GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt

Partagez

Le sphinx à tête d'aigle | LIBRE AUX SERDAIGLES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Marcus Barksdale



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 214
| AVATARS / CRÉDITS : Donald Glover aka Childish Gambino
| SANG : Mêlé, quelques lointains ancêtres moldus


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de sa mère
| PATRONUS : Un Saint-Bernard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES Empty
MessageSujet: Le sphinx à tête d'aigle | LIBRE AUX SERDAIGLES Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES EmptyVen 26 Avr 2019 - 23:23

Marcus était éreinté. Il avait passé sa journée à ne rien faire prêt du terrain de Quidditch, et cela l’avait épuisé. Il n’avait qu’une envie, rentrer chez les Serdaigle et se poser sur l’un des canapés de la salle commune. Au programme : ne rien faire, mais sur un canapé cette fois-ci, cela changeait tout !

Machinalement et la manière d’un automate bien huilé, le jeune homme emprunta les couloirs et escaliers du château qui le mèneraient jusqu’à la salle commune des bleus et bronzes. Il n’était plus l’élève de première année qu’il fut il y a bien longtemps, il était dorénavant capable de retourner à son dortoir sans réellement se soucier du chemin qu’il empruntait.  Après quelques instants, Marcus se présenta devant la porte des Serdaigle puis soupira instinctivement lorsqu’il aperçut le heurtoir. Ce dernier, une sculpture magique en bronze et ayant la forme d’une tête d’aigle, gardait l’entrée de son dortoir, et il posait une devinette à quiconque souhaitait entrer chez les Serdaigle. Pour rentrer, il fallait répondre juste. Une mauvaise réponse et la porte de la salle commune restait fermée. Le jeune Barksdale serra les dents, totalement conscient de ce qui allait lui arriver. Il regarda à droite, puis à gauche ; il n’y avait personne. « Bon allez, balance la ton énigme … » lâcha-t-il blasé. Lui, les devinettes, ce n’était pas son truc. A de rares occasions seulement, il lui était arrivé de répondre correctement aux devinettes du heurtoir, mais il s’agissait là d’événements ponctuels. La plupart du temps, Marcus s’arrangeait pour entrer avec quelqu’un.

Un court flottement dans l’air, puis, une voix douce et mélodieuse sorti du bec de l’aigle en bronze, « Qui est apparu en premier, l’œuf ou la cocatris ? ». Marcus plissa les yeux, prenant quelques secondes pour réfléchir. Il avait une chance sur deux de répondre correctement. « L’œuf ? »  répondit-il sans grande conviction et uniquement guidé par son instinct. Il attendit quelques secondes, mais rien. Le jeune home serra le poing en levant les yeux au ciel. S’il n’était pas persuadé qu’il s’éclaterait inutilement le poing contre la porte, il laisserait toute sa rage s’exprimer. Alors, Marcus s’assit simplement contre le mur, face au heurtoir. Immobile et intransigeante, la tête d’aigle semblait juger de tout son être l’incompétence de l’élève. Puis, Marcus attendit.

Une quinzaine de minutes plus tard, et tiré de ses pensées par des bruits de bas, le Serdaigle releva la tête. Il reconnut l’un de ses camarades. « Ah ! Tu tombes bien. Je n’ai pas réussi à répondre à l’énigme du heurtoir, et ce foutu bibelot ne veut pas me laisser entrer … L’énigme c’est « Qui est apparu en premier, l’œuf ou la cocatris ? » et la réponse n’est pas l’œuf »  fit-il en se levant, récupérant alors ses affaires.

Précisions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilderoy Lockhart



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 7
| AVATARS / CRÉDITS : Noah Schnapp
| SANG : Sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même perdant ses cheveux
| PATRONUS : Un paon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES Empty
MessageSujet: Re: Le sphinx à tête d'aigle | LIBRE AUX SERDAIGLES Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES EmptyLun 29 Avr 2019 - 18:49

"Bonjour !" lança Gilderoy à un première année qui passait par là, lui offrant un sourire étincelant qui, il en était sûr, illuminerait sa journée. Il saluait ses camarades à la manière d'une star de cinéma, ce qui risquait fort d'être son plan de carrière, de toute façon. Malheureusement, les couloirs du château étaient assez peu fréquentés à cet instant, et le Serdaigle ne croisa que deux ou trois personnes. C'était déjà ça. Il est sûr que l'un d'entre eux avait fait un détour exprès pour croiser son chemin. Peut-être même les trois. Il avait décidé de rejoindre la Tour des Serdaigles pour se pomponner un peu. Après tout, son miroir était son meilleur ami, et la meilleure façon d'occuper son temps libre. S'il en avait l'occasion, il écrirait peut-être une nouvelle histoire abracadabrantesque dans son journal intime, qui laisserait ostensiblement ouvert sur la table de la salle commune. Non non, il n'éprouvait aucune honte à mentir aussi ouvertement à ses camardes de maison. Leurs regards admiratifs valaient bien la chandelle. Et il le méritait, de toutes les façons.

Lorsqu'il arriva dans le couloir qui menait à l'entrée de leur salle commune, il constata que l'un de ses camarades, dont il n'avait pas pris la peine de retenir le nom, attendait déjà devant la porte. Lorsqu'il arriva à sa hauteur, le jeune homme en question commença par le complimenter. Evidemment qu'il tombait bien. Il tombait toujours bien. Gilderoy n'écouta même pas l'énigme répétée par le Serdaigle. Qui s'abaissait encore à chercher une réponse à donner à ce Heurtoir ? Ce n'était qu'un objet, un fichu truc en bronze ensorcelé par un sorcier quelconque qui n'avait sans doute pas eu beaucoup mieux à faire. Mais Gilderoy n'avait pas de temps à perdre pour les petites énigmes à deux sous.

"Ne t'en fais pas, dit-il à son camarade avec un sourire charismatique, nous allons rentrer sans même répondre à cette énigme à la noix. Observe, et prends note."

Le jeune homme s'autorisa un clin d'oeil malicieux et remettant ses cheveux en arrière et, en bombant le torse, s'adressa au heurtoir.

"Je suis Gilderoy Lockhart. Je crois que ton énigme n'admet aucune réponse, et que tu es suffisamment conscient de mon talent pour me laisser entrer, n'est-ce pas ?"

Après tout, l'intelligence de Gilderoy était bien suffisante pour qu'il puisse répondre à toute énigme, aussi difficile qu'elle soit. Ce n'était même pas la peine d'essayer ! Le heurtoir perdait à son temps à tester quelqu'un dont les compétences étaient avérées. N'avait-il pas eu vent de ses derniers exploits au cours de Potions ? Certes, Gilderoy avait échangé sa potion ratée avec celle de son voisin, mais personne ne s'en était aperçu, et le professeur l'avait chaudement félicité. Il en serait de même aujourd'hui. Cependant, rien ne bougea, et la porte resta désespéramment close.

"Hum, bredouilla Gilderoy avec un regard furtif à son camarade. Je crois que ce Heurtoir a un ego surdimensionné. C'était quoi l'énigme, déjà ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilda Griffiths



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 438
| AVATARS / CRÉDITS : Daisy Ridley
| SANG : Mes deux géniteurs sont sorciers, mais ma lignée n'est très certainement pas pure


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES Empty
MessageSujet: Re: Le sphinx à tête d'aigle | LIBRE AUX SERDAIGLES Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES EmptyVen 3 Mai 2019 - 18:43

La coupe aux SERDAIGLES les mecs! Rien de moins, pour une deuxième année d’affilée, sous la direction de Capitaine Griffiiiithsss! Voilà le nuage sur lequel Wilda planait depuis maintenant une semaine. Bien sûr, la saison avait difficilement commencée alors qu’elle avait malmenée son équipe, mais une fois la situation réajustée, ils avaient progressé à une vitesse faramineuse et avait dominé TOUS les matchs. Son petit cœur de capitaine était on ne peut plus fier et ses ambitions de joueuse professionnelle s’en trouvait encore plus nourries. Elle avait redoublée ses entrainements – si cela était possible – et passait le reste de son temps à dévorer tous les livres qui mentionnait le mot ‘Quidditch’ et qui se trouvait dans les tablettes poussiéreuses du château. Pour éviter Flint et ses idées folles de boisson – qui semblait se multiplier à l’approche des examens – elle avait même découpé la couverture de ses grimoires de métamorphose, de runes et de sortilèges pour les coller magiquement sur celle des livres qu’elle empruntait et ainsi lui faire croire – à elle et à ses professeurs – qu’elle bossait vraiment fort sur ses ASPICs. La vérité était que Wilda était à peine consciente des matières qui seraient évaluées cette année. Tant pis. Un T en Histoire de la magie était totalement acceptable pour être repêchée par les Harpies. Jamais n’avait-elle été aussi éloignée de la description d’une Serdaigle.

D’un pas rapide, trempée de sueur et le souffle court – elle venait de courir un joli dix kilomètres – la jeune femme se dirigeait vers le dortoir des bleus pour prendre une délicieuse douche chaude. « Yo Barksdale! Allo, euhh, petit…! » les salua-t-elle avant que leur mine déconfite la frappe. « Ah non, le moineau fait encore sa frustrée? Il devient de plus en plus aigrie avec les années c’est fou! À croire qu’il oublie ses propres réponses ». À peine eu-t-elle terminé de chialer contre le heurtoir que la voix sans émotion de celui-ci retentie en réponse à la question posée par le jeune serdaigle et répéta son énigme : « Qui est apparu en premier, l’œuf ou la cocatris ? » Sans même prendre un instant pour activer ses méninges, la brunette passa une main dans ses cheveux humides, resserra sa couette et répondit du tac au tac : « euh, l’œuf? ». Évidemment, rien ne bougea et elle crut même entendre la porte ricaner. Wilda roula les yeux au ciel et vint poser ses fesses au sol, aux côtés de Marcus, en laissant trainer son dos contre la pierre froide. « Non mais, Rowena c’est une maso comme on en fait plus ! Je veux dire, qui prend plaisir à se creuser le crâne à tous les jours pour regagner son lit, c’est beau là, on passe notre journée à utiliser notre cerveau, ce serait quoi de lui accorder une petite pause de temps à autre? Si y’a bien quelque chose qui me manquera pas c’est ce heurtoir de malheur…Elle est clairement jamais rentrée pompette à trois heures du mat’ Rowy, car une nuit à dormir dans le couloir l’aurait convaincu de faire sauter la porte! » déblatéra la sorcière sans qu’on lui demande quoi que ce soit. La bleue n’avait pas l’habitude d’être une pleurnicharde, mais après sept ans à se faire abuser par une mauvaise sculpture de bronze, sa patience était fortement atteinte.

La jeune femme laissa lâchement reposer sa tête contre le mur et leur demanda: « vous lui avez répondu quoi vous? » réalisant tranquillement qu'il aurait peut-être été sage de leur demander avant de balancer sa réponse.

______________________________

SINGLE & READY TO MINGLE This year, is my year. Bring them all bludgers

WILDA GRIFFITHS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Svetlana Vassiliev



CAPITAINE SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

CAPITAINE SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 358
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES Empty
MessageSujet: Re: Le sphinx à tête d'aigle | LIBRE AUX SERDAIGLES Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES EmptyVen 3 Mai 2019 - 23:49

« Svetlana. » Diantre. La russe sursauta légèrement en sortant la tête de son épais grimoire et contempla d’un regard gonflé par la fatigue son ami Farell. « Tu devrais rentrer dans ta salle commune te reposer un peu. » Tout en se frottant l’arrête du nez, Svetlana ne put qu’obtempérer. Il avait entièrement raison, elle était épuisée à force de chercher dans les moindres livres de la bibliothèque la moindre petite piste pour rompre une malédiction. Mais rien…

Mollement, elle rassembla ses affaires et tel un inferi, elle prit le chemin de la tour des bleus. Bon nombre de fois son épaule heurta celle d’autres étudiants mais pas une seule fois elle ne se retourna. C’était à peine si elle s’en rendait compte. Elle marmonnait des faibles désolés, sans le penser évidemment, bien trop perdue dans ses pensées.

Quand enfin elle arriva devant l’entrée de sa salle commune, il vit un petit attroupement. Des première années encore perdus face aux énigmes de l’Aigle ? Il devait être habitué pourtant à présent. Mais qu’elle ne fut pas sa surprise de découvrir Marcus et Wilda ainsi que le petit Lockhart qui faisait un eu trop parler de lui. « Marcus, Wilda ? Vous n’êtes pas rentrés ? » Question idiote, évidemment. Mais Lana n’avait définitivement pas les yeux en face des trous.

La statue réitéra son énigme. « Oh, je l’ai entendu dernièrement. » Oui, elle connaissait la réponse. « C’est la cocatriche. » Mais hélas, aucune ouverture. Et pour cause, la réponse avait été prononcée en baillant furieusement, modifiant sensiblement la prononciation. « C’est une blague… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thalie Jones



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 21
| AVATARS / CRÉDITS : Chelsea Schuchman
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La Mort
| PATRONUS : Un chat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES Empty
MessageSujet: Re: Le sphinx à tête d'aigle | LIBRE AUX SERDAIGLES Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES EmptySam 4 Mai 2019 - 0:25

La jeune blonde était éreintée. Elle avait passé sa matinée à rédiger son devoir d’histoire de la magie – quelle poisse – et son après-midi en cours de potions, autrement dit, elle se sentait complètement vidée de toute énergie. Physiquement et mentalement. Physiquement parce que son poignet avait rechigné à rédiger ces horribles longueurs de parchemin qui n’en finissaient plus, Merlin ce qu’elle détestait cette manie des sorciers d’écrire à la plume. Sans compter le fait qu’elle avait dû demander du parchemin supplémentaire à une première année, une Poufsouffle de surcroît. Evidemment, elle n’aurait pas eu besoin d’une concentration extrême pour réussir une potion, mais son perfectionnisme légendaire lié au fait qu’elle affectionnait particulièrement cette matière lui empêchait toute forme d’erreurs. Elle avait sans relâche touillé. Coupé. Versé. Saupoudré. Et à présent elle était épuisée. Ses boucles blondes étaient l’image parfaite de ce qui se passait à l’intérieur de son cerveau. Des centaines d’idées, en français, en anglais, qui s’entrechoquaient sans parvenir à accorder leur tempo.

C’est donc avec un mal de tête sans nom qu’elle gravissait d’un pas assuré les escaliers de la tour qui abritait le refuge des Serdaigles. Quelques livres calés contre le coin de sa hanche, elle desserra légèrement de sa main libre le nœud de sa cravate bleue et bronze. Elle avait quelque peu perdu de sa superbe à la française. Les cheveux en bataille, les pommettes rouges et les yeux cernés par cette journée qui n’en finissait plus. Mais qui s’en soucierait ? Elle traverserait d’une traite la salle commune, laissant sa lèvre supérieure remonter un peu dans un semblant de sourire quand un visage, a priori inconnu, semblerait afficher l’air de quelqu’un qui nous connaît depuis des siècles. Parfois, elle faisait bien l’effort d’essayer de se souvenir des noms de tous ses camarades mais là.. Elle ne rêvait que d’une chose, les bras accueillants de son lit. Et dormir...Dormir… Elle était une sorcière oui, mais au demeurant humaine, avec les besoins en conséquences. Ce qu’elle semblait avoir oublié depuis quelques semaines.

Mais qu’est ce que ? Presqu’arrivée, elle marqua un temps d’arrêt, interdite. Un attroupement devant la salle commune. Il ne manquait plus que ça. Encore un première année qui était resté traumatisé par la porte restée définitivement close à sa réponse erronée, et probablement idiote. Une nouvelle blessure dans son égo qui resterait incurable. Faible.

Elle s’avança en se faufilant entre les deux corps qui lui barraient la route. Les avantages d’une silhouette fluette sont nombreux. Un regard à gauche, un regard à droite. Froncement de nez. Par Merlin, ils étaient quatre et pas un n’avait été fichu de trouver la réponse ? Elle soupira. Son coeur tambourinait à une vitesse folle dans son crâne et ses jambes menaçaient de faire grève si elle ne trouvait pas tout de suite de quoi s’asseoir.

Elle se tourna vers ses quatre camardes. Par chance, elle les connaissait. Vaguement. Enfin, disons qu’elle pouvait au moins les appeler par leur nom, ce qui, sommes toutes, était assez rare pour être spécifié. Elle les salua d’un hochement de tête. Le plus petit des trois, Gérard, non, Geoffrey...non, Gilderoy ! la faisait sourire. Non pas qu’il soit particulièrement sympathique, elle ne lui avait jamais adressé la parole. Mais elle le voyait disposer désespérément son fichu carnet dans les quatre coins de la salle commune en priant pour que quelqu’un daigne l’ouvrir. Ce que personne ne faisait jamais. Sauf elle. Elle avait feuilleté les pages rapidement. Il avait une imagination débordante, c’était le moins qu’on puisse dire. L’espace d’un instant, il lui fit un peu de peine. Ce garçon semblait manquer cruellement d’attention et tentait d’y remédier comme il pouvait. Mais elle n’avait pas vraiment le temps de s’apitoyer sur le destin des autres et rapidement ses propres problèmes avaient repris le dessus sur ses considérations. Mais il lui arrivait parfois de repenser à ces pages qui portaient la marque de cette vie rêvée et qu’elle avait feuilletées une après-midi pluvieuse où tous les élèves étaient allés voir le match de quidditch.

Le quidditch. Un sport qu’elle abhorrait particulièrement. Premièrement parce qu’elle était plus du genre soccer, mais ces derniers temps, ce n’était pas le genre de passions qu’il fallait afficher et elle l’avait rapidement compris – s’être présentée comme une née moldue à son arrivée n’avait clairement pas été sa meilleure idée. Deuxièmement parce que l’idée de se retrouver enserrée, étouffée dans une foule en délire et sur des gradins en bois qui semblent prêts à s’effondrer à tout moment ne l’enchantait guère. Elle n’aimait pas vraiment la présence de la populasse, qui plus est en trop grand nombre. Troisièmement, enfin, parce qu’elle trouvait les joueurs suicidaires. Son énorme peur du vide ne l’aidait probablement pas à être objective. Mais ce sujet l’amena à la deuxième protagoniste. Capitaine des aiglons. Wilda. Et c’est à peu près tout ce qu’elle savait d’elle. Ah, et qu’elle est douée, paraît-il.

Il y avait aussi Svetlana qui jouait à ce drôle de jeu, Lana, pour les intimes. Mais elles ne l'étaient pas. Pas encore. Elle détailla la Russe du regard. Elles avaient le même âge, un physique plutôt similaire, le caractère aussi, visiblement, puisque ce vieux chapeau rapiécé les avait envoyées ici. Elle hésitait à se sentir coupable de se dire qu'elle aurait pensé que cette fille qui lui apparaissait comme son reflet déformé dans l'onde d'un lac en mouvement aurait été plus à même de répondre à cette énigme. Mais elle balaya cette idée de son esprit. De toute façon, si elle était coincée avec les autres, elle avait échoué.

Celui qu’elle connaissait le mieux, c’était Marcus. Est-ce qu’ils étaient amis, elle n’en savait trop rien. Elle ne maîtrisait pas vraiment l’amitié. Quand elle était en première année et qu’elle avait refusé catégoriquement de se mélanger aux autres petits Serdaigles, il était venu, âgé d’un an de plus, la voir. Il avait résister au mauvais caractère de la blondinette. Il leur arrivait de parler, parfois. Thalie n’était pas franchement démonstrative mais elle l’appréciait. Ou plutôt, elle tolérait sa présence. Mais là, le seul qu’elle voulait voir, c’était son oreiller. Et toujours sa tête qui s’amusait à se tordre de l’intérieur pour la torturer...

Elle écouta vaguement l’énigme prononcée d’une voix froide et monocorde. Elle avait toujours détesté ce principe de question réponse pour rentrer. Rowena Serdaigle avait définitivement un grain avec le traitement qu’elle imposait à ses élèves, là où les autres fondateurs, eux, avaient eu la décence de faire plus simple. Elle soupira et marmonna un juron en français avant de s’appuyer contre un mur en regardant les quatre autres.

Foutue énigme. Qu’est ce que vous avez déjà répondu ? 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus Barksdale



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 214
| AVATARS / CRÉDITS : Donald Glover aka Childish Gambino
| SANG : Mêlé, quelques lointains ancêtres moldus


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de sa mère
| PATRONUS : Un Saint-Bernard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES Empty
MessageSujet: Re: Le sphinx à tête d'aigle | LIBRE AUX SERDAIGLES Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES EmptySam 4 Mai 2019 - 20:54

Blasé, Marcus regarda Lockhart arriver. Il ne lui avait jamais réellement parlé, mais il le connaissait de réputation. Il n’était qu’en deuxième année mais le garçon faisait déjà parlé de lui. Si certains élèves voyaient d’un regard amusé les actions de Gilderoy, Marcus, lui, trouvait cela dérangeant. Le garçon semblait vouloir faire sienne une gloire qu’il n’avait – ou ne méritait – pas. Aux yeux de Marcus, Lokhart n’était qu’un gamin surexcité qui finirait par s’assagir avec le temps. Néanmoins, malgré tous les ressentiments qu’il pouvait avoir au sujet de la personnalité de Gilderoy, il avait placé en lui tous ses espoirs. Il haussa un sourcil, attentif et surpris lorsque la deuxième année formula sa réponse, et attendit. Une seconde, deux secondes, trois secondes, rien. Le heurtoir n’avait pas bronché d’un millimètre. Marcus allait intervenir pour répondre aux questions du jeune homme lorsque Wilda apparut.

« Ah, Wilda ! » fit-il sans cacher sa satisfaction. Enfin ! Wilda l’impératrice, la Serdaigle par excellence. C’est simple. Quand il pensait « Serdaigle », Marcus pensait « Wilda ». S’il y avait bien quelqu’un ici qui pouvait passer le test du heurtoir, il s’agissait de Wilda Griffiths. Lorsqu’elle arriva à leur niveau, Marcus se releva et rassembla ses affaires, prêt à rentrer dans son dortoir. Euh, l’œuf? dit la jeune femme. Barksdale arqua un sourcil, peu sûr de lui. A-t-il réellement entendu ce qu’il venait d’entendre ? Il se tourna vers la Capitaine des bleus et bronzes, ouvrit la bouche pour objecter mais du se raviser lorsque Griffiths laissa exploser sa colère. Il fit un pas en arrière, et reprit sa place contre son mur, encore plus blasé qu’auparavant. « J’avais déjà répondu l’œuf … et lui, il avait affirmé que l’énigme n’avait pas de réponse » Marcus dit-il ensuite pour répondre à la question de la joueuse de Quidditch.

Quand on attend, les secondes passent comme des heures, du moins c’est ce que se disait Marcus à force de patienter adossé contre son mur. A force d’avoir le dos collé contre la pierre, le jeune homme ressentit une légère sensation de froid venant de son dos et dû à plusieurs reprises se repositionner afin d’apaiser cette sensation. L’arrivée de Svetlana le tira de ses pensées et il tourna la tête vers elle. « Ah Svetlana ! Surtout prends ton temps pour répondre »  dit-il en prévention d’une nouvelle réponse mentionnant l’œuf. Il se leva par la suite et tapa du plat de la main contre ses vêtements pour en enlever la poussière. Cette fois-ci, c’était la bonne, la Soviétique allait les tirer d’affaire. Il croisa les bras lorsque sa camarde donna sa réponse, puis fixa le heurtoir … qui ne bougea pas, tout comme la porte du dortoir d’ailleurs. Marcus eut un mouvement de ras-le-bol, levant les yeux au ciel en soupirant. « Rah mais heurtoir de meeerde ! Putain ! Enigme à la con ! Sérieux, si c’est ni l’œuf, ni la cocatrice, ça sert à quoi de nous balancer un énigme ? Qu’on nous fasse taper contre un tonneau chez les Poufsoufles plutôt !» s’était-il mit à dire en pointant la tête d’aigle de la main. « La prochaine fois que quelqu’un sort du dortoir, on fout une calle pour bloquer la porte, comme ça on sera tranquille !

« Foutue énigme. Qu’est-ce que vous avez déjà répondu ?» fit alors une voix à l’autre bout du couloir. C’était Thalie Jones, une élève plus jeune que Marcus avec qui il avait vaguement discuté quelques fois. Il n’irait pas jusqu’à dire qu’ils étaient amis ; ils étaient plutôt de « bonnes connaissances ». Il la laissa donc approcher, avant de lui répondre. « Alors, ce n’est pas l’œuf … ni la cocatrice, et « cette énigme n’a pas de réponse » n’est pas une réponse valable » dit Marcus en énumérant sur ses doigts les différentes réponses qui avaient déjà été données.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thalie Jones



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 21
| AVATARS / CRÉDITS : Chelsea Schuchman
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La Mort
| PATRONUS : Un chat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES Empty
MessageSujet: Re: Le sphinx à tête d'aigle | LIBRE AUX SERDAIGLES Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES EmptyLun 6 Mai 2019 - 23:26

La jeune fille les dévisagea. Elle n’avait pas la moindre idée de ce que pouvait être la réponse. Elle posa ses livres sur le sol et passa une main sur son front. Elle essayait de réfléchir mais sa tête tambourinait et la faisait affreusement souffrir. Elle ferma les yeux pour se concentrer. Rien ne vint. Si ce n’est la nausée liée à la douleur intense. Elle sentait les regards insistants de ses camarades qui en avaient probablement aussi marre qu’elle. Foutue énigme.

Elle rouvrit ses yeux verts et semblait chercher la réponse sur le bois de la porte qui restait insensiblement close. Et s’ils la forçaient ? Après tout, c’était une façon comme une autre de rentrer et elle n’en pouvait plus de devoir répondre à des énigmes idiotes tous les soirs. Comme s’ils n’avaient que ça à faire. Les Serdaigles étaient réputés pour être érudits ce n’était pas pour perdre tout le temps devant une satanée porte capricieuse. C'était un vieux château qui avait vu passer tant d'élèves. Quelques coups d'épaule et elle était certaine que la porte céderait... L'ennui c'était qu'on le leur reprocherait ensuite. Facile, quand les autres maisons elles, n'ont qu'à avoir une bonne mémoire. Il faudrait qu'elle songe à dénoncer cette inégalité évidente.

La jeune fille était démoralisée. Elle finit par s’asseoir sur sa pile de livres, les coudes sur ses genoux, son visage encadré par ses mains. Elle sentait bien le regard surpris des autres, mais à quoi bon essayer ? Elle n’avait pas la moindre idée de ce que pouvait être une bonne réponse différente de celles qu’ils avaient déjà données. Autant attendre que quelqu’un de plus imaginatif vienne, elle lui laisserait alors sa « chance ». Parce qu’elle avait beau chercher, son esprit restait rigoureusement clos à toute réflexion, embrumé par toute la fatigue accumulée.

Pour autant, elle ne baissa pas les bras. Elle réfléchissait, ou du moins elle essayait. De toute façon, ils n’avaient pas grand-chose d’autre à faire. Elle entendait vaguement les voix des autres qui conversaient mais rien ne traversait de façon distincte ses oreilles. Elle était plongée dans son propre monde, comme souvent, en pleine conversation avec elle-même pour saisir où cette saloperie de dortoir voulait en venir. Il faut dire que la blonde avait été piquée dans son orgueil profond. Depuis sa première année dans l’enceinte du château, elle avait toujours réussi du premier coup une énigme sans vraiment se forcer. Et là, elle se retrouvait coincée, comme tous les autres, et surtout, devant les autres. Elle ne le supportait pas. Son visage affichait un air renfrogné alors qu’elle essayait de se lancer dans une réflexion intense. Cette porte finirait par lui céder. Fusse-t-il que ce soit dans trente ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus Barksdale



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 214
| AVATARS / CRÉDITS : Donald Glover aka Childish Gambino
| SANG : Mêlé, quelques lointains ancêtres moldus


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de sa mère
| PATRONUS : Un Saint-Bernard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES Empty
MessageSujet: Re: Le sphinx à tête d'aigle | LIBRE AUX SERDAIGLES Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES EmptySam 8 Juin 2019 - 16:25

HRP HRP HRP a écrit:
HRP /!\

Je ferai clôturer le rp d'ici la fin du mois (la fin des cours, les vacances, toussa), donc n'hésitez pas à participer d'ici là, ou à refaire une réponse si vous avez déjà participé !

C'est l'occasion de se faire des liens ou de gagner des messages pour un éventuel DC  Siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peeves



| HIBOUX POSTÉS : 4


Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES Empty
MessageSujet: Re: Le sphinx à tête d'aigle | LIBRE AUX SERDAIGLES Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES EmptyJeu 27 Juin 2019 - 10:54

SPLASH, un oeuf s’écrasa violemment sur le heurtoir des aiglons sans maison. La situation se trouva suffisamment cocasse pour que certains élèves commettent alors la fatale erreur de lever les yeux vers le plafond, ils se prirent à leur tour une volée d’œufs pourris en plein dans la face. Cinq points pour Peevy ! s’exclama joyeusement l’esprit frappeur en visant fort justement le nez du jeune Gilderoy Lockhart. Bonne nuit à vous peler les miches, bande d’abrutis ! Et l’esprit frappeur de se fendre la poire de son rire guttural en se fendant dans le même temps un chemin hors de la tour. C’est qu’il s’était récemment pris une sacrée raclée par le Baron Sanglant et, pour le plus grand malheur des élèves forcés de fréquenter les tours, semblait depuis vouloir se percher le plus haut possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Svetlana Vassiliev



CAPITAINE SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

CAPITAINE SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 358
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES Empty
MessageSujet: Re: Le sphinx à tête d'aigle | LIBRE AUX SERDAIGLES Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES EmptyJeu 25 Juil 2019 - 15:10

Svetlana n'osait plus bouger. Elle était figée telle une statue, les épaules hautes et un air dégouté sur le visage. Elle sentit l'oeuf pourri couler le long de ses cheveux et s'insinuer dans son dos à travers le col ouvert de sa chemise. La soviétique eut un haut le coeur et sentit la bile remonter tant l'odeur était forte. Sans attendre, elle se boucha le nez. Et cette foutue porte qui ne s'ouvrait pas.

Mais... être préfet avait ses avantages. Alors elle tourna les talons et prit la direction de la salle de bain des préfets sans un mot de plus, de peur de vomir sur un de ses camarades.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilda Griffiths



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 438
| AVATARS / CRÉDITS : Daisy Ridley
| SANG : Mes deux géniteurs sont sorciers, mais ma lignée n'est très certainement pas pure


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES Empty
MessageSujet: Re: Le sphinx à tête d'aigle | LIBRE AUX SERDAIGLES Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES EmptyDim 11 Aoû 2019 - 21:00

La situation était d'un ridicule certain, cinq à six serdaigles, supposément érudit et brillant, assis au sol, certains à se lamenter, d'autres à se casser le coco, espérant seulement pouvoir retrouver la quiétude et le confort de leur dortoir. Rowena était une sacré masochiste quand même ou encore avait un sens de l'humour très particulier. « Merde. Ça y'est j'ai faim. J'aurais du négocier avec le Choip' pour être placé chez Gryffondor! » Un rire tonitruant ponctua ses paroles et des oeufs leur fut servi. Des oeufs pourris. La poursuiveuse leva vivement ses bras pour protéger son visage et endura la pluie d'oeufs pourris sans protester, elle était déjà crasseuse. Wilda se mis alors à rigoler devant le désolant spectacle d'élèves souillés, fatigués, découragés et embarrés hors de leur dortoir. « Merci pour le snack Peeves ! » lâcha-t-elle alors qu'il virevoltait au loin, les abandonnant à leur sort puant. « Recurvit » incanta-t-elle en pointant sa baguette sur elle-même, alors que Svetlana quittait en silence, l'air amer. Le sortilège eut l'effet de nettoyer l'oeuf de ses robes et de son crâne, mais une odeur peu ragoutante persistait. La sorcière coula un regard vers ses confrères et compris bien vite que la porte n'était pas sur le point de s'ouvrir. Avec un haussement d'épaules elle se leva et se retourna vers eux: « bon, ben j'ai la dalle, quelqu'un m'accompagne aux cuisines? » demanda-t-elle avant de quitter sans attendre de réponse. Si la porte n'était toujours pas ouverte à son retour, elle irait se laver dans les vestiaires du stade et envisagerait la possibilité d'infiltrer son dortoir par une fenêtre, ou se trouvera une place pour dormir. Whatever, elle avait faim.

______________________________

SINGLE & READY TO MINGLE This year, is my year. Bring them all bludgers

WILDA GRIFFITHS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES Empty
MessageSujet: Re: Le sphinx à tête d'aigle | LIBRE AUX SERDAIGLES Le sphinx à tête d'aigle  | LIBRE AUX SERDAIGLES Empty

Revenir en haut Aller en bas

Le sphinx à tête d'aigle | LIBRE AUX SERDAIGLES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» Une petite baignade [libre]
» Représentation de Sterne [LIBRE]
» Observation [libre]
» Tutoriel: caméra libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Poudlard
-