GRYFFONDOR : 677 pts | POUFSOUFFLE : 304 pts | SERDAIGLE : 666 pts | SERPENTARD : 278 pts
C'est l'été sur ATDM ! Pour l'occasion, le cirque Arcanus a planté sa tente à Londres, pour tout l'été (plus d'explications ici). La partie Poudlard sera de retour dès le 1e septembre. D'ici là, bonnes vacances à tous !
Félicitations aux Gryffondor pour la coupe des quatre maisons !
Les anciens élèves, nouveaux adultes, n'oubliez pas de demander votre changement de statut juste ici !

Partagez

La revanche de Shannon | OCTAVIUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 109
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | cosmic light
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La revanche de Shannon | OCTAVIUS Empty
MessageSujet: La revanche de Shannon | OCTAVIUS La revanche de Shannon | OCTAVIUS EmptyMer 19 Juin 2019 - 0:23

La nuit fut rude pour Shannon et le réveil tout aussi rude.
Il s'éveilla vers cinq heures du matin entre deux poubelles, l'esprit embrumé de la soirée de la veille. En fait, ça ne s'était pas si mal terminé dans l'ensemble. Camila l'avait gentiment invité chez elle et on peut dire qu'ils avaient passé un bon moment. Shannon était certes pompette, mais pas assez visiblement pour avoir mal à la tête. La nuit était encore bien présente bien que la luminosité commença sa grande ascension vers le ciel. Il se releva difficilement, espérait que la copine d'Octavius ait déjà déserté la chambre pour qu'il puisse prendre une bonne douche. C'est que Camila avait tôt fait de lui faire comprendre qu'il allait crécher dehors dans tous les cas. Il tituba jusqu'au bar, non loin de là où il avait dormit, et y entra. C'était toujours ouvert de toute façon, et ça, c'était beau. L'Irlandais s'affala devant le bar en commandant un petit-déjeuné à Juan qui s'épouvantait de son état.

J'ai dormi dans la rue pour laisser à Monseigneur Martens tout le loisir d'occuper la chambre. Super bons tes oeufs, tu les fais toujours aussi bien ! le congratula-t-il en enfournant un oeuf pour l'avaler presque tout rond.

Je t'en ressers ?

Ca c'est une très bonne idée, Juan. Je te dois combien pour la chambre et le petit-dej ? Octave paiera le sien, hein. Désolé pour le péteuforik d'ailleurs, hier soir.

Et ainsi ils continuèrent de parler jusqu'à ce qu'Octavius descende enfin pour venir manger. Shannon, la bouche pleine de pain, en profita pour le saluer d'un geste de la main avant de monter en courant dans la chambre pour aller, enfin, se doucher.



Il revînt dix minutes plus tard, les cheveux humides, le visage beaucoup plus rayonnant que lorsqu'il était monté pour se changer. Il avait les dents propres, des habits propres et au moins, il ne sentait plus mauvais. Un bon point. Shannon s'assit à côté d'Octavius en lui volant un bout de pain sans même lui demander l'autorisation, sous le regard de Juan qui s'amusait vraisemblablement de l'attitude de l'Irlandais.

Alors Octave, cette nuit, elle était comment ? demanda le jeune homme de but en blanc.

Shannon avala tout rond sa bouchée, le regard satisfait, et ajouta :

Aujourd'hui, ça va te plaire. Je t'amène à Puerto Huitoto, promis juré c'est vraiment ce que tu aimes. Je t'y lâches, tu fais ta vie, et moi j'ai des gens à voir à Cali. Ok ?

Le jeune homme continuait de piquer son pain en même temps qu'il parlait. Il allait vraiment mieux qu'hier soir... Et à raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavius Martens



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 311
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( BlueOrchid )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La revanche de Shannon | OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Re: La revanche de Shannon | OCTAVIUS La revanche de Shannon | OCTAVIUS EmptyMer 19 Juin 2019 - 15:31


La revanche de Shannon

Aux alentours de sept heures du matin, les rayons du soleil traversant les interstices des rideaux mal fermés sortit Octavius de son sommeil. Il ouvrit péniblement les yeux, se mettant dos à la fenêtre pour ne pas être aveuglé de si beau matin. Ce fut ainsi qu'il constata qu'il était seul. La jeune femme qui occupait le lit avec lui avait disparu au cours de la nuit sans crier garde. Il avait les idées embrumées et un mal de crâne. Fichtre. Difficilement, il se redressa dans son lit en se frottant les yeux puis le visage. Il n'était pas vêtu et il pouvait juger à sa propre odeur qu'il avait oublié de se laver la veille au soir. Trop occupé, sans doute. Lentement mais sûrement, il sortit du lit et alla aussitôt dans la salle de bain pour se regarder dans le miroir. Un brin de toilette n'allait pas lui faire de mal. Il prit alors une bonne douche, pensant à bien se laver les cheveux au passage, avant de s'habiller avec des vêtements propre. Il avait déjà meilleure mine, bien que son mal de crâne fut toujours présent.
En jetant un coup d'œil à la chambre, il se mit en tête de la ranger. Un coup de baguette et hop, tout était en ordre ! Finalement, il descendit au bar où il vit, assis au comptoir, Shannon qui était déjà en train de déjeuner. Il était... Il était.
« Bonjour...  » salua Octavius en espagnol en souriant légèrement d'une petite voix en s'installant sur un tabouret.
Aussitôt, Shannon s'éclipsa pour monter à l'étage, laissant l'anglais seul avec le serveur.
« Juan, c'est ça ? » demanda aimablement l'étranger. Juan acquiesça. « Je suis désolé pour hier soir. Mon comportement n'était pas approprié. »
« Pas d'problème. Vous n'êtes pas le premier vous savez. » répondit le colombien. « Vous petit-déjeunez ? »
« Oui, s'il vous plait. De l'aguapanela. »
Cette spécialité l'intriguait. Le serveur lui adressa un sourire et prépara le plat en faisant la discussion à l'anglais. Quand l'irlandais revint, ce dernier venait tout juste d'être servi et entamait son petit-déjeuner avec appétit. Shannon s'installa à côté de lui et lui piqua directement un bout de pain. Octavius ne fit aucun commentaire. Mais le dévisagea, un peu outré, quand il demanda comment avait été sa nuit.
« Et la tienne ? »
Cela ne le regardait pas. Shannon lui annonça le programme de la journée, ce qui fit sourire l'anthropomage. Mais il ne pouvait s'empêcher d'avoir des doutes. Il connaissait assez Shannon pour se permettre d'en avoir.
« Bah tu vois que tu fais des efforts. Mais c'est trop beau pour être vrai. Il n'y aurait pas un truc que tu me cacherais ? Comme un élevage de créatures magiques dangereuses mises en liberté dans le village, par hasard ? »
Juan lâcha un petit rire en écoutant cette conversation insolite. Octavius regardait la main de Shannon faire des allers-retours de son assiette à sa bouche pour manger du pain. L'anthropomage finit par lui donner une petite claque sur le dos de la main.
« Tu as fini de manger mon pain ? » s'agaça-t-il.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 109
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | cosmic light
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La revanche de Shannon | OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Re: La revanche de Shannon | OCTAVIUS La revanche de Shannon | OCTAVIUS EmptyMer 19 Juin 2019 - 23:49

Shannon redescendu, il n'avait guère plus rien d'autre à faire que de discuter avec Octavius en lui mangeant son pain. Ca faisait grossir, le pain, il lui faisait une sacrée faveur. Et ainsi s'empiffrait-il allègrement en demandant, amusé et taquin, comment son compagnon voyageur avait passé sa nuit en compagnie de la jolie colombienne avec qui il été monté. L'Anglais, pudique, rebondit par une question et Shannon éclata grassement de rire.

Soit, tu peux éviter la question ! Moi j'ai dormi à la belle étoile, ça revigore et il faisait bon.

Ce n'était pas complètement faux, en soit. Shannon aimait dormir dehors. Il aimait entendre les bruits environnant, écouter la terre vivre alors que tout le monde autour d'eux dormait. Même si à Bogotà, les nuits n'étaient jamais bien silencieuses. Cela n'avait rien à voir avec la jungle où il comptait emmener Octavius aujourd'hui. En réalité, il comptait l'emmener et le laisser là-bas. Le jeune homme avait souvent été à Puerto Huitoto et il adorait l'endroit. Mais il avait des contacts à Santiago de Cali et il avait vraiment envie d'y retourner. Tant pis pour Octave. Il était persuadé que de toute façon, il préférera la jungle à la ville dangereuse où il se rendait. Il commanda un café serré à Juan, et n'y ajouta pas un sucre avant de le siffler d'une seule gorgée, en s'incendiant la gorge. Ça faisait du bien et ça réveillait comme un seau d'eau fraîche sur la figure. La réplique d'Octavius le fit sourire avant qu'il ne lève les yeux au ciel comme il se faisait réprimander par le jeune homme pour le pain. Il fit abstraction de ses paroles et poussa un soupir contrit, parce qu'il avait encore faim.

Puerto Huitoto se trouve dans la jungle, mais c'est une communauté moldue. Donc pas de créature magique dans le coin juste... Des animaux simples. Mais sois prudent quand même.

Il préférait l'enjoindre à la prudence plutôt que de se prendre une gifle par Alice si Octave se faisait tuer à cause de lui. Il oublia complètement de lui parler du lac aux crocodiles.

Du coup, on y va en bus. Tu vas pouvoir admirer le paysage pendant que je finirai ma nuit - pensait-il ! - et il nous faudra environs deux heures et demi de route... Je crois. Quelque chose comme ça.

Enfin bref, de toute façon, leur bus partait dans une demi-heure, c'était largement assez pour qu'Octave finisse de manger. S'il ne décidait pas de dévorer tout le petit bar sous l’œil amusé de Juan qui facturait tranquillement dans son coin. Shannon se mit à discuter joyeusement avec lui en délaissant Octavius. C'est que Juan et Shannon se connaissaient depuis plus de dix ans maintenant. Après avoir estimé qu'Octave s'était assez remplit la pense, l'Irlandais se leva en payant son café mais pas le petit-déjeuné d'Octavius. Il salua son ami d'une poignée de main énergétique et sortit avec l'Anglais du bar.

Tu vas vraiment aimer Puerto Huitoto. J'ai un ami là-bas, je te présenterai. C'est un bled complètement paumé avec des locaux de la première heure. Tu verras qu'ils sont largement différents des autres colombiens. La première fois que j'y suis allé, j'avais cinq ans. Y'a des crocodiles dans le lac à côté du village, n'y trempe pas tes pieds. Moi, j'ai failli y perdre un membre plus d'une fois !


(602)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavius Martens



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 311
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( BlueOrchid )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La revanche de Shannon | OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Re: La revanche de Shannon | OCTAVIUS La revanche de Shannon | OCTAVIUS EmptyJeu 20 Juin 2019 - 15:34


La revanche de Shannon

« Ah c'était ça l'odeur ! » s'exclama Octavius en apprenant que Shannon avait passé la nuit dehors.  « Pourquoi tu n'es pas rentré ? Je ne prends pas tant de place que ça, tu sais. »
De toute façon, Sofia n'avait vraisemblablement pas passé le reste de la nuit avec lui. Elle était partie sans prévenir. Cela avait un peu vexé l'anglais mais il gardait sa contrariété pour lui. Il avait le désagréable sentiment d'avoir été utilisé. Il détestait les coups d'un soir. Après, il se sentait sale. En plus, cela n'avait pas valu le coup. Il avait connu de bien meilleure soirée. Ce n'était définitivement pas pour lui ce genre de choses.
Shannon, malgré ses réprimandes, ne cessait de picorer son pain. Il leva les yeux au ciel, lâchant l'affaire, et continua à manger le reste de son petit-déjeuner en écoutant l'irlandais parler de Puerto Huitoto. Ce village intéressait Octavius, bien sûr.
« Il n'y a pas de portoloin à proximité ? » demanda l'anglais avec curiosité.
Les portoloins, la plus belle invention des sorciers. Pouvoir faire de si longs trajets en quelques secondes. C'était tellement satisfaisant et pratique. Malheureusement, de nombreux endroits n'étaient pas encore desservis par ce réseau, notamment en campagne. Et si l'on voulait créer son propre portoloin, il fallait une autorisation spéciale dans les pays concernés. En soi, cela ne le dérangeait pas d'emprunter d'autres moyens de transport. Il était habitué et aimait toujours regarder les paysages en cours de route.
Shannon le laissa un peu tranquille, allant discutailler avec Juan, pour qu'il puisse finir de manger. Octavius prenait son temps pour profiter de son petit-déjeuner jusqu'à ce que l'irlandais estime qu'il était temps pour eux de partir. Il dut finir à toute vitesse. Il paya son petit-déjeuner, remercia et dit au revoir chaleureusement au serveur avant de suivre son compère. Ce dernier, en chemin vers le bus, lui parla encore d'à quel point Puerto Huitoto était chouette.
« Ça a l'air vraiment cool. » s'enthousiasma l'anthropomage en souriant, essayant d'oublier son mal de crâne. « Qu'est-ce que tu entends par différents ? Ils auraient des traditions et coutumes qui diffèrent du reste du pays ou de la région ? Oh j'ai hâte ! Je préfère tellement les petits villages aux grandes villes. C'est plus convivial. »
Ils arrivèrent rapidement à la station de bus. Le bus avait un aspect très vétuste qui ne sembla pas déranger Octavius. Il y avait déjà pas mal de passagers qui attendaient. Il salua avec bonne humeur le conducteur qui fumait une cigarette en dehors de la voiture. Il se retourna vers Shannon.
« Il part dans combien de temps ? »
Il était plus souriant que la veille. Avec un peu de chance, l'irlandais allait avoir la paix ! M'enfin... C'était pas dit. Même de bonne humeur, Octavius restait très bavard. Mais au moins, il allait être beaucoup plus agréable avec son compère. Ce dernier avait pourtant le magnifique don de le contrarier et de l'agacer. C'était inouï. Cela reposait sur des petits détails. En fait, ils s'agaçaient mutuellement. Leur duo passait rarement inaperçu et provoquait parfois des sourires amusés.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 109
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | cosmic light
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La revanche de Shannon | OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Re: La revanche de Shannon | OCTAVIUS La revanche de Shannon | OCTAVIUS EmptyJeu 20 Juin 2019 - 23:18

Shannon s'offusqua tout à fait ouvertement de la réaction d'Octavius quand à l'odeur. Il lui fit une grimace et se retint de lui accorder un geste obscène qui aurait choqué sa nature prude de britannique bien élevé. On ne pouvait pas dire que l'éducation que lui-même avait reçu - quelle éducation ? - valait celle qu'avait dû recevoir son compère. Un regard vers lui était suffisant pour comprendre qu'ils n'étaient définitivement pas du même monde. Mais l'Irlandais n'en était certainement pas jaloux. Ce genre de sentiment primaire n'était pas inscrit dans son patrimoine génétique, ou Dame Nature avait été bien maligne de l'épargner d'au moins un défaut sur dix milles.

J'voulais pas te déranger.

C'était vrai. Qui l'eut cru ? Shannon qui ne se gênait jamais l'aurait pourtant été s'il était entré dans la chambre pour découvrir un Octave à la gueule de bois et une jolie fille en habit d’Ève dans les bras. Assit à côté d'Octavius, il avait délaissé son pain pour un café qu'il venait d'avaler comme s'il s'agissait de sa première tasse en deux siècles. Il regarda le jeune homme d'un air un peu bizarre quand il lui posa la question du moyen de transport. Un portoloin ? Ici ? Ça non ! Il finit néanmoins par sourire de son ignorance mignonne :

Non, pas ici. Les portoloins ne vont qu'à l'étranger en général. Pour aller dans la jungle, où il y a surtout des communautés moldues, il faut faire comme tout le monde, et prendre un bus ! Ça te pose problème ? On peut aussi transplaner, mais comme tu connais pas le pays, ça pourrait être cool pour toi de le voir à travers une vitre, non ?

Shannon se fichait bien de devoir transplaner, mais ils prenaient aussi le risque d'être surpris par des moldus, et ce n'était pas ce qu'il désirait. Faire le trajet avec son compère n'était pas dérangeant. Il avait passé toute sa vie dans les transports moldus, et la vérité, c'était qu'il n'était pas du tout dépendant de la magie. Il utilisait assez peu sa baguette s'il n'était pas en Angleterre, à dire vrai. Il faisait tout à la main, même la vaisselle. Ça lui permettait, d'une certaine manière, de garder un lien avec son passé et son enfance, à cette époque où il ne savait pas qu'il avait des pouvoirs, et où il vivait sa vie comme un petit moldu. Ils finirent par sortir dehors pour se diriger vers le bus. Le chauffeur fumait déjà sa cigarette dehors et des gens montaient dedans. Shannon se gratta le derrière de l'oreille en écoutant Octavius lui poser des questions sur les gens de Puerto Huitoto. Pour le coup, ça ne le dérangeait pas de lui répondre. Il adorait ce village.

Ils sont assez traditionnels, je dirais. Ils parlent espagnol, mais un espagnol très influencé par les langues locales. Là bas, on fume surtout pour les cérémonies traditionnelles qui ont lieu une fois par semaines. C'est drôlement cool d'y participer, mais j'te préviens : le péteuforik à côté, c'est de la pelouse.

Shannon continuait de s'avancer, les mains maintenant dans les poches :

La première fois que j'ai fumé avec eux, j'ai fini stone pendant dix heures.

Ils arrivèrent devant la station de bus, et Shannon sortit ses pesos colombiens pour payer leur payer le bus. Le chauffeur leur donna deux petits tickets en carton et le jeune homme s'avança dans le bus, suivit d'Octave.

J'pense dans dix minutes. Si le moteur redémarre.

Ce n'était pas complètement une boutade.


(625)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavius Martens



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 311
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( BlueOrchid )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La revanche de Shannon | OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Re: La revanche de Shannon | OCTAVIUS La revanche de Shannon | OCTAVIUS EmptySam 22 Juin 2019 - 0:05


La revanche de Shannon

« Je n'aurais plus été à ça près, si cela m'avait dérangé. »
Cela faisait plus de vingt-quatre heures que Shannon l'importunait profondément. Une fois de plus ou une fois de moins n'aurait rien changé. De toute façon, sa présence ne l'aurait pas dérangé. Pourquoi l'irlandais faisait-il soudain autant de manière, d'abord ? Ce n'était pas comme si Sofia était resté toute la nuit. Elle avait dû filer dès qu'il s'était endormi.

Octavius se renseignait tout naturellement sur leur prochaine destination, demandant s'il n'y avait pas de portoloin pour devoir faire le trajet en bus. Il était juste curieux. Prendre le bus ne le gênait pas. Contrairement à ce que pouvait penser Shannon, il n'était pas un petit prince en sucre. Il ne demandait et n'exigeait pas grand chose. Il exigeait le minimum. Un toit au dessus de la tête pour dormir, de quoi ne pas mourir de faim et, si possible, savoir qu'est-ce qu'il risque en faisant une action. S'il fallait manger des insectes, ne pas se laver pendant un mois voire plus, dormir par terre sur un fin matelas moisi ou prendre le bus, il le faisait. Mais visiblement, le minimum était déjà trop pour l'irlandais.
« Je n'ai jamais dit que cela me posait problème. C'est juste bon de savoir qu'il n'y a pas beaucoup de portoloin pour aller d'un point à un autre dans le pays. » répondit-il en haussant les épaules avec un léger sourire.
Faire le voyage en bus lui convenait parfaitement. Cela allait lui permettre de regarder les paysages par la vitre, comme le disait si bien son compère. A vrai dire, il aimait ce genre de moyen de transport. Dans ces moments là, il mettait son cerveau au repos et se laissait bercer par les secousses. Le plus difficile était juste de trouver une position confortable au début mais après ça passait crème.
Les deux jeunes adultes quittèrent le bar et se mirent en route pour aller à l'arrêt de bus. Octavius posait encore des questions. Shannon avait éveillé sa curiosité d'anthropomage ! Il écoutait avec très grande attention.
« Des cérémonies pour quoi ? Ce sont des sortes de rituel ? » demanda-t-il encore. « Désolé de te le dire, mais tu n'as jamais dû consommer du pèteuforik de bonne qualité ou de la bonne manière. »
Le pèteuforik de culture déjà transformé que l'on trouvait dans les grandes villes n'avait rien à voir avec le pèteuforik sauvage fraîchement cueilli.
Ils arrivèrent à la station de bus, Octavius salua le conducteur. Shannon paya le chauffeur du bus qui leur donna deux tickets. Ils entrèrent dans le bus. Il y avait déjà quelques passagers d'installés. L'irlandais indiqua le temps théorique qu'il allait falloir au bus pour partir.
« Parfait. » commenta l'anglais en s'installant sur le siège côté fenêtre.
Il n'avait rien d'autre à dire. Quand il fut assis, il sortit de son sac un petit carnet avec une couverture ressemblant à du cuir — ce n'en était sûrement pas du vrai — encore vierge ainsi qu'une plume de poche. Il marqua en gros sur le haut de la première page « COLOMBIE (19 juin 77 -           ) ». Il se mit ensuite à écrire dessus tout ce qu'il avait appris sur Castelobruxo la veille à vive allure. Il ne lui fallut pas plus de cinq minutes. Il semblait avoir adopté une sorte de langage codé qui lui permettait de noter plus vite. Quand il eut fini, il se mit à noter à ce que Shannon lui avait appris sur la communauté moldue qu'ils allaient rejoindre. On pouvait remarquer qu'il avait tracé une ligne horizontale sur la gauche comme une marge. Dans cet espace, il nota une série de question qui lui venait en tête. Des questions qu'il allait sûrement poser aux habitants. Il leva le nez de son carnet pour regarder Shannon.
« La communauté a une organisation sociale particulière ? Comme une certaine répartition des tâches par âge, sexe, richesse ou autre ? Et est-ce qu'il y a des choses que tu me déconseilles de faire ? Des choses qui seraient assez mal vues ? »
Le répit de l'irlandais n'aura duré que dix minutes. Et le bus n'avait toujours pas démarré.


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 109
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | cosmic light
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La revanche de Shannon | OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Re: La revanche de Shannon | OCTAVIUS La revanche de Shannon | OCTAVIUS EmptySam 22 Juin 2019 - 17:10

Shannon ne releva pas la remarque d'Octavius et se contenta de lever les yeux au ciel. En général, l'Irlandais était un homme au tempérament enflammé qui n'hésitait jamais à se lancer les poings en avant dans une bagarre. Il n'hésitait jamais, aussi, à en déclencher une. Mais le faire avec l'Anglais aurait été aussi stupide qu'inutile. Ses réflexions de petit prince, il pouvait se les garder pour lui. Ils s'avancèrent vers le petit bus miteux alors que le jeune homme faisait une réflexion sur leur moyen de transport. Shannon soupira brusquement par les narines.

J'ai jamais dit que ça t'en posait un. Mais les sorciers, souvent, n'aiment pas les transports moldus ou sont malades pendant les trajets. C'est tout.

Octavius devrait vraiment arrêter de voir une provocation de la part du voyageur sans bagage qu'était Shannon à chaque fois qu'il parlait pour dire quelque chose. S'il voulait se montrer provocant, l'Irlandais n'était jamais très subtil. Alors, des réflexions pareilles, ça ne menait guère à rien. Malgré tout, il semblait plus calme pour parler des locaux chez qui ils allaient. Shannon ne voyait pas d'inconvénient à répondre à ses questions, bien qu'à ses yeux, ça ne servait à rien de gâcher tout ce suspens. Il avait bien envie de ne rien lui dire et de le laisser tout découvrir. Mais il craignait, en même temps, que son compère ne le harcèle en boucle jusqu'à avoir des réponses. Et incontestablement, avec son manque de sommeil, il ne se sentait pas prêt à ce genre de sacrifices.

Ça dépend. Ce sont souvent des cérémonies en l'honneur de leurs aïeuls, et de la nature. Parfois, ils célèbrent leur Histoire. Ça dépend vraiment, et la cérémonie n'est pas la même d'une semaine sur l'autre.

Octavius se fendit d'une nouvelle pique et les joues de Shannon rougirent. D'agacement.

T'as aucune idée de tout ce que j'ai pu consommer, et à l'âge que j'ai pu le faire répondit l'Irlandais bien froidement.  

Il avait participé à sa première cérémonie à Puerto Huitoto à cinq ans... Et ils n'avaient vu aucun problème à le faire fumer dans leur pipe géante. Au final, peut importe l'âge de la consommation, l'effet était le même. Shannon avait tout goûté, très tôt, trop tôt, pour certains. Octavius serait sans doute épouvanté par ses expériences personnelles, et ce n'était pas pour rien que l'ancien Gryffondor évitait franchement de toucher à la drogue. Il en avait trop souvent vu les effets pour accepter cela. Tous les deux finirent par trouver une place, et Shannon ferma les yeux en croisant ses mains derrière la tête. Il commençait à s'endormir quand Octavius lui posa encore des questions. Le jeune homme ravala la réponse piquante qu'il avait sur les lèvres pour répondre :

J'ai jamais fait gaffe à ça moi. Je saurais pas te dire s'il y a une organisation particulière et je m'y risquerais pas. Je pourrais confondre avec un autre endroit. De toute façon, Rafa t'expliquera tout !

Avec un peu de chance, cette explication brève allait faire taire le jeune homme. C'était sans doute peine perdu. C'est en tout cas ce qu'il se dit lorsqu'il sentit le bus démarrer au bout de la quatrième tentative.


(534)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavius Martens



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 311
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( BlueOrchid )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La revanche de Shannon | OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Re: La revanche de Shannon | OCTAVIUS La revanche de Shannon | OCTAVIUS EmptyMar 25 Juin 2019 - 16:30


La revanche de Shannon


Si Shannon croyait que répondre aux questions d'Octavius allait lui permettre d'être tranquille lors du trajet pour pouvoir finir sa nuit, il se mettait profondément la baguette dans l'œil. Parce qu'une question en amenait systématiquement une autre. La nature curieuse de l'anthropomage ne se contentait pas du minimum. Et plus la conversation allait avancer, plus ses questions allaient être pointues. Bien sûr, il allait avoir tout le loisir d'observer sur le terrain tout ce qu'allait lui expliquer Shannon. Mais il préférait savoir quelques détails à l'avance. Cela faisait ainsi un excellent point de référence sur la vision d'un occidental sur des coutumes qui ne lui étaient pas familières et permettait de mettre en évidence les différences de perception.
« Une semaine sur l'autre ? Donc ce sont des cérémonies hebdomadaires et pas annuelles ou autres ? Et si elles se passent fondamentalement différemment chaque semaine, je doute que l'on puisse appeler cela une cérémonie. A moins que ce soit cyclique et qu'au final ce soit toujours les mêmes cérémonies qui sont répétées à une même fréquence. Comme si les chrétiens avaient chaque semaine une messe différente n'ayant pas la même fonction. Sinon cela voudrait dire que chaque semaine il y aurait une occasion particulière type décès, fête religieuse ou autre. Et cela me semble peu probable. Eh, tu m'écoutes ? »
Shannon avait déclenché son pire cauchemar. Il n'allait pas pouvoir passer un trajet tranquillement. Il aurait fallu dire à Octavius qu'il ne savait pas dès le départ. Cela lui aurait épargné ses longues réflexions d'anthropomagie. Les deux sorciers s'installèrent et Shannon eut tout de même quelques minutes de répit le temps que le blond prenne quelques notes dans un carnet. Mais le repos n'allait être que de courtes durées puisque aussitôt qu'il eut fini, il reposa une question.  L'irlandais, cette fois-ci, ne lui donna aucune réponse. Vraisemblablement, il ne se posait pas du tout les mêmes questions que l'anthropomage quand il allait dans un lieu nouveau. Octavius hallucinait un peu de ce manque de curiosité. Il savait que tout le monde n'était pas comme lui. Mais cela demeurait difficile pour lui d'imaginer que quelqu'un ne puisse s'intéresser à rien. Il avait le désagréablement sentiment qu'il pouvait parler de n'importe quoi à Shannon, celui-ci allait en avoir rien à faire. Il ne savait pas comment agir avec un tel individu. Il resta quelques secondes silencieux à réfléchir avec une moue pensive tandis que le bus démarrait enfin.
« Tu n'es pas du genre curieux, hein ? »
Il le regardait avec ses grands yeux bleus ouverts. Ce n'était pas du tout formulé ou prononcé comme une critique. C'était une vraie question. De toute façon, ils étaient peut-être beaucoup trop différents pour se comprendre. Ils n'avaient pas du tout les mêmes préoccupations et centres d'intérêt. Si tant était qu'il y eut des sujets qui n'intéressait absolument pas Octavius. Selon lui, tous les sujets pouvaient être dignes d'intérêt. Même les plus sombres et les moins éthiques. Justement, c'était souvent eux les plus révélateurs de la nature humaine.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 109
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | cosmic light
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La revanche de Shannon | OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Re: La revanche de Shannon | OCTAVIUS La revanche de Shannon | OCTAVIUS EmptyMer 26 Juin 2019 - 11:23

Shannon pensait bien naïvement que son compère de voyage n'avait qu'une ou deux questions à lui poser pour remplir les grilles qu'il avait dû dessiner dans son carnet, apparemment si précieux à ses yeux. Bien entendu, il avait tort. Une fois lancé, le moulin à paroles Martens semblait être incapable de s'arrêter. Et il enchaînait, les mots, encore et encore, et l'Irlandais prit la décision drastique mais réaliste de l'abandonner au village une fois arrivé à Puerto Huitoto pour ne plus jamais y retourner. Puisqu'il parlait espagnol, il pourra se débrouiller, non ? Il y songeait sincèrement pendant le monologue du jeune homme qu'il ne prit pas la peine d'écouter. Car en effet, le navigateur en herbe qu'il était ne s'embarrassait pas de détails qui intéressaient Octavius. Ce dernier voulait de la précision, et il était incapable de lui en donner. La raison, à cela, était fort simple. Shannon n'avait aucune culture propre. Ce que l'on pouvait désigner comme sa "culture" était en fait qu'un mélange curieux et non homogène de différentes traditions, de différentes langues, et surtout, de différentes habitudes. Comment pourrait-il être certain de ne pas se mélanger les pinceaux ? La vérité, c'était qu'il ne voulait pas lui dire de bêtise. Au moins, les yeux de l'Anglais ne pourraient pas le trahir comme la langue de son accompagnateur venu d'Irlande.

J'ai arrêté de t'écouter après ta première phrase lui fit-il savoir sans gêne avant de bâiller très largement en croisant ses mains derrière sa tête.

Du monde montait dans le bus, ce jour-là, et il fallait bien dire qu'il allait loin. En effet, son terminus était au Pérou, pays proche mais si incroyablement lointain qui vaudrait à la plupart des passagers une journée et demi de voyage sur celles dangereuses de Colombie. Au final, Shannon se disait qu'il allait leur falloir plus de deux heures et demi de route et qu'il allait devoir subir tout le caprice d'Octavius sans pouvoir finir sa nuit. Fort heureusement, la moitié du chemin pour aller jusqu'au village se faisait sur une espèce d'autoroute et ce serait rapide. Le reste, par contre...
Malheureusement, le britannique arracha le jeune homme à ses propres réflexions en lui demandant s'il était curieux.

Hein ? se retourna-t-il vers lui, sans vraiment comprendre ce qu'il voulait lui signifier, non non c'est pas ça.

Le problème n'était pas de savoir s'il était curieux ou non, le problème était de savoir s'il pouvait l'être ou non.

Je suis apatride quoiqu'en disent mon passeport et mon nom grommela Shannon, j'ai pas eu de culture propre comme toi tu en as eu une. J'ai grandi avec des serbes, des russes, des turcs, des français, j'ai passé presque la moitié de ma vie en Amérique Latine. C'est pas que je suis pas curieux, c'est juste que plus rien ne me surprend, et que les cultures ont toutes tendance à avoir des ressemblances, même lointaines, les unes des autres. Toi tu es Anglais. T'as grandi là-bas. Tu transpires l'anglo-saxon. Moi je ne connais même pas mon pays.

Ce n'était pas une critique, et il ne voulait pas s'apitoyer sur son propre sort. Il avait aimé son enfance particulière et pour rien au monde il aurait changé sa vie. Shannon aurait pu continuer pendant des heures pour lui expliquer pourquoi il n'était pas plus curieux que cela. Puerto Huitoto, il y avait été à cinq ans, et il était resté pendant deux bonnes semaines. Plus tard, il était revenu, par caprice pour ce village qu'il avait beaucoup aimé, et il avait été un peu déçu de ne pas retrouver ce qu'il y avait vu dans son enfance : une nature sauvage et indomptée dominée par la jungle. Les choses avaient changé en quelques années, bien qu'il restât un village tout à fait traditionnel. Sans doute que depuis le début de leur voyage, il n'avait jamais parlé autant.

On a pas eu la même vie petit prince, mets toi ça dans la tête lui dit-il gentiment, tes réactions et tes sentiments ne seront jamais les miens.  

(723)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavius Martens



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 311
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( BlueOrchid )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La revanche de Shannon | OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Re: La revanche de Shannon | OCTAVIUS La revanche de Shannon | OCTAVIUS EmptyJeu 27 Juin 2019 - 15:51


La revanche de Shannon


« Tu aurais pu au moins écouter jusqu'à la deuxième. » commenta Octavius, un peu boudeur en croisant les bras. « Je vois que nos préoccupations ne sont pas similaires. »
C'était le moins que l'on puisse dire. Est-ce que Shannon en avait des préoccupations, même ? L'anglais voulait bien admettre en avoir qui ne concernait probablement qu'une infime partie de la population car spécifique au domaine anthropomagique et ses domaines voisins. Il avait tendance à l'oublier. Il avait espéré que l'irlandais puisse l'éclairer sur la population de Puerto Huitoto. Mais il s'était trompé. Dommage.

Octavius avait grandi dans une seule et même culture. Cette culture avait lancé en lui des traces indélébiles que tout étranger à celle-ci et même ses natifs pouvaient déceler. Le temps qu'il avait passé à fréquenter d'autres cultures ne parvenait pas à effacer ses racines anglaises solidement ancrées en lui. Tout en lui respirait l'Albion : son accent, son physique, ses croyance ses manières et sa façon d'être. Il n'y avait éventuellement que son modèle de pensée qui différait sensiblement : il tendait à une ouverture d'esprit bien plus étendues que la plupart de ses compatriotes. Toutes ces choses là, Shannon les avait bien comprises.
Mais Octavius, lui, ne comprenait pas Shannon. Ni ce qu'il lui expliquait. Comment ça « rien ne le surprenait » ? Ce n'était pas parce qu'on retrouvait des points communs dans toutes les sociétés humaines qu'elles n'en demeuraient pas intéressantes. C'étaient ces ressemblances qui les rendaient intéressantes et constituaient une véritable curiosité, justement ! Cela pouvait nous éclairer d'avantage sur la nature de l'humain. N'était-ce pas merveilleux ? En fait, Octavius non plus n'était plus surpris. Le plus important n'était pas la surprise. Alors peut-être que Shannon recherchait d'avantage la surprise — et la distraction ? — que la connaissance ? Possiblement. Ça se comprenait.
« Tu n'as jamais songé à te poser dans un endroit ? » demanda-t-il, curieux.
L'anthropomage avait des fois songé à s'établir quelque part sur le long terme. D'habitude, quand il arrivait dans un endroit nouveau, il ne savait jamais combien de temps il allait rester. Cela pouvait être quelques jours comme des années. Les raisons de ses départs étaient variées. Parfois, le contexte politique le poussait à plier bagage. Des fois, c'était juste le besoin de changement ou un manque d'affinité avec le lieu. Il y avait aussi des départs forcés. Ceux-là étaient les plus douloureux. Pendant une période, il avait pensé à s'établir en Italie, à Rome sur une longue période. Mais suite à quelques péripéties, il s'était dit qu'il valait mieux pour lui de partir. Et il y avait l'Ouganda. Il pensait y rester le reste de sa vie — ou presque — quand il fut contraint de partir. Il s'y voyait déjà voir grandir ses enfants, apprendre à se passer totalement de baguette magique... Le destin en avait voulu autrement.
Aujourd'hui, il ne savait s'il allait de nouveau quitter l'Angleterre pour une longue période. Mais il semblait bien parti pour s'y installer durablement. Il ne savait pas comment il se sentait par rapport à ça. Cette perspective ne le rendait pas joyeux. Mais elle ne le rendait pas triste non plus.
« Je sais. » répondit simplement Octavius à la remarque de Shannon sur leur différence.
Il ne releva même pas le surnom. Ce n'était pas comme s'il n'y était pas habitué ou qu'il avait été surpris. Le bus avait commencé à rouler sur une route peu régulière. L'anglais sentait son mal de tête revenir en force. En grommelant très légèrement, il appuya son front contre le siège de devant.
« Ma tête... » geignit-il. « J'ai trop forcé hier soir... »
Il se mit à chercher dans son sac quelque chose pour son mal de tête.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 109
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | cosmic light
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La revanche de Shannon | OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Re: La revanche de Shannon | OCTAVIUS La revanche de Shannon | OCTAVIUS EmptyJeu 27 Juin 2019 - 21:05

L'air boudeur d'Octavius ne toucha pas le moindre du monde la nonchalance désolante de son compère qui ne répondit pas. C'était assez évident que leurs préoccupations n'étaient pas les mêmes. Ça se voyait facilement, comme le nez au milieu d'une figure, en fait. L'Anglais avait toujours été studieux - n'avait-il pas été réparti chez les Aigles ? - là où l'Irlandais avait toujours été du genre à s'amuser et à s'attirer des ennuis. Il était d'ailleurs persuadé d'avoir laissé un souvenir indélébile aux professeurs qui l'avaient le plus haït. C'est qu'il admettait volontiers avoir été particulièrement turbulent, et rude. Excessivement provoquant, également. Reflet de sa piteuse éducation, entouré d'hommes qui n'avaient guère de préoccupations pour l'exemple qu'ils donnaient à un marmot. Les insultes, les blagues grasses qu'il ne comprenait pas à l'époque, l'autonomie, tout ça, Shannon avait baigné dedans toute sa vie. On le laissait toujours seul, à ses risques et périls. Combien de fois avait-il manqué de passer par dessus bord pour être avalé tout entier par la mer qu'ils traversaient ? Combien de fois avait-il manqué d'avoir un grave accident sur la terre ferme ? Le petit garçon téméraire qu'il était et l'adulte chevronné qu'il était devenu, avaient été largement influencés par le laissez-faire de son père. L'homme travaillait dur, et s'il n'était pas dénué d'instinct paternel, il n'en demeurait pas moins qu'il n'avait pas le temps de s'occuper de lui. Et au final, l'Irlandais se trouvait bien plus indépendant que n'importe qui d'autre. Car il avait apprit à la dure. Alors bien évidemment qu'Octavius et lui n'avaient pas les mêmes préoccupations. Comment auraient-ils pu avoir les mêmes ?
Shannon ne s'était jamais intéressé plus que cela à l'anthropomagie parce que la plupart des choses qu'il découvrait dans les cultures locales de chaque pays lui paraissaient normales. Rien ne le choquait, rien ne l'étonnait. Oh, il aimait découvrir de nouvelles cultures, mais il aimait voir surtout les paysages. Le jeune homme adorait le grandiose, l'extraordinaire. Se tenir en haut d'une falaise au petit matin ou à la nuit tombée, se promener dans la dense forêt amazonienne, remonter le Nil sous une chaleur suffocante, c'était ce qu'il aimait.

J'aime la Nature plus que j'aime les Hommes répondit-il enfin au jeune homme en le regardant furtivement.

C'était bien vrai. Car l'Irlandais était un homme qui finalement se complaisait dans le silence et dans la solitude. Sans doute était-ce parce qu'il avait grandi comme seul enfant à bord d'un bateau uniquement composé d'hommes adultes. En tout cas, il avait peu eu l'occasion de se faire des amis de son âge, et force était de constater que ceux qui étaient les siens étaient souvent plus âgés, et l'avaient connu enfant. C'était le cas de l'homme qu'il allait faire rencontrer à Octavius. Rafael avait la petite vingtaine à peine lorsqu'il avait accepté de s'occuper de lui pendant son séjour à Puerto Huitoto lorsqu'il y avait mis les pieds pour la première fois. Maintenant, il avait une quarantaine d'années tout juste. Il était ravi de le revoir aujourd'hui.
La question suivante d'Octavius arracha un silence pensif à Shannon qui mit un moment avant de répondre à sa question. Il haussa finalement les épaules, vieux toc qu'il avait hérité de son ami tahitien Léon.

Non, je n'y arriverais pas avoua-t-il dans un souffle. J'ai essayé, plusieurs fois. Que ce soit avec quelqu'un ou dans mon travail. Je me lasse au bout de quelques semaines, quelques mois tout au plus. L'avantage d'être arbitre de Quidditch c'est que je suis un peu plus libre, mais j'envisage quand même de partir du Royaume-Uni quand la guerre sera finie.

Certains pensaient à partir pendant la guerre et c'était une réaction, somme toute, très logique. Néanmoins, Shannon était investi dans l'Ordre du Phénix et cela lui tenait à cœur, sincèrement. Il voulait se sentir utile même si cela voulait dire qu'il devait rester en Angleterre pendant quelques années encore. Il espérait juste que ce conflit ne dure pas cent ans.

Et toi ? Tu ne m'as pas l'air...

Il dû s'interrompre parce qu'il était incapable de trouver le mot adéquat. Il écarquilla les yeux en le regardant, incertain :

Sé...dataire ? C'est ça ?

Le bus freina brusquement, mais Shannon ayant l'habitude, il resta les fesses bien plantées dans le siège. C'est à ce moment qu'Octave lui avoua avoir mal au crâne. L'Irlandais voulait bien admettre qu'avec les substances qu'il avait prit la veille, ce n'était pas étonnant qu'il ait si mal à la tête. Il le regarda pendant quelques instants chercher quelque chose dans son sac et il secoua la tête en fourrant la main dans sa propre poche. Le jeune aventurier en sorti un petit sachet dans lequel se trouvaient quelques feuilles d'une plante que l'on ne trouvait qu'en Colombie sorcière, et qui soulageait le mal à la tête rien qu'en les mâchant :

Tient fit-il en lui tendant le paquet, t'en prends deux et tu mâches, ça ira mieux dans dix minutes.


(920)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavius Martens



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 311
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( BlueOrchid )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La revanche de Shannon | OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Re: La revanche de Shannon | OCTAVIUS La revanche de Shannon | OCTAVIUS EmptySam 29 Juin 2019 - 23:12


La revanche de Shannon

Dans sa prime jeunesse — à vingt-huit ans, il demeurait encore jeune — Octavius avait rêvé d'aventures, de voir de nouveaux horizons. Ce qu'il fit quelques petits mois après sa sortie de Poudlard pour échapper à la vie morose d'employé au Ministère de la Magie qui l'attendait s'il n'avait pas pris cette décision. Cela l'avait fait grandir plus que n'importe quelle école. Cela lui avait ouvert l'esprit bien plus que s'il était resté au Royaume Uni. Sinon, il aurait probablement fini par habiter dans un petit appartement londonien pour être proche de son travail à s'empâter le soir dans son canapé en lisant la Gazette des sorciers. Peut-être qu'il aurait trouvé une épouse pour lui faire à manger et repriser ses chemises. Femme avec qui il ne voudrait pas partager d'intimité à cause d'un mal de dos terrible dû à l'inactivité. Une vie monotone, ennuyeuse et qui ne répondait en aucun cas à ses critères. Rien que d'y penser lui donnait des frissons.
C'était bien une chose qui ne serait jamais arrivée à Shannon. Octavius l'enviait presque pour ça. Cette assurance de ne jamais être inactif. L'irlandais était tellement plus dans l'action que lui.
« Je trouve les deux fascinants. » répondit distraitement l'anglais. « Le rapport qu'ils entretiennent est intéressant, aussi. » Il s'arrêta avant de formuler un nouveau monologue qui risquait d'ennuyer son interlocuteur.
Il n'avait jamais vraiment aimé les grandes villes. La plupart du temps, il s'y sentait oppressé. Il préférait les milieux où la nature avait encore ses droits. Le rapport de l'humain à la nature était loin d'être dénué d'intérêt. L'humain s'était toujours servi de cette dernière pour ses propres intérêts. Comme à peu près toutes les espèces vivantes. Mais chez l'humain, cela semblait maintenant comme exacerbé dans de plus en plus de culture : il était au sommet de la chaîne. L'homme considéré comme « moderne » par les sociétés occidentalisées ne vivait plus avec la nature, il la dominait. Si ce fait était intéressant à étudier, il n'en restait pas moins que cela déplaisait à notre anthropomage.

Il essayait d'en apprendre un peu plus sur le mode de vie de Shannon, sur sa façon de voir les choses. Un être humain aussi différent de lui. C'était toujours intéressant. Il l'écoutait attentivement en acquiesçant, sans l'interrompre ou poser de question. Il trouvait que ses explications claires. Mais l'irlandais lui posa une question dans la même veine en retour.
« Sédentaire. » corrigea gentiment Octavius.
Il se mit à réfléchir quelques secondes sur la question.
« J'imagine. Sous certains aspects. » finit-il par conclure. « J'aime bien savoir que je vais avoir un toit au dessus de ma tête pour dormir. Quand je vais quelques parts, c'est souvent dans l'espoir de m'y établir quelques temps alors je préfère ne pas avoir à changer trop souvent. Mais être inactif m'est devenu un peu pénible avec les années. »
Plus jeune, il pouvait passer des heures à ne pas quitter sa chambre. Il était sédentaire dans tous les sens du terme. Sortir était pénible pour lui pour de multiples raisons alors il préférait rester seul dans sa pièce. Aujourd'hui, ne pas bouger pendant une journée entière était très dur pour lui. Il essayait toujours d'être actif n'aurait-ce été qu'en s'occupant des tâches domestiques. En général, s'il restait sans rien faire pendant une durée prolongée, c'était que cela n'allait pas fort. Pour autant, il aimait toujours avoir son chez-lui. Un endroit où il se sentait en sécurité, où il pouvait avoir de l'intimité. S'il voyageait, une pièce lui suffisait. Il ne faisait pas le difficile. Il voulait juste un endroit pour se retrouver et être serein. Il s'appropriait alors les lieux, faisant attention aux énergies qui y pénétraient.

Tandis que le bus venait enfin de démarrer depuis quelques minutes, le mal de tête d'Octavius revenait en force. Il s'en plaignit faiblement en cherchant dans son sac quelque chose pour faire passer la douleur. Au bout de quelques instants, Shannon sortit de sa poche en secouant la tête un sachet contenant une plante qu'il tendit à l'anglais. Ce dernier se redressa et prit doucement le sachet. « Merci. » le remercia-t-il poliment. En le regardant, il fronça légèrement les sourcils.
« Qu'est-ce ? » demanda-t-il, un poil sceptique.
Il ouvrit le sachet pour regarder le végétal qui s'y trouvait. Il le sentit. Il n'avait jamais vu cette chose. Après quelques secondes d'hésitation et une moue un peu méfiante presque mignonne, il passa la plante entre ses lèvres. Il fronça d'avantage les sourcils en constatant le goût assez surprenant alors qu'il commençait à mâcher, l'air dérouté.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 109
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | cosmic light
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La revanche de Shannon | OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Re: La revanche de Shannon | OCTAVIUS La revanche de Shannon | OCTAVIUS EmptyDim 30 Juin 2019 - 21:36

La Nature, contrairement à l'Homme pouvait se taire et non pas parler sans arrêt. Octavius, sans le savoir, représentait bien ce que Shannon cherchait à fuir dans la société. Shannon, en effet, cherchait à s'éloigner des responsabilités, de tout asservissement envers les autres. Il voulait vivre libre comme il l'avait toujours désiré, sans obligations, sans attentes. Le jeune homme avait grandi de manière solitaire et cela se ressentait bien dans sa façon d'être. S'il avait des amis, c'étaient des gens qu'il ne voyait qu'une fois par an, avec qui il ne passait qu'une soirée à peine. Le reste du temps, l'intrépide Gryffondor vivait seul, se débrouillait seul, et ne voulait devoir répondre à personne. Cela venait aussi du fait qu'il était absolument incapable d'accepter au dessus de lui, une quelconque autorité. Être arbitre de Quidditch faisait de lui le maître sur le terrain. Ses supérieurs, il ne les voyait jamais et se contentait de sourire d'un air satisfait devant sa fiche de paie. Ce qu'Octavius aimait peut-être dans les communautés locales qu'il voulait rencontrer, c'était au fond, ce que Shannon fuyait le plus viscéralement. Alors, il avait décidé de l'emmener à Puerto Huitoto. Un village charmant... Qui saurait sans aucun doute faire balancer le cœur du britannique plus qu'il n'avait fait balancer le sien.

Ça ne m'étonne pas plus que ça répondit l'Irlandais d'un ton bourru à la remarque somme toute, très anthropologique du garçon.

Après tout, tout ce que lui-même aimait devait insupporter Octavius autant que ce qu'il aimait lui, l'insupportait lui-même. Ils n'étaient pas taillés dans la même pierre, mais il fallait de la diversité pour faire un monde. Et cela, Shannon le fit bien comprendre à son compère en quelques bancales explications de son propre mode de fonctionnement. La liberté, la solitude et l'action. C'étaient sans doute les trois mots parfaits pour décrire le jeune homme. Le mot "sédentaire" que lui corrigea l'Anglais, ne lui correspondait pas, et n'allait certainement pas lui correspondre un jour.

Ouais voilà. Poudlard, c'était vraiment une plaie pour moi.

Il étira ses jambes tout en disant cela et s'étira. Le bus s'arrêta pour prendre des passagers et en relâcher dans la nature colombienne. Il écoutait les paroles d'Octavius sans quitter les nouveaux passagers des yeux. La précision sur le toit au dessus de la tête arracha un ricanement à Shannon qui se mordit la lèvre pour ne pas répondre. Il avait arrêté de compter les nuits qu'il avait passé dehors, parce qu'il adorait ça. Voir le ciel aux nuages épars ou au contraire bouillonnant de pluie, il avait toujours aimé ça. Finalement, l'Irlandais était sans doute plus proche de la nature que n'importe qui d'autre. Défier les éléments était quelque chose qu'il aimait particulièrement. Son compère, à l'inverse, semblait désirer le minimum syndical sur le plan du confort. Soit. Il acceptait. C'était son problème de toute façon, pas le sien.

J'aime bien dormir dehors commenta Shannon, ça m'apprend à me débrouiller tout seul. Pendant les vacances d'été à Poudlard, je me débrouillais très bien comme ça.

D'où l'intérêt d'apprendre à ne plus compter les jours sans dormir sur un matelas. Il détestait aussi ceux de l'école de sorcellerie. Son père n'était souvent pas là pour le récupérer à Londres, alors il s'occupait de trouver à son fils une place chez sa sœur, ou sa nièce - Shannon oubliait tout le temps - pour qu'il y reste l'été. Mais c'était sans compter sur l'aventurier petit garçon qui s'enfuyait bien vite une fois son père parti. La femme avait arrêté de s'en faire pour lui en voyant qu'il s'en sortait très bien tout seul. De toute évidence, ceux qui avaient autorité sur lui n'en avaient pas dans les faits et étaient bien peu responsables. Mais le jeune homme ne leur en voulait pas. Ça avait toujours été lui le problème.

Si tu fais pas d'exercice, tu vas te raidir et mal finir le prévînt-il alors qu'il devait déjà être au courant, ou alors, tu vas avoir un ventre à bière.

La plaisanterie n'en était pas forcément une. Contre le ventre à bière, il n'y avait rien à faire.
Fort heureusement, ce n'était pas de ça que souffrait Octavius - pour l'instant - comme il tenait sa tête douloureuse. Shannon finit par sortir de sa poche son petit remède miracle made in colombia et le tendit au jeune homme, qui semblait sceptique.

J'essaie pas de t'empoisonner et c'est pas de la drogue se justifia le jeune homme, sur la défensive, ça a un nom barbare. C'est très utilisé en colombie sorcière. Comme tu as pu le voir, on abuse beaucoup des bonnes choses, ici...

Il ne mentait pas en disant cela. Il était très facile de trouver du péteuforik, autant qu'il était facile de trouver de la cocaïne chez les moldus. L'alcool était versé très facilement dans les verres, et Octavius avec son mal de crâne, ne pouvait pas nier que c'était faux. Shannon se félicitait, en voyant son état de ne pas s'être laissé aller. Le jeune homme avait eu assez de problèmes avec les substances illicites pour ne pas risquer de retomber dans ses travers.


(854)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavius Martens



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 311
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( BlueOrchid )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La revanche de Shannon | OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Re: La revanche de Shannon | OCTAVIUS La revanche de Shannon | OCTAVIUS EmptySam 6 Juil 2019 - 0:23


La revanche de Shannon

Octavius ne cherchait pas le confort — tout du moins ce n'était pas sa priorité et pouvait très bien s'en passer. Il cherchait la quiétude. Savoir qu'il avait un minimum de quoi se protéger des intempéries, du froid, des prédateurs ou autre. Shannon semblait ne pas du tout le concevoir et interpréter ça comme un petit caprice, un simple désir de confort. Pourtant, on faisait difficilement plus primaire comme besoin pour l'humain avec boire, manger et dormir. Sauf erreur de sa part, aucun peuple ne construisait aucun abris. Aussi, Octavius pensait sincèrement que la nature solitaire de Shannon avait ses limites. Car l'humain était un être fondamentalement social comme pouvait le démontrer certaines observations et études.
« Te débrouillais-tu bien tout seul parce que c'était vraiment le cas ? Ou avais-tu seulement l'impression de bien te débrouiller ? » demanda-t-il, avec un petit sourire en coin.
Certes, il s'était relativement bien débrouillé parce qu'il n'était pas mort de faim ou autre. Encore qu'il y avait une différence entre se débrouiller et bien se débrouiller. Octavius estimait que Shannon s'était juste débrouillé. L'irlandais n'avait pas reçu toutes les clefs pour avoir une éducation dans la norme. Mais l'anglais ne pouvait pas le juger pour cela. Les normes, qu'est-ce que c'était de toute façon ? Il lui trouvait néanmoins une vision très biaisée de la normalité si l'on prenait comme base celle qui courrait au Royaume-Uni. Pour certains sujets, comme la question de dormir dehors ou avec un toit au dessus de la tête, on pouvait même étendre ce biais à l'humanité toute entière. Pour Shannon, c'était normal de dormir seul dehors. Or, pour la majorité de l'espèce humaine, cela ne l'était pas. M'enfin. Octavius gardait ses analyses pour lui. Il aurait été malvenu de les partager avec son compère.

« N'ai-je pas déjà un ventre à bière ? » plaisanta Octavius en souriant.
Plus le temps passait, plus il avait l'impression de traîner dans les pubs et de boire de la bière de façon récurrente. Avant de partir pour la Colombie, il s'était même fait la remarque qu'il y avait toujours de la bière dans son frigo. C'était terrible. Un miracle que son ventre reste plat !
Il manifesta faiblement son mal de crâne. Shannon lui donna alors une sorte de plante dans un sachet qui éveilla les suspicions de l'anthropomage qui demandait tout naturellement de quoi s'il s'agissait. Parce qu'il n'était pas trop chaud pour soigner le mal par le mal. Aussitôt, l'irlandais se mit sur la défensive, expliquant que ce n'était pas de la drogue mais un remède local. Local et naturel, donc. Deux bons points selon les critères d'Octavius.
« J'imagine... Mais j'ai connu bien pire qu'hier. » dit-il avant de mettre la plante dans ta bouche pour la mâcher.
En Italie, en Ouganda, en France et aux Etats-Unis. Il s'était retrouvé dans de ces états !
« Certains diraient c'est la vieillesse qui commence déjà à poindre le bout de son nez. Moi, j'dis que c'est juste parce que je ne suis plus habitué. »
C'était sûrement un peu de deux. Mais surtout beaucoup de déni.


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 109
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | cosmic light
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La revanche de Shannon | OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Re: La revanche de Shannon | OCTAVIUS La revanche de Shannon | OCTAVIUS EmptyDim 7 Juil 2019 - 1:39

Octavius et Shannon n'avaient pas la même façon de penser, pas la même façon de voir la vie, et pas la même façon de vivre. Rien ne semblait les rapprocher, tant physiquement que mentalement. Cela dit, on pouvait leur trouver comme point commun qu'ils étaient assez débrouillards. Logique pour l'Irlandais, et plus miraculeux pour l'Anglais pensait le navigateur en jetant un regard en coin au garçon contre la fenêtre. Car à trop être élevé dans des conditions optimales, on n'était plus capable de se débrouiller naturellement comme tous leurs aïeuls avant eux. Les gens se complaisaient dans un confort qui en était presque insultant pour ceux qui n'y avaient pas accès. Sans aller jusqu'à dire que cela révoltait Shannon, cela avait au moins le mérite de lui faire froncer les sourcils. Les gens prenaient tout pour acquis sans jamais rien remettre en cause, et c'était fatiguant. Lui, il avait dû "faire avec" toute sa vie. Enfant, il devait souvent se faire à manger tout seul quand certains ne lui volaient pas directement son plat. Il devait, dès lors, faire preuve de caractère pour se faire respecter. Le petit garçon de l'époque s'était fait avoir une fois, mais pas deux. La deuxième tentative de racket de son plat s'était conclue par une vilaine morsure pour le garçon d'en face, plus âgé, mais toujours jeune. Si certains se demandaient d'où lui venait ce goût étrange pour la bagarre, l'Irlandais dirait volontiers que cela résultait de son enfance passée sur un bateau de marchandise qui sillonnait les mers avec à son bord, des hommes, des adolescents, sans grande culture souvent et avec des mœurs discutables. Shannon avait grandi entouré de ces gens qui pourtant l'avaient accepté et apprécié. Et il leur en était très reconnaissant. On lui avait plusieurs fois sauvé la vie alors qu'ils n'en avaient pas l'obligation. Heureusement qu'ils l'avaient fait, sinon, il serait mort. Quoiqu'il en soit, il devait, à l'époque tuer le temps lorsqu'on ne lui demandait pas de peller des patates dans la cave qu'ils avaient renommé d'une manière douce-amère avec le nom de "cuisine". A l'adolescence, Shannon avait lui même choisi la manière dont il voulait vivre sa vie pendant les vacances. Hors de question de passer plus d'une semaine chez sa tante. Le jeune homme, bien au contraire, lui avait fait comprendre bien assez tôt qu'il passerait ses nuits dehors, qu'il mangerait dehors et qu'il se débrouillerait. Comme un vrai aventurier prétendit-il. Cela l'avait amené non seulement à se prendre un coup de torchon à l'arrière du crâne, mais également à prendre la mer pour arriver en Europe continentale. Il était retourné à Londres pour acheter ses affaires scolaires de justesse, cette année-là. Mais elle fut, sans aucun doute, la plus enrichissante. Aussi, lorsque l'Anglais se permit de remettre en cause sa débrouillardise, l'Irlandais s'en senti absolument insulté et il bomba le torse :

Non, je me débrouillais bien appuya-t-il encore sur l'adjectif qualificatif qui lui tenait à cœur, je choisissais de passer mon temps dehors. Je faisais exactement tout ce que je voulais. Alors, je me débrouillais bien.

Autant appuyer encore pour que le message passe. Shannon n'était pas de ces ados fugueurs qui rentraient chez eux en pleurant, il ne l'avait jamais été. Il avait prit ses responsabilités la première fois qu'il était parti, à douze ans à peine. Et il ne l'avait jamais regretté. Il avait passé deux mois dans la nature sans même que son père le sache. Il l'avait apprit l'année suivante. Deuxième coup de torchon mouillé derrière le crâne.
Monsieur O'Mahony était un homme brut comme on en faisait guère plus. Il avait grandi à Sligo dans une famille pauvre et de marins. Toute son éducation - ou son absence d'éducation - il l'avait refilé à son fils. Cela dit, il parlait une quinzaine de langues, héritage de son passé et de ses trente années de service. La bière, Monsieur O'Mahony connaissait cela. Et son fils connaissait tout autant. Octavius aussi avait l'air de s'y connaître. Sa plaisanterie eu au moins le mérite d'arracher au navigateur qu'il était un soupir amusé.

J'imagine ! fit Shannon d'un ton bourru.

Octavius avait l'air d'être une cave à vin mais il ne lui fit pas cette réflexion-là. Il avait encore un peu de tact. D'autant plus qu'il ne pouvait pas vraiment critiquer. Lui-même aimait bien l'alcool et se laissait souvent aller. Sa seule qualité étant de ne plus toucher à la drogue après le vilain dérapage qu'il avait subi huit années auparavant.

Ouais, tu dois avoir raison.

Il ne sut pas trop quoi lui répondre, aussi préféra-t-il se complaire dans le silence pendant quelques instants. Ils roulèrent sur une quinzaine de kilomètres avant que Shannon ne lâche :

'Fin, vas-y mollo sur l'alcool et la drogue quand même...


(800)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




La revanche de Shannon | OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Re: La revanche de Shannon | OCTAVIUS La revanche de Shannon | OCTAVIUS Empty

Revenir en haut Aller en bas

La revanche de Shannon | OCTAVIUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» 06. Let play the country ft Shannon Beiste
» Shannon Beiste
» retour à la vie normale. ♦ blog de shannon.
» Highlander par Yoshiaki Kawajiri
» Shannon - Un Rp avec un Volturi...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres
 :: Hors Londres
-