GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
-53%
Le deal à ne pas rater :
GACHI Batterie Externe 26800mAh
24.94 € 52.99 €
Voir le deal

Partagez

In the lion's den | Ava Zabini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Callum Barrow

Callum Barrow


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 60
| AVATARS / CRÉDITS : Chadwick Boseman © BATTERY FOX
| SANG : Pur


In the lion's den  | Ava Zabini Empty
MessageSujet: In the lion's den | Ava Zabini In the lion's den  | Ava Zabini EmptyDim 24 Nov 2019 - 19:55

Une vague de froid s’abattait sur Londres en ce mois de Novembre 1977. Les rues étaient désertes, les gens préférant rester chez eux plutôt que de subir l’assaut de l’Hiver. A la recherche d’un peu de chaleur, la communauté sorcière anglaise aimait se réunir et se divertir, cherchant du réconfort dans l’alcool et les jeux. La petite bourgeoisie londonienne hibernait à sa manière, bien à l’abris de ses prédateurs – mêlés – lors de soirées mondaines mêlant hypocrisie et faux-semblants. Callum faisait partie de ces gens-là. Ce soir-là, au bal des sorciers, le mangemort jouait les épouvantails ; être là pour être vu. Pour l’occasion, l’homme s’était enveloppé dans un tenue de soirée sobre mais distinguée. Appuyé contre la rambarde lustrée d’un balcon intérieur duquel pendait des plantes et des tapisseries de luxe, il regardait avec dédain le gratin d’en bas. Dans ses mains dormait l’alcool qu’on lui avait servi et dont il avait largement profité pendant cette soirée. Plus bas sous ses pieds dansait Atticus, le frère de Callum. Ce dernier ne quittait pas des yeux son aîné et dans son regard flambait la flamme de la jalousie et de la haine. Au bras de l’aîné, une femme. Créature sublimée par la tenue qu’elle portait, elle n’était là que pour servir de faire valoir à l’égo surdimensionné du Barrow. Parce qu’Atticus était ce genre d’animal ; un coq se pavanant dans une bassecour qui n’avait d’yeux que pour lui. Entouré de gens comme lui, Atticus était un homme en campagne, troquant un sourire pour une promesse, une promesse pour un contrat.

Du haut de son perchoir, Callum voyait tout et ne manquait rien. Il s’était isolé pour respirer. Prisonnier des gens qu’il avait pourtant l’habitude de côtoyer, il étouffait et le manque d’espace le rendait fou. Il avait l’impression de ne pas avoir assez de place pour exister, de n’être qu’un homme noyé dans la masse, dans une mer d’individus. Callum vida son verre d’une traite lorsqu’il vit s’approcher un serveur, et au passage de ce dernier près de lui, il tendit le bras pour gagner de nouvelles munitions. Dans ce genre de soirée, l’alcool se révélait être une compagnie dont le mangemort ne pouvait se passer.

A l’affut, Callum tourna la tête lorsqu’il entendit des bruits de pas derrière lui. Une jeune femme se tenait là, et Callum la regarda s’approcher des escaliers. Il la détailla alors qu’elle s’était arrêtée pour parcourir l’assemblée du regard. En voyant qu’elle s’apprêtait à rejoindre le reste des convives, il lui fit simplement : « Vous êtes sûre de vouloir y aller ? Ces gens-là vont vous dévorer » . A ces mots, le jeune homme joignit un geste du menton qui désignait avec dédain la fosse aux lions.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ava Zabini

Ava Zabini


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 532
| AVATARS / CRÉDITS : Zendaya Coleman /betheone
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un miroir dans lequel elle apparait vieille, toute beauté fanée
| PATRONUS : Une pie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

In the lion's den  | Ava Zabini Empty
MessageSujet: Re: In the lion's den | Ava Zabini In the lion's den  | Ava Zabini EmptyMar 26 Nov 2019 - 9:17

Une longue cape noire recouvre sa robe pourpre et elle laisse glisser son manteau sur ses épaules couvertes pour l’abandonner au bon soin d’un majordome auquel elle ne porte aucune attention. La robe est cintrée sous sa poitrine et elle arrange du dos de la main le long tissu plissé qui recouvre ses jambes jusqu’à ses chevilles, une fente remontant le long de sa jambe, jusqu’à sa cuisse où sa peau matte se révèle subtilement au gré de ses mouvements. De ses bras enveloppés dans le tissu chatoyant, on ne voit que les mains, ornées de grosses bagues dorées. Les cheveux ramenés en arrière tombaient en une cascade de boucles dans son dos, la crinière épaisse laissée naturelle, dégageant son visage légèrement maquillé.
A son bras, Trevor ne manque pas de briller par son élégance, dans une robe sombre qui met en valeur sa silhouette élancée, sans faire d’ombre à sa femme. Mais peu de temps après leur arrivée, il s’excuse, la laisse pour saluer quelques connaissances du ministère et elle soupire de soulagement en mettant autant de distance qu’elle le peut entre elle et les conversations ennuyeuses au possible qu’elle prévoit entre son mari et ses collègues. Elle ne se plaint pas d’être laissée de la sorte : on ne reste de toute façon jamais bien seule à ce genre d’événement.
Le début de sa soirée lui fait retrouver une amie, avec qui elles échangent longuement, se promenant parmi les convives et à travers les pièces. Montées à l’étage, elles peuvent parler plus discrètement d’une potion faiseuse d’anges. Finalement, quand les deux se séparent, Ava s’approche des escaliers pour redescendre parmi la foule plus nombreuse et plus bruyante qui se presse en bas.

Elle observait la foule de sorciers qui festoyaient, essayant de repérer son époux ou une quelconque connaissance. Il lui semblait avoir repéré Trevor abandonné de ses collègues et elle posait son pied sur la première marche quand une voix l’interpella. Son regard se porta aussitôt sur l’homme qui l’avait arrêté dans son mouvement et qu’elle détailla de haut en bas sans rougir. Aucune modification de son expression ne vint confirmer qu’elle appréciait ce qu’elle voyait, mais elle suspendit son bras au-dessus de la rambarde et remonta d’une marche.

« Je vous remercie pour votre sollicitude…» fit-elle avec un demi-sourire avant de s’approcher d’un pas. « Ce sont les morsures que vous fuyez en restant ici ? » interrogea-t-elle sans hésitation, s’appuyant nonchalamment contre la rambarde, en conservant une distance avec le sorcier.

______________________________
THUNDER&LIGHTNING, black princess
Revenir en haut Aller en bas
Callum Barrow

Callum Barrow


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 60
| AVATARS / CRÉDITS : Chadwick Boseman © BATTERY FOX
| SANG : Pur


In the lion's den  | Ava Zabini Empty
MessageSujet: Re: In the lion's den | Ava Zabini In the lion's den  | Ava Zabini EmptyMar 26 Nov 2019 - 18:50

Au rez-de-chaussée, des éclats de rire puis des applaudissements survinrent alors que les sorciers agglutinés là venaient de terminer leur danse sur une musique d’orchestre. La mélodie était classique, elle était portée par des violons, une contrebasse et des cuivres qui s’animaient par magie. Le tout participait à ancrer cette soirée dans un autre monde. Alors que dehors, des sorciers mourraient à cause de la guerre, on s’amusait ici à recréer le pastiche d’une société versaillaise. Mais Callum n’en avait plus grand-chose à faire. Désormais, son attention était toute portée sur Ava Zabini qu’il n’osait plus quitter des yeux. En se rapprochant de lui, la jeune femme s’était davantage offerte au regard du sorcier. Ses iris dévoraient les courbes de la métisse. Callum porta son verre à ses lèvres afin de s’éclaircir la gorge. « Les morsures de ces gens-là oui. J’ai passé une partie de ma soirée parmi eux et j’ai l’impression d’avoir vu mon âme se faire aspirer … » . Le jeune homme soupira de lassitude puis vint s’appuyer contre la rambarde pour observer la foule plus bas. « C’est pourquoi il vous faut vous préserver de cela » dit-il ensuite pour garder un peu plus longtemps Ava avec lui. La compagnie de la jeune femme lui était agréable et cette dernière dégageait quelque chose d’attirant. Il venait de la rencontrer et pourtant, il la désirait déjà. « Je crains ne pas vous avoir demandé votre nom … à croire que tout cela m’ai fait oublier les bonnes manières » ajouta enfin Callum avec un sourire ; l’erreur était sienne et il plaidait coupable.

Un nouvel air de musique se fit alors entendre. Dans la lignée du précédent, ce dernier invitait les différents sorciers présents ce soir-là à la danse. Callum porta un regard en bas pour voir où en était son frère. Atticus avait changé de partenaire et dansait à présent avec la femme d’un notable. Callum ne manquait rien de ce spectacle et il voyait clair dans le jeu de l’autre Barrow. Il le connaissait plus que personne et avec les années, il avait appris à lire ce qui se cachait derrière chaque sourire de son aîné. « Et vous êtes venue seule Ava ? » . Il se rapprocha alors d’elle, suffisamment pour pouvoir détailles les bijoux aux mains de la sorcière. « A moins que l’une de ces bagues soit celle qui vous lie à un autre … » .
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ava Zabini

Ava Zabini


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 532
| AVATARS / CRÉDITS : Zendaya Coleman /betheone
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un miroir dans lequel elle apparait vieille, toute beauté fanée
| PATRONUS : Une pie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

In the lion's den  | Ava Zabini Empty
MessageSujet: Re: In the lion's den | Ava Zabini In the lion's den  | Ava Zabini EmptyVen 29 Nov 2019 - 16:29

Un léger rire traversa les lèvres de la sorcière sous l’effet de la mise en garde de l’homme. Sa sollicitude était à la fois plaisante et amusante. Il ne pouvait s’imaginer à quel point Ava évoluait avec aisance dans cette foule de sorciers avides de pouvoir et de commérages. “Dans ce cas, j’espère que vous ne craindrez pas la mienne... Je promets de ne pas aspirer votre âme.” annonça-t-elle avec une pointe de mystère dans la voix, tout en sachant qu’elle n’avait aucune envie de ne pas tenir cette promesse. Elle ne connaissait rien de lui mais il avait retenu son attention, donnant une nouvelle tournure à sa soirée. Elle sentait qu’il n’était déjà pas indifférent à ses charmes - au fond, très peu d’hommes l’avaient été au cours de sa vie - mais l’inverse était rare et donnait encore plus envie à Ava d’envoûter le sorcier.
“Uniquement si vous me donnez le vôtre, dans ce cas-là.” proposa-t-elle en échange de cette information qu’elle communiquait toujours avec grande facilité. “Ava Zabini” répondit-elle directement, sans y adjoindre le nom de son mari, qu’elle choisit volontairement de taire. En général, l’apposition des deux avait tendance à apporter plus de questions que de réponses et elle s’était toujours refusée à n’être que “femme de” en portant uniquement le nom de son mari. S’il ne la connaissait pas, rien ne pouvait lui laisser deviner si Zabini était son nom de jeune fille ou son nom de femme mariée.

En le voyant observer la foule pour la seconde fois, elle ne put s’empêcher une moue légèrement contrariée alors qu’il lui tournait le dos. Elle avait l’habitude d’être le centre de l’attention des hommes à qui elle s’adressait et celui-ci semblait plus intéressé pour regarder cette foule qu’il ne voulait pas rejoindre qu’elle-même. La moue disparut aussitôt qu’il se tourna à nouveau vers elle et s’approcha même. Il n’y avait pas une grande différence de taille entre les deux, celle d'Ava étant en plus compensée par ses talons. Sa peau d’ébène captivait le regard d’Ava qui ne put s’empêcher de penser que n’importe qui en bas pouvait lever les yeux et les voir ainsi proches et juger qu’ils étaient un beau couple.
“Je dois m’avouer liée.” déclara-t-elle sans hésitation, ni culpabilité. Rien ne servait de cacher une vérité qu’il pouvait découvrir d’un instant à l’autre si Trevor se décidait à la retrouver ou si une connaissance les interrompait dans leur échange. Pour autant, elle ne lâcha pas Callum du regard une seule seconde pour chercher son mari dans la foule et préféra lui retourner la question. “Et vous ? Y a-t-il quelqu’un qui vous attend en bas ? Est-ce cette personne que vous évitez tout en la cherchant du regard ?”

______________________________
THUNDER&LIGHTNING, black princess


Dernière édition par Ava Zabini le Sam 11 Jan 2020 - 21:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Callum Barrow

Callum Barrow


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 60
| AVATARS / CRÉDITS : Chadwick Boseman © BATTERY FOX
| SANG : Pur


In the lion's den  | Ava Zabini Empty
MessageSujet: Re: In the lion's den | Ava Zabini In the lion's den  | Ava Zabini EmptySam 30 Nov 2019 - 23:08

« Callum Barrow » fit le sorcier avec une certaine banalité, sans se soucier de l’effet que pourrait produire son patronyme chez la jeune femme. Son nom n’avait pourtant rien de sacré, mais pour un amateur d’alcool, Barrow était le nom d’une distillerie haut de gamme du Nord de l’Angleterre. La lignée de Callum avait une renommée relative, mais uniquement pour les connaisseurs. « Mais contentez-vous de Callum, cela suffira amplement » ajouta-t-il avec un sourire afin d’installer plus de proximité entre eux. Les deux s’étaient d’ailleurs suffisamment rapprochés pour pouvoir se toucher en tendant les bras. Au fur et à mesure qu’ils conversaient, le monde autour d’eux semblait peu à peu disparaître pour le sorcier. Le jeune homme était pleinement tourné vers Ava Zabini, et même son frère plus bas ne saurait le détourner de cela.

« J’aurai aimé vous dire que ma cavalière m’a fait faux bond pour le bras d’un autre mais c’est faux, ce n’est pas le cas. Je suis venu seul » . A vrai dire, Callum n’avait invité personne. Il n’avait de toute façon jamais eu l’intention de s’éterniser. Faire acte de présence, voilà pourquoi il s’était présenté à ce bal ce soir-là. Les Barrow aimaient se montrer et ce genre de soirée mondaine ne dérogeait pas à cette règle. Callum appréciait ce genre d’événement, et ce bien qu’il méprisait profondément les gens de sa classe sociale. « Quant à la personne dont vous parlez … il s’agit de mon frère » . A la suite de cela, le mangemort eut un geste vague de la main, comme pour laisser de côté les sujets dont il ne voulait parler.  Avec cette rencontre, la soirée de Callum s’annonçait sous de meilleurs hospices, alors autant ne pas ternir tout ça en amenant Atticus dans la conversation.   « Mais bref, ne nous éternisons pas sur ce sujet voulez-vous ? » . D’un geste expert, le jeune homme termina son verre et ne put retenir une légère grimace lorsque ces dernières gorgées perlèrent le long de son œsophage. Il faut dire qu’avec les années, il s’était habitué à boire de l’alcool de qualité.

Il s’approcha alors encore puis s’appuya une nouvelle fois contre la rambarde. En se penchant de la sorte, il était légèrement plus bas que la jeune femme. « Et que faites-vous ici Ava ? Etes-vous venue pour profiter du bal ? » demanda-t-il avec un sourire narquois au coin des lèvres, jetant rapidement un regard autour d’eux, « Si c’est le cas, votre cavalier semble vous avoir abandonnée … » .
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ava Zabini

Ava Zabini


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 532
| AVATARS / CRÉDITS : Zendaya Coleman /betheone
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un miroir dans lequel elle apparait vieille, toute beauté fanée
| PATRONUS : Une pie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

In the lion's den  | Ava Zabini Empty
MessageSujet: Re: In the lion's den | Ava Zabini In the lion's den  | Ava Zabini EmptySam 11 Jan 2020 - 21:40

Callum Barrow… Ava aimait le son de ce nom, qui évoquait pour elle une affaire familiale qu’elle connaissait de loin : peu amatrice d’alcool fort, elle savait néanmoins associer le nom de l’homme à sa famille. Mais puisque pour elle, il le proposait, ce serait Callum, alors elle acceptait avec plaisir de le considérer pour son individualité plutôt que pour sa parenté.
Mais dans un coin de son esprit, elle essayait de se rappeler avoir déjà croisé le jeune homme : il ne semblait guère plus âgé qu’elle et son accent était anglais, elle avait donc dû le côtoyer à l’école, il y a quelques années déjà, le croiser si ce n’est le connaître. En vain, elle ne se rappelait, pour le moment, de rien. C’était comme rencontrer une nouvelle personne et, dans ce petit milieu qu’est le monde sorcier, c’était un vrai plaisir. L’inconnu avait un doux goût, aussi elle ne chercha pas plus, sachant pertinemment qu’elle finirait sûrement par se souvenir d’une soirée mondaine ou d’un événement où tous deux étaient présents.

Callum était donc venu sans cavalière et l’information fut reçue avec surprise et intérêt par Ava qui n’imaginait pas le bel homme se priver d’une femme à son bras. Elle-même appréciait toujours être vue en présence d’un beau parti et cet instant ne faisait pas exception. Pourtant, toute l’attention d’Ava était concentrée sur Callum et elle en oubliait les regards qui auraient pu se poser sur eux. Il avait piqué sa curiosité en mentionnant son frère et elle aurait elle-même bien voulu s’attarder sur le sujet, son attrait pour les commérages revenant au grand galop : quelles dissensions pouvaient donc opposer les deux frères pour que Callum s’intéresse de ses activités en cette soirée mondaine tout en préférant ne pas s’éterniser sur celui-ci ? Mais se pliant aux désirs du sorcier, elle acquiesça et l’observa finir son verre, les yeux posés sur ses puissantes mains.

Ils étaient maintenant assez proches pour qu’elle sente son parfum et puisse analyser le grain de sa peau noire. Son aura l’attirait et l’impressionnait en même temps, mais elle n’en montra rien, hormis le léger sourire charmeur dont elle n’arrivait pas et ne voulait pas se départir. “Je suis plutôt celle qui a choisi d’abandonner mon cavalier parmi la foule de badauds… Il y a des choses qui méritent autrement plus mon attention ici…” fit-elle en plongeant son regard dans le sien et se permit de poser une main légère sur son avant-bras qui reposait sur la rambarde, avant de la faire glisser pour la poser sur le bois. Un contact prolongé, même si désiré, était déraisonnable alors qu’ils étaient exposés à la vue d’une bonne partie des sorciers qui évoluaient en dessous d’eux. “Mais je ne dirais pas non à un verre.” ajouta-t-elle plus légèrement en détournant le regard pour aviser un serveur qui serait passé dans le coin.

______________________________
THUNDER&LIGHTNING, black princess
Revenir en haut Aller en bas
Callum Barrow

Callum Barrow


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 60
| AVATARS / CRÉDITS : Chadwick Boseman © BATTERY FOX
| SANG : Pur


In the lion's den  | Ava Zabini Empty
MessageSujet: Re: In the lion's den | Ava Zabini In the lion's den  | Ava Zabini EmptyDim 19 Jan 2020 - 15:22

Leur petit jeu durait depuis plusieurs minutes déjà, et seule la présence de la foule en bas empêchait le mangemort d’aller plus loin. Il n’était pas timide, loin de là, mais les rumeurs et les commérages de cette société était un poison dont il souhaitait se passer. Pourtant, à la grande surprise du sorcier, ce fut Ava Zabini qui franchit la première une ligne imaginaire qu’aucun d’eux n’avait matérialisée. Elle le toucha. Mieux encore, ses doigts coururent le long de la manche de Barrow pour terminer leur course sur la rambarde. Sur leur chemin, les doigts d’Ava tracèrent un sillon que Callum sentit jusqu’au plus profond de son être. Il porta un regard sur sa fine et élégante main, puis sur elle. « Votre cavalier ne mesure sûrement pas à quelle point votre compagnie est agréable et précieuse pour vois avoir laissé filé ainsi » commenta-t-il simplement. Lui, il n’aurait laissé Ava Zabini de côté pour rien au monde. Callum était un homme à femmes, s’il aimait se pavoiser aux bras des plus charmantes créatures de cette société, il appréciait d’autant plus avoir la main mise sur celles qu’il possédait. Jaloux, il n’aurait laissé aucun autre homme s’approcher de la jeune femme.

D’un geste de la main désintéressé, il fit signe au serveur d’approcher. Il détourna le regard de son interlocutrice pour se concentrer, le temps de quelques secondes seulement, sur l’homme. « Servez-nous deux whisky, blend malt » commença Callum en posant son verre vide sur le plateau. « Cette fois, servez ça dans un verre à pied et sans glaçons » poursuivit l’homme en serrant la mâchoire, agacé de devoir préciser ce qui, pour lui, tombait sous le sens. Marier des glaçons à un whisy était pour lui un sacrilège aussi important qu’un mariage entre moldus et sangs-purs, une aberration à l’encontre des bonnes mœurs et un principe défiant toutes les lois de la bienséance. Quand le serveur se tourna et quitta les lieux, Callum adressa un nouveau regard à la jeune femme. « Les gens peinent à apprécier les bonnes choses de nos jours. Si vous vous contentez de demander un whisky à un serveur, soyez assurée qu’il vous servira le fond de bouteille d’un alcool venté » .

Le jeune homme s’appuya de nouveau contre la rambarde. Cette fois-ci, il était dos à la foule. Symboliquement, il avait écarté de sa soirée le reste des convives ; il ne voulait se focaliser que sur Ava Zabini. D’un geste rapide et bref, il jeta un coup d’œil à l’heure sur son poignet. Il n’était pas pressé et n’avait aucun impératif, si bien qu’il pourrait profiter de la compagnie de la jeune femme aussi longtemps qu’elle le désirait. « Votre mari ne risque pas de s’inquiéter, de s’impatienter à vous savoir si loin de lui pendant tout ce temps ? Ou alors est-il trop ivre de cette plèbe qu’il préfère se focaliser sur elle plutôt que sur vous ? » fit-il avec un geste pour les gens en bas.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ava Zabini

Ava Zabini


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 532
| AVATARS / CRÉDITS : Zendaya Coleman /betheone
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un miroir dans lequel elle apparait vieille, toute beauté fanée
| PATRONUS : Une pie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

In the lion's den  | Ava Zabini Empty
MessageSujet: Re: In the lion's den | Ava Zabini In the lion's den  | Ava Zabini EmptyLun 10 Fév 2020 - 20:15

Ava prenait des risques qu'elle considérait avec justesse et la bienséance l’empêchait d’aller aussi loin qu’elle aurait pu le désirer. D'en bas, n'importe qui aurait pu les apercevoir et imaginer que leur échange était un flirt assumé. Elle ne se faisait pas trop de soucis pour son mari : soit il était idiot, soit il préférait rester aveugle face aux rumeurs, mais dans tous les cas, il n’était pas du genre à provoquer une esclandre en public et elle savait le rassurer sur sa fidélité et ses sentiments en privé. Mais les murmures des autres sorciers pouvaient leur apporter, à Ava tout comme à Callum, plus d’ennuis. Ava aimait jouer avec le feu mais ne comptait pas se brûler les ailes ce soir, aussi de loin son geste aurait pu être pris comme un simple geste amical, si ce n’est la flamme de son regard détourné du public et posé sur lui.

Elle l’observa faire preuve de son expertise en whisky avec un sourire appréciateur. Elle-même n’était pas une fine connaisseuse de la boisson ambrée, ses goûts l’attirant habituellement plutôt vers les bulles d’un bon champagne, mais elle ne disait pas non à un alcool plus fort à l’occasion, sans avoir jamais eu à se servir elle-même. “J’ai beau être une spécialiste en potions, pour ce qui est du whisky, je m’en remets entièrement à vous.” déclara-t-elle simplement avec un air légèrement naïf.

Il s’appuya contre la rambarde, tournant le dos à la foule en bas, et Ava se tourna vers lui, de profil par rapport à la rambarde, l’avant-bras posé sur le bois, la main dans le vide. Le retour du serveur avec ce qu’ils avaient commandé ne la fit pas bouger et ils maintinrent leur proximité innocente. “Laissons mon mari de côté, voulez-vous bien ? Me savoir enchaînée à lui dans la vie est suffisant, je n’ai pas envie que mes soirées lui soient entièrement dédiées…” souffla-t-elle en faisant le voeu que Trevor passe la meilleure des soirées, s'enivre en effet de la plèbe et lui laisse ainsi un peu de répit. D'un instant à l'autre, il pouvait arriver et déclarer qu'il souhaitait rentrer et alors, elle n'aurait pas le choix d'abandonner Callum. Elle s’apprêtait à porter le whisky à ses lèvres mais s’arrêta à mi-chemin, faisant tourner le liquide dans son verre. “Apprenez-moi plutôt comment déguster un whisky et reconnaître un bon d’un mauvais… en dehors du fait que votre nom soit sur la bouteille.”

______________________________
THUNDER&LIGHTNING, black princess
Revenir en haut Aller en bas
Callum Barrow

Callum Barrow


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 60
| AVATARS / CRÉDITS : Chadwick Boseman © BATTERY FOX
| SANG : Pur


In the lion's den  | Ava Zabini Empty
MessageSujet: Re: In the lion's den | Ava Zabini In the lion's den  | Ava Zabini EmptyVen 14 Fév 2020 - 18:01

Le jeune homme hocha simplement la tête. « Mes excuses » commença-t-il sincèrement. Pour rien au monde, il ne voulait briser ce moment qu'ils avaient su se créer. « Laissons ces chaînes loin de nous » . A ces mots, il eut un coup d'oeil pour l'alliance au doigt de la jeune femme. Parce qu'elle symbolisait qu'Ava ne lui appartenait pas, Callum se mit à détester la bague en or. Il plissa les narines puis noya ses sentiments dans une gorgée d'alcool.

« Pour reconnaître un bon whisky ... surveillez son taux d'alcool » . Callum prit volontiers le rôle du professeur. Parler de ce qui avait construit la richesse de sa famille, de cet or ambré, ne le gênait aucunement tant il s'agissait d'un sujet qu'il maîtrisait. Le jeune homme se fit pédagogue et tenta de transmettre ses connaissances avec le plus grand professionnalisme possible. « Pour un bon whisky, choisissez en un dont le taux d'alcool s'élève minimum à 40° et au maximum à 50°. Dîtes-vous que si l'on vous sert un whisky moins fort, c'est qu'il est coupé avec de l'eau » ajouta l'expert avec un sourire. Couper le whisky avec de l'eau était une pratique courante chez les fournisseurs d'alcool bons marchés ; cela réduisait drastiquement les coûts de production. « Mais attention, si le taux d'alcool est trop fort et qu'il vous irrite la gorge, c'est qu'on se sert de cela pour masquer le goût de certains ingrédients » . Le jeune Barrow leva ensuite son verre, s'approchant par la même occasion d'Ava Zabini. Son verre se trouvait alors entre eux, entre leurs deux visages. En tentant de percer la volupté du liquide ambré qui trônait dans son verre, chacun pouvait y voir les traits déformés de l'autre. « La liste des réflexes à avoir pour différencier un bon whisky d'un mauvais est longue Ava. Beaucoup d'entre-eux s'acquièrent avec le temps et de l'expérience. Mais lorsque ces deux éléments vous manquent, fiez-vous à la robe du whisky » . Callum sourit doucement alors qu'il tentait de percer au travers des couleurs présentes dans le verre pour saisir les iris de la brune femme. « Celle-ci doit être ambrée, bien évidemment, légèrement claire sans pour autant en dévoiler trop sur les arômes qu'elle contient. Méfiez vous cependant des whisky dont le teint s'approcherait trop du jaunâtre, cela voudrait dire qu'il y a de l'eau » .

En dessous d'eux, la musique s'était faite silencieuse depuis un moment déjà. Callum ne le remarqua que bien plus tard lorsqu'il émergea de la bulle dans laquelle Ava et lui s'étaient enfermés. L'attroupement en bas avait perdu de sa constance et certains invités étaient déjà partis.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ava Zabini

Ava Zabini


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 532
| AVATARS / CRÉDITS : Zendaya Coleman /betheone
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un miroir dans lequel elle apparait vieille, toute beauté fanée
| PATRONUS : Une pie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

In the lion's den  | Ava Zabini Empty
MessageSujet: Re: In the lion's den | Ava Zabini In the lion's den  | Ava Zabini EmptyJeu 26 Mar 2020 - 23:16

Elle écoutait la leçon de dégustation de whisky avec attention. Le voir expliquer avec autant de précisions et d’intérêt cet art lui faisait découvrir plus de l’homme qu’il était que n’importe quelle conversation, aussi longue soit-elle. Le voir poser ses yeux sur la robe du liquide lui donnait envie de se transformer en ce liquide. Suivre son verre jusqu’à ses lèvres lui donnait envie de fondre sur ses mêmes lèvres. Le whisky n’aurait jamais aussi bon goût que déguster à même sa bouche. La passion qu’il portait à cette science de l’alcool, elle voulait en être l’origine et le résultat. Il parlait et elle écoutait, s’abreuvant de ses paroles et de son timbre grave qui faisait naitre des émotions nouvelles en elle, des émotions qu’elle n’avait pas ressenti avec Trevor depuis bien longtemps. Elle l’observait lui plus qu’elle n’observait le verre d’alcool entre eux. Elle aurait aimé avoir le temps de Callum rien que pour elle et tout ce temps pour l’expérimenter, devenir une spécialiste de cet homme autant qu’il était spécialiste du whisky.
Il arriva au bout de son cours et elle sortit enfin de son hypnose, ramenant son verre à ses lèvres, en apparence pour mettre en pratique ce qu’elle venait d’apprendre, en réalité pour se donner l’occasion de se rebâtir une contenance. Elle ne dit absolument rien, de peur de briser ce moment en déclarant, du haut de sa grande ignorance qu’il était « bon ».

Le silence s’imposa soudain à eux et elle ne savait pas depuis combien de temps déjà la musique s’était arrêtée sans que ni lui ni elle ne s’en rendent compte. Mais elle n’y vit aucun signe salvateur, au contraire. Sans volonté, elle détacha son regard de Callum pour observer la foule qui commençait à se disperser en bas. Ses yeux se posèrent presque aussitôt sur son mari. Seul, il se tenait d’une manière qui l’agaça automatiquement, abandonné sans sa femme-trophée à son bras qu’il cherchait du regard, sans penser à lever les yeux vers la balustrade. Il était beau et élégant aux yeux du monde, mais à ses yeux, il lui apparaissait empâté et agaçant comme elle ne l’avait jamais vu.

« Les chaînes se rappellent à moi... » souffla-t-elle, en posant à nouveau ses yeux sur Callum. « Je devrais probablement le retrouver avant qu’il ne s’inquiète… » précisa-t-elle sans pourtant faire un geste pour s’éloigner, poursuivant : « J’ai été ravie de faire votre connaissance, Callum. »

______________________________
THUNDER&LIGHTNING, black princess
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




In the lion's den  | Ava Zabini Empty
MessageSujet: Re: In the lion's den | Ava Zabini In the lion's den  | Ava Zabini Empty

Revenir en haut Aller en bas

In the lion's den | Ava Zabini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Balade à Londres-