GRYFFONDOR : 677 pts | POUFSOUFFLE : 304 pts | SERDAIGLE : 666 pts | SERPENTARD : 278 pts
C'est l'été sur ATDM ! Pour l'occasion, le cirque Arcanus a planté sa tente à Londres, pour tout l'été (plus d'explications ici). La partie Poudlard sera de retour dès le 1e septembre. D'ici là, bonnes vacances à tous !
Félicitations aux Gryffondor pour la coupe des quatre maisons !
Les anciens élèves, nouveaux adultes, n'oubliez pas de demander votre changement de statut juste ici !

Partagez

Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alice Londubat



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 114
| AVATARS / CRÉDITS : › Carey Mulligan
| SANG : › Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Empty
MessageSujet: Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY EmptyJeu 18 Avr 2019 - 11:54

Novembre 71

Six mois.
Cela faisait un peu moins de six mois qu’Alice avait eu son diplôme d’auror. Il prônait encore sur le mur du salon et elle semblait bien décidée à le laisser là. Tout compte fait, elle s’y plaisait bien dans son petit appartement londonien. Elle avait eu peur que le changement soit trop brutal à côté de Liverpool, sa ville natale. Mais c’était il y a trois ans. A présent, la jeune sorcière avait tout l’autonomie et la liberté dont elle avait toujours rêvé. Du temps de ses études, même si elle avait dû beaucoup travailler, Alice avait pu goûter aux joies étudiantes et des sorties nocturnes, cette sensation de se sentir invincible comme si rien ne pouvait l’arrêter. Tout ça pour oublier un peu Octave, aussi. Même si elle essayait de ne plus y penser, le garçon aux boucles blondes restait encore un peu dans sa tête. Il avait été son premier amour, sa première histoire. Et par lâcheté, il avait tout brisé. En un départ. Quelle couard celui-là.
Mais elle n’était pas là pour se morfondre. Dans son manteau peut-être un peu trop grand pour elle mais qui tenait incontestablement chaud en ce temps glacial, Alice attendait son ami de toujours. Son ami de toujours qui était toujours en retard.
– Bon, Mahony, qu’est-ce que tu fous ? grommela-t-elle dans sa barbe en enfonçant son menton un peu plus dans son habit de laine.  

Citation :
Carrément ridicule comme ouverture, je ferai mieux après  Honte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 120
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | chrysalis.
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Empty
MessageSujet: Re: Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY EmptyJeu 18 Avr 2019 - 23:30


Shannon venait d'avaler de travers sa biscotte en cherchant partout son pantalon. Il s'avérait qu'il l'avait mystérieusement perdu. En fait, il ne savait pas comment il était revenu à son appartement et il n'avait qu'une vague idée de ce qu'il avait fait la veille. Et la journée était déjà presque finie, fin d'après-midi ! Il avait dormi tout ce temps ? Et Alice qui lui donnait rendez-vous à dix-sept heures, elle pouvait pas dire dix-sept heures trente ? Il était déjà vingt-cinq ! Le jeune homme manqua de manger le sol en mettant son pantalon, se brossa irrégulièrement les dents en s'aspergeant le visage d'eau glaciale. Il attrapa sa baguette, sa cape et une fois certain qu'il ne rêvait pas et qu'il était bien habillé, il transplana pour le chemin de traverse. En fait, il arriva dans le Chaudron Baveur, avant de passer par l'arrière de la boutique pour se rendre dans l'Allée sorcière. Alice lui avait vaguement dit une adresse qu'il avait déjà oublié... Shannon avait été dans tellement de cafés différents que les noms avaient tendance à se mélanger dans sa tête. Elle pouvait être sûre qu'il allait avoir une heure de retard. S'il ne se prenait pas une gifle, il ne savait pas ce qu'il fallait. Le jeune homme déambula dans les ruelles en évitant les plus sombres, non pas par couardise mais parce qu'il savait que ce n'était pas un endroit malfamé où il devait aller. Finalement, il aperçu la jolie blonde devant une devanture où il ne s'était jamais arrêté. En fait, il faisait bien peu ses courses au Chemin de Traverse, il attendait de voyager pour aller le faire dans d'autres pays.

Pardoooon Alice vraiment arriva-t-il derrière son dos pour la retourner gentiment vers lui, j'ai euhm... Eu une soirée particulière hier soir.

En fait ce qu'il essayait difficilement de dire c'était qu'il avait une gueule de bois pas possible. Cela ne l'aidait pas à se souvenir de ce qu'il avait fait la veille. Mais au moins il était rentré à bon port.
Cela faisait une éternité qu'il n'avait pas vu sa meilleure amie. Il lui ouvrit la porte, comme dans l'unique espoir de se faire pardonner, et ils furent dirigés vers une table un peu reculée. Il enleva sa cape parce qu'il mourrait de chaud d'avoir ainsi déambulé dans les rues sorcières et en s'asseyant, il sortit de sa poche une petite boîte qu'il fit glisser vers la nouvelle Auror :

On s'est pas vu depuis que t'es diplômée, c'est-à-dire une éternité, alors voilà mon... regalo de félicitation ! claironna-t-il joyeusement.

Shannon parlait très mal l'anglais comme il avait grandi en écoutant et en parlant plusieurs langues différentes. De tels micmacs linguistiques étaient de ce fait tout à fait fréquent dans ses conversations, ce qui le rendait bizarre pour la plupart des gens. Sans parler de son accent étrange. Mais Alice restait Alice et il savait bien qu'elle n'était pas du genre à le juger pour ce genre de petits accidents. Le petit paquet qu'il lui proposait était rouge et venait tout droit de son pit-stop en Islande, parce que le jeune homme pensait toujours à lui ramener quelque chose de ses séjours à l'étranger. C'était sans aucun doute pour se faire pardonner de tous les risques qu'il y prenait.

(551)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Londubat



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 114
| AVATARS / CRÉDITS : › Carey Mulligan
| SANG : › Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Empty
MessageSujet: Re: Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY EmptyVen 19 Avr 2019 - 12:31

Alice connaissait Shannon depuis toujours, aussi longtemps qu’elle s’en souvienne. Enfin non, depuis Poudlard plus précisément. Mais c’était comme toujours pour elle. A l’époque elle était en première année, lui en deuxième. Il fallait dire que leur amitié avait été plutôt inattendue par le reste des élèves car l’Irlandais avait la réputation d’être un peu étrange auparavant. Alice le connaissait certainement mieux que quiconque. Elle le connaissait si bien qu’elle avait déjà prévu le fait qu’il soit en retard. Et même si elle le savait, cela l’énervait au plus haut point. Non pas parce qu’il était en retard, mais parce qu’il faisait froid. S’il y avait bien une chose à retenir, c’était de ne pas faire attendre une femme dans le froid.
La jeune sorcière entendit alors la voix et l’accent largement reconnaissable de son meilleur ami qui la retourna en sa direction tout en s’excusant. Le visage d’Alice s’éclaira d’un large de sourire tellement elle était contente de le voir. Tant pis pour le retard. Elle bondit sur lui et l’enserra de ses bras.
– Te voilà ! Tu m’as manquée ! Avant de le relâcher pour afficher une moue un peu dégoûtée. Par contre tu pues l’alcool, donc pour ta soirée particulière d’hier soir tu mens très mal.
En bon gentleman, Shannon lui ouvra la porte du Tsarducks et tous deux s’y engouffrèrent pour ne pas mourir congelé dehors une seconde de plus. La table qui leur furent proposée leur convint parfaitement et l’auror imita son ami en enlevant sa cape pour la poser sur le dossier de sa chaise. C’est alors qu’elle ouvrit grand les yeux, étonnée par le présent face à elle. Ça alors, si elle s’y attendait ! Il est vrai que son admission au sein du Bureau avait été six mois auparavant, mais jamais Alice n’aurait pensé que le sorcier s’en souviendrait encore. Après toutes ces années, il allait bien falloir qu’elle s’y fasse.
– Mais fallait pas ! s’écria-t-elle, toute contente. Wow, merci, c’est tellement gentil ! Qu’est-ce que c’est ? Attends, non, ne me dis pas, laisse-moi deviner.
La nouvelle auror entremêla ses doigts et posa son menton dessus, observant de loin le petit paquet rouge de ses yeux brillants couleur noisette. Que pouvait-il bien contenir ? Une pierre ? Un joyau ? Une farce ? Non, pour ce genre de célébration ce n’était pas le genre de l’ancien Gryffondor.
– Je vote pour un bijou, déclara-t-elle alors, plutôt confiante, même si elle ne savait pas encore duquel il pouvait bien s’agir.
Alice entreprit de l’ouvrir délicatement et fut émerveillée par la beauté de son présent. C’était tout simplement resplendissant. Cet argenté qui brillait à la lumière et ces formes quelque peu étranges. La sorcière le leva à hauteur d’yeux pour mieux l’admirer.
– C’est magnifique, souffla-t-elle, se doutant que ce bijou revenait de l’un de ses voyages. Ces formes… Elles veulent dire quelque chose ? Shannon ne l’aurait pas pris si ce collier était simplement banal.
Lui au moins n’avait pas disparu de la circulation même s’il partait en voyage. Il avait la décence de la prévenir, même de lui rapporter des souvenirs ou bien de les lui envoyer par hibou. Cela s’appelait le respect, et Alice était comblée de savoir que son ami en avait pour elle, tout comme elle en avait pour lui. Il l’avait beaucoup aidée à passer le cap à propos d’Octave. Ils étaient chanceux de s’avoir l’un l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 120
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | chrysalis.
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Empty
MessageSujet: Re: Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY EmptyVen 19 Avr 2019 - 22:17


Un franc sourire ne pu qu'égayer le visage de Shannon lorsqu'Alice le prit dans ses bras, de manière si spontanée et si sincère, comme bonne preuve qu'ils s'étaient manqués autant l'un que l'autre. Il avait beau être un garçon aux tendances solitaires, s'il y avait bien quelqu'un qu'il ne rejetait pas, c'était elle. Alice tenait un rang particulier dans son cœur de garçon sans port d'attache, et elle représentait sans doute une encre qui le maintenait à flot. La réflexion qu'elle lui fit sur l'alcool eut le don de lui réchauffer les joues, qui rougirent :

Ben écoute, j'en suis arrivé à la conclusion plus tôt que j'étais ivre hier soir... Mais je ne me souviens de rien du tout !

C'était la vérité pure et simple, Shannon avait fait un méchant black out. Il lui ouvrit la porte pour la laisser passer devant lui. La connaissant, elle avait été à l'heure et n'avait pas prévu son retard - alors même qu'elle y était habituée - et elle avait l'air d'un Mister Freeze devant le Tsarduck's. En retard toujours, mais absent jamais. Il ne viendrait sans doute pas à l'idée du jeune homme de poser un lapin à la jeune femme, non seulement parce qu'il avait peur de la gifle qu'elle allait lui mettre, mais aussi parce qu'elle ne le méritait pas... Et qu'il était toujours très impatient de la voir. Bien que la vie adulte ait eu tendance à les séparer petit à petit, Shannon avait toujours désiré garder contact avec l'ancienne Gryffondor. De ce fait, il la prévenait toujours de ses voyages, de ses aventures, mais un peu moins de ses rencontres, il fallait être honnête. Certaines rencontres méritaient d'être tues, à moins qu'elle ne lui pose des questions précises. Car avec elle, l'Irlandais était bien incapable de mentir.
Le présent qu'il fit glisser vers elle sembla lui faire immensément plaisir et Shannon ne put s'empêcher de la regarder avec un regard aussi impatient qu'attendrit. Il avait toujours aimé surprendre Alice. C'était probablement parce qu'elle était une des rares personnes sur terre à le comprendre, à ne pas le juger et à l'accepter tel qu'il était. Il se sentait toujours chanceux d'être son ami, et il n'avait jamais comprit comment on ne pouvait pas l'apprécier. Octavius avait été bien bête de partir, se disait-il toujours, avant d'arriver à la terrible conclusion qui était la suivante : il ne la méritait certainement pas. Il la regarda avec un grand sourire tandis qu'elle essayait de deviner, il mima le bruit d'une horloge comme si le petit paquet allait s'enflammer si elle ne l'ouvrait pas à temps.

Tu me connais plaida-t-il, éberlué qu'elle trouve ce dont il s'agissait.

Bien sûr, il pouvait s'agir de n'importe quoi. Shannon lui prenait toujours quelque chose selon ce qu'il trouvait qui lui correspondait le mieux. Il était tombé sur ce petit pendentif en Islande et il n'avait pas pu s'empêcher de se dire qu'avec sa réussite et son ascension comme Auror, cela ne pouvait que lui être utile. Le jeune homme suivit du regard ses doigts fins qui ouvraient délicatement le paquet qui cachait le petit pendentif protecteur islandais. Sa réaction agrandit encore son sourire alors qu'elle observait le bijou en lui posant des questions.

Oui, il vient d'Hoffell, en Islande l'informa-t-il doucement sans détourner son regard brillant, ces symboles sont issus d'anciens symboles protecteurs scandinaves, vikings, en fait. Libre à toi d'y croire ou non, mais je l'ai pris dans une communauté sorcière qui pratique l'ancienne magie.

Un serveur vînt à leur table alors qu'il finissait tout juste sa phrase et considérant son propre état, Shannon préféra largement opter pour une bièreaubeurre, tout ce qu'il y avait de plus soft. Mieux vaut prévenir que guérir lui avait toujours dit Léon. Il reporta son attention sur elle et ajouta :

Tu veux que je te le mette ?


(648)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Londubat



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 114
| AVATARS / CRÉDITS : › Carey Mulligan
| SANG : › Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Empty
MessageSujet: Re: Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY EmptySam 20 Avr 2019 - 17:34

Alice leva les yeux au ciel. Elle ne comptait plus les soirées  qu’ils avaient passé ensemble entre trois Bièraubeurres et une bouteille de Whisky Pur-Feu à se raconter leurs vies, du temps où leurs âges respectifs les ramenaient à Poudlard. A l’époque, les sujets de discussion étaient portés sur Octavius et Thelma, une jolie fille pour qui Shannon en avait pincé pendant longtemps. Beaucoup d’événements inattendus s’étaient déroulés depuis, et les choses avaient bien changé. Ils n’avaient plus cette même innocence, même si elle restait toujours au fond d’eux. Ou plutôt, qu’ils tenaient à garder. Dans un métier comme celui d’auror, la jeune McMillan tenait à garder l’esprit léger avant de finir étouffé par les grosses responsabilités que le Bureau devait avoir. Il était important, selon elle, de prendre un temps pour tout. Merlin qu’elle ne voulait pas finir trop rigide comme certains. Mais si Alice n’oubliait pas une chose de toutes ces années aux côtés de l’ancien Gryffondor, c’était bien le goût de la gueule de bois les lendemains de cuite.
– C’est la bouche pâteuse et la migraine qui t’ont fait tirer cette conclusion ? fit-elle avant de rigoler et de passer la porte gentiment ouverte par son ami.
Ils s’installèrent bien loin de l’entrée, là où le froid ne pouvait les attaquer. L’auror aimait beaucoup cet endroit. Chaleureux, une clientèle variée mais respectable et respectueuse, surtout fréquentée par les jeunes. La nouvelle auror ne savait pas si ce café avait ouvert depuis longtemps, mais cela allait changer du Chaudron ou des Trois Balais. On s’y sentait tellement mieux ici ! Reportant son attention vers l’Irlandais, Alice se rendit compte que cela faisait vraiment un sacré bout de temps qu’ils ne s’étaient pas vus. Du temps de ses études supérieures, les deux avaient essayé de se voir le plus souvent possible, mais compliqué avec la sorcière qui travaillait avec acharnement, d’ailleurs étonnant puisqu’on ne pouvait pas dire qu’elle s’était investie corps et âme pendant sa scolarité à Poudlard, d’où la surprise de son admission en tant qu’aspirant auror et de ses résultats aux ASPIC qui avaient été excellents. Mais pour une fois, Alice n’avait pas voulu réduire ses chances d’obtenir le poste dont elle rêvait et avait opté pour un peu de sérieux, même si personnalité et son fort caractère étaient souvent ressortis. Et cela avait payé, pour son plus grand bonheur.
Une réussite visiblement récompensée également par un joli présent de la part de meilleur ami. Son attention et sa bonté lui réchauffait le cœur. A chaque fois qu’ils se voyaient, Shannon avait toujours quelque chose à lui offrir, un objet de l’un de ses voyages. Alice avait un petit peu voyagé, mais était globalement restée en Europe. Elle était allée une fois en France, petite, avec ses parents, alors que son frère n’était pas encore né. Tout ce dont elle se souvenait était le goût du pain, trouvable nulle part ailleurs. Shannon, lui, avait pu explorer pratiquement tous les confins de la Terre, si ce n’était pas merveilleux !
– Tu me connais. Et c’était peu dire. Comme si elle l’avait fait ! Bon, peut-être pas jusque-là, mais Alice pouvait se demander quelle facette de lui elle ne connaissait pas déjà. La jeune sorcière l’avait vu sous tous ses états. Les pires comme les mauvais. Mais il était son ami et elle l’acceptait comme il était, même s’il avait été qualifié de bizarre par beaucoup de monde à Poudlard. Alice n’était pas du genre à faire confiance aux rumeurs.

Elle tenait le collier devant ses yeux, tout sourire. C’était peut-être une des plus belles choses qu’il ne lui ai jamais ramené. Un objet qui allait rester avec elle tout le temps, tous les jours. Pour lui rappeler qu’ils veillaient l’un sur l’autre. Et ses yeux brillèrent davantage lorsque Shannon lui expliqua la signification de ces formes. Une part d’elle, celle d’enfant, voulait y croire. Alors elle décida d’y croire. Après tout, la sorcière n’avait rien à perdre et dans la carrière qu’elle entamait, un peu de protection en plus ne pouvait pas faire de mal. Porter ce collier était comme porter une légende, accepter une vieille croyance qui les dépassait.
Tandis que son ami commandait une bièraubeurre, la charmante Alice, de sa voix joviale et dynamique, opta pour un chocolat chaud. Par ce temps glacial elle ne voulait pas de boisson trop fraîche. La question de Shannon fit apparaître ses fossettes au creux des joues lorsqu’elle était contente. Sans un mot, elle lui tendit le collier et se retourna en levant ses cheveux, le laissant faire. Ce qui était bien avec lui, c’est qu’il n’y avait pas d’ambiguïté. Ils pouvaient se comporter normalement sans craindre que l’autre ait des sentiments allant au-delà de la simple amitié. Cela avait toujours été ainsi.
Le bijou installé autour de son cou, l’auror se retourna et attrapa sa tasse bien chaude en soulevant délicatement son nouveau bien d’un air satisfait.
– Merci Shannon, il est parfait. Avant de le laisser tomber près de son cou et de regarder son ami. Alors ? Qu’est-ce que tu racontes de beau ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 120
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | chrysalis.
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Empty
MessageSujet: Re: Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY EmptyDim 21 Avr 2019 - 19:42


Shannon était un amateur de bon vin et de bon alcool, c'était le cas de le dire. Il n'accusait pas ses gènes comme certains de ses congénères pour se dédouaner, mais blâmait au contraire les gens avec qui il avait navigué toute sa vie. Inutile de préciser que les marins avaient un goût assez prononcé pour les alcools forts, et bien que son père ait longtemps lutté pour qu'il ne touche pas à une seule goûte de whisky, il avait du se rendre à l'évidence : à l'adolescence, son fils était intenable, et il n'avait pas le temps de le surveiller. Alors il avait fini par abandonner. Et le jeune garçon à l'époque s'était donné à coeur joie de boire boire et encore boire. Les effets indésirables qui suivaient la gueule de bois, il les connaissait donc plutôt bien. La phrase d'Alice ne le surprit pas comme ils avaient déjà largement partagé des bouteilles d'alcool ensemble. Shannon afficha donc un sourire en levant presque timidement les yeux au ciel. Sa réponse était donc claire.

Être au chaud était quand même mieux que d'être dehors, mais il avait l'habitude des basses température. La Russie avait des thermomètres qui descendaient bien bas et qui feraient sans doute s'évanouir la sorcière avec qui il comptait boire un verre. Du temps en Russie, Shannon en avait passé. Beaucoup. Il était même resté six mois dans le pays quand il était gosse, ce qui avait eu le don de lui faire parler couramment la langue de Léon Tolstoï. Pendant ce temps, son père était tout juste capable de dire "bonjour" et "merci". Shannon avait bien de la chance d'être doué pour apprendre les langues étrangères. Sa jeunesse y était pour beaucoup, il avait apprit la majorité des langues qu'il parlait aujourd'hui avant ses dix ans, et grâce à une pratique journalière et assidue. Bien entendu, avoir un russe dans l'équipage l'avait largement aidé à s'améliorer. Son russe avait été honorable après les six mois, largement suffisant pour survivre et se faire comprendre. Il l'avait peaufiné avec le temps. Au final, il était bien rare de voir le jeune homme en terre anglaise comme ce n'était certainement pas son pays préféré. Lui, il adorait l'Amérique Latine. Mais son petit séjour en Islande lui avait plu, et il avait été particulièrement amusé de voir les similitudes entre cette langue scandinave et les langues slaves qu'il pratiquait couramment. Le cadeau pour Alice résultait d'une tradition autant que d'une sincère volonté de lui faire plaisir. Elle avait été une de ses rares amies et une des rares filles à ne pas le fuir, même lorsqu'il avait bégayé comme un enfant de cinq ans lorsqu'elle lui avait parlé les quatre ou cinq premières fois. Une fois à l'aise, Shannon allait mieux et ils avaient tous les deux développés une étrange relation sans pourtant aucune ambiguïté. Pour lui qui se désignait comme étant un navet avec les filles, il était assurément très fusionnel avec Alice. L'irlandais lui attacha gentiment son pendentif autour du cou tout en souriant... Et il se retrouva blasé devant l'odeur délicieuse qui s'échappait du chocolat chaud de la jeune femme. Mince ! Il oubliait toujours que ce truc existait.
Shannon se plongea donc dans sa bière en écoutant la jeune Auror lui demander plus précisément de ses nouvelles. Un sourire mutin apparu sur ses lèvres et il eut bien envie de faire durer le suspens. Malheureusement, s'il y avait bien une fille à qui il ne refusait rien, c'était elle.

J'ai mon examen final pour devenir tireur dans six mois ! Je ne suis pas tout à fait certain d'être prêt avoua-t-il timidement.

C'est qu'il avait commencé ses études sur le tard comme il s'était amusé à repartir en mer avec des moldus dès sa sortie de Poudlard. En réalité, à la base, il ne voulait pas spécialement travailler dans le monde sorcier, car celui sans magie lui convenait tout à fait. Mais sous la pression de son père, il était revenu pour s'inscrire à l'université. Parcours déroutant pour un garçon qui était si empreint d'un désir de liberté.

Et je fréquente peut-être quelqu'un que tu connais... Ou peut-être pas ! s'amusa-t-il à la provoquer encore en levant les yeux au plafond.

Est-ce qu'il pouvait réellement dire qu'il fréquentait Glinda Crook ? Peut-être. En réalité, ils n'étaient pas vraiment ensemble, disons simplement qu'ils se tournaient autour et que ce petit jeu amusait bien un garçon tel que Shannon, qui avait autant besoin de contrôle.

Et toi alors ? Tes journées au Bureau se passent bien ? Tu leurs en fais voir de toutes les couleurs, j'espère ?


(774)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Londubat



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 114
| AVATARS / CRÉDITS : › Carey Mulligan
| SANG : › Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Empty
MessageSujet: Re: Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY EmptySam 27 Avr 2019 - 21:46

– J'ai mon examen final pour devenir tireur dans six mois ! Je ne suis pas tout à fait certain d'être prêt.
Alice sentait une pointe d’inquiétude dans la voix de son ami. Et pourtant, elle était sûre qu’il allait y arriver. Shannon avait travaillé dur pour en arriver là, elle voyait mal son chemin s’arrêter là. Si l’ancienne lionne l’admirait pour une chose, c’était bien ça : reprendre ses études après quelques années d’arrêt ne devait pas être très facile. Poursuivre ses études dès la sortie de Poudlard faisait comme une continuité, on n’arrêtait jamais de travailler et on gardait le rythme. Pour l’Irlandais, c’était un peu différent. Mais en même temps, il avait voyagé dans tellement de pays ! Ça en valait vraiment la peine, même si Alice ne savait pas si elle aurait eu le même cran de tout arrêter pour partir à l’aventure, même si elle adorait ça. Oh, elle pouvait se dire que son propre métier était une continuité d’aventures chaque jour – ce qui était un peu le cas, entre nous.
– Mais bien sûr que si tu l’es, le rassura la nouvelle auror du mieux qu’elle put. Si tu ne réussis pas, alors personne ne peut ! Et dis-toi que quand t’auras ton diplôme, on pourra peut-être partager des missions ! Des fois, les différents services de la Justice travaillent ensemble pour être plus efficaces.
Cela n’était encore jamais arrivé depuis que la sorcière avait été diplômée, mais quelques-uns de ses aînés lui en avaient déjà parlée. C’était, à ses yeux, une superbe idée. Non seulement parce que le Bureau était en sous-effectif et que des sorciers compétents n’étaient jamais de refus, mais surtout parce que le duo de Gryffondor allait pouvoir être réuni ponctuellement. Et c’était une très bonne nouvelle !
Cependant, son meilleur ami attira son attention. Ou plutôt, laissa durer le suspense. Il fréquentait quelqu’un ? Qu’elle connaissait peut-être de surcroît ? Il ne pouvait pas la laisser ainsi sans rien rajouter, Alice était persuadée qu’il avait fait exprès d’en dire peu pour qu’elle le harcèle par la suite. Il n’y avait que lui pour agir de la sorte.
– Dis-moi qui c’est, dis-moi qui c’est ! répéta-t-elle les yeux brillants et grands ouverts. Elle n’était jamais plus éveillée que dans les moments comme ça.
Mais l’Irlandais ne satisfit pas ses désirs et retourna vers un sujet beaucoup plus sérieux. L’auror esquissa une légère moue, peu convaincue. Néanmoins, elle lui répondit quand-même. Ils se voyaient tellement peu qu’il fallait qu’ils prennent le temps de s’échanger des nouvelles.
– Plutôt bien, même si la paperasse devient un peu ennuyante à la longue, raconta Alice en se grattant l’aile du nez. Après on a une super équipe, même si je vois bien que certains hommes ne sont pas convaincus de la présence féminine au sein du Bureau. Mais je me dis que si Raven est arrivée à se faire respecter, alors moi aussi je le peux ! se reprit la sorcière d’un ton assez déterminé en faisant référence à l’une de ses collègues dont elle avait déjà parlé à Shannon et qui avait réussi à se faire sa place en prouvant à tout le monde à quel point elle était une acharnée du travail. D'après ce qu'elle avait entendu dire, l'auror cherchait à rendre justice à son défunt mari... Mais elle avait gagné le respect de ses pairs. Néanmoins, Alice avait la chance d’avoir le soutien d’Alastor, ce bon gros nounours. Il était un auror très respecté, et même si tous deux se chamaillaient depuis qu’elle avait été sous sa tutelle, ils savaient tous deux à quel point ils s’appréciaient. Avoir son soutien était une aide plus que bienvenue.
– Mais, fit-elle cependant en levant l’index et en se rapprochant, un sourire malicieux jusqu’aux oreilles, dis-moi en plus sur cette fille.
Il n’allait pas passer au travers des mailles du filet, non mais oh.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 120
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | chrysalis.
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Empty
MessageSujet: Re: Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY EmptyMer 1 Mai 2019 - 17:08


Shannon n'avait jamais été un grand travailleur, en fait il avait outrageusement tendance à se reposer sur ses lauriers pour ne pas avoir à ouvrir un seul bouquin. Être plus vieux, et à l'université, n'avait rien changé à ce trait de caractère qui aurait pu lui bouffer la vie s'il n'avait pas été si vif d'esprit. Un esprit de Serdaigle pour un tempérament de Gryffondor, cela définissait assez bien ce jeune homme aventurier, mais très intelligent. Au grand désespoir de ses professeurs qui n'attendaient souvent que ça de lui faire une réflexion sur sa manière d'être. Malheureusement pour eux, ce n'était pas vraiment arrivé. Alice, toutefois, n'était pas du genre à laisser des gens le rabaisser ou à le laisser se rabaisser lui-même. Ce n'était certes pas son genre à lui, mais un manque de confiance pouvait parfois effleurer sa raison d'être. Néanmoins, toute la foi et l'optimisme qu'elle plaça dans sa voix suffit à le rassurer, parce qu'Alice était comme ça.

Toujours les mots justes toi, hein ?

Il aurait pu lui dire "merci de croire en moi", ou bien "tu es la meilleure". Mais ce n'était pas franchement son genre et pourtant, sa phrase sonnait comme un remerciement sincère à son soutient. Elle était déjà diplômée, elle. Alice n'avait pas fait comme lui, elle n'avait pas quitté le pays dès la sortie de Poudlard pour repartir vivre parmi les moldus, comme un moldu. Elle avait été à l'université, elle avait étudié longtemps. Lui était arrivé presque lorsqu'elle était partie. Il avait peut-être au fond l'impression d'être en retard, d'être bizarre. Bien que ce ne fut pas l'intention de la jeune femme qui ne l'avait jamais vu ainsi. Shannon le savait parce qu'il la connaissait aussi bien qu'elle le connaissait lui. Et c'était très précisément parce qu'il la connaissait bien, qu'il laissa planer un outrageux suspens sur la personne qu'il fréquentait... Ou allait fréquenter dans un futur proche. Alors il lui fit un clin d’œil en passant à un autre sujet. Il comptait bien, pour une fois dans sa vie, lui tenir tête. Au moins un petit peu, pour avoir le plaisir de la voir sautiller sur sa chaise avec sa joie si naturelle et presque infantile. Il prit une gorgée de sa bière en l'écoutant parler, sincèrement intéressé par tout ce qu'elle pouvait avoir à dire. S'il s'ennuyait vite des longs discours et des belles paroles, Shannon ne s'ennuyait jamais d'entendre Alice parler. Comme s'ils étaient ensemble alors qu'ils n'avaient absolument aucun sentiment autre qu'amical l'un pour l'autre. Lui-même avait longtemps jeté son dévolu sur Thelma avant de se rendre à l'évidence en quittant l'école, pendant qu'Alice fréquentait Octavius.

Bien sûr que tu peux ! appuya-t-il en hochant la tête, tu peux botter le cul de tous ces misogynes les yeux fermés si tu veux. Qui sait, peut-être qu'un jour tu seras directrice du bureau ? A moins que tu ne sois trop tôt vieille et gâteuse.

Bien entendu, Shannon ne se rendait pas compte de la terrible prophétie qu'il venait de formuler d'un ton plaisantin. Car après tout, qui pourrait imaginer que sa meilleure amie allait finir de la manière dont tout était prévu ? Personne. Alice reporta bien trop vite l'attention sur les fréquentations de son meilleur ami, qui se contentait de sourire d'un air affreusement amusé.

▬ Et toi alors ? Tu fréquentes personne ? Un nom pour un nom, voilà mon prix !
s'exclama-t-il en lui tendant la main malicieusement pour qu'elle scelle leur accord en lui tapant dedans.


(586)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Londubat



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 114
| AVATARS / CRÉDITS : › Carey Mulligan
| SANG : › Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Empty
MessageSujet: Re: Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY EmptySam 11 Mai 2019 - 23:01

Le visage d’Alice s’illumina d’un sourire.
– Toujours !
La jeunesse et la joie de vivre de l’auror avaient le don d’apporter un rayon de soleil dans la vie de quiconque la côtoyait. C’était sa force, et à vrai dire elle ne se posait même pas la question de savoir si ce qu’elle allait dire pouvait rendre heureux ou pas, sa franchise se suffisait à elle-même. Elle était lumineuse sans vraiment s’en rendre compte, et même si les hommes de la vieille école du Bureau ne s’en apercevaient pas encore, Alice faisait partie de cette génération qui avait apporté un brin de fraîcheur au sein de ce service. Il était temps. Le Bureau recrutait l’élite des sorciers, la crème de la crème, mais cette cerise sur le gâteau ne se trouvait pas à chaque coin de rue. Ils étaient en sous-effectif et cela se savait plus ou moins depuis longtemps. Chaque recrue était la bienvenue, mais ils tâchaient à ne pas baisser les exigences sous prétexte de vouloir combler les places vacantes. Des morts inutiles à cause de trop grosses incompétences n’étaient pas vraiment le souhait des plus hauts. Ni même des Aurors tout court. Les tuteurs faisaient bien attention à cela ; dès qu’ils jugeaient leur aspirant trop faible, il y avait aussitôt reconsidération de choix de carrière. Mais cela arrivait rarement, la sélection étant très rude dès le départ. En général, ceux qui parvenaient à faire leur stage au Ministère avaient des chances d’aller au bout de leur parcours. Ce n’était pas facile car le concours de sortie était des plus difficiles, mais peu rebroussaient chemin après leur année d’alternance. Donc si O’Mahonny était parvenu jusque-là, c’était sans aucun doute qu’il allait attraper son diplôme les doigts dans le nez. La jeune adulte était confiante.
Elle esquissa cependant une petite moue. C’était la spécialité irlandaise que de faire durer le suspens comme ça ou bien ? Néanmoins elle répondit à sa question – bon, aussi parce qu’Alice la trouvait drôle. Peut-être pour ça que la sorcière pouffa de rire.
– Moi, cheffe des Aurors ? Tu veux rire j’espère ? Non, ce genre de responsabilités, c’est pas fait pour moi, surenchérit-elle en faisant un geste de la main comme pour dire de laisser tomber.
La sorcière ne se considérait pas comme charismatique ou ce genre de choses, elle sortait tout juste de l’école et voulait juste que son travail se passe bien tout en pouvant y trouver une sorte d’épanouissement – ce qui était déjà le cas. Travailler en équipe, elle aimait bien, mais diriger une équipe ? C’était encore autre-chose et l’ancienne Gryffondor ne savait pas si elle pouvait en être capable. Peut-être plus tard ? Une petite équipe lors d’une mission, pourquoi pas. Tout un service ? Elle n’y songeait même pas. Alice n’avait pas la même prestance de certains.
Et voilà qu’il répondait à sa question par une question ! Il le faisait exprès, ce n’était pas possible. C’était bien parce que c’était lui. Elle claqua la langue, faussement agacée. En vérité, la jeune auror ne fréquentait personne. Personne… Pour le moment. Il y avait bien cet homme du Bureau qui était plutôt mignon, très gentil et carrément drôle, mais il s’entendait bien avec tout le monde et pas sûr qu’elle lui plaise.
– Il y a bien quelqu’un qui retient mon attention, avoua-t-elle avec franchise – contrairement à lui ! – en touillant sa petite cuillère dans sa tasse. Mais rien ne me dit que je l’intéresse. Il attendait un prénom. Elle sourit et le regarda subitement. Son prénom commence par un F. Bon, toi, c’est qui ? Elle mourait d’impatience de le savoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 120
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | chrysalis.
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Empty
MessageSujet: Re: Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY EmptyDim 12 Mai 2019 - 21:50

La personnalité si belle et douce d'Alice contrastait tellement avec celle beaucoup plus rustre de Shannon que l'on pouvait facilement se demander comment ils pouvaient être amis. Et pourtant ! Les deux jeunes gens avaient tôt faits d'être inséparables, et fusionnels. Pour quelqu'un comme lui qui n'arrivait que très peu à s'approcher des étranges créatures qui composaient le sexe opposé, avec Alice tout avait été naturel. A tel point que l'Irlandais avait fini par se dire que la prochaine fille avec qui il aurait une telle proximité serait forcément celle qui allait partager sa vie. Et pour l'instant, on ne pouvait pas dire qu'il l'avait vraiment trouvé. Avec Alice, il ne lui était jamais venu à l'idée de quelque chose de plus. Sans doute avait-il été un peu jaloux qu'Octavius l'accapare à l'école, parce qu'il avait une relation un peu exclusive avec la Gryffondor. Une de ses seules amies. Une des rares personnes à accepter sa présence sans se demander s'il n'allait pas faire exploser quelque chose, ou s'il n'allait pas mettre le feu à la nappe. Alice n'avait pas eu ce genre de préjugés et rares étaient ceux qui avaient laissés le jeune aventurier rentrer dans leurs vies. Pour Shannon qui était un être assez solitaire, ce n'était pas forcément un problème. Mais il ne perdait pas de vue qu'il avait aussi besoin d'amis. Comme elle. Aussi vouait-il une foi inconsidérée en la jeune femme. Il était persuadé de ses réussites et était prêt à la supporter dans toutes ses entreprises. Jamais il ne lui serait venu à l'idée de lui tourner le dos. Même si elle faisait quelque chose de terrible - et le jeune homme était persuadé qu'elle n'en était pas capable - il ne pourrait pas la laisser tomber. L'ancien tireur de baguette d'élite était bien trop attaché à elle. Alice était ce qui se rapprochait le plus de sa famille sorcière. Lui qui avait grandit parmi les moldus avait surtout des amis et des proches qui ne connaissaient pas l'existence de son monde. Pouvoir parler librement de cela avec quelqu'un que l'on aimait, c'était nécessaire et important.

Je suis certain que tu ferais une bonne cheffe pourtant répondit Shannon, le regard brillant, tu es compréhensive. Tu n'aimes peut-être pas les responsabilités, mais tu sais les prendre. Tu sais écouter et tu es raisonnable. Ne sont-ce pas des qualités ce qu'ils recherchent ?

Il avait, à son égard, une foi indéfectible. Alice pourrait devenir Ministre de la Magie que cela ne l'étonnerait même pas. Il ne voyait chez elle que des qualités alors qu'il se fourvoyait sans doute. Car personne n'avait que des qualités et que des défauts. Ce n'était pas possible. Mais force était de constater que les défauts de la jeune femme étaient souvent les mêmes que les siens. Comme leur côté tête brûlée qu'ils partageaient tous les deux. Ainsi que leur malice. Mais était-ce un défaut ? Devant l'air faussement vexé de la jeune femme, Shannon ne pu s'empêcher de s'étrangler d'un rire. La franchise de sa meilleure amie ne le surprit pas plus que cela et réveilla au contraire son intérêt. Il l'écouta sans broncher, l'air concentré, le mouvement pour boire dans sa pinte suspendu comme si le temps entre eux s'était arrêté. Il n'avait aucune idée de qui cela pouvait bien être.

Mmh. Je flirte peut-être un peu avec une fille qui est un peu plus vieille que toi, de trois ans. Tu l'as connu à l'école, me semble-t-il. Et non, ce n'est malheureusement pas Thelma.

Il préférait anticiper la question. Thelma, ça avait été son amour de jeunesse qui n'était pas réciproque. Sa maladresse maladive avec la gente féminine avait détruit tous ses plus beaux espoirs de séduire l'amie de Glinda Crook, qu'il voyait de temps en temps, de manière sporadique et non sérieuse pour l'instant. Pour la belle Greengrass, Shannon aurait tout fait. Mais elle n'était pas intéressée et il s'était fait une raison, malgré lui et à cause de lui.

Tu ne peux pas savoir si tu l'intéresses si tu n'essaies pas de te rapprocher de lui... lui fit-il remarquer en buvant enfin dans sa pinte, avant d'ajouter : il travaille avec toi ?


(699)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Londubat



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 114
| AVATARS / CRÉDITS : › Carey Mulligan
| SANG : › Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Empty
MessageSujet: Re: Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY EmptyLun 13 Mai 2019 - 14:09

Alice haussa les épaules, dubitative. Elle ne se sentait pas l’âme d’une chef. Certains étaient faits pour ça, d’autres non. La sorcière se considérait comme étant dans la seconde catégorie, sûrement parce qu’elle n’était qu’au début de sa carrière – qu’elle espérait longue – et qu’elle ne se sentait pas encore légitime pour réclamer cette position. La tête brûlée qu’était l’ancienne Gryffondor avait un minimum le sens des réalités, et puis elle ne voulait pas se mettre la pression dès le début. Déjà que son travail n’était pas des plus faciles, si en plus de ça elle s’incombait de responsabilités trop lourdes à porter pour son âge… La confiance de Shannon était inébranlable et l’auror savait qu’elle pouvait compter sur lui à tout instant – même quand il était en voyage – mais ses espoirs portés en elle étaient parfois un peu trop… optimistes ? Et pourtant, rien ne s’était jamais passé entre eux. Il était un peu comme le grand-frère qu’Alice n’avait pas eu, et la blonde ne voulait pas changer d’un poil cette relation qu’ils avaient construit durant des années.
– Ils recherchent quelqu’un d’expérimenté, finit-elle par répondre même si, au fond, elle savait pertinemment que tout, sauf une femme. Elle espérait vraiment que les mentalités allaient changer, même si inclure le sexe féminin au sein du Bureau était déjà un pas énorme.
Mais la jeune femme n’avait pas perdu le Nord, loin de là. Ce que son meilleur ami lui disait, elle le retenait. Non mais pour qui la prenait-il ? Il lui disait qu’il fréquentait quelqu’un et pensait vraiment qu’Alice McMillan allait lâcher l’affaire ? Hors de question. Des filles, il en avait rencontré beaucoup pendant ses voyages. Des colombiennes surtout – elle avait dû lui tirer les vers du nez pour avoir ces infos – mais avec qui ça n’avait pas bien marché. Mais là, pour qu’il accepte de lui en parler plus ou moins de son plein gré, c’était qu’il devait tenir quelque chose d’un peu plus sérieux que d’habitude. Mais avec lui, c’était toujours pareil évidemment. Info contre info. Il tenait vraiment à jouer à ce jeu-là ? Soit, elle avait l’habitude. Et puis, pour le moment, elle n’avait rien de concret alors peu importe ce que la sorcière disait, le contraire pouvait tout aussi bien arriver dans les mois qui allaient suivre.
Elle plissa les yeux pour réfléchir. De trois ans son aînée ? Qu’elle avait rencontré à Poudlard. Il y en avait plein, Shannon n’aidait pas… Puis il parla de Thelma. Pourquoi donc mentionnait-il Thelma ? Est-ce qu’Alice aurait pu la confondre ? Certainement, mais avec qui ? Elle se gratta la tête en regardant son verre. Pas facile.
– Je réfléchis, déclara-t-elle ce qui semblait pourtant être évident.
Shannon enchaîna vite sur ce fameux collègue qu’elle appréciait plutôt bien. Frank de son joli petit prénom. Après Octave, elle avait mis du temps avant de s’intéresser à quelqu’un d’autre. Même s’il l’avait abandonnée, ressentir quelque chose pour une autre personne aurait été synonyme de trahison à ses yeux. Mais l’auror apprenait peu à peu à vivre pour elle. Un sourire un brin rêveur effleura ses lèvres.
– Pas encore, fit-elle, mais je l’ai aperçu plusieurs fois au Bureau lors de mes années d’étude. Je pense qu’il ne sait même pas qui je suis, ajouta-t-elle dans un soupir de faux désespoir dramatique.
Soudain, une petite lumière s’alluma dans sa tête. Non… Impossible ! Alice se rapprocha de lui, les yeux pétillants. Elle venait de faire le rapprochement avec Thelma. Thelma et…
– Dis-moi pas que c’est Glinda ! Ses iris le fixaient tels les yeux globuleux d’une chouette, et sa voix reflétait l’excitation d’être si proche de la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 120
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | chrysalis.
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Empty
MessageSujet: Re: Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY EmptyMar 14 Mai 2019 - 19:40

Pour quelqu'un comme Shannon qui aimait diriger et prendre toutes les décisions et responsabilités, que l'on ne veuille pas faire de même le laissait un peu pantois. Mais Alice n'avait pas été faite dans la même écorce que lui. Pour exister, il avait dû creuser son trou, creuser sa place et insister. Il avait dû s'affirmer pour être considéré comme un individu à part entière. Son enfance particulière avait conditionné l'homme qu'il était désormais. Sa meilleure amie n'avait pas eu la même enfance et devant son obstination, le jeune homme préféra ne pas insister. Si elle devait être cheffe un jour, ce sera sa décision à elle, pas sa décision à lui. Shannon n'avait jamais voulu commander la vie de la jeune femme, d'aucune manière. Elle avait le droit de faire ce qu'elle voulait et il ne comptait pas lui livrer d'insistants conseils. Elle était libre, pour le meilleur comme pour le pire.
Discuter de leurs pitoyables vies amoureuses était quelque chose qui leur convenait mieux. Shannon n'avait jamais vraiment fréquenté les anglaises, pour la simple et bonne raison qu'il était absolument incapable de faire le premier pas sans paraître absolument ridicule. De ce fait, les sud-américaines lui convenaient mieux. Enfin, c'était relatif. Elles faisaient le premier pas et s'amusaient de ses gaffes. Toutefois, leurs caractères souvent emportés ne pouvaient pas convenir au sien, tout aussi bouillonnant qu'elles. Ainsi, l'Irlandais se retrouvait célibataire, comme toujours et comme à chaque fois qu'il revoyait Alice. Il ne lui parlait jamais vraiment de ses folies amoureuses parce qu'il estimait qu'il n'y avait rien à dire. Ses quelques aventures avec des colombiennes ne valaient pas la peine d'être racontées pensait-il, et elles étaient pitoyables comme histoires en comparaison de ce qu'elle avait vécu avec Octavius. Si leur histoire s'était mal-finie, au moins, elle avait duré. Pas comme les siennes. Mais qu'y pouvait-il, hein ? Il était fait pour mener une vie seule dénuée de toute famille.

Il a quel âge ? Ou qu'elle tranche d'âge ? demanda-t-il curieusement.

S'il était déjà au Bureau alors qu'elle était encore étudiante, il devait être plus vieux. Mais de combien d'années, alors ? Ce genre de choses n'étonnaient pas plus que cela le jeune homme qui en avait vu des vertes et des pas mûres avec les gens avec qui il avait grandi. Néanmoins, c'était certain que ce garçon devait être bien différent de son ex. Shannon fut arraché de ses réflexions par la juste réponse de la jeune femme. Il tira une tête désabusée et lança :

Pfff. Tu saoules grommela-t-il en buvant dans sa chope pour faire passer la pilule.

Shannon leva les yeux au ciel. Il aurait pu lui mentir, mais avec elle il évitait de le faire. Il voulait bien comprendre par ailleurs qu'elle soit étonnée. Glinda et lui, ce n'était pas vraiment une évidence, et ils n'étaient pas vraiment à proprement parler ensemble.

Mais ne t'emballes pas le moustique, c'est que du flirt.

Et autant dire que Glinda Crook avait du courage de flirter avec lui. Car ça pouvait être aussi rapide que désespérément long. Un chemin fastidieux qui menait il ne savait où. Décidément, Alice et lui avaient des vies bien liées.

Tu fêtes Noël où, au fait ? demanda-t-il de but en blanc en changeant brusquement complètement de sujet.

C'est qu'ils étaient en novembre et que la question commençait à se poser. Le père de Shannon se trouvait actuellement dans le pacifique et il avait le choix soit de le rejoindre, soit de passer ses fêtes de fin d'année seul.

On pourrait le passer ensemble, si tu veux.


(595)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Empty
MessageSujet: Re: Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY Empty

Revenir en haut Aller en bas

Deux lions dans un café | SHANNON O'MAHONY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Avez-vous déjà vu deux blondes dans un magasin ? Maintenant oui... [Jessica Farelly]
» [RP][La Chapelle] Confessionnal de la Chapelle de l'Ost
» Ryo et Kuma, deux partenaires dans le crime [en cours]
» CORA ◊ c'est l'histoire d'un type qui rentre dans un café... ET PLOUF!
» Deux reptiles dans le metro. [La Salamandre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres
 :: Le chemin de traverse :: 
Tsarducks Coffee
-