GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt

Partagez

Cours, Bébé, Dodo... et si on changeait pour une fois ? – Moran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Gardenia E. Powell



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 766
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Bett Rickards ღ Bazzart
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Berger Australien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Cours, Bébé, Dodo... et si on changeait pour une fois ? – Moran Empty
MessageSujet: Cours, Bébé, Dodo... et si on changeait pour une fois ? – Moran Cours, Bébé, Dodo... et si on changeait pour une fois ? – Moran EmptyLun 9 Sep 2019 - 21:41

La vie n'était pas douce, ni apaisante. Elle était fugace et épuisante depuis l'arrivée d'Aedhan qui malgré ses quatre mois avait déjà bien commencé à prendre le caractère bien trempé de chacun de ses deux parents. Moran avait repris les cours une semaine auparavant et elle essayait de lui soulager la tâche le plus possible, pendant qu'elle pouvait étudier à la maison lors des multiples siestes du petit garçon bien trop vaillant pour son âge. La fatigue commençait à se faire sentir depuis leurs vacances en Grèce au mois de juillet, et elle commençait à comprendre le terme de "retour sur investissement" qu'employait souvent sa mère lorsqu'elle était plus jeune. Le temps passait parfois vite, parfois trop lentement et lorsque le soir arrivait, Aedhan couché, elle n'attendait plus qu'avec impatience que son meilleur ami rentre de son job au bar pour pouvoir manger à ses côtés. Malheureusement, il lui arrivait bien trop souvent de s'endormir dans le canapé ou dans le working-chair à côté de leur fils en laissant le repas sur la table du salon. Elle avait la regrettable impression de ne plus voir l'ami qui partageait maintenant sa vie.
Alors pour une fois, elle avait décidé de changer les habitudes du petit strangulot qui leur servait de fils pour pouvoir faire une sieste avec lui dans la journée et pouvoir passer du temps avec Moran, sans qu'ils n'aient besoin, ni l'un ni l'autre, de se lever à chaque instant pour s'occuper de celui-ci. Moins fatiguée qu'au quotidien, elle s'affairait à préparer un repas qui convenait à l'occasion, qui leur laissait une soirée pour redevenir deux jeunes étudiants normaux. Elle ferma la cuisine d'un coup de baguette, en ayant préalablement posé un mot à l'intention de l'étudiant sur le dos de la porte de la pièce. « Beau jeune homme, vous êtes invité à aller prendre une bonne douche pour vous détendre et à me rejoindre à la cuisine ensuite... Il est temps de revenir de jeunes adolescents ignorants !— G. E. P. » avait-elle griffonné avant d'attendre impatiente que le jeune homme arrive.
La table avait été mise pour l'occasion, elle avait mis quelques pétales de fleurs par-ci, par-là et avait cuisiné le repas préféré de son ami d'enfance. Elle espérait sincèrement qu'il apprécie l'intention, il était venu le temps pour elle de se comporter comme ce qu'elle devait être et de tenter de prendre soin de Moran. Elle était épuisée, mais certainement moins que lui, il méritait qu'on lui accorde du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moran J. Powell



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1240
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | lux aeterna.
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, ivre mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Cours, Bébé, Dodo... et si on changeait pour une fois ? – Moran Empty
MessageSujet: Re: Cours, Bébé, Dodo... et si on changeait pour une fois ? – Moran Cours, Bébé, Dodo... et si on changeait pour une fois ? – Moran EmptyMar 17 Sep 2019 - 22:07

Les journées semblaient se suivre pour se ressembler encore plus. Les pleurs d'Aedhan étaient toujours les mêmes, cadencés à un rythme affolant pour qui se levait tôt pour travailler toute la journée. Moran regrettait fréquemment ce temps libre dont il n'avait que peu profité. Il avait dû mettre entre parenthèses sa présence dans l'équipe des Salamandres de Soho pour se concentrer sur ses études, sur son travail au pub, et sur ses apparitions à la radio des sorciers pour quelques chroniques politiques. Le jeune homme vivait d'habitudes et non plus de changements. Les vacances qu'ils s'étaient octroyés avec Gardenia étaient bien loin dans son esprit, il n'y pensait plus, il n'y rêvait plus, et se contentait de son habituel soupir en rentrant ce soir-là à 23h45 de son service dans un pub moldu. Il balança les clés sur la table comme un patriarche blasé de cinquante ans, et ne fit pas attention, de prime abord au mot de son épouse qu'elle avait griffonné pour lui. En fait, il s'était échoué dans le canapé, et il était à deux doigts de s'endormir-là, sans avoir rien avalé depuis plus de douze heures lorsqu'il entendit du bruit dans la cuisine. C'est uniquement à ce moment-là, lorsqu'il se leva, qu'il vit l'écriture penchée de Gardenia sur un morceau de papier. Une douche ? Devait-il prendre une douche ? Moran n'en avait pas franchement envie, mais pourquoi pas. Si ça pouvait lui faire plaisir.

En fait, c'était très clairement une idée de génie. Le jeune homme ne réalisa qu'il était tendu que lorsque l'eau bouillante lui tomba dessus pour faire rougir sa peau comme une crevette d'Écosse. Malgré tout, il ne traîna pas. L'ancien Serpentard était réputé pour avoir une curiosité maladive qui lui avait presque valu d'être envoyé chez les Serdaigles. Et il se demandait bien ce que mijotait sa femme. Aussi se dépêcha-t-il pour lancer d'un ton guilleret mais fatigué à son attention : « Si t'as les papiers du divorce, je t'assure que t'as pas choisi la bonne soirée » fit-il tout en ouvrant la porte de la cuisine en face de laquelle il s'était tenu quelques minutes, « je ne signerai rien sans avoir bu ». Sa résolution de ne plus boire ? Elle s'effritait un peu plus à chaque fois qu'il servait un scotch à quelqu'un, mais il tenait bon. Pour l'instant. Cela dit, ce n'était pas pour cela que sa femme l'avait fait venir. La cuisine était décorée, la table était mise. Moran n'était pas un garçon qui pensait que la place des femmes était derrière les fourneaux, pourtant il se félicita de l'idée qu'avait eu Gardenia lorsqu'il senti de l'odeur de la nourriture. Et elle était là aussi, comme si elle l'attendait depuis des heures. Hébété, il ne pu que lui dire : « Tu n'avais pas à m'attendre, tu sais ». L'écossais fit quelques pas timides dans la pièce pour s'approcher de la table et poser sa main sur celle de son épouse : « Mais ça me touche, vraiment ».


(504)

______________________________
I leatsa m'anam gus an criochmaich ar saoghal. Is tu fuil o' mo chuislean, is tu cnaimh de mo chnaimh.
   ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cours, Bébé, Dodo... et si on changeait pour une fois ? – Moran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» 1er cours de 3é année : L'introduction à la matière [Close]
» Un cours d'Initiation au Quidditch pour toutes les années ?
» Inscription au cours d'Etude des Moldus
» Tyler Gin [en cours]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres :: 
Les lieux d'habitations
 :: 
L'appart' des Powell
-