GRYFFONDOR : 620 pts | POUFSOUFFLE : 283 pts | SERDAIGLE : 612 pts | SERPENTARD : 245 pts
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !
Les inscriptions pour les deux prochains matches sont d'ores et déjà ouvertes, retrouvez Serpentard VS Gryffondor et Poufsouffle VS Serdaigle !
Partagez

Bienvenue dans l'enfer du mal | CLAUDIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Mildred O. Nott



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 305
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | WILD HEART.
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Bienvenue dans l'enfer du mal | CLAUDIA Empty
MessageSujet: Bienvenue dans l'enfer du mal | CLAUDIA Bienvenue dans l'enfer du mal | CLAUDIA EmptyJeu 13 Juin 2019 - 22:37

Mildred sortait peu de chez elle. A dire vrai, elle avait peu de raisons de sortir. Ses amis se comptaient souvent sur les doigts d'une main comme ils faisaient forcément partis du même statut social. Elle n'était guère autorisée à avoir des relations avec des traîtres, ou des impurs. Mais le coeur en chamallow de l'héritière Nott s'en voulait toujours de repousser des gens qui n'avaient rien fais pour mériter cela. Hélas, son tempérament soumis ne lui laissait pas le choix. Il n'y avait bien que pour sa meilleure amie Andromeda qu'elle faisait des efforts, et quels efforts ! Elle aurait pu avoir énormément de problèmes en la rejoignant au Tsarduck's un peu plus tôt dans le mois. Walden MacNair, d'ailleurs, avait déjà utilisé cette faiblesse pour ses mauvais desseins. La nuit commençait à tomber à Leeds et les parents de la jeune femme - chez qui elle habitait toujours comme elle n'était pas encore mariée - étaient de sortie, comme souvent. Et comme souvent, ils ne prenaient pas la peine d'emmener leur fille. Pour plusieurs raisons. Les malaises à répétition de la minuscule sorcière les embarrassaient considérablement. Son effondrement à la soirée du Ministère après le meurtre de la Londubat leur restait en travers de la gorge comme il avait rajouté du drame, au drame. Et le plus dramatique avait été l'apparition surprise du frère de Mildred, Wolfgang. C'en était trop pour les Nott qui avaient décidé, d'une certaine manière, de congédier leur fille dans leur manoir. De ce fait, sa seule occupation ces derniers temps avait été de soigner ses plantes et de s'en occuper comme si elles étaient ses enfants. La jeune femme, que personne ne voulait prendre pour épouse jusqu'à il y a peu, n'était bien évidemment pas mère et elle craignait de ne jamais l'être. Son caractère profondément bon et maternel pourtant ressentait le besoin d'avoir une progéniture. Son corps, hélas, n'était peut-être pas prêt à la suivre. Mais elle n'avait pas peur. Ou plutôt, elle n'avait plus peur. Plus depuis que Rabastan et elle étaient promis à nouveau l'un à l'autre. Les sentiments de la sorcière pour le cadet Lestrange dépassait l'entendement. Des années qu'elle était amoureuse de lui à se morfondre de la rupture de leurs premières fiançailles. Mais maintenant, c'était presque fait ! Une jolie bague trônait à son doigt et jamais Mildred n'avait été plus heureuse. Elle remplissait enfin son devoir. Et enfin elle allait cesser d'humilier sa famille par sa fragilité ridicule. Mais jusqu'à ce qu'elle soit unie par les liens sacrés du mariage à Rabastan, la minuscule héritière restait cantonnée chez elle. Et elle s'ennuyait profondément. Alors ce soir, elle décidait de sortir. A Londres !

Comme toujours habillée avec soin et des tissus d'excellente qualité, la jeune femme quitta la demeure familiale en autorisant son elfe de maison, Pok à aller se coucher. Elle lui promit de rentrer tôt... Mais elle espérait tout de même croiser son fiancé ce soir. Elle ne lui avait pas donné rendez-vous car Mildred était une romantique passionnée qui croyait en ce que le commun des mortels appelait le "hasard". La jeune femme manqua d'oublier sa baguette et s'en saisit au dernier moment avant de transplaner pour le Chemin de Traverse. Il y avait du monde. Les ténèbres semblaient dévorer les rues malgré la présence d'une population qui n'était pas forcément celle que l'on croisait tous les jours dans la rue sorcière. Elle essaya tant bien que mal de se frayer un passage, mais se prit plusieurs coups de coudes dans les côtes qui la firent grimacer de douleur. Pour une personne si chétive et fébrile, ce n'était jamais agréable d'être bringuebalée en tous sens. La galerie d'art avait récemment ouvert ses portes sur le Chemin de Traverse, sans que l'héritière ne puisse y aller jusqu'à présent. Ses parents avaient été les plus durs à convaincre de lui laisser une soirée à elle, où elle ferait ce qu'elle voudrait, jusqu'à l'heure qu'elle voulait... Mildred n'avait rien contre les diktat et les ordres, son éducation et son caractère faisaient qu'elle les suivait à la lettre et qu'elle ne s'offusquait de rien. Mais sa passion pour la culture, pour la beauté des choses prenait souvent le dessus sur elle, et elle espérait trouver à  The Vermentino Art Gallery, un souffle nouveau. Non pas de l'inspiration car la pauvre créature n'était pas créative. Mais elle espérait voir quelque chose qui sortait de l'ordinaire, elle voulait assister à quelque chose de nouveau. Quelle ne fut pas sa surprise, sinon son horreur, dans un premier temps de voir qu'il s'agissait-là d'une galerie d'art... Moldue. Ou presque entièrement moldue. La jeune femme avait buté à l'entrée de la galerie et bloquait stupidement le passage, elle se faisait remarquer et quelqu'un l'insulta. Le mot vulgaire traversa ses tympans chastes et elle sembla s'éveiller de sa stupéfaction pour se décaler en se confondant en excuses, le regard rivé au sol, fautive. Tout ce qu'elle faisait devait-il la mener à la faute ? Monsieur et Madame Nott allaient la réprimander s'ils apprenaient qu'elle se permettait une promenade dans une galerie proposant ce type d'ouvrages.  Sans doute que l'immunité qu'elle avait à son doigt, et qui faisait d'elle désormais autant une propriété de Lestrange que de Nott, la poussa à prendre une décision par elle-même et à s'avancer timidement entre les allées.

Les yeux noisettes de la sorcière se posaient à peine sur certaines œuvres dont elle peinait à comprendre la portée. Elle s'arrêta finalement devant un tableau, comme pour reprendre son souffle après tant d'effort pour lutter contre tout ce qu'on lui avait inculqué. Mildred n'était pas absolutiste, certainement pas. Ce n'était pas dans sa nature de rejeter inutilement des individus. Mais participer si activement aux activités de ces gens, n'était-ce pas dangereux ? Même et surtout, pour sa future union avec Rabastan ? Des visiteurs finirent par se mettre devant elle pour l'éjecter de sa contemplation et elle commença à errer un peu partout, le regard hagard, perdue, vaincue. Il n'y avait absolument aucune chance pour qu'elle croise son fiancé par ici. Son cœur sembla se briser comme lorsque leurs premières fiançailles avaient été annulées. Finalement, elle s'approcha d'une femme à qui certaines personnes parlaient avec passion et attendit son tour, uniquement pour demander : « Excusez moi... Pourriez-vous m'indiquer la sortie, s'il-vous-plaît ? ». La voix faible, et timide de l'héritière ne semblait pas vraiment avoir franchit ses lèvres alors que ses yeux parcouraient et analysaient le visage de la femme blonde à qui elle venait de s'adresser. Elle finit par baisser timidement son regard vers ses chaussures lustrées. Sans doute était-elle une femme sympathique. Mais en tout cas, elle ne faisait pas partie de son monde, sinon elle l'aurait reconnu immédiatement. Qui donc pouvait bien faire parti de son monde, ici bas ? Personne. Il n'y avait là que des gens qui n'avaient pas d'obligations familiales, des gens qui venaient même en famille pour admirer les toiles. La solitude de la petite sorcière lui paru plus virulente encore lorsqu'elle vit, à quelques pas d'elle, un couple se tenir la main tendrement en admirant une œuvre splendide.


(1275)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenue dans l'enfer du mal | CLAUDIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Bienvenue dans votre nouvelle demeure
» [ rp commun ] Bienvenue dans la troisième dimension cérébrale.
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]
» Bienvenue dans votre nouvelle demeure
» Bienvenue dans l'équipe ! [RP solo - Adoption osselait]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres
 :: Le chemin de traverse
-