GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt

Partagez

L'iode que bat le vent | OCTAVIUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 180
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'iode que bat le vent | OCTAVIUS  Empty
MessageSujet: L'iode que bat le vent | OCTAVIUS L'iode que bat le vent | OCTAVIUS  EmptyVen 10 Jan 2020 - 17:17

Considérant l'expression de leurs identités bien différentes, il était assez étonnant de revoir Octavius Martens et Shannon O'Mahony sur un bateau sorcier en partance de la Cornouailles pour aller s'aventurer dans les eaux dangereuses de l'Atlantique. La dernière fois qu'ils s'étaient pris la tête tous les deux, cela avait fini en dispute - et pire, en bagarre ! - et l'irlandais aurait mis sa main à couper que toute tolérance de l'autre était impossible désormais. Les voici donc tous les deux sur un bateau. Tout ce qui pouvait y avoir de plus normal. Shannon ne savait même pas vraiment qui avait proposé pareil voyage, en tout cas, il était bien content de retrouver la mer. Enfant des océans au mal de terre, il ne supportait pas de rester à quai trop longtemps. Sauter dans n'importe quelle embarcation pour n'importe quel port était probablement l'une des choses qu'il appréciait le plus de faire.

T'as le mal de mer ? avait-il quand même demandé à son curieux acolyte lorsqu'ils étaient montés à bord pour le premier jour de leur éreintant voyage.

C'est qu'il n'avait pas vraiment envie de devoir lui tenir un seau pour qu'il puisse dégobiller dedans. Leur relation n'allait pas jusque-là, de même que leur tolérance. Leur petite escapade sur un fleuve en Colombie ne comptait pas, pour Shannon. On ne pouvait pas décemment avoir le mal de mer sur une eau si calme. Mais l'océan, c'était différent si on y était pas habitué.
Cela faisait déjà sept jours qu'ils n'avaient pas vu la terre ferme. Le jeune homme aidait comme il pouvait, il connaissait les règles de navigation autant que la vie en communauté sur un bateau et de fait, il voyait peu Octavius, sauf pour le souper. Mais aujourd'hui, Shannon s'était assit sur la proue, les jambes dans le vide, les bras par dessus la barrière de fer qui empêchait tout imbécile de tomber à la mer, et il fixait l'horizon. Il entendit, au bout d'un certain moment, des pas derrière lui et il sut que c'était Octavius parce que les autres membres de l'équipage n'avaient pas un pas aussi délicat et aérien. Toutefois, l'irlandais ne dit rien, il se contentait de respirer l'odeur de l'iode que propulsait le vent qui lui battait les cheveux. Il aurait sans doute pu rester là pendant des siècles et faire de sa vie le conte d'un aventurier des mers. Hélas, il ne s'agissait que de la trêve hivernale de la ligue de Quidditch, et d'ici deux semaines, il allait devoir retourner à Londres pour arbitrer chaque week-ends.
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Martens

Professeur Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 495
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( .sparkle )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'iode que bat le vent | OCTAVIUS  Empty
MessageSujet: Re: L'iode que bat le vent | OCTAVIUS L'iode que bat le vent | OCTAVIUS  EmptyDim 12 Jan 2020 - 0:41

Ils avaient recommencé !
On a tous nos petites manies dont on sait qu'elles sont mauvaises et pourtant, on ne peut s'empêcher de les faire. Celle de Shannon O'Mahony et Octavius Martens était manifestement de toujours finir par voyager ensemble alors qu'ils savaient, autant l'un que l'autre, qu'ils ne se supportaient guère plus de trois jours. La dernière fois, ils s'étaient retrouvé comme deux adolescents hargneux à se battre. A la seconde où Octavius avait accepté la proposition de Shannon, il s'était dit qu'il avait fait une bêtise. Mais qu'y pouvait-il ? L'appel du voyage était trop fort pour qu'il y résiste. Il n'avait pas quitté les Îles Britanniques depuis qu'il avait commencé à travailler à Poudlard. Il ressentait le manque.
Ainsi, Shannon et Octave se retrouvaient ensemble sur un bateau en direction d'on-ne-savait-où.
« Non. La mer me réussit mieux que l'air. » avait répondu l'anthropomage avec un sourire à la question de l'irlandais.
S'il était rarement malade en bateau, en avion, c'était une calamité.

Cela faisait un petit moment qu'Octavius n'était pas monté à bord d'un navire. Il lui avait fallu une petite journée pour se remettre dans le grand bain. Et seulement deux jours pour reprendre un rythme. L'équipage qui les accompagnait en avait été très surpris, croyant qu'il n'allait rien savoir faire. Certes, on sentait très bien que le jeune homme n'avait ni l'habitude ni la pratique d'un vieux marin. Mais on ne pouvait ignorer sa bonne volonté. A vrai dire, bien que beaucoup taquiné, il était apprécié par l'ensemble de l'équipage.
Au septième jour, à la fin de la journée, après avoir jouer une petite partie de carte avec trois marins, Octavius aperçut Shannon assis sur la proue, les jambes suspendues au dessus de l'eau. Depuis le début du voyage, ils ne s'étaient pas beaucoup parlé. Il décida d'aller le rejoindre. Il vint s'asseoir à côté de lui, appuyant son dos contre l'un des épais piliers de la rambarde, dos à l'horizon.
« Le capitaine dit que d'ici demain soir, on débarquera sur la côte mauritanienne. Si tout se passe bien. » informa-t-il son acolyte en amenant ses genoux à son torse.
Il entendit de loin les rires des matelots qui avaient déjà commencé à abuser de la boisson. Cela le fit sourire.
« Je crois qu'ils ne vont pas rester sobres bien longtemps ce soir. »
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 180
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'iode que bat le vent | OCTAVIUS  Empty
MessageSujet: Re: L'iode que bat le vent | OCTAVIUS L'iode que bat le vent | OCTAVIUS  EmptyDim 12 Jan 2020 - 1:06

Shannon ne faisait pas vraiment attention aux vagues qui s'écrasaient contre la coque de leur navire à pavillon britannique. Il avait tellement l'habitude de se réfugier à l'avant du bateau que son calme restait inébranlable, le conduisant même parfois à piquer du nez. Le jeune homme aurait pu passer toute sa vie en mer qu'il n'aurait jamais eu l'impression de la gâcher. Admirer des paysages splendides sur la terre ferme n'avait rien de comparable à la sensation de bonheur intense qu'il ressentait en voyant la côte s'éloigner de lui. Et comme cette satisfaction profonde le conduisait à être de meilleure humeur que d'habitude, il n'afficha même pas une grimace en voyant Octavius s'asseoir près de lui. A dire vrai, il ne le regarda pas, bien qu'il focalisa son attention sur les paroles que débitait le professeur de défense contre les forces du mal. Il acquiesça en silence tout en inspirant profondément l'air chargé d'iode qui lui arrivait sur le visage. Les rires gras des marins qui commençaient déjà à attaquer les bouteilles de rhum prévues pour la soirée ne lui tirèrent pourtant aucun sourire, contrairement à son acolyte, qui découvrait sans doute davantage que lui la vie en communauté sur un navire. Il avait trop souvent vécu cela pour en être étonné ou y prêter attention. A dire vrai, Shannon pourrait même être taxé de bon élève parmi les gens de son espèce, puisqu'il se faisait un point d'honneur à ne pas boire pendant des jeux de mer. La phrase du jeune homme à côté de lui n'attira pas son regard et il répondit d'un ton paisible :

C'est une évidence.

Il n'ajouta rien. Shannon était toujours assez taciturne lorsqu'il était en mer, parce qu'il profitait au plus de ce que pouvait lui donner celle-ci. Sa gravité mouvante, ses changements d'humeur, l'Irlandais la voyait peut-être de manière poétique comme une amante réfractaire. Et toujours soumit à ses envies, comme tous les marins avec lui, il n'avait pas son mot à dire. Ce genre de pensées échappaient sans doute à Octavius, mais pour quiconque avait fait de sa vie une aventure en mer, elles étaient l'évidence même. Si derrière l'horizon se trouvait la côte mauritanienne, Shannon ne l'apercevait pas de là où il était, et c'était bien mieux ainsi. Revoir la terre ferme était synonyme de dépression. Et pourtant. Un albatros survola leur bateau et il leva les yeux vers lui pour le voir s'envoler au large, en direction sans doute de la côte, voyant qu'il ne s'agissait malheureusement pas d'un bateau pêcheur.

En effet, nous arrivons se contenta-t-il de lâcher alors que l'oiseau devenait petit à petit une forme instable, devenait petit à petit un point. Tu devrais profiter de ta dernière soirée avec eux ce soir le conseilla l'Irlandais en tournant enfin son regard vers lui, pour passer une soirée mémorable.

Sa dernière soirée mémorable en mer, il s'en souvenait comme si c'était hier. Il avait seize ans, et il avait réussi à se faufiler sur un bateau sorcier qui partait pour un voyage colossal de trois mois en mer. C'était en août, et il reprenait les cours le premier septembre. Shannon s'était fait passer pour un garçon de dix-neuf ans fraîchement sortit de Poudlard, avide d'aventure et de liberté. Tout se passait pour le mieux, jusqu'au jour où il avait bu avec des hommes à bord, le conduisant malheureusement à dire à voix haute - à déclamer à voix haute - toute sa supercherie à l'ensemble de l'équipage, ivre comme lui. Enfin, ivre. Sauf le Capitaine. La punition avait été à la hauteur du manque de respect et il frissonnerait encore à cet instant, si son attention n'était pas détournée par un mouvement dans l'eau :

Regarde fit-il calmement en pointant du doigt des formes instables qui se mouvaient à l'avant du bâtiment, des dauphins.


(638)
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Martens

Professeur Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 495
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( .sparkle )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'iode que bat le vent | OCTAVIUS  Empty
MessageSujet: Re: L'iode que bat le vent | OCTAVIUS L'iode que bat le vent | OCTAVIUS  EmptyDim 19 Jan 2020 - 0:08

Cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas entrepris de voyage à l'étranger. Depuis la rentrée de septembre, son poste de Professeur de Défense contre les Forces du Mal le contraignait à rester sur le territoire britannique. A vrai dire, il n'était pas sûr que ça lui convienne tout à fait. Bien évidemment, il réalisait la chance qu'il avait d'enseigner à Poudlard. Il adorait son travail qui en plus lui garantissait une stabilité et une indépendance financière qui n'était pas négligeable. Mais de plus en plus régulièrement, tandis qu'il corrigeait ses copies avec une tasse de thé, il ne pouvait s'empêcher de se dire « Je me fais chier. » en ayant l'impression de devenir un vieux garçon à la vie fade.
De ce fait, il savourait chaque instant passé en mer et il allait faire de même une fois arrivé sur la terre ferme. Il ne s'agaçait même pas de l'alcoolisme de l'équipage. Ils faisaient bien ce qu'ils voulaient. Ce n'était pas poli de cracher dans la soupe. Ce soir-là néanmoins, il ne comptait pas les rejoindre dans l'ivresse.
« Non, je pense que je vais rester sobre pour ce soir. » répondit-il gentiment à Shannon qui lui suggérait d'aller s'enivrer. « J'aimerais être en forme demain pour pouvoir partir plus loin dans les terres dès qu'on débarquera. Et puis j'aurai d'autres occasions de m'enivrer sur un navire. »
Ce n'était ni la première ni la dernière fois qu'il avait l'occasion de faire cela contrairement à ce que pensait Shannon. Il se rappelait très bien de son premier voyage en bateau. A l'époque, il ne buvait pas vraiment encore mais avait assisté à l'ivre euphorie des matelots. Les premiers soirs, il avait été très impressionné et un peu intimidé. Puis il avait fini par s'y accommoder tandis que certains essayaient de l'entraîner avec eux. Le souvenir de la sensation du rhum brûlant sa gorge pour la première fois le faisant presque dégobiller restait ancré ( =B ). Par ailleurs, les premiers jours, les marins avaient douté qu'il fut véritablement majeur.
Shannon attira soudain son attention sur des mouvements à la surface de l'eau. Octavius se retourna pour voir les dits dauphins. Un sourire émerveillé se dessina sur son visage. Il se passa au moins deux minutes pendant lesquelles il fut trop occupé à regarder les cétacés nager sous la surface de l'eau pour parler.
« J'aimerais bien un jour nager avec des dauphins. » finit-il par dire sans quitter l'eau des yeux comme un enfant.
Il n'avait jamais vu de dauphins d'aussi près. Cela le fascinait. Mais bien vite, les mammifères marins furent hors de vue. Il continua tout de même à regarder la surface de l'eau quelques secondes — ne savait-on jamais — avant de se résoudre à se rasseoir correctement contre le pilier de la rambarde.
Ce fut ce moment que choisit un marin d'une quarantaine d'années, Hugh, pour venir les rejoindre sur la proue pour se soulager directement dans la mer. Il était déjà bien attaqué par l'alcool. « On passe du bon temps les jeunes ? » demanda-t-il à Shannon et Octavius. L'anthropomage, qui évitait soigneusement de tourner son regard vers le nouvel arrivant qui faisait ses petites affaires, répondit à l'affirmative laconiquement avec un sourire.
« Eh p'tit prince, tu nous r'joindras après pour un Ministre ? » poursuivit Hugh en remontant sa braguette. « J'ai une revanche à prendre sur toi. »
Il n'y avait eu aucune concertation entre Shannon et le marin sur ce surnom « Petit Prince ». En tout cas, pas à la connaissance d'Octavius.
« Ouais mais je bois pas ce soir. »
Le quarantenaire eut un rire. « P'tite nature va. » fit-il en lui mettant une petite tape sur l'épaule.
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 180
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'iode que bat le vent | OCTAVIUS  Empty
MessageSujet: Re: L'iode que bat le vent | OCTAVIUS L'iode que bat le vent | OCTAVIUS  EmptyDim 26 Jan 2020 - 14:30

L'attitude de Shannon sur et hors d'un bateau n'avait rien à voir. S'il était totalement indiscipliné sur la terre ferme, on l'avait dressé à obéir aux ordres et à prendre les bonnes initiatives sur un navire. Pour ainsi dire, il était bon élève sur un bateau. Il aurait du mal à dire qu'à cet instant il n'avait rien à faire, mais d'autres hommes étaient occupés à quelques activités secondaires. Alors l'irlandais en profitait pour regarder la mer. Il était persuadé qu'il aurait pu la regarder des heures et passer toute sa vie à l'arpenter qu'il ne la connaîtrait jamais vraiment. « Je te le souhaite ! » répondit le jeune homme à sa dernière phrase. Lui ne se posait même pas la question de savoir s'il allait de nouveau prendre la mer, cela tombait plutôt sous le sens. Shannon avait passé plus de temps en compagnie d'un équipage que sur la terre ferme finalement. Et il appréciait tout type de bateaux, que ce soient les bateaux industriels moldus, les plus traditionnels sorciers, ou les voiliers, sans doute ses préférés d'ailleurs. Ils étaient probablement les préférés dans son cœur parce qu'ils ne nécessitaient pas forcément d'équipage massif. Le caractère solitaire du garçon était probablement tristement compatible avec la vie en mer. L'irlandais laissa ses yeux noisettes se poser sur les dauphins qui paradaient devant eux. L'un des membres du groupe se permis un saut hors de l'eau avant de replonger avec ses compères. La remarque d'Octavius ne lui arracha pas ses yeux de la danse enivrante des animaux marins. « C'est pas si gentil que ça un dauphin » fit-il remarquer gentiment, « je te déconseille d'essayer, ils ont des dents ». Et pour cause. Shannon avait déjà vu des gens avoir été attaqués par des dauphins et il n'aurait pas aimé être à leur place. Les mammifères s'enfuirent vers d'autres courants et finalement, il releva les yeux de l'eau. La voix tonitruante d'un marin d'une quarantaine d'année le fit se retourner, amusé. « Petit Prince hein » lança Shannon en lui donnant un coup de coude, « je savais que ça t'allait bien. Même si vu ton patronus, on devrait t'appeler Papillon en fait ». Il était clair que le patronus d'Octavius et celui de l'irlandais n'avaient rien à voir. L'un était délicat tandis que l'autre semblait presque vulgaire. A l'image de leurs maîtres probablement. Le marin était déjà repartis vaquer à ses occupations. « Tu dois avoir hâte de retourner sur la terre ferme, non ? » demanda-t-il curieusement - à ses yeux l'anglais n'avait certainement pas l'âme d'un homme de mer, mais il pouvait bien se tromper. Bien qu'il en doutât. Qui n'avait pas vécu sur un bateau la majorité de sa vie ne saurait apprécier la mer comme il l'appréciait lui.
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Martens

Professeur Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 495
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( .sparkle )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'iode que bat le vent | OCTAVIUS  Empty
MessageSujet: Re: L'iode que bat le vent | OCTAVIUS L'iode que bat le vent | OCTAVIUS  EmptyVen 7 Fév 2020 - 22:10

Octavius était un peu déçu de ne pas avoir pu voir les dauphins plus longtemps. Il aurait pu les observer des heures durant.
« J'imagine que mourir noyé par un dauphin est une mort préférable à bon nombre d'autres morts. Quoique je n'en sais rien. Et je pense ne pas vouloir le savoir aussi tôt. Il faut pr-... »
Il fut interrompu par l'irruption d'un marin qui venait se soulager directement dans l'eau salée de l'océan. On avait certainement vu de manières plus élégantes. Mais Octavius ne semblait pas s'arrêter à cela et détournait simplement le regard comme si le quarantenaire avait encore une quelconque pudeur. Le surnom que lui attribua ce dernier provoqua les railleries de Shannon qui lui donnait un coup de coude. Cela le fit légèrement rire.
« Mais pourquoi vous faîtes tous une fixette sur mon patronus ? » demanda-t-il, ne comprenant pas vraiment pourquoi il retenait tant l'attention.
Certes, les insectes étaient des patronus corporels rares. Certes, le papillon n'était pas l'espèce la plus masculine du règne animal. Et certes, ce patronus corporels étaient tout aussi surprenant que cohérent, selon les dires de plusieurs personnes. Mais Octavius pensait sincèrement qu'il n'y avait pas non plus de quoi en faire toute une patacitrouille. Il y avait nettement pire que lui. Comme des sorciers avec une limace ou une punaise de lit.
« J'ai l'impression que j'aurais pu avoir n'importe quel autre patronus, même une morue, on n'en aurait pas fait autant. »
De fait, il se demandait combien de moqueries il aurait reçu s'il avait montré sa forme animagus. Peut-être allait-on l'apprendre un jour mais cela aurait été en temps voulu. Il se demandait aussi pourquoi à Shannon on ne lui faisait jamais de remarque sur son patronus alors que bon. Un léopard des mers. C'était imposant comme animal. Difficile de ne pas le remarquer. On aurait dû plus le remarquer que son papillon.
Le marin lâcha un rire avant de repartir.
« Je ne dirais pas que j'ai hâte. Je préfère profiter de l'instant présent plutôt que de me répéter sans cesse "J'ai trop hâte d'arriver". Le voyage en mer fait tout autant parti de l'aventure que l'exploration sur la terre ferme. » expliqua-t-il avec un petit sourire qui n'avait pas quitté son visage depuis quelques minutes déjà. « Si on faisait une éclipse lors du voyage en bateau, Dieu seul sait à côté de combien de péripéties on passerait. On aurait pu rencontrer des sirènes ou, de façon plus malheureuse et étonnante, un iceberg qui nous aurait fait couler. On aurait pu aussi se faire attaquer par des pirates. »
Il avait sans doute beaucoup trop lu de récit d'aventures et de voyages. Malheureusement, Octavius s'en rendait compte, le transplanage pouvait nous empêcher de vivre tellement d'aventure. Plus il y réfléchissait, plus il pensait que ce mode de transport, dont il avait lourdement fait usage, lui avait fait passer à côté de beaucoup de choses. Avec le recul, il préférait peut-être des moyens de transport certes plus longs mais plus enrichissants. Comme le train, le magicobus, le bateau, la voiture.... Tout sauf l'avion. L'avion, il avait assez donné. Définitivement, il avait beaucoup trop transplané lors de ses voyages. Il avait été happé par le sentiment d'avoir le monde entre ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 180
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et très probablement colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un brasier
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'iode que bat le vent | OCTAVIUS  Empty
MessageSujet: Re: L'iode que bat le vent | OCTAVIUS L'iode que bat le vent | OCTAVIUS  EmptySam 15 Fév 2020 - 23:40

Shannon se méfiait autant des animaux marins que des Hommes, c'était donc dire comme son point de vue sur les dauphins était sombre. Il ne leur trouvait pas l'attractivité que les autres leurs trouvaient, et plus loin ils étaient et mieux il se sentait. En tout cas, son patronus n'avait fort heureusement pas une pareille forme, c'eut été quelque chose de fort ironique qu'il aurait sans doute eu du mal à supporter. Il ne pouvait pas dire, néanmoins, qu'il avait un patronus particulièrement pacifique. C'était même plutôt l'inverse. Cela ne lui correspondait-il pas pourtant ? Shannon était un individu brut, le genre de personne qui n'est pas plus touché par les conventions sociales que par les religions, le type d'homme qui dérange par sa façon d'appréhender la vie autant que de parler. Il n'avait pas la réserve douce d'un papillon et encore moins sa beauté. Les patronus d'Octavius et Shannon étaient aussi opposés qu'on pouvait l'être, et cela expliquait sans doute qu'ils aient du mal à se supporter sur la terre ferme. En mer, l'irlandais mettait souvent de l'eau dans son vin, ce qu'il était incapable de faire pourtant lorsqu'il n'était pas sur un bateau. « Parce que ton patronus est pas très courant » répondit-t-il en haussant les épaules, « et... ». Il ne finit pas sa phrase. Enfin, cet animal parlait pour lui-même. Il n'était pas résistant. Il vivait souvent une journée sous forme de papillon et des années comme larve. C'était une espèce de chose que l'on écrasait facilement et qui subissaient un génocide avec les voitures moldues. Ça valait ce que ça valait... « disons que c'est plutôt un patronus que l'on verrait chez une femme » - Shannon se racla la gorge, les joues rouges, et préféra porter son regard sur l'horizon plutôt que sur Octave - « enfin j'sais pas, un lapin ça t'aurait été. Ou un poulet ». Là, il se moquait ouvertement de lui. Le rire du marin ne contamina pas le visage du jeune homme néanmoins qui évitait toujours le regard du professeur. A dire vrai, ses yeux noisettes étaient portés sur un point à l'horizon qu'il distinguait mal en raison de son éloignement et l'irlandais ignora totalement les explications lunaires d'Octavius, les sourcils froncés. Au terme de pirate, Shannon blêmit malgré lui et se retourna pour lancer à l'attention du gabier de vigie qui ronflait en haut du nid-de-pie : « Eh, pendejo ! C'est quoi ça là-bas ? ». Le vieil homme sursauta, fit un geste obscène avec sa main et son bras à l'attention du jeune homme qui ne s'en offusqua pas et attendit en se retournant vers le dit point à l'horizon, les mains bien accrochées au pont. « Un bateau Shannon !  Sans pavillon ! » l'informa le marin qui en profita pour redescendre à la vitesse de l'éclair et se précipiter dans les artères du navire sorcier. « Je crois bien que tu vas les avoir, tes pirates » grogna Shannon en sortant sa baguette. Son pied marquait sur le pont gras la cadence de son stress, alors que ses yeux noisettes restaient résolument fixés sur le point noir qui fendait l'horizon.
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Martens

Professeur Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 495
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( .sparkle )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Un agus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'iode que bat le vent | OCTAVIUS  Empty
MessageSujet: Re: L'iode que bat le vent | OCTAVIUS L'iode que bat le vent | OCTAVIUS  EmptyVen 21 Fév 2020 - 23:13

Octavius écoutait attentivement les explications confuses de Shannon qui semblait gêné. L'anthropomage pouvait comprendre son embarras. Dans l'esprit de l'irlandais, cela revenait sans doute à le réduire au statut de femme qui, dans la majorité des sociétés humaines, était peu désirable pour un homme. Et, comme pour camoufler son sentiment, il fit une petite plaisanterie... Qui, sans qu'il en eut conscience, avait un fond de vérité. Cela fit légèrement sourire l'anglais qui estima qu'il n'était pas encore prêt à l'apprendre.
« Au fond, être assimilé à une femme ne devrait pas être dérangeant. La société nous a appris à considérer cela comme tel. Qu'on soit honnête, si on me disait, par tout hasard, que je ressemble à une femme, je ne le prendrais pas très bien. Pourtant, je ne devrais pas le prendre mal. Être une femme ou avoir certaines caractéristiques liées au sexe féminin n'est pas une tare. C'est juste un travail à faire sur soi. Je pense que si on mettait tous un peu du notre, cela pourrait réellement permettre à établir une certaine égalité ou équivalence entre les sexes au moins dans l'esprit général des gens. »
Etait-ce des considérations compréhensibles pour Shannon ? Cela aurait été surprenant. En effet, celui-ci n'avait l'air guère sensible au sujet. Tout du moins, pas autant que l'était Octavius. De toute façon, y avait-il un seul sujet humain auquel notre anthropomage n'était pas sensible ?

Comme pour changer de sujet, Shannon demanda s'il n'avait pas hâte d'arriver à destination. Encore une réponse prolixe comme seul l'anglais savait en fournir. Elle ne fut même pas très écoutée puisque l'irlandais focalisait son attention sur autre chose de bien plus préoccupant. Elle fut même coupée par l'interjection de ce dernier à l'adresse d'un des marins en hauteur. Octavius, ayant un peu sursauté, tourna son regard vers son acolyte sans trop comprendre. Comment aurait-il pu ? Il était dos au danger !
« Qu'est-ce qu'il y a ? »
« Je crois bien que tu vas les avoir, tes pirates. »
« Quoi ?! »
D'un mouvement vif, il se retourna vers l'horizon et aperçut un point qui se précisait au loin. Alors, il se releva et mis ses mains en visière pour voir à plus grande distance. Sans grand succès. Ça, c'était le karma. Tandis que les marins s'agitaient sur le pont du bateau pour préparer la défense grâce à des sortilèges de bouclier, il sortit sa baguette de sa poche. Il produisit son fameux patronus corporel, l'argus bleu. Il lui murmura alors quelques choses et le papillon s'envola en direction du navire au loin à une grande vitesse.
« On est combien ? » demanda-t-il ensuite en se tournant vers Shannon, d'un air inquiet.
Très rapidement, tandis que l'irlandais lui répondait, son patronus revint. On le vit blêmir avec un sourire des plus nerveux. Cela voulait dire une seule chose : ils étaient dans la bouse de dragon. Il ne disait rien, rendant la chose d'autant plus inquiétante.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




L'iode que bat le vent | OCTAVIUS  Empty
MessageSujet: Re: L'iode que bat le vent | OCTAVIUS L'iode que bat le vent | OCTAVIUS  Empty

Revenir en haut Aller en bas

L'iode que bat le vent | OCTAVIUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [upotobox ] Windtalkers, les messagers du vent [DVDRiP]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres-