GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt

Partagez

Vraiment, ici et maintenant ?! - Wilda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Evan Talbott

Evan Talbott


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 225
| AVATARS / CRÉDITS : Sam Heughan
| SANG : Pur, bien sûr


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une une de journal précise...
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Vraiment, ici et maintenant ?! - Wilda Empty
MessageSujet: Vraiment, ici et maintenant ?! - Wilda Vraiment, ici et maintenant ?! - Wilda EmptyMer 24 Juil 2019 - 15:15

Evan Talbott avait proposé à sa chère sœur Lindsay de l’accompagner à la fête foraine qui s’était installée pour l’été. Celle-ci avait immédiatement accepté et ils avaient alors convenu d’un samedi après-midi pour s’y rendre ensemble. Ils avaient proposé à Amaury, mais celui-ci avait déclaré ne pas avoir le temps pour ces enfantillages, ayant visiblement une mission en commun avec leur mère pour un certain mage noir… Loin de vexer Evan, qui assumait pleinement son côté grand enfant, ce dernier trouvait juste ça dommage de ne pas profiter de sa vie pour des bêtises pareilles, même s’il se gardait bien de dire ce qu’il pensait du Lord et de ses convictions… En bref, le frère et la sœur étaient à la fête foraine depuis au moins deux bonnes heures lorsque Lindsay croisa quelques-unes de ses amies, à qui elle avait visiblement beaucoup de choses à dire puisqu’elles discutèrent une vingtaine de minutes avant qu’Evan ne leur propose de les laisser ensemble. Sa petite sœur fit une petite moue, se sentant légèrement coupable de laisser son grand frère adoré en plan, mais il lui assura que ce n’était pas grave, qu’il allait s’en remettre et qu’ils feraient d’autres sorties durant l’été. Lindsay déposa un baiser sur la joue du brun avant de partir avec ses amies.
L’employé du Ministère, qui avait encore des tickets à dépenser, décida de faire encore une ou deux attractions seul avant de rentrer dans son petit appartement londonien. Il en fit quelques-unes assez bon enfant avant de passer à quelque chose qui, paraissait-il, était plus corsé : la Maison des Horreurs. Le nom, un véritable attrape touriste, laissait penser que quelque chose d’assez fou pouvait se produire là-dedans, et il n’avait aucune idée d’à quel point il avait raison…
Evan entra alors dans l’attraction après avoir donné un ticket à l’entrée. Il fallait admettre que l’ambiance du manège était quelque peu pesante, puisque l’entrée donnait sur l’intérieur d’un manoir sombre et décrépit. On pouvait sentir une odeur de renfermé et de poussière. Il y avait des bruits un peu partout : des portes qui claquent, du parquet qui grince… Rien de bien effrayant pour le moment, donc. Plusieurs choix s’offraient à Evan dès le départ : le couloir de droite, ou celui de gauche ? Le jeune homme pris le couloir de gauche, dans lequel un fantôme tenta de l’effrayer, sans succès. Une fois au bout de ce couloir, il vit qu’il n’y avait qu’une seule et unique porte. Il posa sa main sur la pognée et fit le geste pour ouvrir, mais elle était comme bloquée. Il sorti sa baguette, réalisa le sort allohomora et, lorsque la porte récalcitrante s’ouvrit enfin, il sentit une force le pousser à l’intérieur de la pièce et refermer directement derrière lui en un grand claquement. Lorsqu’il se redressa, il se rendit compte qu’il n’était pas le seul à occuper la pièce, puisque devant lui se dressait une jeune femme brune qu’il connaissait plus que bien… Son regard croisa le sien et il fut comme bloqué, n’étant pas bien sûr de ce qu’il voyait.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Wilda Griffiths

Wilda Griffiths


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 442
| AVATARS / CRÉDITS : Daisy Ridley
| SANG : Mes deux géniteurs sont sorciers, mais ma lignée n'est très certainement pas pure


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Vraiment, ici et maintenant ?! - Wilda Empty
MessageSujet: Re: Vraiment, ici et maintenant ?! - Wilda Vraiment, ici et maintenant ?! - Wilda EmptyJeu 25 Juil 2019 - 3:45

Il y a de ces moments où la vie se joue de vous, où elle s’imagine un scénario des plus inimaginables, voire saugrenue, qui vous prend par surprise, sur le vif, et qui bouscule les pierres du destin, une à une pour repaver un chemin oublié. Cette chaude soirée d’été allait, pour Wilda Griffiths, être de celle qui vous font prendre un virage serré, lors desquels on fait demi-tour et on recule pour mieux avancer, peut-être. Le premier élément dans cette file de dominos fut certainement le retard flagrant de sa meilleure amie Flint, qui se surpassait soit-dit-en-passant et qui s’inscrivait au-delà du fashionably-late. Le deuxième point marquant était dû à la personnalité bien à elle de la brunette aux tendances hyperactives et aux idées impulsives. Propulsée par le sugar rush de la barbe à papa qu’elle venait de pousser dans son gosier, l’ex-serdaigle ne put tolérer le fourmillement de ses jambes une secondes de plus et se dirigea vers la Maison des Horreurs d’un pas décidé. Après tout, n’était-elle pas une femme indépendante qui n’avait besoin de personne pour passer du bon temps?

Wilda flasha un énorme sourire au vieux gobelin qui à lui seul lui donnait la chair de poule et rigola nerveusement en lui balançant « c’est pour toute la famille, hein!? » alors qu’il s’emparait avidement de ses tickets. Avec un poil d’hésitation – elle n’était tout même pas du clan de Goderic – elle s’engouffra dans la lugubre cabane, il s’agissait d’une attraction, le cirque ne pouvait tout de même pas être responsable de blessures, par vrai? Ce n’était que pour se donner une bonne frousse… personne n’en mourrait. L’atmosphère était lourde, l’odeur, sans prendre au nez, était déplaisante et il faisait chaud. Pourtant probablement pleine de badauds, on n’y entendait pas âme qui vive ce qui participait à rendre chaque grincement, craquement et…grognement bien plus sonore. Ses pas la menèrent rapidement à une porte qu’elle ouvrit sans mal, laquelle se referma – évidement – d’un claquement sec dès qu’elle y fut entrée. La sorcière laissa échappé un petit cri de surprise et sentit le regret l’envahir. « Et attendre Flint cinq minutes de plus c’était pas une option Griffiths? » ronchonna-t-elle à son intention en roulant les yeux au ciel.

La pièce était circulaire et contenait sept portes, toutes verrouillées – même un allohomora n’y faisait pas. Étrangement, la situation l’aida à reprendre son calme, aucun danger imminent ne la guettait outre celui de pourrir ici. Son cerveau se mis aussitôt à bouillir, à la quête de l’indice qu’il lui indiquerait comment ouvrir une porte. Après tout, n’avait-elle pas passé sept années à devoir déchiffrer une énigme pour ouvrir la porte de sa salle commune? Soudainement, la poignée d’une des portes se mis à bouger et la sorcière renoua avec la boule d’angoisse qui s’était formée dans son estomac lorsqu’elle était entrée dans la maison, ça y était, un truc pas net net allait la dévoré tout cru. Elle sorti sa baguette et la tint bien haute devant elle. Evan Talbott fut propulsé à l’intérieur de sa prison et enfermé à son tour. Leur regard se croisèrent et celui du jeune homme était si intense et indéchiffrable qu’elle fut convaincu qu’il allait l’attaquer, ou lui crier des bêtises, ou lui rappeler leur rupture…bref, un épouvantard, le truc de base pour effrayer les gamins. « Riddikulus » cria-t-elle en l’imaginant portant les habits violets et la longue barbe de Dumbledore. Rien ne se produisit. Elle ouvrit la bouche pour répéter la formule magique, tout en réalisant qu’il ne se pouvait pas qu’elle ait manqué complètement un sortilège de troisième année. Merde. Wilda se sentit ridicule…juste avant de se sentir paniquée.

Bombabouse. Elle allait bien depuis quelques mois, mais elle était loin de l’avoir oublié.

Crottin de dragonet puant. Il était encore plus beau que dans ses souvenirs. Il devait avoir pris encore un peu de bras et d’épaules, si seulement c’était possible.

Bouse de Troll. Ils étaient enfermés dans cette pièce.

Wow, cette Maison de l’Horreur était définitivement effrayante.

« Euh…désolée, hmm… j’ai pensé que t’étais un épouvantard, euh pas que t’es mon épouvantard, en fait je pense que j’ai jamais vu mon épouvantard, ah non, je l’ai vu en troisième année, c’était pas toi, euh évidemment on se connaissait pas, bref je, bah, c’est la Maison de l’Horreur alors j’ai assumé que t’allais m’attaquer ou un truc du genre, je veux dire, c’est quoi les chances que tu sortes, pouf, comme par magie, de ces portes barrées à triple tours? Tu vas pas m’attaquer hein? » gesticula-t-elle en ponctuant ses paroles d’un rire nerveux. MERDE. La brunette se mordit la langue et la lèvre inférieure pour stopper son blabla caractéristique, la présence de l’homme qu’elle avait tant aimé – et qu’elle aimait définitivement encore – la paniquait bien plus que si elle avait été prise dans cette pièce avec un énorme Troll agressif.

« On est enfermé » dit-elle en clignant des yeux pour chasser une légère humidité qui semblait vouloir envahir ses yeux. Oh et ils étaient définitivement enfermés, car soyons honnêtes, aucun des deux n’avaient le cerveau en état de marche en ce moment, trop abasourdis et hypnotisé par le regard de l’un et de l’autre pour arriver à trouver comment se sortir d'ici .

MI AMOR:
 

______________________________

SINGLE & READY TO MINGLE This year, is my year. Bring them all bludgers

WILDA GRIFFITHS
Revenir en haut Aller en bas
Evan Talbott

Evan Talbott


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 225
| AVATARS / CRÉDITS : Sam Heughan
| SANG : Pur, bien sûr


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une une de journal précise...
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Vraiment, ici et maintenant ?! - Wilda Empty
MessageSujet: Re: Vraiment, ici et maintenant ?! - Wilda Vraiment, ici et maintenant ?! - Wilda EmptyJeu 25 Juil 2019 - 15:49

Wilda Griffiths est debout face à Evan et le dévisage comme s’il allait l’attaquer, comme s’il était un monstre. Le jeune homme est incapable de détourner son regard d’elle. Elle est là. Devant lui. Et elle est si belle… Cela fait des mois qu’il ne l’a pas vue, des mois qu’il rêvait de la revoir sans oser l’admettre, et pourtant rien n’avait changé, son visage était toujours aussi beau, son regard toujours aussi hypnotique… Wilda était toujours Wilda, et lui était toujours fou amoureux d’elle, il ne pouvait pas le niez, de toute façon le cœur qui tambourinait dans sa poitrine prouvait bien l’inverse. Soudain, la jeune femme lança un sort pour mettre en échec un épouvantard. Evan ne comprit pas tout de suite. Pensait-elle qu’il était un épouvantard, qu’il faisait partie de l’attraction ? Pire encore, était-ce lui, son épouvantard ?! Evidemment, l’incantation ne fit rien, puisqu’il était humain. Elle allait de nouveau lancer un sort quand elle sembla comprendre qu’elle faisait fausse route et que rien de maléfique ne se tenait droit debout devant elle.
La jolie brune, que visiblement Evan était loin d’avoir oubliée, commença alors à s’excuser, expliquant qu’elle l’avait pris pour un épouvantard. Même si ça, il l’avait déjà compris, l’entendre de sa bouche, sa magnifique bouche, était très vexant. Elle tenta de se rattraper en déclarant qu’il n’était pas sa plus grande peur, se perdant dans ses explications, donnant des détails inutiles. Evan devait admettre que c’était amusant de la voir comme ça et que, à cet instant précis, il rêvait de la prendre dans ses bras, de la serrer contre lui, de sentir son parfum… Elle termina son monologue en lui demandant confirmation qu’il n’allait pas l’attaquer. Le beau brun ne put réprimer un petit rire en secouant la tête. « Non Wilda, je ne t’attaquerai pas » dit-il en se redressant et en s’étirant légèrement les bras. Il se tourna quelque peu, histoire de cacher une partie de son visage à la jeune femme en face de lui. Il avait besoin de reprendre ses esprits. Il était enfermé dans un Manoir des Horreurs avec la joueuse de Quidditch qu’il avait quittée, enfin ils s’étaient quittés plutôt, presque un an auparavant, celle qui lui avait menti sur tellement de choses, celle qu’il ne parvenait pas à se sortir de la tête, celle qu’il aimait encore. Et maintenant, qu’est-ce qu’il pouvait bien faire ? Ce n’était pas comme s’il pouvait simplement se retourner et lui dire un truc du genre « Au fait, je t’aime encore toujours, tu me manques terriblement, je n’y arrive pas… ». Non, c’était stupide et totalement inapproprié dans ce genre de moment. En plus, il n’avait jamais répondu à la lettre qu’elle lui avait envoyée, quelques mois auparavant, alors qu’il l’avait lue encore et encore.
Le destin jouait parfois à un jeu dangereux, la situation dans laquelle se trouvaient les deux sorciers en était la plus grande preuve. Soudain, un grincement fort et particulièrement stressant retentit à côté d’eux. Deux portes, l’une à côté de l’autre, venaient de s’ouvrir, comme par magie. Evan détailla chacune d’elle avant de regarder Wilda. « Tu vas peut-être trouver ça stupide, mais je préférerais qu’on ne se sépare pas. On ne sait pas ce qui nous attend là-dedans, on sera plus en sécurité à deux » dit-il d’une voix forte, n’invitant pas vraiment à la discussion. Premièrement, il était convaincu que de nombreux dangers se trouvaient dans chaque recoin de cette maison et ne voulait pas que Wilda les affronte seule, et deuxièmement, il n’avait pas envie de déjà se séparer d’elle.

1 et 2 : Evan décide de prendre la porte de droite, qui conduit dans un couloir sombre débouchant sur une pièce avec un grand filet du diable.
3 et 4 : Il se dirige vers la porte de gauche qui donne directement sur des escaliers descendant dans une cave sombre et dont le sol semble bouger…
5 et 6 : A peine le temps de se décider que quelque chose sort précipitamment d’une des porte et saute sur Evan, le faisant tomber au sol.


Dernière édition par Evan Talbott le Jeu 25 Juil 2019 - 15:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 5968
| SANG : Hasardeuse


Vraiment, ici et maintenant ?! - Wilda Empty
MessageSujet: Re: Vraiment, ici et maintenant ?! - Wilda Vraiment, ici et maintenant ?! - Wilda EmptyJeu 25 Juil 2019 - 15:49

Le membre 'Evan Talbott' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Wilda Griffiths

Wilda Griffiths


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 442
| AVATARS / CRÉDITS : Daisy Ridley
| SANG : Mes deux géniteurs sont sorciers, mais ma lignée n'est très certainement pas pure


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Vraiment, ici et maintenant ?! - Wilda Empty
MessageSujet: Re: Vraiment, ici et maintenant ?! - Wilda Vraiment, ici et maintenant ?! - Wilda EmptyVen 26 Juil 2019 - 3:05

Pour une maison hantée, qui promettait une avalanche de péripéties, c’était plutôt calme, Wilda serait même prête à mettre sa main au chaudron que le bruit de son cœur qui se débattait était le seul à déranger l’atmosphère paisible. D’ailleurs, la cabane devrait être rebaptisée en maison des merveilles puisqu’il se produisit quelque chose de si beau, de si précieux : Evan rit. Il rigola doucement, lui offrant un spectacle auquel elle croyait ne plus jamais avoir la chance d’assister. À son tour, la sorcière esquissa un sourire complice, alors que sa poitrine s’emplissait de papillons et vibrait d’amour. Non Wilda. Aussi rapidement que la joie l’avait emplie, la douleur l’assaillie, son visage s’embrunie et elle détourna son le regard pour briser leur contact visuel. Elle ne pouvait pas laisser libre court à ses émotions et se faire toute sorte d’espoir stupide, c’était trop douloureux et elle s’était promis de ne jamais retomber dans l’état dans lequel elle était l’automne dernier. Aussi, la saison des essaies de Quidditch arrivait à pas de dragons et aucune distraction n’était permise. C’est pourquoi, lorsqu’il lui proposa de rester ensemble, elle hésita. Si ces paroles protectrices n’avaient pas été prononcées par l’homme de ses rêves, Wilda lui aurait répliqué qu’elle était très bien capable de se défendre toute seule, ou alors, elle aurait blagué en sous-entendant qu’il avait peur. « Je ne sais pas …» commença-t-elle d’une voix plus ferme que ce qu’elle aurait cru. Cependant, malgré toute sa bonne volonté, elle fut interrompue par une horrible créature qui se jeta sur Evan. La sorcière fut si surprise de cette attaque qu’elle manqua en perdre sa baguette.

Il fallut plusieurs secondes à la brunette avant de réagir, persuadée que le rôle d’une maison hantée était justement de prendre les gens par surprise en feignant une attaque, pas de menacer concrètement leur vie. « Evan ! » cria-t-elle inutilement en distinguant le corps blanchâtre et décrépie d’un inferi. Un inferi ! Son cerveau visualisa aussitôt une page de son grimoire de DFCM de cinquième année et elle sut toute suite que faire. « Experlliarmus »  lança-t-elle afin de séparer créature et victime, puis, après avoir fait un pas en avant, « Incendio » dit-elle avec force. Le maléfice frappa le mort-vivant directement entre ses deux yeux vitreux et creux. Wilda regarda le feu jaillir de sa baguette et le cadavre s’embraser en levant les sourcils bien haut, surprise par sa propre vivacité d’esprit et de réaction, peut-être devrait-elle aller porter son cv au club secret qui combattait Voldemort. « UN INFERI! MAIS ILS SONT SÉRIEUX? C’EST DE LA MAGIE NOIRE ! » ragea-t-elle, hors d’elle-même. Non seulement il s’agissait d’une violation flagrante aux lois magiques, mais elle avait également eu si peur qu’il blesse Evan, ou pire encore… les inferis étaient créés par des mages noirs lesquels n’étaient pas reconnus pour être animés de bonnes intentions et les corps qu’ils réanimaient abhorrait des comportements violents et sanguinaires, soit complètement inacceptable pour une telle attraction ! « JE TE PROMETS QU’À LA SECONDE OÙ ON MET LE PIED HORS DE CETTE CABANE DE MALHEUR JE PORTE PLAINTE AU MINIS…»

1-2 : Ses cris de colère l’empêchaient d’entendre le bourdonnement caractéristique du Billywig, quasi-invisible aux yeux des sorciers, et le vil moustique lui enfonça son dard à la base du cou. Vivement, la poursuiveuse claqua sa main à l’endroit d’où la douleur provenait – sans parvenir à tuer l’insecte –  ses yeux s’arrondirent de panique et chercha ceux d’Evan, appelant à l’aide. Rapidement, les effets de la piqure se firent sentir et Wilda la pièce se mis à tourner, décontenancer, la brunette fit un pas vers son ex, mais perdu pieds. Cependant, son corps de rencontra pas la brique tel qu’il en résulte habituellement d’une chute : la jeune femme lévitait doucement à un mètre du sol. Les  effets secondaires d’une piqure de Billywig ne sont pas de longue durée, du moins pour ce qui en est de la lévitation. Les tournis prenaient plus longtemps à s’estomper.

3-4 : Un cri d’épouvante – à vous glacer le sang – la stoppa net dans sa lancé, quelqu’un était en danger ! Sans y pensé une seconde de plus, Wilda s’empara de la main d’Evan, alors qu’il se relevait à peine, et l’entraina vers la porte d’où semblait provenir le cri. « Quelqu’un est en danger » affirma-t-elle d’un ton pressant, aussi impulsive qu’une rouge et or. À aucun moment la sorcière a-t-elle pensé qu’il pouvait s’agir d’un piège…

5-6 : Quatre lutins de Cornouailles apparaissent et la bouscule jusqu’à ce qu’elle se fracasse contre Evan, qui venait à peine de se relever, puis, aidé d’une dizaine d’autres créatures malignes, les en-saucissonnent à l’aide d’une vieille corde moisie. Évidemment, avant de les abandonnés à leur sort, les montres bleus les poussent en ricanant pour que nos deux tourtereaux se fracassent contre la parquet craquant. « Aïe ! » s’exclama-t-elle, compressée sous le corps musclé d’Evan et un peu étourdie par son parfum enivrant…Wilda avait mainte fois rêvé de se retrouver à nouveau sous le corps de cet homme, mais peut-être aurait-elle dû faire preuve d’un peu plus de précision dans ses souhaits.

______________________________

SINGLE & READY TO MINGLE This year, is my year. Bring them all bludgers

WILDA GRIFFITHS


Dernière édition par Wilda Griffiths le Ven 26 Juil 2019 - 3:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 5968
| SANG : Hasardeuse


Vraiment, ici et maintenant ?! - Wilda Empty
MessageSujet: Re: Vraiment, ici et maintenant ?! - Wilda Vraiment, ici et maintenant ?! - Wilda EmptyVen 26 Juil 2019 - 3:05

Le membre 'Wilda Griffiths' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 5
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Vraiment, ici et maintenant ?! - Wilda Empty
MessageSujet: Re: Vraiment, ici et maintenant ?! - Wilda Vraiment, ici et maintenant ?! - Wilda Empty

Revenir en haut Aller en bas

Vraiment, ici et maintenant ?! - Wilda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Jeux vraiment trop drole!!!
» SOPA, PIPA? A la poubelle: maintenant ils ont ACTA!
» Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb]
» Haunui Shuraba
» Dirty little secrets ϟ Athena & Louise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les sujets de l'été
-