GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !

Partagez

Small Talk • ft. Artemis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Njal H. Lænsen

Njal H. Lænsen


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 382
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Martin Garrix
| SANG : ⊰ Aussi pur que l'eau des fjords


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un épouvantard
| PATRONUS : Un macareu moine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Small Talk • ft. Artemis Empty
MessageSujet: Small Talk • ft. Artemis Small Talk • ft. Artemis EmptyMer 13 Nov 2019 - 18:46

Small Talk



La vie semblait bien différente à présent. Dans tous les sens du terme. Il n’y a pas si longtemps, tu étais encore assis sur les bancs de Poudlard, à te faire un sang-d’encre pour les ASPICs, à cacher avec toujours plus de méfiance ta relation avec Alexandre, à te rêver hors des murs froids du château, face à une nouvelle vie trépidante. A présent, Poudlard était révolu. Tu avais obtenu tes ASPICs haut la main, ce qui t’avait ouvert grand les portes de l’université et des études de psychomagie que tu attendais tant. Sans le huis-clos oppressant de Poudlard, plus personne ne risquait de vous surprendre, Alexandre et toi. A tous les égards, ce début d’année scolaire sentait la liberté.
Mais il y avait ce climat permanent de tension et d’appréhension qui régnait partout, du Chemin de Traverse aux amphithéâtres de l’École Supérieure de Magie. Il y avait eu le massacre d’un village moldu au début de l’été. Il y avait eu l’enlèvement du fils du Ministre fin août, un garçon que tu ne connaissais que de vue parce qu’il avait été préfet mais cela était bien suffisant pour te toucher. Et il y avait eu cette récente attaque de détraqueurs sur le Chemin de Traverse.
Oui, tout était bien différent à présent.
La liberté te tendait les bras. Elle semblait si proche et pourtant, un voile de ténèbres et d’incertitude obscurcissait ta route jusqu’à elle.

Ce climat délétère et les récentes confrontations avec les partisans de celui qui se faisait maintenant appeler le Seigneur des Ténèbres avaient poussé les autorités à réagir, à informer et rassurer la population. Ce fut donc dans cette optique que le département de Psychomagie de Ste-Mangouste décida d’organiser une conférence sur le syndrome de stress post-traumatique à l’intention de tous les personnels soignants mais aussi les étudiants en médicomagie.
Tu n’avais alors pas hésité une seule seconde à t’y présenter, estimant qu’il était nécessaire d’y assister pour compléter ta formation même si le sujet était loin d’être agréable.

Du début à la fin, tu ne cessas de prendre des notes. Tu avais toujours été bon voire très bon élève mais jamais jusqu’à lors, tu n’avais montré autant d’intérêt pour un domaine d’étude. La conférence se clôtura alors plus rapidement que tu ne l’avais pensé. Les gens commençaient déjà à se lever de leur siège et à quitter les lieux. Contrairement à eux, ta curiosité n’était pas tarie. D’autant plus que Mrs. Croupton, qui avait fait une présentation remarquée, était restée dans l’amphithéâtre pour répondre à quelques questions.
Fendant la foule à contre-courant, tu parvins finalement jusqu’au pied de l’estrade et attendis patiemment que la psychomage en ait fini avec son interlocuteur. Lorsqu’elle eut enfin remarqué ta présence, tu la saluas : « Bonsoir Mrs. Croupton. Vous allez bien ? » Tu ponctuas ta phrase d’un sourire franc. « Votre présentation était très intéressante. »



Citation :
J'espère que ça te convient comme début Cute

  • Ouvrir un sujet - 2 dragées

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


Small Talk • ft. Artemis Empty
MessageSujet: Re: Small Talk • ft. Artemis Small Talk • ft. Artemis EmptyJeu 5 Déc 2019 - 9:33

Artemis Croupton était une femme engagée sur le plan intellectuel comme sur le plan personnel. Peut-être était-ce non seulement dû à sa personnalité très engagée, mais aussi au fait qu'elle soit l'épouse de Bartemius. C'était très probablement un ensemble de choses qui la poussait à écrire dans les revues spécialisées en psychomagie et à donner des conférences à l'université magique supérieure. Celle du jour concernait le stress post-traumatique. La plupart des enseignants avaient jugé bon de faire intervenir des professionnels sur le sujet puisqu'il était, tristement d'actualité. La rouquine aimait beaucoup l'enseignement. Ce n'était que par manque de temps qu'elle ne se reconvertissait pas en professeure. La patience légendaire de l'ancienne Potter valait son affabilité.
A la fin du séminaire, elle échangea quelques mots avec une étudiante, salua ses collègues qu'elle reverrait pour la plupart le lendemain à l'hôpital, avant d'être alpaguée par Njal Laensen. « Bonjour Njal » le salua-t-elle chaleureusement avec un sourire gentil, « ça va, merci de demander, et vous ? Le séminaire vous a-t-il intéressé ? ». Artemis appréciait beaucoup l'aspect volontaire de la personnalité du jeune homme. Elle le trouvait déterminé et la détermination menait au succès. Il lui affirma que son intervention était intéressante et la psychomage répondit naturellement : « Le sujet s'y prête, il est intéressant autant que d'actualité, tristement ». C'était là tout le point des propos introductifs de son collègue qui justifiait ce séminaire de deux heures à l'université. « Venez, vous voulez un café ? » lui proposa-t-elle gentiment en s'avançant vers la porte pour sortir maintenant que la foule n'était plus si nombreuse et que la plupart de ses collègues fuyaient pour rentrer chez eux avant d'être alpagués par d'autres étudiants. Elle, elle appréciait discuter, et il n'y avait aucun doute qu'elle préférait échanger avec un jeune homme passionné plutôt que de rentrer chez elle pour faire face au mur tristement froid de sa salle à manger.
Revenir en haut Aller en bas
Njal H. Lænsen

Njal H. Lænsen


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 382
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Martin Garrix
| SANG : ⊰ Aussi pur que l'eau des fjords


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un épouvantard
| PATRONUS : Un macareu moine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Small Talk • ft. Artemis Empty
MessageSujet: Re: Small Talk • ft. Artemis Small Talk • ft. Artemis EmptyDim 8 Déc 2019 - 11:48


Malgré les circonstances peu réjouissantes, tu étais véritablement heureux de pouvoir discuter ne serait-ce que quelques instants avec Mrs. Croupton. Il fallait dire que tu appréciais particulièrement sa bienveillance et que si tu te trouvais face à elle ce jour-là, c’était en partie grâce à elle. S’il y a maintenant ce qui te paraissait être une éternité, tu avais eu la volonté de te lancer dans des études de psychomagie, c’était bien l’entretient avec Mrs. Croupton qui t’avait convaincu de ton choix et t’avait même largement inspiré. Elle avait beau ne pas arborer une longue barbe immaculée ou revêtir une vieille robe de sorcier, il émanait d’elle une sagesse et une vivacité d’esprit que tu ne pouvais qu’admirer.
« Le sujet s'y prête, il est intéressant autant que d'actualité, tristement. »
« Ça ne le rend que d’autant plus important, » répondis-tu en haussant les épaules, un léger ton de fatalisme dans la voix.  

Sur ce, la psychomage t’invita à boire un café, une proposition que, bien sûr, tu ne pus refuser, bien trop content de pouvoir prolonger cet entretien. Tu acceptas d’un hochement de tête franc et suivit la sorcière se frayer jusqu’à la sortie. Quelques minutes plus tard, vous étiez installés au chaud, dans un petit café charmant, loin, très loin du populeux Tsarduck’s. Ce dernier avait beau être en quelques sortes ton QG, tu préféras largement l’ambiance feutrée et intimiste de ce café. Ici au moins, le grand-oncle Baldr ne risquerait pas de vous interrompre pour prendre des nouvelles de son neveu et de la famille.
« Un capuccino, s’il-vous-plait, » commandas-tu et lorsque le serveur s’en fut allé, tu reportas ton attention sur Mrs. Croupton. « Depuis les récents évènements, vous avez affaire à beaucoup de nouveaux cas de stress post-traumatiques ? » dis-tu d’un air tout à fait sérieux. Cette question te taraudait depuis l’intervention de la psychomage car il était aisé de croire qu’un tel trouble ne touchait que les membres de la police magique ou des aurors. Or, le fait-même que des civils en soient affectés bouleversait autant ta vision des choses que l’approche à mettre en œuvre avec de tels patients.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


Small Talk • ft. Artemis Empty
MessageSujet: Re: Small Talk • ft. Artemis Small Talk • ft. Artemis EmptySam 21 Déc 2019 - 16:26

Artemis ne voyait aucun mal à prendre du temps sur ses heures libres pour les consacrer à un élève intéressé par son métier. Par ailleurs, Njal Laesen lui avait déjà prouvé qu'il était un individu intelligent, ce qui suffisait grandement à la rouquine pour accepter de lui consacrer du temps. Il ne le lui en ferait pas perdre, de toute manière. Le ton fataliste avec lequel il répondit arracha un sourire triste à la sorcière qui ne répondit rien toutefois. Sans nommer les choses, ils s'entendaient sur le sujet. Leur société vivait des temps troublés, et Njal, comme tous les jeunes sorciers, n'était guère très chanceux de vivre pareille situation à un tel âge. Ils se dirigèrent silencieusement vers un café où ils s'installèrent à une table. Artemis plissa sa cape en affichant un sourire au serveur pour lui commander un thé vert.
Elle croisa ses mains sur la table d'une manière que certains pourraient juger professionnelle, mais qui était tout à fait naturelle pour Madame Croupton, qui eut un sourire entendu à l'entente de sa question. « Malheureusement oui » fit-elle désabusée par l'avalanche de cas similaires qu'elle avait à traiter avec les autres psychomages de Sainte-Mangouste, « cela est d'autant plus difficile lorsque l'on connaît personnellement les patients qui arrivent. L'envie de les aider est là autant que le besoin déontologique de les rediriger vers un collègue ». Le sourire d'Artemis défaillit quelques instants avant de se recomposer correctement, « l'attaque de l'année dernière au Ministère a laissé des traces, vous vous en doutez bien » ajouta-t-elle dignement. Elle même avait été présente mais n'avait pas très bien saisie toute la scène. Le lendemain, elle n'avait pas été travailler. Un souvenir nébuleux d'une conversation houleuse avec Bartemius au petit jour, quelques heures après l'attaque, demeurait imprégné dans le crâne de la rouquine qui avait accepté de restreindre sa propre liberté pour le soulager. Elle s'en mordait allègrement les doigts mais ne disait rien, car se plaindre n'était pas digne d'elle ni de son caractère.
Revenir en haut Aller en bas
Njal H. Lænsen

Njal H. Lænsen


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 382
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Martin Garrix
| SANG : ⊰ Aussi pur que l'eau des fjords


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un épouvantard
| PATRONUS : Un macareu moine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Small Talk • ft. Artemis Empty
MessageSujet: Re: Small Talk • ft. Artemis Small Talk • ft. Artemis EmptyMer 1 Jan 2020 - 12:15


Malgré un sourire bienveillant, Mme Croupton ne pouvait cacher le désemparement dans lequel la laissaient les récents cas de stress post-traumatiques. « Malheureusement oui, » confirma-t-elle. A vrai dire, tu t’attendais à cette réponse. En ces temps troublés, il n’était guère étonnant que nombre de personnes perdent pied. Lorsque leur vie et leur certitude étaient bouleversées, lorsque leur insouciance et leur sécurité étaient menacés, tu ne pouvais les blâmer de sombrer dans un tel état pathologique. Toi-même, même si tu essayais de faire bonne figure, étais particulièrement troublé par le climat de défiance et de violence qui s’était installé en Grande-Bretagne. Tu pouvais aisément imaginer l’impact que pouvait avoir un choc traumatique sur une personne fragilisée par tant d’incertitudes.
La psychomage poursuivit, évoquant le douloureux cas des proches victimes de ce syndrome et de la difficulté de faire la part des choses et de les prendre en charge. Tu opinas du chef, véritablement concerné mais aussi troublé car ses mots trouvèrent une certaine résonnance en toi. L’été dernier, une affaire sombre avait fait la une des journaux : le fils du ministre avait été enlevé et mutilé par les partisans du seigneur des ténèbres. Tu avais beau ne pas le connaître personnellement, cela t’avait particulièrement affecté car tu connaissais ce garçon, tu l’avais croisé dans les couloirs de Poudlard. Les mots de Mme Croupton te firent prendre conscience d’un nouvel enjeu : quand devait-on considérer être trop impliqué émotionnellement et familièrement avec un patient ? Troublé, tu laissas ton interlocutrice continuer :
« L'attaque de l'année dernière au Ministère a laissé des traces, vous vous en doutez bien. »
Une nouvelle fois, tu acquiesças avec fatalisme. En tant qu’épouse du directeur de la justice magique, Mme Croupton avait forcément été présente à la réception et avait dû faire face à toute la barbarie et le jusqu’au-boutisme des fanatiques de Voldemort. A l’époque, tu étais encore à Poudlard et n’aurais pas pu assister à cette funeste réception. Néanmoins, un frisson te parcourut le dos en pensant que tes parents auraient pu y être. Ressentant soudain le besoin de te confier, tu lâchas : « heureusement, mon père était en visite à la CMS cette semaine-là. Si j’avais su que mes parents étaient présents à la réception … » Tu laissas ta phrase en suspens, incapable de trouver les mots justes. Après quelques secondes, tu te rendis compte qu’il n’y avait pas besoin de finir cette phrase. Tout était parfaitement clair. Un peu gêné, tu trouvas un intérêt soudain pour ta tasse de cappuccino.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


Small Talk • ft. Artemis Empty
MessageSujet: Re: Small Talk • ft. Artemis Small Talk • ft. Artemis EmptyJeu 9 Jan 2020 - 14:42

Artemis faisait face à une dégénérescence de sa vie sur tous les points. L'atmosphère dans laquelle était plongé le monde des sorciers depuis quelques mois n'aidait en rien cette impression à disparaître. La psychomage se sentait inutile comme jamais elle n'avait ressenti cela. Elle avait l'impression de travailler pour rien, voyant tous les jours de nouvelles têtes arriver pour se faire consulter à cause d'événements traumatisants pour eux. Si elle nageait tristement au dessus de la surface lorsqu'elle avait commencé à travailler, elle se trouvait maintenant engloutie par la marée, et elle militait fermement pour l'embauche de nouveaux psychomages. Ils n'étaient pas assez nombreux face au nombre de cas, et elle encourageait grandement Njal Laensen dans cette voie, qui lui semblait l'intéresser plus qu'aucune autre. La psychomagie, pensait elle, c'était comme le journalisme. Cela permettait de créer une nouvelle catégorie d'êtres humains, ceux qui étaient résolument journalistes, résolument psychomages, et qui ne vivaient que par ça. Contre toute attente, la sorcière commanda un café serré au serveur qui afficha une mine perplexe sans rien dire pour aller préparer ce qu'elle souhaitait. Les temps sombres laissaient place, de la même manière, à des boissons plus corsées. La sorcière afficha une mine désolée à ce que lui confia le jeune homme. « C'est un réflexe que de toujours se dire qu'à quelque chose près, nous aurions pu y être, ou bien qu'un de nos proches aurait pu s'y trouver. Mais c'est mauvais, Njal, confortez-vous plutôt dans le soulagement de ne pas avoir été là » lui dit-elle gentiment en versant une petite cuillère à café de sucre dans sa tasse pour la remuer doucement. Elle ne le réprimandait pas, bien au contraire, Artemis voulait l'aider. Cela plongeait souvent les gens dans un grand désarroi lorsqu'ils se disaient, effondrés, que s'ils avaient décidé autrement quelque chose, ils auraient pu en être la victime d'une autre. Voyant qu'il était gêné, Madame Croupton n'insista pas et continua, cette fois-ci en affichant un franc sourire bienveillant : « Vos premiers mois d'étude se déroulent bien ? La première année est souvent la plus compliquée, quelle matière vous intéresse particulièrement ? » lui demanda-t-elle, intéressée par ses ressentis de cette filière dans laquelle elle s'était elle-même absolument épanouit.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Small Talk • ft. Artemis Empty
MessageSujet: Re: Small Talk • ft. Artemis Small Talk • ft. Artemis Empty

Revenir en haut Aller en bas

Small Talk • ft. Artemis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1977-1978
-