GRYFFONDOR : 677 pts | POUFSOUFFLE : 304 pts | SERDAIGLE : 666 pts | SERPENTARD : 278 pts
C'est l'été sur ATDM ! Pour l'occasion, le cirque Arcanus a planté sa tente à Londres, pour tout l'été (plus d'explications ici). La partie Poudlard sera de retour dès le 1e septembre. D'ici là, bonnes vacances à tous !
Félicitations aux Gryffondor pour la coupe des quatre maisons !
Les anciens élèves, nouveaux adultes, n'oubliez pas de demander votre changement de statut juste ici !

Partagez

Carpe jugulum (Matthew T. Carter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Skaal MacFusty



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 61
| AVATARS / CRÉDITS : David Tennant
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : L'ennui, représenté par le temps qui passe trop vite
| PATRONUS : Une vipère velue
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Carpe jugulum (Matthew T. Carter) Empty
MessageSujet: Carpe jugulum (Matthew T. Carter) Carpe jugulum (Matthew T. Carter) EmptyMer 24 Juil 2019 - 9:29

Carpe Jugulum
Hein ? M'occuper de quoi ? J'suis pas là...


Ah ! Londres ! J'adore m'y balader, flâner, découvrir encore et toujours de nouvelles choses. Mieux que tout : pas besoin de raser les murs aujourd'hui ! J'étais en pause déjeuner, une pause parfaitement légale. Ma montre me rappelle sournoisement que je suis supposé être de retour au ministère dans moins d'un quart d'heure, il va falloir que je commence à songer à une excuse pour mon prochain retard. Il fait beau, hors de question de gâcher ça.

C'est alors que je l'ai vue, juste devant moi, une ombre rampante et menaçante qui file droit en ma direction. Un coup d’œil au ciel me confirme mes craintes, il est là, avec ses ailes déployées d'une envergure qui fait froid dans le dos. Silencieux, il glisse dans l'air tant et si bien qu'aucun moldu autour de moi ne l'a même remarqué, confondant sans doute cette ombre fugace avec un énième nuage. Dans la ville de Londres, personne ne se méfie d'une ombre...

Peu m'importe ce que l'on va penser de moi, je sais qu'elle vient pour moi et je n'ai aucunement l'intention de me laisser faire. D'un mouvement, je fais demi-tour et m'enfuis à toutes jambes, récoltants exclamations de surprises et critiques sur mon passage. Peu m'importe si vous voulez rester taciturnes face à la menace, ce n'est pas mon cas, bon vent !

Je m'engouffre dans un détale de ruelles étroites, dès qu'il n'y a personne, je transplane pour échapper à l'ennemi volant. Bien que discrète, le son de sa voilure me talonne toujours. Ils en ont envoyé un doué cette fois...

C'est alors que Dame Destinée vient à moi et m'offre une magnifique impasse, épuisé, je me demande quels sont encore mes disponibilités. Je me retourne lentement et fait face à mon adversaire, baguette en main, prêt à tout. Et je vois du coin de l’œil l'horreur incarné, restée en retrait, une chose qui m'oblige à rengainer sans discutions possible : une petite fille moldue me regarde. Je suis coincé, je ne peux rien faire, voilà qu'il atterri déjà devant moi dans un mouvement silencieux comme un fantôme.

A bout de souffle, je dis mes dernières paroles.

"Ça va, le volatile, t'as gagné ! Qu'est ce que tu m'veux ?"


Docile, la chouette du ministère lève sa patte pour me laisser accéder à sa lettre. Je crois lire dans ses énormes yeux un air de triomphe que seul moi peut inventer dans le regard d'un rapace nocturne. Défait et vaincu, je prend la lettre et la déplie alors que mon rival rejoint les cieux vers de nouveaux méfaits.

"Un stagiaire ? Encore ? Rendez-vous pour le chercher ... Gare de King's Cross ? Oh ! Par les plumes d'un Augurey, c'est dans il y dix minutes ça !"

Mauvais point : je vais arriver en retard à la gare.
Bon point : je vais revenir en retard de ma pause avec une excuse servie sur un plateau.

Il n'y a plus personne autour de moi, dans un bruit rappelant un claquement de fouet, me voilà parti pour la gare.
A nous deux, Matthew Carter, qui que tu sois !

.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew T. Carter



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 60
| AVATARS / CRÉDITS : Christopher Nissen / Lempika
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : choper une maladie incurable
| PATRONUS : lion
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Carpe jugulum (Matthew T. Carter) Empty
MessageSujet: Re: Carpe jugulum (Matthew T. Carter) Carpe jugulum (Matthew T. Carter) EmptyMer 24 Juil 2019 - 10:49

Les vacances avaient pourtant bien commencées. Matthew s'était éclipsé quelques jours chez son meilleur ami Swann pour fêter la fin de l'année scolaire. La fin. Effectivement c'était une page qui se tournait. A chaque fois qu'il y songeait le blondinet sentait son coeur se serrer. Il n'irait plus à Poudlard. Il avait passé ses ASPICS, tout était fini. Autour de lui, il lui semblait que tout ses camarades savaient exactement ce qu'ils allaient faire. Sauf lui.
Depuis la sixième année, il entendait ces signaux d'alarmes dans son esprit.

Pour Mère tout était entendu depuis longtemps. Il ferait honneur à la famille. De toute façon, avec des notes et un nom comme les siens, il ferait forcément une grande carrière. Sans aucun doute au ministère, c'était là que se dessinaient les grands destins. Sauf que ce n'était pas drôle et que ce genre de choses ne l'attirait en rien.
Malgré les injonctions de ses parents et de ses professeurs, Matt ne s'était inscrit dans aucun cursus ou formation pour la rentrée. Depuis le début des vacances, il essayait de s'occuper pour repousser l'inévitable, à savoir la fameuse discussion avec ses parents lorsqu'ils découvriraient le pot aux roses.

Discussion qui avait finalement eu lieu avec éclat et fracas. Sa mère n'avait rien voulu entendre et s'était occupé de tout, comme d'habitude. Matthew avait serré les dents, s'en voulant de son manque de réaction. Poudlard avait été son havre de liberté, désormais il était de retour sous le joug de la danoise.

"Je t'ai trouvé un stage au ministère pour cet été." avait-elle annoncé la veille.
"Cet été ? Mais je suis en vacances !" avait protesté le jeune homme.
"Voilà ton billet pour demain. Rendez-vous à King's Cross. Si le stage se déroule bien tu pourras peut-être espérer un poste. Tu as intérêt à t'appliquer."
"Mais..." commença-t-il aussitôt interrompu.
"Il faut bien que je m'occupe de ton avenir puisque tu ne t'en soucis pas. C'est à la régulation des créatures magiques. Et tu as intérêt à travailler, est-ce clair ?"
Matt avait rencontré le regard froid de sa mère qui l'avait aussitôt désarmé.
"Oui mère."murmura-t-il du bout des lèvres, seuls ses poings étant fermement serré pour montrer son désaccord.

Au moins, il vivrait quelque temps à Londres.
Le lendemain il avait pris le train, la mine sombre. On lui sabrait le reste de ses vacances pour s'enfoncer dans les bureaux du ministère. De ce qu'on lui avait dit on embauchait pas mal l'été pour aider à gérer les nombreux dossiers. SU-PER.

Pire que de ne pas s'avoir que faire de sa vie, il se demandait s'il n'allait pas se mettre à la haïr. Mais bien sûr, comme à son habitude, le jeune homme affichait un air indifférent, dissimulant ses tourments aux yeux du monde.
Le voyage en train avait été long, il ne voyait pas trop pourquoi il n'avait pas pu juste transplaner mais las de ces disputes qui se finissaient toujours de la même façon, il avait obtempéré.

Matthew était arrivé à King Cross et attendait à présent que l'on vienne le chercher. Pff comme s'il n'était pas capable de se débrouiller seul. Il n'avait pas besoin de baby sitter. Il espérait que le stage ne serait pas trop prenant, qu'il puisse au moins profiter de la ville en fin d'après-midi.

Il alla au comptoir pour faire transporter sa valise au Chaudron Baveur où il avait réservé une chambre et revint se poster sous le grand panneau d'affichage de l'entrée, histoire de ne pas louper son tuteur. Les minutes s'égrenaient lentement sans que personne ne vienne.

Le jeune homme regarda une nouvelle fois sa montre. Déjà 10 minutes. S'il n'y avait toujours personne dans cinq, il partirait du principe qu'il était en vacances. Et tant pis pour sa mère. C'est avec un léger sourire et un petit regain d'espoir qu'il suivait le parcours des aiguilles sur la grande horloge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skaal MacFusty



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 61
| AVATARS / CRÉDITS : David Tennant
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : L'ennui, représenté par le temps qui passe trop vite
| PATRONUS : Une vipère velue
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Carpe jugulum (Matthew T. Carter) Empty
MessageSujet: Re: Carpe jugulum (Matthew T. Carter) Carpe jugulum (Matthew T. Carter) EmptyMer 24 Juil 2019 - 14:10

Carpe Jugulum
Hein ? M'occuper de quoi ? J'suis pas là...


La gare de King's Cross. Tellement de souvenirs pour beaucoup d'entre nous et je n'en fais absolument pas parti. L'endroit est assez calme aujourd'hui et ce sera bien plus simple pour moi pour retrouver mon petit protégé. Mine de rien, j'arrive à relativiser sur cette nouvelle mission : j'apprécie que le ministère ait pensé à moi pour avoir un stagiaire, cela me laissait le champ libre pour l’emmener là où l'action se déroulait car je suis convaincu qu'aucun stagiaire n'est fait pour rester cloitré dans un bureau. En plus, ça laisse penser à nos chers ressources humaines que je mérite enfin mon salaire.

Malgré toutes ces raisons, râler sur un travail imposé ainsi à la va-vite me maintient en forme et consolide ma réputation de glandeur, que du bénef', donc ! Si j'ignore royalement ma montre, mon arrivée au lieu de rendez-vous fut accueillie par une magnifique horloge qui m'annonçait fièrement treize petites minutes de retard. Nombre révélateur et j'avais rarement fait moins, alors j'étais plutôt fier de moi.

Très vite, Matthew fut repéré arborant une mine semblable à la mienne un lundi matin précédent une réunion : une lassitude manifeste mêlé au maigre espoir d'un incendie spontané. Presque malgré moi, un sourire s'est invité sur mon visage alors que je me dirige directement vers mon futur prétexte. Arrivé à son niveau, un sourire plus protocolaire sur le visage, je tend ma main.

"Salut ! Je suis Skaal, ton maître de stage. J'espère que t'as rien contre le fait qu'on se tutoie... T'as déjà déposé tes affaires ? Parfait, on va pouvoir commencer tout de suite alors !"

Non, c'est dommage en réalité, j'aurais bien repris le train directement pour le nord de Londres, j'y ai une mission qui dure plusieurs jours et un peu d'aide n'aurait pas été de trop. On verra ça une autre fois, demain si tout se passe bien. Devant sa mine déconfite voire carrément déçue, je ne peux m'empêcher de demander :

"Alors, quel est ton crime pour te retrouver avec moi ?"

Le mien est de ne pas m'être renseigné sur ce petit gars avant qu'il ne débarque. Ce n'est pas grave, si j'ai une question, je peux toujours la lui poser, je ne suis pas en présence d'un ministre là mais d'un jeune sorcier. Tout devrait donc bien se passer.

"Je te propose de ne pas retourner tout de suite au ministère. Il fait trop beau pour s'enfermer, une première à Londres. Tu veux faire quoi cette après-midi ?"

Oui, ça peut paraître une question piège, et ça l'est en réalité. S'il est honnête avec moi, on va pouvoir s'amuser dès le début de son stage.

.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew T. Carter



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 60
| AVATARS / CRÉDITS : Christopher Nissen / Lempika
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : choper une maladie incurable
| PATRONUS : lion
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Carpe jugulum (Matthew T. Carter) Empty
MessageSujet: Re: Carpe jugulum (Matthew T. Carter) Carpe jugulum (Matthew T. Carter) EmptyMer 24 Juil 2019 - 18:15

Matt fut pour le moins surpris lorsqu'il vit cet étranger aux lunettes sombres l'aborder plutôt sereinement.
"Salut ! Je suis Skaal, ton maître de stage. J'espère que t'as rien contre le fait qu'on se tutoie..."
Matthew ne put empêcher un petit froncement de sourcils. Que lui le tutoie oui mais...était-il censé faire de même ? Cela semblait tellement peu conventionnel.
"T'as déjà déposé tes affaires ?" L'ancien Serdaigle hocha la tête, toujours incertain sur la façon de se conduire avec son nouveau "boss". "Parfait, on va pouvoir commencer tout de suite alors !"
Commencer ? Commencer de suite. Oui évidemment il s'en doutait un peu. Les vacances étaient bien finies. Le jeune homme emboîta le pas de son mentor tandis que celui-ci le surprit en lui demandant pourquoi il était ici.

Ce qu'il avait fait ? Matthew aurait bien voulu le savoir.
"Je n'ai rien fait monsieur." dit le jeune homme se sentant scruté par l'homme devant lui. Il n'avait pu s'empêcher de rajouter monsieur. C'eut été inconvenant de faire autrement. On l'avait déjà puni pour moins que ça. Mais cette simple réponse ne pouvait convenir, aussi il avoua.

"Justement, je crois que c'est pour n'avoir rien fait. Je ne me suis inscrit nulle part pour la rentrée." Il haussa les épaules, blasé. "De toute façon, ça ne sert à rien. Ma mère a décrété que je travaillerai au ministère avant même mon dixième anniversaire." Et le moins qu'il puisse dire c'est que peu importe ce qu'il avait pu dire ou faire depuis, rien ne semblait le détourner de cette future voie. Malheureusement.

Il ne savait pas si c'était lui qui faisait pité ou si l'homme n'avait vraiment pas envie de retourner au bureau. En tout cas, il était plutôt partant ! Qu'est-ce qu'il n'aurait pas donné pour une petite bière ! Après ce voyage depuis Newcastle c'était bien le moins qu'ils puissent faire.

Le jeune homme sortit ses lunettes de soleil tandis qu'ils sortaient de la gare.
- Vous êtes sûrs ? Après si on a le temps, on pourrait aller prendre un verre, proposa-t-il plutôt innocemment. C'était sans doute un piège pour le remettre à sa place dès les premiers instants mais il s'en moquait. C'était peut-être son sourire, peut-être son côté un peu plus cool mais il avait envie de se laisser un peu aller à son contact. Il renvoyait l'image de l'adulte sur qui l'on pouvait compter. Après il se fourrait sans doute la baguette dans l'oeil.
Un verre, une glace, peu importe. Mais c'est vrai qu'il n'avait guère envie de s'enfermer avec de poussiéreux dossiers.

- Euh du coup on va où monsieur ? demanda Matthew tandis qu'ils arrivaient à la première intersection.
A gauche, le ministère, à droite le Chemin de Traverse... et tout droit il ne savait pas vraiment ce qu'il y avait. Qu'est-ce qu'il foutait là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skaal MacFusty



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 61
| AVATARS / CRÉDITS : David Tennant
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : L'ennui, représenté par le temps qui passe trop vite
| PATRONUS : Une vipère velue
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Carpe jugulum (Matthew T. Carter) Empty
MessageSujet: Re: Carpe jugulum (Matthew T. Carter) Carpe jugulum (Matthew T. Carter) EmptyMer 24 Juil 2019 - 21:51

Carpe Jugulum
Hein ? M'occuper de quoi ? J'suis pas là...


"Ah non ! Pitié ! Pas de 'Monsieur' ! Maître, à la rigueur ... Non, je rigole. Skaal sera très bien, je t'assure."

Alors comme ça il n'a rien fait ? Ça me rappelle vaguement quelqu'un d'autre qui porte aussi des lunettes de soleil. Je souris en écoutant son histoire, c'était grosso-merdo la même que la mienne, mais côté maternel quand moi c'était mon patriarche qui avait tout manigancé. Si je peux faire en sorte que ce jeune puisse suivre sa propre voie, je serais sans doute le maître de stage le plus heureux du monde. Et s'il était finalement destiné à aller moisir au Ministère, alors je lui rendrai son quotidien un poil moins sinistre.

Voui ! Boire un verre, faire connaissance, ce n'était pas une mauvaise idée après tout... Je ne pense pas qu'il y ait une attaque d'oiseau-tonnerre sur Londres de sitôt. J'aime déjà ce petit, décomplexé et honnête.

"Comment ça, on va où ? Boire un verre bien sur !"

Et nous voilà parti tout droit. Nous aurions sans doute pu et du aller au Chaudron Baveur mais nous risquons d'y voir quelques collègues à moi pour nous gâcher le plaisir. Alors autant aller dans un pub purement moldu, j'en connais d'ailleurs un avec une sympathique terrasse.

Une fois assis, je sors un papier et une plume afin de commencer à élaborer un projet de stage. Je suis tout dans mon travail quand le serveur vient à qui je demande machinalement deux bières. J'ai tellement peu l'habitude d'être accompagné que me voilà en train de commander pour l'autre.

"Excusez-moi de vous demander ça, mais est-ce que le jeune homme est majeur ?"

Excellente question... Je regarde Matthew un instant et me tourne vers le serveur.

"Oui, c'est mon fils !"

Voilà qui est fait. Le serveur repars visiblement satisfait de la réponse.

"Oui, on a tous les deux des lunettes de soleil, c'crédible, non ?" je dis en haussant les épaules.

"Tu vas voir, les bières ici sont faites maison et vraiment excellentes."Je reprend ma plume et commence à rédiger sur mon parchemin "Bon ! Section des bestioles magiques ... Pourquoi avoir choisi ce département ? Est-ce que tu sais ce que tu aimerais faire ou voir pendant ce stage ? As-tu quelqu'un à convaincre et/ou à impressionner ?"

J'attends tranquillement les réponses, remerciant du fond du cœur qui voudra d'être ici et maintenant plutôt qu'à mon bureau en train de jouer aux fléchettes tout en me lamentant sur ma condition de pauvre buraliste. Quand la vie nous offre ce genre de cadeau, il faut toujours savoir les saisir.

.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew T. Carter



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 60
| AVATARS / CRÉDITS : Christopher Nissen / Lempika
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : choper une maladie incurable
| PATRONUS : lion
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Carpe jugulum (Matthew T. Carter) Empty
MessageSujet: Re: Carpe jugulum (Matthew T. Carter) Carpe jugulum (Matthew T. Carter) EmptyJeu 25 Juil 2019 - 9:05

"D'accord...mons...pardon Skaal." acquiesça Matthew docile.
ça lui faisait tellement bizarre d'appeler un adulte comme ça, directement par son prénom alors qu'il ne le connaissait pas plus que ça. En fait, ça lui rappelait sa rencontre avec ce juriste là, Cameron...il ne se souvenait d'ailleurs plus du nom de ce dernier. Il s'était passé exactement la même chose.
C'était ça grandir ? pouvoir se hisser au niveau de ces gens ? Ou bien avait-il soudain affaire à des adultes particulièrement cool par rapport à ses propres géniteurs ?

Le jeune homme cacha sa perplexité tandis qu'on lui demandait ce qu'il désirait faire. Quelle étrange entrée en matière ! Au bout de quelque minutes, il semblait se soucier de ce que lui voulait. Ça ne lui arrivait jamais. Chez lui c'était plutôt, tais toi et obéis. On choisissait pour lui. Sans doute pour cela qu'il ne savait pas vraiment ce que lui-même voulait lorsqu'il s'agissait de grosses décisions.

Matt s'arrêta mais Skaal lui indiqua tout de suite la route à suivre. Côté moldu. Un sourcil se souleva derrière ses lunettes. Il n'avait quasiment pas passé de temps côté moldu. Au fond, comme pas mal de sorciers il était plutôt ignorant les concernant.

Le jeune Carter suivit son chef sur la terrasse d'un petit pub bien sympathique où ce dernier commanda immédiatement deux bières, avant de sortir un petit peu de paperasse. Ainsi, ils allaient quand même s'occuper de dossier mais à la terrasse d'un pub ? Matt avait du mal à y croire. Il y avait vraiment des employés du ministère qui agissaient de la sorte ? Quelque chose lui soufflait tout de même que Skaal n'était pas un employé comme les autres.

Raide, assis sur sa chaise, il profitait de ses lunettes de soleil pour pouvoir dévisager l'homme qui l'accompagnait. A la demande du serveur, Skaal le jaugea avant d'affirmer qu'il n'y avait aucun soucis puisqu'il s'agissait de son fils. Matt s'étouffa à moitié avec sa propre salive et toussa méchamment jusqu'à ce que l'homme disparaisse, à la recherche des boissons.

"Oui, on a tous les deux des lunettes de soleil, c'crédible, non ?"

Matt écarquilla les yeux, abasourdi devant tant de désinvolture avant d'enfin se fendre d'un petit sourire en coin.
Le serveur revint avec les bouteilles de bières et s'en alla dès que les deux hommes le remercièrent.

Matthew cru bon de préciser à son boss, avant même d'attaquer sa boisson.
"Je suis majeur, j'ai eu 18 ans l'année dernière." Dans à peine 3 mois il en aurait 19. Déjà. Il avait du mal à se dire qu'une année s'était déjà écoulée.

Assailli par une salve de questions, le jeune homme resta d'abord coi. En bon Serdaigle, il était important de donner des réponses correctes. Il hésitait à dire la vérité. Sa mère aurait souhaité qu'elle enjolive la vérité. Mais, elle n'aurait sans doute pas été très enthousiaste de le voir en terrasse à savourer une bière avec son maître de stage. Et puis il s'en fichait. Elle n'était pas là point.

Il ne connaissait pas cet homme mais il ne désirait déjà pas le décevoir.
Sachant que ce qu'il risquait de lui dire le décevrait peut-être quelque soit ce qu'il choisirait. Soit il lui disait la vérité, c'est-à-dire qu'il n'avait pas d'affection particulière pour les créatures et qu'il n'avait pas eu son mot à dire. Soit il lui mentait et risquait de le décevoir s'il s'apercevait par la suite de son mensonge.
- skål, dit-il en levant sa bouteille comme il le faisait toujours, se servant de ses origines danoises pour trinquer.
Buvant une première gorgée pour se donner contenance, il répondit enfin à la question.

- Désolé de dire ça Skaal mais je n'ai pas choisi ce stage. Ma mère rêve depuis toujours de me voir entrer au ministère. Elle utilise ses relations pour voir ce rêve devenir vrai, expliqua-t-il avec une petite grimace dévoilant ses vrais sentiments.
Je ne sais absolument pas ce que vous faîtes de vos journées, pour moi presque tous les employés du ministère sont des bureaucrates donc j'ignore ce que vous faîtes et pourquoi vous avez besoin de stagiaires. Je pensais qu'on aurait à ranger des dossiers pour être honnêtes.
Quant à quelqu'un à convaincre... ah ah ce serait ma mère dans le meilleur des mondes mais...bref, un peu compliqué. Problèmes de familles si vous voyez ce que je veux dire !
dit-il en se grattant un peu la tête, signe habituel de nervosité chez lui.

Il but un moment en silence, lui-même étonné de s'être autant livré à cet homme.
Il se racla légèrement la gorge avant d'oser demander, histoire de mieux connaître son interlocuteur et surtout pour se détourner de ce flot de questions.
- Et vous, qu'est-ce qui vous a poussé à entrer dans ce département ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skaal MacFusty



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 61
| AVATARS / CRÉDITS : David Tennant
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : L'ennui, représenté par le temps qui passe trop vite
| PATRONUS : Une vipère velue
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Carpe jugulum (Matthew T. Carter) Empty
MessageSujet: Re: Carpe jugulum (Matthew T. Carter) Carpe jugulum (Matthew T. Carter) EmptyJeu 25 Juil 2019 - 9:09

Carpe Jugulum
Hein ? M'occuper de quoi ? J'suis pas là...


Alors à la tienne jeune homme...
Il lève sa bière pour trinquer, cette histoire commence bien. De plus, il est majeur, outre le fait qu'il n'aura pas de soucis pour boire, cela signifie que l'on pourra sortir des sentiers battus. Il hésite sur les réponses à me donner. Pour ma part, je crois qu'il hésite entre la vérité et un mensonge bien calibré, cela me fait un peu sourire. Fort heureusement, il opte finalement pour la vérité factuelle, sans en rajouter, parfait. T'inquiètes pas, gamin, garde tes réponses préformée pour quelqu'un d'autre, pas avec moi.

"Je comprend parfaitement. Mais tu sais, si tu souhaites vraiment ranger des dossiers à longueur de journée, on peut toujours s'arranger ! Si tu savais la pile de paperasse dont il faudrait que je m'occupe ..." je dis ça sur un ton faussement menaçant avant de rire."Bon ! Il faudra que je me charge de te faire aimer les créatures magiques alors. Défi accepté !"

Et je bois enfin une gorgée de bière. Le goût frais et la légère amertume ravis mes papilles au plus haut point. J'aime les bonheurs simples comme ça, j'aime ... Et je m'étouffe littéralement à la dernière question de mon nouveau protégé. Un rire mélangé à la bière, ça fait décidément pas bon ménage. J'essaye vainement de me calmer, avale ce qu'il y a dans ma bouche et éclate enfin du rire franc qui voulait sortir.

"Tu me croiras surement pas, Matthew, mais mon histoire est similaire à la tienne."

Ce n'est un secret pour personne et ce p'tit gars a été franc avec moi. Je lui raconte alors mon propre passif, factuel et cru.

"C'est mon père qui m'a trouvé un poste au ministère, moi qui voulait arpenter le monde à la recherche de dragons, j'étais relégué au rang de bureaucrate ennuyeux. Malheureusement, les p'tites lettres au bas du contrats font que ma démission est quasi-impossible, sous des procédés parfaitement légaux, si je pars ou se le ministère me vire, il faudra qu'ils remboursent l'argent que mon père a donné pour moi." je bois un coup, un peu dans mes pensées. "Mais je me suis accroché à ce travail pour essayer d'avoir l'approbation de mon paternel. Je suis tout de même devenu directeur, mais maintenant que je sais que j'aurais jamais sa considération, je suis moins enclin à me décarcasser mon mon poste, on va dire..."

Décidément, j'ai encore quelques soucis à régler. Dès que quelqu'un me parle de mon père, je ne peux pas m'empêcher de raconter toute l'histoire, comme pour me dédouaner de ma propre paresse, expliquer la plupart de mes actes d'insoumission.

"Tout ça pour dire qu'on va impressionner ta mère, aucun soucis là dessus, mais avant tout, fais les choses pour toi et assume les. Après, je dis pas qu'elle a tord de te pousser mais essaye d'avoir tes propres projets, c'est important !"

Je suis devenu beaucoup trop sérieux pour une journée aussi belle. Je bois encore une lampée et retrouve un semblant de sourire. Je reprend mon parchemin et ma plume et y inscrit quelques idées de projets pour le p'tit jeune.

"Pour commencer, il y a un cirque qui est arrivé en ville. Je n'ai pas eu le temps d'aller voir leurs infrastructures. Ça te dit de commencer par là ? Juste histoire de savoir si les bestioles sont bien traitées, si le pop-corn est bon, si les danseuses sont jolies ..."

.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew T. Carter



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 60
| AVATARS / CRÉDITS : Christopher Nissen / Lempika
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : choper une maladie incurable
| PATRONUS : lion
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Carpe jugulum (Matthew T. Carter) Empty
MessageSujet: Re: Carpe jugulum (Matthew T. Carter) Carpe jugulum (Matthew T. Carter) EmptyVen 26 Juil 2019 - 13:19

"Non, non ça va aller !" protesta le jeune homme quand son responsable proposa de rentrer au ministère pour ranger des dossiers. S'il avait autre chose en stock, le blondinet était preneur ! Même si de base, il ne pensait d'abord pas vraiment mettre de la bonne volonté dans ce stage. Comme quoi, un simple responsable pouvait rapidement vous faire changer d'avis !

Il se demanda un court instant si Skaal avait des enfants. Malgré tout l'amour qu'il portait à ses parents, il lui aurait bien demandé de l'adopter sur le champ ! Oui, oui l'homme avait fait forte impression sur son stagiaire.
Le jeune homme esquissa un sourire lorsqu'il releva le défi de lui faire aimer les créatures magiques.

"Ce n'est pas que je ne les aime pas..." commença-t-il soucieux néanmoins de ne pas trop partir du mauvais pied. "C'est juste que je n'en rencontre pas vraiment dans la vie de tous les jours alors les cours du château me semblaient parfois...ouai bon, c'était pas toujours attrayant. Et puis certaines créatures peuvent être dangereuses, non ?"
C'est en réalité ce dernier point qui le préoccupait. Il ne voyait pas l’intérêt de s'occuper d'une bestiole qui pouvait vous filer un virus sur simple morsure. Il y avait déjà assez de dangers autour d'eux, sans aller s'en créer de nouveau.

C'est vrai qu'il avait un peu de mal à croire que leur histoire soit si similaire, cela semblait trop beau ! Est-ce que Skaal ne serait pas en train de lui raconter des bobards depuis le début ? Peut-être que cette petite bière était juste pour l'amadouer avant de le faire trimer aux plus basses besognes pendant un mois. Matthew se fit songeur, reprenant une longue gorgée de bière tout en écoutant son histoire.

Ah. Ainsi c'était à cause de son père qu'il était plus ou moins attaché au ministère de la magie. Mais il était...
" Vous êtes directeur ?" s'exclama-t-il surpris.
Rien dans son apparence n'en montrait le statut. Et la désinvolture avec laquelle il l'avait abordé n'aurait pu lui indiquer sa hauteur hiérarchique. Matt se sentit un peu mal à l'aise avec sa bière à la main.

Son éducation sévère et ses détails protocolaires lui revenait à l'esprit. Il n'aurait pas dû l'appeler par son prénom mais par monsieur le directeur. Et plutôt que d'afficher son manque d’intérêt pour le poste il aurait dû abonder dans son sens, disant qu'il aimait les créatures. Si ses parents avaient vent de tout ceci, il ne donnait pas cher de sa peau. Quant à Rasmus, son frère, il allait tellement se moquer de lui.
Décidément, il ne semblait jamais prendre les bonnes décisions. Matthew lâcha un léger soupir, se redressant dans son fauteuil où il était un peu trop avachi.
Que n'aurait-il pas donné pour ne pas porter le nom de Carter.

Matt esquissa un petit sourire lorsqu'il lui dit qu'ils allaient impressionner sa mère. Si seulement ! Le coeur n'y était plus vraiment et il se sentait plutôt mal, le cul entre deux chaises, ne sachant plus trop sur quel pied danser.

Aller voir le cirque ? Cette nouvelle requête incongrue le prit de nouveau de court.
" Non, je n'y ai pas été.
Comme vous voulez."
Après tout il était là en stage pas pour des vacances. Il n'aurait pas dû se laisser aller.

Les reproches toujours plein la tête, le visage du jeune homme se ferma, empêchant son interlocuteur de percevoir ses pensées. Il fini lentement sa bière, profitant de cette dernière liberté sur le planning.
En vrai, c'était juste un gamin paumé qui ne savait plus que faire entre être lui et être ce que l'on attendait de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skaal MacFusty



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 61
| AVATARS / CRÉDITS : David Tennant
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : L'ennui, représenté par le temps qui passe trop vite
| PATRONUS : Une vipère velue
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Carpe jugulum (Matthew T. Carter) Empty
MessageSujet: Re: Carpe jugulum (Matthew T. Carter) Carpe jugulum (Matthew T. Carter) EmptyVen 26 Juil 2019 - 18:43

Carpe Jugulum
? Hein ? M'occuper de quoi ? J'suis pas là... ?


Alors voilà qui est étrange. Depuis qu'il sait que je suis directeur, le jeunot semble être déçu, ou soucieux. Attendait-il quelqu'un de précis à la base ? Il a l'air presque déçu. Puis-je le confier à quelqu'un d'autre, du coup ? Quelqu'un avec qui il serait plus à l'aise. Ou alors, c'est peut-être ma mauvaise réputation qui me joue encore des tours. Comme toujours, je suis tellement peu doué pour lire dans les gens que je préfère demander plutôt que d’interpréter. Les préjugés, très peu pour moi.

"Dis-moi, y a un soucis ?" Je reprend la lettre froissée que j'avais fourré précipitamment dans ma poche."C'est ta mère qui a demandé à ce que ce soit moi apparemment qui te prenne en charge directement. Pour info, et en toute modestie, je me trouve bien meilleur maître de stage que tous les autres directeurs et employés. Les autres sont un poil trop timorés à mon sens. Avec eux, t'aurais eu ta dose de paperasse à faire pendant qu'ils discutent dans les couloirs."

J'admets, mes papiers à moi s'entassent dans mon bureau jours après jours. Un jour, je le ferai, je prendrai un stagiaire rien que pour me ranger mes papiers. Non, ce serait trop cruel. Un jour, je prendrai mon courage à deux mains et ... Ha, de qui je me moque ? Un jour, je changerai mes papiers en poulet et je me ferai un bon barbecue ! Ou je délèguerai à un de mes employés, ouais, je ferai ça ! Toujours avachi sur ma propre chaise, je m’aperçois que mon fils d'emprunt s'est sacrément redressé. Je lui fais un sourire en coin.

"Et s'il te plaît, arrête avec ce vouvoiement..."

Je constate alors que nos deux bières sont vides. Le môme n'est manifestement plus motivé pour aller au cirque mais je n'ai rien d'autre à proposer pour le moment. Je me redresse alors dans un bon, m'étire et fais un signe de tête à Matt.

"Tu veux qu'on soit plus sérieux ? Aucun soucis pour moi. Allons noter toutes les irrégularités dans les méthodes de maintient des créatures et ficher une sacré peur au proprio du cirque par la même occasion. Suis-moi, 'fiston' !"

Et nous voilà parti, direction le cirque. J'espère que ce p'tit gars va rapidement se décoincer. J'aurais sacrément besoin d'un fils pour certaines missions plus délicates.

.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew T. Carter



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 60
| AVATARS / CRÉDITS : Christopher Nissen / Lempika
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : choper une maladie incurable
| PATRONUS : lion
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Carpe jugulum (Matthew T. Carter) Empty
MessageSujet: Re: Carpe jugulum (Matthew T. Carter) Carpe jugulum (Matthew T. Carter) EmptyJeu 8 Aoû 2019 - 16:28

- Non, non pas de soucis, marmonna le jeune homme, le regard néanmoins fuyant.
En réalité l'homme l'avait parfaitement cerné. Il ne savait pas comment se comporter avec lui : être le vrai Matt, ce qu'il ne s'autorisait que dans un cercle de confiance, dénué d'adulte ou bien de reproduire le modèle parfait du garçon docile, le petit moule que ses parents avaient batti pour lui.

Matthew gérait plutôt mal le stress et la pression lui sembla soudain extrêmement forte.
- C'est juste que... je n'avais pas réalisé.. Une seconde, je m'excuse, murmura soudain le garçon avant de s'éclipser dans les toilettes de l'établissement. Le souffle court, il observa son reflet dans la glace. Qu'est-ce qu'il foutait bordel ! Il n'agissait pas comme ça ! En même temps, il se trouvait rarement hors de sa zone de confort comme cela. Les mains tremblantes, il fit tourner le robinet et s'aspergea le visage d'eau glacée, à plusieurs reprises.
"Tu n'es plus à la maison. Tu ne veux pas y retourner. Tu ne veux pas être l'héritier Carter. Depuis quand tu veux faire ce que te dit Mère ?"
Il s'agaçait lui-même tout en redoutant de briser ce lien. La pauvre bière dans son estomac suffisait difficilement pour une décision aussi radicale que celle-ci.

Même si Skaal avait l'air sympa, il n'avait qu'une seule crainte, que ses agissements soient détaillés pour ses géniteurs qui sauront alors qu'ils ne peuvent lui faire confiance et l'envoyer loin. Ce simple stage pourrait définitivement fermer la porte de sa cage dorée. A Poudlard, il n'y avait aucun compte rendu. Il faisait ce qu'il lui plaisait, du moment que rien ne transparaissait à sa sortie de l'école.
"Bienvenue dans la vraie vie mon grand." lui chuchota une voix pernicieuse tandis qu'il se dévisageait dans la glace. Quelques mèches humides pendaient tristement tandis que le côté droit était totalement en bataille. Même son apparence illustrait son indécision et sa bataille pour sa propre liberté.

"Puis-je lui faire confiance ?" se demanda-t-il à voix haute. Car au fond, c'est là que résidait aujourd'hui le noeud du problème. Décision qui pourrait transformer l'entièreté de ce stage. Ferait-il confiance à cet adulte et jouerait-il franc-jeu ? Son changement de visage semblait vraiment avoir désarçonné le directeur du département. Mais c'est vrai qu'avec une telle nonchalance, il ne l'avait tout d'abord pas perçu comme tel.

Le garçon dans le miroir lui semble tellement paumé. Matt se redresse et ferme son visage. Guère mieux, il a soudain l'impression de voir son paternel et grimace, déformant tout à fait son portrait. Soulagé, il esquisse alors un faible sourire. Oui, c'est mieux. C'est plus lui.
Espérant ne pas être tombé dans un quelconque panneau, il range ses mèches rebelles à la hâte et va retrouver son maître de stage.

Matthew pose un regard neuf sur lui.
"Excusez-moi...non pardon excuse-moi Skaal. J'irai où tu voudras et ça m'ira très bien. expliqua-t-il avec un sourire plus détendu. C'est juste...j'étais un peu à l'ouest et.... Tout ira bien. tenta-t-il de se convaincre, puis se levant à sa suite. Alors par quoi on commence ?

Le cirque ? Okay va pour le cirque ! Le blondinet s'empresse de suivre son supérieur, le coeur un peu plus léger. Bien sûr, il n'est pas à l'abri d'une traîtrise mais il a décidé de jouer la confiance. Et s'il y a un soucis, il s'en souciera en temps voulu. Pas besoin de pourrir l'ambiance, comme aurait dit son meilleur pote Swann !


[HJ: voilà désolée pour le temps de réponse, Please !! j'espère que ça te conviendra ! [/HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




Carpe jugulum (Matthew T. Carter) Empty
MessageSujet: Re: Carpe jugulum (Matthew T. Carter) Carpe jugulum (Matthew T. Carter) Empty

Revenir en haut Aller en bas

Carpe jugulum (Matthew T. Carter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Jusqu'au bout de la nuit [Pv : Carpe Diem]
» Matthew "Matt" Williams
» Sting Carter - relationship.
» JOHN CARTER DE MARS
» Carpe diem, carpe horam feat Priam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres
 :: Balade à Londres :: 
La gare de King's Cross
-