GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !
-52%
Le deal à ne pas rater :
-52% sur l’outil de toilettage pour chiens FURMINATOR PREMIUM
23.89 € 49.99 €
Voir le deal

Partagez

A nos remords enfouis | MELODY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Raven Fawkes

Raven Fawkes


| HIBOUX POSTÉS : 758
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A nos remords enfouis | MELODY Empty
MessageSujet: A nos remords enfouis | MELODY A nos remords enfouis | MELODY EmptyVen 10 Avr 2020 - 23:49

Cela faisait un an et demi que les regrets rongeaient les tripes de la sous-cheffe des Aurors. Un an et demi qu’elle revoyait son visage dans ses cauchemars et qu’elle se réveillait en sursaut la nuit, la boule au ventre. Elle pouvait presque entendre sa voix chargée de reproches, et ces derniers, pour une fois, étaient justifiés. Envoyer des hommes à Azkaban, Raven n’était pas réticente à le faire. Condamner la vie des uns pour sauver celle des autres, voilà ce à quoi elle s’était engagée en embrassant son diplôme du Ministère. Durant toutes ses études, la sorcière s’était préparée psychologiquement à toute situation, même les pires. Dès le début, elle avait été consciente que le terrain, le vrai, n’avait rien à voir avec les simulations dans lesquels ils avaient pu s’entraîner. Ce côté-là de la vie, de la société, était peut-être l’un des plus durs. Il fallait s’attendre à toute éventualité, de la pire comme de la meilleure. Mais était-on vraiment préparé à condamner un ami d’enfance pour haute trahison envers le Ministère de la Magie ? Pour divulgation d’informations confidentielles ? La réponse était simple : non. Jamais. A la minute où les preuves s’étaient dirigées vers une seule et même personne, ce sol en béton armé qu’elle avait cru plus solide que n’importe quoi d’autre avait menacé de s’écrouler, en l’enterrant elle avec. Raven n’avait pu y croire, et pourtant il avait fallu procéder à l’interpellation, sous peine d’être elle-même mise derrière les barreaux pour complicité. La seule question qu’elle se posait depuis était : à quel moment celui avec qui elle avait tant échangé durant ses années à Poudlard avait-il chaviré à ce point ? La sorcière savait que leur relation n’était pas au beau fixe depuis le décès de Callaghan, mais pourquoi décider de tous les trahir… ? Elle ne savait plus qu’en penser.
Mais s’il y avait bien une autre personne pour qui la culpabilité ne quittait pas son esprit, c’était bien sa sœur Melody. En relation avec Kieran pendant quelques mois, sa vie avait basculé du jour au lendemain à cause de son aînée. Raven, en condamnant la vie du Langue de Plomb, avait aussi condamné celle du seul membre de sa famille. Même si elles n’étaient pas en de bons termes, la sorcière ne pouvait s’empêcher de s’en vouloir. C’était de sa faute si, de ce qu’on lui disait, sa cadette n’était devenue que l’ombre d’elle-même depuis ces derniers mois, elle qui d’habitude rayonnait comme un soleil. Ce qu’elle avait fait était impardonnable, mais il fallait que sa sœur connaisse la vérité. Leur lien à toutes les deux était déjà meurtri, et il risquait d’être irrattrapable une fois les choses révélées. Sa sœur risquait de ne plus la voir de la même manière après cela.
On disait souvent que pour avoir du courage, il fallait avoir très peur. Raven comprenait très bien cette phrase-là pour la vivre au quotidien, mais elle semblait prendre encore plus de sens maintenant qu’elle se tenait sur le ponton du manoir familial, crispant la mâchoire par nervosité. Des mois qu’elle n’avait pas vu sa sœur, et même si son initiative avait été encouragée par Caradoc, la sorcière sentait son ventre se nouer sous l’effet de la nervosité. Enfin, elle se décida à toquer. L’attente lui parut interminable, et pourtant la porte s’ouvrit. Elle n’eut pas les mots, sa sœur était à peine reconnaissable. Dire qu’elle était à l’origine de son piètre état… Elle déglutit.
– Bonjour, Melody.
La sous-cheffe espérait tant que sa sœur veuille lui accorder cette discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Melody Fawkes

Melody Fawkes


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 298
| AVATARS / CRÉDITS : Alison Sudol - Bazzart
| SANG : Sang-mêlé, mais qu'est-ce que ça change ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa soeur à l'époque de leur enfance
| PATRONUS : Un renard blanc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A nos remords enfouis | MELODY Empty
MessageSujet: Re: A nos remords enfouis | MELODY A nos remords enfouis | MELODY EmptyMar 14 Avr 2020 - 14:40

Melody Fawkes n’était plus aussi pétillante, solaire et chaleureuse qu’avant. Elle qui avait les couleurs du soleil et du ciel en été réunies sur son visage ressemblait plus aujourd’hui à un ciel pluvieux, gris et terne. Cela faisait maintenant des mis que c’était comme ça, depuis l’arrestation de son petit ami, enfin ex petit ami. Kierán Graves avait été arrêté puis jugé coupable de trahison. En effet, il avait avoué, sous la torture précisons-le, avoir donné des informations importantes et confidentielles aux mangemorts, ceux qui souhaitaient renverser l’ordre établit et faire régner une terreur sans nulle autre pareille, enfin c’est ce qu’on imaginait. Résultat, il avait été envoyé à Azkaban, et finalement n’en était jamais vraiment ressorti, bien que physiquement oui. La blondinette ne l’avait pas accompagné dans son horrible cellule, mais son état s’était dégradé en parallèle de celui de son petit ami. A mesure que les jours, les semaines et les moins loin de lui passaient, elle sentait la colère, la nervosité, la tristesse et le désespoir s’emparer d’elle. Mais elle avait néanmoins entrevu une lueur d’espoir lorsque Grave avait eu une remise de peine et sorti de prison, avant de rechuter encore plus bas lorsqu’il disparut sans ne jamais plus donner de nouvelles…
Ceci était l’explication de l’état, plus que morose, de Melody. La jeune, et jolie, femme se laissait totalement aller : elle ne se maquillait plus, sauf le teint pour camoufler ses cernes – preuve de ses nuits pleines de cauchemars et autres réjouissances – ne fabriquait plus de beaux vêtements, ne cuisinait plus et buvait beaucoup, mais toujours le soir seule chez elle ! Il lui était arrivé quelques fois d’aller au bar, mais elle avait toujours du mal à rentrer après…
Ce soir-là, elle était habillée d’une robe de chambre rose, assez vieille : plus du tout à la mode, ni au niveau de la couleur ni à celui de la coupe. En dessous, elle avait un vieux tee-shirt troué et un pantalon de survêtement, deux choses qu’elle détestait pourtant et dont elle criait haut et fort les désavantage pour une femme – ça ne mettait pas du tout les formes en valeur. Dans la cuisine, face à une boîte de conserve ouverte et à un grand verre de Martini, elle prenait un dîner sommaire, attendant qu’il soit l’heure d’aller dans son grand lit froid et vide. Une radio diffusait une musique entraînante derrière elle, mais Melody n’y prêtait pas vraiment attention. La cadette Fawkes sursauta à peine lorsqu’elle entendit quelqu’un toquer à la porte. Elle releva le visage vers l’horloge : dix-huit heures, seulement ?! Elle pensait qu’il était bien plus tard ! Cette affreuse journée – comme toutes les autres – était loin d’être finie…
Elle se releva un peu trop rapidement au goût de son organisme – qui manquait cruellement de nourriture solide – qui lui rappela sa faible condition en lui provoquant un léger tournis. Elle ferma les yeux quelques secondes, avant de passer la main dans ses cheveux – comme si ça suffisait pour lui rendre une certaine allure – et se dirigea vers la porte d’entrée. Qui cela pouvait bien être ? Elle n’attendait personne, et de toute façon les gens n’osaient plus venir la voir depuis quelques temps… La blondinette écarquilla de grands yeux de surprise lorsque, en ouvrant la porte, elle vit une belle femme brune qu’elle connaissait si bien : Raven Fawkes, sa grande sœur. Elle la regarda quelques instants sans rien dire. Depuis leur dispute à propos de leur enfance, puis celle concernant sa relation avec Kierán, les deux jeunes femmes ne s’étaient pas revues… Melody adorait sa sœur, véritablement. Elle était tout ce qui lui restait comme famille et en plus de cela elle était intelligente et particulièrement douée dans son métier. Raven était un exemple pour sa cadette, qui l’admirait tout en se sentant coupable de l’enfance qu’elle avait passée… « Bonjour, Raven », dit Melody d’une voix basse. Elle se poussa légèrement du pas de la porte avant d’ajouter « Tu veux entrer ? Ou tu ne fais que passer ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Raven Fawkes

Raven Fawkes


| HIBOUX POSTÉS : 758
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A nos remords enfouis | MELODY Empty
MessageSujet: Re: A nos remords enfouis | MELODY A nos remords enfouis | MELODY EmptySam 18 Avr 2020 - 0:29

Le travail qu’effectuait Raven sur ses émotions depuis le début de sa relation avec Caradoc était long et laborieux. C’était loin d’être facile, et elle n’était pas bien sûre de le réussir. A s’ouvrir. Le voulait-elle seulement ? A force de s’enfermer à l’intérieur d’une armure, la sorcière avait fini par réellement devenir comme ça. Quelle était la frontière entre le réel et l’imaginaire ? Était-elle vraiment ce qu’elle était devenue ? Ou bien sa vraie personnalité n’attendait qu’à être dévoilée au grand jour ? Raven était dans un stade de sa vie où elle ne savait plus qui elle était vraiment. Et pourtant, elle avait les trente ans passés. Comme quoi, il n’était jamais une question d’âge.
Devant le visage pâle de sa cadette, l’aînée Fawkes ne put qu’avoir le cœur serré. Jamais, même plus jeune, l’auror n’avait vu sa sœur ainsi. Melody avait toujours été une personne débordante de joie, véritable rayon de soleil dans ce manoir aussi sombre que celle qui les avait élevé. Elle ne pouvait croire en ce triste portrait auquel elle faisait face. Ce n’était pas vraiment sa sœur, mais un miroir. Un bien triste miroir. Là encore, difficile de montrer ce qu’elle ressentait véritablement. La sorcière avait beau essayer, quelque chose bloquait. Peut-être était-ce inutile d’insister contre elle-même. Certaines émotions, bien que ressenties, n’allaient probablement jamais voir le jour. Il fallait bien qu’elle s’y fasse, après tout elle avait vécu ainsi la majeure partie de sa vie.
– Je voulais te parler, en réalité, expliqua l’auror en pénétrant dans l’enceinte du manoir.
L’intérieur n’avait pas changé. Ou plutôt, si. Lorsque Melody avait récupéré les lieux rien que pour elle, les murs sombres et le sol froid s’étaient transformés en quelque chose de plus coloré et chaleureux. Raven avait vu de ses yeux cette transformation progressive qui avait fait beaucoup de bien à cette maison. A présent, il semblait que l’endroit avait retrouvé sa tristesse d’antan. Cela faisait peine à voir. La porte se referma et la sorcière se retourna pour faire face à sa sœur. Elle ne savait pas par quoi commencer. Faire cette révélation était-elle vraiment nécessaire ? N’était-ce pas qu’un souhait égoïste ? En tant qu’aînée, Raven avait peur que lui dire toute la vérité allait enfoncer sa cadette encore plus profondément que ce qu’elle n’était déjà.
– Comment vas-tu ? osa-t-elle la question.
Revenir en haut Aller en bas
Melody Fawkes

Melody Fawkes


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 298
| AVATARS / CRÉDITS : Alison Sudol - Bazzart
| SANG : Sang-mêlé, mais qu'est-ce que ça change ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa soeur à l'époque de leur enfance
| PATRONUS : Un renard blanc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A nos remords enfouis | MELODY Empty
MessageSujet: Re: A nos remords enfouis | MELODY A nos remords enfouis | MELODY EmptyJeu 23 Avr 2020 - 16:58

L’aînée Fawkes détailla sa cadette avec attention, et Melody était incapable de savoir ce qu’elle pensait en la regardant ? Après tout, cela faisait un long moment que Melody ne savait plus décrypter sa sœur. La brune déclara qu’elle voulait lui parler et passa le pas de la porte, arrivant dans l’entrée, qui donnait directement sur le salon. Là encore, l’auror regardant autour d’elle avec attention, et la blondinette finit par fermer la porte d’entrée pour se tourner vers sa grande sœur. Depuis combien de temps ne l’avait-elle pas vu ici, en ces lieux empreint de tellement de souvenirs, tous plus mauvais les uns que les autres en ce qui concernait l’époque de leur enfance, ce qui expliquait pourquoi Raven venait rarement visiter sa petite sœur et ce même lorsqu’elles étaient en bon terme. La voir dans cet environnement était donc rare.
Le silence régnait dans la petite entrée. Melody ne savait pas vraiment quoi dire, vu la direction qu’avait prise la dernière conversation qu’elle avait eu. Elle allait proposer à sa sœur de lui laisser son manteau lorsqu’elle celle-ci ouvrit la bouche pour lui demander comment elle allait. La blondinette la regarda un moment sans rien dire, pesant le pour et le contre. Devait-elle faire comme si tout allait bien ? Après tout, c’était leur truc non, de ne pas parler de ce qu’elles ressentaient vraiment ? Les sœurs Fawkes avaient longtemps fonctionné comme ça, avec des non-dits et des faux-semblants, sans pour autant que ce soit des cachoteries. Ce n’était pas fait pour mentir à l’autre, mais simplement par difficulté de parler vraiment d’elles, de ce qu’elles ressentaient l’une et l’autre. C’était un blocage qui datait de leur adolescence, environ, alors qu’avant, lorsqu’elles étaient plus jeunes, elles n’éprouvaient aucun problème à tout se dire, à être proches… Mais Melody en avait marre de cette situation, et c’était aussi ce sentiment qui avait conduit les sœurs à se disputer une première fois. Que faire, donc ? Redevenir comme avant, ou jouer cartes sur table en risquant de provoquer une nouvelle dispute ? Melody ne trancha pas réellement et préféra jouer la prudence. La juriste haussa les épaules avant de déclara « Comme on le peut dans ce genre de situation… » murmura-t-elle. « Et toi ? » demanda-t-elle, espérant que tout allait bien du côté de Raven.
Elle fit quelques pas et passa dans le salon en invitant sa grande sœur à la suivre. « Je t’en prie, installe-toi » dit-elle en poussant un plaid du canapé. « Je vais ranger ça » dit-elle en saisissant quelques verres sur la table basse et un cadavre de bouteille. « Je te sers quelque chose ? Un thé ? » proposa-elle en se dirigeant vers la cuisine. Melody déposa les verres sales dans l’évier et posa la bouteille en verre vide à côté de la poubelle. Décidée à prendre un peu de thé à la rose – après tout l’alcool ingurgité, ça ne lui ferait pas de mal – elle fit bouillir de l’eau.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




A nos remords enfouis | MELODY Empty
MessageSujet: Re: A nos remords enfouis | MELODY A nos remords enfouis | MELODY Empty

Revenir en haut Aller en bas

A nos remords enfouis | MELODY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1977-1978
-