GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
-53%
Le deal à ne pas rater :
GACHI Batterie Externe 26800mAh
24.94 € 52.99 €
Voir le deal

Partagez

Once upon a time... Laura Greyss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Laura Greyss

Laura Greyss


SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 31
| AVATARS / CRÉDITS : Jennifer Lawrence / avengedinchains
| SANG : Sang-Mêlée


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Once upon a time... Laura Greyss Empty
MessageSujet: Once upon a time... Laura Greyss Once upon a time... Laura Greyss EmptyMar 29 Oct 2019 - 21:09

A star is born... Laura Greyss

28 février, minuit 12 et je suis déjà en train d’hurler à plein poumons dans la salle d’accouchement de l’hôpital mère-enfant de Lyon. Une des sages-femmes qui s’occupent de ma mère ce jour-là me nettoie rapidement, m’habille et me dépose contre la peau bouillante de Marie Greyss, exténuée de l’épreuve qu’elle vient d’endurer, seule dans cette chambre froide et hostile. A ce moment-là, je ne pouvais pas me douter et je n’avais pas conscience que c’était la première et dernière fois que j’étais blottie contre la peau de ma mère. A peine quelques minutes plus tard, Marie m’avait déjà déposée dans le couffin à côté de son lit.

Les premiers souvenirs que j’ai de mon enfance remontent à beaucoup plus tôt que ce que je l’aurais souhaité. Lorsque l’on est bambins, nous nous créons bel et bien des souvenirs mais qui ne sont pas durables dans le temps car notre cerveau n’est pas encore assez développé pour avoir la capacité de garder des informations sur une longue période. Rares sont les personnes qui possèdent des souvenirs avant leurs 5 ans. J’étais de ceux-ci et j’aurais pu m’en trouver chanceuse. Malheureusement, les souvenirs que j’ai conservés ont pour une enfant de 3 ou 4 ans été des traumatismes ancrés à jamais dans mon cerveau pourtant inachevé.

Pour faire bref, je n’étais en aucun cas une enfant désirée ou prévue au programme de la vie de Marie Greyss, 40 ans au moment de l’accouchement. L’avortement étant encore interdit au moment de ma naissance, ma mère à fait le choix de ne pas tenter un avortement maison à coup de ceintre dans l’utérus pour décrocher le petit être que j’étais, grandissant tranquillement au chaud, à l’abris de toute agression externe. Ce fût un choix par dépit mais ce fût aussi le choix de la vie, les risques de mourir à la suite d’un avortement maison étant très élevés. Alors j’étais-là, malgré elle et malgré-moi et nous allions devoir apprendre à cohabiter ensemble pendant de longues années, du moins, c’est ce que je croyais.

Ma mère est toxico et étrangère à mes yeux. Je ne la connais presque pas plus que vous. Je n’ai jamais connu mes grands-parents ou tout autre membre de la famille. Jusqu’à mes 6 ans, je ne savais pas que j’avais un père ; je veux dire : je ne pensais pas qu’un enfant était forcément né d’un père et d’une mère et je n’avais jamais envisagé que j’avais un père quelque part sur la planète. Par choix ou simplement parce qu’elle n’en avait peut-être aucune idée, je n’ai jamais réussi à faire avouer à ma mère le nom de cet homme qui avait contribué de moitié à ma conception.

Je vous laisse imaginer le type d’enfance que j’ai eue dans ce contexte. Pourtant, je ne m’en plains pas et aujourd’hui je ne regrette pas de ne pas être née de parents bourges et bien rangés parce que je ne serais pas la Laura Greyss qui se tient devant vous. Livrée à moi-même depuis toute petite, je me suis réfugiée dans les livres. Etrange ? J’ai mis longtemps à m’intéresser à l’école et toutes ces connaissances que j’avais le potentiel d’acquérir mais cela est rapidement devenu une échappatoire pour moi. Dans ces moments-là, je ne pensais plus à ma mère allongée sur le canapé, les yeux lui sortant des orbites, s’étant vomi dessus parce que trop défoncée pour bouger jusqu’aux toilettes. Je ne pensais plus à tous ces hommes qui venaient chez moi pour coucher avec elle et se droguer. Je ne pensais plus à rien.

Le soir, lorsque j’étais de retour à la maison, je mangeais quelque chose si par miracle ma mère avait eu un moment de lucidité et avait fait quelques courses. Dans les autres cas, je ne mangeais pas et prenait de l’argent dans le porte-monnaie de ma mère pour pouvoir m’acheter un bout de pain ou une viennoiserie le lendemain matin sur le trajet de l’école. J’étais frêle, maigre et renfermée. A l’école, les élèves se moquaient de moi parce que mes habits n’étaient pas toujours très propres, que mes joues étaient creusées et mes cheveux emmêlés. Encore une fois, je me réfugiais dans les livres et malgré ma réputation, j’étais très douée à l’école.

Toute mon enfance s’est déroulée de cette manière, entre une mère absente, un père inconnu et des moqueries mais aussi des livres, beaucoup de livres et des connaissances que j’aimais développer de jour en jour. Toute mon enfance, jusqu’à mes 11 ans…

Revenir en haut Aller en bas
Laura Greyss

Laura Greyss


SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 31
| AVATARS / CRÉDITS : Jennifer Lawrence / avengedinchains
| SANG : Sang-Mêlée


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Once upon a time... Laura Greyss Empty
MessageSujet: Re: Once upon a time... Laura Greyss Once upon a time... Laura Greyss EmptyMar 29 Oct 2019 - 23:26

Next is coming
Revenir en haut Aller en bas

Once upon a time... Laura Greyss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: Ecrivez votre histoire :: 
Vos biographies
-