GRYFFONDOR : 677 pts | POUFSOUFFLE : 304 pts | SERDAIGLE : 666 pts | SERPENTARD : 278 pts
C'est l'été sur ATDM ! Pour l'occasion, le cirque Arcanus a planté sa tente à Londres, pour tout l'été (plus d'explications ici). La partie Poudlard sera de retour dès le 1e septembre. D'ici là, bonnes vacances à tous !
Félicitations aux Gryffondor pour la coupe des quatre maisons !
Les anciens élèves, nouveaux adultes, n'oubliez pas de demander votre changement de statut juste ici !

Partagez

Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Marcus Barksdale



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 202
| AVATARS / CRÉDITS : Donald Glover aka Childish Gambino
| SANG : Mêlé, quelques lointains ancêtres moldus


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de sa mère
| PATRONUS : Un Saint-Bernard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton Empty
MessageSujet: Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton EmptySam 25 Mai 2019 - 12:54

Marcus était un radeau à la dérive, errant sur une mer déchaînée qui menaçait de le faire chavirer à chaque instant. Janet était parti, et il devait à présent vivre sans elle. Ces derniers jours virent le jeune homme passer à travers une palette d’émotions. L’incompréhension, la tristesse, la colère. Il en était rendu à un stade où la disparition de sa mère l’obsédait. Il pensait à elle à chaque instant de sa journée, et la nuit, il la retrouvait dans ses cauchemars.

Ce jour-là, un Lundi matin, en pleine période scolaire et alors que la quasi-totalité des gens de son âge étaient à Poudlard, Marcus s’était rendu chez les Croupton. De par son statut, Bartemius avait un rapport privilégié avec les aurors, et le jeune homme espérait bien profiter de la fonction du Fonctionnaire et des affinités familiales entre Barksdale et Croupton pour en apprendre davantage sur la mort de sa mère. Après ces premières semaines d’enquête, il attendait au moins des réponses. Il pensait que ces réponses allaient l’aider à trouver la paix, à passer à autre chose. Peut-être qu’en sachant « qui » et « comment », il pourrait aborder les événements avec un certain recul qui rendrait son deuil moins tourmenté. En vérité, Marcus rêvait de vengeance, mais à son échelle de simple étudiant en sixième année de Poudlard, il devait se contenter de laisser les autres faire leur travail. Cette visite chez les Croupton occupait ses pensées depuis de nombreux jours. En un sens, il redoutait les réponses que l’ami de sa mère allait lui apporter.

Il se présenta face à la porte du domicile des Croupton et il resta là, quelques instants le bras levé vers la sonnette. Alors que son doigt ne se trouvait qu’à une poignée de centimètre de l’interrupteur le jeune homme se senti trembler. D’un coup, son bras pesait une tonne et au fur et à mesure que le poids du doute s’immisçait dans ses esprits, il ressentait l’étrange envie de partir d’ici en courant et de revenir plus tard. Mais sans qu’il ne s’en rende compte, son doigt s’était posé sur le bouton de la sonnette et, en réaction dans la demeure des Croupton, il entendit des bruits de pas se rapprocher de la porte. « Bonjour, je-euh » il fut pendant une demi-seconde décontenancé en voyant Artemis se tenir devant lui, « Bartemius est là ? » . Il ne connaissait que peu la rouquine, il connaissait peu Bartemius d’ailleurs, mais l’affection que portait ce dernier à Janet donnait l’impression au jeune homme qu’ils étaient proches. Artemis était une amie de la famille, et les rapports que le Serdaigle entretenaient avec la psychomage se limitaient à ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Croupton



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 302
| AVATARS / CRÉDITS : Jessica Chastain | BATTERIE FOX
| SANG : Pur. Potter d'origine.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : De la fumée qui l'étouffe.
| PATRONUS : Un renard des neiges.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton Empty
MessageSujet: Re: Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton EmptyMar 28 Mai 2019 - 0:05

Il était assez inhabituel pour Artemis Croupton de se trouver chez elle un lundi matin. Elle avait tendance, en effet, à privilégier les consultations de bonne heure pour ne pas finir trop tard. Cependant, comme un heureux hasard, la rouquine se trouvait chez elle, parce qu'elle avait placé sa journée. En effet, les temps semblaient s'obscurcir de manière déraisonné et elle préférait prendre du temps pour elle maintenant, avant qu'il ne soit trop tard et qu'elle ne soit surchargée de patients. Son nombre de consultation avait explosé depuis 1975. La guerre en était la cause et les traumatismes individuels étaient l'effet secondaire de cette peste brune qui forçait les Hommes à s'entre-déchirer depuis maintenant quelques années. Habillée bien simplement, la psychomage prenait tranquillement son thé en lisant la Gazette du Jour. Un article signé de son amie Astora Fawley la captivait, jusqu'à qu'elle soit arrachée à sa lecture par des coups frappés à la porte de sa maison. Elle dissuada Winky de s'y rendre, et paisiblement, elle s'approcha de l'entrée pour ouvrir la porte et découvrir le fils orphelin de Janet Barksdale. Marcus. « Bonjour Marcus » le salua-t-elle, sincèrement surprise, « que fais-t... ». La demande du garçon lui coupa l'herbe sous le pied, et sa surprise grandit. Bartemius ? Il n'était plus au manoir depuis bien bien longtemps. « Il est au Ministère. Il part tôt le matin » l'informa-t-elle pour le dissuader de revenir frapper le matin de bonne heure pour intercepter le Directeur de la Justice Magique. Malgré tout, Artemis afficha un délicat sourire et s'écarta de l'entrée en ouvrant la porte en grand : « Mais entre donc, tu es toujours le bienvenue ici ». La psychomage le laissa entrer chez elle en refermant la porte. D'un geste délicat du poignet, elle l'invita à la suivre jusqu'au séjour : « Souhaites-tu quelque chose ? Un thé, peut-être ? » - elle lui fit signe de s'asseoir sur un fauteuil en face du sien, alors que Winky apparaissait à côté du jeune homme - « n'es-tu pas censé être à Poudlard ? ». N'importe quel adulte aurait pu avoir un air austère en posant cette question, mais ce n'était certainement pas le cas d'Artemis. Elle savait que certaines raisons étaient valables pour ne pas être à l'école et puis... Marcus n'était pas son fils. En réalité, elle connaissait même assez peu le garçon, et sa famille en général. Les Barksdale étaient surtout des amis de son époux. Elle était davantage proche de la famille Minchum. Cela dit, elle n'avait rien contre le garçon, et était toujours ravie de pouvoir discuter avec quiconque passait le pas de sa porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus Barksdale



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 202
| AVATARS / CRÉDITS : Donald Glover aka Childish Gambino
| SANG : Mêlé, quelques lointains ancêtres moldus


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de sa mère
| PATRONUS : Un Saint-Bernard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton Empty
MessageSujet: Re: Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton EmptyJeu 30 Mai 2019 - 12:10

Bartemius n’était pas chez lui ce matin, Marcus aurait du s’en douter. A l’invitation de Madame Croupton, le jeune homme avait pris place sur l’un des fauteuils du salon. Il laissa son regard voguer sur les différents détails de la décoration des Croupton, cadres photos, bibelots en tout genre, plantes. Ses iris fuyaient ceux de la jeune femme. Depuis qu’il avait perdu sa mère, supporter le regard d’autrui était devenu une véritable plaie ; il sentait qu’il pouvait vaciller à chaque instant, pouvait replonge dans cet état de profonde tristesse dont il avait eu tant de mal à se tirer. Il demanda un thé à l’elfe de maison, et aussitôt sa demande effectuée que la créature disparut d’elle-même, probablement en direction de la cuisine pensa le jeune homme. « Euh, non. Je ne suis pas à Poudlard » répondit-il, gêné. Poudlard était sans doute l’un des derniers endroits où il voudrait se trouver à présent. Il n’avait encore rien dit à ses amis. De toute façon, la Gazette du Sorcier avait déjà du s’en charger et il était fort probable que bon nombre de Serdaigle soient déjà au courant. Il resta bref sur sa réponse, ne souhaitant pas préciser ce qui, selon lui, était une évidence.

Quelques instants plus tard, la créature apparut entre Marcus et Artemis, un plateau dans les mains. Lorsqu’il déposât le plateau sur la table basse, le jeune bredouilla un simple « Merci ». Sa famille n’était pas assez aisée pour se permettre d’en posséder un, alors le concept même de l’elfe de maison lui était tout bonnement étranger. Le garçon sucra son thé et dit tourner sa cuillère dans sa tasse en essayant de de ne pas faire tinter le couvert contre les parois de la tasse ; cela ferait trop de bruit. « J’étais venu voir si Bartemius pour savoir où en était l’enquête ... si les choses avançaient, ou si des éléments se concrétisaient ... ». Il doutait qu’elle en sache quelque chose, mais il se devait au moins d’être honnête sur la raison de sa présence ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Croupton



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 302
| AVATARS / CRÉDITS : Jessica Chastain | BATTERIE FOX
| SANG : Pur. Potter d'origine.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : De la fumée qui l'étouffe.
| PATRONUS : Un renard des neiges.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton Empty
MessageSujet: Re: Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton EmptyVen 31 Mai 2019 - 11:19

Artemis était certes psychomage, elle ne passait cependant pas sa vie à analyser la psychologie des autres. Il aurait été bien ennuyant de le faire, comme elle n'aurait jamais pu être surprise des réactions de ses proches, et de ses amis. De ce fait, la rouquine prenait-elle soin de ne pas psychanalyser son époux ni même ses connaissances, se contentant des inconnus devenus ses patients au fil des séances. La sorcière prit donc soin d'agir tout à fait normalement avec Marcus qui lui demandait, à sa grande surprise, si Bartemius était toujours là. Son époux quittait tôt le foyer pour ne rentrer que bien tard, et Artemis devait bien admettre qu'elle parlait finalement peu à l'homme qu'elle avait épousé. Leur relation s'effilochait comme de l'herbe coupée et ils n'étaient guère plus ce qu'ils avaient pu être autrefois. Leur couple n'avait plus aucun autre ciment que celui de l'habitude, dévorante et dangereuse si l'on s'y livrait trop entièrement. Elle le savait et pourtant elle fermait les yeux. Qu'il était plus simple pour elle de ne pas voir la vérité en face plutôt que de regarder promptement celle qui était à pleurer ! La trentenaire fit entrer chez elle le jeune homme et se contenta, une fois assise en face de lui, d'observer ses traits. Elle pouvait y saisir la peine d'un deuil qui peine à s'effacer. Elle reconnu dans ses traits légèrement tirés une expression qu'elle même avait longtemps arboré à la suite de la mort de sa soeur, Eden. « Je vois bien cela » s'amusa sincèrement la psychomage de la réponse du jeune homme. Il ne pouvait pas être à Poudlard, puisqu'il était devant elle. Néanmoins, elle n'insista pas. Elle comprenait bien que cela avait un rapport avec le décès prématuré de Janet et il était normal qu'il cherche des réponses, ainsi que ses marques. Comment pouvait-elle blâmer cela ? Chacun réagissait différemment au deuil, elle en était consciente depuis des années.
Winky disparu au remerciement du garçon et Artemis reporta plus attentivement son attention sur lui. Lorsqu'il lui dit, haut et fort ce qu'il venait faire chez elle, Artemis eut un sourire un peu triste. Elle ne savait rien de l'enquête pour la simple et bonne raison qu'elle n'échangeait parfois même pas un mot avec Bartemius. Il partait alors qu'elle dormait et rentrait lorsqu'elle était déjà couchée. Comment étaient-ils supposés avoir une réelle vie de famille et de couple ? Comment pouvait-elle en savoir plus sur la mort de Janet ? La rouquine en était incapable, parce qu'elle n'avait pas toutes les cartes en main. « Je ne suis malheureusement au courant de rien... » avoua-t-elle doucement au jeune homme avant d'ajouter : « mais cela tient beaucoup au coeur de Bartemius de faire avancer les choses. Tu auras bientôt des réponses ». Elle désirait se montrer rassurante, mais croyait-elle réellement à ses paroles ? Il avait tant à faire au Ministère, le coeur dévoré par une intense ambition. Donnerait-il réellement tout pour retrouver les assassins de son amie ? Artemis ne saurait le dire, elle ne connaissait plus l'homme qu'elle avait épousé. « Cependant, je peux lui poser la question quand il rentre ce soir, et t'envoyer un hibou pour te faire part des avancées, si tu le souhaites ? » proposa-t-elle gentiment avant de porter son thé à ses lèvres, concernée par l'idée de tranquilliser l'esprit encore traumatisé de ce jeune homme qui n'avait pas mérité de perdre sa mère.


(606)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus Barksdale



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 202
| AVATARS / CRÉDITS : Donald Glover aka Childish Gambino
| SANG : Mêlé, quelques lointains ancêtres moldus


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de sa mère
| PATRONUS : Un Saint-Bernard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton Empty
MessageSujet: Re: Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton EmptyDim 2 Juin 2019 - 12:01

Le thé encore chaud coula le long de la gorge de Marcus, laissant sa chaleur agir pour le jeune homme endeuillé. D’une étrange manière, cela le réconfortait, comme si la chaleur descendant dans son œsophage était à même de raviver en lui les cendres d’un feu éteint depuis quelques semaines déjà. Peu de jour après la disparition de Janet, l’entourage de Marcus avait invité à consulter un psychomage, le rassurant sur le fait qu’il s’agissait là de quelque chose qui se faisait beaucoup lors de périodes de deuil. Mais, peu à l’aise à l’idée de se livrer, le garçon avait toujours refusé. Au lieu de ça, il passait ses journées à se réfugier dans la musique et le souvenir de sa défunte mère. Il venait de boire, mais sa gorge était sèche. Les mots étaient lourds, très lourds et parler étaient devenu un fardeau.

Lorsqu’elle le rassura sur ses réponses à venir, Marcus ne pu retenir une lueur de briller au fond de ses iris. Il allait avoir des réponses enfin ! Peut-être même qu’on lui donnerait un nom, celui du sorcier qui lui aurait prit sa mère. Il n’en ferait rien. S’il avait, pendant un temps, pensé à la vengeance, il s’était rapidement rendu à l’évidence qu’il ne pourrait rien faire. Mais le nom qu’on lui donnerait sera un pas de plus dans sa compréhension des événements. Avec ce nom, il se rapprochait de la vérité. Le jeune homme releva la tête vers la rousse, puis hocha la tête deux fois de suite. « Je veux bien oui, s’il vous plaît ». Ce soir-là, il serait probablement pendu à sa fenêtre à attendre le hibou des Croupton.

Le Serdaigle instaura un nouveau silence, s’enfilant des gorgées de thé à intervalles réguliers pour s’occuper les mains et l’esprit. Lorsqu’il eut terminé sa tasse, Marcus la reposa sur sa petite assiette en soufflant du nez d’un air las. Puis, après quelques instants, il laissa un bredouillement s’échapper du silence, « Je euh ... est-ce que ça fera toujours aussi mal ? ». Il avait déjà entendu des gens dirent que la douleur passait avec le temps, mais comment pourrait-il oublier sa mère et ne plus s’apitoyer en pensant à tous ces moments dont on les avait privés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Croupton



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 302
| AVATARS / CRÉDITS : Jessica Chastain | BATTERIE FOX
| SANG : Pur. Potter d'origine.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : De la fumée qui l'étouffe.
| PATRONUS : Un renard des neiges.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton Empty
MessageSujet: Re: Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton EmptyDim 2 Juin 2019 - 21:12

Artemis comprenait la douleur que ressentait Marcus pour ressentir la même, mais vis-à-vis de sa soeur. Eden Potter, mariée Ollivander, s'était elle-aussi éteinte sous l'assaut des mangemorts. La différence, c'était qu'Eden s'était retrouvée à croiser la baguette avec eux parce qu'elle en avait fait son métier. Et comme deux ans en arrière, la rouquine se retrouvait à discuter avec un adolescent de son deuil. Marcus avait à peu près le même âge que sa nièce Gardenia lorsqu'elle avait perdu sa mère. La conversation entre elles, douloureuse et particulière, n'avait pas été facile du tout. La rouquine avait fait de son mieux, mais comment s'occuper du deuil d'un autre alors que l'on était soi-même en deuil ? Avec les Barksdale, c'était différent, Janet ne faisait pas partie de sa famille. Elle fut son amie, c'était vrai. Mais elle la fréquentait moins que son époux, et les liens entre elles étaient donc moindre. Elle espérait, sans toutefois grande conviction, que sa distance avec cette famille pourrait aider Marcus à s'en sortir. A faire son deuil. Elle ne pensait pas que Bartemius ait quelques informations. S'il en avait, il les aurait sans doute communiqué à la famille de son amie. Mais si la promesse de demander pouvait aider le jeune homme, la psychomage était prête à essayer. Devant son remerciement donc, elle afficha un sourire gentil, touillant son thé, ne sachant pas comment aborder le sujet... Fort heureusement, le Serdaigle le fit pour elle.
Artemis releva ses yeux verts sur lui pour le fixer pendant quelques instants, pensive. Elle se remémorait sa propre attitude face à la mort de sa soeur. Elle avait beaucoup pleuré. Elle avait beaucoup réfléchit, toute seule, sans soutient particulier de quiconque. La rouquine avait toujours aimé le dessin et c'était dans ce passe-temps qu'elle s'était réfugiée. Dessiner des paysages écossais avait toujours été sa spécialité, sans doute parce qu'ils transpiraient une mélancolie qui faisait intégralement partie de son caractère porté sur le passé. Pendant son deuil, elle n'avait pas changé ses habitudes, dessinant des montagnes brumeuses, pluvieuses, une nature sauvage. Cela l'avait aidé à se concentrer, à se focaliser sur ses souvenirs. Les meilleurs assurément. La trentenaire se racla la gorge pour formuler finalement : « Oui ». C'était abrupt, mais c'était ainsi qu'elle le ressentait. Artemis avait toujours aussi mal. « On s'y habitue juste » continua-t-elle. Elle se sentait impitoyable mais se voyait mal lui mentir là-dessus, pour lui donner un espoir absolument et totalement inutile. Elle le regarda gentiment, sans pitié, compréhensive, comme elle l'avait toujours été. Comprendre les gens était sa spécialité, son altruisme avait toujours fait d'elle une femme appréciée et aimée. C'était un fait. « Lorsque je suis passée par là, j'ai trouvé beaucoup de réconfort dans mes passions » commença-t-elle, hésitante à parler ainsi d'elle-même - que risquait-elle de toute manière ? - avant de continuer de plus belle : « le dessin m'a aidé à faire mon deuil. J'ai pu me concentrer paisiblement sur les meilleurs souvenirs que j'avais avec cette personne. Et j'ai avancé ».


(537)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus Barksdale



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 202
| AVATARS / CRÉDITS : Donald Glover aka Childish Gambino
| SANG : Mêlé, quelques lointains ancêtres moldus


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de sa mère
| PATRONUS : Un Saint-Bernard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton Empty
MessageSujet: Re: Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton EmptyLun 3 Juin 2019 - 21:47

Le jeune homme soupira de toute son âme. La réponse n’était pas celle qu’il voulait entendre, et les mots de la psychomage furent des clous pour le cercueil de sa tristesse. Marcus sentit sa main trembler légèrement telle une feuille morte aux premiers jours de l’Autonome, totalement dépendante des brises que Mère Nature lui faisait endurer. Comme cette feuille, il avait lentement fané depuis quelques jours, ses cernes ne laissaient pas le moindre doute sur la piètre qualité des nuits qu’il passait. « Comment peut-on s’habituer à ça, et continuer à vivre en même temps ? » . Tant de questions traversaient son esprit. Egoïstement, Marcus se senti soulagé d’apprendre qu’Artemis avait elle aussi traversé une épreuve de ce genre. Dorénavant, il n’était plus complètement seul dans les ténèbres. D’autres avaient déjà souffert, et d’autres souffriront plus encore. Pour éviter que le tremblement de ses mains ne dévoile ses états d’âme, le garçon referma ses poings et les posa sur ses genoux. A force de serrer ses poings, il marqua faiblement son épiderme de la trace de ses ongles.

« Vous parlez comme si c’était simple … » continua alors Marcus, « mais quand j’écoute de la musique – parce que la musique était sa passion – tout me fait penser à elle » . Certaines chansons lui étaient dorénavant interdites. Tout, dans certaines chansons, lui renvoyait l’image de sa mère ; les notes, les paroles, les silences. La musique, qui d’ordinaire agissait comme un refuge pour le jeune homme, se métamorphosait en no man’s land, en terre aride et desséchée où le garçon avait peur de s’aventurer pendant ne serait-ce qu’une seconde.

« Je- » . Il commença à parler mais sa voix se mit à défaillir, comme si une force retenait ses paroles au plus profond de son être. « J’ai peur des souvenirs » . Marcus releva alors la tête vers la psychomage, forçant un sourire en se rendant compte de l’aspect enfantin de ses complaintes.     « J’ai peur d’être comme ce personnage de la mythologie grecque, à gravir les montagnes en poussant une pierre pour la voir ensuite retomber, de l’autre côté » . Le Serdaigle prit alors une grande inspiration, semblant chercher au plus profond de lui-même la force de continuer à converser sans jamais s’effondrer en larmes.     « J’ai peur qu’ils me fassent vivre dans le passé, de me perdre dans des souvenirs que je ne pourrais plus jamais approcher … » . Pour une étrange raison, il sentait qu’il pouvait parler avec Artemis. Peut-être dégageait-elle une aura propre à son métier, une force capable de pousser les gens à se livrer. Dans tous les cas, le jeune homme ressentait le besoin de besoin de parler, de laisser fuser toutes les interrogations qu’il avait passé des semaines à accumuler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Croupton



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 302
| AVATARS / CRÉDITS : Jessica Chastain | BATTERIE FOX
| SANG : Pur. Potter d'origine.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : De la fumée qui l'étouffe.
| PATRONUS : Un renard des neiges.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton Empty
MessageSujet: Re: Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton EmptyVen 7 Juin 2019 - 17:04

Le sujet du deuil, tout le monde finissait par le connaître un jour. Que l'on ne s'en rappelle pas forcément, comme lorsqu'on était enfant, ou bien qu'il nous heurte de plein fouet à l'adolescence ou à la vie adulte, c'était une chose qui touchait toute l'humanité. A plus ou moins grande échelle, et de différentes manières. La culture qui était la leur les poussait à voir la mort comme la fin de tout et comme la disparition de l'être aimé. C'était ainsi, et le plus dur était le manque. Artemis l'avait souvent dit, souvent constaté. Le manque était la pire chose qui puisse arriver. Cette envie de rendre visite à son défunt avant de se rappeler qu'il n'était plus là, ou cette tendance à voir dans un objet ou un fait, la personne que l'on a perdu. Le manque nous entourait tous de la même façon, pensait la psychomage, mais il y avait plusieurs moyens différents d'y faire face. « Ce que tu expérimentes, c'est le manque. Mais un jour, cette absence deviendra une habitude et remplacera la présence de ton passé » assura gentiment la sorcière, en essayant d'afficher un sourire tendre, quoique concerné par ce qu'il traversait. Lorsqu'Eden était morte, Artemis et elle avaient des relations très tendues. Cela n'avait pas rendu son deuil plus facile, au contraire. La jeune femme s'était trouvée devant un mur de culpabilité, celui de n'avoir jamais réglé tous leurs différends avant sa mort. Elle se disait souvent, peut-être à raison ou peut-être à tort, qu'Eden était morte en lui en voulant. Et comme il s'agissait de quelque chose de probable, cela touchait déraisonnablement la sorcière qui n'aimait pas les statut quo. Cette situation avec sa sœur s'était éternisée sans qu'elle ne puisse y mettre fin un jour. Et depuis, Artemis devait vivre avec le regret.
Le jeune homme lui fit remarquer que tout lui faisait penser à elle. Artemis détourna le regard, ne sachant pas quoi dire. Étonnant pour une psychomage, sans doute. Au bout d'une minute de silence, peut-être, elle reposa ses yeux verts sur Marcus, cherchant silencieusement ses mots dans son observation de l'adolescent devant elle : « Tout te fera toujours penser à elle. Il n'est pas rare de penser chaque jour aux personnes que l'on a perdu » formula-t-elle doucement, réconfortante, « cela ne veut pas dire que cela ne sera pas plus facile pour toi d'y penser plus tard. Penser à elle lui donne une seconde vie. Tu as vécu quelque chose d'extrêmement difficile pour ton âge, mais tu iras mieux, crois moi ». Et elle l'écoutait, encore et toujours, avec ce regard compréhensif qui faisait souvent d'elle une femme appréciée. Ses facilités à comprendre les autres faisaient d'elle quelqu'un avec qui l'on pouvait aisément parler. Elle comprenait, quoi que l'on dise, parce qu'elle partait du principe que chaque individu était profondément et réellement différent. Combien de fois avait-elle parlé seule devant un patient réfractaire ? Combien de fois avait-elle dû aider les plus détruits psychologiquement ? Combien d'endeuillés avait-elle accompagné ? Artemis ne les comptait guère plus. « Nous vivons tous dans les deux à la fois » corrigea la sorcière, « les souvenirs sont le propre de l'homme. N'en aies pas peur. Ils t'accompagneront, te guideront peut-être. Au début, tu devras t'imposer de ne pas te laisser submerger par eux. Et après, tu trouveras seul un juste équilibre ».


(603)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus Barksdale



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 202
| AVATARS / CRÉDITS : Donald Glover aka Childish Gambino
| SANG : Mêlé, quelques lointains ancêtres moldus


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le cadavre de sa mère
| PATRONUS : Un Saint-Bernard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton Empty
MessageSujet: Re: Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton EmptySam 8 Juin 2019 - 15:34

Le jeune homme regarda Artemis, circonspect. Il n’avait aucune envie de s’habituer à la mort de sa mère et à son absence. Pour lui, c’était tout bonnement impossible tant le conseil qu’on lui donna lui semblait être une épreuve insurmontable à passer. Il soupira une nouvelle fois, abattu. Il passa alors une main dans ses cheveux pour se masser l’arrière de la tête pendant de longues secondes. « Je vois … » dit-il alors sans grandes convictions, et ce bien qu’il comprenait ce que voulait dire la psychomage. Il ne fallait pas apprendre à vivre sans une personne, mais plutôt chercher à vivre avec l’absence de cette personne. Là se trouvait les enjeux d’une nouvelle vie pour Marcus. Pour un jeune homme qui cherchait à chasser et à fuir ses responsabilités de futur adulte, voilà qu’elles forçaient le passage et brisaient ses défenses pour faire partie intégrante de son quotidien.  

« Je vais reprendre un thé, s’il vous plait » demanda alors Marcus en s’adressant à Artemis puis à l’elfe de maison juste avant qu’il ne disparaisse pour la cuisine. Le jeune homme s’égara ensuite dans ses pensées pendant quelques secondes. Il pensa à elle et aux nombreux moments qu’ils avaient vécus ensemble, avant d’être brutalement ramené à la réalité par le son que fit le plateau de l’elfe en se posant sur la table basse.

« Me souvenir d’elle, c’est la faire vivre … » répéta nonchalamment le serdaigle, faisant alors siens les propos de la psychomage. Il hocha la tête, fixant son regard dans celui de son interlocutrice. « Je comprends mieux oui, j’espère que vous avez raison … » . Marcus força un sourire avant de se pencher sur son thé. Les parles d’Artémis avaient suscité une lueur d’espoir chez le jeune homme qui commençait à voir les événements sous un autre angle. Sa mère était décédée, oui, et il ne pouvait rien y faire. Tout ce qui lui restait, c’était ses souvenirs et son absence. Et la tâche qui lui incombait était alors de savoir conjuguer ce passé qu’il avait perdu avec le futur qui lui restait à vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Croupton



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 302
| AVATARS / CRÉDITS : Jessica Chastain | BATTERIE FOX
| SANG : Pur. Potter d'origine.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : De la fumée qui l'étouffe.
| PATRONUS : Un renard des neiges.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton Empty
MessageSujet: Re: Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton EmptyLun 10 Juin 2019 - 16:52

Artemis avait déjà eut à faire à des patients jeunes. Des enfants, adolescents. Sur pleins de sujets différents. Il pouvait parfois être un peu difficile de s'adresser correctement à une jeune personne pour l'aider, parce qu'elle ne comprenait tout simplement pas les choses de la même manière qu'un adulte le ferait. La rouquine, donc, devait souvent trouver des stratagèmes, adapter le ton de sa voix... Néanmoins, elle préférait largement aider des adultes. Sans doute que la psychomage était trop sensible pour voir la peine et le désespoir dans le regard si jeune des enfants. Marcus n'en était plus un, mais on ne pouvait pas dire qu'il était un adulte également. Il était dans ce statut d'entre-deux qui n'aidait pas la sorcière à choisir la meilleure manière de faire. Le connaissant un minimum par le biais de l'amitié de son époux et de feu Janet Barksdale, elle préféra opter pour la solution la plus facile pour elle - et qui serait, elle l'espérait, plus facile pour lui - celle de s'adresser à lui comme à un adulte. Il ne fallait pas braquer les adolescents et jeunes adultes en les traitant comme des enfants lui avait-on souvent dit, et Artemis ne comptait pas faire cette erreur-là aujourd'hui. Pas alors qu'il cherchait des réponses pour outrepasser son deuil. Malgré toutes ses paroles, il semblait toujours perplexe, déboussolé et perdu et la psychomage ne le comprenait que trop bien. La mort de sa mère était encore récente dans son esprit et dans son cœur. Comment espérer aller mieux si tôt ? Elle le regarda redemander un thé à Winky qui disparue dans la foulée et acquiesça encore lorsqu'il reprit ses paroles. « Janet n'est certes plus physiquement avec toi » lui accorda-t-elle ce point-là, « mais tant qu'il y aura des gens pour se souvenir d'elle, elle n'aura pas vraiment disparu ». C'était vrai. Certains hommes et certaines femmes au final, ne mourraient jamais. C'était beau, peut-être aussi un peu triste à la fois, Artemis ne saurait le dire.
La grande horloge du salon se mit à sonner plusieurs fois et le jeune homme finit par prendre congé. Sur le pas de sa porte, la rouquine le regardait, souriant gentiment, et avança une main pour lui presser délicatement l'épaule : « Tu arriveras à faire ton deuil, Marcus ». Le jeune homme disparu au bout de l'allée et elle rentra chez elle, pensive, triste, aussi. Elle se dirigea vers son bureau pour prendre un parchemin, ainsi que de l'encre et rédiger une lettre. Elle espérait avoir une réponse de son époux d'ici la fin de la journée pour aider, si tant est que ce soit possible, l'orphelin qui avait sonné à sa porte dans la matinée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton Empty
MessageSujet: Re: Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton Empty

Revenir en haut Aller en bas

Good Mo(u)rning ─ Artemis Croupton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» GOOD VIBRATIONS
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Les sept Merveilles du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres
 :: Hors Londres :: 
Les lieux d'habitations
-