GRYFFONDOR : 159 pt | POUFSOUFFLE : 129 pt | SERDAIGLE : 76 pt | SERPENTARD : 112 pt
Retrouvez l'édition de mai de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment : -15%
Réduction de 15% sur la console Nintendo Switch ...
Voir le deal
196.29 €

Partagez

Qu'importe le flacon w/ Severus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 137
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas @me
| SANG : Pur, et pas 100% anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule qui le fixe sans sciller.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Qu'importe le flacon w/ Severus Empty
MessageSujet: Qu'importe le flacon w/ Severus Qu'importe le flacon w/ Severus EmptyJeu 9 Avr - 21:58

Athos passait une sale journée. Il n’était pas d’un naturel pessimiste mais là, vraiment… D’abord, le réveil dans un lit inconnu. Cette surprise matinale ne lui avait pas vraiment plu, lui qui avait pour habitude de s’enfuir dès la jeune femme endormie, plus discret qu’un chat. Mais là, épuisé, peut-être un peu saoûl, il avait passé la nuit dans une chambre qui n’était pas la sienne. Il avait fallu affronter la discussion au réveil, le drama, les cris. Tout ce qu’il détestait. Se comportant le plus aimablement possible, il avait fui dès l’opportunité trouvée et avait du faire affaire dans la journée avec une ombre de son passé qui lui demandait de replonger dans un trafic qui avait bien failli le faire arrêter. Des minutes qui lui semblèrent des heures perdues à discuter, négocier, expliquer que non, Athos Greyson n’était plus le larbin d’autrefois et qu’il avait bien le droit de refuser ce qui ne lui plaisait pas. L’autre s’était énervé, il avait dû ruser pour fuir, utiliser un habile sort pour s’éclipser. Et il n’était pas encore 10 heures.

La mission sur laquelle il avait passé la journée n’avait été très fructueuse non plus. Les infos données par le client étaient inexactes, il lui avait fallu chercher des heures durant la personne à suivre, ce qui l’irrita au plus haut point. S’il n’avait pas une réputation à tenir, il aurait sans doute abandonné. Mais les défis le galvanisaient, et il pista comme il put une énigmatique femme soupçonnée de fiançailles malhonnêtes avec un vieil héritier… Bref, une sordide histoire de familles, celles-là même qu’il détestait tant mais qui payaient plus ou moins bien. Il ne trouva rien de concluant, et cet échec était celui de trop dans sa journée. Ses pieds le trainèrent automatiquement vers l’allée des embrumes, où il poussa la porte du premier bar venu. Il était un habitué des lieux. Athos était habitué de tous les bars de cette triste rue.

Une fois les portes passées, le brouhaha environnant lui parut rassurant, presque familier. Des gens louches à toutes les tables, des regards en coin, une atmosphère poisse mais pas trop. Ça ferait largement l’affaire. S’accoudant au bar, il ignora ses comparses d’un soir et fit un signe au barman pour recevoir sa boisson habituelle, un élixir tellement fort qu’il lui grillerait les neurones. Le type descendit à la réserve en grognant, et remonta à une vitesse inhabituelle. Mais las de sa journée, Athos n’y prêta même pas attention, simplement ravi d’être servi rapidement et sans discussion inutile. Il ne lui fallut pas plus de 10 secondes avant de porter le verre à sa bouche, et d’avaler une longue gorgée. L’alcool lui brûla la langue, presque plus fortement que d’habitude. Mais n’était-ce pas là l’effet recherché ?

Allumant une cigarette, il la porta à sa bouche qu’il sentait un peu pâteuse. Face à lui, le barman le scrutait sans sciller. Anormal. Il connaissait ce vieux loubard, ça n’était pas son genre. Ce fut un signe de trop, quelque chose d’étrange se passait. Fatigué, agaçé, il essaya de remettre son cerveau en marche mais il était déjà trop tard. Une étrange sensation s’empara de ses doigts, puis ses mains. Athos y porta son regard sans attendre, et constata que ses veines étaient apparentes. Pire, malgré le faible éclairage du lieu, il remarqua cette couleur inhabituelle. Noir. Ses veines étaient noires, et la couleur se propageait à toute vitesse le long de ses bras. Réagir, vite.

Le barman eut un rictus bruyant et quand il releva la tête, une jeune femme lui faisait désormais face. Blonde, plutôt vulgaire, pas aussi belle qu’elle le pensait. Elle lui évoquait quelqu’un, mais il était trop engourdi pour savoir qui. Métamorphomagie comprit-il. « Profite bien de ta boisson, mon chou. Elle m’a couté cher. Aussi cher que ce que mon mari t’a payé pour me faire suivre, espèce d’enfoiré. » Comment avait-il pu être aussi stupide ? Cherchant une fuite, une idée, quelque chose à faire, il parcourut mentalement les sorts de soin qu’il connaissait, mais hélas, ses méconnaissances en potion le rendaient incapables d’identifier ce qu’il se passait dans son propre corps. Son visage était désormais en feu, et son souffle se coupait de plus en plus. Il n’allait quand même pas crever tout ça ? Pour une mission débile, une révélation d’adultère ?

Se levant du tabouret, il essaya de se diriger vers la sortie, mais il s'écroula finalement dans un coin sombre où personne ne lui prêta attention. C’était là le problème de ce genre de lieux. Les gens ne se mêlaient que de ce qui les regardait. Avait-il seulement la force de transplaner jusqu’à chez Razvan ? Il en doutait. Putain, pas comme ça…


Dernière édition par Athos Greyson le Lun 13 Avr - 3:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Severus Rogue

Severus Rogue


SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 53
| AVATARS / CRÉDITS : ADAM DRIVER
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une femme rousse vu de dos
| PATRONUS : Biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Qu'importe le flacon w/ Severus Empty
MessageSujet: Re: Qu'importe le flacon w/ Severus Qu'importe le flacon w/ Severus EmptyJeu 9 Avr - 22:52

Severus était désormais un adulte. Puisque la majorité chez les sorciers c'est 17 ans. Aujourd'hui il en avait dix-huit et donc il n'y avait rien de suspect à ce qu'un finissant de l'école de Poudlard circule dans l'allée embrumée du chemin de travers.

Si les quelques sorciers déjà matures le regardent avec doute y circuler, Severus aujourd'hui libérer des entraves de la scolarité (on va dire que l'école est fini...) y marche sans peur, prêt malgré tout à répondre à ceux qui le cherche.

Le Serpentard désormais libéré (délivré) d'un emploi du temps infantilisant (l'école c'est pour les têtes vides), ne sait toujours pas quoi faire de sa vie. Il ne désire pas particulièrement aller à l'école supérieure pour écouter quelqu'un lui dire ce qu'il sait déjà... (il y avait un peu trop de ça à Poudlard...)

Ainsi Severus Rogue sans avenir définit circule librement dans l'Allée des Embrumes. Il regarda les vitrines et les boutiques avec plus d'attention que l'année précédente - disons qu'il n'a plus besoin de faire croire qu'il est quelqu'un qu'il n'est pas (parce que en tant qu'élève... être vu ici ça aurait pu lui occasionner des problèmes peut-être qui sait?).

Il entra donc dans un pub. En fait, il ouvrit surtout la porte pour voir si le lieu avait l'air plus intéressant que celui des trois bal' ou ou du chaudron de bave (ouais, donner des surnoms miteux à des lieux respectables c'est la class; ) Il fut satisfait de voir que cela ressemblait beaucoup à la vieille tête de cochon de Pré-au-Lard - chacun à ses affaires et on s'occupe pas de son voisin.

Il s'astalla à un table près de l'entrée et attendit. Severus était doué pour ça, se taire, observer et voir ce que les autres ne voyaient pas. Par exemple, il vit bien que le type au boire réagit très mal à sa boisson. Une allergie aux cacahuètes. Par contre lorsqu'il vit le barman changer d'apparence pour celui d'une femme, l'intérêt de Severus fut captivé. Magie grossière, certes, mais intéressante. À Poudlard, les ennuis n’auraient pas attendus, mais là, personne ne réagit. À croire que les autres clients étaient stupefixés! Magnifique.

Il vit l'inconnu marché de travers et s'écroulé pas très loin de sa table, en fait il aurait presque pu tomber sur la seconde chaise branlante de sa petite table. Severus le regarda sans s'émouvoir. Il le vit chercher son air, se débattre contre une force invisible qui rampait en lui. Pas un mot, pas même une hésitation à savoir s'il devait intervenir ou pas. Non Severus le regardait tout simplement. Un spectacle de mort imminente, et gratuit en plus.

Finalement, Severus bien qu'il tâchait de faire bonne figure et qu'il était de nature très solitaire, secret et renfermé sur lui-même décida de sortir de son sac une de ses fioles de verre. En effet, passionner par les potions, et doué, il gardait toujours sur lui son ensemble de petit chimiste magique. Il prit donc un antidote et le donna - à sa façon peut-être maladroite - mais discrètement à l'individu qui s'est retrouvé étendu au pied de sa table. En effet, l'individu avait été empoisonné et semblait ne pas pouvoir s'en sortir seul. Il laissa tomba, ou lança doucement - pour ne pas casser la fiole - à l'inconnu. Le contenant atterrit donc sur lui.

Severus ne savait pas qui il était, ni qui était présent, ni s'il y avait un différent avec plus qu'une personne dans la salle. Il ne voulait pas se mêler de ce qu'il ne le regardait pas et avoir soudainement des sorciers contre lui qui allait le suspendre par les pieds ou pire. Il avait déjà eu assez de racler dans sa vie par son père moldu et les Maraudeurs.

Et donc, ainsi, personne ne devrait avoir remarqué qu'il venait de donner son aide à un sorcier dont il ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam. Se redressant sur sa chaise, il croisa les bras. Tous les psychomage le diront c'est une manière instinctif et inconscient de se protéger en faisant une barrière de ses bras. Il tourna la tête vers le comptoire au cas où la femme serait encore là, mais elle avait disparu. Elle n'avait même pas attendu de voir son adversaire perdre. Soit elle était confiante, soit elle s'en foutait un peu. Au moins, Severus ne risquait pas de voir cette sorcière faire une scène ou s'en prendre à lui parce qu'il intervenait dans leur dispute.
Revenir en haut Aller en bas
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 137
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas @me
| SANG : Pur, et pas 100% anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule qui le fixe sans sciller.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Qu'importe le flacon w/ Severus Empty
MessageSujet: Re: Qu'importe le flacon w/ Severus Qu'importe le flacon w/ Severus EmptyLun 13 Avr - 3:22

Le temps jouait contre lui, et il le savait pertinemment. Toutes ses sensations étaient exacerbées, ses nerfs en feu, et le sang dans son corps le brûlait intensément. Qu’est-ce que c’était que cette saloperie qu’il venait de boire? S’il avait été un tant soit peu capable de réfléchir, il aurait sans doute réalisé que ce genre de poisons n’était pas étudié à Poudlard, et que rien ne pouvait le sauver à cet instant précis. En tout cas, pas ses propres connaissances.

L’air avait du mal à atteindre ses poumons, probablement paralysés par la boisson. Athos s’était imaginé mourir de bien des façons. Poignardé dans une ruelle sombre, terrassé par un sortilège trop fort pour lui, roué de coups dans un lieu mal famé. Il avait déjà eu bien des ennuis par le passé. Mais le poison… Jamais il n’aurait pensé que ça se terminerait comme ça pour lui. Et visiblement, c’était clairement ce qui était en train de se passer. Il était là, dans un bar miteux, à crever sur le plancher comme un rat. Incapable de bouger, Athos fixait ses mains qui noircissaient encore. La vision avait quelque chose de beau, presque hypnotique. Sans doute commençait-il aussi à perdre la raison. Pas de grande révélation sur sa vie, pas de lumière vive, rien. La mort était brûlante et brutale, douloureuse. Interminable aussi.

Et puis soudain, comme un coup du destin auquel il ne croyait pourtant pas, une fiole atterrit sur sa cape, calée entre ses cuisses. Il était bien trop faible pour bouger la tête et chercher la personne qui venait de lui lancer. Attrapant la fiole de ses mains fébriles, il essaya de réfléchir. Après l’incident du bar, était-il prêt à boire un liquide inconnu ? Et puis, finalement, qu’est-ce qu’il risquait. La mort était proche, et si la fiole était dangereuse, elle ne ferait qu’abréger ses souffrances. Il n’avait de toute manière pas d’autres options. Il eut toutes les peines du monde à ouvrir le bouchon minuscule, renversant presque le contenu sur sa cape. Avec ses dernières forces, il porta la fiole à sa bouche et réussit à boire le flacon d’une traite. La salive lui manquait, et avaler fut difficile. Le goût était désagréable, ferreux presque.

Les secondes parurent une éternité, et il était toujours dans un piteux état. La chaleur continuait à le consummer petit à petit, jusqu’à finalement disparaître peu à peu. Athos continua de fixer ses mains, qui retrouvèrent au bout de quelques minutes une couleur ordinaire. Finalement, l’air parvint jusqu’à sa gorge et il prit une inspiration bruyante. Un antidote. C’était bien un antidote. Il ferma les yeux de longues minutes, réapprivoisant doucement son corps qui reprenait sa place dans le monde des vivants. Il sentait les pulsations de ses veines dans ses poignets, dans son cou, son coeur qui battait contre sa poitrine. La vie reprenait ses droits avec une rude violence.

Instinctivement, son regard se porta vers le bar. La femme avait disparu, évidemment. Puis, curieux, il tourna la tête vers les personnes les plus proches. Un groupe de sorciers crasseux était en pleine conversation. Peu de chances qu’ils lui aient sauvé la vie. Sur sa gauche, un adolescent solitaire croisait les bras. Plus de chance que ce soit lui qui soit intervenu. Il fixait le bar, et son air énigmatique semblait insondable. Athos parvint finalement à se relever, et remarqua un sac posé à côté de lui, confirmant ses soupçons.

« Merci. » lâcha t’il d’une voix rendue rauque par l’épreuve que son corps venait de traverser. Sa cape était trempée de sueur dans le dos, tout comme son front moite. Il avait eu chaud, vraiment. « Je peux… ? » demanda-t’il, désignant la chaise vide en face du mystérieux gamin aux cheveux noirs. Il était un peu jeune pour fréquenter ce genre d’endroit, mais il se dégageait de lui quelque chose d’étrange. De sombre. « Impressionnant… À ton âge, je n’aurais jamais… » Les mots moururent dans sa gorge, et il sortit de sa poche une flasque d’eau. Il ne ferait pas deux fois la même erreur. Mieux valait boire un liquide dont il était sûr qu’il ne le tuerait pas. « Tu sais ce que c’était… Ce liquide qui nécrose les veines ? » Athos détestait ne pas savoir. Il aimait les réponses, les choses logiques. Les inconnus ne faisaient pas partie de sa vie. Comprendre lui permettrait de rationnaliser un peu ce malheureux incident qui avait bien failli se transformer en drame. En attendant, son coeur continuait à taper trop fort contre sa cage thoracique. Il irait sans doute faire un tour chez Razvan en sortant histoire de vérifier que tout allait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Severus Rogue

Severus Rogue


SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 53
| AVATARS / CRÉDITS : ADAM DRIVER
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une femme rousse vu de dos
| PATRONUS : Biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Qu'importe le flacon w/ Severus Empty
MessageSujet: Re: Qu'importe le flacon w/ Severus Qu'importe le flacon w/ Severus EmptyLun 13 Avr - 4:02

Severus avait réagit à la situation. Mais maintenant, il était moins certain. Après tout il ignorait à qui il avait devant lui: un sorcier d'une longue lignée ou un né-moldu? Un hybride? Il y avait aussi un organisation de mage noir et un chef dont il ne fallait pas dire le nom à voix haute. Qui était cet individu dans tout cela?

L'homme le remercia et s'assit sur la chaise en face de lui. Severus le salua en silence d'un signe de tête - ceux qui connaissait ce jeune sorcier savait qu'il parlait que rarement et qu'il ne se perdait pas en mot inutile. Severus était un être solitaire qui n'avait même pas un ami - de ce fait beaucoup trouvait qu'il n'avait pas de respect pour autrui alors qu'en réalité il manquait seulement de connaissance et de pratique dans les relations sociales (violences et harcellements n'aident pas la victime à se construire socialement - cercle vicieux - mal adapté socialement ne peut que vouloir dire qu'on était une mauvaise personne irrespectueuse).

Bref, Severus salua en silence d'un signe de tête l'homme à qui il venait d'apporter son aide. Il était seulement intimidé par la situation, mais le silence pouvait tellement être interprété pour autre chose. Il répondit à sa seconde question pour un geste négatif de la tête.

Non Severus n'était pas certain de la nature de l'intoxication (du poison) dont il était question. Cependant, les antitodes se classaient en deux catégories: général pour les filtres les plus courants et complexe pour contrer les effets d'une potion en particulier. Severus avait pris une chance, soit il soignerait le sorcier soit il ne se passerait rien - mais cela ne pouvait pas être pire que ce que ce dernier vivait déjà.

- Non, je ne savais pas. Mais la probabilité que vous vous remettiez était plus grande avec cet antidote que sans. répondit finalement le jeune homme d'une voix basse. Severus parlait toujours d'un ton neutre ou dite morte - Severus n'exprimant guère d'émotions ou plutôt contrôlant ses pensées et ses émotions.

Severus voulait se donner un air confiant ou indifférent, car il croyait que cela le ferait paraître plus fort ou supérieur. Il aspirait toujours à démontrer qu'il valait mieux que ce que Poudlard avait fait de lui. Les mains de Severus se refermèrent sur son sac et ses doigts serraient le cuir. Il n'ajouta rien, après tout qui était-il face à un adulte. Personne, à peine un gamin (malgré ses dix-huit ans).
Revenir en haut Aller en bas
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 137
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas @me
| SANG : Pur, et pas 100% anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule qui le fixe sans sciller.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Qu'importe le flacon w/ Severus Empty
MessageSujet: Re: Qu'importe le flacon w/ Severus Qu'importe le flacon w/ Severus EmptyDim 19 Avr - 1:37

Le garçon qui se tenait face à lui, et qui lui avait clairement sauvé la vie, ne semblait pas être un grand bavard. À vrai dire, il se demandait ce qu’il faisait dans un lieu pareil. Pourtant Athos évita de tirer des conclusions hâtives. Lui même avait foulé le chemin de l’Allée des Embrumes à peine sorti de Poudlard, car la situation ne lui avait pas laissé le choix. Et il aurait été bien incapable de dire quelle histoire se cachait derrière ces longs cheveux de jais et ce regard perçant. En temps normal, il aurait sans doute ignoré ce gamin, peu enclin à s’intéresser à une autre vie que la sienne. Mais là, c’était différent. Il venait quand même de le sauver d’une mort visiblement atroce, et il semblait surtout très, très doué pour son âge. Ce genre de talents étaient relativement rares, et précieux pour quelqu’un comme Athos.

Le gamin fut incapable de lui dire quel poison lui avait grignoté le sang. Dommage… Mais sa réponse était courte, claire, nette. On aurait dit que le jeune homme pesait chacun de ses mots, comme s’il les comptait soigneusement. C’était assez étrange, et désarçonnant. L’altruisme de son geste ne collait pas avec son attitude, et Athos s’attarda quelque peu sur son langage non-verbal pour essayer de comprendre. Très en retrait de la situation dans sa chaise, les bras d’abord croisés, il semblait essayer de se protéger de quelque chose. Ça n’était clairement pas un habitué des lieux, c’était certain. Il agrippa alors son sac, comme si c’était là son bien le plus précieux, et Athos essaya de réfléchir ce qu’il pouvait bien contenir. Si le gosse était capable de créer des potions pareilles dès sa sortie de Poudlard, il ne pouvait qu’imaginer ce qui pouvait se cacher dans ce sac. « Je pense qu’il fallait un sacré antidote pour contrer la saleté que cette garce m’a fait boire. » Il faillit se justifier et préciser que ça n’était pas son genre de se laisser berner ainsi. Mais après tout, il n’avait rien à prouver à ce jeune sorcier qui ne l’intimidait absolument pas. D’ailleurs, il ne réclama rien en retour, ce qui était plutôt surprenant.

Intrigué, Athos s’adossa pleinement au dossier de sa chaise, fixant son interlocuteur en essayant de ne pas le mettre mal à l’aise. « Laisse-moi te remercier pour ton geste. » Mais il lui était difficile de savoir quoi lui offrir. Clairement, pas de boissons vu l’incident malheureux qui venait de se dérouler. Des gallions… Cela aurait été un peu insultant. Et pour le moment, Athos était relativement dépourvu de quoi que ce soit d’intéressant. Il essaya de sonder les yeux noirs du jeune sorcier. « Si les potions t’intéressent, tu dois savoir que les ingrédients les plus utiles ne sont pas aussi faciles à dégoter qu’à Poudlard… » Athos n’avait jamais trop donné dans ce trafic là, ne connaissant que peu l’art subtil des potions. Mais il connaissait des gens qui… Et ça, c’était bien plus important. Et si le gamin était ici, c’était que tremper dans des affaires louches ne lui faisaient pas peur. Ou du moins, c’était ce qu’il essayait de se prouver. Au moins, cette fois, il en aurait le coeur net.

« Je peux te trouver ce que tu veux.» Athos détestait devoir quelque chose à quelqu’un. Surtout que là, il s’agissait de sa vie. Même s’il fallait trouver du sang de licorne, ce qui était relativement contre ses principes car les personnes à contacter étaient extrêmement amorales et dangereuses, il le ferait. Et cela lui permettrait sans doute de mieux jauger son interlocuteur, et sa propension à se laisser tenter par le marché noir. Car là, d’autres perspectives s’ouvriraient. Des perspectives hautement lucratives.
Revenir en haut Aller en bas
Severus Rogue

Severus Rogue


SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 53
| AVATARS / CRÉDITS : ADAM DRIVER
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une femme rousse vu de dos
| PATRONUS : Biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Qu'importe le flacon w/ Severus Empty
MessageSujet: Re: Qu'importe le flacon w/ Severus Qu'importe le flacon w/ Severus EmptyLun 27 Avr - 5:42

Comme personne ne sembla leur porter attention et que la femme avait disparu, l'incident semblait clos. Il ne savait toujours pas quel était le motif de ce différent, ni s'il avait bien fait d'intervenir, mais un peu comme s'il avait une conscience, un brin d'innocence ou une âme, Severus Rogue ne pouvait pas laisser quelqu'un mourir.

Il arrêta de regarder partout (au cas où une nouvelle menace ou la même menace ferait son apparition) pour entamer une conversation avec le sorcier. Celui-ci était bien vêtu, bien coiffé et semblait reprendre bonne mine avec l'antidote. Severus Rogue faisait pâle figure à côté de lui. Il savait qu'il était loin d'être beau, que ses parents avaient tout juste payé ses frais de scolarité, alors ses robes de sorcier d'occasion n'étaient pas à la mode et n'étaient plus de première jeunesse, sans compter qu'il ne gagnait pas encore sa vie.

Severus Rogue apprécia de se faire complimenter. Il était de nature assez fier et le fait qu'une personne hors de Poudlard reconnaissance son talent lui plu agréablement. Cela le mit en confiance et il exprima ce petit bonheur en arborant un léger sourire (à peine un coin de bouche qui se relevait) - c'était surtout son regard qui parut légèrement plus doux, plus ouvert ou amical).

- Merci.

Celui qui ne lui avait pas donné encore son nom - d'ailleurs c'était probablement normal vu le milieu où ils étaient - le remercia et lui proposa... de lui trouver ce qu'il avait besoin. Intéressant. C'est vrai qu'avec la fin de sa scolarité à Poudlard, il n'avait plus grand-chose. Cependant, même s'il lui trouvait du crin de licorne ou du sang de dragon... cela ne l'aiderait pas dans sa vie courante. Être potionniste, mais pas d'endroit pour pratiquer son art... guère pertinent.

- C'est sûr que y'a des choses difficiles à trouver ou encore qui coûtent cher. Mais pour le moment je n'en aurai pas l'utilité.

Severus Rogue avait quand même une tête sur ses épaules et était pragmatique. D'ailleurs, même si ce sorcier pouvait lui obtenir certaines choses et que cette fois-ci il le lui offrait ou lui ferait un prix d'ami... à l'avenir cela ne serait pas le cas. Il serait bien plus pratique et avantageux de savoir comment il faisait - ou plutôt de le faire lui-même - afin d'éviter les intermédiaires.

- Si vous me disiez plutôt où cela se trouve... Après tout, je ne voudrais pas vous embêter à chaque fois que j'aurai besoin de quelque chose.

Severus Rogue avait dû réfléchir à comment formuler sa demande, les mots à utiliser ainsi que le ton à avoir. Après tout, si cette personne était capable de trouver des ingrédients rares ou peut-être réglementer... c'est que soit ses fréquentations étaient dangereuses, soit il l'était lui-même. Severus n'avait pas peur, mais il n'était pas suicidaire.
Revenir en haut Aller en bas
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 137
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas @me
| SANG : Pur, et pas 100% anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule qui le fixe sans sciller.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Qu'importe le flacon w/ Severus Empty
MessageSujet: Re: Qu'importe le flacon w/ Severus Qu'importe le flacon w/ Severus EmptyVen 15 Mai - 11:21

Le gamin avait très clairement un égo conséquent, vu sa très légère réaction quand Athos l’avait complimenté. Athos lui-même aimait voir l’admiration dans le regard de ses interlocuteurs, mais il était tout aussi capable d’admettre quand quelqu’un était plus doué que lui dans un domaine. Si sa fierté était heurtée à cet instant, c’était surtout parce qu’il avait baissé sa garde et s’était laissé berner comme un gamin. Mais quand il s’agissait de compétences qui sortaient de son champ d’action, Athos était tout à fait disposé à reconnaître les talents des autres. Dans ce monde comme dans bien d’autres, ce qui comptait le plus, c’était le réseau. Et reconnaître qu’on ne pouvait pas être le meilleur partout permettait d’identifier rapidement de quelle personne il était important de s’entourer.

En l’occurence, Athos n’avait jamais trop fait d’affaires avec des potionnistes. C’était un domaine qui ne lui parlait pas, et il n’en avait jamais spécialement eu besoin à l’époque. Mais depuis son retour à Londres, le jeune homme avait totalement repensé sa façon de voir les choses. Plus solitaire, moins hors-la-loi, Athos faisait cavalier seul en sachant pertinemment à quel moment il avait besoin de solliciter d’autres personnes pour combler un manque d’expertise de son côté. Flairer les opportunités était un talent qu'il entretenait, et plus l’éventail de ses connaissances larges, plus elle étaient nombreuses.

Le problème, c’était que le gamin était bien trop mystérieux pour le moment. Il ne trouvait rien chez lui auquel se raccrocher, alors qu’il avait lui aussi vécu une rencontre dans l’allée des embrumes quand il avait à peu près son âge. À l’époque, il avait eu la chance de tomber sur Phil. Mais Athos n’avait pas la même vision du banditisme que son ancien mentor. En tout cas, il ne l’avait plus, surtout après les dernières déceptions qu’il avait vécu avec lui. Alors non, il n’allait pas prendre le gamin sous son aile. Il n’en avait peut-être même pas besoin après tout.

Sous l’effet d’un relent du poison, la gorge d’Athos se contracta étrangement. Mal à l’aise, il toussa pour regagner une bouffée d’air bienfaitrice, écoutant quand même le jeune élève refuser sa proposition. Étrange. Son visage n’en montra rien, mais il était étonné par sa réponse. Alors comme ça, son geste était si altruiste qu’il en refusait une récompense ? En soit, ça l’arrangeait : pas besoin d’aller parler à ces brutasses qui géraient le trafic d’ingrédients magiques dans tout Londres. Athos ne les aimait pas beaucoup. Aucune subtilité, une arrogance qui dépassait presque celle de ceux qui géraient le réseau de la drogue, et une fourberie pas possible. Faire confiance dans ce milieu était difficile, mais avec eux, c’était même impossible. Et le gosse, avec une innocence qui aurait pu le faire rire, préférait faire affaire avec eux directement. Là, on atteignait le même niveau d’imprudence que le jeune Athos qui paradait avec le nom Yaxley à la bouche quand il était minot. « Je pourrais faire ça… » lui répondit-il en souriant. « Mais vu que tu m’as sauvé la vie, je vais éviter de t’envoyer te faire tuer. » Ou pire. Ces mecs-là n’avaient vraiment aucun scrupule.

Malgré le fait que ses poumons étaient encore impactés par l’effet du poison, Athos sortit de sa poche un paquet de cigarettes froissé, laissant un léger silence s’installer. Plaçant la clope entre ses lèvres, il l’alluma du bout de sa baguette en informant un sortilège et tira une longue bouffée qui lui irrita la gorge. S’injecter un autre poison dans le corps lui donnait la sensation d’être vivant. Bien élevé, il souffla sa fumée loin du visage du gosse. « C’est la première fois que tu viens ici, non ? » Pure rhétorique. Toute son attitude répondait à sa place. Athos se permit donc d’enchaîner sans attendre sa réponse. « Quand on sort du petit monde de Poudlard, on a plein d’idées préconçues sur ce genre d’endroits. Je suppose que vu ce que tu vois, t’es pas déçu. » Athos n’avait rien à voir avec les bourrins mal sapés qui trainaient dans ce boui-boui, mais l’ambiance était assez représentative. « Ici, c’est simple. Tout est une question d’échanges de plus ou moins bons procédés. » Si on avait les bons arguments, les bons services, ou tout simplement des gallions, on pouvait tout avoir ou presque. Même si les gens étaient pour la plupart des abrutis, les calculs se faisaient simplement dans leur tête. « Tu viens de faire quelque chose pour moi, je te dois quelque chose en retour. » Encore une fois, Athos ne supportait pas d’avoir une dette envers quelqu’un. « Alors dis-moi, qu’est-ce que tu veux ? » C’était cash, mais ça avait le mérite de poser les choses. Et peut-être que cela lui permettrait de cerner son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Qu'importe le flacon w/ Severus Empty
MessageSujet: Re: Qu'importe le flacon w/ Severus Qu'importe le flacon w/ Severus Empty

Revenir en haut Aller en bas

Qu'importe le flacon w/ Severus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: L'allée des embrumes-