GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !

Partagez

Ballade en forêt │ Retenue Ginger Elly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Anonymous

Invité

Invité


Ballade en forêt │ Retenue Ginger Elly Empty
MessageSujet: Ballade en forêt │ Retenue Ginger Elly Ballade en forêt │ Retenue Ginger Elly EmptyLun 11 Nov 2019 - 11:52

Les matinées de Silvanus Brûlopot étaient un concerto d’habitudes et de routines. L’âge avait réglé le vieil homme comme un automate bien huilé, prisonnier de ces gestes quotidiens. Ce matin-là à la table des professeurs, Silvanus discutait avec Horace Slughorn et des œufs brouillés. « Oh d’ailleurs dites-moi cher ami, j’ai l’une de mes élèves à qui j’ai assigné une retenue » commença le directeur de serpentard après le restant de beurre qui traînait au coin de sa bouche, « cela m’embête de vous demander ça maintenant, mais accepteriez-vous de la prendre avec vous pour une petite heure ? Je m’en serai bien chargé moi-même, mais j’ai à faire » . D’un geste vif et précis, le professeur de soins aux créatures magiques leva sa tasse de café pour la finir d’une seule traite. Les retenues ne le dérangeaient pas. La plupart du temps, Silvanus se contentait de demander aux élèves de l’aider dans ses tâches. Si cela pouvait lui faire gagner quelques précieuses minutes sur son emploi du temps, il n’y voyait aucun inconvénient. « Bien évidemment » répondit-il après avoir posé ses couverts au centre de son assiette d’air repus et satisfait. « Dites à votre élève de me retrouver au parc du château pour dix heures » .

Dix heures sonnèrent dans l’enceinte du château et le professeur arriva au parc du château. « Bonjour Miss Elly, j’espère que vous avez prévu de bonnes chaussures, nous allons marcher aujourd’hui ». A ces mots, Silvanus se dirigea vers sa remise pour récupérer quelques affaires. Parmi elles, un sac de jute vide. « J’ai cru comprendre que vous vouliez visiter la Forêt Interdite » commença le vieil homme sur un ton proprement ironique parce qu’il savait pertinemment pourquoi la serpentard était retenue, « Estimez-vous heureuse, nous y allons. Votre directeur a besoin de quelques ingrédients qu’on trouve dans cette forêt, et j’ai moi-même quelques affaires à régler avec certaines créatures. Bref. Vous me suivez ? » . Gardant le sac en main, le professeur de soins aux créatures magiques pénétra simplement dans la forêt. Si pour certains, l’endroit revêtait une aura sombre et inquiétante, il n’en était rien pour Silvanus Brûlopot. Il connaissait l’endroit comme sa poche.
Revenir en haut Aller en bas
Ginger Elly

Ginger Elly


SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 29
| AVATARS / CRÉDITS : Summer Fontana as Hope Makaeson "vampire Diaries"
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une nuit opaque sans lumière plongeant ses yeux dans l'obscurité la plus totale.
| PATRONUS : Elle ne sait pas en faire
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ballade en forêt │ Retenue Ginger Elly Empty
MessageSujet: Re: Ballade en forêt │ Retenue Ginger Elly Ballade en forêt │ Retenue Ginger Elly EmptyDim 17 Nov 2019 - 14:22

Ballade en forêt │ Retenue Ginger Elly 1573995113-contentsaneamericanquarterhorse-size-restricted


« Bonjour Miss Elly, j’espère que vous avez prévu de bonnes chaussures, nous allons marcher aujourd’hui »

Je répondis joyeusement un bonjour, puis je regardais ma tenue, mon uniforme habituel et mes baskets. Je haussais les épaules.

« Mes habits vont en prendre un coup mais ce n'est pas grave. »

Je levais les yeux vers l'homme, assez âgé, mince mais solide sur ses jambes, quelques rides de « sagesse ». Étant en première année, je ne l'avais jamais eu en classe, mais je l'admirais déjà.

Il alla à une remise, quels trésors pouvait-elle bien cacher ? Cela attisa ma curiosité mais le :  « J’ai cru comprendre que vous vouliez visiter la Forêt Interdite » me ramena durement à la réalité.

« Je l'ai déjà fait, Monsieur, ne vous en faites pas. »

Mes yeux s'emplirent de larmes et mon regard se perdit dans le vide : « Cette forêt c'est tout ce qu'il me reste d'Elle... » Non ! Je devais me ressaisir !

Je me retournais vers lui et entre les larmes lui fis un grand sourire : «  Heureusement, vous êtes là pour la forêt ! »

J'essuyais ma bouille de première année alors qu'il disait sans scier : « Estimez-vous heureuse, nous y allons. Votre directeur a besoin de quelques ingrédients qu’on trouve dans cette forêt, et j’ai moi-même quelques affaires à régler avec certaines créatures. Bref. Vous me suivez ? »

Il portait un gros sac comme le Père Noël que m'avait conté ma grand-mère Moldue mais il était bien plus génial que celui-ci. Je sautillais derrière lui et entrais sans peine dans la forêt moi aussi.

Quelque chose me tracassait cependant, je n'osais lui dire que dix minutes de marche après.

« Dîtes... » ma voix tremblait. «  Vous avez dit «  quelques affaires à régler avec certaines créatures » mais vous n'allez pas leur faire du mal hein ? Même l'araignée géante qui est pas trop sympathique je comprends qu'elle puisse avoir faim, elle est tout au fond de la foret...elle ne voit presque pas la lumière ça doit être horrible ! »

Je fis silence quelques secondes .

«  Enfin... Elle n'a plus intérêt à vouloir manger un bébé licorne ou sinon je l'aiderai encore ! » maugréai-je le visage renfrogné.

Deux minutes passèrent encore. Je serrai mes poings de peur, pas à cause de la forêt mais à cause de ma timidité et de la demande que j'allais faire au professeur. Je pris une grande inspiration et m'exclamais : « MONSIEUR ! » Je rougis comme une tomate et balbutiai : « Pardon, je ne voulais pas crier , mais cette question me tient à cœur... » Je repris une respiration normale alors que nous avancions toujours et trouvais enfin le courage de dire d'une voix normale : «  Je sais que je suis seulement en première année... mais je voudrais aller à vos cours Monsieur...car je pense pouvoir apprendre de vous...Je...veux apprendre plein de choses sur les créatures et les aider et enseigner à mon tour comment faire ! »

Encore plus rouge, j'enchaînais : « Si je fais bien mon travail en cette retenue ce sera oui ? »

Soudain un bruit, un gémissement se fit entendre, sans plus de cérémonie je courrais vers sa source, la créature en danger me préoccupait tant que je n'avais pas pensé à prévenir le professeur.

Un cheval squelettique se tenait devant moi, il avait des ailes de chauve-souris immenses, une tête de dragon avec des crocs pointus, une de ses dents le blessait, du sang perlait sur son pelage noir si proche des os. Je ne savais pas comment l'apaiser, impossible de l'approcher, il allait trop mal. Chantonner l'aiderait peut-être, autant devant un humain je ne l'aurais pas pu par timidité, autant devant une créature pas de souci, ces êtres m'apaisaient.

Je me mis donc à lui chuchoter doucement puis plus haut :

« Twinkle, twinkle, little star,
How I wonder what you are!
Up above the world so high,
Like a diamond in the sky.
Twinkle, twinkle, little star,
How I wonder what you are! ...»

La chanson n'était pas de moi mais de Jane et sa sœur Ann Taylor compositrices en 1806. Ma grand-mère aimait les vieilles chansons Moldues.

Peu à peu le cheval magique se calma un peu et à la  fin de la berceuse il planta ses deux yeux blancs brillants au regard vide dans mes yeux azurés.

«  Ne vous inquiétez pas Cheval de nuit, le professeur peut vous aider, il en connaît plein sur les créatures magiques, le professeur ! »  murmurai-je à la créature.

Je me retournais vers le professeur : « Hein, Monsieur que vous pouvez l'aider ? »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


Ballade en forêt │ Retenue Ginger Elly Empty
MessageSujet: Re: Ballade en forêt │ Retenue Ginger Elly Ballade en forêt │ Retenue Ginger Elly EmptyDim 8 Déc 2019 - 13:39

Aaah les jeunes ! Plus le temps passait et plus Silvanus avait la désagréable impression qu’ils étaient en avance sur leur temps. Ils étaient plein de ressources, c’était sûr, mais pour le vieux professeur, tout allait beaucoup trop vite. Il avait l’habitude de vivre sa vie à toute vitesse, mais quand il s’agissait de regarder les autres avancer, c’était une toute autre histoire. « Je le sais bien que vous êtes venue ici » dit-il simplement. Entre professeurs, les nouvelles allaient vite. « Mais il va falloir cesser cette mauvaise habitude tout de suite » . L’intonation de sa voix n’avait pas changé. Ce genre de discours, il l’avait déjà fait des dizaines de fois à des dizaines d’élèves tout autant aventurier que l’était Miss Elly. A vrai dire, Brûlopot était quelque peu lassé de devoir se répéter au fil des années. C’était en soit paradoxal … Lui qui avait pour réputation de ne pas se soucier des risques qu’il encourait, voilà qu’il se mettait à faire la morale à ceux qui s’aventuraient dans la Forêt Interdite. La nature est donc pleine de contradictions. « La Forêt Interdite n’est pas un terrain de jeu Miss Elly, et quelles que soient vos raisons, je ne veux plus vous voir mettre les pieds dans cette forêt sans y être accompagnée d’un adulte compétent – j’entends par là un adulte de Poudlard, vous me comprenez ? » . Du coin de l’œil, il guetta les réactions que ses réprimandes pouvaient avoir sur la jeune femme. « Comprenez bien qu’il y a des choses ici qui sont bien plus dangereuses qu’une simple – et magnifique – acromentule. Des créatures qui feraient fuir de peur la plus énorme des araignées. Et croyez-moi ! Je suis sûr que vous ne voulez pas vous retrouver à devoir lustrer votre jambe de bois tous les matins ! » termina-t-il avec un sourire presque fier aux coins des lèvres. En fait, il se reconnaissait quelque peu dans la témérité de l’enfant, et c’était peut-être ça le problème.

Les deux individus continuèrent leur errance dans la forêt. Cela faisait plusieurs minutes que le paysage se répétait à l’infini. Des arbres, des arbres, et encore des arbres. D’immenses pins, tous identiques, parsemaient la forêt. Brûlopot accueilli la requête de la serpentard avec un sourire. « Ah, votre demande m’en vois ravi ! Avec un tel entrain pour cette discipline, nuls doutes que vous y serez douée ! » . Comme un vieux coq, l’homme bomba le torse. Il se plaisait à imaginer sa matière comme la plus populaire des options. « Mais je crains de devoir refuser. Vous devrez malheureusement attendre votre troisième année pour participer à mes cours » . A ces mots, il ne put retenir une grimace contrariée. S’il n’y avait que lui, il prendre tout homme, femme, enfant, elfe, botruc qui voudrait assister à son cours. Mais Poudlard avait un règlement, et même un homme comme Silvanus Brûlopot devait s’y plier. « Mais vous pouvez toujours m’assister dans certaines de mes tâches. Figurez-vous que j’ai toujours quelques seaux de veracrasses à récurer ahah » .

Une complainte – celle d’une créature – se fit entendre plus loin dans la forêt. Aux aguets, le vieil homme tendit l’oreille pour reconnaître le hennissement d’un sombral. Le professeur n’eut pas le temps de réagir que Ginger s’était déjà précipitée vers la bête. Il la suivit alors, avec une vitesse toute relative en raison de sa jambe de bois. En arrivant sur les lieux, Brûlopot fronça instinctivement les sourcils. Les sombrals étaient des créatures qui n’étaient visibles que pour les personnes ayant vu la mort, et voir une jeune fille de cet âge s’adresser à un sombral l’attristait un peu. « Hum Miss Elly, veuillez rester près de moi à l’avenir. Il me semble vous avoir déjà dit que la forêt n’était pas un terrain de jeu et je vous déconseille fortement de vous éloigner de moi, même dans ces conditions. Vous pourriez vous perdre » . Ses paroles n’étaient pas vraiment intéressées et filaient dans l’air sans grande importance. Toute l’intention du vieil homme s’était porté sur la créature au sol. Expert, il se baissa puis examina la bête. Après une rapide inspection, Silvanus posa ses mains sur l’une des pattes de l’animal. Délicatement, il massa la zone pour réchauffer les articulations de l’équidé. « Il s’agit d’un sombral, et vu la distance qui sépare ses deux ailes, il s’agit d’un jeune. Il s’est foulé la cheville, sûrement à cause d’un jeu ou … d’un mauvais atterrissage. Il est probable qu’il ne sache pas parfaitement voler pour le moment. Il s’en remettra. La chute fait partie de l’apprentissage » . Lorsqu’il en eut terminé avec son massage, Silvanus se leva et reprit son sac par-dessus son épaule. « Nous y allons suivez-moi. Notre présence l’incommode et il attendra que nous soyons loin pour s’envoler » dit-il en s’écartant alors du sombral.
Revenir en haut Aller en bas
Ginger Elly

Ginger Elly


SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 29
| AVATARS / CRÉDITS : Summer Fontana as Hope Makaeson "vampire Diaries"
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une nuit opaque sans lumière plongeant ses yeux dans l'obscurité la plus totale.
| PATRONUS : Elle ne sait pas en faire
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ballade en forêt │ Retenue Ginger Elly Empty
MessageSujet: Re: Ballade en forêt │ Retenue Ginger Elly Ballade en forêt │ Retenue Ginger Elly EmptyVen 21 Fév 2020 - 3:41

Ballade en forêt │ Retenue Ginger Elly Pjmjb

Je vis le professeur masser la patte du  Cheval de nuit. Il semblait se détendre. Moi aussi. Un sourire reconnaissant apparut sur mes lèvres. Le professeur expliqua tout en le soignant, je buvais admirative chacune de ses paroles :

« Il s’agit d’un sombral, et vu la distance qui sépare ses deux ailes, il s’agit d’un jeune. Il s’est foulé la cheville, sûrement à cause d’un jeu ou … d’un mauvais atterrissage. Il est probable qu’il ne sache pas parfaitement voler pour le moment. Il s’en remettra. La chute fait partie de l’apprentissage » .

« Nous y allons suivez-moi. Notre présence l’incommode et il attendra que nous soyons loin pour s’envoler » dit-il en s’écartant alors du sombral.

J'obéis cette fois, il savait et un respect étrangement grand pour ce  professeur naissait en moi.

Je me souvins de ses recommandations, les murmurant pour les entendre de nouveau avec sérieux :

« Hum Miss Elly, veuillez rester près de moi à l’avenir. Il me semble vous avoir déjà dit que la forêt n’était pas un terrain de jeu et je vous déconseille fortement de vous éloigner de moi, même dans ces conditions. Vous pourriez vous perdre »  « « Comprenez bien qu’il y a des choses ici qui sont bien plus dangereuses qu’une simple – et magnifique – acromentule. Des créatures qui feraient fuir de peur la plus énorme des araignées. Et croyez-moi ! Je suis sûr que vous ne voulez pas vous retrouver à devoir lustrer votre jambe de bois tous les matins ! »

Je le regardais longuement, les rides et les cheveux gris que je distinguais n'avaient rien changé à la prestance que je lui accordais, cependant...Je dis d'une voix si sérieuse qu'aucune moquerie n'y était possible :

« J'ai une autre opinion Professeur. Bien que je n'ai pas votre grande sagesse sur le sujet. J'ai  lu une bonne vingtaine de fois «  Vie et habitat des animaux fantastiques » de Norbert Dragonneau et d'autres livres sur le sujet... » J'hésitais puis finis avec courage par lâcher  un peu trop fort : « Mais je suis persuadée que ce sont les humains les créatures les plus dangereuses du monde, Sorciers et Moldus ! »

Mon regard s'assombrit en pensant : *  Surtout moi* mais je ne le dis pas à haute voix, j'avais trop honte et peur, j'étais terrifiée par moi-même à vrai dire. Je m'aperçus que tremblante je m'étais arrêtée pâle comme la neige et statique comme un robot. Un Hibou se posa sur mon épaule et hulula me sortant de cette crise d'angoisse, j'en faisais pas mal depuis... la mort de maman il y a peu de temps.

« Force ! Qu'est ce que tu fais là ! »

Le hibou se serra contre ma tête je sentis ses plumes dans mon cou, en un sens il était grognon mais toujours là en cas de coup dur, cela aurait pu être un hibou de soutien émotionnel super surtout en ce moment.

Je souris au professeur retrouvant ma bonne humeur chaleureuse pour les autres avec tout de même un effort de courage immense dans un : « Allons chercher ses ingrédients Professeur ! » Mais mes yeux s'illuminèrent d'un coup me rappelant quelque chose : «  Je serai ravie de vous aider au fait, je n'ai ni peur de seaux ni des Veracrasses et à vos cotés je suis sûre d'en apprendre plein ! »

Je rougis un peu et lui emboîtai le pas dans un : « Bref allons y, le directeur a besoin de ses ingrédients et vous êtes un super professeur je ne veux pas vous retarder ! »

Je caressais doucement le plumage de Force d'une main pour me concentrer sur autre chose que le drame, Force était là, Force est là,Tout va bien tout ira bien !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Ballade en forêt │ Retenue Ginger Elly Empty
MessageSujet: Re: Ballade en forêt │ Retenue Ginger Elly Ballade en forêt │ Retenue Ginger Elly Empty

Revenir en haut Aller en bas

Ballade en forêt │ Retenue Ginger Elly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Le Gendarme en balade [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1977-1978
-