GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt

Partagez

Entre deux feux de baguettes magiques | ALEXANDRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Moran J. Powell

Moran J. Powell


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1240
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | lux aeterna.
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, ivre mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Entre deux feux de baguettes magiques | ALEXANDRE Empty
MessageSujet: Entre deux feux de baguettes magiques | ALEXANDRE Entre deux feux de baguettes magiques | ALEXANDRE EmptyJeu 4 Juil 2019 - 19:03

Moran n'était pas franchement un fan absolu des cirques, mais il y trouvait, malgré lui, un certain divertissement. Il préférait cependant, en bon jeune qu'il était, traîner à la fête foraine. Il avait dit à Gardenia qu'il allait s'aventurer avec Aedhan du côté du stand de baguettes magiques. Le petit garçon avait toujours des cheveux qui viraient entre le blond et le roux, et ses grands yeux bleus se posaient absolument sur tout. Le petit monstre était perché dans les bras de son père alors qu'ils s'approchaient du stand. Il s'amusa tout particulièrement de l'exploit d'un jeune homme de toucher trois cibles de niffleurs d'un seul coup ! Quelle ne fut pas la surprise, et le désespoir pour l'ancien Serpentard, de voir qu'il s'agissait d'un de ses anciens camarades. Alexandre. Rozen. « Tient, j'vois que tu t'es amélioré en tir, Rozen » brailla-t-il assez fort pour que l'allemand l'entende. En toute logique, et s'il n'avait pas redoublé sa sixième année, Alexandre avait dû quitter Poudlard en fin de mois passé. Le jeune homme ne semblait pas avoir grandi plus que cela depuis qu'il avait l'immense plaisir de ne plus le croiser sur son chemin. Car les deux Serpentards se faisaient la guerre depuis deux siècles et demi, au moins. L'Écossais se rappelait tout particulièrement de la sensation du poing du jeune homme sur sa propre joue, alors qu'Aedhan le pointait du doigt en beuglant : « Bwaaha » ; « Ouais, je sais » répondit Moran de manière théâtrale comme s'il comprenait ce que son fils voulait dire alors que pas du tout.

______________________________
I leatsa m'anam gus an criochmaich ar saoghal. Is tu fuil o' mo chuislean, is tu cnaimh de mo chnaimh.
   ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre O. Rozen

Alexandre O. Rozen


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 982
| AVATARS / CRÉDITS : | Dylan O'Brien ( Beeen )
| SANG : | Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Entre deux feux de baguettes magiques | ALEXANDRE Empty
MessageSujet: Re: Entre deux feux de baguettes magiques | ALEXANDRE Entre deux feux de baguettes magiques | ALEXANDRE EmptyDim 7 Juil 2019 - 22:47

« Nan, c'mort, j'y vais pas ! » protestait Alexandre en allemand, agacé.
Confortablement installé dans le canapé du salon une bande dessinée entre les mains et le dernier album de Queen en fond sonore, le nouveau diplômé ne semblait pas enclin à sortir ce soir là.
« Si ! Papa a dit que tu devais m'y accompagner ! » répliqua le jeune Connor Rozen.
« Il a dit ça mais j'ai jamais donné mon accord. » nuança son cousin, irrité.
« Allez, fais pas ta goule ! J'ai dit à mes copains que j'y serai ce soir ! Et papa veut pas me laisser y aller seul. »
Anselmus Rozen estimait son fils unique, âgé de quatorze ans, était encore trop jeune pour sortir seul le soir. Alors, il comptait grandement sur son neveu, ce charmant et serviable Alexandre, pour faire la babysitter. Autant dire que cette perspective n'enchantait pas l'intéressé.
« Qu'est-ce que tu veux que je te dise moi ? J'ai pas envie de me coltiner la compagnie d'un troupeau de gamin de treize-quatorze ans. »
« T'es pas obligé de rester avec nous. J'peux me débrouiller tout seul. »
L'ancien Serpentard marqua un silence agacé de plusieurs secondes.
« Tu casses les cognards. » abdiqua-t-il.

Voilà comment Alexandre s'était retrouvé à errer seul dans les allées de la fête foraine, les mains fourrées dans les poches de son sweat. Parfaitement blasé. Dans son errance, il vit plusieurs stands de tir à la baguette. Il finit par s'arrêter à l'un d'entre eux pour tenter sa chance. Après un bref échange avec le forain et une transaction, il saisit l'une des baguette fournie. Le but ? Tirer trois fois sur un niffleur. Il se concentra. Il visa. Il tira. Une fois. Deux fois. Et trois fois. Sous le regard un peu déçu du forain. Alexandre esquissa un sourire de satisfaction à l'égard de ce dernier. Ce fut à ce moment là qu'une voix familière s'adressa à lui. Il fronça légèrement les sourcils en se retournant.
Moran Powell.
Il haussa un sourcil en le dévisageant, descendant de la plateforme du stand.
« Powell. Ça fait longtemps, dis-moi ! » dit-il avec un mépris non dissimulé.
Son regard allait successivement du visage de son meilleur ennemi à celui de l'enfant roux / blond qu'il tenait dans ses bras. Il ne fallait pas être un génie pour comprendre qu'il s'agissait de son gosse. Gosse qu'il avait très certainement eu avec Mrs. Gardenia Powell. A vrai dire, ça le choquait presque. Le bébé lâcha une petite interjection.
« C'est ton gosse ? » demanda l'allemand de but en blanc, bien que ce fut d'avantage une affirmation qu'une question. « Tu perds pas de temps. »
Avoir un gosse à l'âge de Moran, ça craignait.
Revenir en haut Aller en bas
Moran J. Powell

Moran J. Powell


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1240
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | lux aeterna.
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, ivre mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Entre deux feux de baguettes magiques | ALEXANDRE Empty
MessageSujet: Re: Entre deux feux de baguettes magiques | ALEXANDRE Entre deux feux de baguettes magiques | ALEXANDRE EmptyLun 8 Juil 2019 - 11:05

Moran tenait bien fermement son fils dans ses bras, lequel semblait curieux d'à peu près tout. Ce n'était pas très étonnant. Les jolies couleurs qui s'échappaient des baguettes autant que les délicieuses odeurs qui venaient du snack à gaufres semblaient le captiver. Comme tous les enfants, Aedhan était curieux et c'était une bonne chose. Le tout était de savoir s'il allait finir comme son père ou s'il allait être plus tempéré comme sa mère. Le jeune père n'y mettrait pas sa baguette au feu. Il pouvait avoir pris autant de l'un que de l'autre. Finalement, la paternité précoce de l'Écossais lui avait ouvert les yeux sur la vie. Avoir son garçon dans ses bras lui faisait oublier que tout n'était qu'une erreur liée à une soirée trop arrosée, entre deux adultes qui n'avaient rien à gagner au départ et tout à perdre à la fin. Pourtant, il semblait qu'ils aient été les deux gagnants de leur erreur. Le mépris tout affiché de son ancien camarade de maison ne toucha pas plus que cela Moran. Il était passé au dessus de ses erreurs, et il était aujourd'hui - à sa grande surprise ! - tout à fait satisfait d'avoir un enfant. Il ne dira pas la même chose le soir-même lorsqu'il devra se lever à deux heures et demi du matin pour aller le nourrir. Mais bon ! « Pas assez longtemps, sans doute » répondit-il, piquant. Aedhan semblait sentir l'agacement de son père et il se mit à gigoter dans ses bras. L'interjection de Rozen fit froncer les sourcils du chroniqueur de la RITM et il leva les yeux au ciel : « Si tu connais la réponse, c'est bien stupide de poser la question » répliqua-t-il, blasé du manque d'intelligence flagrant d'Alexandre, qui avait toujours eu le don, de toute manière, d'agir avec stupidité, « la vie d'adulte te rattrape plus vite que prévu ». C'était l'explication qu'il donnait à tout le monde. Les gens qui quittaient Poudlard étaient heureux de le faire sans savoir contre quoi ils troquaient l'école de sorcellerie britannique. La liberté, oui, mais à quel prix ? Moran avait usé et abusé de cette liberté pour se faire du mal, et faire du mal à Gardenia, c'était un fait. « M'enfin, c'pas comme si t'étais prêt à avoir un gamin » continua-t-il avec nonchalance. Moran ne savait pas combien il avait raison. Il n'était absolument pas au courant des penchants d'Alexandre tout comme il ne savait pas qu'il entretenait une amourette avec Njal. Non non, à ses yeux, simplement, Alexandre était trop insupportable pour arriver à se trouver quelqu'un.

______________________________
I leatsa m'anam gus an criochmaich ar saoghal. Is tu fuil o' mo chuislean, is tu cnaimh de mo chnaimh.
   ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre O. Rozen

Alexandre O. Rozen


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 982
| AVATARS / CRÉDITS : | Dylan O'Brien ( Beeen )
| SANG : | Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Entre deux feux de baguettes magiques | ALEXANDRE Empty
MessageSujet: Re: Entre deux feux de baguettes magiques | ALEXANDRE Entre deux feux de baguettes magiques | ALEXANDRE EmptyLun 8 Juil 2019 - 17:23

Le mépris mutuel que Moran et Alexandre partageait depuis des années était difficile à expliquer. Ils n'avaient aucune raison particulière. Ils ne s'aimaient pas. C'était tout ce qu'il y avait à dire. Autant dire que l'ancien capitaine des verts et argents n'avait pas manqué au jeune diplômé durant sa dernière année scolaire. Aucun des deux n'était ravi de revoir l'autre. Dès le premier échange, les hostilités démarraient sur les choixpeaux de roue ! Moran insinuait explicitement qu'Alexandre était stupide en l'attaquant sur sa formulation. Ce dernier leva les yeux au ciel.
« La rhétorique semble être un concept qui t'échappe, mon pauvre homme. » répliqua l'allemand avec un sourire méprisant.
Rattraper par la vie d'adulte ? Autant dire tout de suite que sa vie d'adulte, à peine commencée, se trouvait déjà être un échec. Avoir un enfant indésiré aussi jeune, Alexandre n'estimait pas cela comme une réussite. Autant, si l'enfant avait été désiré, cela aurait été une autre histoire. Moran avait juste merdé. « C'est ce que je vois. » répondit le plus jeune.
Le jeune papa lui lança une pique qui, en toute honnêteté, resta au travers de la gorge de l'allemand. Cela le mettait face à une réalité déplaisante pour lui : il n'allait probablement jamais avoir d'enfant s'il décidait de rester avec Njal. Ou sinon, c'est qu'il y aurait eu un cognard dans le pâté.
« C'est vrai. » admit-il. « Tu sais pourquoi ? Je ne sais pas si tu connais mais c'est un moyen incroyable pour ne pas avoir d'enfants. Presque aussi efficace que l'abstinence. Ça s'appelle la contraception. »
Le foutage de tête était palpable. Bien sûr qu'il n'aurait pas révélé à son ennemi de toujours sa relation avec son « meilleur ami ». Il valait mieux qu'il n'en sache rien d'autant plus que cela ne le regardait pas. Il préférait prétendre avoir une contraception irréprochable qui l'empêchait de mettre une potentielle petite amie ou des potentielles partenaires enceinte.
Revenir en haut Aller en bas
Moran J. Powell

Moran J. Powell


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1240
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | lux aeterna.
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, ivre mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Entre deux feux de baguettes magiques | ALEXANDRE Empty
MessageSujet: Re: Entre deux feux de baguettes magiques | ALEXANDRE Entre deux feux de baguettes magiques | ALEXANDRE EmptyLun 8 Juil 2019 - 23:35

Moran avait toujours eu en horreur Alexandre depuis leur deuxième et troisième année, ou quelque chose dans le genre. C'était stupide, une animosité d'adolescent, mais c'était pourtant bien ancré dans leurs têtes. Le jeune homme avait constamment envie de le provoquer et Rozen, sans doute, avait constamment envie de lui répondre méchamment et c'était bien entendu ce qu'il faisait. Malheureusement, les réponses du tout jeune diplômé ne brillaient pas par leur intelligence, et l'Écossais secoua la tête, blasé : « Je saisi la rhétorique lorsqu'elle est bien formulée » expliqua-t-il d'un air hautain qu'il avait emprunté il y a de cela quelques années à des individus de sa maison. Il dû se mordre la langue pour ne pas ajouter un mot doux : "crétin". Alors qu'il sentait sa main se mouiller à cause de la bave d'Aedhan, Moran détourna son attention de l'indésirable vers l'indésiré. Il sortit de sa poche un mouchoir en lin pour essuyer gentiment le visage de son fils : « Et voilà ! Tout propre comme un grand ! » s'exclama-t-il dans sa langue natale qu'Alexandre ne pouvait pas comprendre. Il était très important pour le jeune homme de parler gaélique à son fils. Peut-être qu'une partie de lui savait qu'il ne le verrait pas grandir. Ou sa fierté était plus importante que tout le reste. De toute façon, il était persuadé que le bilinguisme était une chance sur laquelle il ne fallait pas cracher.
Le futur journaliste releva ses yeux bleus sur l'allemand alors qu'il lui envoyait une méchante pique. Elle manqua de le faire rougir de colère et de lui couper le sifflet. Fort heureusement, Moran n'était plus ce gamin de quatrième année totalement renfermé et incapable de répondre. Aussi se contenta-t-il d'un sourire sardonique de prime abord avant d'écarter une petite mèche de cheveux blonds/roux du front d'Aedhan : « Ouais, compte-là dessus et tu te rendras compte que des fois ça foire ». Il ne savait même pas si l'accident avec Gardenia avait eu lieux parce qu'ils ne s'étaient pas protégés, ou bien parce qu'ils s'étaient mal-protégés, ou encore parce que la contraception avait merdé. Il avait été trop ivre pour s'en rappeler et son black-out lui avait laissé un mal de crâne trop profondément ancré pour qu'il se pose ce genre de question. D'ailleurs, ils avaient été assez surpris, avec Gardenia, d'apprendre qu'elle était enceinte. Désagréablement surprit, en fait. Mais maintenant que leur fils était là, il faisait office de rayon de soleil, un peu comme le sourire qu'il afficha indirectement sans doute en direction d'Alexandre Rozen.

______________________________
I leatsa m'anam gus an criochmaich ar saoghal. Is tu fuil o' mo chuislean, is tu cnaimh de mo chnaimh.
   ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre O. Rozen

Alexandre O. Rozen


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 982
| AVATARS / CRÉDITS : | Dylan O'Brien ( Beeen )
| SANG : | Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Entre deux feux de baguettes magiques | ALEXANDRE Empty
MessageSujet: Re: Entre deux feux de baguettes magiques | ALEXANDRE Entre deux feux de baguettes magiques | ALEXANDRE EmptyDim 15 Sep 2019 - 0:42

Alexandre n'avait rien contre l'idée d'avoir des enfants, de fonder une famille. Après tout, c'était ainsi qu'allait la vie. Une majeure partie des êtres humains allaient être amenés à se reproduire ou s'étaient déjà reproduis. On devait se réjouir d'une naissance. Lui-même avait espoir d'un jour avoir un enfant. Allez savoir pourquoi. Il n'aimait pas vraiment les enfants pour tout avouer. Il les trouvait agaçants. Particulièrement les bambins qui commençaient à apprendre à parler et à marcher et qui par définition étaient bruyants et intenables. Mais il se disait qu'il serait plus tolérant si c'était son rejeton qu'il avait choisi d'avoir et non pas le mouflet d'un autre qu'il n'aurait pas eu le choix de supporter dans la rame de métro.
Bien évidemment, il estimait qu'avoir un enfant non désiré à moins de vingt-ans, ce n'était pas une situation enviable en plus d'être une situation qui témoignait d'un manque d'attention à la contraception. Pauvre gosse qu'était celui de Moran.
« Ne t'inquiète pas pour moi. Ça n'arrivera pas. » affirma-t-il, légitimement sûr de lui. « Je pourrais parier ma baguette. »
Si seulement Moran connaissait le secret de contraception d'Alexandre. Benêt comme était l'écossais, il l'aurait fixé longuement d'un regard porcin pendant que l'information monte au cerveau. M'enfin, ils n'allaient pas s'éterniser sur ce sujet. L'allemand avait encore envie d'être médisant et il sentait qu'il épuisait son stock de médisance concernant la procréation.
Il croisa les bras en jugeant son interlocuteur du regard.
« Et tu fais quoi de ta vie maintenant ? Faut bien pouvoir s'en occuper de ce petit. »
Un bébé ne vivait pas d'amour et d'eau fraîche. Moran avait sûrement dû trouver un travail pour pouvoir assumer son rôle de père s'il n'en avait pas déjà un. Sinon son cas devait être encore plus désespéré qu'il ne le pensait.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Entre deux feux de baguettes magiques | ALEXANDRE Empty
MessageSujet: Re: Entre deux feux de baguettes magiques | ALEXANDRE Entre deux feux de baguettes magiques | ALEXANDRE Empty

Revenir en haut Aller en bas

Entre deux feux de baguettes magiques | ALEXANDRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pique nique entre deux chemins...
» Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe]
» Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Divin [Fe]
» Causette entre deux pages du roman qu'est la vie [PV Hayley York]
» Entre deux contrats ~ Sujets d'un tueur à gage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les sujets de l'été
-