GRYFFONDOR : 620 pts | POUFSOUFFLE : 283 pts | SERDAIGLE : 612 pts | SERPENTARD : 245 pts
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !
Les inscriptions pour les deux prochains matches sont d'ores et déjà ouvertes, retrouvez Serpentard VS Gryffondor et Poufsouffle VS Serdaigle !

Partagez

Panna cotta ─ Octavius Martens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Claudia Visconti



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 12
| AVATARS / CRÉDITS : Miranda Otto © .sparkle
| SANG : Mêlé


Panna cotta ─ Octavius Martens Empty
MessageSujet: Panna cotta ─ Octavius Martens Panna cotta ─ Octavius Martens EmptyMar 11 Juin 2019 - 23:30

Encore une journée bien remplie, une de plus au compteur de l’italienne qui se démenait pour se faire une place en Angleterre. Cette soirée fut particulièrement épuisante. Toujours dans l’optique de faire parler d’elle dans un pays qu’elle voulait apprivoiser, Claudia avait fait augmenter le nombre d’invitations envoyées. Résultat, plus d’une centaine de convives était venue se goinfrer de petits fours réchauffés et de vins italiens. Ce soir-là, l’heure sur le poignet de l’italienne indiquait dix heures et demi lorsque la majeure partie des invités quittèrent la galerie. Ne restaient alors que deux ou trois curieux désireux de jeter un dernier coup d’œil aux toiles exposées. Pour cette première série de vernissages, Claudia avait souhaité mettre en valeurs l’Italie, sa terre natale et la patrie des plus grands artistes peintres.

Elle prit place à l’une des tables éparpillées aux quatre coins de la pièce, tout en écartant d’un geste de la main le plateau de petits fours afin d’écarter d’elle l’odeur de « réchauffé froid ». Elle mourrait d’enlever ses chaussures pour libérer ses pieds et enfin pouvoir respirer. Amusée, elle regardait les derniers visiteurs errer de tableaux en tableaux. Pour la plupart, ils découvraient ces œuvres pour la première fois – comme elle les enviait ! Par moments, elle rêvait de redécouvrir avec innocence certains tableaux, ne serait-ce que pour revivre une nouvelle fois l’effet qu’ils ont eu sur elle. Se replonger dans un Caravage avec l’œil neuf et inexpérimenté d’un novice, d’un curieux … Claudia maudissait parfois sa trop grande expérience en la matière et elle regrettait de constater qu'il manquait souvent l’essentiel : se dresser face à une œuvre et se laisser guider par ses sens.

Les derniers invités quittèrent les lieux lorsqu’une figure masculine se présenta devant la jeune femme. Elle le regarda, il la regarda. Claudia sourit simplement avant de demander : « Je pouvoir vous aider ? » .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavius Martens



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 287
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo (bigbadwolf)
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Panna cotta ─ Octavius Martens Empty
MessageSujet: Re: Panna cotta ─ Octavius Martens Panna cotta ─ Octavius Martens EmptyMer 12 Juin 2019 - 21:58


Panna Cotta

Octavius se fondait dans le décor tel un caméléon. Vêtu d'un simple trois pièces à carreaux, il se mêlait parfaitement à tout ce beau monde venu admirer pour la première fois les toiles des maîtres italiens de la Renaissance. Arrivé tardivement, vers 21h30, il prenait son temps à déambuler dans l'espace. Parfois, il lui arrivait de s'arrêter pour parler à des vagues connaissances, une coupe de vin italien en main. Il connaissait une partie des œuvres présentées pour les avoir déjà vues auparavant. Mais il prenait plaisir à les revoir, se rapprochant pour voir certains détails qu'il n'avait pas remarqué la première fois. Il y avait même certaines œuvres qu'il devait avoir vu mais complètement oublié. Il s'attarda particulièrement longtemps sur l'Allégorie du Triomphe de Venus de Bronzino. Il se souvenait de cette peinture mais avait oublié tellement de détails. De plus, elle lui semblait être une reproduction particulièrement fidèle — ce n'était pas l'original, si ? —.
Mais qu'est-ce qui l'avait amené à venir à ce vernissage ? Il en avait entendu parlé quelques jours auparavant autour de lui. Le nom de la personne à l'origine de cela avait particulièrement attiré l'attention de l'anthropomage. Il avait connu Claudia Visconti. Il y avait des années de cela. Il ne pensait jamais la revoir. Et la voilà qui débarquait à Londres en ouvrant une galerie d'art. Pour Octavius, c'était clair comme de l'eau de roche : il devait se procurer une invitation pour le vernissage. Grâce à ses contacts dans certains domaines, il était parvenu à en obtenir une.

Le vernissage arrivait à sa fin. Les derniers visiteurs quittaient les lieux. Mais Octavius, lui, restait encore un peu. Depuis son arrivée, il avait de nombreuses fois aperçut Claudia. Celle-ci avait à chaque fois semblé débordée alors il n'avait pas voulu la déranger. Ce devait être une soirée importante pour elle. Cette dernière s'était assise à une table. C'était l'occasion.
Allait-elle le reconnaître ? La dernière fois qu'elle l'avait vu, il avait tout juste vingt ans. C'était encore un minot à cette époque là. Un minot mal fringué et mal coiffé, aurait rajouté ce minot là des années plus tard avec nostalgie. Mais incroyablement enthousiaste, ceci dit.
Elle leva la tête, le regarda. Il lui adressa un sourire. « Bonsoir. » la salua-t-il très simplement. Non, elle ne le reconnaissait pas. C'était peut-être le costume élégant et soigné.
« Tu as fait un bon travail, dis-moi. Cela dit, je regrette de ne pas avoir vu la Gioconda. Même si, en vérité, je trouve qu'elle ne casse pas trois pattes à un boursouf. » dit-il avec un petit sourire sans répondre à sa question.
La Joconde ne casse pas trois pattes à un boursouf. Une phrase qu'Octavius avait un jour dit à Claudia, la première fois qu'ils avaient parlé d'art ensemble, alors qu'il n'y connaissait pas grand chose.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claudia Visconti



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 12
| AVATARS / CRÉDITS : Miranda Otto © .sparkle
| SANG : Mêlé


Panna cotta ─ Octavius Martens Empty
MessageSujet: Re: Panna cotta ─ Octavius Martens Panna cotta ─ Octavius Martens EmptySam 15 Juin 2019 - 19:58

« La Gioconda ne casse pas trois pattes à un boursouf » ; Claudia eut un mouvement de recul en entendant la remarque de l’anglais. Un vieux souvenir. L’italienne avait déjà entendu cette remarque et elle semblait émaner tout droit de son passé. Comme une lueur transperçant les ténèbres, le souvenir jaillit jusque dans le présent avant de faire sens. Le visage de la jeune femme s’illumina lorsqu’elle comprit. « Octavius ! » fit-elle en se levant d’un bond afin de se mettre à son niveau. Tant de questions traversaient l’esprit de Claudia, elle ne savait plus quoi penser. « Tu es à Londres ? » demanda-elle en italien et ne réalisant pas l’absurdité de sa question – puisqu’il était à Londres, s’il était devant elle. Lorsqu’elle s’exprima dans la langue de Dante, quelques regards anglais et curieux se portèrent sur eux, mais Claudia était trop obnubilée par ses retrouvailles. Elle le dévisagea pendant de longues secondes, à l’affut du moindre changement provoqué par le temps sur son ami. Son regard s’attarda sur la taille de l’anglais, « Tu as maigri, tu ne manges pas bien en Angleterre ? » . A sa boutade, elle vint ajouter un sourire moqueur et joueur. Si elle n’explicita pas le fond de sa pensée – que la nourriture en Italie est bien meilleure qu’ici – elle lui laissa comprendre ce qu’il voulait. Les derniers clients quittèrent les lieux mais elle ne remarquera rien. Les années avaient passé et tous deux avaient beaucoup à rattraper. Il y avait tellement de choses à se dire.

Ce n’est que plus tard qu’elle réalisa qu’ils étaient seuls. L’italienne dégaina sa baguette et l’agita en l’air. Aussitôt, des voiles en tissus sortirent d’un placard pour recouvrir chacune des toiles, un balai sorti à son tour du placard et se mit à battre le sol avec flegme. Autour de la table, des chaises se hâtèrent pour se repositionner correctement et le plateau de petit four lévita jusqu’à une poubelle. Claudia se tourna alors vers l’anthropomage. « Allons parler ailleurs. J’ai faim, tu as mangé ? » . La sorcière invita son ami à quitter la galerie. Dehors, la nuit avait gagné la ville. Sur le Chemin de Traverse, quelques nocturnes promeneurs foulaient les pavés malgré l’heure tardive. D’ordinaire, la jeune femme appréhendait ces moments où elle errait seule ; avec ce qui était arrivé en Italie elle était devenue plus méfiante, presque paranoïaque. Mais avec Octavius à ses côtés, ses craintes s’étaient dissipées. En marchant à ses côtés, Claudia ne put s’empêcher de penser aux virées nocturnes de leur passé, lorsqu’ils n’étaient que deux jeunes adultes dans les rues de Rome, prêts à conquérir le monde de leur insouciance. Ah ! que les temps ont changé …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavius Martens



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 287
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo (bigbadwolf)
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Panna cotta ─ Octavius Martens Empty
MessageSujet: Re: Panna cotta ─ Octavius Martens Panna cotta ─ Octavius Martens EmptyDim 16 Juin 2019 - 22:15


Panna Cotta

Huit années s'étaient écoulées depuis la dernière fois qu'Octavius avait vu Claudia. Il n'était plus le même homme. Il avait pris de l'âge et cela se voyait autant que cela se ressentait. L'italienne semblait vraiment surprise de le voir à Londres, ce qui l'amusa beaucoup.
« C'est si surprenant que ça ? » demanda-t-il en italien après avoir lâché un rire.
Connaissant le personnage, oui, c'était surprenant. Déjà parce qu'il était un voyageur. Et parce qu'en Italie, il avait été extrêmement critique envers son pays d'origine comme s'il le détestait. C'était un peu le cas, à vrai dire. Mais le temps l'avait apaisé et réconcilié avec l'Angleterre.
Sur un ton plaisantin, Claudia fit un commentaire sur la taille affinée de l'anglais. Etait-ce vraiment la première chose qu'elle relevait ? Bon, il était vrai qu'elle l'avait connu un peu moins élancé.
« Tu plaisantes ? Je ne fais que ça, manger, depuis que je suis rentré ! » rit-il. « J'ai du prendre quelques kilos mais je n'ose pas me peser. La balance est très méchante. »
Son retour au pays ne s'était pas fait dans les meilleures conditions, il le regrettait. Malheureusement, la nourriture pouvait être pour lui autant bénéfique que nuisible. Et il l'adorait autant qu'il s'en méfiait.

Quand les derniers visiteurs furent partis, Claudia, d'un coup de baguette, recouvrit toutes les œuvres d'un voile noire, rangea les tables et chaises et nettoya les restes. Voulant être aimable et ne voulant pas casser l'ambiance, Octavius s'abstint de tout commentaire. Le gaspillage. Il tourna son regard vers son amie quand elle s'adressa à lui.
« Je n'ai pas encore mangé. » répondit-il. « Mais je crains qu'à cette heure-ci, nous ayons de la peine à trouver un restaurant d'ouvert qui voudrait bien nous servir. Tu sais ici, on dîne tôt. Ceci dit, rien ne nous empêche d'essayer de trouver. »
Par rapport à l'Angleterre, on mangeait très tard en Italie. Ils sortirent de la galerie de Claudia. La nuit était tombée sur le Chemin de Traverse et encore de rares sorciers foulaient les pavés de la rue. Il se rappelait de leurs escapades de début de soirée jusqu'à parfois tard le soir dans les rues de Rome. Il se sentait un peu nostalgique.
« Sinon, dis-moi tout. Qu'est-ce qui explique ta venue, ici, sur ces terres froides et humides que sont celles du Royaume-Uni ? Je dois dire que j'ai été très surpris d'apprendre ta présence ! »
Ils avaient tellement d'années à rattraper en une seule soirée. Octavius voulait tout savoir. Surtout, la présence de Claudia en Angleterre l'intriguait fortement.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




Panna cotta ─ Octavius Martens Empty
MessageSujet: Re: Panna cotta ─ Octavius Martens Panna cotta ─ Octavius Martens Empty

Revenir en haut Aller en bas

Panna cotta ─ Octavius Martens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une clope peut pas faire de mal. [Ft. Sacha]
» Highlander par Yoshiaki Kawajiri

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres
 :: Le chemin de traverse
-