GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt

Partagez

Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 123
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | chrysalis.
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS EmptyVen 16 Aoû 2019 - 23:08

Shannon et Octavius vivaient ce que l'on peut appeler en langage courant "une colocation difficile". A dire vrai, s'ils ne le montraient pas forcément, les deux jeunes hommes avaient parfois du mal à se supporter. En tout cas, c'était ce que pensait le plus irlandais des deux, c'est-à-dire Shannon. Le jeune homme n'en pouvait plus des monologues interminables du britannique, alors pour le faire taire, ce soir, ils sortaient dans le Paris sorcier. C'était toujours agréable d'aller boire un verre dans Paris. Surtout que ce soir - il ne l'avait pas dit à Octavius BIEN ENTENDU - il comptait bien rencontrer une de ses amies sorcières qui devait lui fournir quelques petits ingrédients pour potionniste avancés qui ne se trouvaient pas dans toutes les rues commerçantes. De ce fait, Shannon était prêt à partir très tôt. S'il n'était pas riche, ses poches n'étaient pas vides ce soir, parce qu'il allait devoir payer pour la poudre de corne d'éruptif albinos.
A vingt deux heures vingt, Clara se montra enfin, en collant de bises sur les joues de Shannon pour poser sur le comptoir ce qu'il devait acheter :

-Et voilà, mon petit pinçon ! s'exclama-t-elle en souriant de toutes ses dents alignées parfaitement, tu m'offres un verre et tu me paies, j'espère ?

Elle continuait de sourire mais attendait patiemment ce qu'elle avait demandé. Clara était une très jolie jeune femme de vingt trois années, aux dents blanches bien alignées, les cheveux châtains clairs et les joues parsemées de tâches de rousseurs qui dénotaient des origines similaires à celles de son client du jour. Cette espèce de brasserie sorcière était en réalité une plaque tournante du trafic au marché noir sorcier - en tout cas, pour qui était bien informé - et bien entendu, Shannon y avait non seulement ses connaissances, mais aussi ses habitudes. Le jeune homme commanda un rhum au tenancier, car il connaissait bien la jeune femme, lorsqu'elle demanda :

-Boucle d'or t'accompagne ?

L'irlandais s'esclaffa sans répondre et sorti de sa poche sept gallions, et trois mornilles qu'il tendit à la sorcière. Elle regarda attentivement les pièces comme si elles étaient fausses avant de les ranger dans sa poche, en repoussant les deux flacons remplis d'une poudre écarlate vers son client :

-Qualité supérieure, juste pour toi !

-Tu es trop aimable répondit-il gentiment en envoyant un pouce vers Octavius pour le présenter : Je te présente Octa...

Shannon n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'une fumée dense s'élevait déjà autour d'eux. Clara jura avant d'ébouriffer les cheveux de Shannon tout en s'écriant :

-Tire toi, ce sont les keufs !

Elle transplana dans la seconde qui suivie, mais elle fut chanceuse car Octavius et Shannon n'eurent pas cette chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur Martens



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 376
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( .sparkle )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Re: Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS EmptySam 17 Aoû 2019 - 1:06


Carte postale de prison

Octavius était suspicieux. Il commençait à assez bien connaître Shannon pour s'en méfier. C'est que les idées de l'irlandais rayonnaient rarement par leur bon sens. Quand il lui avait proposé de sortir ce soir en refusant de dire où précisément, le blond s'était tout de suite dit qu'il y avait véracrasse sous roche. Cela n'annonçait rien de bon. Mais il n'avait pas voulu paraître rude et avait accepté cette sortie avec le sourire car il voulait préserver un semblant de bonne entente entre eux pour les quelques jours qu'il leur restait ensemble. Il devait se montrer coopératif.
Octavius n'était pas d'une nature contrariante ni particulièrement rabat-joie. Au contraire, il était très conciliant et essayait toujours de faire régner une bonne ambiance sans prise de tête ni conflit — des choses qu'il avait en horreur. Mais Shannon. Shannon avait le don de mettre à mal cette volonté. Il irritait Octavius avait une facilité fascinante, lui qui était usuellement très patient.

En arrivant dans cette brasserie, Octavius se sentit instantanément mal à l'aise. Il trouvait que de mauvaises ondes se dégageaient de ce lieu. Suivant Shannon, il restait les bras croisés en regardant autour de lui. Il avait un mauvais pressentiment. Quand ils arrivèrent au comptoir, Shannon s'adressa à la barmaid en français. L'anglais écoutait d'une oreille distraite leur conversation sans pour autant comprendre l'intégralité des mots prononcés. Il détacha son regard du reste de l'établissement et se tourna vers Shannon. Il lui chuchota : « On ne devrait pas rester ici très longtemps. J'ai un mauvais pressentiment. ». Il posa alors ses yeux bleus sur la barmaid qui s'adressait indirectement à lui. Cela fit rire l'irlandais. Boucle d'or n'eut aucune réaction notable si ce ne fut qu'un sourire poli. A la place, il observait l'échange intriguant qu'effectuait la barmaid et Shannon.
Quelque chose lui disait que tout ça n'était pas très légal.
Ce fut soudain que l'échange fut interrompu qu'une fumée opaque et dense envahit l'établissement. Damn ! IL LE SAVAIT ! Tous les sorciers eurent le temps de s'éclipser en transplanant. Octavius saisit Shannon par la manche.
« On doit partir ! »
Hélas, on ne leur laissa pas cette chance....

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Dernière édition par Octavius Martens le Lun 2 Sep 2019 - 21:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alois de Toulouse-Lautrec



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 20
| AVATARS / CRÉDITS : Fabrice Luchini
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un champ de bataille
| PATRONUS : Élan
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Re: Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS EmptySam 24 Aoû 2019 - 18:00

Cela faisait plusieurs semaines qu'Alois pistait ce réseau bien établi dans la capitale française qui touchait plus ou moins à toutes les choses illégales dans le monde magique : objets magiques sabotés, substances illicites, etc... Même si officiellement, Alois était encore un Auror rattaché au Congrès Magique International, ses missions étaient aussi tournées vers la lutte contre le trafic de toutes sortes qui lui ne connaissait pas de frontières. Peu à peu, les pistes ténues par lesquelles il avait commencé s'étaient précisées et il touchait ce soir-là au but. Mais c'était précisément l'étape de l'opération qui nécessitait le plus de doigté et de précision. Il ne pouvait se charger de tout tout seul et il avait donc demandé un détachement de trois hommes de la Police Magique au Ministère. Cela lui avait été évidemment accordé. Ne restait plus qu'à trouver le lieu où se retrouvait le plus souvent ces petites frappes du marché noir et surtout l'individu que recherchait Alois. Tout indiquait qu'il serait là ce soir car les informateurs à la patte bien graissée mentaient rarement, ne voulant pas se priver de futurs pots-de-vin.
Depuis l'extérieur, l'établissement n'était pas particulièrement insalubre et Alois pensait y trouver un certain confort. Il avait revêtu un simple manteau gris par-dessus son costume gris lui-aussi. Il n'avait clairement pas l'air d'un jeune homme des années 1970 mais après tout, son âge associé à un pantalon pattes d'éléphant et un polo rose auraient été encore plus suspect. Là, il ne ressemblait à rien de plus qu'un petit fonctionnaire local venant passer une bonne soirée avant de rejoindre l'atmosphère étouffante du foyer. Il ordonna à ses hommes de rentrer dans l'établissement avec au moins dix minutes d'écart chacun, toujours dans un objectif de discrétion. Puis, il poussa la porte de la brasserie.

Une atmosphère douce mais enfumée régnait dans la pièce. Ici, tout le monde parlait fort, s'esclaffait, dans une insouciance qu'Alois ne supportait pas. Décidément, les débits de boissons était le repère de la lie de l'humanité. Mais il fallait surmonter le dégoût et accomplir sa mission. Il s'installa donc seul à une table et commanda une pinte de bière. La serveuse, une jeune fille blonde tout-à-fait charmante, lui apporta finalement sa commande avec un sourire commercial avant de retourner vers le comptoir. Tout en faisant semblant d'ouvrir un journal afin de s'occuper, Alois commença à observer les individus qui se trouvaient là. Ils étaient tous suspects bien entendu, mais il était venu pour quelqu'un de bien précis. Et il saurait comment le reconnaître. Du moins l'espérait-t'il. Au bout d'une demi-heure, ses hommes s'attablèrent ensemble en faisant mine d'être de vieux collègues. Mais leur talent en dissimulation était négligeable.
Quelque chose attira soudain son œil : la serveuse venait d'entamer une discussion appuyée avec deux individus accoudés au comptoir. L'un d'eux, malgré son français excellent, ne pouvait dissimuler un accent qu'un non-français n'aurait pas reconnu. Un irlandais. Un petit sourire s'étira sur le visage d'Alois. Il fit un signe à ses hommes qui se placèrent devant chaque porte.
L'Auror s'avança vers les trois comparses alors que la jeune femme posait d'étranges flacons sur le comptoir. En le voyant, elle prononça quelques mots et transplana. Tous les clients firent de même exceptés les deux retardataires. Dégainant sa baguette, Alois lança un sort d'entrave au transplanage sur la pièce. Gardant sa baguette pointée sur les deux hommes et appuyé des trois agents de la Police Magique, Alois prit une voix calme mais froide et menaçante.

- Mr. Shannon Aodh Cormac O'Mahony je présume... Et qui est votre jeune acolyte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 123
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | chrysalis.
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Re: Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS EmptyMar 27 Aoû 2019 - 13:55

Shannon, tout focalisé qu'il était sur le sourire angélique de Clara, ne remarqua malheureusement pas la présence d'hommes étranges dans le petit bar. En fait, elle ne sembla réaliser qu'au dernier moment également ce qui se passait. Prenant son argent entre ses doigts fins, la jolie sorcière transplana en même temps qu'elle le prévenait de fuir... Ce qu'il ne pu faire lorsqu'il voulu transplaner en agrippant Octavius par le bras, l'autre main sur les fioles que la française lui avait livré. Le sortilège anti-transplanage était efficace, et mis à part eux, trois autres sorciers se retrouvaient bloqués dans ce haut lieu de contrebande. L'irlandais fut à deux doigts de prendre sa baguette pour tenter sa chance par la force, mais au final, qu'était-ce un peu d'argent contre la liberté ? Pour son achat au marché noir, il aurait une amende, tout au plus...  Est-ce que cela valait le coup d'engager un duel directement, avec Petit Prince à côté en plus de cela ? Sans doute pas. Il lâcha le bras du britannique pour lever les mains au ciel d'un air somme toute très innocent. Hélas, le jeune homme portait sur son visage une culpabilité naturelle qui ne pouvait l'aider à passer inaperçu.

Oh ! Lui... s'écria Shannon en tournant un regard vers Octavius, un mec badaud qui me suit partout, un peu chelou, si vous voyez ce que je veux dire.

La loyauté de Shannon pour son partenaire de l'Ordre du Phénix s'était évaporée à la vitesse de l'éclair et lui envoya un sourire malicieux. De toute manière, ils n'allaient jamais mordre à l'hameçon. Ce qui se profilait ressemblait à une joyeuse arrestation. Une de plus, une de moins...

Ma baguette est dans ma manche hein précisa l'irlandais avec ironie en tendant son bras pour que le policier de la brigade magique s'en saisisse au lieu de le menacer comme un idiot.

Il reposa ses yeux sombres sur l'investigateur de ce coup de filet de contrebande, sans rien ajouter de plus. La vérité, c'était que Shannon était fauché comme les blés. Sauf pour acheter des ingrédients de potion rare hum... Personne n'avait besoin d'être au courant.

Alors qu'est-ce qui vous amène ici ? L'air est un peu étouffant pour décompresser après une journée de taf !

Il venait de s'adresser au chef de la police en lui lançant un sourire joyeux. En réalité, l'irlandais se demandait comment leur échapper discrètement... Sans emmener Octave avec lui. A la guerre comme à la guerre, chacun pour soit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur Martens



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 376
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( .sparkle )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Re: Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS EmptyLun 2 Sep 2019 - 22:16


Carte postale de prison

Shannon avait saisi son bras pour transplaner mais ils ne purent rien faire. Ils étaient cernés. Octavius avait envie de jurer dans toutes les langues qu'il connaissait et en allemand. Il lança un regard excédé vers son acolyte que reconnaissait l'homme qui semblait être à l'origine de cette arrestation. Il haïssait Shannon à ce moment précis. Quand le français demandait qui il était, il s'apprêta à répondre quand l'irlandais le devança en feintant l'innocence. Ce troll essayait-il de le faire passer pour un illuminé ?
C'était à en marcher sur la tête !
Octavius ne put retenir un soupir mêlé à un léger sourire excédé.
Tu parles d'une loyauté !
Il restait silencieux en écoutant Shannon parler aux hommes en face d'eux. C'était un moment très gênant.
« Tu t'enfonces. Arrête ça. » finit-il tout de même par faire remarquer en anglais.
Il évitait tout mouvement brusque ou qui pourrait entraîner de quelconques réactions auprès du groupe de français. Il tourna son regard vers l'apparent leader du groupe. C'était qu'il fallait sauver leur peau. Octavius se serait très bien passé d'un petit séjour en prison à cause de l'autre imbécile qui faisait n'importe quoi. Il chercha ses mots en français. Il ne maîtrisait pas tout à fait la langue.
« Pourquoi vous arrêtez mon ami ? » demanda-t-il avec un accent anglais très prononcé.
Il ne comptait pas révéler son nom comme ça, bien qu'il estimait ne rien avoir à se reprocher. M'enfin, cela n'avait pas semblé toujours être l'avis des forces de l'ordre et de la justice. Il n'en revenait toujours pas qu'on ai bafoué son droit de protester alors qu'on laissait des tueurs et des voleurs se balader en pleine nature en toute impunité. Si ça, ce n'était pas de l'injustice !
« Il ne fait rien de bien. » essaya-t-il de le défendre. « Euhm mal je veux dire ! »
Ce lapsus révélateur. Puis ce mensonge éhonté. Shannon faisait TOUT de travers. Octavius pouvait raconter pleins d'anecdotes ! Mais il ne le faisait pas pour le bon déroulement de la mission dont on les avait chargé. De plus, il était ridiculement trop loyal pour dénoncer son partenaire.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alois de Toulouse-Lautrec



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 20
| AVATARS / CRÉDITS : Fabrice Luchini
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un champ de bataille
| PATRONUS : Élan
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Re: Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS EmptyMar 3 Sep 2019 - 15:53

Alois fût passablement irrité par le flegme et le manque de respect dont témoignait l'irlandais... Mais les balbutiements en français très approximatif de son mystérieux partenaire ne le calmèrent pas, loin de là. Il était venu pour Shannon, mais quiconque défendait un personnage tel que lui était un suspect dans l'esprit de l'Auror. Après avoir travaillé pour le Congrès Magique International à chasser la Magie Noire partout dans le monde, il se sentait presque vexé de devoir se charger d'un cas de trafic de substances et paraîtrait-il de balais. Mais le devoir était le devoir et les réponses vagues et dédaigneuses de l'irlandais venait de redoubler sa détermination à coffrer ces petits plaisantins pour quelque temps au moins. Mais il était patient. Les gens ne parlaient pas beaucoup lorsqu'ils étaient au cachot sans manger durant plusieurs jours. Il répondit donc aux fausses interrogations des deux amis par un simple sourire qui paraissait quelque peu malfaisant. D'un mouvement léger de baguette, il attira à lui celle qui se trouvait dans la manche de Shannon puis l'un de ses hommes s'approcha de son compagnon dans le même but. Alois espérait qu'il ne se rebifferait pas mais savait-on jamais...
Il fit finalement le tour du comptoir à pas lents, faisant fouiller son regard sur chaque parcelle de l'arrière du comptoir à la recherche d'un moyen de se débarrasser en même temps des gérants de ce lieu mal famé. Il ne trouva rien mais il reviendrait sûrement un jour avec plus de temps devant lui. Il s'approcha des petits robinets à boisson, attrapa une chope propre, la remplit doucement et nettoya la mousse qui débordait du verre avec un petit bâtonnet prévu pour l'occasion. Restant debout, s'appuyant sur le bar, la baguette rangée dans sa poche, l'Auror se mit à observer ses deux interlocuteurs d'un regard intense, sans cligner des yeux. Il fallait qu'ils sachent qu'ils n'étaient pas en sécurité ici, leur faire sentir les dangers qu'ils couraient à maintenir cette attitude de rebelles face à une police étrangère. Dans un anglais irréprochable issu de ses longues années à l'internationale, Alois s'adressa au jeune homme qui accompagnait Shannon.

- Vous semblez plus prudent que votre compagnon ici présent, même si votre défense est assez risible... Vous savez fort bien pour quelle raison j'arrête votre... ami. Et pour quelle raison je vous arrête aussi.

Il détourna ensuite le regard vers l'irlandais et eût un nouveau sourire.

- Et bien, M. O'Mahony, le trafic dans le pays de Sa Majesté ne vous suffit plus ? Pourquoi a-t'il fallût que vous veniez prendre tellement de risques ici, en France... Je ne pense pas que vous ayez les permis nécessaires afin d'acheter et d'acquérir de telles substances.

Pendant qu'il parlait, un de ses hommes était lui aussi passé derrière le comptoir afin de déposer sur le comptoir devant son supérieur un épais dossier marqué du sceau du Congrès Magique International et portant la mention suivante en grosses lettres dactylographiées :

AFFAIRE DES BALAIS SABOTES
Bureau International de Londres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Mahony



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 123
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | chrysalis.
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Re: Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS EmptyJeu 5 Sep 2019 - 11:47

Shannon s'était toujours définit comme apatride. Irlandais sur le passeport, mais non pas irlandais de mœurs, ou de cœur. Il avait bien peu été dans son pays et l'accent qu'il avait n'était pas forcément irlandais. En fait, son accent ne voulait rien dire, il cristallisait à lui seul tous les problèmes que le jeune homme avait rencontré dans son enfance. Une instabilité, un besoin de liberté et d'indépendance couplé à la découverte du monde et de ses habitants. Rencontrer, cependant, des habitants français travaillant pour la police, Shannon s'en serait passé. Malgré tout, la France était un pays qu'il aimait et où il avait souvent été. Son français était parfait bien que son accent fut étrange, comme dans toutes les langues qu'il avait le bonheur de parler. Parler, c'était quelque chose qu'il faisait toujours et pas forcément à bon escient. La preuve, il se moquait ouvertement d'Octavius en le faisant passer pour un limité d'esprit. Il fallait dire qu'avec son visage d'ange et son sourire d'illuminé, Shannon ne forçait pas trop pour le faire passer pour ce qu'il n'était pas. Et il le faisait sans vergogne car la honte n'était pas quelque chose qu'il connaissait.
Après s'être délesté de sa baguette et avoir jeté un sourire malicieux à Octavius, il se concentra à nouveau sur le roquet de police qui devait faire trente fois son âge - vieillard ! - et allait l'ouvrir lorsque le britannique lui coupa l'herbe sous le pied. Ah vraiment ? Il voulait vraiment essayer de plaider leur cause auprès de la police alors qu'il ne savait même pas ce que l'irlandais était venu chercher ? Était-il fou ? Sans doute. Le lapsus qu'il lâcha le fit soupirer comme un buffle en colère et il retint une insulte de franchir ses lèvres. Un regard mauvais pour l'anthropomage devrait suffire à le faire taire, non ?

Bah allez-y, embarquez nous ! grommela Shannon de mauvaise humeur maintenant. Vous attendez quoi ? La flotte ?

Avec toute la délicatesse dont savait faire preuve cet homme au sang bouillonnant, Shannon s'était adressé au flic.

Il sait pas grand chose le pauvre. J'lui ai dit "On sort ce soir", et il m'a suivit.

Ce n'était pas faux, en soit. C'était même la vérité. En fait, Shannon avait l'impression que si Octavius était embarqué avec lui : 1) il lui en voudrait à jamais, et il ne se sentait pas prêt à recevoir le regard condescendant de Boucle d'or et 2) ça lui serait plus difficile de se carapater de prison avec lui, donc il serait obligé de le laisser à son triste sort... Le policier l'accusait tranquillement des pires maux de la terre - et il avait raison - alors qu'on lui mettait presque un dossier sous le nez, au comptoir. Ah. Des balais sabotés. Oui, il était  peut-être au courant. Surtout en tant qu'arbitre de Quidditch.

Allons allons, vous en faîtes des tonnes. Ca casse pas trois pattes à un mammouth ce que vous avez dans ce dossier fit-il la conversation en s'en saisissant pour le feuilleter comme s'il s'agissait du dernier roman de gare de Larc Mévi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur Martens



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 376
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( .sparkle )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Re: Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS EmptyMar 10 Sep 2019 - 13:41


Carte postale de prison


Octavius n'était même pas surpris de cette arrestation. Non pas qu'il s'y attendait. Mais avec Shannon à ses côtés, elle était parfaitement logique et sensée. Il la comprenait et de fait l'acceptait. Quand deux hommes français s'approchèrent de lui pour lui prendre sa baguette, il la leur donna alors avec une docilité qui pouvait paraître ahurissante. Il n'aurait pas voulu faire quoi que ce soit qui aurait mené à penser au vieil homme qu'il était nuisible.
« Vous n'êtes pas sensé ne pas boire au travail ? » demanda-t-il en français — la formulation était étonnamment correcte — en fronçant légèrement les sourcils en voyant que l'homme se payait une chope de bière TRANQUILLE. Faute professionnelle quand tu nous tiens !
Néanmoins, ça ne l'empêcha pas de se dépatouiller pour essayer d'argumenter pour voir s'il n'y avait pas moyen qu'il soit conciliant. Tout prétexte était bon à l'anthropomage pour ce genre de choses.
Malheureusement, a barrière de la langue constituait un obstacle de taille pour Octavius qui ne maîtrisait pas vraiment le français. Alors qu'il aurait pu argumenter dix bonnes minutes non stop pour essayer de sauver leurs fesses dans la langue de Shakespeare, il était réduit à devoir tenir des propos des plus simplets. Et cela avait le mauvais effet de corroborer l'image que Shannon semblait vouloir donner de lui : celle d'un simple d'esprit.
La façon dont Monsieur de Toulouse-Lautrec qualifia son argumentation lui déplut assez fortement. Bien sûr que sa défense était risible ! Shannon portait la culpabilité sur son visage. Comment voulez-vous défendre ce qui n'est pas défendable ? Impossible ! Et en plus dans une langue qu'il ne maîtrisait pas. Octavius était un sorcier, pas un faiseur de miracle.

Etonnamment, Shannon sembla essayer de lui sauver la mise, pour éviter qu'il ne soit embarqué avec lui. Cela ne lui ressemblait pas. Il y avait sûrement un cognard dans le pâté mais il acquiesça quand même aux dires de son acolyte.
« J'avais demandé mais tu ne m'as jamais répondu. » précisa-t-il d'avantage en s'adressant à Shannon qu'à l'officier de police.
Ce fut ce moment là que choisit ce dernier pour sortir un dossier qui avait tout l'air d'un dossier d'une affaire judiciaire en énonçant ce qui était reproché à l'irlandais. Octavius, furieux de ce qu'il venait d'apprendre, lança un regard extrêmement lourd de reproche au coupable qui, en plus, agissait avec tellement de condescendance.
« T'es sérieux ? Tu te rends compte qu'en faisant ça, tu finances des activités criminelles qui sont une menace pour les droits humains et l'environnement ? Le trafic de drogues magiques interdites par la Convention Magique Internationale reconnue pour le risque qu'elles font encourir au monde magique, l'esclavage, le braconnage d'éruptifs, les actes de magie noire, la destructions de lieux préservés et j'en passe ! » réprimanda sévèrement Octavius sans aucune retenue face au français.
Hein ? Sa volonté d'éviter à Shannon la prison pour le bon déroulement de la mission ? Oh, elle s'était envolée.
« Tu as un pois chiche à la place du cerveau, c'est pas possible ! »
Les engueulades d'Octavius valaient toutes les peines du monde. Il parlait comme si lui n'avait absolument rien à se reprocher. Ce qui était vrai. Il ne se reprochait rien (à un détail près). Par contre, les autres pouvaient lui reprocher des choses. Et Shannon le savait très bien.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS Empty
MessageSujet: Re: Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS Empty

Revenir en haut Aller en bas

Carte postale de prison | ALOIS, OCTAVIUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le futur choisit Carte Bleue Visa - Prenez votre futur en main [Wesley]
» Alcatraz, prison d'État
» WOW NHL 13 Ultimate team : QUELLE CARTE !!!!!!!!!!
» Carte de Phoebe L. Oxburry
» Carte de la Terre du Milieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres-