GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt

Partagez

La maîtresse de maison, l'oiseau, et l'intrus | OCTAVIUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Professeur Martens

Professeur Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 495
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( .sparkle )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La maîtresse de maison, l'oiseau, et l'intrus | OCTAVIUS  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La maîtresse de maison, l'oiseau, et l'intrus | OCTAVIUS La maîtresse de maison, l'oiseau, et l'intrus | OCTAVIUS  - Page 2 EmptySam 25 Jan 2020 - 14:21

Octavius se demandait comment il avait fait pour ne pas savoir qu'il avait un neveu pendant des mois. S'il remontait dans la chronologie, il aurait pu l'apprendre bien avant, notamment quand il était retourné au Royaume Uni à la fin de 1975. Mais il n'avait pas voulu revoir ses proches. Peut-être ne s'était-il pas senti assez prêt sur le moment. Son retour provisoire s'était fait aussi discret que son nouveau départ.
« Certes, cela arrive. Mais là on en est à un stade où je n'étais même pas au courant de son existence. »
Il était pourtant certain d'avoir reçu une lettre de sa sœur. Elle lui avait dit. Mais le hibou s'était certainement perdu parce qu'il ne lui était jamais parvenu. Et à vrai dire, il ne connaissait même pas le père de Camille non plus. Il ne l'avait jamais rencontré. A ce qu'il avait compris, celui-ci, en apprenant la grossesse de Diane, avait fui. Cela faisait qu'Octavius se sentait d'autant plus coupable de ne pas avoir pu être là pour sa sœur qui avait dû gérer cela toute seule avec leur grand-mère.
Alors aujourd'hui, il s'investissait autant que possible dans l'éducation de Camille. Cet enfant, comme tous les autres, avait besoin d'un référent masculin proche de lui dans sa vie. Que ce soit un père, un oncle ou que savait-on encore. Même s'il travaillait à Poudlard, il essayait d'être présent même si inévitablement, il l'était moins. Cependant, Diane n'en semblait pas contrariée. Au contraire, elle était contente que son frère ait un travail stable. Elle s'inquiétait toujours beaucoup trop pour lui. Et sa situation financière précaire lui avait fait avoir des sueurs froides. Elle était dorénavant rassurée.

La question des élèves ne retira pas à Octavius son sourire. Bien sûr, quand on était enseignant se posait automatiquement le sujet des élèves. Avant Poudlard, il lui avait été donné d'enseigner à Uagadou et puis encore avant de donner des cours d'anglais au Japon. Et Sinistra ne pensait pas si bien dire.
« La pire chose qu'on m'ait faite, elle était pas à Poudlard. » révéla-t-il de but en blanc. « Niveau bêtise, les élèves de Poudlard ne rivalisent pas avec ceux de Uagadou. A part certains élèves un peu turbulents à Poudlard, j'arrive à gérer. Mais Uagadou, c'est le niveau au dessus. »
Il trouvait qu'il ne régnait pas du tout la même ambiance entre Uagadou et Poudlard. C'était deux mondes complètement différents, deux systèmes complètement différents.
« On a déjà mis le feu à ma cape, par exemple. Aussi, ce que font les élèves, ils fabriquent des espèces de sarbacane avec leurs affaires scolaires avec des boulettes imbibées d'une potion à usage externe. Les effets dépendent de la potion. Mais en général, ce n'est rien de très glamour. Certaines font roter, donnent des flatulences, les pires sont celles qui déclenchent des crises d'urticaire... Une fois, des élèves ont essayé de me viser avec une potion qui rendait la peau blanche. Pour voir l'effet que ça allait faire sur moi. »
Avec le recul, cela l'amusait beaucoup. Heureusement, il n'avait pas été trop victime de ces sarbacanes. Les autres professeurs l'avaient rapidement informé de ce risque alors il avait pu s'y préparer.
Revenir en haut Aller en bas
Sinistra Lowe

Sinistra Lowe


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 488
| AVATARS / CRÉDITS : Brie Larson ▬ Ichi
| SANG : Purement consanguin.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : son époux
| PATRONUS : un casoar à casque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La maîtresse de maison, l'oiseau, et l'intrus | OCTAVIUS  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La maîtresse de maison, l'oiseau, et l'intrus | OCTAVIUS La maîtresse de maison, l'oiseau, et l'intrus | OCTAVIUS  - Page 2 EmptyDim 2 Fév 2020 - 12:47

Sinistra était devenue fille unique par la force des choses et ne saurait donc jamais ce que cela faisait d'être tante, et d'avoir un neveu, ou une nièce. Elle l'avait accepté assez tôt lorsqu'elle avait réalisé que finalement, il arriverait bien vite le temps où elle serait définitivement toute seule. La jeune femme avait espéré que se marier avec Warren allait lui assurer la protection d'une seconde famille, et le destin lui avait pourtant enlevé son mari, pour qu'une nouvelle fois, la solitude plane sur elle. La sorcière était consciente de sa vie et de ses devoirs, elle savait qu'elle devrait se remarier tôt ou tard. Les prétendants se trouvaient étrangement plus présents maintenant qu'elle était veuve que lorsqu'elle était plus jeune. Curieux. Elle ne répondit pas à Octavius sur l'ignorance qu'il avait de son neveu. A quoi bon, finalement ? Il était persuadé sans doute d'être le pire oncle du monde, sans qu'elle ne puisse y croire elle-même car elle était persuadée qu'il avait beaucoup d'amour à donner à un enfant. Ce n'était sans doute pas pour rien qu'il enseignait désormais à l'école... Les élèves, il devait les apprécier et il devait aimer donner son savoir. Sinistra, elle, savait que ce ne pouvait être un métier pour elle, que ce soit un métier qui l'intéresse, ou même un sujet décent. En tant que femme, ses choix étaient restreints. Veuve, ils étaient plus larges, mais le mariage viendrait assez tôt détruire tous ses projets. Elle ne préférait donc pas se projeter dans une profession quelconque, et moins encore, celle d'auteure. Warren avait été très moderne de l'autoriser à publier un livre, mais elle doutait qu'il en soit de même pour un autre individu de sexe masculin de leur communauté. Se nourrir de ce fait des expériences des autres, était la meilleure chose qu'elle puisse s'autoriser, pour rêver un peu. La sorcière écouta, tout à fait captivée, Octavius lui parler de ses déboires dans l'école africaine. Elle éclata de rire à la fin de son laïus. « Je crains que le résultat n'ait été... Extrême » s'amusa la sorcière en reprenant vite son calme comme on lui avait toujours appris à le faire, « tu aurais été... Translucide, je suppose. Quoique tu sembles déjà l'être un peu au niveau de tes poignets. On voit plutôt bien tes veines ». Sinistra le regarda d'un air ouvertement malicieux, un sourcil relevé, mains croisées sur ses jambes qu'elles avait ramenées sous elle. « Je t'ai demandé ce qu'on t'avait fait... mais qu'as-tu fait à tes professeurs lorsque tu étais toi-même élève ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Martens

Professeur Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 495
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( .sparkle )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La maîtresse de maison, l'oiseau, et l'intrus | OCTAVIUS  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La maîtresse de maison, l'oiseau, et l'intrus | OCTAVIUS La maîtresse de maison, l'oiseau, et l'intrus | OCTAVIUS  - Page 2 EmptyMer 5 Fév 2020 - 15:26

Octavius aimait les enfants. Il trouvait leur compagnie rafraîchissante bien que parfois contraignante. Il appréciait les adolescents aussi bien que les rapports ne soient pas les mêmes. Un adolescent était déjà presque un adulte sans en être un vraiment. Cela devenait donc délicat de trouver un juste milieu dans son comportement. Particulièrement en tant que professeur. Octavius adorait enseigner mais trouvait le statut de professeur traître. D'un côté, il devait s'imposer suffisamment pour maintenir l'ordre dans sa salle de cours. Mais de l'autre, il ne voulait pas être cet enseignant trop strict que l'on déteste tous. Il voulait être l'égal des élèves mais dans le système dans lequel on était, c'était presque impossible.
Il regarda ses poignets au moment où Sinistra les évoquait. Il était vrai que l'on voyait assez nettement ses veines.
« Elles ne sont pas si voyantes que ça je trouve. Je veux dire... Il y a pire. » analysa-t-il. « Enfin je n'en ai jamais été victime même si moi-même j'étais curieux. Je crois que j'ai un peu peur du résultat. »
Il avait des visions d'horreur. Si sa peau venait à devenir translucides, on pourrait voir absolument toutes ses veines bleuâtres comme un vieux rachitique qui n'aurait pas vu le soleil depuis 1815.

Toujours dans le même thème scolaire, Sinistra réitéra sa question en le prenant comme sujet. La question fit sourire avec amusement le professeur de défense contre les forces du mal. Il but une gorgée de thé avant de répondre.
« Rien. Nothing. Nada. Niente. Les professeurs m'effrayaient trop pour que je fasse la moindre bêtise pouvant leur porter préjudice. » C'était la pure vérité. « Je dis pas que je respectais le règlement à la lettre. Mais j'étais un élève assez transparent de ce point de vue là. »
C'était assez décevant. En même temps, il n'avait rien de bien croustillant à raconter. Des fois, comme tout élève, il lui arrivait de pester sur certains professeurs suite à un cours avec ses copains. Mais pouvait-on l'en blâmer ? Etait-ce réellement drôle ou intéressant à raconter ? En revanche, il avait parfois été horrible avec ses grand-parents. Quoiqu'il n'était sûrement pas le pire.
« Par contre, j'ai déjà donné un coup de pied au vieux pasteur de mon village quand j'avais 6-7 ans. Je lui ai donné un coup de pied et je suis parti en courant. »
A vrai dire, ce coup de pied avait été la meilleure chose qu'il eut faite lors de ses toutes jeunes années. Et il ne s'était même pas fait gronder. En tout cas pas pour le coup. Mais parce qu'il avait sali son short en traînant dans la terre.
« Et toi ? Je spécule, mais je suis sûr que tu étais du genre bonne élève quoique un peu hautaine avec tes camarades. Tu avais de bons résultats sans trop te tuer à la tâche et tu avais les bonnes grâces des professeurs. »
On avait tous des préjugés face à une personne.
Revenir en haut Aller en bas
Sinistra Lowe

Sinistra Lowe


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 488
| AVATARS / CRÉDITS : Brie Larson ▬ Ichi
| SANG : Purement consanguin.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : son époux
| PATRONUS : un casoar à casque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La maîtresse de maison, l'oiseau, et l'intrus | OCTAVIUS  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La maîtresse de maison, l'oiseau, et l'intrus | OCTAVIUS La maîtresse de maison, l'oiseau, et l'intrus | OCTAVIUS  - Page 2 EmptyVen 7 Fév 2020 - 21:26

Sinistra savait d'où elle venait et c'était pour elle quelque chose de très important. La sorcière, certes hautaine, n'avait pourtant pas de médisance à cracher sur les origines de chacun. Les siennes avaient fais lever quelques sourcils à certains Anglais sans que cela ne la touche plus que cela. Sa fierté d'être née sur l'Île de Man, elle la devait à son père, lui-même né à Ramsey tout comme elle, dans leur maison familiale. Depuis qu'elle était arrivée en Angleterre néanmoins, la jeune femme n'avait pas eu l'occasion de rentrer dans son pays. La nostalgie qu'elle ressentait pour ce lieu dont elle ne se souvenait que par bribes, était fascinant autant que déroutant. Mais elle se complaisait au moins dans l'idée qu'elle n'était pas très loin et qu'il ne suffirait pas de grand chose pour que sur un coup de tête, elle fugue de chez elle pour aller sur la petite île celte. Warren en aurait fait une crise de son vivant, mais mort, n'avait-elle pas là une occasion en or ? Entendre Octavius lui parler de tous ces endroits où il avait vécu ne lui donnait pas envie de voyager mais bien de rentrer chez elle. Sinistra était peut-être en terre étrangère depuis trop longtemps maintenant.

Poudlard, néanmoins, avait eu le mérite d'être situé en Ecosse pour s'attirer ses faveurs. Elle avait adoré les enseignements dispensés, elle avait adoré y être élève et avait été désespérée de devoir quitter le cocon protecteur qu'était devenue la bâtisse pour elle. En dehors de ses murs, elle retrouvait son statut de chose à refourguer à n'importe qui. Et l'ego de la sorcière s'en trouvait encore tourmenté maintenant qu'elle était veuve, sans enfant, et qu'elle devait trouver un nouveau protecteur. La sorcière se souvenait de sa scolarité comme si elle la vivait encore, mais elle sentait, sans savoir son  âge, qu'elle était bien plus jeune qu'Octave et que c'était pour cela qu'elle ne se souvenait pas de lui. Lui demander de ce fait les bêtises qu'il avait fait à l'école valait de soi. La réponse ne la surprit pas mais la déçu entièrement. Elle avait espéré que l'homme aventureux qu'il était aujourd'hui soit le naturel prolongement d'un adolescent intrépide. « Un gentil petit élève » se moqua-t-elle ouvertement, toujours malicieuse, « tu n'étais pas un Gryffondor, ça se voit. Serdaigle, peut-être ? ». La comparaison dans l'esprit de la sorcière s'imposa à elle-même et le visage jovial de Janus fit irruption dans sa tête comme pour l'éloigner de la conversation qui continuait entre eux. Son sourire s'élargit à l'anecdote qu'il lui avoua, mais elle ne répondit pas. Elle-même avait eu ses coups de colère, mais avait été globalement une gentille petite fille qui n'avait jamais levé la main sur rien ni personne. Octavius émit des hypothèses sur elle, et ce faisant, elle comptait sur ses doigts tout ce qu'il accumulait sur elle : « Tu y étais presque ! Trois bonnes réponses sur quatre » continuait-elle de le provoquer naturellement. Sinistra replaça une mèche qui venait de lui tomber sur le visage derrière son oreille et répondit : « J'étais studieuse, et je travaillais beaucoup, contrairement à ce que tu sembles croire. J'étais néanmoins particulièrement douée en potions et sortilèges » commença-t-elle, avant d'ajouter en levant un sourcil : « et j'étais hautaine, c'est vrai. Mais moins, je t'assure, que tu ne peux l'imaginer ». Car en effet, une sorcière aussi hautaine ne se serait jamais acoquinée d'un sang-mêlé, qui plus est, un sang-mêlé de Serdaigle...


(583)
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Martens

Professeur Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 495
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( .sparkle )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La maîtresse de maison, l'oiseau, et l'intrus | OCTAVIUS  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La maîtresse de maison, l'oiseau, et l'intrus | OCTAVIUS La maîtresse de maison, l'oiseau, et l'intrus | OCTAVIUS  - Page 2 EmptyDim 9 Fév 2020 - 1:18

Octavius n'était plus du tout le garçon craintif qu'il avait été adolescent. Il s'agissait de la résultante d'un long travail sur lui-même. Il conservait toutefois une prudence qui l'empêchait de faire des choses insensées. Il estimait avoir trouvé un juste milieu satisfaisant. La peur n'était pas un sentiment que l'on pouvait ignorer. La peur agissait comme un signal nous prévenant d'une situation dangereuse bien qu'elle puisse opérer parfois de façon irrationnelle. Sinistra ne manqua pas de le taquiner sur sa nature peureuse d'antan, supposant directement qu'il n'était pas à Gryffondor au profit de Serdaigle.
« Pourquoi Serdaigle ? Pourquoi pas Poufsouffle ? » demanda-t-il de but en blanc et très sérieusement, avec un sourire impénétrable et la regardant droit dans les yeux.
Il était évident qu'il n'avait pas été à Serpentard. Cette éventualité était complètement exclue.
Ce fut bientôt à son tour de faire des suppositions sur la scolarité de la jeune femme. Il constata avec satisfaction avoir bien deviné pour la plupart des points évoqués. Suite à cela, elle lui expliqua son attitude vis-à-vis du travail.
« Et ta maison ? Mon instinct me dit Serpentard. Mais en même temps, je pense que tu aurais eu ta place à Gryffondor. »
Mais il allait de soi qu'une femme de sa condition ne pouvait pas être à Gryffondor. Sa famille ne l'aurait pas accepté. Serpentard, c'était un passage quasi-obligé pour tous les enfants de familles pures trop fières de leur sang.
En prenant pour la dernière fois sa tasse de thé, son regard s'égara sur l'une des pendules du salon. Il vit qu'il commençait déjà à être tard. Il s'était beaucoup attardé sans s'en rendre compte. Il finit son thé avant de reposer la tasse.
« Tu m'excuseras, mais il commence à se faire tard. »
Il esquissa un geste pour se lever du fauteuil mais ne put réprimer une grimace de douleur. Il l'avait oublié, cette blessure.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




La maîtresse de maison, l'oiseau, et l'intrus | OCTAVIUS  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La maîtresse de maison, l'oiseau, et l'intrus | OCTAVIUS La maîtresse de maison, l'oiseau, et l'intrus | OCTAVIUS  - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas

La maîtresse de maison, l'oiseau, et l'intrus | OCTAVIUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Discussion à la maison (pv: Aisuru) (Hentaï)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres :: 
Les lieux d'habitations
-