GRYFFONDOR : 159 pt | POUFSOUFFLE : 129 pt | SERDAIGLE : 76 pt | SERPENTARD : 112 pt
Retrouvez l'édition de mai de la Gazette des sorciers !
-31%
Le deal à ne pas rater :
Scie sauteuse sans fil Ryobi – sans batterie (ODR 20€)
45.55 € 65.55 €
Voir le deal

Partagez

Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Professeur Bakke

Professeur Bakke


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 156
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Empty
MessageSujet: Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] EmptyVen 17 Avr 2020 - 15:36

Freya avait décidé de s’éloigner du château pendant quelques jours alors qu’elle n’avait pas cours. Elle le faisait régulièrement pour s’occuper des plantes qu’elle faisait pousser dans son petit jardin. Des plantes pas très délicates mais qui avaient besoin d’un minimum d’entretien. De leur bonne santé dépendait les rites pour lesquelles elles seraient utilisée, cela serait dommage de se manquer pour si peu. Mais cette fois, elle avait décidé de recevoir dans son petit trou. Quelques temps avant, Freya avait croisé la route d’une psychomage qui avait fini dans une bien piètre posture. Malgré une vision la scandinave n’avait pas réussi à tout lui épargner. Après tout, elle ne le pouvait pas toujours. D’ailleurs depuis ce jour, la belle regardait toujours la porte qu’elle avait dû ouvrir de force quand elle passait dans cette allée… juste au cas où… Sans jamais recroiser cette homme immense! La douce Nora McKallister en revanche, elle avait proposé de la revoir. A vrai dire, c’était une idée de la psychomage.‌ C’était elle qui avait proposé de boire un verre à une occasion plus sympathique. Freya  trouvait que les beaux jours actuels étaient une bien meilleure occasion. Dans une volonté de calme qu’elle pensait aussi appréciable pour sa nouvelle connaissance, elle lui avait donc proposé de passer chez elle.‌

Freya avait décidé de quitter sa Norvège natale pour les périodes scolaire il y avait assez peu de temps. Mais pour faciliter les choses, elle avait trouvé une petite maison traditionnelle en pleine campagne anglaise, bien plus confortable à son goût que la grande ville. Après tout, elle avait toujours connu l’isolement de sa petite communauté. C’était une vieille maison en pierres, au bout d’un petit chemin dans une foret, au bord d’un petit point d’eau.‌ Le jardin n’était pas franchement entretenu mis à part la partie où elle cultivait ses plantes plus ou moins magiques. Dont certaines réellement peu courantes. La maison n’était pas grande, mais pour une femme seule et de façon occasionnelle, Freya s’en contentait parfaitement. Elle retraçait les runes de protection qui s’étaient un peu abîmées dans son entrée quand Nora McKallister avait fait son apparition au coin du chemin.‌ La belle termina son trait avant de ranger sa mixture pour accorder un sourire à son invitée du jour.

-Bonjour Nora, j’espère que vous allez mieux depuis notre dernière rencontre.

Freya lui tendit une main amicale, heureuse de voir que cette fois il ne se passait rien à son contact. Après tout, il valait sans doute mieux ne rien voir que de voir d’horribles choses. La scandinave avait ensuite invité son interlocutrice à entrer. L’intérieur de la maison n’était pas très lumineux à cause de la végétation qui l’entourait. Son intérieur était très simple, rustique… et un peu chargé aussi. Quelques talismans pendaient du plafond, une odeur de sauge brûlée, de camphre et de bois de santal flottait dans l’air, et des bocaux qui contenaient des ingrédients plus ou moins étranges emplissaient les étagères. Freya écarta de la table de du salon quelques pierres colorées et un crâne et belette avant d’y poser quelques petites choses à grignoter.‌

-Je peux vous proposer un thé, un café, un jus de fruit… ou plus fort si vous êtes d’humeur! Enfin, si vous n’êtes pas attendue quelque part après notre entrevue bien sûr. J’imagine que cela pourrait être mal vu…

Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 127
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // TAG sur Bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] EmptyDim 26 Avr 2020 - 22:02

Nora prit quelques jours après son « intervention » auprès d'un patient inconnu. Elle n'avait pas prit le temps de remettre d'aplomb ses notes et avait laissé chez elle tout en vrac. Le lendemain, elle vit les nombreux bleus sur ses bras et surtout autour de son cou. Même du maquillage ne semblait pas y camoufler, par conséquent, elle laissa tel quel...le temps fera disparaître les séquelles de ce rendez-vous étrange.

Ce n'est que le lendemain qu'elle s'attabla dans le salon de chez elle. Le parchemin signé de la main d'un certain « OB » sur le côté. Les notes qu'elle avait prise lors du rendez-vous et surtout le souvenir des mots prononcés par celle qui l'avait prévenue et secourue, Mrs Bäkke. Nora l'avait tout de suite trouvée sympathique, une bénédiction comme elle lui avait maintes fois répétée lors de leur rencontre étrange. La psychomage écrivit le déroulement de son entrevue, les interrogations et surtout les réactions du « patient ».

Prenant le temps nécessaire, elle resta pratiquement deux heures penchée sur ses parchemins, faisant des hypothèses sur qui était l'individu, qui était « OB », d'où ils se connaissaient. Bref, au bout d'un long soupir, elle s'étira en arrière et reposa sa plume dans l'encrier. La sorcière se dirigea vers un placard pour grignoter un peu. Quand elle se leva, elle ressentit une douleur qui lui parcouru le dos. Depuis qu'elle a été agressé, elle se détendait comme elle le pouvait mais son corps avait été mis à rude épreuve, sans être prévenu. Ne trouvant rien dans ses placards, elle se résigna et se dirigea vers la salle de bain.

La sorcière habitait dans un petit cottage à l'extérieur de la ville anglaise. Cela lui convenait bien, le voisinage était agréable et silencieux. Ainsi, elle se fit couler un bain chaud afin d'aider à détendre son squelette endolori. Elle s'endormit peu de temps après, épuisée. Soudain, elle ouvrit un œil, un bruit tapait à la fenêtre la sorcière sortit et mis un peignoir. Elle avait dormit presque trente minutes, cela lui avait semblé plus mais qu'importe. Elle finit par ouvrir la fenêtre et un hibou vint se poser sur le lavabo à côté.

-La dernière fois qu'un hibou est venu....enfin....j'espère que c'est une bonne nouvelle.

Nora détacha le message et le hibou fit demi tour, au moins, il n'était pas tombé en cendres. L'idée avait traversée l'esprit de la sorcière. Cette dernière parcouru les quelques mots, c'était Freya qui lui proposait de passer chez elle pour discuter. Un sourire se dessina sur son visage et ni une ni deux, elle s'habilla pour se rendre à l'adresse indiquée. Arrivée sur place, Nora se présenta devant une petite bâtisse et un jardin. Elle se rapprocha de la porte et toqua.

-Bonjour Nora, j’espère que vous allez mieux depuis notre dernière rencontre.
-Bonjour Freya, oui bien mieux. Encore quelques bleus ici et là. Mais je vais bien grâce à votre intervention. Et vous, comment vous allez ? Répondit la sorcière en serrant la main de son hôte.

Les deux sorcières entrèrent dans la maisonnette. Nora se laissa guider. Elle s'était habillée plutôt décontractée, même si on apercevait deux traces de main sur son cou, cela ne choquait pas, elle ne voulait pas en tout cas déranger son interlocutrice avec ça, mettre un foulard par ces beaux jours auraient été bizarre.

En parlant de bizarrerie, la décoration du salon fit sourire la psychomage. Elle adorait ce côté excentrique que dégageait son interlocutrice, au moins elle avait plus de goût qu'elle.

-J'adore votre décoration, toutes ses couleurs, c'est agréable et apaisant. C'est très sobre, chez moi quelques bibelots...
-Je peux vous proposer un thé, un café, un jus de fruit… ou plus fort si vous êtes d’humeur! Enfin, si vous n’êtes pas attendue quelque part après notre entrevue bien sûr. J’imagine que cela pourrait être mal vu…
-Oh, je vais vous prendre un thé. Non je ne suis pas attendue, c'est pris quelques jours pour me remettre totalement des derniers événements.

Nora aurait bien prit quelque chose de plus fort, mais n'ayant pas mangé depuis un moment et surtout que sa gorge lui faisait encore un peu mal quand elle buvait un breuvage trop fort. Ne tentant pas le dragon, elle s’essaya tout en regardant autour d'elle.

-Et vous, alors qu'elles sont les nouvelles ?



(705 mots)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Professeur Bakke

Professeur Bakke


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 156
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] EmptyLun 27 Avr 2020 - 18:50

Il était dans sa culture et presque dans son éducation de se planquer en pleine nature. Freya avait été élevée dans un petit village où tous portaient les mêmes idées et les mêmes croyances. Un village de reclus en pleine campagne, non loin d’une forêt et presque en bord de falaise.‌ C’était quelque chose qu’elle pouvait retrouver un peu au château. Les longues après-midi dans le parc ou en bord de foret.‌ Mais ce petit coin qu’elle avait trouvé, cette petite maison un peu vielle et parfois sombre entourée de verdure, c’était plutôt un nouveau bon compromis.‌ Elle finissait presque à s’y attacher. Ce qui n’était sans doute pas un mal.‌

Nora finit par arriver, assez peu de temps après que Freya ait envoyé son hibou en fait.‌ Ce qui n’avait rien pour lui déplaire. Elle lui était sympathique cette étonnante psychomage. Elle avait l’air d’avoir des méthodes particulières, ou en tout cas c’était ce que Freya avait cru comprendre. Après tout, en plein rendez-vous, elle l’avait trouvée blessée et contre un mur. La scandinave voulait bien croire que ce n’était pas habituel. Cela dit c’était surprenant tout de même.‌

-Bonjour Freya, oui bien mieux. Encore quelques bleus ici et là. Mais je vais bien grâce à votre intervention. Et vous, comment vous allez ?

Effectivement, après un regard rapide, Freya eut l’occasion de remarquer les quelques marques qui restaient. La belle n’insista pas, ne souhaitant pas en faire des tonnes à ce sujet. Cela ne devait sans doute pas être bien agréable.‌ Sans se départir de son sourire elle lui avait donc simplement serré la main avant de répondre.

-Ce n’était pas grand chose, j’imagine que je me suis simplement retrouvée au bon endroit au bon moment pour une fois! Autrement je me porte parfaitement, je profite de mes petites plantations.‌ Les ellébores sont magnifiques en ce moment.

Freya l’avait ensuite guidé sans crainte jusque dans la maisonnette, convaincue on ne sait comment de la sympathie de la sorcière. Mais c’était son sentiment. Nora avait été placée sur sa route et elle n’avait rien à en craindre.

-J'adore votre décoration, toutes ses couleurs, c'est agréable et apaisant. C'est très sobre, chez moi quelques bibelots...

Oui il est vrai qu’à force c’était peut-être un peu chargé. Entre les tentures colorées, les divers objets qui pendaient du plafond, les bocaux, les pierres, et quelques ossements…Bon, il y avait de la couleur, et avec les odeurs cela donnait sans doute un côté assez chaleureux à l’endroit.

-Je vous remercie, j’ai peut-être tendance à en mettre trop de mon côté… Mais entre mes goûts pour la décoration et les diverses protections que j’applique à mon espace de vie… cela fait beaucoup de choses. Sans compter les ingrédients pour les rituels, cela prend un peu de place aussi dans le genre…

Freya eut un regard vers un autel un peu plus loin dans la pièce, une statue de femme en grande partie dénudée entourée de deux chats posée en évidence dessus. Là encore elle n’était pas seule. Il y avait sur le meuble des plantes, des pierres, du sang séché par endroits et même de la nourriture.‌ C’était quelque chose que l’on ne trouvait pas chez tout le monde. Mais cela avait toujours été une part importante de sa vie.‌ Et même si elle était moins présente, elle restait  Völva, c’était donc un grand minimum…

Alors malgré la décoration saugrenue qui pourrait en surprendre certains, elle agit sans doute comme tout le monde et proposa une boisson quelconque à son invités pour accompagner les petites douceurs déjà présentes sur la table.‌

-Oh, je vais vous prendre un thé. Non je ne suis pas attendue, c'est pris quelques jours pour me remettre totalement des derniers événements.

La belle agita donc sa baguette (que c’était pratique tout de même!) et deux tasses en bois sombre vinrent se poser sur la table devant elle, fumantes d’un thé qui serait sans doute satisfaisant. Freya eut tout de même un hochement de tête presque un peu triste à la dernière partie de la réponse de son interlocutrice. Il est vrai qu’elle avait été très secouée. La scandinave préférait ne pas trop penser à ce qui se serait passé si elle n’avait pas été prise par ce doute qui lui avait fait faire demi-tour. Elle ne poserait pas non plus de questions pour le moment, malgré sa curiosité sur ce qui avait mené Nora dans une telle situation.‌

-Et vous, alors qu'elles sont les nouvelles ?

Un biscuit en bouche Freya releva les yeux vers Nora à sa question. Elle repris donc son plus beau sourire pour lui répondre joyeusement.

-Oh vous savez, j’ai une vie bien simple. Je suis professeur à Poudlard, d’une matière optionnelle.‌ Je n’ai donc pas un planning très chargé. Et cette école ne regorge pas de surprises. Quand je suis ici je ne vois pas grand monde non plus, je m’occupe de mes plantes, elles sont très utiles pour les rituels ou les potions. Mais si j’en crois notre rencontre vous avez une vie bien plus trépidante que moi!
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 127
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // TAG sur Bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] EmptyJeu 30 Avr 2020 - 15:41

Freya était radieuse comme la première fois que Nora l'avait croisée dans cette maudite Allée des Embrumes. Elle rencontrait beaucoup de monde dans son travail, mais quand il s'agissait de son entourage, Nora avait beaucoup de chances de croiser des gens comme Freya. Elle lui sourit lorsque les deux sorcières se serrèrent la main, pas de prémonitions, elles allaient être au calme durant l'après-midi...ouf ! La psychomage sentit un bien être et un total apaisement, c'était agréable et il devait être bon d'y vivre et de s'y ressourcer.

-Ce n’était pas grand chose, j’imagine que je me suis simplement retrouvée au bon endroit au bon moment pour une fois! Autrement je me porte parfaitement, je profite de mes petites plantations.‌ Les ellébores sont magnifiques en ce moment.
-Ne soyez pas modeste, Freya. Les coïncidences comme notre rencontre est une bonne nouvelle. Elles sont si rares, mais d'autant plus précieuse, croyez-moi. Commença la sorcière, elle se sentait tellement en sécurité dans ce lieu, car ne pu s'empêcher de se sentir légère. Les ellébores, qu'est ce donc ? Fini-t-elle par demander.

Les deux sorcières finirent par rentrer et là, Nora fut totalement ébahie. Un sentiment de légèreté la submergea. Elle avait échangé sur la décoration avec son hôte, la complimenta surtout. Toute parole que prononçait Nora étaient sincères, et puis pourquoi mentirait-elle ?

-Je vous remercie, j’ai peut-être tendance à en mettre trop de mon côté… Mais entre mes goûts pour la décoration et les diverses protections que j’applique à mon espace de vie… cela fait beaucoup de choses. Sans compter les ingrédients pour les rituels, cela prend un peu de place aussi dans le genre…
-Quels genres de rituels ?

Aucune arrière pensée la traversa à ce moment là. Même si parfois, la psychomage se renseignait pour faire une blague ou deux à ses collègues ou amis. Pour le coup, elle était en totale admiration pour le cocon dans lequel elle avait tantôt pénétrer. C'était comme si elle c'était retrouvée dans une sphère où le temps s'était arrêté, elle n'avait plus de douleurs liées à ses bleus. Peut être est-ce du à l'encens ? Ainsi elle s'interrogeait et espérait avoir des réponses de son interlocutrice.

Lorsque la sorcière reporta son attention sur Freya, deux tasses de thé apparurent et furent servies. Nora ne pu s'empêcher d'observer l'air triste de son alliée lorsqu'elle lui répondit ce besoin de quelques jours pour se remettre de leur précédente entrevue. Ainsi, elle voulu se montrer rassurante envers la jeune femme et lui répondit simplement.

-Il ne faut pas vous en faire Freya, je suis un véritable chat noir en ce qui concerne ma propre sécurité. Autant pour les autres, je suis très protectrice et je prends toutes les mesures possibles, autant pour moi, il arrive parfois que je me mette dans de sales draps. N'ayez crainte, mais j'avoue avoir apprécié votre intervention, je trouve toujours mais là...c'était juste, je dois l'avouer.

Spontanée lorsque cela la concernait, Nora ne pouvait se retenir de ricaner. En plus cela détendait la situation. Aussitôt rassurée, enfin elle l'espérait, son hôte reprit la conversation.

-Oh vous savez, j’ai une vie bien simple. Je suis professeur à Poudlard, d’une matière optionnelle. Je n’ai donc pas un planning très chargé. Et cette école ne regorge pas de surprises. Quand je suis ici je ne vois pas grand monde non plus, je m’occupe de mes plantes, elles sont très utiles pour les rituels ou les potions. Mais si j’en crois notre rencontre vous avez une vie bien plus trépidante que moi!

Une nouvelle fois, la psychomage ne manqua pas d'esquisser un rire discret.

-Décidément, je croise de nombreux professeurs de Poudlard en dehors de ses murs. Toutes matières est intéressante qu'elle soit optionnelle ou obligatoire. Pour ma part, je n'étais pas parfaite dans toutes, mais c'est ainsi. Quelle est donc cette matière, la botanique peut être ? La sorcière avait d'autres idées mais le fait de parler de plantes et à quel point son hôte en prenait soin cela lui vint aussitôt à l'esprit. Après concernant ma vie professionnelle, rassurez-vous Freya, c'est rare que ce soit si.... exaltant ! La plupart du temps, ce sont des rendez-vous et des compte-rendus.

La sorcière se voulait rassurante mais elle ne mentait pas pour autant, même si ces derniers temps, elle sentait qu'elle allait en baver. Avec les beaux jours, les gens devenaient changeant. Elle prit un biscuit et le trempa dans son thé encore chaud.

******************

(610 mots)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Professeur Bakke

Professeur Bakke


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 156
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] EmptyVen 1 Mai 2020 - 15:05

Il y avait des gens comme ça qui étaient naturellement positif, naturellement bons.‌ Freya s’efforçait de faire partie de ces gens. Visiblement c’était quelque chose qui fonctionnait bien avec Nora. Elle avait bien ce jour-là, détendue, presque… radieuse.‌ Cela faisait plaisir à voir.‌ Alors la voir ainsi détendue dans son antre fleurie où raisonnaient le chant des petits oiseaux et le parfum du lilas embaumait largement.‌ Elles avaient vite commencé à reparler de leur dernière rencontre, pas nécessairement le plus réjouissant des sujets, mais presque impossible à éviter.‌

-Ne soyez pas modeste, Freya. Les coïncidences comme notre rencontre est une bonne nouvelle. Elles sont si rares, mais d'autant plus précieuse, croyez-moi

Freya ne s’estimait pas particulièrement responsable de son sauvetage. En fait, le hasard l’avait mise là, mais elle aurait du mal à se considérer aussi héroïque que semblait la trouver son interlocutrice. Enfin, elle ne la contredirait pas une fois de plus et se contenta de lui sourire presque attendrie par l’affection soudaine que semblait lui porter Nora.

-Vous avez bien raison, le hasard fait souvent bien les choses. Et je suis ravie de m’être retrouvée sur votre route si vous voulez tout savoir. Vous êtes… tout à fait charmante!

Charmante, lumineuse, sympathique, et sans doute beaucoup d’autres. Mais en tout cas sa compagnie plaisait bien à Freya.‌ Alors pourquoi ne pas lui dire?

-Les ellébores, qu'est ce donc ?

Ah, là on attaquait ses plantations. Alors sans se faire prier Freya fit signe à Nora d’approcher de son petit coin potager afin de lui montrer quelques plants.

-Les ellébores ce sont ces fleurs. J'ai ici des ellébores noirs, des ellébores blancs et des ellébores de jardin. Elles sont très utiles pour certains soins, on peut aussi s’en servir pour protéger un troupeau, et bien préparée elles peuvent même offrir une courte invisibilité.‌

Elle avait un petit paquet de plantes ici, des plus originales que d’autres.‌ Freya avait commencé à les faire pousser quand elle avait commencé à en avoir un usage vraiment régulier. Et puis, c’était devenu un petit plaisir finalement.

Elles avaient ensuite commencé à échanger sur la décoration de son intérieur. Il était particulier, mais il avait une fois encore l’air de convenir tout à fait à Nora. Freya avait créé ici son petit cocon, sa petite zone de confort qui lui rappelait la maison.‌ Et puis elle avait aussi parlé de son activité de prêtresse.‌ Quelques mots comme ça, mais cela n’avait pas échappé à la psychomage.

-Quels genres de rituels ?

Ah une nouvelle question dont la réponse ne se ferait pas en deux mots. Elle était curieuse cette femme. Déformation professionnelle? Peut-être même pas forcément. Freya elle-même pouvait faire preuve d’une grande curiosité.‌ Avec un sujet pareil pourtant, elle ne pouvait que vouloir lui répondre dans le sourire. Et toujours parfaitement à l’aise.

-Il y en a un certain nombre… Comme je vous l’ai dit la dernière fois, là d’où je viens je suis prêtresse.‌ Nous sommes une petite communauté moldue, nous pratiquons les anciens rites nordiques… parfois un peu modifiés avec le temps. Généralement c’est pour honorer les divinités, célébrer les solstices, ou repenser à nos morts… Enfin, ça c’est pour mes obligations.‌ Autrement il y a les protections pour la maison, je n’accepte que les bonnes ondes ici! Et même si cela ne ma pas été demandé depuis longtemps, il m’est arrivé de lancer une malédiction ou deux. J’avoue ne pas en être particulièrement fière avec le recul… La fougue de la jeunesse diraient certains!

Avec sa place on lui faisait des demandes plus surprenantes les unes que les autres. Et si les malédictions n’étaient plus au programme depuis longtemps, on pouvait dans la même journée lui demander d’interférer en la faveur d’un couple auprès des divinités pour l’arrivée d’un enfant ou alors lui proposer une chasse trépidante à l’esprit frappeur.‌ C’était ainsi, c’était son rôle.‌ Autant dire qu’ici, dans cette petite maison, c’était bien plus calme. Et si elle ne rechignait pas à tenir son rôle chez elle, il fallait admettre que c’était agréable parfois un peu de calme.

-Vous pourriez venir un jour si vous êtes curieuse. Qui sait, cela pourrait vous plaire? Vous n’y risqueriez pas grand chose de toute façon.‌ Et puis vous avez l’air assez réceptive à mes petits charmes, vous avez déjà repris des couleurs en passant ma porte.‌

Il y avait une pointe de malice dans les yeux de Freya. Rien de méchant, la simple satisfaction de voir l’effet positif des précautions qu’elle prenait habituellement pour elle sur son interlocutrice.‌ En fait elle était même assez contente de la curiosité de Nora, il y avait quelque chose de particulier chez elle, quelque chose qui les avait poussé à se rencontrer.‌ Freya n’était pas une grande partisane du hasard, surtout lorsqu’il était aussi bourrin. Il devait y avoir une raison.‌ Et comme souvent il était sans doute de sa responsabilité de trouver de quoi il s’agissait.‌ En attendant le sujet un peu moins réjouissant était abordé. Si la belle n’avait pas souhaité relever dans un premier temps, il semblerait que Nora ait remarqué qu’elle n’était pas réjoui de la tournure des évènements.‌

-Il ne faut pas vous en faire Freya, je suis un véritable chat noir en ce qui concerne ma propre sécurité. Autant pour les autres, je suis très protectrice et je prends toutes les mesures possibles, autant pour moi, il arrive parfois que je me mette dans de sales draps. N'ayez crainte, mais j'avoue avoir apprécié votre intervention, je trouve toujours mais là...c'était juste, je dois l'avouer.

C’était peut-être ça finalement la raison qui avait placé la psychomage sur sa route. Mais c’était presque trop évident. Il y avait peut-être autre chose. Enfin, pour le moment, cela n’empêchait pas Freya d’apprécier plus simplement sa compagnie.‌

-J’espère pour vous qu’il y a des jours plus calmes! Même si j’imagine ne pas être la seule non seulement à vous tenir ce discours, mais aussi à veiller sur vous, même de loin.

Cette fois elle avait eu de la chance, mais la scandinave ne doutait pas qu’une femme si charmante devait être bien entourée. Sans pouvoir se considérer encore comme son amis, Freya pouvait largement dire l’apprécier, et elles n’avaient pas passé beaucoup de temps ensemble. Elle pensait donc naturellement que de plus anciennes connaissances pouvaient garder à l’oeil cette femme, surtout si ils savaient cette tendance qu’elle avait à foncer ainsi dans les situations parfois risquées.‌

-Décidément, je croise de nombreux professeurs de Poudlard en dehors de ses murs. Toutes matières est intéressante qu'elle soit optionnelle ou obligatoire. Pour ma part, je n'étais pas parfaite dans toutes, mais c'est ainsi. Quelle est donc cette matière, la botanique peut être ?

Ah ainsi elle n’était pas la première à croiser sa route… Freya n’était pas sûre de vouloir savoir qui, c’était peut-être un rendez-vous professionnel et il serait peu délicat qu’elle demande lequel de ses collègues avait eu besoin des services de Nora. Mais il y avait encore beaucoup à dire suite à ses remarques sans faire preuve de ce manque de délicatesse! Ainsi elle la pensait professeur de botanique? Amusant, mais pas surprenant, elles parlaient plantes depuis le départ…  

-Non, en fait je suis professeur de divination.‌ J’ai tenu un an le poste de Défense contre les forces du mal pour ne rien vous cacher, mais j’ai eu… un incident… et c’est devenu trop lourd à porter pour moi. Alors comme ma collègue de divination à souhaité quitté son poste à la même période, c’était plus ou moins ma chance.

Freya aussi avait connu ses mésaventures, mais elle ne pensait pas forcément utile de s’étaler sur le sujet et par là entraîner Nora dans de bien tristes pensées là où elles essayaient de prendre du bon temps.‌ D'ailleurs Nora en avait peut-être déjà entendu parlé, un professeur sous imperium qui avait même tué pendant plus d'un mois, ça s'était vite su. Et si on avait finalement admis qu'elle n'était pas responsable, cela avait profondément marqué Freya. La belle avait ainsi bien rapidement chassé ses démons, que ce soit des souvenirs de visages, de cris, ou des sensations plutôt douloureuses. Heureusement ce fut Nora qui repris assez rapidement.‌

-Après concernant ma vie professionnelle, rassurez-vous Freya, c'est rare que ce soit si.... exaltant ! La plupart du temps, ce sont des rendez-vous et des compte-rendus.

Leur rencontre semblait être effectivement une exception.‌ Et franchement c’était sans doute préférable pour la pauvre sorcière qui prenait si sagement le temps de grignoter son biscuit en face d’elle.‌ En fait Freya en était presque contente. Cela n’avait été agréable pour personne la dernière fois!

-J’imagine que vous n’avez pas pour autant le loisir de vous ennuyer. Mais si cela devait vous arrivez mes portes sont ouvertes. Mes fumigations semblent vous réussir!

Un large sourire aux lèvres Freya lui proposait simplement de se revoir, autant qu’elle le souhaiterait.‌ Une compagnie douce et agréable, c’était ce que la scandinave lui trouvait. Et puis, le hasard ne jouait jamais sans raisons.‌ Pour tout dire, elle faisait plaisir à voir actuellement. Souriante, profitant de son thé encore fumant, parfaitement détendue.‌ Freya était ravie de voir que leur précédente rencontre ne lui avait pas laissé trop de traces.‌

-Si vous faites encore trop de mauvaises rencontres il vous faudra peut-être un porte-bonheur?‌ Quand vous tombez mal vous ne semblez pas le faire à moitié! Enfin, vous n’avez pas l’air de faire dans la dentelle pour l’inverse non plus… Est-ce que cela compense au final?

Elle plaisantait joyeusement, après tout leur humeur s’y prêtait. Le temps était doux, de douces odeurs flottaient dans la maison, le thé fumait entre leurs mains, et toutes les deux étaient parfaitement détendues. Tout pour passer un bon moment, une pause agréable dans un quotidien qui pouvait l’être un peu moins.‌
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 127
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // TAG sur Bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] EmptyLun 4 Mai 2020 - 17:29

-Vous avez bien raison, le hasard fait souvent bien les choses. Et je suis ravie de m’être retrouvée sur votre route si vous voulez tout savoir. Vous êtes… tout à fait charmante !
-Merci, je pourrai vous retourner le compliment Freya.

Il y avait là une bonne amitié qui était en train de se créer entre les deux sorcières. C'était de bonne augure comme qui dirait, et c'était de circonstances ! Nora aimait vraiment croiser des individus comme Freya, ils étaient si rares et surtout si vrai ! Ça donnait de l'espoir à l'humanité quelle moldue ou sorcière. La psychomage avait trouvé agréable cette sphère qu'était le cocon de son hôte. De là s'était installée facilement une conversation légère mais toute aussi intéressante.
Nora se rappela des cours de botanique, pourtant elle adorait cette matière, mais elle ne reconnu aucune plante qui poussait chez Mrs Bäkke.

-Les ellébores ce sont ces fleurs. J'ai ici des ellébores noirs, des ellébores blancs et des ellébores de jardin. Elles sont très utiles pour certains soins, on peut aussi s’en servir pour protéger un troupeau, et bien préparée elles peuvent même offrir une courte invisibilité
-Sérieusement ! Je n'ai pas souvenance de ces fleurs quand j'étudiais à Poudlard. Cela date maintenant que j'y pense... Lança alors Nora en tentant de se souvenir des dites fleurs.

Les deux sorcières étaient à présent à l'intérieur et là que d'éloges sortirent de la bouche de Nora. Elle était vraiment à l'aise dans ce type de lieu. Elle avait besoin de retrouver de la sérénité mais là, c'était l'extase. Elle ne put s'empêcher de faire sa Serdaigle et posa une multitude de questions à son interlocutrice.
Ainsi la spécialiste s'interrogea sur ce qu'étaient les rituels dont parlait Freya. Elle optint une large description mais n'en perdit aucune miette, rebondissant même sur certaines choses. Le sujet l'intéressait tout comme la sorcière en face d'elle.

-Généralement c’est pour honorer les divinités, célébrer les solstices, ou repenser à nos morts…

Nora s'arrêta de sourire et eu un léger pincement au cœur, en effet, la sorcière repensa alors à sa famille décédée, il y a presque vingt ans déjà. Heureusement Freya, la sortie  de ses sombres songes et McKallister bu ses paroles à nouveau.  

- Autrement il y a les protections pour la maison, je n’accepte que les bonnes ondes ici ! Et même si cela ne ma pas été demandé depuis longtemps, il m’est arrivé de lancer une malédiction ou deux. J’avoue ne pas en être particulièrement fière avec le recul… La fougue de la jeunesse diraient certains !
-Cela doit être compliquée de se souvenir de tous ses rituels, ou de savoir lequel a été lancé dans telle ou telle situation ? Reprit Nora en se raclant la gorge comme si rien n'était.
-Vous pourriez venir un jour si vous êtes curieuse. Qui sait, cela pourrait vous plaire? Vous n’y risqueriez pas grand chose de toute façon. Et puis vous avez l’air assez réceptive à mes petits charmes, vous avez déjà repris des couleurs en passant ma porte.‌

La psychomage ne manqua pas de sourire à la dernière réplique de son interlocutrice. Elle était flattée de voir que Freya s'attachait à ce que son invitée soit bien.
Il est vrai que Nora était pour le coup très ouverte à certaines pratiques, même si elle travaillait dans le concret, elle ne pouvait s'empêcher d'être attirée par l'art de la jeune femme. Elle fut d'autant plus flattée d'être conviée à un tel événement. Elle acquiesça de la tête en guise de répondre positive à l'invitation.

Nora ne put s'empêcher de reparler des aléas de son travail. Cela ne l'a dérangeait en rien, ce sont des faits, elle était tombée sur plus fort qu'elle. Ça arrivait assez souvent ses derniers temps. Elle devait être dans une de ses mauvaises passes. Mais qu'importe tout n'était pas si mauvais dans sa vie actuellement, la preuve.

-J’espère pour vous qu’il y a des jours plus calmes ! Même si j’imagine ne pas être la seule non seulement à vous tenir ce discours, mais aussi à veiller sur vous, même de loin.
-Oh oui, heureusement. Certains sont sédatés... Fit Nora en osant une pointe d'humour afin de décontracter l'atmosphère. Oh non, en effet, si vous saviez. Il faut savoir prendre des risques parfois...on tombe sur de belles surprises, la preuve. Termina la sorcière sur une pointe de douceur.

Un autre sujet s'enchaîna, quoi de mieux pour comprendre encore un peu plus une personne que l'on apprécie. Il semblerait que cela ne dérangeait pas Freya de répondre à la multitude de sujets qu'énonçait Nora avec enthousiasme.

-Non, en fait je suis professeur de divination.‌ J’ai tenu un an le poste de Défense contre les forces du mal pour ne rien vous cacher, mais j’ai eu… un incident… et c’est devenu trop lourd à porter pour moi. Alors comme ma collègue de divination a souhaité quitter son poste à la même période, c’était plus ou moins ma chance.
-Oh rien à voir... Ricana Nora sur son erreur de matière. Vous y avez vu une bénédiction ! La vie est faite d'opportunités, il faut savoir les saisir au bon moment. Il semblerait que vous ayez une bonne étoile qui y veille.

Nora ne voulant pas stresser son interlocutrice, elle passa sur l'événement qui avait perturbé Freya, d'autant plus qu'elle ne prêtait pas aux éventuelles rumeurs. La Défense contre les Forces du Mal et bien, ce n'était pas rien mais sans cet incident. Quoiqu'il en fut, Nora emmagasinait tellement d'informations. Elle fut étonnée de ne pas avoir de suite les interrogations en retour. Peut être attendait-elle que la psychomage parle d'elle-même naturellement ? Dans le doute, elle laissa encore planer le doute la concernant.

-J’imagine que vous n’avez pas pour autant le loisir de vous ennuyer. Mais si cela devait vous arrivez mes portes sont ouvertes. Mes fumigations semblent vous réussir !
-En effet, je prends note du conseil. Merci Freya. Fini par dire la sorcière en faisant un clin d’œil à la jeune femme.
-Si vous faites encore trop de mauvaises rencontres il vous faudra peut-être un porte-bonheur?‌ Quand vous tombez mal vous ne semblez pas le faire à moitié ! Enfin, vous n’avez pas l’air de faire dans la dentelle pour l’inverse non plus… Est-ce que cela compense au final ?

Cette fois-ci Nora ne pu contenir son rire franc et discret. Elle riait de bon cœur à la dernière interprétation de son amie. Cela faisait des années qu'elle n'avait pas partagée d'une tasse comme ça. Cela lui fit un bien fou et ça se ressentait.

-Un porte-bonheur, c'est vrai qu'il m'en faudrait un. Je n'y ai jamais pensé, pourquoi pas. Nan jamais à moitié...même si je devrai plus ample attention avec les années, mais bon c'est ainsi. Il est trop tard pour me changer. Déclara la sorcière pensant à certains de ses rendez-vous passés. Elle fut néanmoins intriguée sur la dernière interrogation de son interlocutrice. Comment ça, une compensation ?



(853 mots)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Professeur Bakke

Professeur Bakke


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 156
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] EmptyMar 5 Mai 2020 - 17:10

Si les choses ne s’étaient jamais annoncé très complexes dans le très court mais néanmoins intense début de relation entre les deux sorcières qui se retrouvaient aujourd’hui, on pouvait de plus en plus facilement voir se profiler une bonne forme d’appréciation voire d’amitié. Si Freya avait dans un premier temps évité à Nora un moment bien plus douloureux qu’elle ne l’avait eu (et c’était déjà beaucoup), elles pouvaient maintenant profiter d’un moment bien plus calme.‌ Et dans ces conditions, elles se trouvaient une entente qu’elles n’avaient pas douté trouver. Elles avaient donc commencé par s’échanger quelques compliments et leur joie de se retrouver dans un contexte bien plus serein.‌

On pouvait souvent sous-estimer Freya en s’arrêtant à ce côté un peu excentrique qu’elle avait et sa façon de ne pas prêter la moindre attention au jugement des autres. On l’avait déjà souvent cataloguée comme ayant simplement une doxy au plafond et cela même parmi ses proches.‌ Mais Nora, elle semblait passer outre, et même se montrer curieuse. Elle trouverait sans doute que Freya n’était pas si excentrique, mais aussi une plutôt bonne sorcière. Et cela semblait devoir commencer par la botanique.

-Sérieusement ! Je n'ai pas souvenance de ces fleurs quand j'étudiais à Poudlard. Cela date maintenant que j'y pense...

Ah ça, elle ne saurait pas vraiment dire ce qui était enseigné dans cette matière. Ou en tout cas pas si précisément. La scandinave l’avait appris chez elle ça, avec sa mère. Si certains font des pâtisseries avec leurs parents, elle ça avait été des mixtures à base de plantes et des séances divinatoires.‌ Mais laissant parler sa curiosité qui lui avait momentanément échappé, elle s’était renseigné sur un tout autre sujet.‌

-Ah vraiment? Quel âge avez-vous?

Pour tout dire, elle ne pensait pas que Nora ait une grande différence d’âge avec elle. Et elle-même ne se sentait pas si loin de la fin de ses études. Mais c’était peut-être une impression après tout.‌

Une fois à l’intérieur, la psychomage avait continué à se montrer curieuse. Freya n’avait absolument rien contre et répondait de bon coeur à ses interrogations.‌ Il lui serait difficile de lui en vouloir, les lieux étaient particuliers tout de même.‌ Les lieux ou plutôt la décoration en fait.‌ Si la scandinave avait bien remarqué une réaction alors qu’elle lui répondait, elle ne jugea pas bon de le souligner pour le moment. Nora avait à son sens besoin d’autre chose actuellement, d’une conversation plus légère, plus agréable.‌ Freya avait envie de lui offrir une pause, un moment pour souffler.‌

-Cela doit être compliquée de se souvenir de tous ses rituels, ou de savoir lequel a été lancé dans telle ou telle situation ?

C’était un point de vue qu’elle comprenait bien. Comme tout le monde, apprendre toutes ces choses, les gestes, les mots, c’était parfois beaucoup. Elle serait sans doute parfaitement incapable d’apprendre les protocoles médicaux que d’autres pouvaient réciter avec une facilité déconcertante.  Chacun son domaine sans doute. Elle eut donc un petit rire à cette remarque.

-Vous savez, quand on a grandi dedans c’est beaucoup plus simple.‌ Nous sommes des Völvas, c’est une chose que l’on passe d’une génération à l’autre le plus souvent. Ma mère tient se rôle, je l’ai toujours vu faire. C’est comme apprendre un métier en famille en quelques sortes. Et puis, dans ce domaine, on peut toujours se fier à son intuition.‌ J’imagine que c’est ce qui m’a fait revenir vers vous aussi. J’ai cette sensation que je ne devrais pas vous perdre de vue tout de suite.

Si elle plaisantait, c’était un peu à moitié.‌ Plus elles parlaient plus Freya avait cette impression qu’elle avait plus à voir, à faire. Dire que Nora avait besoin d’elle serait très largement exagéré. Non, c’était plutôt quelque chose qu’elle avait le sentiment de pouvoir faire pour elle, pour l’aider un peu. Sans trop savoir comment cela dit. Elle lui donnerait peut-être des pistes au fil de leurs conversations. Parce qu’en effet Freya envisageait assez facilement de la retrouver pour de nouveaux bavardages.  Cela la changerait sans doute de ses patients. Quoi qu’en fait pas tellement…

-Oh oui, heureusement. Certains sont sédatés...

Ah vu comme ça oui! Freya eut un franc rire à cette idée. Imaginer Nora exercer face à un patient léthargique était assez amusant, surtout parce que la scène était improbable. Nora avait l’air énergique, pleine d’entrain et de bonne volonté.‌ Se retrouver face à une absence de réaction ne devait pas très bien lui aller.

-Oh non, en effet, si vous saviez. Il faut savoir prendre des risques parfois...on tombe sur de belles surprises, la preuve.

Freya en rougirait presque.‌ On lui faisait rarement autant de compliments dans une même journée.‌ Ou dans un tout autre contexte peut-être, le genre où la conversation ne se terminait pas sagement devant un thé.‌ Une pensé qu’elle ne prêterait pas à Nora. Non pas que l’idée l’aurait dérangé. Elle ne pensait simplement pas que ce soit correct comme interprétation.

-Vous avez sans doute raison. Et puis, où serait l’intérêt sans une pointe de risque?

Non pas qu’elle appréciait elle-même en prendre mais c’était inévitable dans une vie. Mais le sujet était de nouveau retombé sur elle. La conversation allait dans ce sens pour le moment mais la scandinave saurait retourner les choses à un moment. Et puis, elles avaient déjà eu un assez important aperçu de la profession de Nora.  Pas le meilleur côté cela dit, ni même le plus courant.‌

-Oh rien à voir...Vous y avez vu une bénédiction ! La vie est faite d'opportunités, il faut savoir les saisir au bon moment. Il semblerait que vous ayez une bonne étoile qui y veille.

La belle brune s’était peut-être trompé sur la matière, mais sur le reste, une fois de plus, elle avait sans doute raison.‌ Qu’il s’agisse des moments à ne pas laisser passer ou d’un petit quelque chose qui puisse veiller sur elle, c’était sans doute assez correct.  Et de fait Freya ne regrettait en rien d’avoir fait ce choix.

-Oui sans doute. Mais il semblerait que la votre soit assez efficace aussi. Ou en tout cas sur le plus urgent.‌

Assez pour la mettre dans une situation très délicate et lui envoyer quelqu’un pour l’en sortir. Mais Nora semblait à défaut prendre les conseils de Freya pour ce qu’ils étaient: une forme de bienveillance. Et elle ferait volontiers  un peu de zèle si elle n’avait pas peur que cela soit mal pris.‌ Pour tout dire, elle aurait donné beaucoup de sa personne pour elle, beaucoup plus que le raisonnable n’aurait demandé.‌ Sans trop savoir le justifier clairement cela dit. Une simple envie, même si simple n’était sans doute une fois de plus pas trop le mot.

-Un porte-bonheur, c'est vrai qu'il m'en faudrait un. Je n'y ai jamais pensé, pourquoi pas. Nan jamais à moitié...même si je devrai plus ample attention avec les années, mais bon c'est ainsi. Il est trop tard pour me changer.

Trop tard vraiment? Elle n’en aurait sans doute plutôt pas envie.‌ Cela ne serait pas Freya qui pourrait lui reprocher.‌ Même si de toute évidence cela lui éviterait quelques moments moins agréables que d’autres.‌

-Avec un peu de temps je pourrais sans doute vous trouver un petit quelque chose.‌ A défaut de changement cela fera un petit coup de pouce. Non pas que vous ayez à mon sens un grand besoin de changer.‌ Vous perdriez sans doute une part de votre charme sans cette fougue qui semble vous tenir.‌

Sans doute osé pour certains, cette remarque n’en était pas moins parfaitement honnête. C’était sans doute un trait que certains lui auraient conseillé de changer elle aussi. Mais tout comme son interlocutrice elle n’en avait pas la moindre envie. Non, Freya ne changerait sans doute pas elle non plus.‌

-Comment ça, une compensation ?

Effectivement, tout le monde ne partageait pas sa façon de voir les choses. Reprenant un peu de thé elle cherchait le meilleur moyen d’expliciter son propos.

-Et bien je pense qu’un évènement assez grand dans un sens ou dans l’autre arrive bien souvent à un niveau où il est nécessaire qu’un autre se produise dans le sens contraire, pour équilibrer.‌ Ainsi j’imagine que de belles rencontres puissent effacer en partie l’image difficile d’une rencontre moins agréable. Mais ce n’est qu’une façon de voir les choses.

Freya se redressa d’un bond, allant chercher sur ses étagères un certain nombre d’éléments.‌ Elle était rapide, savait parfaitement où trouver les éléments, et elle revint les bras assez chargés pour tout poser (ou laisser tomber en fait) sur la table qui accueillait leurs boissons. Quelques plantes à piler, du gros sel versé dans un sachet… Elle s’affairait soudainement mais relevait régulièrement les yeux vers son invités, à genoux devant la table basse.

-Maintenant dites-moi un peu, je connais votre métier mais je suis moi aussi une grande curieuse. Qui est Nora McKallister? Avec qui fait-elle sa vie? D’où vient-elle? Avec qui passe-t-elle son temps libre?


Ses mains habituées à l’exercice continuaient à s’agiter, prenant un soin tout particulier à la tâche alors que le sourire malicieux de Freya ne semblait pas pouvoir disparaître. Si elle était effectivement curieuse, elle ne posait pas ces questions au hasard pour autant. Nora l’avait presque invitée à effectuer cette préparation…
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 127
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // TAG sur Bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] EmptyMer 6 Mai 2020 - 15:32

Nora était plongée comme dans son enfance, comme lorsqu'elle avait découvert la magie la première fois...enfin plutôt l'après, première fois. Lorsque ses parents lui avaient donné accès à ce nouveau monde qu'était la magie. La petite sorcière à l'époque s'était engouffrée les deux pieds en avant, se plongeant dans les grimoires de la bibliothèque. Elle avait eu la chance de voir aussi des fleurs et quelques créatures avant de rentrer à Poudlard.
C'est donc avec une immense curiosité qu'elle avait accepté la rencontre avec Freya. Et elle ne fut pas déçue loin de là. La sorcière eut donc un flash-back agréable et en plus elle pouvait avoir des précisions dessus, c'était vraiment une sensation agréable...et si rare. Les pensées de Nora retombèrent un peu lorsqu'elle entendit la douce voix de son amie la faire revenir sur terre.

-Ah vraiment? Quel âge avez-vous?
-J'ai passé ma quarantième année, il y a peu d'ailleurs...

La psychomage ne se souciait pas vraiment de son âge. Peut être paraissait-elle plus âgée ou plus jeune, peu importe. Elle n'osa pas retourner l'interrogation mais cela semblait tellement logique.

Ensuite, la sorcière ne put s'empêcher de reprendre les dires de son interlocutrice sur son métier. Cela devait être son côté Serdaigle qui ressortait sans nul doute, Nora était toute ouïe et buvait les explications de Freya, elle voulait tellement lui poser de questions de ci ou ça, qu'elle avait du mal à la laisser parler. On aurait dit une enfant voulant une sucrerie à tout prix. Pourtant, l'attitude de Nora ne laissait rien paraître de cela, sans doute son côté professionnel qui lui dictait – malgré tout – une certaine neutralité dans son comportement.

-Vous savez, quand on a grandi dedans c’est beaucoup plus simple.‌ Nous sommes des Völvas, c’est une chose que l’on passe d’une génération à l’autre le plus souvent. Ma mère tient ce rôle, je l’ai toujours vu faire. C’est comme apprendre un métier en famille en quelques sortes. Et puis, dans ce domaine, on peut toujours se fier à son intuition. J’imagine que c’est ce qui m’a fait revenir vers vous aussi. J’ai cette sensation que je ne devrais pas vous perdre de vue tout de suite.
-En effet, cette intuition a été une bénédiction... Répliqua la sorcière, elle se répétait mais qu'importe. C'est incroyable ce que l'on peut avoir comme héritage de nos aïeux...je crois que pour ma part, seul ce côté un peu strict en apparence m'a été transmis par mon père. Oh et son côté à vouloir découvrir le monde aussi... de vrais petites aigles. Fini-t-elle par dire pensive.

La sorcière ne se laissa pas submergée par ses pensées, au contraire, elle rigolait même en tournant certaines situations rencontrées à la blague. Le fait de rencontrer des patients quelques peu récalcitrants faisaient un excellent exemple.

-Vous avez sans doute raison. Et puis, où serait l’intérêt sans une pointe de risque?
-En effet... Il faut savoir le doser simplement. Pour le coup, j'ai eu de la chance, car je ne le sentais pas dès le début, mais ma curiosité m'a poussée à me présenter tout de même à ce patient. D'ailleurs, ça me fait penser que je devrai y retourner à un moment donné... Répondit-elle simplement.
-Oui sans doute. Mais il semblerait que la votre soit assez efficace aussi. Ou en tout cas sur le plus urgent.‌
-Ahah, je ne sais pas si c'est une bonne étoile...mais bon, pour le moment rien de « très » grave ou irrémédiable me soit arrivée, par chance. Fini par dire la sorcière s'amusa à taper délicatement le rebord de la table afin de lui porter chance comme le voulait la tradition de toucher du bois.
-Avec un peu de temps je pourrais sans doute vous trouver un petit quelque chose.‌ A défaut de changement cela fera un petit coup de pouce. Non pas que vous ayez à mon sens un grand besoin de changer.‌ Vous perdriez sans doute une part de votre charme sans cette fougue qui semble vous tenir.‌

Bizarrement, Nora ne répliqua pas aux dernières phrases de Freya. Elle n'était pas vexée mais ne savait pas comment le prendre en vérité. Elle n'eut pas de mouvement de recul, au contraire, elle se rapprocha pour mieux entendre la suite, car elle s'en doutait une suite allait arriver.
Elles échangèrent sur un autre point concernant cette fois sur le retour sur investissement d'un tel don. Toujours aussi curieuse, Nora se demanda que pouvait être la compensation à la vie de Freya.

-Et bien je pense qu’un événement assez grand dans un sens ou dans l’autre arrive bien souvent à un niveau où il est nécessaire qu’un autre se produise dans le sens contraire, pour équilibrer.‌ Ainsi j’imagine que de belles rencontres puissent effacer en partie l’image difficile d’une rencontre moins agréable. Mais ce n’est qu’une façon de voir les choses.
-Oh vous parlez du karma ! Oui je suis assez d'accord avec ce concept mais en partie. Je ne crois pas être capable, pour ma part, d'effacer une partie difficile. Au contraire, cette étape est nécessaire pour aller de l'avant. Il faut savoir en tirer des leçons et au fil du temps, cette partie n'est plus difficile mais juste une expérience. Amoindri par le choc ressenti à l'instant, après comme vous dites nous avons chacun notre point de vue sur les choses, ma chère. Cette notion de hasard ou de coïncidence, c'est assez flou encore de nos jours.

Alors que la discussion tournait de façon plus solennel, Freya se leva d'un bond. Nora la suivit du regard, presque sans bouger. La sorcière était sans doute habituée à la nervosité soudaine de ses interlocuteurs lors des rendez-vous. Lorsque cette dernière revint vers la table basse avec une multitude d'accessoires, Nora copia la posture de son amie se mettant à genoux au niveau de la table. Après avoir réajusté comme il faut les éléments, la sorcière relevant son regard bleuté en direction de la psychomage et lui posa quelques questions complémentaires.

-Maintenant dites-moi un peu, je connais votre métier mais je suis moi aussi une grande curieuse. Qui est Nora McKallister ? Avec qui fait-elle sa vie ? D’où vient-elle ? Avec qui passe-t-elle son temps libre ?

Voilà une tripotée de questions que lui demandait la jeune femme. La sorcière se sentit flattée elle répondit tout de même du mieux qu'elle le pouvait, cela allait sans doute mener à d'autres interrogations mais soit. A son tour de passer à la casserole...

-Et bien, par où commencer...voyons, je suis une sang-mêlés et j'ai grandi à Londres côté moldu avec mes...parents. Commença la sorcière, elle avait buté pourtant sa belle-mère avait été comme une mère pour elle. C'était quelque chose d'encore difficile pour Nora de parler de son passé, même si cela faisait presque douze ans que ses parents étaient morts. Elle masqua son émotion et reprit de plus belle. Je n'ai pas cette chance de partager ma vie avec quelqu'un en ce moment. J'ai eu néanmoins des aventures avec des hommes, parfois des femmes, mais la vie à deux n'est peut être pas faite pour moi. Je suis sans doute trop indépendante et impliquée dans mon travail pour me pencher véritablement sur ça. La sorcière jugea bon de placer cette information au milieu de ses réponses et elle enchaîna. Qui suis-je ? C'est une excellente question...pas sûr d'être la mieux placée pour répondre.Ricana-t-elle simplement en levant les yeux.

Elle sourit, peut être que Freya réagirait à mesure de ses réponses, elle voulait lui laisser le temps nécessaire, il était inutile de refaire tout le laïus de sa vie, mais pesa les moments de sa vie et fini par répondre à son interlocutrice d'une voix douce.

-Je dirai que suis quelqu'un qui aime ce qui l'entoure. Les histoires, les coutumes, les lieux, mais surtout les gens. Vous allez peut être trouver ça bébête mais tout m'émerveille. Je pense que chaque chose doit être vécue à fond, d'où les situations dans lesquelles je me fous parfois. Je sais ce que ça fait d'être au fond du gouffre, et aussi, ce que signifie une main tendue vers soi. Après j'ai mon caractère, il ne faut pas trop me chercher non plus. Fini-t-elle par expliquer.

Après une courte pause, elle répliqua intriguée par cet échange.

-Mais dites-moi, Freya, pourquoi donc toutes ses questions, racontez-moi qu'est ce qui vous trotte dans la tête ?

(1186 mots)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Professeur Bakke

Professeur Bakke


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 156
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] EmptyMer 6 Mai 2020 - 20:56

Nora avait l’air… ailleurs, comme dans un autre monde. Freya était consciente qu’elle avait entretenu une atmosphère particulière chez elle, mais peut-être pas à ce point. Soit elle était plus efficace que prévu, soit Nora était particulièrement réceptive. Freya aurait aimé pouvoir dire qu’elle avait le plaisir de lui provoquer tant de bien être mais cela serait bien présomptueux, même pour elle.‌ La scandinave préférait penser qu’elle avait habilement posé quelques symboles ou plantes dans son petit cocon.‌ Après tout, elle-même s’y sentait parfaitement bien. Assez pour oser sans le moindre stress demander une information que beaucoup préféraient garder pour eux.‌

-J'ai passé ma quarantième année, il y a peu d'ailleurs...

Freya aurait pu classiquement lui répondre qu’elle ne les faisait pas et le pourrait sans mentir, mais ce n’était pas sa première idée. Non, elle avait surtout pensé que les études qu’elle disait trouver si loin ne l’étaient pas beaucoup plus que pour elle. Mais Freya avait peut-être une mauvaise perception de la chose.

-Et bien… du haut de mes 37 ans  je n’ai pas l’impression que mes études remontent à si loin…‌ Mais j’imagine que ma vision des choses est encore une fois bien personnelle…

Si Nora n’était pas de son avis ce n’était pourtant pas si surprenant. Le temps était une notion vague à ses yeux à elle. Peut-être à cause de ses visions, elle était projetée si souvent dans le passé ou le futur qu’il était plus facile de le relativiser.‌ Pensive elle n’ajouta aucun commentaire, jusqu’à entrer dans la petite bâtisse.‌

Nora était visiblement naturellement curieuse. C’était quelque chose que Freya avait soupçonné. Elle lui avait expliqué avoir été attirée dans leur première rencontre par un courrier bien mystérieux. Il n’était pas difficile de l’imagine se jeter dans de rocambolesques aventures sur un indice pourtant faible. La scandinave abusait peut-être un peu mais son interlocutrice lui posait en tout cas de nombreuses questions. Ce qui était loin de la perturber. Freya lui donnait tous les détails dans un grand sourire, prenant le temps d’apprécier également sa tenue presque impeccable et l’air détendu qu’elle avait.‌ Elle rayonnait presque, semblant nager dans un confort que la psychomage semblait bien apprécier. Plus ces pensées volaient dans l’esprit de Freya, plus elle se surprenait à vouloir la revoir avant même qu’elle n’ait quitté les lieux. Elle voulait lui offrir ce genre de moments plus souvent, lui proposer ces pauses dans un quotidien qu’elle devinait pas toujours simple.‌ Elle avait envie de l’aider et la porter sans qu’elle n’en ait fait la moindre demande. Mais ses questions coupaient toujours le fil de ses pensées et Freya reprenait de bon coeur ses explications.

-En effet, cette intuition a été une bénédiction...  C'est incroyable ce que l'on peut avoir comme héritage de nos aïeux...je crois que pour ma part, seul ce côté un peu strict en apparence m'a été transmis par mon père. Oh et son côté à vouloir découvrir le monde aussi... de vrais petites aigles.

Freya eut un petit rire en reprenant un peu de thé. Si le côté strict de Nora lui avait relativement échappé, connue dans un contexte particulier de toute façon, sa soif de découverte elle en avait de beaux exemples.‌ Cela lui donnait un petit côté malicieux que Freya trouvait assez craquant en fait. Mais bien entendu, la répétition qu’elle avait depuis presque le début de cette conversation ne lui avait pas échappé. Elle la voyait comme une bénédiction. Ou alors ne parlait-elle que de son don? La nuance était encore trop importante pour que la scandinave ne cherche à trancher définitivement. Le principal étant qu’elle avait l’air de l’apprécier. Parce qu’elle en tout cas appréciait déjà Nora.

-Je ne peux pas dire que votre côté strict m’ait sauté aux yeux, je suis peut-être effectivement chanceuse.

Elle lui avait adressé un clin d’oeil dans son sourire amusé. Non, à ses yeux Nora était une femme sans doute parfaitement sage mais peut-être un peu impulsive et curieuse. Mais en tout cas une femme charmante. Elle oserait même dire que son rire était plutôt mignon si le propos n’était pas parfaitement hors sujet. Bien que la douce sorcière semblait une fois de plus laisser entendre qu’elle était heureuse de sa rencontre avec la prêtresse. L’entendre parler de cet heureux hasard de la sorte était tout à fait ravissant.

-En effet... Il faut savoir le doser simplement. Pour le coup, j'ai eu de la chance, car je ne le sentais pas dès le début, mais ma curiosité m'a poussée à me présenter tout de même à ce patient. D'ailleurs, ça me fait penser que je devrai y retourner à un moment donné...

Y retourner? Vraiment? Freya n’était pas forcément fan de l’idée. Non pas qu’elle-même envisageait d’y mettre les pieds.‌ Non mais l’idée que Nora puisse de nouveau se retrouver dans une situation si délicate ne l’emballait pas vraiment. Car si la chance avait joué en sa faveur la dernière fois, rien ne présageait qu’il serait plus calme cette fois.‌ Un regard un peu moins clair se fixa sur le visage de la scandinave. Un pointe d’inquiétude et peut-être même de désapprobation bien cachée derrière.‌

-Effectivement… Mais il ne serait sans doute pas superflu de prendre quelqu’un avec vous cette fois.‌ Il avait l’air assez peu coopératif et même assez dangereux.

Cela avait beau être son métier, Freya n’aimait pas l’idée qu’elle se retrouve de nouveau entre les mains de cet homme mystérieux. L’image de cette pauvre femme contre ce mur lui revint quelques instants et elle la fit rapidement partir en se raclant la gorge un peu gênée. Sans doute pour le première fois depuis le début de cette entrevue.

-Ahah, je ne sais pas si c'est une bonne étoile...mais bon, pour le moment rien de « très » grave ou irrémédiable me soit arrivée, par chance.

Une bonne étoile, un ange gardien, ce petit quelque chose qui faisait qu’on se sentait protégé. Il y en avait beaucoup, mais Nora semblait bien avoir quelque chose de ce genre près d’elle.‌ Mais plus la conversation filait, plus la völva se disait qu’il lui faudrait peut-être un peu plus.‌ Et ce geste sur la table ne ferait que bien peu à son idée.‌ Elle offrit cependant à son invitée un sourire à ce geste.‌ Elle avait ensuite donné son avis sur les idées de changement que Nora semblait évoquer en disant qu’il était de toute façon trop tard pour elle d’y penser.‌ Pour elle cela serait de toute façon assez dommageable.‌ C’était sa façon d’être et c’était ce côté fonceur qui faisait briller ses yeux, qui lui donnait une énergie si vive.‌ Il serait tellement dommage de changer cela que Freya songeait déjà à ce qu’elle pourrait préparer pour lui donner ce petit coup de pouce avec la chance qui lui serait sans doute utile.‌  Enfin, ça c’était dans l’idée.‌ Nora avait eu l’air… perturbée… ou peut-être intriguée.‌ Si elle s’était approché pour interroger à nouveau la norvégienne, cette dernière  maudissait déjà cette incapacité qu’elle pouvait avoir à ne pas porter de filtre à ses paroles.‌ Heureusement, une fois de plus la psychomage avait su enchaîner et porter Freya sur un nouveau sujet.

-Oh vous parlez du karma ! Oui je suis assez d'accord avec ce concept mais en partie. Je ne crois pas être capable, pour ma part, d'effacer une partie difficile. Au contraire, cette étape est nécessaire pour aller de l'avant. Il faut savoir en tirer des leçons et au fil du temps, cette partie n'est plus difficile mais juste une expérience. Amoindri par le choc ressenti à l'instant, après comme vous dites nous avons chacun notre point de vue sur les choses, ma chère. Cette notion de hasard ou de coïncidence, c'est assez flou encore de nos jours.

C’était une façon de l’appeler et voir les choses.‌ Là encore si elles n’étaient pas d’accord sur tout, Freya y trouvait un terrain d’entente.‌ Bien qu’elle n’était de toute façon pas du genre à couper court à une conversation par manque d’accord sur un point de vue. Elle serait assez mal placée également pour pouvoir reprocher à quelqu’un ses croyances. Elle préférait au contraire donner sa version, de nouveau souriante.

-Je ne crois pas au hasard. Pour moi, il y a une raison pour toute chose. Les bonnes comme les mauvaises d’ailleurs. Même si il est plus ou moins facile de faire les liens…

Et le lien, avec Nora, elle ne le faisait pas encore. Elle se contentait pour le moment d’apprécier sa compagnie et sa bonne humeur. Si elle osait elle dirait aussi que Freya pouvait ainsi profiter de la simple vue de son sourire. Mais là encore cela serait sans doute peu judicieux à préciser.‌ Au lieu de cela, elle s’était levé pour rassembler un peu de matériel et avait commencé une activité qu’elle connaissait déjà bien mieux, lançant un interrogatoire dans le même temps.‌ Elle n’avait pas l’air de s’en formaliser et copiait sa posture.‌ La voir de nouveau si détendue rendit un franc sourire à Freya.

-Et bien, par où commencer...voyons, je suis une sang-mêlés et j'ai grandi à Londres côté moldu avec mes...parents

Ah, premier arrêt. Il ne fallait pas être médium pour savoir que ce sujet était visiblement complexe et même délicat à ses yeux. Bien, la belle n’insisterait pas. Ou pas tout de suite en tout cas.‌ Cela montrait pourtant qu’elle ne semblait pas trier ses sujets avec trop le zèle. Freya ne pouvait qu’apprécier cette apparente confiance et tendait une oreille toute attentive à ce qu’elle dirait, ses doigts agiles en pleine élaboration.‌

-Je n'ai pas cette chance de partager ma vie avec quelqu'un en ce moment. J'ai eu néanmoins des aventures avec des hommes, parfois des femmes, mais la vie à deux n'est peut être pas faite pour moi. Je suis sans doute trop indépendante et impliquée dans mon travail pour me pencher véritablement sur ça

Bon… il fallait faire preuve d’honnêteté tout de même. Freya bien qu’effectivement curieuse dans un but tout à fait louable était plus personnellement intéressée par certaines réponses.‌ Cette femme l’intriguait, commencerait presque à la fasciner. Elle avait relevé un oeil à la première information. Nora était seule, du moins en ce moment, premier point.‌ Si elle avait été plus sensible ses joues auraient pris une belle teinte rose pour la suite. Il fallait dire qu’il y avait peu de femmes capables d’admettre leur intérêt pour d’autres femmes, et avec autant d’aplomb et de franchise. Surprenante, elle était surprenante, et avec un caractère bien affirmé. La scandinave s’était quand à elle bien appliqué à baisser les yeux sur sa préparation en laissant passer le moins de sentiments possibles sur son visage. Au fond, elle avait bien senti son coeur faire un bond à cette idée.‌ Lui dire serait cependant très déplacé. Et puis, elle lui avait bien précisé ne pas vouloir se lancer dans ce genre de considérations en ce moment alors cela ne serait sans doute pas utile ou même bienvenue de toute façon. Après tout, elle n’espérait encore rien, Freya ne faisait qu’esquisser quelques idées.‌ Des idées qui lui faisaient cependant faire de sacré ascenseurs émotionnels ce jour-là. Et il était possible que l'oeil expérimenté de Nora commence à s'en apercevoir. Ce qui risquait d'être délicat...Est-ce qu'elle commençait à rougir finalement?

-Qui suis-je ? C'est une excellente question...pas sûr d'être la mieux placée pour répondre.

Elle la rejoint dans son rire, comprenant bien sa façon de penser les choses. Il était assez difficile de porter un jugement sur sa propre personne.

-Je peux le comprendre en effet. Mais me servir de mon propre avis sur la question serait sans doute très réducteur.‌

Plus les informations pleuvaient, plus elle adaptait sa recette en cours.‌ Ajoutant une plante ou une autre, ne relevant finalement que très rarement le regard vers elle, assez absorbée par sa préparation à cette étape. Mais ses oreilles n’en perdaient pas une miette pour autant.‌

-Je dirai que suis quelqu'un qui aime ce qui l'entoure. Les histoires, les coutumes, les lieux, mais surtout les gens. Vous allez peut être trouver ça bébête mais tout m'émerveille. Je pense que chaque chose doit être vécue à fond, d'où les situations dans lesquelles je me fous parfois. Je sais ce que ça fait d'être au fond du gouffre, et aussi, ce que signifie une main tendue vers soi. Après j'ai mon caractère, il ne faut pas trop me chercher non plus.

Ah ça, elle avait cru le comprendre! Freya lui accorda un nouveau petit rire, curieuse et avec un bon petit caractère donc. Et en même temps de belles failles bien ouvertes qu’elle avait l’air de vouloir couvrir avec une belle tenture sans arriver à la boucher. Dans un élan d’empathie Freya aurait sans doute osé poser une main sur la sienne, trouvant un mot réconfortant à lui glisser dans une voix douce.‌ Mais elle avait retenue la leçon précédente et se contenterait des sujets plus légers… pour le moment en tout cas.‌

-Et bien, de quoi mener une vie bien animée. Je crois que je peux également m’estimer chanceuse de vous avoir comme amie que comme ennemie.‌.. Peut-être un peu plus de cannelle…

Le ton très léger terminé sur une remarque mise immédiatement en application, un nouveau bâton de cannelle se retrouvant bien vite broyé avec le reste de la préparation.‌ Mais alors qu’elle terminait et prenant un ton légèrement plus sérieux bien que très amical encore, elle avait repris avec peut-être l’air un peu plus pensive.‌

-Mais je ne me permettrait cela dit jamais de vous trouver bête dans votre curiosité. C’est cet émerveillement qui vous a conduit chez moi et qui fait que vous êtes à présent à genoux devant moi, à répondre à des questions saugrenues. C’est ce qui vous mène à apprécier ce qui vous entoure et en accepter les éléments plus saugrenus.

Freya s’arrêta quelques instants finalement, osant relever ses yeux clairs dans ceux de la psychomage.

-Sans votre regard ouvert qu’auriez-vous fait ce jour-là quand je suis venue vous voir ? Auriez-vous accepté mon avertissement en sachant comment il m’était venu?

Se reprenant bien vite et reprenant une certaine cadence avec son pilon, rebaissant le regard, elle avait de nouveau ce ton un peu plus léger.‌

-C’est votre amour pour ce qui est inhabituel qui vous mènera au mieux Nora, ceux qui pourraient s’en moquer ne font que donner une idée de leur propre ouverture d’esprit.‌

Freya avait finalement extrait les ingrédients ainsi préparés pour les mettre dans une coupelle, ouvrant une boîte emplie de pierres colorées, prête à choisir les plus adaptées.‌

-Mais dites-moi, Freya, pourquoi donc toutes ses questions, racontez-moi qu'est ce qui vous trotte dans la tête ?

Cette fois elle eut droit à un rire bien franc. Une question amusante à son sens  qui avait le mérite de bien exprimer le sentiment visiblement intrigué de Nora.‌

-Oh toujours beaucoup trop de choses à mon sens! Les idées ne me manquent jamais vraiment. Mais pour cette fois rien de bien folichon.

Quoi qu'elle en venait à penser tout le contraire. Mais c'était encore tout à fait délicat à admettre, surtout éclairée par ces précédentes informations. Freya une fois décidée sur les pierres avait glissé le tout dans une petite pochette de cuir, murmurant quelques paroles en norvégien, nouant ensuite son cordon avec soin.‌ Une fois satisfaite elle l’avait tendu à Nora, finalement assez proche dans cette position.

-Gardez-le près de vous. Dans un sac, une poche ou même votre bustier, cette partie-là je me regarde plus. Mais il vous portera chance tant que vous l’aurez sur vous.‌

Freya eut un surprenant frisson lorsque Nora pris le petit paquet dans sa main. Pas de ces frissons qui commençaient une vision, pas non plus de ceux qui lui signalaient simplement qu’il était temps de se couvrir.‌ Un tout autre genre. Décidément c’était une surprenante entrevue. Pas désagréable pour autant.‌

-Outre ma curiosité naturelle il me fallait quelques détails pour adapter au mieux la préparation. J’ai pourtant prêté une attention sincère à vos réponses, je vous assure.‌

La belle repris alors sa tasse de thé sans quitter cette position finalement plus habituelle chez elle.‌ Freya avait été bien plus habituée à s’agenouiller dans l’herbe qu’à tenir de longues conversations de salon.

-Avec un tel goût pour l’autre j’imagine que vous avez un certain intérêt pour le voyage. Êtes-vous déjà allé en Norvège?
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 127
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // TAG sur Bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] EmptyJeu 7 Mai 2020 - 15:05

Nora nota l'âge de son interlocutrice quelque part dans sa caboche. La sorcière observait les faits et gestes de la scandinave. Il était rare pour la psychomage de croiser ce genre de personne, ce n'était pas une critique, au contraire, elle aimerait en croiser plus souvent. Quoique, Freya était unique en plusieurs points que le sorcière observait depuis leur première rencontre dans cette ruelle sombre. Qui aurait cru que deux femmes aussi différentes l'une que l'autre auraient pu se rencontrer dans de telles circonstances, comment la situation aurait pu être si ça avait été une sorcière ou un sorcier que Nora avait bousculé ce jour-là. Elle ne savait pas comment l'expliquer, mais une chose est sûre, Freya Bäkke dégageait quelque chose que Nora McKallister appréciait et qu'elle avait peu de fois ressentie.

Doucement mais sûrement, les informations fusèrent d'une part et d'autre, toujours d'une manière enjouée. L'envie de partager un bon moment. De nature curieuse, Nora avait posé une multitude d'interrogations à son hôte. Elle avait appris qu'elle était professeur, elle devait en avoir l'habitude d'être interrogée. Sans doute pour cela qu'elle était si à l'aise avec son « aînée ». La douceur que dégageait la jeune femme se concordait avec l'anglaise. Bizarrement, ces derniers temps la vie n'était pas tendre avec la psychomage, et là, tout semblait partir en fumée, la maison de son hôte avait été ajusté de telle façon que l'on se sente bien. Nora était très réceptive à ça. Alors pensa alors qu'il était peut être temps de refaire un peu sa décoration personnelle afin de s'y sentir aussi bien. Quoique cela ne dérangerait peut être pas son hôte qu'elles se revoient ici ? Non, Nora l'inviterait aussi sans doute, suivant comment se présentait la suite de la conversation, elle est pensa alors à quand...vu son emploi du temps souvent calé à l'arrache. Elle esquissa simplement un sourire lorsque Freya lui demanda ce qu'elle avait hérité de ces aînés.

-Je ne peux pas dire que votre côté strict m’ait sauté aux yeux, je suis peut-être effectivement chanceuse.

Et pourtant, la sorcière le savait elle dégageait au premier abord un froideur reconnaissable à une attitude stricte. Mais lorsque l'on faisait attention, c'était le contraire, la femme était simplement de nature discrète. Elle avait elle aussi ce que l'on pouvait dire un « don » pour reconnaître les gens. Du moins dans leur manière d'être. Il y avait des attitudes qui ne trompaient pas et après tout, la première impression n'est pas forcément la bonne. Contrairement aux traits de caractères qui se reflètes dès les échanges suivants. C'est à ce moment là, que l'anglaise savait à qui elle avait à faire. Parfois, il arrivait – malheureusement – qu'elle ne les remarque pas de suite. Soit aveuglée soit trompée.
En ce qui concerne Freya, elle ne s'était pas trompée sur la sorcière, elle était une bonne personne pleine de sagesse et d'ouverture d'esprit. La suite de la conversation se poursuivit sur son rendez-vous mystérieux, Nora ne put s'empêcher de laisser échapper une nouvelle rencontre avec l'inconnu. L'inquiétude que montra aussitôt son interlocutrice la flatta une nouvelle fois.

-Effectivement… Mais il ne serait sans doute pas superflu de prendre quelqu’un avec vous cette fois.‌ Il avait l’air assez peu coopératif et même assez dangereux.
-Oui, oui, ne vous inquiétez pas Freya, je pensais y aller avec un jeune auror. Une pierre deux coups comme ça. Le ou la jeune, peu importe, pourrait apprendre à gérer une situation critique ou une simple mise en garde et moi je pourrai en toute sécurité établir un contact avec mon patient.

La sorcière faisait ça parfois, elle embarquait de jeunes recrues pour tester leur capacité de gestion du stress. La plupart du temps, cela aidait aussi les nouveaux à se faire une idée de ce qu'est un Auror et s'ils souhaitaient ou non poursuivre dans cette voie là. En effet, nombreux pensent qu'être auror c'était juste se battre en duel contre la menace des mangemorts ou tout délinquant. Avant tout, l'auror protège. Enfin c'est ce qui motive Nora dans cette démarche pour ce service ministériel. Elle se voulut rassurante et posa une de ses mains que l'épaule de la prêtresse en inclinant la tête.

-Je ne crois pas au hasard. Pour moi, il y a une raison pour toute chose. Les bonnes comme les mauvaises d’ailleurs. Même s'il est plus ou moins facile de faire les liens…
-Sans doute... Répondit-elle simplement en faisant planer un doute certain.

Par la suite, Freya lui posa des questions disons plus personnelles. Elle lui demandait de se présenter, d'en dire plus ? Comment interpréter ce genre de questionnement ? L'envie de connaître une personne ? Il semblerait que c'était plus que cela, mais la sorcière avait tendance à laisser venir avant de se prononcer, déformation professionnelle. Ainsi elle lui déclara quelques mots la concernant, tout en restant vague sur le sujet, ne sachant pas encore où elle mettait les pieds.

Le moment le plus difficile à cet instant avait été de parler de ses parents, curieusement, et par respect Freya ne rebondit pas dessus. La sorcière enchaîna sur ses déboires amoureux et ce qu'il l'avait poussée à devenir psychomage. Cela semblait intéressée son interlocutrice, pourtant affairée à concocter quelque chose. Elle n'osait relever les yeux comme si elle était gênée de poser ce genre de questions ? Quant à Nora, elle l'observait faire et alternait en direction de la tête de son interlocutrice des fois qu'elle l'observerait brièvement, un sourire aux lèvres elle se demanda ce qu'elle fabriquait si frénétiquement.

-Je peux le comprendre en effet. Mais me servir de mon propre avis sur la question serait sans doute très réducteur.‌

La jeune femme avait donc un avis sur Nora. Intéressant, cette fois-ci elle avait regardé le bol au lieu d'observer son amie mais ne pu s'empêcher de sourire à cette idée. En fait, la situation était surtout du ressenti entre les deux sorcières, elles se répondaient mais l'attitude clef était de lire entre les lignes. En temps normal, Nora préférait la manière directe cela lui permettait d'avancer pour aider. Mais là c'était différent, c'était comme si les deux femmes marchaient sur des braises encore chaudes. Hésitantes et pourtant elles continuaient d'avancer, de se rapprocher amicalement, ou bien est ce de la séduction ? Encore trop tôt pour le dire...

-Et bien, de quoi mener une vie bien animée. Je crois que je peux également m’estimer chanceuse de vous avoir comme amie que comme ennemie.‌.. Peut-être un peu plus de cannelle…
-Je n'ai pas tant d'ennemis que ça, j'ai même des personnes peu recommandables dans mon cercle de connaissances, tout est question de point de vue et de légalité évidemment. Mais je préfère nettement la vôtre...de compagnie que d'autres.

Qu'allait-elle faire avec de la cannelle ? Trop absorbée par le cœur de la conversation, la psychomage n'osa relever cette information. Peut être allait-elle en avoir par la suite.

-Mais je ne me permettrais cela dit jamais de vous trouver bête dans votre curiosité. C’est cet émerveillement qui vous a conduit chez moi et qui fait que vous êtes à présent à genoux devant moi, à répondre à des questions saugrenues. C’est ce qui vous mène à apprécier ce qui vous entoure et en accepter les éléments plus saugrenus.
-En effet, je ne peux que vous rejoindre sur cette déduction, ma chère. Ma curiosité me tuera un jour, mais ne parlons pas de choses qui fâchent en cet instant. Vous m'intriguez que me préparez-vous Freya ?
-Sans votre regard ouvert qu’auriez-vous fait ce jour-là quand je suis venue vous voir ? Auriez-vous accepté mon avertissement en sachant comment il m’était venu?

Cette fois-ci la prêtresse releva la tête et son regard se plongea dans celui de Nora. Deux paires d'yeux bleus se contemplant quelques secondes. La psychomage fut la première à cligner des yeux afin de répondre à la question.

-Oh je ne sais pas. Je suppose que je vous aurai maudit comme le fond la plupart des gens qui se font bousculer. A vrai dire, l'avertissement je l'ai pris en considération, mais je suis quand même aller au casse-pipe... difficile de répondre, je ne vais que supposer, puisque je ne suis pas ainsi, je ne me suis jamais posée la question ? D'ailleurs, j'avoue ne pas me poser la question du « si » face à une situation. Est-ce un tort, sans doute.

Nora releva la tête réfléchissant à la question, elle posa même son index sur le menton pour appuyer sa réflexion. Mais elle chassa rapidement cette idée, préférant se concentrer sur son hôte et ce qu'elle lui préparait.

-C’est votre amour pour ce qui est inhabituel qui vous mènera au mieux Nora, ceux qui pourraient s’en moquer ne font que donner une idée de leur propre ouverture d’esprit.‌

Elle marquait un point, et Nora était du même avis que la scandinave. La sorcière acquiesça simplement la tête en guise de réponse.
La prêtresse s'activa pour finaliser ce qu'elle préparait depuis quelques temps déjà. Nora surprise, tendit la main afin d'en recevoir le présent ainsi que quelques explications.

-Gardez-le près de vous. Dans un sac, une poche ou même votre bustier, cette partie-là ne me regarde plus. Mais il vous portera chance tant que vous l’aurez sur vous.‌
-Oh c'est gentil ça, merci.

Nora prit le présent au creux de sa main cherchant où elle pourrait bien l'accrocher. Finalement, elle trouva une solution, sous son chemisier se cachait un collier fin avec une pierre pendante. Elle l'enleva un instant, le posant délicatement sur la table basse afin d'y glisser le présent porte-bonheur. Ce dernier se complétait très bien avec la pierre colorée. Aussitôt enlevé aussitôt remis au tour du cou de la sorcière.

-Merci encore pour ce présent, ça me touche autant de...protection à mon égard, Freya.
-Outre ma curiosité naturelle il me fallait quelques détails pour adapter au mieux la préparation. J’ai pourtant prêté une attention sincère à vos réponses, je vous assure.‌
-Je comprends, il n'y a pas de souci, ma chère. Répliqua la sorcière en touchant son collier alors qu'auparavant elle n'y prêtait pas attention. Ah oui, qu'elles ont été celles qui vous ont poussé à réajuster ce présent spécialement à moi ? Fini-t-elle par dire, elle avait hésité et puis finalement s'était lancée...qui ne tente rien n'a rien.

Parfois, la sorcière sortait des questions percutantes, mais après tout ce qu'elles avaient échangé peut être est-ce le moment de tenter quelque chose ?
Par la suite, Freya lui posa une question d'autre plus général, concernant les explorations, les voyages.

-Avec un tel goût pour l’autre j’imagine que vous avez un certain intérêt pour le voyage. Êtes-vous déjà allé en Norvège?
-Non malheureusement. Mon intérêt s'est limité aux livres ou aux diverses conversations que j'ai pu entretenir avec mes proches. Cela doit être un beau pays, je suppose. Et vous, hormis nos belles îles, avez-vous voyagé seule ? Accompagnée ? Racontez-moi, faites-moi voyager un peu si vous le voulez bien évidemment.

Nora esquissa un sourire et bu un peu de son thé qui avait refroidi, mais qu'importe, l'intérêt n'était pas dans sa tasse.


(1 650 mots)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Professeur Bakke

Professeur Bakke


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 156
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] EmptyJeu 7 Mai 2020 - 20:38

Freya n’avait jamais réellement été du genre à faire attention à ce qu’elle disait ou faisait.‌ Elle avait appris depuis longtemps que les choses avaient leurs raisons et que parfois, laisser couler les envies avaient du bon.‌ Quitter sa communauté aussi soudainement ne l’avait pas perturbé plus que cela. Elle avait trouvé une place certes un peu à part mais une place tout de même dans cette nouvelle vie anglaise.‌ Bien sûr on la voyait toujours un peu en décalage, chose que l’on mettait sur ses origines et son don. Et à vrai dire cela lui convenait tout à fait.‌ Elle laissait donc le flot de paroles s’écouler jusqu’aux oreilles de Nora qui semblait de toute façon s’en contenter très bien. A vrai dire son invitée semblait tout à fait à son aise également.‌

Dans un premier temps Nora avait mené son interrogatoire, posant bon nombre de questions, plus sur les habitudes de vie de Freya qu’elle-même, mais il faut dire qu’on y revenait presque toujours. Elle lui répondait de bon coeur, saisissant au vol les occasion de lui glisser des paroles agréables, on oserait presque parler de mots doux.‌ C’était d’ailleurs le maître mot de la situation au départ. Freya voulait voir Nora sous cet angle, la voir détendue, heureuse quelque part.‌ Et c’était plutôt un succès. De quoi conjurer cette image qu’elle gardait de la sorcière au-dessus du sol, contre ce mur. Cette vision qu’elle avait eu, elle en avait eu d’autres.‌ Mais Freya avait ressenti cette forme d’empathie et d’attachement pour Nora, persuadée de devoir garder un oeil dessus.‌ Et c’était peut-être une façon pour elle de justifier cette envie de la revoir, mais difficile même pour elle de l’admettre. La flatter, la réconforter, c’était plus fort qu’elle.‌ Aussi elle lui avait dit tout à fait naturellement ne pas avoir vu son côté strict que Nora semblait mettre en avant si vite. C’était peut-être à cause des circonstances de leur rencontre?‌‌ Ou peut-être parce que Freya voyait naturellement plus loin que ces premières impressions, généralement sensible à ce qui pouvait ressortir d’une personne. En Nora, elle lisait surtout une forme de bienveillance et une avide curiosité. Ce qui lui plaisait plutôt pour tout dire. Enfin, jusqu’à voir une forte tendance à foncer dans des situations parfois bien trop complexes à la limite du dangereux. Au point de juger bon lui préciser que retourner dans ce sinistre appartement seule n’était pas une bonne idée.‌

-Oui, oui, ne vous inquiétez pas Freya, je pensais y aller avec un jeune auror. Une pierre deux coups comme ça. Le ou la jeune, peu importe, pourrait apprendre à gérer une situation critique ou une simple mise en garde et moi je pourrai en toute sécurité établir un contact avec mon patient.

Un jeune Auror? Est-ce que cela serait suffisant? Surtout si peu expérimenté? Après tout ce n’était pas à elle de donner plus que cela son avis.‌ Même si elle était toujours assez peu convaincue. Enfin, de toute façon Nora avait l’air bien trop sûre d’elle pour que Freya n’essaye de changer son idée.‌ Le scandinave se pinça simplement les lèvres, retenant tout commentaire supplémentaire.‌ C’était elle l’experte, pas l’inverse.‌ Elle fut cependant assez surprise du geste de Nora, posant ainsi une main sur son épaule. La scandinave releva le regard vers celui de son interlocutrice.‌ Son regard était si doux, ses yeux clairs luisaient de cette bonté qu’elle trouvait dominante chez elle.‌ Il eut le don de lui redonner le sourire, osant même passer une main douce sur celle posée sur son épaule, presque une caresse sans oser l’appuyer.‌ Nora était douce, avait un certain caractère, mais pour le moment, la première chose qui lui venait à l’esprit, c’était qu’elle était magnifique, laissant Freya silencieuse quelques instants en pleine contemplation.‌ Mais la conversation avait bien vite repris et son regard s’était détourné, tout comme sa main.‌ Et si elles n’étaient pas forcément en accord non plus sur la façon de voir le hasard et autres formes de coïncidences, la belle était pour le coup assez sûre que cela ne changerait pas grand chose à leur échange.

La multitude soudaine de questions de la scandinave n’avait pas désarçonné son invitée. Pour le plus grand plaisir de la prêtresse qui continuait sa préparation frénétique.‌ Nora s’était exécuté, répondant sagement et du mieux qu’elle le pouvait. Freya avait un intérêt réel pour ses réponses, au-delà de sa mixture. Nora était une personne tout à fait agréable et qu’elle aurait sans doute plaisir à revoir.‌ Il n’était donc pas surprenant de vouloir en apprendre plus. Mais une réponse toute particulière avait raisonné, attiré son attention.‌ Nora semblait avoir connu quelques complications sentimentales, laissant apercevoir à Freya qu’elle n’était pas très spécifique dans ses choix. Si elle n’admettrait pas y voir une forme d’espoir, l’information avait été prise sérieusement.‌ La prêtresse s’était dépatouillé de ses réactions comme elle l’avait pu, détournant relativement habilement la conversation.‌ Elle ne voulait pas couper les réponses effectivement importantes de Nora, mais rester sur ce sujet la mettait étrangement mal à l’aise.‌ Ce qui lui arrivait finalement bien peu souvent.‌ Elle était bien surprenante la psychomage.‌

-Je n'ai pas tant d'ennemis que ça, j'ai même des personnes peu recommandables dans mon cercle de connaissances, tout est question de point de vue et de légalité évidemment. Mais je préfère nettement la vôtre...de compagnie que d'autres.

Ce fut un échec assez épique.‌ Nora faisait-elle exprès de glisser ses informations? Ou était-ce tout à fait naturel chez elle, accoutumée à la flatterie chaste?‌ Dans de telles pensée Freya ne put cette fois retenir un rire tout à fait nerveux et vide de réponse, sentant presque ses joues prendre feu. Serait-il judicieux de lui répondre qu’elle appréciait aussi sa compagnie? Comment devait-elle prendre une distinction si franche de la part de Nora?

-Je… j’en suis flattée, merci.‌ Je trouve agréable de vous avoir ici également.‌

Ici, plutôt que près d’elle, c’était sans doute plus sage comme distinction actuellement. Elle n’avait pas pour autant osé relever le regard, trop peureuse d’avoir à nouveau ses yeux clairs dans les siens et d’être incapable de contrôler le changement de couleur de ses joues. En revanche elle s’était permis de livrer le fond de sa pensé sur un des éléments qu’elle lui avait donné. Nora se disant bébête poussée par tant de curiosité. Une chose que Freya trouvait injuste à dire.

-En effet, je ne peux que vous rejoindre sur cette déduction, ma chère. Ma curiosité me tuera un jour, mais ne parlons pas de choses qui fâchent en cet instant. Vous m'intriguez que me préparez-vous Freya ?

Cette idée n’était pas particulièrement plaisante. Plus elles parlaient plus Freya avait effectivement ce sentiment que Nora saurait facilement plonger dans toutes les situations intrigantes qui se présenteraient. Y compris les dangereuses.‌

-Et bien je prépare ce qui, je l’espère, saura vous tenir à l’abri de ce genre d’ennuis.‌

Mais Nora avait raison, il était bien plus agréable de parler de moment bien moins sombres. Même si elle n’avait pas résisté à une nouvelle interrogation. Nora s’était très vite montrée confiante avec elle, alors même que d’autres auraient pu avoir peur de sa première approche très franche et dans une forme d’urgence.

-Oh je ne sais pas. Je suppose que je vous aurai maudit comme le fond la plupart des gens qui se font bousculer. A vrai dire, l'avertissement je l'ai pris en considération, mais je suis quand même aller au casse-pipe... difficile de répondre, je ne vais que supposer, puisque je ne suis pas ainsi, je ne me suis jamais posée la question ? D'ailleurs, j'avoue ne pas me poser la question du « si » face à une situation. Est-ce un tort, sans doute.

Il est vrai qu’au final, l’avertissement que Freya lui avait adressé ne lui avait pas beaucoup servi. Il avait plus servi à la prêtresse elle-même qu’à la principale concernée. La belle eut alors une réflexion, une qui eut le don de lui faire changer un peu son point de vue. Et si c’était effectivement pour elle que cette vision était venue. Si c’était bien pour pouvoir être présente et tirer Nora de son mauvais pas? Pour l’inviter à la rejoindre et rester en sa présence? De ce point de vue, les idées qui lui venaient depuis le début de cette curieuse conversation n’étaient peut-être pas si décalées.‌ Est-ce que Freya faisait des liens par arrangement? Peut-être.‌ Mais dans ce domaine rien n’était jamais simple. A défaut cela eut le mérite de la détendre un peu.

-Dans un contexte pareil, sachez que la plupart des gens ont peur de moi, ou en viennent à me détester pour ce que je peux voir.‌ Ce ne sont pas toujours de bonnes choses, vous vous en êtes rendu compte… Prenez les avantages de votre caractère, et ce qu’ils peuvent apporter avec eux.‌

A savoir des rencontres et plus précisément la sienne. Oui elle était un peu plus directe, mais Nora avait commencé plus tôt. Si elle en restait là cela passerait sans doute inaperçu… Ou comme une réponse… A condition que la phrase de Nora ait été une invitation. Elle ne risquait pas grand chose finalement, si? Enfin de toute façon Freya ne ferait pas demi-tour maintenant.‌ Surtout qu’elle avait finalement achevé son travail pour le tendre à son destinataire.

Freya observa avec attention le petit manège de Nora, se demandant elle-même ce qu’elle en ferait.‌ Il était vrai que ses yeux s’étaient légèrement attardé sur l’endroit abritant normalement le collier qu’elle avait choisi d’agrémenter, mais si peu que cela ne serait sans doute pas remarqué.‌ Elle sourit de voir que Nora semblait y accorder une forme d’importance pour le porter contre elle de la sorte.‌

-Merci encore pour ce présent, ça me touche autant de...protection à mon égard, Freya.

Avait-elle hésité avec un autre mot? Ou était-ce parce qu’elle ne savait pas trop comment le prendre? Freya ne prendrait pas la peine de relever cette hésitation.‌

-Je vous en prie, j’espère qu’il sera assez efficace pour vous suivre.‌

Elle avait ensuite voulu expliquer légèrement son soudain flot de questions pas si évidentes d’ailleurs.‌ De peur que Nora le prenne mal, qu’elle pense que cela n’avait qu’un but “professionnel”.‌

-Je comprends, il n'y a pas de souci, ma chère.

Ces derniers mots étaient décidément délicieux. Et cette façon qu’elle avait de porter sa main à ce qu’elle savait maintenant être son collier, vraiment délicieux.

-Ah oui, qu'elles ont été celles qui vous ont poussé à réajuster ce présent spécialement à moi ?


Ouh la question épineuse. Même si formulée ainsi, Freya ne se sentait aucunement dans l’obligation de préciser absolument toutes ses pensées, et heureusement.‌ Elle n’aurait pas aimé lui mentir, même si c’était très clairement déplacé, en tout cas à son avis.‌ Elle pouvait donc sereinement lui lancer ce sourire malicieux par-dessus son thé avant de répondre.

-Et bien… Vous êtes une femme qui se laisse guider par la curiosité, peut-être même un peu impulsive. Vous avez un fort caractère ce qui empêche toute forme de protestation extérieure.‌ Millepertuis, Basilic, graines de lin, gros sel. Mais ça c’est pour la partie “évidente”. Vous avez pris un soin tout particulier à soigner ce qui pouvait vous retenir, combler des vides, même si ce n’est pas une science parfaite et vous avez peur de succomber à une forme de mélancolie qui pourrait dégénérer.‌ Lavande, jasmin, malachite, trèfle, sélénite.‌ A mon sens ce qui domine pourtant c’est ce que vous exploitez dans votre travail.‌ Vous faites preuve d’une grande empathie, avoir votre confiance se mérite mais s’apprécie d’autant plus. Votre image distante ne tient que peu de temps parce que vous ne résistez pas à votre nature profonde. Vous aimez les gens, même si ils ne vous le rendent pas.‌ Hématite, obsidienne, clous de girofles… et beaucoup de cannelle.‌

Freya avait débité ses paroles assez rapidement, sans prendre le temps de laisser à Nora l’occasion de répondre. C’était un choix, pour ne pas perdre le fil.

-Je suis loin d’avoir vos talents d’analyse, mais je ne crois pas m’être trompé dans mes dosages. Après tout, une fois encore, c’est beaucoup une question de ressenti…

Elle s’était bien gardé de dire qu’elle trouvait cette femme magnifique, cela n’entrait pas en compte dans ce genre de préparations.‌ Tout comme elle n’avait pas osé pousser le sort en mettant quelques guides dans sa situation sentimentale par peur de les influencer elle-même. Ce n’était pas étique dans son idée, les choses étaient comme elles le devaient.‌ C’est pourquoi elle avait bien vite détourné le sujet.

-Non malheureusement. Mon intérêt s'est limité aux livres ou aux diverses conversations que j'ai pu entretenir avec mes proches. Cela doit être un beau pays, je suppose. Et vous, hormis nos belles îles, avez-vous voyagé seule ? Accompagnée ? Racontez-moi, faites-moi voyager un peu si vous le voulez bien évidemment.

Ce n’était pas vraiment les souvenirs de voyage qui étaient les plus nombreux chez elle. Elle n’avait pas quitté souvent son petit village natal. Mais elle n’aurait pas refusé ce plaisir à Nora. Lui donnant même une petite idée.

-J’ai voyagé seule, je suis venue jusqu’en Angleterre tout de même! Mais je pourrais sans doute passer de longues heures à vous parler de ma douce Norvège…‌

Freya s’était levé, l’oeil brillant et un peu malicieux, s’approchant de Nora avant de lui tendre la main.

-Ou alors il me semble que vous n’étiez pas attendue.‌ Vous pourriez me suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 127
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // TAG sur Bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] EmptySam 9 Mai 2020 - 19:33

Nora était curieuse de la tournure que prenait la conversation. C'était le deuxième fois que les femmes se voyaient et pourtant, on aurait dit que c'était bien plus. Il y avait cette connexion que la psychomage ne pouvait s'expliquer. Une amitié bienveillante se dessinait entre elles. C'était étrange, habituée à rencontrer des gens de toute personnalité, Nora était surprise encore aujourd'hui d'avoir croisé la route de Freya Bäkke. Il y avait quelque chose d'attractif chez elle, Nora ne pouvait s'empêcher de la regarder, même si son interlocutrice fuyait son regard peut être trop gênée par les propos de la brune. Il est vrai que Nora avait ce franc parler et dire les choses telles qu'elles sont que ce soit qui la concerne ou de la situation dans laquelle elle se trouvait.

Ainsi, elle écouta avec attention les réponses de son interlocutrice espérant y trouver un écho à ses dires. Elle eut peur un instant d'en avoir trop dit pour une seconde rencontre, elle se trompait peut être, elle lui avait confié qu'elle avait eu des relations avec la gente masculine et féminine, c'était sans doute trop cru ! Pour l'heure la sorcière écouta les réactions de Freya concernant sa revue de l'homme mystérieusement fort qui l'avait empoignée à la gorge.
Freya répondait à toutes les interrogations de Nora, elle semblait flattée, elles l'étaient sans doute toutes les deux à dire vrai.

La psychomage avait eu un geste soudain envers son interlocutrice, en lui posant l'une de ses mains sur le bras. Ça aurait pu paraître déplacer mais au contraire, Freya sembla apprécier le réconfort.

-Je… j’en suis flattée, merci.‌ Je trouve agréable de vous avoir ici également.‌

Nora remarqua la teinte rosée sur les joues de son interlocutrice. Il semblerait qu'elle ait fait mouche. Nora n'était de ces femmes qui étaient en chasse perpétuellement comme elle l'avait confiée plutôt à Freya s'était même plutôt le contraire. Mais pour le coup, c'était elle qui faisait les premiers gestes affectueux envers la scandinave. Elle sourit simplement au petit rire nerveux qu'avait eu la jeune femme et se mordit discrètement les lèvres dans un sourire charmeur.

-Et bien je prépare ce qui, je l’espère, saura vous tenir à l’abri de ce genre d’ennuis.‌

Freya offrit un porte bonheur à Nora, cette dernière l'a remercia chaleureusement et l'accrocha à son collier. Elle fit ce geste en toute innocence, étonnamment elle n'avait pas fait attention que Freya observait le moindre mouvement de la sorcière.

-Dans un contexte pareil, sachez que la plupart des gens ont peur de moi, ou en viennent à me détester pour ce que je peux voir.‌ Ce ne sont pas toujours de bonnes choses, vous vous en êtes rendu compte… Prenez les avantages de votre caractère, et ce qu’ils peuvent apporter avec eux.‌
-Je peux comprendre. Après tout, croiser quelqu'un qui même avec quelques bribes, en sait plus que soit. N'est pas très rassurant, pire on pourrait être paranoïaque et voir le piège ou plus généralement le mal partout. Dit simplement Nora, elle n'était pas concernée par ce procédé. Mais bon c'est toujours agréable d'en savoir un peu plus qu'au départ. Chacun son point de vue, ma chère.

La sorcière se releva doucement, ses jambes fourmillaient à force d'être assise ainsi, elle s'excusa auprès de Freya qui semblait être bien installée. Et fini par se rasseoir sur le canapé mais pas à sa place initiale. La sorcière se rapprocha de son interlocutrice comme si elle voulait éviter une distance mal perçue ou quelque chose du genre. Rien n'était calculé dans l'esprit de Nora, elle aussi agissait parfois pour ne pas dire les trois quart du temps de façon spontanée.

Elle écouta les dires de son interlocutrice avec une grande attention. Freya lui avait énuméré tout ce qui composait son précieux présent qu'elle avait à présent autour du cou. Nora écouta le moindre mot, sans pour autant en perdre une miette. Elle retint néanmoins quelques éléments qui semblait clef dans le discours de la scandinave.

-Et bien… Vous êtes une femme qui se laisse guider par la curiosité, peut-être même un peu impulsive. Vous avez un fort caractère ce qui empêche toute forme de protestation extérieure […] et vous avez peur de succomber à une forme de mélancolie qui pourrait dégénérer […] vous faites preuve d’une grande empathie, avoir votre confiance se mérite mais s’apprécie d’autant plus. Votre image distante ne tient que peu de temps parce que vous ne résistez pas à votre nature profonde. Vous aimez les gens, même si ils ne vous le rendent pas […] après tout, une fois encore, c’est beaucoup une question de ressenti…
-Et bien, vous lisez en moi comme dans un grimoire, ma chère Freya. Déclara Nora en lâchant un instant le pendentif et en posa sa main sur celle de Freya.

C'était un geste cavalier, mais cela arrivait parfois quand Nora était bien avec quelqu'un. Rarement déplacé, elle savait avec qui elle le faisait. Et Freya faisait partie de ces situations où elle pouvait se le permettre. Enfin, Freya parla des loisirs, notamment les voyages et savoir si Nora avait eu la chance d'en faire. Mais malheureusement, ce ne fut pas le cas...

-J’ai voyagé seule, je suis venue jusqu’en Angleterre tout de même ! Mais je pourrais sans doute passer de longues heures à vous parler de ma douce Norvège…‌Ou alors il me semble que vous n’étiez pas attendue.‌ Vous pourriez me suivre…

La psychomage eut un mouvement de recul mais léger. C'était surtout dû de voir son interlocutrice se lever brutalement qui l'avait fait reculer. Elle sourit et se leva également. Elle empoigna la main tendue en déclarant simplement.

-Pourquoi pas, mais suis-je suffisamment habillée ?

C'était quoi cette question ?? Peu importe pensa aussitôt la sorcière. Elle se laisserait guider par Freya où elle le souhaitera.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Professeur Bakke

Professeur Bakke


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 156
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] EmptyDim 10 Mai 2020 - 15:48

Si dans un premier temps Freya avait espéré prendre quelques nouvelles et peut-être laisser le destin s’exprimer plus clairement sur leur rencontre, la conversation devenait assez perturbante finalement. Sans être désagréable, la scandinave avait l’étrange impression que les évènements lui échappaient. Lors de leur première rencontre, elle avait mis son inquiétude franche et son implication sur le dos de l’urgence vraisemblable de la situation. Cette fois cependant, aucune menace ne venait troubler leur entrevue, ni même aucun désagrément en fait.‌ Pourtant elle se sentait un peu restabilisée, ce qui était relativement rare. Nora dégageait cette forme d’assurance et parlait très franchement. Ce qui plaisait toujours beaucoup à la prêtresse. Mais étrangement elle était sur la retenue, presque intimidée à l’idée d’elle-même être trop franche. Elle avait même déjà eu peur d’en dire trop dans cette conversation. Et à chaque fois Nora la surprenait un peu plus.‌ Elle était réellement charmante. Déstabilisante, mais charmante. Alors Freya tentait de répondre sans trop en dire, sans trop en montrer, de peur d’avoir trop interpréter certains détails. Après tout, elles ne se connaissaient pas vraiment, difficile de savoir ce qui tenait du naturel de chacune ou… d’autre chose…

C’était comme cette main posée sur son épaule, ou cette façon qu’elle avait eu de dire à la scandinave qu’elle appréciait particulièrement sa compagnie. C’était un peu gros tout de même, voire peut-être assez évident. Mais Freya n’osait pas sauter sur une occasion qui semblait si facile. Car après tout ce n’était peut-être qu’une idée. Il y avait toujours ce doute qui la tenait et faisait qu’elle ne tenait elle-même rien… sans pour autant parvenir à empêcher ses joues de rougir face à tant de pensées si douces. De la même façon, ce rire qui n’était pas franchement naturel avait été une tentative d’évacuer cette sensation qui lui tenait le ventre depuis plusieurs minutes et faisait battre son petit coeur.‌ Mais une mauvaise gestion du timing avait fini par avoir raison d’elle. Freya avait évité son regard pour ne pas être submergée par cette sensation mais consciente que cela serait peut-être plus repérable encore, elle avait fini par relever les yeux vers son invitée.‌ Et là c’était peut-être la pire et la plus belle image possible à voir. Nora avait ce sourire qu’elle ne connaissait pas encore, se mordant légèrement la lèvre.‌ Freya s’était figé quelques instants, la bouche légèrement entre-ouverte, ayant soudainement une envie irrésistible de saisir elle-même ces lèvres. Cette femme était tout à fait irrésistible, c’était peut-être finalement le mot le plus adapté. Cela n’avait pas duré et très vite la norvégienne avait pris une grande inspiration et un petit sourire encore bien sage avant de reprendre la parole comme si rien ne s’était passé, offrant à son invitée sa petite préparation.

-Je peux comprendre. Après tout, croiser quelqu'un qui même avec quelques bribes, en sait plus que soit. N'est pas très rassurant, pire on pourrait être paranoïaque et voir le piège ou plus généralement le mal partout. Mais bon c'est toujours agréable d'en savoir un peu plus qu'au départ. Chacun son point de vue, ma chère.

Là encore, Freya était plutôt d’accord avec elle. Elle savait bien qu’une partie de la peur qu’elle inspirait à certaines personne était due à cette peur qu’elle puisse avoir la vision de trop, connaître des secrets qu’ils ne souhaitaient pas voir connus par d’autres, tout ce qui pourrait la mettre dans leur intimité sans qu’ils ne l’y aient invité. Mais Nora la sortit de sa réflexion en s’excusant avant de se relever. Freya ne lui en voulait bien entendu pas du tout, cette position ne convenait pas à tous et si elle ne la suivait pas sur le canapé, elle ne ferait aucune réflexion à son invitée. Elle nota cependant le choix de Nora de s’approcher un peu d’elle et n’était clairement pas contre. La scandinave s’était donc un peu tourné vers elle, s’appuyant de côté sur le canapé.

-Mais je le comprends, pour moi-même ce n’est pas toujours évident de le gérer.‌ Il me serait très facile de devenir paranoïaque aussi. Je devrais me méfier à chaque fois que je pose la main sur quelqu’un!

Si son ton était enjoué et rieur, elle avait naturellement illustré son propos en posant une main sur le genoux de Nora, ne réalisant réellement son geste qu’après-coup. Ses yeux avaient donc fait un rapide aller-retour entre sa main entourant soigneusement le genou de Nora et le visage de la sorcière qui était décidément sublime. Mais Freya s’était finalement repris et avait retiré sa main, la posant sur le canapé à côté d’elle.

-Mais je suis cependant ravie que vous ayez décidé de ne pas non plus céder à la paranoïa en ma présence.

La belle avait néanmoins cette fois osé maintenir son regard dans le sien, peut-être encouragée par son rapprochement volontaire. Un sourire très franc sur le visage, presque un peu admirative, elle prenait le temps de la regarder. Est-ce que son regard lui répondait? Difficile d’être sûre.‌ Mais en tout cas elle était magnifique.‌ Freya avait ensuite dû lui expliciter sa pensé pour la confection de son petit cadeau. Bien que les propos soient en soi plus délicats et personnels que tout ce qu’elle avait pu dire jusqu’à maintenant, elle était étrangement bien plus à l’aise pour répondre sous cet angle. Après tout, c’était d’une logique implacable pour elle. Difficile cela dit de lâcher du regard la main de Nora qui flattait maintenant son collier.

-Et bien, vous lisez en moi comme dans un grimoire, ma chère Freya.

Une fois de plus, Freya avait été un peu surprise. Mais après tout, cela avait peut-être le mérite d’ajouter un peu de clarté dans la situation. Cette main posée sur la sienne lui avait provoqué un très léger mouvement de recul de la sienne dans un premier temps à cause de la surprise, mais si léger et rapide qu’elle n’avait pas quitté celle de Nora. Et à vrai dire elle n’en avait pas la moindre envie.‌ La scandinave posait un regard un peu indécis sur cette main, hésitant encore sur ce qu’elle pourrait se permettre sans être déplacée. Relevant un sourire doux vers la psychomage elle avait finalement simplement laissé son pouce caresser doucement le bout de ses doigts, espérant que Nora ne les retirerait pas sous ce geste.‌ Un nouvel élan d’assurance la pris le temps de répondre à Nora, avec même presque une pointe de provocation dans les yeux.

-Vraiment? C’est plutôt votre domaine ça normalement. Mais vous avez peut-être déjà vous aussi votre idée sur mon compte, n’est-ce pas?

Peut-être un peu plus assurée, Freya avait tenté de reprendre en main la conversation. Plus précisément de ses propres réactions.‌ Et comme souvent, elle ne faisait pas tellement dans la dentelle.‌ En orientant le sujet sur le voyage, elle avait dans un premier temps cherché à retrouver un sujet plus neutre, plus confortable pour elle. Ce qui avait fini par être totalement dans son domaine lorsque Nora lui avait demandé de lui parler un peu plus d’un autre endroit, de quoi la faire rêver en quelques sortes. L’invitation était bien trop tentante. Nora avait suivi son mouvement et saisi fermement la main qu’elle lui avait tendu. Freya ne se priva donc pas de répondre en refermant sa propre main sur la sienne. Cela serait mentir que de dire qu’elle n’appréciait pas.‌

-Pourquoi pas, mais suis-je suffisamment habillée ?

Question étrange mais sans doute pertinente. Il est vrai que les températures n’étaient pas toujours comparables.‌ Mais Freya ne se serait pas permis d’imposer un supplice par le froid à son invitée.‌

-Vous me pensez si peu prévoyante?

Amusée, elle ne lâchait plus cette main que Nora lui avait confié et en un coup de baguette une cape vint s’accrocher à son bras libre.‌ Un craquement sonore plus tard le décor fut tout autre.

Sur une herbe bien verte et assez haute, le vent créait comme des vagues, secouant au passage les quelques arbres en fleurs. Devant elles le fjord était désert, l’eau bien bleue, et de l’autre côté le haut des montagnes était encore blanc.‌ L’eau frissonnait et le vent raisonnait sous le ciel dégagé. Freya ferma les yeux quelques instants, prenant une grande inspiration, heureuse de retrouver ces odeurs si caractéristiques. Ses cheveux volaient dans son dos et sa main tenait toujours fermement celle de Nora.‌ La sentant légèrement frissonner, elle quitta à regret ce contact pour en créer un autre, allant poser délicatement sur ses épaules cette cape qu’elle avait prise au cas où le vent ne soit trop fort. Elle était habituée et pas perturbée par ces conditions, mais Nora c’était sans doute autre chose. Cette cape était peut-être un peu longue pour elle, Freya étant plus grande qu’elle, mais les longues promenades n’étaient pas forcément au programme pour cette fois de toute façon. Sans compter que Nora n’était pas spécialement chaussée pour une telle activité non plus.

-Est-ce à votre goût comme voyage?

La scandinave pris l’initiative de libérer les longues boucles brunes de Nora prises dans cette cape qu’elle lui avait posé sur les épaules. Bien qu’un peu osé, elle ne put s’en empêcher, la trouvant tellement plus belle ainsi. Elle avait ensuite passé ses mains sur les bras désormais couverts de la sorcière, comme une caresse.‌ Elle s’était ensuite approché un peu d’elle pour venir plus près de son oreille sans pour autant se lancer dans un murmure qui serait à coup sûr tendancieux. C’était encore un simple rapprochement, pour être sûre que le vent ne couvrirait pas ses mots.

-Nous pourrions sans doute un peu mieux nous organiser une autre fois si cela vous plaît. On peut encore voir des aurores boréales en cette saison, je suis sûre que cela vous plairait.‌

Dire qu’elle aurait rêvé pouvoir rester simplement ici en attendant la nuit en sa compagnie et peut-être avoir la chance de voir le ciel briller ainsi n’aurait pas été un grand abus. Freya ne se permettrait cependant pas de lui  faire une telle proposition alors même qu’elle était largement sortie du cadre prévu au départ en l’éloignant ainsi de l’Angleterre. Le vent portait la douce odeur de la psychomage jusqu’à elle, la poussant ainsi à quitter son dos pour se mettre à ses côtés, laissant simplement une main dans le bas de son dos. C’était peut-être même déjà de trop, mais elle n’avait pas résisté.‌ Freya tourna le regard vers elle, brûlant de cette envie de la prendre dans ses bras et respirer à nouveau cette odeur.‌ A ce moment Nora pourrait lui demander à peu près n’importe quoi, elle le ferait sans rechigner. Elle la couvait presque du regard, bien plus assurée dans cet environnement plus familier. Et puis finalement elle s’était un peu détourné, regardant à nouveau le paysage, ramenant même les mains dans son dos de peur d’avoir déjà mis Nora mal à l’aise.

-Ne vous sentez pas honteuse de me dire quand vous voudrez rentrer, c’est un endroit où j’ai déjà passé beaucoup trop de temps sans m’en rendre compte.‌ Je pourrais sans doute y passer encore un certain temps aujourd’hui… d’autant plus en votre compagnie, ma chère Nora.‌

Difficile de dire si elle avait osé ou si cela lui avait échappé. Mais une fois de plus ses joues prirent un peu de couleur.‌ Cette fois pourtant elle avait tourné le regard vers Nora, lui présentant un doux sourire et un regard avenant. Elle avait bien entendu choisi ses mots, répondant à ceux que la psychomage lui avait accordé plus tôt.‌
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 127
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // TAG sur Bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] EmptyDim 17 Mai 2020 - 13:46

Nora n'aurait jamais imaginée que la conversation aurait autant déviée de la rencontre initiale qui avait unie les deux sorcières. Elle s'était laissée intriguée, dans un premier temps par la personnalité de l'enseignante de Poudlard, puis elle a été séduite de la connaître, du moins de voir dans quel univers elle vivait. La psychomage était-elle si attirée par les gens « à pars » ? Il fallait bien l'avouer que la scandinave ne la laissait pas indifférente, mais devait-elle associer ça un coup de foudre ? Ou juste de l'attirance ? A ce moment là, la sorcière se posait la question ? Elle ne savait plus vraiment ce qu'elle voulait et ce qu'elle exprimait à travers ses gestes tendres envers Freya.  C'était l'ébullition dans sa tête durant de longues minutes, toutefois à partir du moment où la jeune femme lui donna son cadeau. Nora eut la confirmation de ses pensées, elle était véritablement attirée par son interlocutrice.

Mais voilà le hic, elle ne lui avait jamais dit clairement sa position sur les relations amoureuses. Freya resta trop vague, alors que Nora n'y était pas aller par quatre chemins. Elle devait tout de même faire attention, il serait idiot de se prendre un vent, avec une personne comme Mrs Bäkke. Surtout qu'elle l'appréciait en tant qu'individu également, comment ferait-elle lors de leurs échanges futurs s'il existait une ambiguïté non partagée. La sorcière soupira et secoua la tête, ne déclarant pas un mot, décidément ça bout sa caboche brune. Quoiqu'il en était, la douce voix de Freya, la sortie de ses songes tumultueux.

-Mais je le comprends, pour moi-même ce n’est pas toujours évident de le gérer.‌ Il me serait très facile de devenir paranoïaque aussi. Je devrais me méfier à chaque fois que je pose la main sur quelqu’un !
-C'est vrai que c'est étonnant, que cela se produise au contact. Je pensais que c'était des ellipses qui se produisaient. Comme si la personne était sur pause. Répliqua la sorcière, ce n'était pas réducteur au contraire, elle pensait maladroitement à haute voix. Quelles sensations cela vous procure à ce moment-là ?

De nouveau, Nora posait des questions alors qu'elle était en train de faire des avances affectueuses par le contact. Elle passait du strangulot au sombral sans prévenir, c'est ce qui dynamisa la conversation, son côté curieuse. En vérité, elle ne voulait pas changer de sujet, mais étant une pure Serdaigle elle ne pouvait lutter contre ses interrogations. Heureusement, son interrogation fut bien accueillie, car Freya posa l'une de ses mains sur ses genoux. Cela ne dura que quelques secondes, comme si la sorcière avait raté le canapé. Nora fronça brièvement les sourcils ne comprenant pas. Elle se disait que finalement, elle s'était sans doute embourbée dans une fausse attitude.

-Mais je suis cependant ravie que vous ayez décidé de ne pas non plus céder à la paranoïa en ma présence.
-Oh, il m'en faut beaucoup plus que ça pour me rendre paranoïaque ! Ricana-t-elle à nouveau.

Les deux sorcières échangèrent encore un peu sur divers sujet dans une atmosphère légère. C'était vraiment un sentiment que Nora appréciait et savourait dans sa vie amoureuse. Elle ne savait pas exactement ce qu'elle devait ressentir à l'égard de son interlocutrice, mais ce qui était certain, c'était qu'elle était bien. Et rien que pour ça, elle était attirée par la gentillesse et les marques d'affections de son hôte. Nora se sentit flatter lorsqu'enfin Freya plongea son regard dans le sien. La sorcière resta un moment ainsi sans prononcer le moindre mot, alors que Nora avait le cerveau qui travaillait à forte mesure pour tenter une approche moins subtile mais elle fut coupée dans son élan pour une réponse de la scandinave.

-Vraiment ? C’est plutôt votre domaine ça normalement. Mais vous avez peut-être déjà vous aussi votre idée sur mon compte, n’est-ce pas ?
-En effet, mais rien ne vous empêche d'être observatrice lors d'une conversation. Oui, une bonne idée...mais je dois encore éclaircir quelques éléments, d'où mes interrogations. Déclara Nora avec une intonation mystérieuse.

Lorsque la scandinave lui retourna la question sur les voyages, elle lui proposa un plan venu de nulle part. Mais la spontanéité avait boosté la psychomage. Sans réfléchir elle avait sorti une phrase stupide, mais elle était partante pour un petit voyage improvisé avec la jeune femme. Aussitôt dit, aussitôt fait. Nora avait une cape au cas où si les températures étaient plus basse qu'ici. Et dans un « pop », les deux femmes avaient disparu main dans la main. Tenue fermement pour ne pas se perdre lors du transplanage.

Ainsi, la psychomage qui était en général le guide lors d'une expérience, fut cette fois-ci guidée par Freya. La sorcière semblait être un peu plus à l'aise, en même temps, elles étaient dans le pays natale de la sorcière. Nora allait sans doute avoir de nouvelles réponses à ses interrogations.

Ainsi les deux femmes arrivèrent sans drame dans un nouveau décor. Nora était éblouit par ce qu'elle voyait, c'était comme une de ces cartes postales qu'on pouvait voir dans des magasins moldus. Elle eut un léger frisson, époustoufler par l'endroit féérique que lui avait choisi son interlocutrice. A moins que ce ne soit le vent qui faisait voler leur chevelure respective. La psychomage lâcha une seconde la main pour s'étirer comme si elle respirait à plein poumon l'air environnant. Elle posa ses yeux vers Freya qui semblait cette fois-ci l'observer. Lorsque soudain, la scandinave passa derrière elle et lui mit la cape prise comme pour la protéger d'un éventuel rhume. Touchant ! Attentionné ! Agréable ! La liste pouvait être longue.

-Est-ce à votre goût comme voyage?
-Wow, carrément. Je n'ai jamais vu un endroit aussi apaisant...à part bien sûr chez toi, Freya...Fini par dire la sorcière laissant échapper un tutoiement. Une fois la cape ajustée à sa taille, elle agita sa baguette au niveau de ses pieds et changea ses chaussures en un peu plus pratique pour le sol et reprit. Merci pour la cape, elle me sera bien utile, je pense.

La suite de la conversation et de la visite se poursuivit en toute simplicité. La sorcière était émerveillée comme une enfant c'était plaisant. Et elle le ressentait dans son corps. Un sourire de temps à autre couplé de regard bienveillant furent lancés envers l'enseignante qui lui parlait dès à présent dans le creux de l'oreille.

-Nous pourrions sans doute un peu mieux nous organiser une autre fois si cela vous plaît. On peut encore voir des aurores boréales en cette saison, je suis sûre que cela vous plairait.‌
-J'en serai ravie.

Les deux femmes finirent par s'asseoir dans l'herbe. Tandis que Nora enregistrait tout ce qu'elle voyait. Elle sentit le regard de l'enseignante la regarder. Dans le coin de l'oeil, elle s'accorda un sourire amusé mais touché.

-Ne vous sentez pas honteuse de me dire quand vous voudrez rentrer, c’est un endroit où j’ai déjà passé beaucoup trop de temps sans m’en rendre compte.‌ Je pourrais sans doute y passer encore un certain temps aujourd’hui… d’autant plus en votre compagnie, ma chère Nora.‌
-Alors restons-là encore un peu. Dit-elle simplement en posant sa tête sur l'épaule de Freya.

L'avantage d'être la plus petite c'est que ce geste était plus facile pour la psychomage. Elle ferma les yeux quelques instants et écouta les palpitations de Freya, un nouveau sourire s'afficha sur le visage de Nora.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Professeur Bakke

Professeur Bakke


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 156
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] EmptyDim 17 Mai 2020 - 19:24

Nora avait quelque chose de fascinant, presque hypnotique pour Freya. Plus son regard se posait sur elle, plus elle avait du mal à s’en détacher. Ses yeux clairs si expressifs étaient magnifiques, surtout dans ces moments où son rire lui faisaient plisser un peu, leur donnant cet air si pétillant. Chaque geste qu’elle posait sur elle lui donnait maintenant des frissons, de ceux qui vous font tant de bien, procurent cette forme de bien-être.‌ Mais outre le fait qu’elle était parfaitement sublime, elle possédait de nombreuses qualités dans son caractère.‌ Nora avait l’air d’être avenante, ouverte, très franche aussi, ce qui amusait même un peu la scandinave.‌ Elle ne mâchait pas ses mots et c’était presque un confort pour Freya qui se posait ainsi bien moins de questions.‌ N’ayant pas songé qu’elle pouvait en dire autant d’un coup, cela l’avait parfois surprise. Mais c’était loin de lui déplaire.‌ C’était presque même le contraire, cela lui donnait un charme tout particulier. Tout comme cette curiosité qui la tenait et la poussait à poser tant de questions.‌ De son côté pourtant, elle restait bien plus calme qu’à son habitude. Peut-être trop sans doute. Mais depuis qu’elle la dévorait presque du regard, cette idée qu’elle puisse dire quelque chose de trop la tenait et elle pesait presque toutes ses réponses.‌ Si elle tombait à côté, ce n’était pas au niveau de relation qu’elles avaient que Nora se priverait de tourner les talons sans revenir. Elles ne s’étaient après tout vu que deux fois.‌ Et Freya préférait ne pas miser sur les circonstances de leur rencontre.‌

Actuellement pourtant elle restait indécise. Sans oser dire ou faire grand chose, la belle avait cette sensation que la psychomage lui faisait passer un message, par le regard ou ces petites attentions qu’elle lui accordait.‌ Alors profitant du fait qu’elle pouvait faire passer cela pour une réponse, Freya osait à son tour, doucement, timidement.‌ Jusqu’où elle aimerait aller? Difficile à dire.‌ Elle n’en  savait pas grand chose. Nora était magnifique, elle est charmante, et ces lèvres qu’elle avait mordillé plus tôt étaient irrésistibles. Parler d’attirance pour le moment serait sans doute approprié.‌ Elle avait cependant l’impression que ce n’était pas tout.‌ Quelque chose qu’elle ne connaissait pas vraiment, mais loin d’être désagréable.‌ Alors elle laissa les choses glisser simplement, la situation évoluerait de toute façon, d’une façon ou d’une autre.‌

-C'est vrai que c'est étonnant, que cela se produise au contact. Je pensais que c'était des ellipses qui se produisaient. Comme si la personne était sur pause.

On touchait là un sujet qu’elle maîtrisait, inutile donc de faire des ronds de jambes pour le moment et c’était tant mieux. Freya plongea donc quelques instants à nouveau dans son regard, la voyant réciter sa pensé avec une fois de plus une franchise parfaite. Un sourire presque béat sur le visage, elle la laissait donc terminer sagement.

-Quelles sensations cela vous procure à ce moment-là ?

Oh beaucoup, c’était à chaque fois bien différent. Un très léger rire lui échappa, comprenant bien que la curiosité de Nora s’exprimait une fois de plus. Loin de la déranger, Freya s’exécutait sans broncher, y trouvant même une forme de flatterie.‌ La psychomage s’intéressait à elle et de façon très large. Et c’était en même temps un peu perturbant. Là où Freya commençait à voir son esprit divaguer, celui de son interlocutrice semblait encore bien sage. C’était peut-être une impression mais Nora s’intéressait après tout peut-être plus à ses activités qu’à elle-même? Difficile à dire encore une fois. Elle resta donc tout à fait calme et répondit de bon coeur.‌

-En fait c’est quelque chose qui change avec chaque personne. Je peux faire des prédictions bien plus simples par la divination classique. Dans ce cas c’est donc tout à fait sous contrôle.‌ Mais le toucher parfois déclenche autre chose. C’est un peu comme être projeté à la place d’un autre. Je suis à la fois spectatrice et actrice de la scène. A ce moment je ressent tout, absolument tout ce que ressent cette personne, que ce soit agréable ou non…

Il lui était arrivé de vivre de grandes joies ou de grandes douleurs ce personnes qui lui étaient parfois étrangères. C’était donc plus ou moins facile pour elle de ressortir de cette forme de transe et surtout de savoir transmettre tout cela.‌ Nora avait été loin d’être un cas difficile. Bien que délicate, la situation n’avait pas trop dégénéré dans la vision qu’elle avait eu.‌ Il était donc moins difficile pour elle de lui en faire part.‌

-C’est très particulier, mais c’est assez intéressant aussi. Qui peut se vanter d’avoir connu les joies de l’amour, la peur du changement brutal ou même l’expérience de la mort avant de simplement revenir à sa petite vie?

Riant à moitié, c’était pourtant une information qui n’était pas toujours bien prise. Voir quelqu’un ainsi s’accaparer ses propres émotions sans le moindre contrôle, ce n’était pas confortable pour tout le monde.‌ Et alors, comment Nora avait-elle pris cette intrusion avec ces nouvelles données?

-Lorsque j’ai eu votre vision, c’est votre place que j’ai prise. De cette manière je savais pourquoi vous y étiez et cette tension qui était montée. La vision a été assez courte comparée à d’autres, mais c’était suffisant pour savoir que la situation était anormale, même selon vous.

Bien loin de repousser cette curiosité qui l’animait, Freya s’approchait de Nora au gré de ses réponses. Jusqu’à poser sa main sur elle. Un geste naturel et imprévu qu’elle avait décidé de retirer assez rapidement.‌ Le fait que la psychomage fronce un peu les sourcils de la sorte lui fit penser que c’était sans doute à raison qu’elle s’était ravisé. Elle n’avait peut-être pas apprécié… Sans se laisser démonter la scandinave avait gardé son sourire et lancé une nouvelle remarque dans l’idée de détendre la légère gêne qu’elle ressentait.

-Oh, il m'en faut beaucoup plus que ça pour me rendre paranoïaque !

Elle riait de nouveau, laissant Freya un peu rêveuse et presque admirative devant cette vision.‌ Et cela fit réagir la psychomage.‌ Quelques instants, un silence s’était installé. Mais pas du genre à laisser planer une gêne, non, de ceux qui pourraient durer une éternité sans que la scandinave ne s’en plaigne un instant. Elle était magnifique, terriblement attirante même.‌ Freya à cette idée se mordit un peu la lèvre avant de détourner le regard. La conversation avait repris, Nora lui tendant un perche presque trop évidente pour que ce soit réel. Malgré la franchise dont elle faisait preuve jusque-là, oserait-elle être aussi claire?‌ Peut-être finalement. Freya avait donc tenté de répondre sans aller trop loin à son goût.

-En effet, mais rien ne vous empêche d'être observatrice lors d'une conversation. Oui, une bonne idée...mais je dois encore éclaircir quelques éléments, d'où mes interrogations.

Une fois de plus, son ton pourrait avoir de nombreuses explications.‌ Freya décida donc peut-être avec un peu trop de confiance qu’une forme de jeu s’était installé, les laissant tour à tour chasser l’autre.‌ Décidant de jouer dans le même registre, elle appuya son coude sur le canapé et y posa son visage, un regard presque provocateur et un sourire tournés vers la belle psychomage.

-Dans ce cas je vais faire au mieux pour y répondre. Vous pouvez y aller franchement, je n’ai pas grand chose à vous cacher…

Remontée par sa façon de réagir et cette nouvelle vision de la chose, Freya avait osé un nouvel angle pour cette conversation décidément assez imprévisible. Elle lui avait fait une proposition sans doute tout aussi imprévisible. Mais cela ne semblait pas déstabiliser Nora pour autant, au contraire.‌ Elle l’avait rapidement suivie, lui confiant un main que Freya ne put s’empêcher de trouver douce.‌ Le changement de paysage était assez important, mais les attitudes des deux sorcières aussi au final.‌ Freya était sûre d’elle, dans son élément, chez elle en même temps.‌ Cela semblait être également au goût de son invitée qui prenait le temps de respirer à plein poumons et de s’étirer.‌ La scandinave naturellement prévenante s’était glissé derrière elle pour la couvrir. Un geste qu’elle avait également apprécié visiblement.‌ Des regards fusaient, plus longs, plus lourds de sens, ou c’était l’impression que la prêtresse en avait.

-Wow, carrément. Je n'ai jamais vu un endroit aussi apaisant...à part bien sûr chez toi, Freya...

Outre le fait qu’elle avait l’air de bien apprécier, Freya releva bien entendu le changement de ton de cette conversation. Est-ce que sa langue avait fourché? Peut-être. La belle saurait cependant en profiter. Se contentant de lâcher un petit rire, à la remarque qu’elle prenait aussi comme un compliment.

-Il y a beaucoup de cet endroit chez moi, une façon de ne pas trop m’éloigner j’imagine.‌

Dans son dos, les mains posées sur ses bras, entre la vue et ce contact, Freya se sentait parfaitement calme et à l’aise.‌ Nora avait décidé de changer ses chaussures, sans doute assez peu à l’aise dans les autres qui n’étaient après tout prévues que pour les rues anglaises et pas les plages norvégiennes.‌ Amusée par la réaction Freya retira les siennes en les laissant simplement sur place, tout à fait habituée à ne finalement pas en porter.‌

-Merci pour la cape, elle me sera bien utile, je pense.

Inclinant simplement la tête dans un sourire, elle n’aurait pas imaginé la laisser dans le froid.‌ Elle savait que le changement de climat pouvait être important. Et imposer cela à Nora ne serait clairement pas dans son intérêt.‌ Freya toujours derrière elle avait glissé quelques mots à son oreille. Une nouvelle proposition tout à fait convenable cela dit.‌

-J'en serai ravie.

Une fois encore Nora plongeait sans hésiter dans ses projets, ses idées plus osées déjà et peut-être de plus en plus orientées. Tout comme ses regards d’ailleurs. Elle ne pouvait se retenir de la regarder, de l’admirer.‌ Elle finirent assise de l’herbe, profitant du paysage qui avait toujours eu de grands bienfaits pour Freya.‌ Nora la regardait du coin de l’oeil, souriait, presque au bord du rire. Ce fut donc à elle de détourner le regard, ne souhaitant pas pour autant la mettre mal à l’aise. Consciente que dans cet endroit elle avait tendance à ne plus penser au temps qui pouvait passer, elle avait précisé à son invitée qu’elle n’aurait qu’à lui signaler lorsqu’elle voudrait quitter le fjord.

-Alors restons-là encore un peu.  

A sa grande surprise, Nora était ensuite venu poser sa tête sur son épaule.‌ Freya ne s’y était pas attendu du tout, son coeur s’était un peu emballé d’ailleurs. Elle posa donc les yeux sur elle. La sorcière appuyée contre elle avait fermé les yeux, un sourire sur les lèvres.‌ Finalement les choses étaient peut-être plus simples que ce qu’elle avait imaginé, peut-être que les idées qu’elle se faisait depuis que Nora avait passé sa porte n’étaient pas que des idées. Saisissant l’occasion elle passa un bras autour des épaules de Nora, la serra un peu contre elle avant de poser sa tête sur la sienne.‌

-Autant que tu le voudras.‌

La sentir contre elle ainsi était aussi agréable qu’apaisant.‌ La tenant assez fermement, elle pris une grande inspiration, suivie d’un soupir presque de contentement.  Nora avait l’air si bien, détendue, c’était en soi un plaisir aux yeux de la prêtresse. Elle profitait d’ailleurs de son contact, son coeur maintenant plus calme, presque calé sur le sien. Et puis c’était devenu beaucoup trop tentant. Elle avait l’air si bien ici, près d’elle, pourquoi pas finalement?

Freya avait relevé la tête, un bras toujours autour d’elle, passant son autre main sous son menton pour relever son visage vers elle. La prêtresse ne pouvait à présent que l’admirer, peut-être même plus belle encore aussi près.‌ Sa main avait laissé une caresse sur sa joue avant qu’elle ne cède complètement. De la joue sa main était passée dans son cou alors que Freya osait finalement s’approcher un peu plus encore et déposer un baiser sur ses lèvres.‌ Le geste était bien ambitieux et sans doute parfaitement déplacé. Incapable de résister d’avantage, Nora allait probablement la repousser finalement. Mais elle s’en serait voulu de ne pas oser. Cette femme était irrésistible, pleine de qualités, et elle s’était d’elle-même lové contre elle, le tout dans un cadre magnifique. Si Freya n’avait pourtant pas osé appuyer réellement son geste, s’attendant bien trop à se raviser, elle n’avait pas su résister à son charme.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora] Empty

Revenir en haut Aller en bas

Espérons un peu plus de calme cette fois! [Nora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres :: 
Les lieux d'habitations
-