GRYFFONDOR : 240 pt | POUFSOUFFLE : 217 pt | SERDAIGLE : 188 pt | SERPENTARD : 196 pt
Retrouvez l'édition de juillet de la Gazette des sorciers !
-54%
Le deal à ne pas rater :
4ème maillot Jordan x Paris Saint-Germain 2019/20 Stadium Fourth
41 € 90 €
Voir le deal

Partagez

Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Marlene McKinnon

Marlene McKinnon


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 1104
| AVATARS / CRÉDITS : © Thx Agathe
| SANG : ⊰ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON Empty
MessageSujet: Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON EmptyMar 12 Nov 2019 - 13:58

« Si tu sonnais à minuit toi aussi, hein ? » Marlene maugréa-t-elle contre la pointe de Big Ben visible entre les feuillages du parc Saint James qui les séparait. La sorcière se réfugia dans une petite ruelle déserte et, après avoir éteint l’ampoule bourdonnante du lampadaire le plus proche, transplana jusqu’à une destination qu’elle connaissait maintenant par coeur. Elle franchit la porte du chef lieu de l’Ordre du Phénix en annonçant gracieusement sa présence : « Y’a quelqu’uuuuuuun ? ». Depuis ces trois derniers mois, elle avait appris à s’y sentir comme chez elle et abandonna ses bottes cirées et trempées dans l’entrée. L’activité, compte tenu de son léger état d’ébriété, lui prit trente bonnes secondes au cours desquelles personne ne répondit à son appel. Le sorcier peu scrupuleux qu’elle relevait dans sa garde de nuit n’avait sans doute pas résisté à ses quinze minutes de retard et préféré rejoindre son lit douillet. Ses meilleurs préjugés accusèrent instantanément Alastor Maugrey contre lequel elle avait une petite dent, elle aurait parié sa baguette qu’il était bien du genre faites ce que je dis mais pas ce que je fais.

Un vinyle tournait et craquait encore sur la platine vinyle, il céda vite sa place à un autre qui répondait un peu plus aux goûts de sa génération (Supercalifragilisticexpialidocious ou le dernier tube death metal des Trolls de Barbarie). « Um-dittle-ittl-um-dittle-I » chantonnait-elle le chœur à tue-tête en traînant ses grosses chaussettes fourrées vers la cuisine où les torchons ensorcelés terminaient d’essuyer la vaisselle. Dur de dire si c’était le rendez-vous amoureux duquel elle revenait ou bien les pintes descendues qui lui étaient montés si vite à la tête ; son choix de se rafraîchir avec un grand verre d’eau servi à fleur de robinet paraissait en tout état de cause relever de la sagesse de Rowena Serdaigle. Il éclata malheureusement à ses pieds quand, se retournant d’un seul coup, elle fut surprise de faire face à … el hombre. « MERLIN ! Tu m’as fait la peur de ma vie ! » souffla-t-elle la main crispée sur le coeur pour répondre à l’air, plus amusé que le sien, de Shannon O’Mahony.

______________________________
Order of the Phoenix
The great challenge of adulthood is holding on to your idealism after you lose your innocence.
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 399
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON Empty
MessageSujet: Re: Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON EmptyVen 15 Nov 2019 - 14:10

Shannon, dont la nature active et volontaire se traduisait par des actes stupides, n'aimait pas l'ennui. Si on avait pu le caractériser par quelque chose de physique, cela aurait sans aucun doute été son épouvantard comme l'irlandais avait besoin de se sentir utile. C'est au sens de cette volonté qu'il avait intégré l'Ordre du Phénix, sur proposition d'Albus Dumbledore. Mais force est de constater que la guerre ne se menait pas en permanence ce qui le conduisait, bien malgré lui, à être de garde au quartier général de l'organisation pour la nuit. Il était minuit et affalé dans un fauteuil, les pieds sur la table basse avec une tasse de café noir, il lisait un journal qu'il s'était fait importer de Serbie. Autant tuer le temps comme il le pouvait, mais le fait est qu'il avait fini de lire ce qui l'intéressait. Le tourne-disque passait une musique en boucle depuis vingt heures, et il soupçonnait grandement Maugrey d'avoir des goûts musicaux douteux. Il était censé être relevé maintenant, mais la personne en question avait du se trouver une autre occupation pour la soirée... Ce qu'il ne pouvait franchement pas blâmer. Il s'attendait à devoir boire cafés sur cafés pour encaisser le reste de la nuit lorsqu'il entendit la musique du tourne-disque changer pour quelque chose de plus moderne. Grommelant contre le retardataire malgré tout, il se leva avec sa tasse pour chercher la trace de la personne dont il n'avait pas entendu l'appel désespéré dans le corridor. Quelle surprise de voir Marlene McKinnon chantonner et se servir un verre d'eau dans la cuisine, dos à lui :

Bonsoir Marlene !

Cela sembla suffire à lui faire lâcher son verre qui s'éclata par terre en même temps que lui s'amusait de la situation.

C'était un peu le but il faut dire répondit-il gentiment en s'approchant d'elle pour reconstituer son verre d'un coup de baguette, dure soirée ?

Elle n'avait pas l'air d'être très très sobre, il ne savait pas bien ce qui lui faisait penser cela. Était-ce la rougeur de ses joues ou son trop-plein d'énergie pour une heure aussi avancée de la nuit ? Shannon ne saurait le dire, en réalité, et il s'approcha du plan de travail pour se reverser une rasade de caféine si forte qu'elle aurait sans doute fait s'étouffer n'importe quel britannique.
Revenir en haut Aller en bas
Marlene McKinnon

Marlene McKinnon


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 1104
| AVATARS / CRÉDITS : © Thx Agathe
| SANG : ⊰ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON Empty
MessageSujet: Re: Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON EmptyLun 18 Nov 2019 - 10:34

« Désolée pour le retard, je n’ai pas vraiment vu le temps passer … » la sorcière prise la main dans le chaudron répondit-elle tandis que son verre se reconstituait dans sa main. Shannon était l’un des rares à la prendre au sérieux ici et elle n’aurait pas voulu que cela change. Son voisin d’Irlande semblait, fort heureusement, ne pas lui en tenir une trop franche rigueur. Elle remplit de nouveau son verre en même temps que lui sa tasse (un indice qui lui indiqua qu’il avait sans doute renoncé à sa précieuse nuit de sommeil). Et lorsqu’il la questionna finalement sur sa première partie de soirée, son sourire retrouva immédiatement sa place contre ses lèvres. « Oh non, tout le contraire, à vrai dire … - se dirigeait-elle déjà vers le salon dans lequel elle baissa le volume sonore d’un coup de baguette - Plutôt le genre de tête à tête qui te fait oublier la guerre alentour ! » lui confia-t-elle sur le ton d’une rare confidence en lui tenant grande ouverte la porte. La performance sentimentale de Matthew Carter pouvait néanmoins être relativisée comme il était plutôt facile pour Marlene d’oublier cette guerre à laquelle elle ne participait pas. Il y avait bien sûr les gardes durant lesquelles elle restait vigilante pour réceptionner tout message urgent de quelque membre de l’Ordre. L’excitation de cette mission avait néanmoins vite été perdue le jour où elle s’était rendue compte que, chaque fois que la tête d’un membre de l’Ordre apparaissait dans la cheminée, c’était uniquement pour s’enquérir de ne pas avoir oublié ici son parapluie ou sa sacoche. Il lui semblait à vrai dire que c’était bien la seule chose qui n’avait pas changé pour elle entre aujourd’hui et ses années sur les bancs de l’école, cette impression de n’être que l’inutile spectatrice des malheurs qui agitaient leur monde. Les autres attentes que toute jeune femme peut espérer rencontrer en effectuant ses premiers pas dans la vie adulte, elle les réservait pour des temps de paix.

« Et toi ? Ton tête à tête avec … Rich Cliffard … ? » fronça-t-elle des sourcils moqueurs en lisant le nom de l’artiste sur la pochette du vinyle ‘The Young Ones' qui avait tourné sur la platine avant qu’elle ne débarque. Quelques gorgées d’eau rafraîchissantes dans le gosier pour ne pas exploser de rire. Jamais elle n’aurait avant imaginé son interlocuteur si nostalgique du début des années soixante, il était assez surprenant de se le représenter en train d’agiter les hanches à contretemps de ses épaules tout en claquant des doigts. Shannon, c'était quand même le sorcier qui avait remplacé le Professeur Dorkins à sa place #1 dans son Top Sexy Male Charts !

______________________________
Order of the Phoenix
The great challenge of adulthood is holding on to your idealism after you lose your innocence.


Dernière édition par Marlene McKinnon le Mar 7 Jan 2020 - 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 399
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON Empty
MessageSujet: Re: Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON EmptyMer 4 Déc 2019 - 14:53

Les soirées de Shannon au Royaume-Uni avaient tendance à se ressembler de manière dramatique. Loin semblaient être les nuits interminables en Amérique du Sud où il préférait de loin aller s'amuser. Ici, à Londres, il se trouvait souvent cantonné à devoir tout simplement faire le guet. Enfin. Faire le garde. Pour quoi ? Pour l'Ordre. Mais il ne se passait jamais rien, et les heures de sa ronde se résumaient à lire des journaux vieux déjà de plusieurs jours, voire semaines qu'il recevait de ses amis d'Europe continentale. Rien de bien folichon, donc !

Y'a pas de mal, Marlene fit-il en accompagnant ses paroles d'un geste, je ne suis pas Maugrey.

Clairement pas, même. Que Marlene vienne ou non l'indifférait profondément, qu'elle sèche sa ronde aussi. Ce n'était pas comme s'il était attendu, et seul, il pourrait très bien faire un petit somme sans qu'aucune autre personne que Dumbledore s'en aperçoive. La soirée de la nouvelle recrue semblait avoir été bien plus joyeuse et Shannon afficha un sourire gentil en l'écoutant parler.

Ne rêve pas, ton tour de garde va être bien moins cool.

Autant être honnête ! L'irlandais n'allait pas passer la pommade en lui promettant une nuit d'amusement quand elle allait, en réalité, devoir lutter contre le sommeil à chaque instant. Il était même prêt à mettre sa baguette au feu que Marlene allait tomber toute raide de sommeil aux alentours de deux heures du matin. Mais il ne lui dit rien. C'était précisément pour cela qu'il se resservait un café, son quatrième de la soirée. La pique de la jeune femme lui arracha malgré tout un rire bref.

Je crois que quelqu'un a ensorcelé cette chose pour qu'elle passe en boucle. A la troisième écoute, tu n'y fais plus attention t'inquiète.

Que l'on assimile pas ses goûts à ceux plus douteux d'un de ses congénères de l'Ordre l'amusaient plus que cela ne le gênait.

J'ai des goûts au moins qui évitent de s'endormir de suite... affirma-t-il en sortant sa baguette pour qu'un vinyle du moldu John Denver se mette en route.

"Take me Home" n'était sans doute pas la chanson qui correspondait le mieux à l'arbitre de Quidditch qu'il était puisque sa maison était partout et nulle part. Mais elle avait au moins le mérite de le mettre de meilleure humeur que Rich Cliffard !
Revenir en haut Aller en bas
Marlene McKinnon

Marlene McKinnon


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 1104
| AVATARS / CRÉDITS : © Thx Agathe
| SANG : ⊰ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON Empty
MessageSujet: Re: Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON EmptyMar 7 Jan 2020 - 17:07

Shannon pouvait bien tenter d’apaiser l’enthousiasme de la dernière recrue, cela ne paraissait pas avoir beaucoup d’effet. Marlene passait la plupart de ses rondes toutes seule et en journée, aussi cette nuit blanche lui rappelait presque une soirée pyjama dans la salle commune des Gryffondors. N’était-ce pas d’ailleurs l’ancienne maison de cet aventurier ? Elle ne le connaissait pas beaucoup mais ne se le figurait pas avoir étudié ailleurs. La sorcière s’affala dans un confortable fauteuil non loin de la cheminée, calant ses pieds sous ses fesses pour mieux les réchauffer, elle se sentait pour sa part en excellente compagnie et lui répondit avec la même franchise et le même ton : « Ne te sous-estime pas, tu es le plus cool de l’Ordre ! - il l’impressionnait énormément avec tous ses voyages alors qu’elle se trouvait terrifiée de passer plus d’une journée loin de sa région natale - Et je suis ravie que tu ne sois pas Maugrey, même si du coup … cela rend tes entrées beaucoup plus surprenantes ! ». Et pour agrémenter sa blague, elle tapota trois coups sur la boiserie du bras de son fauteuil pour imiter le son de la jambe claudiquante du concerné. Un petit rire, teinté de culpabilité, fut vite étouffé dans son verre d’eau. Ce n’était pas une blague très gentille même si le plus puissant des aurors avait tendance à lui taper sur le système avec sa terrible paranoïa. Il était encore plus revêche que Caradoc à l’idée de la laisser participer aux missions de terrain, et cela était beaucoup dire.

L’idée d’écouter plus de trois fois la terriblement ringarde chanson de Rich Cliffard parut un instant paniquer Marlene (ton tour de garde va être bien moins cool), avant que Shannon ne change finalement le disque. Le son suivant l’enthousiasma beaucoup plus ! « J’adore cette chanson, je l’écoutais tout le temps à l’école quand ma famille me manquait … ». L’une des choses qu’elle appréciait à l’Ordre du Phénix, c’était de pouvoir parler de la partie moldue de sa famille sans aucune crainte. Sa mère, son petit-frère, son beau-père, ils étaient tous les trois très important à ses yeux. Elle n’aimait pas se retenir d’en parler en dehors de la bulle de protection que représentait leur quartier général. A vrai dire, elle n’avait plus l’impression de pouvoir parler de grand chose dans le monde magique. L'Ordre du Phénix étant encore plus secret que tout le reste ! Cela l’isolait petit à petit de ses meilleurs amis et l’attristait. « C’est qui ta maison à toi ? » demanda-t-elle naturellement à Shannon. C’est que pour la sorcière, ce n’était pas autant le lieu qui constituait la maison que les personnes qu’on y trouvait. Elle se demandait donc qui le voyageur de grands chemins considérait comme son « chez lui ».

______________________________
Order of the Phoenix
The great challenge of adulthood is holding on to your idealism after you lose your innocence.
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 399
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON Empty
MessageSujet: Re: Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON EmptyJeu 9 Jan 2020 - 0:48

Shannon s'assit dans un siège en face de la jeune femme, sa tasse de café bouillant entre ses doigts qui ne sentaient rien. Il regardait Marlene McKinnon d'un air amusé. A dire vrai, il ne la connaissait pas très bien, comme la moitié des gens qui faisaient partis de l'Ordre du Phénix. Le fait est que le caractère solitaire du né-moldu autant que, eh bien justement, son étrange comportement, le poussait à rester en dehors des conventions sociales. Il parlait généralement peu pendant les réunions, et il avait souvent remarqué que Marlene s'illustrait par son absence. De l'extérieur, l'irlandais aurait pu croire qu'elle n'avait pas envie d'y participer, mais il décelait une farouche volonté d'action dans son caractère qui ressemblait au sien. Il en avait donc conclu qu'on la mettait à l'écart, ce qu'il ne partageait pas. Elle semblait lire dans ses pensées comme elle lui dit qu'il était le plus cool de l'Ordre et il répondit du tac au tac en rigolant :

Et le plus taré, aussi.

Quoique ? Marlene lui fit justement remarquer, d'une blague marquée d'un humour très noir, qu'il était quand même plus discret que Maugrey. Cette remarque amusa grandement le navigateur. Il appréciait Maugrey pour autant qu'on puisse apprécier un homme pareil, mais c'était un excellent sorcier. Bizarre, mais excellent sorcier. Shannon était prêt à parier qu'il serait pareil à son âge, avec une jambe de bois.

Qu'est-ce que ça serait s'il avait un oeil ensorcelé...

Il frissonna rien qu'à cette idée. Le simple fait d'imaginer qu'il pourrait le surveiller même le dos tourné lui donnait les chocottes, il avait vu un sorcier avec une telle chose pour oeil en Colombie, et c'était honnêtement le plus affreux souvenir qu'il gardait de ce pays. Le jeune homme préféra oublier cette triste pensée pour se reconcentrer sur la jeune femme assise en face de lui, qui s'extasiait de John Denver. Il afficha un sourire devant son enthousiasme rafraîchissant. Lui même ne saurait dire combien de fois il avait écouté cette chanson lorsqu'il était tout seul sur le pont d'un bateau, ou alors qu'il avait réussi à s'établir quelque part pendant plus d'une nuit. Il se souvenait aussi l'avoir découvert peu de temps après avoir cassé avec Glinda Crook - oui, c'était lui qui avait cassé avec elle, pas l'inverse - et il l'avait beaucoup écouté en pensant à elle. Mais ça, il ne risquait pas de le formuler à voix haute. Cette harpie de Crook ne méritait même pas ses pensées. C'est pourtant sur un sujet personnel que le lança Marlene, et Shannon ne se sentit pas le cœur d'esquiver la conversation à cette heure de la nuit. Il n'avait jamais vraiment eu d'attaches nulle part. Il connaissait bien un homme d'une cinquantaine d'années en Colombie qu'il connaissait depuis l'enfance et qui ressemblait à une figure paternelle pour lui. Mais pourrait-il parler d'un chez lui ? Non, sans doute pas. La particularité de Shannon, c'était de se sentir chez lui à la fois partout, et nulle part, sans avoir besoin plus que cela de présence humaine pour se sentir heureux. Les amis, à Poudlard, il n'en avait que peu eu. Alice était sans doute la seule qui prenait de la place dans son coeur de pierre, mais il ne pouvait pas la considérer comme sa maison. Ils se voyaient surtout par le biais de l'Ordre, mais Shannon n'avait réellement de temps à lui consacrer que lorsqu'il revenait de voyage. Si Marlene avait la chance - ou la malchance - de considérer des gens comme son chez elle, ce n'était radicalement pas le cas de son compatriote celte.

Je ne sais pas, avoua-t-il sincèrement, personne, je suppose.

Il la regarda pendant quelques secondes avant de juger que sa réponse valait quelques éclaircissements :

J'ai grandi sur un bateau, mon père moldu ne s'occupait pas de moi, il n'en avait ni le temps, ni l'envie sans doute. J'étais le seul gamin à bord, entouré de vieux hommes qui venaient de partout, sauf de "chez moi" fit-il en mimant des guillemets pour signifier qu'il n'avait pas vraiment de chez lui. Mais...

Il s'interrompit, pensif. Finalement, Shannon était un bateau sans aucune ancre qui voguait par delà les mers sans aucune ancrage nulle part. Toutefois, il ne désirait pas de pitié, il ne voyait pas pourquoi il devrait en recevoir. Il avait vécu comme un baroudeur et il continuait de l'être. Aventurier sans terre, dont la maison se trouve n'importe où. L'irlandais porta sa tasse à ses lèvres en regardant toujours la jeune femme. Moldu dans une autre époque, il était persuadé qu'il aurait été un mercenaire.

Mon chez moi, c'est assurément la Colombie. C'est la seule certitude que j'ai.

Shannon posa sa tasse sur la table en face de lui alors que le disque touchait à sa fin. Il leva sa baguette de cornouiller pour arrêter le tourne-disque et le grincement s'interrompit.

Ta famille est moldue, c'est ça ? relança-t-il la conversation sur elle, parce qu'il ne connaissait à peu près rien de Marlene sinon qu'elle était tout juste diplômée de Poudlard, et qu'elle avait de vagues liens de parenté avec Dearborn. Et Caradoc est ton frère ? Il a l'air sacrément protecteur.


(870)
Revenir en haut Aller en bas
Marlene McKinnon

Marlene McKinnon


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 1104
| AVATARS / CRÉDITS : © Thx Agathe
| SANG : ⊰ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON Empty
MessageSujet: Re: Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON EmptyLun 13 Jan 2020 - 11:35

Shannon avait à la fois la peau matte de Colombie, l’accent musical de l’Irlande, et sans doute d’autres choses empruntées à chaque coin du monde qu'il avait parcouru. Marlene n’aurait pas vraiment su dire quoi, elle ne connaissait pas assez les autres pays. Mais elle appréciait l’écouter, et parfois juste pour sa manière toute particulière de s’exprimer. Et c’était bien pour cette principale raison qu’elle n’avait plus d’yeux pour Dorkins (qu’elle avait encore le plus grand mal à appeler autrement que Professeur). Le charisme de O’Mahony, c’était son nouveau dada ! Pour la première fois pourtant, la sorcière décela que sa vie n’avait pas toujours dû être facile, lui pour qui elle ne semblait pourtant le plus souvent être qu’un simple jeu. Elle avait également souffert de l'absence de père et n’avait fini par grandir véritablement que lorsqu’elle l’avait enfin rencontré à seize ans. Quelque chose lui indiquait, dans les propos du sorcier, que lui n’avait pas dû connaître la même heureuse issue. L’optimise ne revint dans sa voix que lorsqu’il parla de la Colombie. « Tu penses que tu retourneras là-bas une fois que la guerre sera terminée ? ».

John Denver et les choeurs qui l’accompagnaient se turent après une dernière répétition du refrain et Marlene se dirigea vers le coffre rempli de vinyles (beaucoup étaient moldus) complété par chaque membre du groupe secret. « Du côté de ma maman … » précisa-t-elle simplement ses origines moldues lorsque Shannon l’interrogea à son tour. Le nom de famille différent de son frère et le fait qu’il ait de pleines capacités magiques, cela éclairait implicitement le reste de l’histoire. De demi-frère, Caradoc n’en avait pourtant que le nom et comme le décela si bien Shannon, il n’était pas que à moitié protecteur. « Oh que oui, avec tout le monde, tu ne t’en rends peut-être pas encore compte mais il serait prêt à tout pour t’aider également - Marlene ne connaissait pas du tout la relation que les deux sorciers entretenaient mais cela ne l’empêchait pas de formuler une pareille assertion, le médicomage avait un sens de l’abnégation sans pareil - Peut-être qu’il est particulièrement protecteur avec moi quand même » finit-elle par admettre en interrompant momentanément sa recherche de vinyles pour tourner la nuque vers son interlocuteur. « Je crois qu’il se sent doublement, voire triplement responsable, comme ni papa ni maman ne savent que je suis ici, et que c’est grâce à lui que je suis ici ». Marlene n’était pas naturellement douée de compassion mais celle de son grand-frère forçait pourtant la sienne. Cela heurtait d’autant plus violemment sa fierté et le bout de ses oreilles rougit perceptiblement lorsqu’elle tourna de nouveau la tête à la recherche de la prochaine musique. Le silence environnant, uniquement ponctué par le craquement de la bûche dans l’âtre de la cheminée, rendait son aveu un peu trop sérieux à son goût. « Je n’ai pas vraiment le droit de lui en vouloir - poursuivit-elle pourtant - c’est juste que je me demande parfois, tout le temps même, si je ne serai pas plus utile ailleurs que ici ». Elle ne voulait pas que le sorcier pense qu’il ne s’agissait de sa part que d’un caprice, qu’il se mette à l’infantiliser comme ses collègues, aussi ajouta-t-elle naturellement un exemple pour démontrer ses propos. « Si je n’avais pas été ici pendant l’attaque des détraqueurs, j’aurais peut-être été dans le métro avec mes amies ou j’aurai en tout cas transplané là-bas dès que je l’aurais su ! ». Wilda et Luzia faisaient heureusement toujours partie de ce monde, et il s’agissait bien de la seule pensée qui l’empêchait présentement de se mettre à pleurer. L’Ordre du Phénix, alerté presque en même temps que le Ministère grâce aux espions qu’ils y avaient, s’était mis en branle-bas de combat. La seule instruction qu’elle avait reçue, elle, c’était de rester ici à l’abri. Marlene ne s’était jamais sentie aussi éloignée de la guerre et terrifiée à la fois, chaque fois qu’un évènement tragique surgissait et que son frère y courrait la baguette en avant en la laissant derrière. C’était devenu insupportable. Elle choisit finalement de placer un vinyle de David Bowie sur la platine et se rassit dans le fauteuil, d'humeur plus morose, tandis que les premières notes de Space Oddity résonnaient.

______________________________
Order of the Phoenix
The great challenge of adulthood is holding on to your idealism after you lose your innocence.
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 399
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON Empty
MessageSujet: Re: Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON EmptyVen 17 Jan 2020 - 14:41

Shannon avait toujours tout regretté de sa vie londonienne. Il fallait dire qu'il s'était installé à Londres par dépit et non par envie, lorsqu'on lui avait fait très justement remarquer qu'une existence de baroudeur ne pouvait pas être envisagée. S'il s'était écouté, il n'aurait jamais travaillé réellement de sa vie et aurait passé son temps à se débrouiller pour manger et vadrouiller en paix. Marlene ressentait peut-être à l'égard de l'Ecosse la même chose que lui ressentait à l'égard de la Colombie où il avait passé la majorité de sa vie. Certes, en théorie, l'Irlandais avait passé davantage de temps sur un bateau. Mais d'une certaine manière, son port d'attache, c'était ce pays d'Amérique Latine, aux forêts denses et aux gens au tempérament de feu. La question de la jeune femme lui attira un rire sans joie. « Si je suis toujours vivant, probablement, oui. La vie en Europe, trop peu pour moi ». Il n'était pas fou - enfin, si, mais pas de cette manière - et savait pertinemment ce qu'ils risquaient tous à faire parti de l'Ordre. La victoire semblait acquise dans l'esprit de ses membres mais pour lui, qui avait en tête certaines histoires de ses amis sud-américains, il ne parvenait pas à en avoir pareille conviction. La victoire, si elle était acquise par les mangemorts, ferait de leur vie un enfer, s'ils ne mourraient pas tous. Cette conscience du danger s'étendait aux missions qu'ils devaient mener. C'était sans doute pour cela que tout le monde freinait des quatre fers pour intégrer Marlene aux missions, puisqu'elle était tout juste majeure. Aux yeux de Shannon, pourtant, malgré la frivolité parfois adolescente de la jeune femme, il était persuadé qu'elle savait ce qu'elle risquait. Ce qu'ils risquaient tous.

Leurs ascendances moldues auraient pu être un poids et étaient un désavantage naturel d'après la mentalité de certains sorciers, mais c'était à son goût ce qui les rendait d'autant plus humain. Un pied dans chaque communautés, c'était le plus riche des mélanges. Pour Shannon qui était totalement né-moldu, c'était d'autant plus flagrant. Il n'aimait pas transplaner et prenait le métro. Il vivait la plupart du temps dans des communautés moldues, et non sorcières, parce que c'était là-dedans qu'il avait vécu. La magie n'était intervenue que plus tard dans sa vie et il avait tendance à la traiter, de manière fort ironique, comme une pièce rapportée. Il l'écouta religieusement lui parler de son frère sans guère comprendre les tenants et aboutissants de leur relation comme lui était l'apologie de l'être solitaire. Ni frères, ni soeurs, aucune famille en vue, sinon un père aux abonnés absents, planté désormais dans les docks irlandais car trop vieux pour voyager. « Plus utile ailleurs qu'ici ? » répéta-t-il, ahuri, avant qu'elle n'éclaire sa lanterne avec le grand regret qui semblait la ronger de l'intérieur. Shannon se pinça les lèvres, en la regardant choisir un titre. « Pour être honnête, je ne comprends pas pourquoi on te laisse à l'écart » confia-t-il pour la réconforter et lui montrer qu'elle avait quelqu'un de son côté, « tu serais sans aucun doute plus douée et utile que certains membres ». Il ne cita pas de nom et laissa les premières notes de la mélodie de David Bowie filer à travers la pièce. Le souvenir de l'attaque des détraqueurs n'était plus qu'un lointain souvenir pour lui, qui ne se trouvait pas traumatisé de ce qu'il avait vécu ce soir-là. Habitué à vivre au jour le jour et à vivre des choses inattendues, rencontrer quelques gardiens d'Azkaban dans un métro l'avait surpris, lui avait fait peur, mais la peur laissait maintenant simplement place au simple soulagement d'être en vie. « Tu sais créer un patronus corporel ? » la provoqua-t-il en affichant un sourire narquois, « il prend quelle forme ? ». Il continua de la regarder d'un air moqueur comme s'il ne la croyait pas capable de le former. En réalité, Shannon était à peu près sûr qu'elle savait en former un. Mais la provocation était aussi sûrement imprimée sur ses gènes que la désinvolture vis-à-vis de toute vie humaine.


(680)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON Empty
MessageSujet: Re: Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON Empty

Revenir en haut Aller en bas

Supercalifragilisticexpialidocious | SHANNON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1977-1978
-