ne pas connaître. Un caractère qui s'accorderait tout à fait au sien. Et puis, tout de même Glinda, il était temps de sortir de l'hibernation sentimentale !
Voilà les paroles qui avaient obligé Glinda à se bouger les fesses ce soir au lieu de rentrer passer une soirée chez elle, très probablement en pyjama. Des paroles d'ami, à n'en pas douter.

Devait-elle à son tour préciser que le chaudron baveur n'était clairement pas l'endroit idéal pour trouver quelqu'un dont on ne connaissait rien, même pas le physique ? Ils auraient dû convenir, par l'intermédiaire de leurs amis, d'un code pour se retrouver. Porter une écharpe rouge par exemple, ou quelque chose du genre.

-Qu'est-ce que je te serre aujourd'hui ? lui demanda le tenancier du bar en avisant son air perdu alors qu'elle observait les clients, espérant tomber sur un beau gosse qui attendrait quelqu'un. De toute évidence, personne n'était dans cette situation et son rencard surprise n'était pas parfaitement ponctuel.

-Hmmm... Une bièraubeurre, pour le moment, ça ira très bien. Dis-moi, j'attends quelqu'un. Un brun, paraît-il. Est-ce que tu pourras lui dire où je suis installée ?

Et elle se dirigea vers le fond de la salle, son verre dans une main, et se décida pour une place qui tournait le dos à l'entrée : elle ne voulait pas être surprise en train d'espérer à chaque nouvelle arrivée.
Après quelques minutes d'une attente où elle se voyait déjà engueuler les entremetteurs à l'origine de cette soirée pour le lapin posé par leur soit disant sorcier parfait, elle distingua une ombre dans son champ de vision et se tourna pour découvrir l'homme tant attendu. Le sourire chaleureux qu'elle avait préparé disparut aussitôt.

Quelle ne fut pas sa déception quand son regard tomba sur Shannon.

-Rien qui ne te regarde, Shannon. J'attends quelqu'un, alors évite de rester ici, ton allure de troll pourrait le faire fuir...

Mais elle devina rapidement, grâce à l'air de l'homme et son installation sans grâce à la table, qu'il était celui qu'elle attendait justement. Brun, oui, ça collait. Elle croisa les bras sous sa poitrine, ne cachant pas son agacement à le voir s'installer malgré tout en face d'elle.

-Je suis en tout cas ravie de voir tout l'effet que je te fais... A moi on m'avait dit "brun très beau garçon, très charmant et avec qui on ne s'ennuie jamais". Je crois qu'une seule chose correspond.

Elle plongea le nez dans sa bièraubeurre pour en boire une longue gorgée. C'était lui qui était en retard, alors s'il n'était pas content, c'était à lui de partir !

______________________________
glinda crook
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 456
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Notre hache de guerre | GLINDA  Empty
MessageSujet: Re: Notre hache de guerre | GLINDA Notre hache de guerre | GLINDA  EmptyMer 17 Avr 2019 - 23:28


L'ironie du sort paraissait l'avoir touché en pleine face vu la tête de six pieds de long que Shannon tirait devant l'air de pimbêche de son ex. Cette maudite vipère ne se fit pas prier pour l'insulter de troll et tout le calme qu'il avait réussi à garder sembla s'évaporer lentement. Sans doute contrastait-il profondément avec Glinda, dont la peau blanche d'anglaise n'avait rien à voir avec celle beaucoup plus bronzée qu'il arborait après ses cinq semaines de vacances en Colombie. C'est qu'il y avait la trêve hivernale dans le championnat de Quidditch, qui durait deux semaines et Shannon avait justement posé ses vacances à la suite pour profiter d'une longue pause qu'il estimait bien méritée. Il s'affala sans grâce devant elle alors qu'elle le piquait à nouveau d'une provocation. Il ne lui fera certainement pas le plaisir de se lever pour partir. Maintenant qu'il était ici, il comptait bien lui pourrir la vie. Comme pour lui montrer qu'il n'allait pas s'en aller immédiatement, il fit signe au tenancier pour qu'il vienne prendre sa commande.

▬  Ils n'ont pas réussi à mentir sur toi, c'était sans doute trop dur pour eux de dire que tu étais jolie alors ils se sont abstenus répliqua-t-il de son verbe piquant une phrase à son attention, la déception est donc partagée, ma chère.

Vilaine fille ! Difficile d'imaginer que quelques années auparavant ils avaient été ensemble... Maintenant, ils ne pouvaient plus se voir en peinture et ils le faisaient remarquer. On pouvait dire que lorsqu'ils avaient été ensemble, ils avaient été un couple disons... Atypique. Toujours à se crêper le chignon à cause de leurs caractères impossibles. Ils étaient absolument incompatibles. Comment avaient-ils fini ensemble ? Bonne question, c'était absolument incompréhensible à chaque fois que l'arbitre y repensait - et croyez le ou non, il y repensait souvent. Non pas à regret, car il ne pouvait regretter pareille relation, mais c'était plutôt comme l'étrange résultat d'une expérience de laboratoire. Une provocation sur son désespoir amoureux aurait été mal venue considérant le sien. Il la détailla pendant quelques secondes d'un air mi-moqueur, mi-dégoûté, avant d'afficher un air narquois pour lui lancer :

T'es pas au courant que la bière ça fait grossir ? T'en a vraiment pas besoin lâcha-t-il en se tournant vers le tenancier pour ne plus la regarder - un repos des yeux, enfin ! - et afin de commander : Un pur feu, s'il-vous-plaît.

Il croisa lui-même ses bras sur son torse en regardant le tenancier repartir, avant de froncer les sourcils devant son ex. Mais vraiment, quelle probabilité pour se retrouver devant elle grâce à des connaissances communes ? Il avait vraiment un karma affreux. Et en plus, depuis qu'il était rentré, il regrettait vraiment l'Amérique Latine... Shannon pressentait qu'il aurait dû démissionner de son poste pour partir vivre là-bas, ça lui aurait évité de se retrouver face à ce visage de moustique encore une fois. C'est qu'il partait du principe qu'il l'avait assez côtoyé lorsqu'ils étaient ensemble pour ne plus avoir à la regarder jusqu'à la fin de ses jours. Pourtant on ne pouvait pas dire qu'il ne l'avait pas aimé. Au contraire, même ! Mais les aléas de la vie étaient ce qu'ils étaient, et il ne voulait plus rien avoir à faire avec elle désormais.


(548)
Revenir en haut Aller en bas
Glinda Crook

Glinda Crook


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 332
| AVATARS / CRÉDITS : Shelley Hennig (#chevalisse)
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Du vomi.
| PATRONUS : Une pie.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Notre hache de guerre | GLINDA  Empty
MessageSujet: Re: Notre hache de guerre | GLINDA Notre hache de guerre | GLINDA  EmptyJeu 18 Avr 2019 - 13:55

Glinda ne put s’empêcher de piquer un fard de colère.  
Elle n’était pas très douée quand il s’agissait de se disputer, d’envoyer des piques sanglantes à l’autre. Elle avait toujours trouvé Shannon bien plus doué dans l’art de la répartie et de la dispute. De son côté, dès qu’il commençait à toucher un point sensible, elle avait envie de se rouler en boule sous sa couette en retenant des larmes vexées. Ou encore pire, de lui crier qu’il était méchant gratuitement et qu’elle n’avait rien demandé… Même si elle avait aussi sa part de responsabilité.
Crispée, elle garda les bras croisés sous sa poitrine alors qu’elle l’écoutait l’asséner de ses critiques qui n’avaient d’autres buts que de la blesser. Elle érigea ses barrières mentales pour s’empêcher d’être touchée et leva les yeux au ciel.

« C’est sûr que te concernant, il fallait bien te survendre dès le départ pour que la fille ne fuit pas à ta simple vue. »

C’était vraiment des disputes de gamins : t’es moche ! Non c’est toi ! Non c’est toi le plus moche ! C’est celui qui dit qui est !
Non, définitivement, être avec Shannon ne lui manquait pas. Elle se portait bien mieux quand elle ne le voyait pas. Parfois, lors de moments de solitude, elle se prenait à repenser aux bons moments qu’ils avaient passés ensemble et à quel point elle aimait l’enlacer en se collant contre son dos et passer ses mains dans ses cheveux bruns. Mais ensuite, elle se remémorait comment les choses s’envenimaient presque systématiquement et leur dernière dispute qui avait mené à la rupture. Et alors, elle était bien contente de n’avoir eu aucun signe de vie de sa part et d’être toute seule dans son lit plutôt qu’à ses côtés.

« Je ne suis plus une adolescente qui manque de confiance en elle, Shannon. Essaie donc de trouver des attaques plus originales que mon tour de hanche ! »

En réalité, Glinda alternait les phases de grignotage compulsif et de régimes stupides inspirés de conseils de Sorcière Hebdo, les périodes où elle se disait qu’elle avait quelques kilo à perdre et les périodes où elle se trouvait très bien comme ça. Son poids avait toujours été un sujet sensible pour elle et encore d’actualité même après quatre ans loin l’un de l’autre.
Mais c’est qu’il commandait à boire, en plus, le gougnafier ! Il comptait vraiment rester ? Glinda se mordit l’intérieur des joues pour contrôler son agacement. Allons donc, un Whisky Pur Feu en plus. Elle aurait adoré voir ce qu’il aurait commandé s’il avait vraiment eu un rencard avec une totale inconnue. Elle attendit que le barman s’éloigne pour reprendre.

« Par contre, toi tu me sembles plus proche de l’alcoolisme que moi du surpoids. Tu sais que c’est une vraie maladie ? C’est à cause de ça qu’ils t’ont renvoyé, chez les tireurs de baguette d’élite ? »

Elle avait appris, elle ne savait plus comment, qu’il était devenu arbitre de Quidditch. Le souvenir de leur dernière dispute refit surface. Ses prises de risques inconsidérées étaient ce qui avait mené, en grande partie, à leur rupture.

Spoiler:
 

______________________________
glinda crook
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 456
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Notre hache de guerre | GLINDA  Empty
MessageSujet: Re: Notre hache de guerre | GLINDA Notre hache de guerre | GLINDA  EmptyJeu 18 Avr 2019 - 21:52


Glinda et Shannon, Shannon et Glinda : autrement dit, la paire d'immatures parfaite. Autant l'un que l'autre y allait de sa petite provocation pour blesser, ou ennuyer l'interlocuteur, parfois avec un odieux sourire provocateur... Comme celui qu'arborait le jeune homme devant la série de piques qu'il lançait à son ex petite amie. Avait-il été comme cela lorsqu'ils étaient ensemble ? Pardi ! Tous les deux, pendant les disputes, s'envoyaient des mots affreux et qui avaient à peine le niveau de ceux d'adolescents de treize ans. La réplique de la jeune femme aurait pu être acide si Shannon n'avait pas autant de répartie. D'un air satisfait, il haussa un sourcil :

Ah. Si on suit ta logique on peut légitimement dire que tu as donc des goûts discutables hein ?

A croire qu'ils avaient deux ans d'âge mental, bon sang ! Mais Shannon aura largement le temps de culpabiliser plus tard. De toute façon c'était toujours comme ça avec elle. Il la vexait, puis il culpabilisait parce que lui ne se vexait pas si facilement, mais se mettait en colère très vite - trop vite, diraient certains. Il voulait bien le concevoir, parce qu'il était au fait de son caractère insupportable. Ça lui avait coûté ses enseignements en art martiaux, son impulsivité maladive. Alors devant elle, l'Irlandais comptait bien se contrôler... Au moins un peu. Cette peste n'avait pas le droit d'avoir le dessus sur lui. Car si c'était le cas, il allait en entendre parler pendant des siècles, en fait, dès la prochaine fois qu'ils se croiseront - il espérait sincèrement qu'une fois sorti du Chaudron Baveur, il ne la verra plus jamais. Sauvageonne ! Il avait vraiment des goûts sacrément douteux quand il était plus jeune - pile ce dont il s'était moqué deux minutes avant en plus - se disait-il en la regardant attentivement piquer un fard. Elle n'avait jamais su contrôler ses joues et Shannon prenait un plaisir malsain à les voir s'embraser. Il se demandait toujours si elles n'allaient pas prendre feu.
S'il était bien timide avec la plupart des individus de sexe féminin, avec Glinda, il avait passé ce stade ridicule de navet en matière de femmes. Sans aucun doute qu'en sa présence, son léopard des mer qui lui servait de patronus se transformait-il en chihuahua agressif. Il montrait toujours les crocs avec cette fille, et vice-versa.

J'en conclu donc que tu as enfin abandonné ton abonnement à Sorcière Hebdo pour ne plus suivre la rubrique minceur ? releva-t-il avec son sourire malicieusement odieux.

Shannon la connaissait suffisamment pour savoir qu'elle n'avait rien arrêté du tout et qu'elle devait continuer ses grignotages compulsifs suivis d'une culpabilité rampante. Lui qui avait la constitution la plus avantageuse possible et imaginable - entendez qu'il était fin et sec comme une pique et pouvait manger ce qu'il désirait - se moquait souvent de ce problème chez son ancienne partenaire... Bien qu'à l'époque il ne le fasse pas ouvertement. En fait, il ne se moquait pas d'elle là dessus lorsqu'ils étaient ensemble, parce qu'il avait un cœur et qu'il savait que cela la blessait. Comme logiquement, le jeune homme tenait à elle à l'époque, il ne voulait pas la faire pleurer. Ou en tout cas pas là-dessus. Mais maintenant qu'ils étaient séparés, il comptait bien s'en donner à cœur joie. Rira bien qui rira le dernier.  Elle le relança justement là où ça faisait mal et ce fut à son tour de rougir... Vaguement. Quelques tâches apparurent sur ses joues alors que le tenancier revenait pour lui poser son verre devant lui. Il ne prit même pas la peine de le remercier comme son regard noir était résolument posé sur elle. Il avait envie de lui aboyer que cela ne la regardait pas. Mais ce serait admettre sa faiblesse. Se défendre aussi, serait admettre sa faiblesse. Alors il préféra la solution sans queue ni tête :

Ça te pose un problème ? aboya-t-il quand même en attrapant son verre - il devait vraiment passer pour un alcoolique profond - avant d'ajouter : je sais combien tu t'en faisais pour moi, j'ai fini par avoir de la peine en t'imaginant le visage ruisselant de larmes devant la rubrique nécrologique.

Il la sonda pendant de long instants de son regard sombre en ponctuant sa contemplation d'une lampée de whisky.

Et toi ? Tu couds toujours des serpillères à Gaichiffon ?

(729)
Revenir en haut Aller en bas
Glinda Crook

Glinda Crook


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 332
| AVATARS / CRÉDITS : Shelley Hennig (#chevalisse)
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Du vomi.
| PATRONUS : Une pie.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Notre hache de guerre | GLINDA  Empty
MessageSujet: Re: Notre hache de guerre | GLINDA Notre hache de guerre | GLINDA  EmptyVen 19 Avr 2019 - 19:17

Elle voulait à tout prix effacer cet air satisfait qu’il avait. Ce qu’il pouvait être agaçant, à croire qu’il savait tout, à se satisfaire des contradictions qu’elle lui sortait… Ca la rendait dingue ! Et puis lui aussi avait déclaré que dire d’elle qu’elle était jolie aurait été un mensonge.

« Une erreur de jeunesse… » se contenta-t-elle de répondre en haussant un sourcil.

Plutôt finir muette que de lui dire qu’il était tout à fait à son goût, surtout avec ce teint hâlé du gars qui revient de vacances alors que toi tu es blanc comme un cachet d’aspirine. Elle savait bien de toute façon qu’elle ne pourrait pas ébranler un seul instant la confiance en lui qu’il pouvait avoir. Il avait bien plus de pouvoir sur elle que l’inverse. Elle devrait frapper plus fort pour réellement le vexer, alors qu’elle prenait la mouche bien plus facilement.

« Exactement ! » s’exclama-t-elle en mentant effrontément, le regard fuyant. Elle voyait encore le hibou qui lui emmenait son numéro de la semaine, il y a deux jours à peine. Elle avait abandonné sa bièraubeurre dont la mousse commençait à disparaître mais décida d’en boire une gorgée, comme pour lui dire qu’elle se fichait totalement du fait que cette boisson hypercalorique soit composée en très grande partie de beurre.
Ce qu’il pouvait l’agacer avec ce petit sourire malicieux terriblement sexy mais en même temps insupportable. Ça lui donnait envie de lui arracher sa chemise et pas que de colère… Les disputes qui finissaient au lit, ça avait un petit côté attrayant à l’époque. Heureusement, la biéraubeurre était encore fraîche et le contact froid du verre contre ses paumes la ramena un peu sur terre, loin de ses pensées déplacées. En même temps, elle voyait bien qu’elle arrivait assez à le provoquer pour réveiller la colère en lui, qu’elle avait touché un point sensible en abordant le sujet de sa carrière écourtée de tireur d’élite.

« Haaan, c’est mignon, tu t’inquiètes de mes sentiments… » fit-elle semblant de gémir, faussement attendrie, avant de reprendre un ton cassant : « Tu m’en voudras pas mais de mon côté, je me suis pas trop inquiétée de savoir si tu étais encore en vie. »

Ce qui était totalement contredit par le fait qu’elle sache (et ait retenu !) qu’il n’était plus tireur de baguette d’élite. Il avait assez compté dans sa vie pour qu’elle ne souhaite pas sa mort, loin de là. Une part d’elle-même était même rassurée de savoir qu’il y avait peu de chance qu’il meurt dans l’exercice de ses fonctions. Il restait toujours né-moldu, ce qui était déjà un risque non négligeable d’une mort prématurée, de nos jours.
Mais la critique de son propre travail lui donna soudainement envie d’être celle qui mettrait fin à ses jours. Sa mâchoire se serra, tout comme ses mains autour de sa biéraubeurre, et elle respira fort par le nez pour garder le contrôle et ne pas lui envoyer son breuvage au visage. Et pour le coup, elle ne savait vraiment pas ce qu’elle aurait pu lui dire qui le blesse autant qu’elle était blessée dans son amour propre.

« Bravo… Toujours aussi classe, à ce que je constate… » répondit-elle l’air faussement impressionnée en hochant légèrement la tête de droite à gauche. « Merci de me rappeler que j’ai bien fait de te larguer… »

Elle n’avait pas besoin d’autant de négativité dans sa vie. Elle était très heureuse de ce qu’elle faisait aujourd’hui à Gaichiffon, et d’ailleurs même si tout n’était pas parfait dans sa vie, qu’elle avait une marge de progression, elle s’en satisfaisait très bien. Que Shannon reste bien loin de sa petite vie heureuse !

Spoiler:
 

______________________________
glinda crook
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 456
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Notre hache de guerre | GLINDA  Empty
MessageSujet: Re: Notre hache de guerre | GLINDA Notre hache de guerre | GLINDA  EmptyVen 19 Avr 2019 - 23:17


Il avait toujours eu envie de faire disparaître l'air de peste du visage de Glinda, même du temps où ils étaient ensemble. Car en effet, cela ne lui rappelait que trop bien leurs disputes récurrentes voire quotidiennes qui avaient logiquement menées à la dislocation de leur étrange union. Ils n'avaient vraiment rien à faire ensemble et Shannon ne regrettait pas vraiment leur rupture. Avait-il pleuré ? Surtout pas ! Un bizarre soulagement avait envahit son coeur avant d'être vaguement remplacé par un léger regret qu'il avait prit soin d'ignorer. C'est qu'après leur rupture, il s'était un peu remit en question, avant d'arriver à la conclusion que de toute façon, c'était elle le problème. Il la prit complètement de haut donc lorsqu'elle lui mentit presque ouvertement mais ne releva pas autrement qu'en levant les yeux au ciel. Bien sûr ! Le jour où elle cessera son abonnement à Sorcière Hebdo, Shannon sera Ministre de la Magie - et c'était pas pour tout de suite, soyons clairs ! Mais elle était mignonne avec son air de boursouf effarouché. Dire qu'il n'avait plus du tout de pensées déplacées pour son ex serait totalement faux. Il avait passé du bon temps avec Glinda tout de même, avant que ça ne dérape. Mais ces quelques idées quittèrent bien vite son crâne pour le faire voir rouge lorsqu'elle toucha astucieusement la corde sensible : son renvoie de la brigade des tireurs de baguette d'élite.

J'me doute bien ! grogna-t-il à son attention lorsqu'elle lui confia ne pas s'être inquiétée pour lui.

Shannon ne fit pas le lien entre l'information qu'elle avait retenu et la raison pour laquelle ils s'étaient quittés.

Crois pas que le Quidditch ce soit tranquille, l'affreuse. En plus tu râlais toujours pour ce que je faisais alors que je taisais la moitié des choses ! s'écria-t-il parce qu'il pressentait qu'ils allaient tous les deux remettre sur la table les motifs de leur rupture... A raison d'ailleurs, puisqu'elle continua, vicieuse créature en prétendant l'avoir plaqué.

Il afficha des yeux si ronds qu'ils devaient ressembler à deux vivets dorés. La mauvaise foi de cette fille était impossible. Toute la satisfaction de son attaque sur ce qu'elle faisait de sa vie professionnelle venait de s'envoler avec la rapidité d'un vif, justement. Elle avait plus de répondant qu'avant, lui semblait-il, ou alors c'était lui qui en avait perdu. La réflexion sur la classe encore, il pouvait ignorer. Mais qu'elle prétende l'avoir largué, ça non ! Il ne pouvait pas accepter cela.

Tu dis ça par orgueil je suppose ? demanda-t-il dédaigneusement, étonnant que tu m'aies largué alors que t'es celle qui a pleuré.

Ses yeux sombres semblaient avoir pris une teinte encore plus noire alors qu'il portait son verre à ses lèvres. Il en vida presque la totalité tout en le serrant correctement entre ses doigts. La fierté de Glinda était la meilleure chose à laquelle s'attaquer. Sauf que la sienne était tout aussi fragile que celle de son ex, et celle-ci ne le savait que trop bien. La tornade qui commençait à se créer entre eux risquait d'aboutir à des éclats de voix dans tout le petit pub sorcier.


(524)
Revenir en haut Aller en bas
Glinda Crook

Glinda Crook


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 332
| AVATARS / CRÉDITS : Shelley Hennig (#chevalisse)
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Du vomi.
| PATRONUS : Une pie.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Notre hache de guerre | GLINDA  Empty
MessageSujet: Re: Notre hache de guerre | GLINDA Notre hache de guerre | GLINDA  EmptySam 20 Avr 2019 - 23:18

C’est qu’il trouvait encore le moyen de se la jouer cool avec sa reconversion, même après que Glinda ait émis l’hypothèse que c’était sa tendance à boire un peu trop de whisky pur feu qui était la raison de son exclusion de chez la brigade magique des tireurs d’élite. Décidément, ce garçon était pleins de ressources et trouverait toujours à rebondir face aux piques acides de Glinda.

« Ca va, tu peux respirer, t’es pas la star montante du Quidditch, t’es juste arbitre. » temporisa un peu la jeune femme en levant les yeux, encore une fois, au ciel.

Elle ne voyait pas trop ce qu’il pouvait lui arriver de si terrible en étant maintenant arbitre. S’il était victime d’un cognard, la probabilité voulait plutôt que ce soit un simple accident et pas une vraie tentative de blesser ou tuer de la part d’un batteur. Puis, il y avait bien quelques années qu’aucun arbitre n’était mort pendant l’exercice de ses fonctions. Et qu’il se fasse casser un bras ou le nez, elle n’y aurait vu qu’une vengeance du destin, un coup du karma bien mérité pour Shannon.
Cependant, elle ne nia pas une seule seconde qu’elle râlait en effet à chaque fois qu’il racontait ses folles aventures de justicier de la baguette. Elle n’allait quand même pas s’excuser de s’être fait un peu de soucis pour son copain ! Ce qu’elle avait entendu à l’époque lui suffisait largement pour imaginer tout ce que recouvraient encore les secrets qu’il avait gardé pour lui. Le passé étant le passé, cela ne la confortait que plus de ne plus être avec lui.
Elle avait bien le droit donc, de s’arroger tout le privilège de dire qu’elle était celle qui avait mis un terme à la relation. C’était loin d’être la vérité, puisque tous les deux avaient été plutôt d’accord pour se séparer, même si leurs raisons différaient en partie. Mais bon, il fallait bien que quelqu’un ait initié la conversation en premier, non ?

« Pleurer ? Moi, pleurer ? Tu penses sérieusement que MOI, j’AI… pleuré ? Si j’avais pleuré, ça aurait probablement été DES LARMES DE JOIE ! » déclara-t-elle subitement en haussant le ton, le doigt pointé sur sa poitrine pour accentuer son étonnement.
Autour, quelques clients levèrent un sourcil étonné dans leur direction, mais Glinda les ignora proprement, tout comme le fait qu’elle était dans un endroit public où il était assez gênant de se donner en spectacle.
Alors oui, elle avait été triste de rompre avec Shannon, parce qu’au-delà de tous les points d’agacement qui créaient sans cesse des tensions entre tous les deux, il y avait toujours beaucoup de souvenirs plus paisibles ou du moins positifs de leur relation qu’il fallait mettre au placard… Des moments qu’ils ne vivraient plus… Et puis l’acceptation du fait que leur relation était un échec… Comme toutes les autres relations qu’elle avait vécues jusque-là. Et encore maintenant, alors qu’elle en était réduite à se rendre à un rendez-vous organisé par des amis, avec un inconnu !

« C’est sûr que monsieur-j’ai-un-cœur-de-pierre, lui, il n’a pas dû pleurer beaucoup ! Je ne m’étonne pas que tu sois encore célibataire, TU ES INSENSIBLE, SHANNON ! »

D’un geste, elle ramena sa bièraubeurre jusqu’à ses lèvres, la finit d’une traite et la posa brusquement sur la table. Au comptoir, le tenancier commençait à se demander si les deux n'allaient pas faire fuir ses autres clients...

______________________________
glinda crook
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 456
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Notre hache de guerre | GLINDA  Empty
MessageSujet: Re: Notre hache de guerre | GLINDA Notre hache de guerre | GLINDA  EmptyDim 21 Avr 2019 - 16:34


Shannon avait une fierté à protéger après avoir été lamentablement viré des tireurs de baguette d'élite. Huit mois, sept jours et dix-huit heures, ça avait été son temps au Ministère avant d'être renvoyé pour mauvais comportement. Il n'était déjà plus avec Glinda lorsque c'était arrivé et il se demandait bien qui avait pu lui dire qu'il avait été remercié. Alice, peut-être ? Mmh, ce devait être elle. Quoiqu'il en soit, qu'elle s'en serve contre lui donnait au jeune homme des envies de lui envoyer son whisky au visage. Mais n'était-il pas plus mature que cela ? A tout bien y réfléchir, sans doute pas. Elle le vexa en lui faisant très justement remarquer que son métier n'avait rien de particulier. Piqué dans son orgueil il croisa les bras sur son torse et répondit sèchement :

Je fréquente au moins du beau monde. Pas comme toi, somme toute.

En soit, son métier était moins risqué que celui qu'il avait un jour pratiqué. Il ne risquait pas de se faire tuer par un sortilège de magie noire, c'était certain. Mais selon les joueurs, on pouvait toutefois se demander ce qu'ils avaient dans le crâne. Qu'elle essaie de se retrouver entre deux cognards mal-placés, pour qu'ils en reparlent ! C'était certains qu'elle ne pouvait pas se faire étrangler par deux chiffons qu'elle était en train de coudre, elle !Lui ne comprenait pas qu'elle ne veuille pas d'aventures comme celles qu'il vivait pendant son quotidien de tireur de baguette. Après tout, c'était palpitant et à ses yeux, tout le monde devait avoir envie de faire pareil. Il ne lui venait pas un seul instant à l'idée qu'elle puisse considérer cela comme dangereux, alors que lui qui vivait l'action ne sentait pas le danger. Ainsi avait-il l'impression qu'elle exagérait à chaque fois qu'elle râlait et que cela débouchait sur des disputes. Ainsi avaient-ils mis fin à cette relation d'un accord plutôt commun finalement. Shannon ne voulait pas s'éterniser et se sédentariser alors que Glinda pressentait qu'on allait finir par le lui ramener dans une boîte déjà fermée. Néanmoins, sa petite provocation sur ses larmes fit monter de plusieurs décibels la voix de son ex, et cela l'agaça. Comme toujours. Même des années plus tard, la jeune femme avait encore un effet néfaste sur l'Irlandais qui sentait une sourde colère monter en lui. Les gens commençaient à les regarder alors qu'il mourrait d'envie de l'envoyer paître.

Vu la tête que tu tirais, t'étais pas heureuse ! s'écria Shannon, scandalisé par ce mensonge éhonté qu'elle lui servait pour conserver intacte sa fierté, t'as toujours été trop émotive !

Et elle lui répondit, fort justement, qu'il était insensible. Cela le laissa pantois tellement l'attaque de son ex était frontale. Il écarquilla encore les yeux de son air outragé de garçon vexé et se contenta, dans un premier temps, de tenir correctement son verre sans l'exploser.

HEUREUSEMENT QUE J'ÉTAIS INSENSIBLE PARCE QUE TU L'ÉTAIS ASSEZ POUR NOUS DEUX ! explosa-t-il à son tour en se levant brusquement.

La moutarde lui montait sérieusement au nez, avec ses accusations d'enfant pourrie gâtée ! Lui n'était bien sûr pas en reste, mais est-ce qu'il aurait admis ses torts ? Jamais ! Plutôt mourir demain que d'admettre qu'il avait tort devant l'horrible Glinda Crook.

Tu crois que t'es célibataire pourquoi, toi, hein ? Tu portes vraiment bien ton nom, escroc !

(562)
Revenir en haut Aller en bas
Glinda Crook

Glinda Crook


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 332
| AVATARS / CRÉDITS : Shelley Hennig (#chevalisse)
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Du vomi.
| PATRONUS : Une pie.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Notre hache de guerre | GLINDA  Empty
MessageSujet: Re: Notre hache de guerre | GLINDA Notre hache de guerre | GLINDA  EmptyMer 24 Avr 2019 - 19:27

Shannon dénigrait-il les clients de Gaichiffon ? Certes Shannon arbitrait des matchs de Quidditch qui opposaient des vedettes du sport sorcier, mais est-ce qu'il pouvait vraiment leur parler ? Pouvait-on vraiment qualifier ça de « fréquentations » ? Au moins, Glinda ne faisait « qu'habiller » des sorciers, mais la clientèle de la boutique pouvait totalement entrer dans la case « beau monde » ET Glinda leur parlait le temps de leurs essayages. Peut-être que Gaichiffon n'était pas aussi classe que Tissard et Brodette, mais elle ne vendait pas des serpillères comme Shannon se plaisait à le dire. De toute façon, quoi qu'elle dise, il croirait toujours que sa carrière (que ce soit tireur d'élite ou arbitre) vaudrait mieux que celle de Glinda, à laquelle cet âne ne comprenait rien.

« Tu sauras pour ta gouverne que la femme du ministre est venue au magasin, un jour ! » Elle se la jouait sans vergogne face à Shannon et son « beau monde ». Il n’empêche qu’elle aurait largement préféré le fréquenter une fois qu’il était devenu arbitre : peut-être qu’elle aurait pu avoir un autographe d’une célébrité du Quidditch !

Monsieur-j’ai-un-cœur-de-pierre sembla toucher justement en plein cœur face à la critique acerbe de Glinda. C’est qu’elle aurait presque culpabilisé d’avoir été si frontale avec lui, s’il n’avait pas été lui aussi blessant auparavant. Elle, elle assumait parfaitement d’être sensible. Quand il se leva brusquement, Glinda écarquilla les yeux en levant le menton vers lui, légèrement effrayé de le voir la dominer comme ça.

« HEUREUSEMENT QU’IL Y EN AVAIT UN DE NOUS QUI AVAIT DES SENTIMENTS DANS CETTE RELATION ! » hurla-t-elle en se levant à son tour, les yeux embués. L’avait-il jamais aimé ?! Elle, en tout cas, avait vécu leur histoire avec passion, comme elle vivait chaque événement de sa vie.

Il n’était pas forcément très grand et elle n’était pas non plus petite. Aussi, avec les petits talons qu’elle avait mis pour l’occasion (et quelle occasion !), elle n’avait que quelques centimètres d’écart avec lui. Assez pour avoir à lever légèrement les yeux, mais pas trop pour qu’il la domine vraiment de son corps.
Il avait baissé de ton quand il reprit la parole, mais les deux étaient toujours debout et tout dans leurs corps montrait leur énervement. Glinda s’accrochait au bord de la table comme si c’était la seule chose qui lui permettait de tenir debout et de retenir ses larmes. Aussi, quand l’insulte résonna à ses oreilles, Glinda ne put retenir son geste et la gifle qu’elle lui envoya claqua sèchement contre la joue du jeune homme. Les lèvres tremblantes, elle ramena sa main vers elle, choquée de son propre geste. Ses yeux catastrophés fixaient Shannon, avec un mélange de honte et de peur. L’escroc, c’était son père, pas elle, aussi l’insulte l’avait touchée vivement et blessée plus qu'aucun mot du garçon depuis qu'il s'était installé en face d'elle. Devait-elle fuir avant de recevoir la même gifle, ou pire encore ? Les clients et le propriétaire du bar la défendraient-ils si Shannon décidait de lui rendre la pareille ? Rare privilège d’être une femme que d'être plus facilement défendue face à la violence d'un homme…

______________________________
glinda crook
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 456
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Notre hache de guerre | GLINDA  Empty
MessageSujet: Re: Notre hache de guerre | GLINDA Notre hache de guerre | GLINDA  EmptyMar 30 Avr 2019 - 21:32


Shannon avait rencontré plusieurs joueurs de Quidditch et il avait même la chance d'être ami avec certains. S'il se sentait mieux seul que mal accompagné, le jeune homme n'avait cependant pas particulièrement de problème pour parler avec des gens qu'il ne connaissait pas, tant qu'ils ne lui plaisaient pas - et lorsque c'étaient des femmes, donc. Il s'entendait de ce fait très bien avec Kyrre qu'il adorait. Il avait quelques amis dans la league asiatique également et Glinda ne pouvait pas rivaliser, même pas avec la femme du Ministre :

Ouuuuh incroyable ironisa-t-il en levant les yeux au ciel.

Elle le gonflait comme elle ne l'avait jamais gonflé, cette sauvage anglaise. Mais elle ne savait pas tenir sa langue de vipère, tant et si bien qu'elle le poussa à se lever brusquement pour lui hurler de vilaines choses à la figure, à tel point qu'elle fit de même. Là, debout tous les deux, leurs yeux se renvoyaient des éclairs de rage qui poussaient la colère de Shannon à un tout autre niveau.

MAIS JE T'AIMAIS ! s'époumona-t-il, le visage rouge de colère.

N'avait-il pas toujours, au fond des sentiments pour elle qui expliqueraient la rage qu'il ressentait de se sentir dépeint de cette manière ? Ses relations avaient toujours été éphémères, mais intenses et celle-ci n'avait pas fait exception. Shannon était un homme passionné, c'était le mot. Tout comme Glinda. Peut-être que c'était pour ça que tout avait lamentablement échoué entre eux. Et s'il avait encore des doutes sur ses sentiments, la gifle violente qu'elle lui colla fit s'évaporer ses dernières pensées sur la question, sans pourtant évacuer sa colère. Bien au contraire. Il lui semblait qu'elle avait explosé sa jauge et tel un chien enragé, il avait envie de lui sauter à la gorge. En attrapant son verre, il avait bon espoir de ne pas avoir assez de force pour l'exploser et se contenter d'évacuer sa colère en le serrant fort. Mais la rage, ajoutée à l'humiliation de la gifle virulente et inattendue, sembla décupler sa force et son verre auparavant remplit de whisky pur feu explosa entre ses doigts, lui coupant profondément la main au niveau de la paume et des phalanges.

SALE GOULE ! explosa-t-il de la même manière en frappant son poids sur la table, POUR QUI TU TE PRENDS ?

Sans doute pouvait-elle lui retourner la question vu son odieuse attitude, mais il préférait laisser couler. La crainte qu'il voyait très bien dans les yeux de son ancienne partenaire ne le faisait absolument pas culpabiliser. Shannon avait toujours été un garçon impulsif se laissant guider par sa rage et sa colère qu'il ressentait toujours le besoin d'évacuer. Mais pas aujourd'hui. Pas avec elle. Déjà parce que c'était une fille, et parce qu'ils avaient du vécu tous les deux. D'une manière ou d'une autre, sans doute qu'il était encore attaché à elle. Il se décala alors que ses pieds écrasaient les débris de verre pour encore abandonner la bataille maintenant au lieux de franchir le point de non-retour. Si Glinda avait été un homme - Glindo - cette dispute se serait sans doute conclue par des coups de poings avant qu'ils ne soient rayés de la clientèle du Chaudron Baveur. Il retint de justesse une nouvelle insulte pour lui dire plutôt :

Tu m'excuseras, je n'ai pas de temps à perdre avec toi, face de troll.

Oups, en fait, il ne l'avait pas retenu, cette insulte. Shannon se détourna d'elle sans laisser la moindre pièce pour la laisser payer leur consommation. Aucune classe, pas gentleman, mais ça valait bien l'humiliation de la gifle qu'elle venait de lui coller.

(607)
Revenir en haut Aller en bas
Glinda Crook

Glinda Crook


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 332
| AVATARS / CRÉDITS : Shelley Hennig (#chevalisse)
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Du vomi.
| PATRONUS : Une pie.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Notre hache de guerre | GLINDA  Empty
MessageSujet: Re: Notre hache de guerre | GLINDA Notre hache de guerre | GLINDA  EmptyMer 8 Mai 2019 - 16:14

A quelques pas de leur conversation plus qu’animée, le tenancier du bar s’était approché, sûrement dans l’idée de leur demander de baisser le ton ou bien de continuer à se hurler dessus dans la rue. Mais Shannon et Glinda étaient bien trop concentrés sur leur dispute pour faire attention au pauvre homme qui voulait simplement éviter de perdre tout le reste de sa clientèle venue pour passer une soirée tranquille autour d’un verre.

Glinda ne savait comment prendre cette déclaration au passé. Avait-elle oublié les mots d’amour qu’ils s’étaient échangés ? En tout cas, les entendre aujourd’hui, même hurlés, lui donnait envie de retourner quelques années auparavant et de changer la manière dont les choses s’étaient finies entre eux. S’ils s’aimaient, pourquoi s’étaient-ils séparés ? Ne disait-on pas que l’amour était le plus important ? Elle le regardait, rouge de colère mais il avait toujours ce charme terrible qui l’avait fait craquer à l’époque.
Mais surtout, il y avait toujours cette impossibilité qu’ils avaient de communiquer sans finir par s’insulter. Les gifles, c’était tout de même un cas extrême assez rare, quoique tout à fait mérité. Elle ne pouvait pas prévoir qu’il allait exploser son verre et se couper avec.

« Je suis désolée… » souffla-t-elle, presque inaudible, culpabilisant totalement en voyant le sang de sa main. Et légèrement inquiète qu’il puisse lui rendre la pareille, sous le coup de la colère. Elle le regarda se décaler de la table qui faisait obstacle entre eux jusque-là, sans bouger d’un orteil.

Elle ne pouvait pas le laisser partir sans ajouter un mot alors qu’il l’insultait joyeusement ! Aussi, alors qu’il s’éloignait en direction de la sortie, elle lui lança :
« Je ne t’excuse pas de m’avoir fait perdre le mien, en tout cas ! »

Mais déjà il disparaissait et elle jeta un regard autour d’elle. La honte de s’être laissée aller à la violence avec l’homme qu’elle avait aimé la submergea et elle rougit un peu plus en voyant les regards des clients, pour certains très méprisants.

« C’est toi la face de troll…» grommela-t-elle alors à voix basse, sans plus aucune répartie, quand elle se rendit compte qu’elle avait leurs deux consommations à payer. « Grrr, je te déteste ! » Et le barman sembla hésiter à prendre ses paroles pour lui quand elle déposa les mornilles qu'elle devait sur le comptoir, avec un tout petit pourboire qui était loin de compenser la dispute et le verre brisé dans son pub.
Quelle bonne soirée gâchée dont elle avait hâte de reprocher le déroulé aux deux coupables qui les avaient réuni ici en toute ignorance de leur passé commun… Plus jamais elle n'irait à un rendez-vous arrangé par d'autres !

______________________________
glinda crook
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Notre hache de guerre | GLINDA  Empty
MessageSujet: Re: Notre hache de guerre | GLINDA Notre hache de guerre | GLINDA  Empty

Revenir en haut Aller en bas

Notre hache de guerre | GLINDA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Cheval de Guerre [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Underworld : Nouvelle ère [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Sahara [DVDRiP]Guerre
» [UPTOBOX] Dunkerque [DVDRiP]Guerre
» Croix de fer [DVDRiP]Guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1977-1978
-