GRYFFONDOR : 677 pts | POUFSOUFFLE : 304 pts | SERDAIGLE : 666 pts | SERPENTARD : 278 pts
C'est l'été sur ATDM ! Pour l'occasion, le cirque Arcanus a planté sa tente à Londres, pour tout l'été (plus d'explications ici). La partie Poudlard sera de retour dès le 1e septembre. D'ici là, bonnes vacances à tous !
Félicitations aux Gryffondor pour la coupe des quatre maisons !
Les anciens élèves, nouveaux adultes, n'oubliez pas de demander votre changement de statut juste ici !

Partagez

Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ? (Moran)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lily Evans



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 462
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood by RoseGrey/bazart
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) Empty
MessageSujet: Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ? (Moran) Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) EmptyDim 7 Juil 2019 - 19:02

Le cirque Arcanus s'était installé à Londres et ça s'était tout de suite su dans le monde sorcier. Lily avait profité de sa famille quelques semaines avant de demander à son tour à y aller pour y retrouver ses amis. La tension commençant à monter du côté de sa soeur, ses parents avaient comme bien souvent donné leur accord. Non pas qu'officiellement la jeune fille n'en ai eu besoin puisqu'elle était désormais majeure, enfin seulement du côté sorcier.
Marlène l'avait retrouvé à la gare et les deux jeunes filles déambulaient entre roulottes et attractions tout en se racontant des bribes de leur été. Sachant que celui-ci venait à peine de débuter on pouvait se demander ce qu'elles avaient tant à se dire. Ah ces filles !

- Oh regarde ! ça te tente ? proposa soudain son amie en s'arrêtant devant une grande bâtisse sombre.
"La maison des horreurs" déchiffra Lily sur la devanture au milieu d'images de fantômes et sorcières en tout genre.
- Tu y as déjà été ? demanda la préfète gardant pour sa part des souvenirs plutôt moyens de ce genre d'endroits.
- Chez les moldus oui ! mais là, ça doit être bien mieux ! s'écria son amie toujours aussi enthousiaste avant de la pousser dans la file quasi-vide à cette heure-ci de la journée.
Un forain attrapa leurs tickets et poussa les jeunes filles devant l'entrée en leur balançant de brèves recommandations .

La porte s'ouvrit dans un grincement et les filles avancèrent dans une pièce lugubre. Un rugissement terrible surgit soudain. Lily attrapa le bras de Marlène tout en fourrant d'instinct la main de sa poche où se trouvait sa baguette. Un lutin de cornouailles voleta soudain autour d'elles tandis qu'un rayon de lumières leur indiquait que la porte venait de s'ouvrir sur la pièce suivante. C'était tout ? beaucoup de bruits et d'effets pour pas grand chose se rassura la gryffondor tout en tirant son amie par le bras. Celle-ci affichait déjà moins son air bravache. Lily sortit sa main de sa poche se souvenant des consignes à l'entrée "tout usage de la magie par le client est interdit et pourra entraîner des poursuites."
La seconde salle renfermait divers bocaux étranges. Des parties diverses étaient conservées dans des liquides rappelant à la jeune fille certain ingrédients pour potion.
- C'est avec ça qu'ils comptent faire peur à des sorciers ? demanda Lily sentant le poids qui comprimait sa poitrine se dissiper.

Elle n'était pas forcément adepte de ce genre d'endroit et du concept même de se faire peur mais là, elle devait avouer qu'elle était plutôt déçue.
Mais elle n'eut pas plus le temps d'en dire davantage qu'un grand courant d'air venu de nulle part les propulsa en avant. La rouquine manquant de trébucher lâcha sa camarade.
- Marlène ? murmura-t-elle dès que la pièce s'arrêta de tourner et qu'elle se retrouva seule.

Comme si la maison se jouait belle et bien d'elle la porte suivante s'ouvrit sur un couloir lugubre dont elle pouvait à peine distinguer la composition. Des toiles d'araignées recouvraient les murs. Lily inspira fortement pour s'obliger à avancer. Un cri strident retentit soudain obligeant la jeune fille à se boucher les oreilles tout en avançant à tâtons. Elle les retenait les idées pourries de Marlène ! Elle lui en toucherait deux mots à la sortie. Si elle la trouvait un jour !

Se trouvait maintenant 3 portes devant elle, Lily s'engouffra dans la première désireuse de ne plus entendre ce bruit affreux et se prit quelqu'un de plein fouet ce qui lui fit lâcher un petit grognement.
- Qui est là ? demanda-t-elle ne pouvant distinguer ses traits mais s'imaginant tout à ce stade même à quelqu'un déguisé en vampire ou fantôme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moran J. Powell



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1217
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | RENEGADE.
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, ivre mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) Empty
MessageSujet: Re: Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ? (Moran) Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) EmptyDim 7 Juil 2019 - 22:32

Moran, qui était entré dans la force de l'âge depuis sa sortie de Poudlard et sa récente paternité, avait décidé de devenir un homme comme il se doit. C'est en tout cas ce qu'il avait prétendu au baptême de son fils alors qu'il avait un peu abusé des alcools d'apéritif. Lui qui s'était juré de ne plus jamais boire avait vu sa promesse vite balayée par cet événement auquel une bonne partie de sa famille avait participé. Le laisser lui, son père et son cousin avec un quelconque breuvage alcoolisé relevait, de toute façon, de l'hérésie. En tout cas, le jeune homme avait bien dû faire face à ses paroles. Et c'est de la manière la plus surprenante qui soit qu'on le poussa à devenir un véritable homme : en s'aventurant dans la maison des Horreurs, présente à la fête foraine qui jouxtait le cirque Arcanus, à Londres. Vaste plaisanterie de Darius, sans doute, mais son cousin n'était pas fou, et il ne l'avait pas accompagné, se contentant de lui faire coucou depuis l'entrée. Gardenia et Luzia devaient être ailleurs avec Aedhan, et lui, se retrouvait face à son destin. De prime abord, le jeune chroniqueur de la RITM avait fait le fier, le torse bombé comme un petit coq qui parade devant les femelles. Il s'était bien vite dégonflé en entendant non seulement des cris, mais aussi en ressentant un désagréable courant glacé dans le couloir où il était. Des frissons dévalèrent son dos, et il accéléra le pas dans l'obscurité croissante de l'attraction de la fête. Il déboula dans une pièce où il n'y avait que des miroirs, et s'il n'eut pas peur au début, au bout de dix secondes, Moran commença à suffoquer en cherchant la sortie. Sortie, qui était une trappe, dans un coin, lourde et difficile à soulever. Il y passa son corps, et la mauvaise surprise suivante fut de tomber dans une eau stagnante et froide, dans laquelle il s'enfonça jusqu'aux genoux. « Berk, c'est vraiment dégueulasse » marmonna-t-il pour lui même en avançant difficilement jusqu'à la porte suivante. Deux torches étaient dans la pièce et rendaient l'atmosphère toute lugubre. Le jeune homme allait se faire la réflexion que c'était une pièce supportable lorsque quelque chose s'enroula autour de ses pieds, sous l'eau, pour le faire tomber les fesses les premières dans la vase. Jamais il n'assumera le cri qu'il poussa à ce moment-là alors qu'il essayait de se reculer pour ne pas être rattrapé par les remous inquiétants qui semblaient cacher une créature avec des dents. Ni une, ni deux, il se releva, les fesses et le dos trempés, pour cavaler jusqu'à la porte. Inutile de préciser qu'il l'enfonça, trébucha, et tomba une nouvelle fois. Moran se releva tant bien que mal en marmonnant toutes les insultes gaéliques qu'il avait dans le coffre, et commença à s'avancer dans l'obscurité. Ses chaussures trempées faisaient un bruit de ventouse qui lui tapait doucement mais sûrement sur le système. Il oublia bien vite son agacement lorsqu'il percuta quelqu'un : « AAAAAH PUTAIN ! ». L'injure venait du fond du coeur : « C'est qui ? Qui c'est ? » fit-il en se reculant, sans regarder où il s'aventurait, comme si la mauvaise créature était celle qu'il avait percuté et non pas celle qui se tenait dans l'ombre, dont les mains osseuses prêtes à se jeter sur lui pour lui flanquer la frousse de sa vie.


(605)

______________________________
I leatsa m'anam gus an criochmaich ar saoghal. Is tu fuil o' mo chuislean, is tu cnaimh de mo chnaimh.
   ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 462
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood by RoseGrey/bazart
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) Empty
MessageSujet: Re: Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ? (Moran) Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) EmptyDim 7 Juil 2019 - 23:09

Le cri provenant de l'autre personne fut bien plus éloquent que celui de la rousse. Bon déjà, vu la fois c'était pas Marlène. Vu la panique évidente, ce n'était pas quelqu'un qui bossait là mais un pauvre client comme elle qui s'était laissé entraîné dans cette galère. Une pauvre lumière clignotait dans un coin faiblement, n'aidant guère à se repérer.
- Pas là-bas, s'écria Lily en entendant un grognement étrange dans le fond de la pièce. Elle attrapa le bras de la personne, mue par l'instinct, sans plus réfléchir que ça à son geste et revint en arrière dans la salle des trois portes. Celle-ci était toujours habité par ce cri immonde (qui devait sans doute appartenir au spectre de la mort) et ouvrit la seconde porte où elle les fit entrer tout deux en hâte.

Une table étaient élégamment dressée, un petit chandelier éclairait la pièce entière. Lily, reprenant son souffle détailla son compagnon du regard.
- Non...Moran ? s'exclama-t-elle surprise. Putain qu'est-ce que tu fous là ?!
Et dans cette tenue voulut-elle ajouter en observant le jeune homme d'un oeil critique. Il était trempé et pas que d'eau. D'où venait toute cette boue et...c'était quoi ce truc visqueux ? Toute occupée à dévisager son ancien camarade elle ne vit pas que la soupière commençait à s'ouvrir aspergeant d'une potion noirâtre à la ronde. Lily s'en prit une giclée dans le dos en jurant avant de se baisser pour éviter la prochaine salve.
- Mais c'est pas fini ces trucs pourris ? marmonna la préfète n'aspirant qu'à quitter les lieux. Mais elle avait beau regarder autour d'elle pas de porte bien indiquée cette fois-ci.

Attrapant une assiette pour s'en servir de bouclier la jeune fille s'approcha de la table pour s'emparer du chandelier. "Hello Lady" s'écria ce dernier, si bien que Lily surprise le lâcha au sol dans un cri. Mauvais plan. Mauvais plan apparemment. Voilà que le plancher cramait !
- ça fait partie du show ça ? marmonna la Gryffondor plus qu'incertaine.

Les flammes avaient au moins le mérite d'offrir une bien meilleure vision. Lily réalisa qu'au fond de la salle, un carré se détachait du plafond.
- Non, murmura-t-elle. C'est ça la sortie ici ? Une trappe au plafond ? C'est quoi ce délire ? s'énerva la jeune fille espérant que Moran démente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moran J. Powell



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1217
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | RENEGADE.
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, ivre mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) Empty
MessageSujet: Re: Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ? (Moran) Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) EmptyDim 7 Juil 2019 - 23:57

Moran ne fut pas le moins du monde soulagé en reconnaissant la voix de Lily Evans, bien au contraire. Sa fierté s'en trouva déboulonnée, envoyée à des années lumières. Si cette expérience était censée lui reconnaître sa valeur d'homme, c'était raté. Il était humilié, tant par son cri - sincère et profond - que par l'allure qu'il avait. Débraillé à force de tomber, trempé et vaseux, on pouvait ajouter à cela une légère odeur de transpiration due à cette course effreinée dans l'eau pour échapper à la chose qui le poursuivait. Tout ça pour tomber sur la jeune femme, qui n'avait pas l'air d'être aussi paniquée que lui. Merveilleux. « C'est Darius qui m'a rappelé une vilaine promesse » grogna Moran pour toute réponse, comme si cela justifiait réellement sa présence dans la maison des Horreurs, « mais il n'a pas eu le courage de venir, hein, faut pas pousser ! ». Argh ! Il allait le lui payer, parole d'Écossais. En tombant sur lui, et sans connaître son identité, la Gryffondor avait eu la présence d'esprit de le tirer par le bras pour l'emmener avec elle. Le courage et la bravoure de la maison de Godric se trouvait en parfaite opposition avec la lâcheté des élèves de la maison Serpentard. Moran n'eut pas le temps de bien observer la pièce qu'il se senti scruté par la jolie septième année et ses joues finirent par rougir comme des tomates : « Y'a une pièce d'eau stagnante... » expliqua-t-il, mal-à-l'aise, en se secouant les pattes comme s'il allait être sec après avoir fait cela. A peine eut-il fini sa phrase que Lily se prit quelque chose dans le dos avant de se baisser. Il sembla au jeune homme qu'il s'agissait d'un liquide quelconque et il en eu la confirmation lorsqu'il s'en prit une giclée en pleine figure. Ça piquait les yeux nom de dieu ! Le jeune homme recula en marmonnant des injures, en essayant de s'essayer les yeux avec la manche de son tee-shirt court. Mais quelle idée avait eu son cousin de l'envoyer ici ! Le cri de la jeune femme ramena l'Écossais sur terre : « Hein ? Questcequia ? » s'écria-t-il vivement, les yeux grands ouverts alors que son visage était toujours noir de liquide nauséabond. L'ancien Serpent s'avança vers elle prudemment : « Monsieur Powell, qu'elle surprise ! » s'écria le chandelier qui sautillait sur place. Ni une, ni deux, il attrapa le poignet de la jeune femme pour s'écarter du chandelier qui lui faisait coucou de loin : « T'as déjà entendu parler d'un sortilège qui fait ça, toi ? » questionna-t-il la sorcière comme il la savait bonne élève. Ils n'étaient pas au bout de leurs peines ! Après l'eau vaseuse, le feu ! Le jeune chroniqueur sursauta en réalisant que le plancher brûlait mais il essaya de se raisonner : « Ce doit être un sortilège d'illusion » expliqua-t-il presque avec un air savant... Qui disparu lorsque ses semelles commencèrent à chauffer, « un sortilège drôlement efficace si tu veux mon av-... » n'eut-il pas l'occasion de finir sa phrase et d'écouter celle de la jeune femme comme quelque chose remuait dans l'ombre, au fond de la pièce. Deux créatures qui ressemblaient à des inferis se traînaient misérablement. Ce n'en étaient pas, car la magie noire était prohibée mais il ne sentait pas le courage de vérifier. « Mmh... Lily... » fit-il en la tirant par le poignet pour pointer du doigt les choses qui se traînaient vers eux, « écoute, grimpe sur mes épaules, et je te fais monter. T'es pas bien épaisse, ça va passer crème, ok ? » proposa-t-il en déglutissant à la vue des monstres qui arrivaient droit sur eux.


(645)

______________________________
I leatsa m'anam gus an criochmaich ar saoghal. Is tu fuil o' mo chuislean, is tu cnaimh de mo chnaimh.
   ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 462
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood by RoseGrey/bazart
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) Empty
MessageSujet: Re: Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ? (Moran) Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) EmptyLun 8 Juil 2019 - 0:52

Ainsi c'est à son cousin qu'elle devait cette rencontre. Lily ne put qu'esquisser un léger sourire en coin à cette nouvelle. Mais la jeune fille n'était pas très bonne pour cacher sa surprise de le voir ici et dans cette tenue. Elle-même n'avait aucune marque apparente et s'était plutôt ennuyée jusque là si ce n'était le fait d'avoir perdue Marlène.
Devant ses explications, Lily hocha brièvement la tête tout en se demandant comment cela se faisait-il qu'elle ne soit tombée sur rien de la sorte. Comment étaient attribuées les pièces en fonction des clients ? Il y avait certains choix possibles mais tous ne l'étaient manifestement pas. C'était une étrange magie qui se pratiquait entre ces murs.
A la vie qui émanait du chandelier la Gryffondor ne put retenir un cri qui alerta son camarade.

- Rien, c'est rien, murmura-t-elle un peu vexée de s'être laissée prendre par un tel artifice et d'avoir ainsi perdue son sang froid. Elle s'attendait presque à ce que Moran lui rit au nez mais lorsque le chandelier parla de nouveau, il la tira d'un coup sec pour l'en écarter.
- Non. C'est bizarre. C'est pas un truc de métamorphose ? Mais il semble si...vivant, se questionna la jeune fille tandis que le feu se répandait dans la pièce.

Lorsqu'il évoqua le sortilège d'illusion Lily se sentit stupide de n'y avoir pas pensé. Heureusement qu'elle se trouvait avec quelqu'un de plus expérimenté.
- Mais...tu ne sens pas qu'il fait plus chaud ? demanda-t-elle néanmoins se demandant si l'illusion pouvait être à ce point parfaite.
Il lui racontait n'importe quoi ! Oui en fait, ce n'était pas forcément un atout de l'avoir.

"Mmh... Lily..."
Surprise de son changement de ton, Lily se retourna vers les deux formes qui s'avançaient vers eux et poussa un hurlement strident. Nom d'une goule ! ils ressemblaient tellement aux images qui étaient parues dans la Gazette récemment. Lily se sentit tétanisée à leur approche.
C'est à la secousse sur son poignet qu'elle reprit ses esprits.
- Oui, oui tu as raison. ça doit pouvoir se faire, balbutia-t-elle tandis qu'elle profitait de l'aide qu'il lui offrait pour se jucher sur les épaules de l'ancien préfet. si on lui avait dit qu'ils se reverraient dans ce genre de circonstances elle ne l'aurait pas cru.
- Plus à gauche Moran, je ne peux pas atteindre la trappe d'ici. lui indiqua-t-elle tandis qu'elle sentait le danger des flammes de plus en plus proche d'eux.
ça va en bas ? demanda-t-elle tandis qu'elle s'échinait contre le panneau de bois qui refusait obstinément de bouger. C'était trop bête ! Elle ne voulait pas finir carbonisée dans cette affreuse maison !

Lily se sentait au bord des larmes, les espèces d'inféri se rapprochant dangereusement d'eux.
- ATTENTION ! hurla-t-elle soudain tandis que le premier arrivait à la hauteur de Moran. Donne lui un coup de pied ! Vas-y, vas-y !
Poussée par l'urgence de la situation, Lily se redressa usant de toute ses forces pour pousser le pan de plafond qui finit par pivoter et s'écraser sur le sol de la pièce du dessus dans un bruit mat. La jeune fille se redressa sur les épaules du capitaine pour atteindre le plafond et ainsi se hisser en haut.

A peine à l'abri, son regard se porta sur la scène du dessous.
- Prends une chaise ! Hurla la Gryffondor déchaînée tandis qu'elle attrapait le premier objet à sa hauteur pour le balancer sur le pseudo inferi qui fonçait sur le jeune homme.
Objet qui s'avéra être un vase qui s'écrasa pile poil sur le crâne de la "bête" interrompant momentanément sa course.
La rouquine se pencha par l'ouverture, tendant ses mains pour attraper celles de Moran.

En bas, le vase brisé offrait une nouvelle surprise. Il s’avérait que celui-ci renfermait une sacré tempête. Les flots se déversèrent tandis que les vents envahissaient également la pièce avec rage.
- ACCROCHE TOI ! lui commanda-t-elle comme si leurs vies dépendaient de la réussite de cette épreuve. L'eau allait finir par le faire monter et lui permettrait de monter jusqu'à elle. Le tout serait de ne pas louper l'ouverture sous peine de se voir noyé.

On avait une sacré manière de s'amuser chez les sorciers !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moran J. Powell



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1217
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | RENEGADE.
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, ivre mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) Empty
MessageSujet: Re: Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ? (Moran) Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) EmptyLun 8 Juil 2019 - 20:37

Moran avait toujours été exceptionnellement doué en métamorphose, sans doute parce qu'il s'agissait d'une passion dévorante qu'il entretenait depuis qu'il savait lire, et que son oncle lui avait refilé. En tout cas, son plus grand rêve avait été de devenir un animagus, et il avait réussi, en sortant de l'école. A l'intérieur des murs de celle-ci, l'ancien Serpentard fut un élève excellent en la matière, bien entendu. Et ce chandelier ne semblait pas être une oeuvre métamorphosée à moins que... « Je me demande s'ils n'ont pas transformé quelqu'un en cette chose... Mais c'est de la magie très avancée, ça ne me semble pas être du niveau de ce cirque » émit-il une idée avant de la réfuter, « non c'est stupide. Ce truc n'est pas vivant ». En tout cas, espérait-il. Concernant la chaleur, Moran n'avait pas d'explication. En fait, ça le faisait franchement flipper. Il n'avait jamais imaginé qu'il allait finir comme une chipolata écossaise dans une fête foraine à Londres. Mais le feu était le cadet de ses soucis.
Les espèces de choses qui arrivaient sur lui - et qu'il se refusait à qualifier d'inferis parce que son esprit ne voulait pas y croire - le firent blêmir et tous les sentiments qui habitaient encore sa voix quelques secondes auparavant s'évanouirent pour interpeller Evans. Il ne s'attendit pas au hurlement de la jeune femme et elle le fit sursauter de ce fait, violemment. Il aurait voulu lui reprocher son perçage de tympans violent, mais il n'en eut pas le courage. Il s'agissait d'agir vite, désormais. Elle grimpa bien rapidement sur ses épaules et le jeune homme se sentit plus que jamais en position de faiblesse. Non seulement elle était plus lourde qu'elle n'y paraissait mais il avait en plus l'impression que les faux inféris avançaient plus vite. Que se passera-t-il lorsqu'ils les rattraperont ? « Bouge Lily ! » s'écria-t-il, les jambes tremblantes, « comment ça pourrait aller ? » ajouta-t-il, la voix plus haute alors qu'il se disait qu'il allait mourir en terre anglaise - ce qui serait, entre nous soit dit, le plus terrible fait de la journée. Lily le surprit lorsqu'elle lui indiqua qu'une des deux choses était proche de lui. Son regard était en effet focalisé sur la bave qui dégoulinait de la bouche de l'autre et il secoua sa jambe lorsqu'il s'y agrippa : « Aaaah ! ». Si ça continuait, il allait y laisser son pantalon ! Moran ne devait son salut qu'à la planche qu'elle avait réussi à pousser et qui s'était écrasée sur une des deux créatures. La main de celle-ci était agitée par des spasmes et le jeune homme commençait à se dire qu'ils étaient peut-être vivants. Lorsqu'il fut soulagé du poids de la Gryffondor, le jeune homme ne perdit pas de temps et se mit en position de combat, comme si cela allait être efficace. Mais sa partenaire l'était plus que lui, et elle balança quelque chose sur la tête de la créature qui l'attaquait... Et qui en se brisant provoqua une marée immense. Le chroniqueur but plusieurs fois la tasse en essayant de ne pas se noyer, et nagea pour se rapprocher le plus possible de sa malheureuse compère du jour. Bras tendus, il réussi à en passer un par l'ouverture et à se hisser par la trappe. Essoufflé, éreinté, Moran cracha de l'eau à côté de Lily, trempé jusqu'aux os. « Mais bravoooo jeunes gens ! Vous avez passé l'étaaaaaaape un ! » lâcha une voix stridente qui arracha au jeune homme un soupir blasé. « J'vois pas comment on peut autoriser cette chose à être dans une fête » dit-il à la jeune femme, allongé sur le dos. Il semblait qu'ils ne risquaient rien, ici, « j'te le dis, si on veut survivre, on devrait pas bouger ». S'ils voulaient survivre, il aurait mieux fait de se taire ! Sous ses yeux horrifiés, Moran ne pu que constater que la pièce rétrécissait lentement, comme dans un désir sadique de les écraser.


(670)

______________________________
I leatsa m'anam gus an criochmaich ar saoghal. Is tu fuil o' mo chuislean, is tu cnaimh de mo chnaimh.
   ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 462
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood by RoseGrey/bazart
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) Empty
MessageSujet: Re: Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ? (Moran) Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) EmptyLun 8 Juil 2019 - 23:11

Lily, médusée observa Moran qui se hissait par la trappe. Reprenant rapidement ses esprits, elle lui attrapa le bras pour vraiment le tirer dans la pièce et referma d'un coup sec la lourde trappe de peur que l'un des zombies ne les suivent. Haletant, recrachant à moitié de l'eau l'ancien capitaine de l'équipe des Serpentards offrait une piètre allure. Mais Lily n'avait pas le coeur de lui en faire le reproche. C'est grâce à leur alliance qu'ils avaient pu s'en sortir.

Lorsque la voix les félicita, la rouquine sentit ses épaules se relâcher un instant, juste pour s'entendre dire qu'il ne s'agissait que de la première étape.
- La première ? nota-t-elle alarmée.
Combien d'autres épreuves comme celle-ci devraient-ils encore affronter pour sortir d'ici.

A ses côtés, le jeune homme semblait prêt à ne faire qu'un avec les planchers.
Lily laissa un petit rire désabusé s'échapper de ses lèvres.
- S'il y a une chose que j'ai apprise sur le monde sorcier c'est que la sécurité n'est pas forcément une partie de l'amusement. Bien au contraire.
Mais tout de même le concept lui échappait. Une maison des horreurs où l'on risquait sa peau à chaque instant.
- Est-ce que tout ça est bien légal ? murmura l'inimitable préfète.

Tandis que son camarade proposait de ne plus bouger, Lily acquiesça décidant qu'il valait mieux s'en remettre à lui. C'est à ce moment que la pièce décida de révéler sa vraie nature : un nouveau piège qui n'aurait de cesse de les réduire en poudre fine.
- Réfléchis, réfléchis, réfléchis, s'admonesta la Gryffondor en sautant directement sur ses pieds. Il y a forcément une sortie.marmonna-t-elle pour elle-même tout en observant un peu partout. Moran lui était toujours en train de reprendre sa respiration.

Il doit y avoir un passage secret. La bibliothèque ! décida-t-elle en courant jusqu'à cette dernière essayant de retirer des livres un peu au hasard. A moins qu'il ne s'agisse d'une des autres étagères mais ils n'auraient jamais le temps de tout tester.
Soudain tandis qu'elle tirait sur un gros ouvrage vert émeraude la porte coulissa sur le côté libérant une petite ouverture.
- MORAN ! hurla-t-elle revenant en arrière pour aider son compagnon d'infortune à se relever.
Viens vite ! C'est bon ! l'informa-t-elle tandis que le plafond en venait déjà à frôler sa tête. Elle l'entraîna jusqu'à la petite ouverture.
- Vas-y passe devant ! C'est plutôt étroit il faudra s'agenouiller...voire même ramper un peu dans ton cas, l'informa-t-elle en évaluant le gabarit du jeune homme.
Allez allez vas-y ! le poussa-t-elle en premier.
Au moins il était à l'abri et il souffrirait moins qu'elle du bas plafond se disait-elle avant de s'engouffrer à son tour dans le passage.

Ce dernier était vraiment bas de plafond et les obligeais à avancer à quatre pattes sur plusieurs mètres.
- j't'en foutrais des maisons de l'horreur, marmonnait Lily pour elle-même en pensant à Marlène. Je t'avais bien dit que je n'aimait pas ça ! Je t'avais dit que ce n'était pas une bonne idée ! Mais non, mais non miss McKinnon n'en fait toujours qu'à sa tête.

A l'arrivée, Lily eut la surprise de sortir sur une pièce somme toute assez banale. C'est ce qu'avait dû se dire Moran qui l'attendait debout, se contentant d'observer les lieux. On aurait dit qu'ils avaient débouché dans la pièce d'une maison lambda. Un bureau pour être précis. Toujours un mur couvert d'une bibliothèque. Quelques fauteuils au coussins d'apparence moelleuse. Un grand bureau massif en chêne.
- C'est quoi ce bordel ?!
Tout semblait bien trop normal pour ne pas s'alarmer.

- Et regarde ça ! Pouquoi il y a des balais ici ? demanda la jeune fille en observant les objets posés dans l'angle de la pièce.

L'estomac de la jeune fille se serra. Elle avait une peur bleue à l'idée de remonter sur l'un d'entre eux depuis qu'elle avait fait une chute désastreuse en deuxième année. Sentant venir l'embrouille, elle déglutit difficilement, la gorge soudainement sèche.
- Moran...si jamais il faut qu'on s'en serve...je..je devrais te dire que...
qu'est-ce que c'était ? s'écria-t-elle en entendant un bruit suspect.

Un par un chaque objet présent se mettait soudain à voler. Un livre, tel un oiseau déploya ses pages prêt à se jeter sur elle. Avec un cri, Lily se baissa tandis que l'ouvrage s'écrasait contre le mur. Mais voilà que tous les meubles s'y mettaient eux aussi. La jeune fille pressentait ce qu'il lui faudrait faire tout en ne pouvant s'y résoudre. Sur place, elle se contentait d'esquiver tant qu'elle le pouvait encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moran J. Powell



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1217
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | RENEGADE.
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, ivre mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) Empty
MessageSujet: Re: Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ? (Moran) Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) EmptyMar 9 Juil 2019 - 20:00

Moran était trop fatigué pour réaliser le sens des mots de la voix off. La première étape, bah voyons. Combien d'autres ? Il pensait qu'il y en aurait trois et priait pour qu'il n'y en ait pas quatre. Cela dit, qu'il y en ait que deux serait parfait. En plus, d'où venait cette voix ? Il n'y avait aucun sorcier, ni aucun appareil magique. Cette maison des Horreurs portait non seulement bien son nom, mais elle aurait aussi pu s'appeler la maison des Mystères. C'était à n'y rien comprendre, et Evans, pourtant si intelligente, avait l'air tout aussi perplexe que lui. Lorsqu'elle se questionna sur la légalité de cet endroit, le corps de l'Écossais fut parcouru de spasmes amusés. « Tu parles ! » s'écria-t-il, son avant-bras sur son front alors qu'il fixait le plafond, « même si ça l'était, le concept même du cirque craint un peu. Y'a des gens en cages, t'as vu ? ». Ça le traumatisait un peu, à dire vrai. Que l'on traite des individus comme des bêtes et des bêtes comme des moins que rien. Il avait bien vu le troll traîné par le cou à l'aide d'une chaîne et il avait préféré détourner le regard, honteux. Le jeune homme ne réalisa pas de suite que la pièce se rétrécissait, et ce fut l'air catastrophé de Lily qui finit de le réveiller. Il se releva sur les coudes lorsqu'elle indiqua la bibliothèque. Hors de question de finir broyé ici, ou en tout cas, traumatisé par cette pièce supplémentaire. Il allait se lever lorsqu'elle lui dit avoir trouvé la sortie. Une fois debout, il la suivit pour réaliser l'étroit passage qui constituait la sortie. C'était barbare ! Lui ne faisait qu'un mètre quatre-vingt. Que ce serait-il passé s'il avait fait dix centimètres de plus et trente kilos supplémentaires ? Il serait mort ? Mais il n'avait pas le temps de débattre avec elle de la moralité de ce jeu, et il rentra donc la tête la première dans l'étroit passage. « AÏE ! » s'exclama-t-il en s'enfonçant une pierre pointue dans la paume de la main. Sa surprise le fit relever la tête et il se la cogna contre le plafond. Il retînt un juron que les oreilles de Lily n'auraient su entendre. « Oh l'angoisse, t'es venue avec McKinnon ? Et elle est où ? Elle s'est noyée ou quoi ? » demanda-t-il avec que sa voix résonnait avec un inquiétant écho, tout en peinant à imaginer la jeune femme dans un endroit comme celui-là. La connaissant, elle allait tomber sur une pièce de guimauves mangeuses de chair humaine et ça la traumatiserait à jamais des marshmallows grillés.
Il fut le premier à sortir pour voir la nouvelle pièce. Elle semblait inoffensive, tout comme la précédente. Le pantalon encore trempé de sa mésaventure avec la marrée, il restait méfiant. Il n'avait pas vu de prime abord les balais, et s'était contenté de passer derrière le bureau pour ouvrir les tiroirs à la recherche d'une clé, ou de toute autre chose utile qui pourrait les faire sortir définitivement d'ici. « Mmh ? » fit-il sans l'avoir réellement entendu, les yeux focalisés sur les tiroirs, « tu disais ? ». Le jeune homme releva la tête et afficha une mine surprise devant l'air déconcerté de la jeune femme et les balais à ses pieds. « TROP BIEN ! » s'écria-t-il en s'approchant d'elle. Le capitaine de Quidditch qu'il fut, et le petit joueur de quartier qu'il était aujourd'hui ne pouvait qu'être satisfait de cette épreuve. Enfin, pensait-il. Son poste, ça avait été d'être batteur. Frapper les cognards, c'était son délire. Mais seulement quand il avait une batte. Là, les objets devenaient comme fous et le jeune homme se prit un livre dans le dos. Une chance qu'il ne se le soit pas prit en pleine tête ! A plat ventre par terre, il regardait Lily d'un air tout aussi déconcerté : « Je sais que t'as peur des balais, mais si tu montes sur le même que moi, tu ne risques rien » lui dit-il en rampant pour se saisir d'un des deux balais devant lui. Il l'enfourcha en évitant autant que possible les divers objets qui volaient. Une ampoule tomba finalement du plafond et sembla éteindre non seulement la lumière mais aussi sembla mettre fin à toute cette mascarade : « C'est promis, Lily » réitéra-t-il en lui tendant la main, « tu ne veux pas rester bloqué ici à vie, non ? ».


(785)

______________________________
I leatsa m'anam gus an criochmaich ar saoghal. Is tu fuil o' mo chuislean, is tu cnaimh de mo chnaimh.
   ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 462
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood by RoseGrey/bazart
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) Empty
MessageSujet: Re: Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ? (Moran) Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) EmptyMar 9 Juil 2019 - 23:39

Lorsque Moran rappela qu'il y avait des gens enfermés dans des cages, Lily ne put retenir un frisson. C'est vrai qu'elle les avait vu de loin et avait pris garde à ne pas s'approcher tant ça lui faisait de la peine. Parfois, le monde sorcier pouvait s'avérer bien plus inhumain que celui des moldus. Et certains qui continuaient de se croire supérieur à eux.
Une pensée affreuse traversa soudain son esprit fatigué après toutes les épreuves qu'ils venaient de traverser : et si ces gens enfermés étaient le résultat de tout les perdants dans les attractions comme celles qu'ils étaient en train de faire ? Cette supposition horrible en plus d'être improbable, motiva d'autant plus la jeune fille à se ressaisir pour les sortir de là.

Grâce à son sang-froid, ils parvinrent tout deux à s'échapper avant que la pièce ne s'écrase complètement sur eux. Moment de répit qu'utilisa Lily pour extérioriser tout son mécontentement envers son amie.
« Oh l'angoisse, t'es venue avec McKinnon ? Et elle est où ? Elle s'est noyée ou quoi ? »
"Je sais pas. " avoua la Gryffondor. "On a été séparé dès la 2éme salle, juste avant que je ne tombe sur toi. Mais c'est vrai que jusqu'à ta rencontre, je n'ai pas vraiment eu affaire à des défis bien menaçant, donc je ne m'étais pas trop inquiété pour elle."

Tu crois qu'elle va bien, voulut-elle ajouter sans que cette question ne franchisse ses lèvres. Marlène était forte. Et à tous les coup, elle avait dû tomber elle aussi sur quelqu'un qui avait pu l'aider. Ils avaient déjà fort à faire tous les deux. Le plus important était déjà de sortir d'ici.

Malgré l'angoisse qu'elle pouvait ressentir pour son amie, c'est la raison de la Gryffondor qui prit le dessus. D'abord s'occuper de sa propre survie avant de voir si elle pouvait aider les autres. C'était sans nul doute la meilleure chose à faire, la plus logique. Enfin elle espérait que tout irait bien.

Lily sortit enfin du tunnel à la suite de son camarade, peut-être un peu moins enjouée qu'auparavant. Une chose après l'autre. Elle détailla l'endroit, son regard tombant net sur les balais tandis que son coeur manquait un battement. A leur vue, l'ancien capitaine exulta si bien que Lily se sentit obligée de lui expliquer son propre malaise vis à vis de ces engins avant d'être coupée par les premières salves des objets volants.

Mais Moran avait cette fois prit en main la situation. Enfourchant le balai, il lui avoua connaître sa crainte et lui proposa de monter avec lui.
- Mais...commença à protester faiblement la jeune fille.
"Tu ne risques rien, c'est promis."

Fabian aussi avait promis lui rappela une petite voix vicieuse. Lily sentait son coeur battre la chamade dans cette tourmente d'émotions et d'objets. Il fallait apprendre à mettre sa peur de côté. Mais ce n'était pas évident.

Quand la lumière s'éteignit d'un seul coup, Lily se cramponna à Moran et enfourcha à son tour le balai. Les yeux fermés, la tête collée contre le dos du garçon elle l'enlaçait de toute ses forces tandis qu'il donna un coup sec sur le sol pour les faire décoller.
Le vent sifflait dans ses oreilles tandis qu'elle se sentait s'éloigner du sol. Ses doigts resserrèrent leur prise sur Moran tandis que l'ascension lui semblait durer des heures. Les larmes perlaient à ses yeux. Le souffle semblait tout à coup lui manquer. Elle se fit violence pour inspirer et renvoyer de l'air dans ses poumons. Moran les dirigeait et elle avait confiance en lui. Il ne serait pas juste de les perdre tous les deux pour une stupide histoire de balai. Elle pourrait le faire. Elle le devait.

Derrière ses paupières fermées, une image s'imposa d'un coup à elle, celle de l'équipe de Gryffondor, triomphante regagnant le sol, entourant leur capitaine après une victoire. Sa respiration ralentit tandis qu'elle sentait soudain le sol sous ses pieds. Lily se risqua à ouvrir un oeil, vit Moran arborant un grand sourire puis deux et constata qu'ils avaient bel et bien atterri.

"Whouah ! c'est vrai ! On a réussi ? Tu as réussi ! corrigea-t-elle tout en l'étreignant une nouvelle fois, extatique avant de réaliser son geste et de s'éloigner avec une petite moue désolée. Elle essuya discrètement les larmes qui perlaient à ses yeux et descendit du balai, tellement soulagée que cette épreuve soit finalement terminée.
"Merlin...je ne pensais pas pouvoir survivre à ça je te jure." avoua-t-elle en se laissant tomber au sol, ses jambes encore toute chancelantes.
"Merci Moran." lui dit-elle toutefois, reconnaissante. Sans lui, elle n'aurait jamais pu passer cet obstacle.
"C'est étrange, c'est comme si les salles étaient crées en fonction de nos peurs." réalisa la jeune fille. Elle se sentait légère, toute légère après cet exploit. Comme si elle n'avaient plus de jambes à supporter, elle pouvait tout accomplir.

Mais elle n'eut guère le temps de réfléchir qu'elle réalisa soudain.
"Je ne peux plus bouger. Reste en l'air Moran ! Ou recule toi vite, je ne sais pas !"
Les jambes de la Gryffondor s'enfonçaient lentement dans le plancher comme si celui-ci recouvrait des sables mouvants.

"Des sables mouvants en intérieur, c'est possible ? Attends de quoi est-ce que tu as parlé tout à l'heure... comment fonctionne les sortilèges d'illusions exactement Moran ?"

Il fallait croire que le temps leur serait de nouveau compté s'ils voulaient sortir à deux de cette mystérieuse maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moran J. Powell



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1217
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | RENEGADE.
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, ivre mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) Empty
MessageSujet: Re: Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ? (Moran) Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) EmptyMer 10 Juil 2019 - 13:55

Faire confiance à un Serpentard n'était pas donné à tout le monde. Moran avait d'ailleurs eu une conversation assez profonde sur le sujet avec Luzia et Hazel quelques années auparavant. Sa propre vision des choses étant que chaque individu était unique, et que par conséquent, se méfier de tout un groupe en raison de quelques idiots relevait du manque d'intelligence. Lily Evans ne faisait pas partie de cette catégorie là. On ne pouvait pas vraiment dire qu'ils étaient très proches jusqu'à présent, mais ils s'entendaient bien. Le jeune homme se demandait si ce qu'ils étaient en train de vivre allait changer les choses ou non. Quoiqu'il en soit, lui était sortit de Poudlard depuis plus d'un an, là où la jeune femme devait y passer encore une année. Il se demandait bien quand sera leur prochaine rencontre. Alors qu'il se tapait la tête contre la plafond, il en vînt à la conclusion que la rencontrer ailleurs serait quand même beaucoup plus agréable. Malgré tout, il était content de ne pas être seul dans cette situation. Comment s'en serait-il sortit sinon ? C'était, de manière surprenante, à Marlene McKinnon qu'il devait son répit. La compère de la RITM avait toujours des idées pas franchement lumineuses - hum hum - et la présence de Lily ici en témoignait assez largement. « Va savoir dans quel état tu vas la retrouver ! » fit-il, sans tact.
La prochaine pièce n'était pas la pire, du moins pour lui. Une petite escapade en balai volant lui faisait toujours plaisir La jeune femme, pourtant, ne semblait pas de cet avis. Lui, il avait grandi avec les balais comme sa famille était réputée pour avoir le sang pur. Tout sorcier qui se respecte est déjà monté sur un balai avant son entrée à Poudlard. Mais pour quelqu'un venant d'un monde moldu, ça devait paraître assez fou. Protégé par sa bulle de Serpentard, Moran ne s'était jamais vraiment inquiété pour eux, comme si tout était dans l'ordre des choses. Voir la peur dans les yeux de la Gryffondor, pourtant, lui fit réaliser les difficultés auxquelles les nés-moldus étaient confrontés. Et malgré le statut de son sang qui l'enjoignait à se méfier de lui, elle lui fit confiance. Fort à raison.
La jeune femme enfourcha le balai du garçon et se cramponna à son dos alors qu'il décollait. Une ouverture s'ouvrit dans le plafond, et Moran s'y engouffra. Le passage n'était pas du tout sombre et il se demanda combien de sortilèges d'extensions ils avaient jeté à la Maison pour qu'elle soit si grande, et d'une certaine manière, si bien organisée. Bien penché sur le balai, il revînt à une position normale lorsqu'il fut en mesure de se mettre bien à l'horizontale. La Gryffondor, quand à elle, était muette et ne disait rien. Le jeune homme se fit la réflexion que ce serait bête qu'elle lui dégobille dessus.  La nouvelle pièce était somme toute, très normale. Pas d'objets, donc rien qui ne pourrait les assommer. Pas de porte non plus. Bizarre. Lily descendit la première alors que lui restait perché sur son balai. « Ne t'en fais pas, Lily, c'est normal. Qu'est-ce qui t'est arrivé pour que tu aies si peur ? » demanda-t-il quand même, curieux. Les acrophobes l'étaient généralement en raison d'un traumatisme quelconque lié à la hauteur. Il doutait pourtant qu'elle ait manqué de tomber d'une falaise... Brusquement, les choses semblèrent prendre le contre-pied de ses paroles. Lily était bloquée. Moran s'approcha au dessus d'elle et lui tendit la main : « Essaie de l'attraper ! ». Il eut beau se pencher autant que possible, rien n'y faisait. La question pertinente de la jeune femme pourtant, lui paraissait trop complexe pour y répondre rapidement. « Eh bien... Généralement, ça part d'un objet réel pour donner l'impression aux gens qui le regardent qu'il s'agit d'autre chose. Genre... Je sais pas, t'as les yeux verts, si tu te jettes un sortilège d'illusion, tu pourras les avoir bruns » expliqua-t-il rapidement, pensif, « T'as qu'elle impression, là, dans tes sables ? ». Visiblement, elle ne s'enfonçait plus. Normalement, les sables mouvants avalaient leurs victimes même lorsqu'elles ne bougeaient pas, non ? « Ça me semble être de la métamorphose très avancée, quand même... Je crois qu'on a pas le droit d'utiliser la baguette, ici ? Quelle merde ! » ponctua-t-il sa phrase d'une injure gaélique en continuant de voler dans les quatre coins de la pièce pour chercher quelque chose d'utile. Il n'y avait rien. En tout cas, c'était ce qu'il pensait jusqu'à ce qu'il aperçoive un paquet d'allumettes : « Hé ! Tu sais ce que c'est, toi ? » demanda-t-il en le ramassant pour le montrer à la rouquine, de loin, « y'a écrit... Allu...Allumettes. A quoi ça sert ? ». Pour lui venait d'une famille sorcière, on n'avait jamais vu ce genre de choses. La baguette était la plus utile chose qui existait pour avoir de la lumière. En plus, on ne se brûlait pas les doigts. Il finit par revenir vers la jeune femme qui ressemblait surtout à un rouleau de printemps en lui tendant sa trouvaille.


(889)

______________________________
I leatsa m'anam gus an criochmaich ar saoghal. Is tu fuil o' mo chuislean, is tu cnaimh de mo chnaimh.
   ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 462
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood by RoseGrey/bazart
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) Empty
MessageSujet: Re: Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ? (Moran) Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) EmptyMer 10 Juil 2019 - 23:27

« Va savoir dans quel état tu vas la retrouver ! »
En entendant cela Lily se sentit coupable. C'est vrai que Marlène était seule dans cet endroit sordide et qu'elle n'avait guère trop pensé à elle si ce n'est pour lui reprocher de l'avoir entraîné dans cette galère.
"C'est une attraction. Tout le monde s'en sort, non ?" demanda Lily au Serpentard d'une petite voix.

Mais elle n'eut guère le temps de trop s’inquiéter. Cette maison avait la particularité d'être narcissique. On ne pouvait traverser une pièce sereinement, sans penser ne serait-ce qu'une seconde à elle et aux pièges qu'elle dissimulait dans ses placards.

Mise au pied du mur, la jeune fille n'eut d'autre choix que de se résoudre à monter derrière le jeune homme. Expérience quoique difficile qui se déroula plutôt bien. De par son expérience, Moran savait bien volé et il avait eu la délicatesse de ne pas foncer partout pour montrer ses prouesses et la préfète lui en était plus que reconnaissante. Rassurée, prise d'une crise d'enthousiasme même devant cet obstacle de plus franchi, Lily redescendit sur terre lorsqu'il lui demanda alors d'où venait cette crainte.

Elle se mordit légèrement la lèvre en l'observant, hésitant un peu à répondre. D'accord ils vivaient des moments difficiles mais ils n'étaient pas nécessairement proche pour autant. Ils avaient toutefois presque toujours été en bon termes, si ce n'était quelques disputes, vers la fin, à cause de Severus. Mais il l'avait aidé alors qu'il aurait très bien pu la laisser en plan. Lily haussa un peu les épaules.

"Je ne me suis jamais sentie très à l'aise à l'idée de voler. Mes premiers vols en première année étaient désastreux. Fabian m'a alors confronté à cette peur au cours d'un vol particulier alors que j'étais en deuxième année. Bon sans raconter les détails, j'ai fini à l'infirmerie. Depuis, je me suis toujours arrangé pour ne pas enfourcher de balai."avoua-t-elle, penaude.

Mais le temps qu'elle explique tout ça et qu'elle repose un peu ses membres, elle se rendit compte d'une anomalie, à savoir qu'elle ne les sentait plus du tout ses membres. Heureusement pour lui, Moran était encore dans les airs, trop heureux de profiter du luxe d'être sur un balai.
Quant à Lily tandis que son corps semblait aspiré petit à petit par le parquet son esprit lui semblait fonctionner à toute allure.

"Je pense qu'ils ont utilisés ça alors ! Je n'ai pas la sensation d'être dans des sables. Plutôt...serrée." constata-t-elle sentant comme une corde lui enserrant le corps et se resserrant toujours plus fort autour d'elle.
"ça se resserre de plus en plus." articula difficilement la jeune fille.

Lily ne répondit pas tandis qu'il demandait s'il ne pouvait utiliser sa baguette. Apparemment c'était très fortement déconseillé, et quand on voyait comment ces gens organisaient leur jeu on ne voulait pas connaître en quoi consistait leur punition.

Lorsque Moran trouva les allumettes, Lily comprit soudain de quoi il s'agissait.
"Filet du diable." murmura-t-elle en articulant du mieux possible espérant que son camarade l'entende. L'une de ses main n'étant pas encore trop comprimée, elle tenta de lui expliquer tout en mimant.
"Pour faire du feu. Prends une brindille. Frotte...côté foncé brindille sur le côté de la boite. ... Vite" murmura-t-elle tandis que la liane se refermait autour de sa gorge.

Sa vie était entre les mains d'un sorcier et de la découverte des objets moldus. Que Merlin soit avec eux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moran J. Powell



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1217
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | RENEGADE.
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, ivre mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) Empty
MessageSujet: Re: Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ? (Moran) Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) EmptyJeu 11 Juil 2019 - 15:36

Moran ne répondit pas à la question de la jeune femme concernant le taux de réussite de l'attraction. Il avait assez tôt comprit que dans son monde, la frontière entre la réussite et l'échec était aussi fine que celle entre la vie et la mort. Le Tournoi des Sorciers en témoignait assez bien. Mais il ne souhaitait pas vraiment inquiéter la jeune femme d'avantage. Après tout, McKinnon était son amie, alors que pour lui, elle n'était que sa partenaire chroniqueuse à la RITM qu'il prenait plaisir à embêter.
Une fois sur le balai, le jeune homme ne pensa guère plus à l'autre Gryffondor qui était dans la maison des Horreurs. Ils devaient se concentrer sur eux-même et leur propre réussite. Et l'Écossais avait vraiment hâte de partir. Il n'avait jamais franchement comprit la peur que pouvaient susciter les balais comme il avait toujours connu ça. Si son père ne jouait pas trop au Quidditch, pas plus que sa mère, son oncle avait été batteur dans sa jeunesse et c'était surtout lui qui s'était occupé du fils de son frère. Alors, il lui avait transmis non seulement sa passion, mais aussi l'amour pour ce poste. Evans ne faisait pas partie de l'équipe de Quidditch parce qu'elle avait le vertige... Sensation apparemment désagréable et amplifiée par Fabian. Sacré Fabian ! « Ah ! Après c'est normal que tu ne sois pas à l'aise à l'idée de voler » fit-il, médusé, elle était née-moldue après tout, « mais Fabian était un bon joueur, c'est dommage que tu en gardes un mauvais souvenir ». Bien entendu, lui ne gardait à l'esprit que le côté athlétique du garçon, qui avait été son ami et qui... Était désormais il ne savait trop où ! Mais finalement, le balai volant n'était pas la pire épreuve qu'elle devait affronter. Que Lily se retrouve bloquée au sol ne le surprit pas outre mesure, en fait. Tout allait de mal en pis. Lui prenait bien soin de rester les fesses ancrées sur son balai. Néanmoins, le jeune homme commença à paniquer lorsqu'elle lui dit qu'elle se sentait de plus en plus à l'étroit... Si ça continuait, elle allait finir étouffée ! L'objet de la victoire se trouva être une boîte d'allumettes. Des objets que Moran, bien entendu, n'avait jamais vu, et dont il n'avait jamais entendu parler. Il ouvrit la boîte, bien à l'équilibre sur son balai pour y découvrir trois brindilles. Les moldus utilisaient ça pour allumer un feu ? N'avaient-ils rien de plus efficace ? L'ancien capitaine se félicita d'être né dans une famille sorcière, car les explications de Lily lui parurent compliquées. Il lui jeta un regard incertain en se saisissant de la première brindille. Apparemment, il n'avait bien que trois chances.

1.2 > Échec, Moran casse la brindille en deux qui atterrie par terre. Merde. Il en prend une deuxième et réitère... « Ça ne marche pas ! » s'exclama-t-il en frottant encore et encore la brindille contre la boîte, « ça ne marche pas ! ».

3.4 > La brindille s'enflamme, mais l'allumette n'est pas très longue. Moran n'a pas le temps de l'approcher de Lily que celle-ci s'éteint en lui brûlant les doigts : « Merde ! C'est barbare ton truc là ! ».


5.6 > La panique du garçon lui fait frotter brusquement la brindille contre la boîte et une jolie petite flamme s'éclaire au bout de celle-ci. Victoire !

SI ÉCHEC

Moran panique et fait tomber la boîte par terre. Voyant que Lily étouffait de plus en plus, il décide d'enfreindre les règles. Tant pis ! « Lumos Maxima ! » s'écrie-t-il en sortant de la poche arrière de son jean sa baguette en bois de sorbier. De toute façon, ce n'est pas comme s'ils allaient lui coller une amende ou lui casser sa baguette. La plante dans laquelle Lily est coincée semble hurler et se recroqueviller sur elle-même. C'est en tout cas à cette conclusion qu'il vînt lorsqu'il vit les sables mouvants s'écarter et la jeune femme tomber dans une pièce en dessous. « Attention attention ! La magie est proscrite au sein de la Maison des Horreurs. Votre punition, que vous ne pouvez refuser, est de passer dans la pièce suivante, non pas pour sortir de l'attraction, tel que prévu initialement, mais pour vous mesurer à celui qui saura vous punir de votre impudence ! ». Moran descend dans le trou et s'avance vers Lily : « Ça va mieux ? » lui demanda-t-il, sincèrement concerné, « j'suis vraiment désolé mais j'ai jamais vu l'allumattes de ma vie ».

SI 3.4

Moran réessaie et finit par y arriver. Il s'approche de Lily et la lui tend, mais la lumière est trop faible. « Attends attends, y'a un autre moyen pour le filet du diable non ? Reste immobile, tu vas descendre... S'il y a quelque chose en dessous de toi ! » propose le jeune homme qui ne s'imaginait pas, quelques minutes auparavant, arriver à se souvenir d'un cours sur les filets du diables alors que la botanique le gonflait profondément.


SI RÉUSSITE

La lumière est suffisamment forte pour déstabiliser la plante qui laisse tomber Lily. « Y'a quoi en bas ? » s'écrie le jeune homme en hésitant à la rejoindre à son tour. D'une pulsion, pourtant, il se laisse tomber dans l'ouverture que la jeune femme a provoqué derrière son passage et il tombe violemment sur le le tibia. Moran, néanmoins, tant par fierté que parce qu'il a hâte de sortir d'ici, se retient de tout commentaire et se relève, digne. Ou presque.

______________________________
I leatsa m'anam gus an criochmaich ar saoghal. Is tu fuil o' mo chuislean, is tu cnaimh de mo chnaimh.
   ♛ by wiise


Dernière édition par Moran J. Powell le Jeu 11 Juil 2019 - 15:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le dé



| HIBOUX POSTÉS : 5933
| SANG : Hasardeuse


Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) Empty
MessageSujet: Re: Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ? (Moran) Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) EmptyJeu 11 Juil 2019 - 15:36

Le membre 'Moran J. Powell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 462
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood by RoseGrey/bazart
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) Empty
MessageSujet: Re: Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ? (Moran) Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) EmptyVen 12 Juil 2019 - 19:41

Lily ne put retenir une petite grimace lorsque Moran qualifia Fabian de bon joueur. Joueur peut-être mais pour ce qui était d'être professeur, ce n'était pas le premier. Oui, oui elle gardait toujours rancune pour un truc qui s'était passé en deuxième année. En même temps, elle ne s'était jamais brisé un seul os de sa vie si ce n'était cet incident. Probablement la première fois aussi qu'elle avait vraiment pris conscience de toute la barbarie sorcière. Cette seule attraction en était un exemple criant.

Puis tout s'était de nouveau enchaîné très rapidement. Comme si on ne pouvait pas lui laisser savourer deux minutes cette mini victoire sur sa peur que de nouveau il fallait l'achever d'un coup sec dans la nuque. Ou dans ce cas-ci à coup de plante qui jouait les boa constrictors. Non mais réellement ! Sans blague quoi ! Elle avait des chances de finir sa vie étouffé par une plante, dans une maison hantée pour se DIVERTIR ! Qu'est-ce qui ne tournait pas rond chez les sorciers ?

Et que foutait donc Moran avec ces allumettes ? Il vivait dans un monde où il fallait se concentrer en agitant un bout de bois pour tout réaliser, prendre une petite brindille et la frotter sur une boîte ne lui semblait pas surhumain à réaliser. Plus la jeune fille sentait les lianes l'enserrer et plus elle s'énervait ce qui avait pour conséquence de faire se resserrer la plante. Le cercle vicieux quoi.

Alors que le désespoir commençait à poindre, une petite étincelle jaillit et d'un seul coup la jeune fille fut relâchée de ses liens et tomba brusquement sur le sol dur. De la pierre.
Au « Y'a quoi en bas ? » de son camarade, Lily voulut répliquer "minute le dragon. Je respire d'abord, je parle ensuite." sauf que dans ces cas-là mieux valait le faire immédiatement avant même de le dire.
Lily redécouvrit le délice de sentir l'air passer dans sa gorge sans être obstrué. Seulement après elle jeta un coup d'oeil à l'endroit.

Des torches étaient accrochées au mur permettant de voir la totalité de la pièce. On se sentait propulsé à une toute autre époque, le marbre blanc recouvrant tout, des dalles au colonnes.
- On dirait euh... une scène de Rome antique. expliqua la rouge et or un peu hésitante.
Au centre il y avait un bassin rappelant ceux qui ornaient les atriums des villas romaines.
"Tu peux venir." l'appela-t-elle alors tout en s'approchant du bassin en question. La vue de celui-ci lui glaça soudain le sang. Il n'était pas rempli d'eau comme ce qu'elle avait d'abord cru. La couleur du liquide était bien plus trouble, rappelant étrangement.
- Du sang, murmura la jeune fille en se reculant se prenant Moran de plein fouet.

Elle recula de nouveau tandis que l'eau sanglante se parait de petites rides à sa surface. Un frémissement. Les adolescents étaient à présent dos à une colonne, regardant le bassin avec angoisse. Lily serra le bras du jeune homme tout en réprimant un hurlement.
Tout à coup, la créature tant redoutée sortit la tête de l'eau.

La tension se relâcha d'un seul coup.
- Une anguille ? s'interrogea la préfète, mi-soulagée, mi-déçue. Un petit rire nerveux s'échappa de ses lèvres. C'était n'importe quoi ici !
Mais cette dernière les surpris en se hissant hors de la surface de l'eau. Un grand corps reliait entre elles des milliers de petites anguilles qui s'agitaient en tout sens.
- Félicitation vous avez passé la deuxième épreuve, résonna une voix d'outre-tombe qui semblait venu du corps de la bête. A présent, répondez à mon énigme ou vous mourrez dans d'atroces souffrances.

Lily lança un regard à Moran. Ils étaient pas encore tirés d'affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) Empty
MessageSujet: Re: Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ? (Moran) Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ?   (Moran) Empty

Revenir en haut Aller en bas

Non j'ai pas peur d'abord ! Et toi ? (Moran)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Qu'est-ce qui vous fait si peur dans le Hierophant?
» Wyclef, la peur et les élites, la gauche du populisme
» [UPTOBOX] La Gloire et la peur [DVDRiP]
» Maman j’ai peur ! (TERMINE)
» « Quoi de plus lucide que la peur ? »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: La fête foraine
 :: La maison des horreurs
-