GRYFFONDOR : 20 pt | POUFSOUFFLE : 49 pt | SERDAIGLE : 58 pt | SERPENTARD : 2 pt
Retrouvez l'édition de décembre de la Gazette des sorciers !

Partagez

Elle s'appelle Wilda... (Feat Elise)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Elise Lerouge

Elise Lerouge


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 370
| AVATARS / CRÉDITS : Tarja Turunen
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : L'un de ses enfants essayant de l'attaquer
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Elle s'appelle Wilda... (Feat Elise) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Elle s'appelle Wilda... (Feat Elise) Elle s'appelle Wilda... (Feat Elise) - Page 2 EmptyDim 10 Mai 2020 - 19:48

La tempête semblait être passée, doucement, laissant mère et fils souffler un peu entre ces sujets épineux.‌ Ce n’était pas encore le grand calme, mais cela avait l’avantage d’être un peu plus reposant.‌ Alors même au moment d’aborder les réactions parfois un peu sanguines du frère aîné d’Evan, Elise se voulait assez rassurante. Ou en tout cas du mieux qu’elle le pouvait. Son garçon avait semblé réceptif mais elle sentait bien une certaine forme d’anxiété.‌ Sans doute à raison… Puis était venu le moment de songer à des stratagèmes pour essayer de le revoir. Elle n’était pas forcément inquiète, ne doutant pas un instant qu’elle trouverait toujours un moyen de revoir son fils.‌

-Bien sûr, il faudra juste que j’essaye de ranger un peu avant que tu ne viennes, sinon tu risques de ne pas apprécier

Elise eut un petit rire. Elle se doutait que son fils n’était pas quelqu’un qui laissait aller toute forme d’hygiène.‌ Il avait appris à entretenir son lieu de vie et elle ne doutait pas de ses capacités dans ce domaine.‌ En revanche, il était assez peu surprenant à son sens qu’il laisse une pile de livres se créer à côté de son lit, quelques tasses vides sur le bureau ou ce genre de petites choses.‌ Sans doute aussi quelques chemises sur une chaise. Si Elise entretenait son intérieur (et le faisait faire par les elfes de maison bien entendu) avec beaucoup de soin et imaginait qu’Evan souhaitait lui montrer qu’il savait faire de même.‌

-Si cela peut te rassurer il serait peu probable que je ne t’annonce pas ma venue.‌

Dans le sens inverse en revanche, c’était quelque chose qu’elle appréciait particulièrement. Elle l’avait précisé à son fils et il avait eu l’air d’être d’accord. Il souriait, elle l’embrassait, comme ils pouvaient le faire en temps normal, comme si la conversation plus que lourde qu’ils avaient eu juste avant n’était finalement pas si importante.‌

-J’adore faire ça aussi

Elise l’avait bien remarqué, et c’était une forme de petit jeu entre eux qu’il était le seul des trois à faire.‌ Un plaisir donc largement partagé.‌

La pause avait cela dit été d’assez courte durée. Elise sentant le moment très particulier, très intime, avait laissé Evan toucher du doigt une part d’elle qu’elle n’avait jusqu’à maintenant jamais montré à ses enfants.‌ Elle le sentait très attentif et n’en était que plus encline elle-même à lui laisser voir ce qu’elle  avait gardé pour elle jusqu’à maintenant.‌ Mais il n’avait cependant pas l’air d’avoir le même avis qu’elle sur l’utilité de se reposer des questions sur un évènement si lointain. Après tout, ce n’était pas comme si elle allait se précipiter chez cet homme maintenant, ce père de famille qui aurait sans doute tellement changé que l’intérêt ne serait peut-être même plus présent. Et si ce n’était pas le cas, aurait-elle elle-même encore une importance à ses yeux? Se souvenait-il seulement d’elle? Non, Elise trouvait cette idée simplement ridicule.

-Peut-être, mais tu mérites de connaître l’amour, maman, ou au moins de l'avoir connu.

Elise eut un sourire attendrie pour son fils.‌ Il était adorable de vouloir ainsi son bonheur, là où il ne pouvait cependant absolument rien. Il était son fils, elle l’aimait profondément, mais il était parfaitement impossible pour lui de changer quoi que ce soit à la vie sentimentale de sa mère.‌ Mère qui avait elle-même plutôt fait une croix sur ce genre de choses de toute façon.

-Sans doute, mais ce sont des choses qu’on ne maîtrise pas. Et le mériter ne fait pas tout.‌

Cherchant le regard de son fils, Elise passa une nouvelle fois une main sur sa joue.

-Et puis si j’avais désobéi à mes parents, je n’aurais sans doute pas eu mes trois anges. A mes yeux vous valez plus que la plus douce romance.‌

Sincèrement, Elise aurait tout abandonné pour eux sans le moindre problème. Elle avait fait son possible pour les avoir et ils étaient tout son monde. Et si il lui était arrivé de regretter sa situation maritale et de ne pas vivre la folle passion que son frère pouvait avoir avec son épouse, elle ne mentait pas en affirmant à son fils que ses enfants étaient une raison suffisante pour avoir laissé cette question de côté.‌ Une fois de plus, Elise avait décidé de s’ouvrir à son fils en osant une question, une seule, mais loin d’être simple.‌

-C’est…C’est comme être hors du temps. Comme si, quand tu étais avec cette personne, vous étiez dans une bulle de bonheur qui vous isolerait du reste du monde, que personne ne pourrait éclater. C’est comme découvrir à nouveau chaque jour la personne, comme si tout ce qui venait d’elle était parfait. Les défauts de l’autre, on les chérit comme ses qualités, parce qu’on les aime autant. C’est juste… C’est difficile de le décrire en fait…

Evan était très touchant, cherchant ses mots, tentant au mieux d’expliquer à sa mère ce qui ne l’était sans doute pas.‌ Elise avait compris qu’il était fou de cette femme, quoi qu’elle pourrait en penser elle-même.‌ Et si elle ne pourrait jamais dire être en accord avec ce choix, elle ne pouvait que comprendre l’importance qu’elle avait à ses yeux. Elle lui souriait donc tendrement, tout à fait attentive.

-Je suis contente pour toi mon ange…‌

Elle ne pouvait à présent que lui souhaiter tout le bonheur possible, consciente que c’était maintenant inévitable. Evan irait retrouver cette femme et elle n’y changerait rien. Elle se consolait donc en se disant qu’il serait sans doute heureux et c’était finalement ce qu’elle pouvait lui souhaiter de plus doux.

-Personne n’a une famille parfaite maman. Et même si c’était parfois compliqué, c’est cette famille qui a fait de moi la personne que je suis aujourd’hui, et je ne changerais ses membres pour rien au monde

Elise s’en était régulièrement voulu. La française ne s’était clairement pas laissé faire et sans forcément préserver les apparences auprès de ses enfants. Mais visiblement Evan ne semblait pas lui en vouloir lui. Il lui était pourtant assez difficile de ne pas répondre qu’elle aurait quand à elle volontiers choisi de supprimer Mr Talbott un peu plus tôt, voire de carrément le retirer de l’équation. Mais les choses avaient été ainsi et il avait fait partie de cette famille à ses côtés. Elle n’oserait cependant pas tenir des propos si durs et crus face à son fils.‌ Il restait aussi le fils de Ian.

-Il y a sans doute des familles plus heureuses que d’autres. J’ai fait de mon mieux pour vous rendre heureux, vous accompagner jusqu’au bout… J’imagine maintenant que c’est à ton tour de porter ce genre de choix.‌

Si elle savait que ses fils avaient sans doute connu d’autres histoires, sans forcément le lui dire à chaque fois d’ailleurs, le fait qu’Evan ne décide d’affirmer un choix si délicat face à elle montrait qu’il cherchait plus pour sa relation avec l’élue de son coeur.‌ Sans l’imaginer encore marié ni même père de famille, Elise savait qu’il devrait prendre de grandes décisions déjà, et elle en connaissait le poids.‌ Il serait le premier de ses enfants à le faire et quelque part elle en était particulièrement touchée. Ses petits grandissaient bien trop vite, c’était un constat terrible…‌ De quoi rendre à nouveau ses yeux un peu humides, mais bien moins tristement cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Evan Talbott

Evan Talbott


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 276
| AVATARS / CRÉDITS : Sam Heughan
| SANG : Pur, bien sûr


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une une de journal précise...
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Elle s'appelle Wilda... (Feat Elise) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Elle s'appelle Wilda... (Feat Elise) Elle s'appelle Wilda... (Feat Elise) - Page 2 EmptyMar 20 Oct 2020 - 17:02

La conversation ne tournait plus seulement autour d’Evan et de l’amour qu’il ressentait pour une certaine sorcière. Le sujet avait dévié jusqu’à parler du passé de sa chère mère. Il était triste pour elle, triste de savoir qu’elle n’avait jamais connu ce sentiment grisant qu’était l’amour. Il aurait voulu qu’elle soit comblée sentimentalement par homme, parce qu’à ses yeux sa mère méritait le bonheur d’une relation amoureuse… Elise rassura son fils en passant la main sur sa joue et en expliquant que cela ne faisait pas partie des choses qui se maîtrisaient, ajoutant que si elle n’avait pas fait le choix de suivre ce que lui dictaient ses parents elle n’aurait pas eu ses enfants, et qu’ils valaient la plus douce des romances. Le jeune homme, qui ressemblait à un petit garçon à cet instant et ce malgré son impressionnante carrure, regarda la femme en face de lui avec un regard doux et tendre. Il y avait dans leur relation quelque chose d’exceptionnel. Il ne savait pas l’expliquer, mais il se sentait privilégié. Non pas qu’il pensait être le favoris de sa mère – après tout elle aimait ses enfants de manière égale – mais il sentait qu’un lien particulier les liait, d’où cette acception malgré tout de sa relation avec Wilda.
Elisa affirma ensuite, quand son fils eut décrit ce qu’était l’amour et ce qu’il provoquait chez lui, qu’elle était contente pour lui. Ça, il ne s’y attendait pas, ou en tout cas pas aussi vite. Il la regarda quelques instants sans rien dire avant de se pencher pour déposer un baiser sur son front et murmurer un « merci » plein de reconnaissance. C’était déjà énorme, et ça lui faisait très plaisir.
Le sujet dériva ensuite jusqu’à la famille Talbott et ce qu’ils avaient été. Il était vrai que, quand le père était encore en vie, l’ambiance au manoir n’était pas vraiment rose. Mais Elise avait toujours été une mère formidable aux yeux de ses enfants, en tout cas elle faisait tout pour. « Tu nous a rendu heureux maman, tu peux être sûre de ça » déclara-t-il avec un sourire tendre avant d’hocher la tête. Elle avait raison sur ce dernier point, c’était à son tour de faire ses choix et de les assumer pleinement. « Oui, et j’ai décidé de les porter aux yeux de tous, même si ça veut dire que nous devons nous voir en secret. Je ne te dénigrerai jamais et tu le sais, tu nous as éduqué de la même manière que tes parents l’avaient fait et, même si je ne suis pas d’accord avec toi, je sais que tu fais ce que tu penses être juste ». L’heure n’était ni à l’opposition, ni à l’affrontement, mais simplement à la discussion. Evan se pencha de nouveau et dépose un baiser sur la main de sa mère. « Rien ne changera jamais le fait que je t’aime maman » murmura-t-il.
Le moment, doux et presque enfantin, fut interrompu par la sonnette. Evan se redressa immédiatement. « Bien, je vais te laisser, tu as de la visite. » Il fit quelques pas avant de se retourner vers sa mère. « Essayons de nous revoir un déjeuner en famille, tous ensemble, avant d’annoncer la nouvelle aux autres, d’accord ? ».
Il fit un signe de main à Elise et parti par le jardin, le cœur plus léger qu’à son arrivée.
Revenir en haut Aller en bas

Elle s'appelle Wilda... (Feat Elise)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» Retrouvaille!!! (PV Ryofu Itô) HENTAï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre-