GRYFFONDOR : 159 pt | POUFSOUFFLE : 129 pt | SERDAIGLE : 76 pt | SERPENTARD : 112 pt
Retrouvez l'édition de mai de la Gazette des sorciers !
-15%
Le deal à ne pas rater :
Réduction de 15% sur la console Nintendo Switch Lite
196.29 € 229.99 €
Voir le deal

Partagez

Jambe, langue ou gueule de bois | NORA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alastor Maugrey

Alastor Maugrey


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 173
| AVATARS / CRÉDITS : Kristofer Hivju
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : Un grizzli
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Jambe, langue ou gueule de bois | NORA Empty
MessageSujet: Jambe, langue ou gueule de bois | NORA Jambe, langue ou gueule de bois | NORA EmptyMer 8 Avr 2020 - 18:05

J’avais déjà bu mon premier whisky pur feu, servi allègrement par notre cher Tom qui était une des rares personnes en qui j’avais encore confiance quand il s’agissait de consommer des boissons dans un lieu public. Je le quittais quand même pas des yeux quand il remplissait à nouveau mon verre et je le remerciais d’un marmonnement dans ma barbe, assis à une table qui me permettait de poser un œil torve souligné de cernes sur le reste du bar. J'aurais quand même préféré la Tête de Sanglier mais fallait séparer le perso du pro et fallait quand même avouer que chez Abelforth, j'y allais plus pour récolter des info que pour papoter.
J’étais là en avance par besoin d’un remontant pour me donner du courage, et certainement pas par hâte de retrouver mon rendez-vous à qui, le matin même, j’avais griffonné sur un bout de parchemin la proposition de partager un verre. Avant l’heure dite, j’avais déjà manqué de partir plus d’une fois pour lui poser un lapin, mais je me retrouvai coincé quand je la vis passer la porte.
Vous trompez pas sur mes intentions, ce rendez-vous n’était pas du tout un rendez-vous comme vous l’imaginez : ce serait mal me connaître que de m’imaginer flirtant dans les bars avec les jolies psychomages du ministère. Deux ans auparavant, elle avait débarqué dans ma vie avec ses conseils de bonne femme, tentant d’entrer dans ma tête, et finalement elle avait réussi à accéder à une partie de mon cerveau, tant que celui-ci était alcoolisé.
« ‘jour, Nora. » Je maugréai quand elle prit place en face de moi.

______________________________
MOI, JE BUVAIS, CRISPÉ
COMME UN EXTRAVAGANT, - DANS SON OEIL, CIEL LIVIDE OÙ GERME L'OURAGAN, - LA DOUCEUR QUI FASCINE ET LE PLAISIR QUI TUE.
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 106
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // TAG sur Bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Jambe, langue ou gueule de bois | NORA Empty
MessageSujet: Re: Jambe, langue ou gueule de bois | NORA Jambe, langue ou gueule de bois | NORA EmptyJeu 9 Avr 2020 - 19:06

Il y a des jours comme ça où on a qu'une hâte s'était de rentrer. Nora devait finaliser des dossiers au Ministère avant de profiter d'une bonne soirée relax à la maison. Elle aimait faire des soirées comme ça, plus que ça, elle en avait besoin. La sorcière adore son travail, mais la paperasse lui prenait un temps fou. Un jour, elle avait même failli y mettre le feu et tout reprendre à zéro. Mais elle s'était ravisée de peur que les patients ne lui fassent plus confiance par la suite. Lorsqu'elle termina la dernière phrase de son dernier dossier. Elle soupira et étira ses bras en arrière, la brune ferma les yeux un instant. Quand elle les rouvrit, elle vit un bout de parchemin avec quelque chose de griffonné dessus.

Elle mit un temps avant de parvenir à déchiffrer ce qu'il y avait décrit, pour finalement sourire.
La sorcière ferma son bureau et se dirigea en direction du Chaudron Baveur tranquillement, elle sera juste à l'heure. La ponctualité étant l'une de ses qualités. Une fois arrivée, elle passa les mains dans ses cheveux histoire de se recoiffer un peu et paraître moins stricte. Après tout, la journée de travail était terminée...enfin...si si terminée !

Spoiler:
 

Il y avait un peu de monde dans le bar, un rapide coup d’œil et Nora repéra son « rendez-vous ». Non ce n'était pas un amant, quoiqu'elle appréciait ce que le sorcier dégageait. Sans doute son côté méfiant et distant. Mais peu importe, la sorcière avait été dans un premier temps, commise d'office au suivi psychologique d'Alastor Maugrey, suite à sa perte de sa jambe droite. Elle avait tout de suite éprouvé de la sympathie envers lui, la réciproque en revanche. Mais les semaines, les mois et enfin deux longues années avaient permis d'installer de la confiance entre les deux sorciers.

Nora avait fini par percer quelques protections chez l'auror. Sans le brusquer, surtout pas. D'un comme un accord, ils étaient arrivés à se rencontrer de façon informelle, ce qui facilita une mise en confiance réciproque.

C'est ainsi que Nora fini par s’asseoir en face d'Alastor tout en souriant.

« ‘jour, Nora. »
-Bonjour Alastor.

Le serveur revint vers la table pour prendre la commande de la sorcière. Cette dernière observa rapidement le contenu du verre de son interlocuteur et rajouta.

-Vous nous en remettez deux, merci, dur journée.

La sorcière se retourna vers le rouquin.

-Alors que me vaut ce plaisir, mon cher ami. Fini-t-elle par dire en trinquant avec lui.


Dernière édition par Nora McKallister le Mar 14 Avr 2020 - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alastor Maugrey

Alastor Maugrey


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 173
| AVATARS / CRÉDITS : Kristofer Hivju
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : Un grizzli
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Jambe, langue ou gueule de bois | NORA Empty
MessageSujet: Re: Jambe, langue ou gueule de bois | NORA Jambe, langue ou gueule de bois | NORA EmptyMar 14 Avr 2020 - 15:28

J’avais été réfractaire à l’entrée de Nora McKallister dans ma vie. Deux ans plus tôt, je m’étais retrouvé avec une jambe en moins et un poids mort en plus accroché à la cheville, sous les traits d’une femme de presque mon âge, qui voulait absolument que je me confie sur les difficultés que je traversais alors. Mon œil oui ! Plutôt une mégère qui était là pour mettre son nez dans mes affaires et tout répéter à mes supérieurs, non ? Bref, une offre de support de la part du ministère qui correspondait à aucune demande de ma part, au premier abord du moins… ni au deuxième et au troisième d’ailleurs.
Puis le Ministère avait pas voulu que je retourne en mission sur le terrain sans l’aval de Nora, alors je m’étais plié à l’obligation, et à grand renfort de whisky pur feu, j’avais accepté de lui dire quelques trucs perso sur moi. Et finalement, même après le retour sur le terrain, l’habitude avait été prise d’échanger quelques verres avec la psychomage, agrémentés de quelques confidences, non plus comme un patient à une professionnelle, mais comme deux amis dans un bar.
La sorcière s’installa en face de moi, alors que je finissais de siroter mon deuxième verre. Elle commanda une nouvelle tournée pour moi, un premier verre pour elle, et le serveur tarda pas à revenir avec une bouteille de whisky pur feu pour remplir à nouveau mon verre sous mon œil vigilant avant de servir Nora.
« Le plaisir de boire un verre un soir de semaine en ma délicieuse compagnie ? » fis-je en haussant un sourcil que je voulais aguicheur mais qui me donnait plus l’impression d’avoir une poussière dans l’œil. C’est que même si j’avais eu l’initiative de la soirée parce que ça allait pas trop, je n’étais pas si disposé à m’étaler sur mes tracas même auprès d’une bonne amie. Pourtant, l’anniversaire de la perte de ma jambe venait de passer : à la même époque, deux ans auparavant, Razvan me présentait celle qui allait être ma nouvelle jambe et qu’aujourd’hui encore j’apprenais à dompter.
« Dure journée, alors ? » ai-je enchaîné, éloignant le sujet de ma personne.

______________________________
MOI, JE BUVAIS, CRISPÉ
COMME UN EXTRAVAGANT, - DANS SON OEIL, CIEL LIVIDE OÙ GERME L'OURAGAN, - LA DOUCEUR QUI FASCINE ET LE PLAISIR QUI TUE.
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 106
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // TAG sur Bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Jambe, langue ou gueule de bois | NORA Empty
MessageSujet: Re: Jambe, langue ou gueule de bois | NORA Jambe, langue ou gueule de bois | NORA EmptyMar 14 Avr 2020 - 20:27

Nora attendit patiemment que le serveur revienne avec les boissons commandées. Le jeune serveur commença par la sorcière, après avoir trinqué avec Alastor, elle bu aussi sec son verre. Elle scruta le garçon qui venait de service l'auror et lui fit un signe de tête afin d'avoir un second verre.

« Le plaisir de boire un verre un soir de semaine en ma délicieuse compagnie ? »
-Tu n'as pas idée. J'avais prévu un bain relaxant les bougies, la totale... Enchaîna la sorcière alors qu'elle s'amusait avec le verre. Mais parlons plus sérieusement, je n'allais pas passer à côté d'une telle invitation, comment vas-tu ?

Une fois que la glace avait été rompue et que les deux sorciers avaient appris à se faire confiance. Ils avaient convenus ces petites invitations afin de prendre des nouvelles. Nora appréciait le franc parler d'Alastor et l'art qu'il avait de détourner l'attention sur autre chose au lieu de parler de lui.

« Dure journée, alors ? »

La psychomage avait laissé une chance à l'Auror de s'exprimer sur ce qui le tracassait peut être encore aujourd'hui. Cela faisait deux ans qu'ils se côtoyaient. Deux ans, qu'il commençait à se remettre de la perte de sa jambe. Elle l'observa longuement avant de lui répondre finalement en esquissant un clin d'oeil.

-Des dossiers, des dossiers toujours encore. D'ailleurs, ça me fait penser que tu ne m'as pas transmis le compte-rendu sur le dernier interrogatoire, tu sais celui où tu as oublié de m'envoyer un hibou pour que je sois présente d'évitant ainsi la paperasse...

Nora trinquant et à nouveau et bu une longue gorgée du whisky pur feu. Au fond, elle ne voulait pas parler boulot mais peut être allait-il se dévoiler pour esquiver la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Alastor Maugrey

Alastor Maugrey


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 173
| AVATARS / CRÉDITS : Kristofer Hivju
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : Un grizzli
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Jambe, langue ou gueule de bois | NORA Empty
MessageSujet: Re: Jambe, langue ou gueule de bois | NORA Jambe, langue ou gueule de bois | NORA EmptyDim 26 Avr 2020 - 19:17

J’élucidai sa question, pendant que Nora me racontait son programme malheureusement mis à mal par mon invitation. De toute façon, elle voulait des bougies ? C’est comme ça que le Chaudron Baveur s’éclairait en grande partie. Et puis pour le bain, elle pouvait compenser par l’humidité ambiante du bar. Quand elle m’accusa d’avoir oublié de l’avoir prévenue pour le dernier interrogatoire que j’avais mené, je fis l’innocent sur le fait que mon acte était délibéré… L’oubli était en effet totalement calculé.

« Chais pas si c’est bien utile que je te montre le compte-rendu, c’était pas super intéressant, le type était muet comme une tombe. » D’ailleurs il avait failli en devenir une, de tombe, à mettre ma patience à rude épreuve. Plus d’une fois le type avait entendu ses oreilles sifflées des engueulades que je lui réservais. « Faudra le refaire, j’oublierai pas de t’inviter à la partie, promis. » Et à défaut, si Nora ne s’avérait pas assez convaincante la prochaine fois, je pourrais bien finir par me mettre aux bonnes vieilles méthodes de Croupton Senior, à savoir l’imperium. Puis Nora pourrait rien dire sur ces pratiques, après tout, c’était le ministre Minchum lui-même qui avait donné son accord pour que les aurors puissent utiliser les sortilèges impardonnables dans certains cas. Ma mauvaise humeur était palpable et n’était pas uniquement due au sale type de l’interrogatoire.

« Putain de jambe. » j’ai marmonné en finissant mon verre d’une traite avec une grimace. Une main posée sur ma jambe droite, là où la prothèse enserrait ma cuisse, je tirai un instant sur le cuir. « Jamais autant fait attention à cette jambe que depuis qu’elle existe plus. J’ai l’impression qu’elle se fait le bon plaisir de se rappeler à moi quand je pense l’avoir enfin oubliée. » J’avais les yeux posés dessus et pendant que je me confessais sur cette gêne revenue, je n’osais pas croiser le regard de Nora.

______________________________
MOI, JE BUVAIS, CRISPÉ
COMME UN EXTRAVAGANT, - DANS SON OEIL, CIEL LIVIDE OÙ GERME L'OURAGAN, - LA DOUCEUR QUI FASCINE ET LE PLAISIR QUI TUE.
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 106
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // TAG sur Bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Jambe, langue ou gueule de bois | NORA Empty
MessageSujet: Re: Jambe, langue ou gueule de bois | NORA Jambe, langue ou gueule de bois | NORA EmptyDim 26 Avr 2020 - 20:03

*Quelle délicate attention* Pensa alors la sorcière quand elle vit que le bar s'illuminait doucement quand elle avait parlé de bougies et de cette soirée qu'elle avait prévu de faire. Quand elle but son premier verre d'alcool, elle se sentit déjà un peu plus détendue.
La psychomage essayait toujours de décrypter les traits et gestes de ses patients afin de les percer à jour dans leurs réactions, mais en ce qui concernant l'auror c'était une autre histoire. Même si avec le temps, elle parvenait à savoir quand il lui cachait ce qui le tracassait. Aujourd'hui par exemple, elle nota la tête d'innocent lorsqu'elle lui parla du dernier interrogatoire. Enfin surtout son habilité à esquiver les perches que la psychomage tendait pour entamer la discussion. Car, l'auror en avait besoin, mais elle va devoir se montrer patiente pour le moment.

« Faudra le refaire, j’oublierai pas de t’inviter à la partie, promis. »
-Une promesse...je n'oublierai pas de te la rappeler le moment opportun, mon cher ami. Répondit-elle.  

La plupart du temps, la sorcière n'intervenait pas dans les interrogatoires menés par Alastor. Sauf un jour où, la psychomage était intervenue car à ses yeux, l'auror était allé trop loin cette fois-ci. Sans doute que le criminel allait cracher le morceau, mais la situation avait dégénéré de trop pour qu'elle laisse passer ça sous silence. Pour le coup, elle lui avait sauvé les miches, car il risquait malgré le résultat concluant, une lourde sanction administrative.  

-Tu sais bien que je ne suis pas « contre » tes méthodes d'interrogatoires, lorsqu'elles sont justifiées. Compléta-t-elle.

La sorcière regarda autour d'elle comme si elle cherchait quelque chose, Alastor attira son attention lorsqu'il poursuivit son allocution. Il bougonnait, son visage était fermé. Le sorcier était peu souriant, mais à cet instant précis, il tentait de contrôler ses propres émotions afin de rester fort...peut être ?

« Putain de jambe. »

La psychomage inclina la tête sur le côté, elle le vit faire une grimace et poser l'une de ses mains sur sa jambe. Difficile d'imaginer dans quelle tourmente, l'homme était. Même si elle l'avait aidé à remonter la pente. Aucune potion, ni sortilège lui avaient rendu sa jambe droite. Il était déjà difficile d'imaginer d'être confronté à une telle situation, mais quand on doit être toujours à cent pour cent car le métier l'oblige, c'est d'autant plus tragique quand cela se produit. Heureusement la psychomage avait trouvé les mots et le soutien nécessaires afin qu'il reprenne confiance en lui.

« Jamais autant fait attention à cette jambe que depuis qu’elle existe plus. J’ai l’impression qu’elle se fait le bon plaisir de se rappeler à moi quand je pense l’avoir enfin oubliée.» 

La sorcière rapprocha le siège et se plaça à la droite du sorcier. Elle lui parlait à présent avec une voix plus basse, même si les autres sorciers étaient occupés à d'autres conversations et qui se foutaient royalement d'eux. Sachant surtout qu'Alastor était « légèrement » paranoïaque, elle répliqua d'une voix réconfortante.

-C'est normal Alastor...Nous en avons déjà discutés, tu ne pourras jamais l'oublier... La sorcière posa sa main sur celle du sorcier, sans arrière pensée, elle était là en soutien. Il avait du mal à croiser son regard malgré que la sorcière l'observait. Depuis quand ressens-tu ce mal-être ? Tu as de vives douleurs ? Nous pourrions revoir l'armature si ça sert trop. Elle fit une nouvelle pause dans ses questions, cette fois-ci c'est elle qui procédait à l'interrogatoire avec une autre méthode. Dans tous les cas, mon cher, il faut me parler.

(579 mots)
Revenir en haut Aller en bas
Alastor Maugrey

Alastor Maugrey


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 173
| AVATARS / CRÉDITS : Kristofer Hivju
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : Un grizzli
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Jambe, langue ou gueule de bois | NORA Empty
MessageSujet: Re: Jambe, langue ou gueule de bois | NORA Jambe, langue ou gueule de bois | NORA EmptyJeu 30 Avr 2020 - 17:06

« Mouais… » fis-je, pas convaincu quant à la défense de Nora. Pas contre ? Pas pour non plus, non ? En tout cas, même si j’appréciais maintenant la psychomage, j’étais loin d’apprécier quand elle était là en interrogatoire. J’aimais pas me sentir surveillé et puis les sales types, ils avaient toujours plus peur quand ils étaient face à des personnes hostiles uniquement, plutôt qu’à une personne manquant de patience et une autre avec un rôle de médiatrice. Le plus important, c’était le résultat non ? Pas facile de changer ses pratiques pour de meilleures, quand elles avaient le mérite de fonctionner plus ou moins bien. Et puis que le ministère ne vienne pas me traîner dans les pattes, quand de l’autre côté, il donnait la permission aux pires crasses : sous-entendus, les sortilèges impardonnables.

A cet instant précis, l'envie d'enlever la prothèse et de l'envoyer valser à l'autre bout du bar était plus que présente. Mais déjà, dans un lieu public, j'évitais de me montrer avec une demi-jambe, et puis, en plus, je savais très bien que l'enlever changeait absolument rien : prothèse ou pas, ça m'empêchait pas de souffrir d'une jambe que je n'avais plus.
Comme une crampe qui n'en finissait pas et le sentiment que rien ne pourrait la faire stopper que d'agiter le pied, d'étirer le muscle, de frotter la peau, de plier le genou... Tout autant d'éléments que je n'avais plus et d'actions qui mettaient impossibles. Si je racontais mes petits malheurs à Nora, c'était dans l'espoir qu'elle me donne des astuces de soigneuse du cerveau. Ou au mieux, une potion miracle, mais pour ça, j'avais déjà testé des trucs qui n'avaient rien fait.
La proximité soudaine de Nora me mit d’abord mal à l’aise : j’étais pas habitué à ce que les gens soient si proches de moi et il me fallait toujours un petit temps d’adaptation pour imaginer qu’ils allaient pas en profiter pour me planter un couteau entre deux côtes, mais au contraire, poser une main douce et amicale sur la mienne. De l’autre main, je finis mon verre, histoire de m’habituer plus vite, puis de me saouler un peu. « Même quand j’oublie tout, je l’oublie pas… » confirmai-je en même temps, dans un grognement d'ours.
« J'sais pas... Ca a toujours été un peu là, tu vois. Mais là, depuis deux mois environ... Non, pas vives douleurs. Non, je crois que l'armature, ça va, je la serre toujours à la main pour qu'elle soit correcte, tu vois. Quand je l'ai, quand je l'ai pas… C’est pas ça, c’est comme si c’était l’ancienne, la bonne, qui avait mal, mais pas là où elle est encore là… »
Je m’exprimais maladroitement, j’étais même pas sûr que Nora comprenne un traite mot de mes élucubrations, mais au fond, même moi je ne comprenais pas vraiment d’où venait ce problème.

______________________________
MOI, JE BUVAIS, CRISPÉ
COMME UN EXTRAVAGANT, - DANS SON OEIL, CIEL LIVIDE OÙ GERME L'OURAGAN, - LA DOUCEUR QUI FASCINE ET LE PLAISIR QUI TUE.
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 106
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // TAG sur Bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Jambe, langue ou gueule de bois | NORA Empty
MessageSujet: Re: Jambe, langue ou gueule de bois | NORA Jambe, langue ou gueule de bois | NORA EmptyJeu 30 Avr 2020 - 18:45

L'attitude d'Alastor laissait préserver son ressenti envers les membres du Ministère. C'était un comble aux yeux de Nora, car lui-même y était employé. Bon elle lui accordait le fait qu'ils étaient dirigés par des personnes influençables et que malheureusement tout le monde n'était pas intègre. La psychomage le rejoignait sur ce point. Mais de là, à se méfier d'elle, depuis le temps, elle lui avait prouvé qu'elle était de son côté. Et que le fait qu'elle soit rattachée au Ministère était qu'une futilité. Non, il se méfiait constamment ! Ou bien est-ce du encore à sa paranoïa maladive ? La sorcière n'était pas sûre à vrai dire, il restait encore du chemin à parcourir pour comprendre l'homme en face d'elle. D'autant plus, qu'il n'était pas du genre à se confier facilement, pardon, tout court. La brune ne se lasserait pas de sorcier, il était têtu, mais au fond, il se préservait d'éventuel coup en traître de son entourage. Apprendre à faire confiance n'était pas aussi facile, mais soit. Elle se contenterait du « mouais » de son interlocuteur.

Elle l'observa attentivement et sentit de la détresse dans ses gestes, sans vraiment réfléchir, la sorcière c'était déjà placée près de lui. Allant jusqu'au contact avec l'une de ses mains. Nora savait que l'ours irlandais souffrait derrière ses grognements et le fait de rembarrer de nombreuses personnes. Il ni aurait pas eu cette « amitié » entre les deux sorciers, la psychomage aurait déjà volé à l'autre bout de la pièce juste parce qu'elle avait osé se rapprocher de l'Auror. Mais son attention était de le protéger, sans doute de lui-même, il pouvait s'appuyer sur son épaule s'il n'allait pas bien. De part son métier et de sa présence amicale, boire n'était pas la solution, au contraire. Ainsi, elle créa une proximité soudaine et il se confia.

« Même quand j’oublie tout, je l’oublie pas… J'sais pas... Ça a toujours été un peu là, tu vois. Mais là, depuis deux mois environ... Non, pas vives douleurs. Non, je crois que l'armature, ça va, je la serre toujours à la main pour qu'elle soit correcte, tu vois. Quand je l'ai, quand je l'ai pas… C’est pas ça, c’est comme si c’était l’ancienne, la bonne, qui avait mal, mais pas là où elle est encore là… » 
-Tu as le contre-coup du membre fantôme, mon cher ami.

Nora s'étonnait que depuis deux ans, il n'était pas encore arrivé à cette étape. Elle se doutait bien, le connaissant, qu'il faisait tout pour décaler cette souffrance, s'acharner au travail, aller sur le terrain dès qu'il a pu marcher. Elle redoutait ce moment peut être plus que lui-même. Et aujourd'hui, dans un désarroi total, il lui annonçait que cela fait plus de deux mois qu'il était mal au point. Elle se rapprocha encore un peu et de son autre main valide, elle lui tapota l'épaule droite avec douceur.

-Je sais bien comment tu es, Alastor. Et contrairement, à ce que tu peux penser, je ne suis pas là pour te poignarder dans le dos ou ailleurs...Dit-elle ayant un sourire aux lèvres. Si tu es d'accord, nous pourrions voir ça, ensembles...

A ce moment précis, Nora se préoccupait du bien être de l'auror. Elle voulait bien boire un verre avec lui, échanger des banalités ou se chercher des noises comme ils le font à chaque entrevue. Non, ce soir, elle ne voulait pas qu'il sombre dans le souci qu'il rencontrait. Car quand il referait surface, ça ne sera pas en bien. Elle lui proposait à demi mot de quitter le bar et travailler sur ce point dans un endroit plus isoler et à l'abri des yeux et oreilles indiscrètes. Toutefois, elle ignorait s'il percevrait l'invitation de la même manière qu'elle.

(589 mots)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Jambe, langue ou gueule de bois | NORA Empty
MessageSujet: Re: Jambe, langue ou gueule de bois | NORA Jambe, langue ou gueule de bois | NORA Empty

Revenir en haut Aller en bas

Jambe, langue ou gueule de bois | NORA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Petite virée nocturne dans les bois [Pv Angel ^.^] [HENTAÏ]
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» [UPTOBOX] Cheval de Guerre [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Le chemin de traverse :: 
Le chaudron baveur
-