GRYFFONDOR : 14 pt | POUFSOUFFLE : 7 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'octobre de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment : -24%
Grosse réduction sur la TV LG OLED77CX ...
Voir le deal
3799 €

Partagez

Sgrìobh do sgeulachd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Vibeke Camran

Vibeke Camran


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 77
| AVATARS / CRÉDITS : Vibeke Stene
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une pièce dont les murs sont des miroirs
| PATRONUS : Un cheval
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Sgrìobh do sgeulachd Empty
MessageSujet: Sgrìobh do sgeulachd Sgrìobh do sgeulachd EmptyVen 24 Avr 2020 - 23:42

Sgrìobh do sgeulachd A05838e27a8808e9981535c532eac33a


Vibeke Camran, née Holm le 12 septembre 1952, fille de Brage et Thea Holm, soeur de Andreas Holm né en 1946.‌ Mariée à Darren Camran en 1970 en Écosse.‌ Mère de Gowan Camran né en 1971 et Aigneas Camran née en 1976.

Oui, je sais, tout ça c’est un peu formel.‌ C’est la façon dont on me connaît, une façon de me présenter, le portrait complet.‌ Beaucoup ne demandent pas plus.‌ J’imagine pourtant qu’ici sera sans doute le meilleur endroit pour en dire plus, non? Enfin, tant que cela ne sort pas trop bien sûr.‌ Nous vivons dans un monde où il faut savoir garder sa place, au moins en apparence.‌  

Quand on y pense, c’est un peu tout ce qu’on m’a demandé, des apparences. Que veut-on de moi, au fond? Une présence, une belle figure, et des manières.‌ Pour le nom, ce n’est pas à moi de le donner. Pour l’héritier de son nom, c’est déjà fait. Je lui ai même donné une fille pour lui permettre une belle alliance. Non, dans l’ensemble, pardonnez-moi mais j’ai fait de mon mieux.‌

Si j’ai comblé mon entourage en leur donnant une telle satisfaction, personne ne s’est soucié de ma propre volonté. Je sais bien que ce n’est pas à moi d’avoir des envies et autres fantaisies, et pourtant c’est bien le cas. Et pour tout dire j’ai appris assez récemment que ce n’était pas un si gros problème. En fin de compte, le tout avec ce genre de petites envies, c’est de simplement garder celles que l’on peut réaliser soi-même.‌ De préférence sans entrainer qui que ce soit dans l’embarras.‌ Pour cela plusieurs solutions.‌ Les faire dans son coin, ou en choisir des abordables.‌ Avec un peu de réflexion et de temps, on arrive à trouver son petit bonheur. Bon, je ne suis pas encore très assurée, mais cela finira par venir!

 
Revenir en haut Aller en bas
Vibeke Camran

Vibeke Camran


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 77
| AVATARS / CRÉDITS : Vibeke Stene
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une pièce dont les murs sont des miroirs
| PATRONUS : Un cheval
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Sgrìobh do sgeulachd Empty
MessageSujet: Re: Sgrìobh do sgeulachd Sgrìobh do sgeulachd EmptySam 25 Avr 2020 - 21:41

Sgrìobh do sgeulachd Tumblr_p6q9az4qyY1qdtzmzo3_250


Bonjour Mrs Camran. Je vous remercie d'avoir accepté cette interview. C'est un tel plaisir de vous accueillir. Comment vous portez-vous aujourd'hui ? Avez-vous passé une bonne journée ?

Et bien je vous remercie pour cet accueil… enthousiaste! Mes journées sont généralement tout à fait calmes, certains diraient ennuyeuses. C’est à dire que je n’ai pas de grandes obligations. Mes activités peuvent donc être tout à fait négligeables.‌ Heureusement le temps est doux et il me permet de m’occuper du jardin. C’est à dire que je cultive des plantes un peu délicates pour des potions. Une forme de passe-temps.



Oh mais voilà qui est fort intéressant. Puis-je vous appeler Vibeke ? C'est un fort joli prénom. Vous venez de Norvège, c'est bien cela ? Que pensez-vous du Royaume-Uni en comparaison ?

Non, en fait j’aimerais éviter. Vous m’avez l’air tout à fait charmante Miss mais c’est aller un peu loin dans les familiarités, vous ne croyez pas?‌ Enfin, passons cela. Je suis effectivement norvégienne. Mais votre cher Royaume-Uni était loin de m’être inconnu quand je suis venue y vivre. Mes parents savaient depuis bien longtemps que j’allais m’y installer.‌ L’Angleterre est… plate, je trouve, en comparaison. Mes fjords me manquent beaucoup.‌ Le climat est aussi bien différent. Enfin, j’imagine qu’une fois de plus mon avis n’est pas des plus important. J’y ai fait ma vie et ma place. Ce qui me réconforte un peu parfois c’est de voir que je ne suis pas la seule dans ce genre de situations.‌ D’autres femmes de ces bonnes familles que nous voyons souvent avec Darren sont elles aussi venues pour leur mariage et ont quitté leurs familles pour ça.‌



Oh veuillez m'excuser, je ne pensais pas à mal. Je continuerai à nommer Mrs Camran, je vous l'assure. Vous avez un frère, il me semble. Quelles sont vos relations avec votre famille ? Où avez-vous grandi ?

Je vous remercie. J’ai en effet un frère aîné, Andreas. Il a 6 ans de plus que moi. Nous avons grandi dans une magnifique propriété au bord des falaises près de Trondheim. Un vaste espace où nous sommes tranquilles.‌ Un grand manoir très lumineux où j’ai malgré tout de bons souvenirs. Avec Andreas nous avons une relation disons cordiale.‌ Je suis sa petite soeur et il fera toujours de son mieux pour m’aider et me protéger. Mais je pense qu’il y aura toujours une forme de rancœur de mon côté. Il a toujours considéré qu’il valait bien mieux que moi et qu’étant une femme je n’avais pas mieux à faire que de simplement rester dans mon coin.‌ Quand à mes parents… j’imagine que c’est un peu pareil. Ils ne se sont jamais réellement investi dans mon éducation de toute façon.‌ J’ai eu de très bons précepteurs, mais à part leurs choix  je ne sais pas vraiment ce qu’ils ont à voir dans mon évolution mes différentes réussites.‌ Je ne les considère au final que comme ils sont: des parents distants mais au moins pas très violents.‌ Ce qui est déjà un avantage sur d’autres. Aujourd’hui nous nous contentons tous de nous écrire et nous voir assez exceptionnellement.‌ Mais après tout je suis assez loin d’eux maintenant, je ne suis donc pas particulièrement sollicitée.‌



Nous, britanniques, avons étudié à Poudlard. Mais je suis certaine que nos lecteurs sont désireux d'en apprendre davantage sur Dumstrang. Que pouvez-vous nous en dire ? Qu'avez-vous aimé là-bas ?


Durmstrang est un endroit assez secret vous savez. Nous subissons tous un sortilège d’amnésie quand nous en quittons les murs afin d’oublier son emplacement.‌ C’est en fait à mon sens un des meilleurs moyens de la protéger.‌ C’est un endroit assez sympathique, plutôt chaleureux, bien plus petit que votre Poudlard. Même si je dois admettre qu’il y fait rapidement froid.‌ Pour ce que je sais, l’enseignement n’y est pas le même non plus.‌ J’ai plutôt apprécié leur façon de privilégier les aptitudes de combat.‌ Nous sommes des sorciers accomplis et prêts à toutes les situations extérieures. Par les temps qui courent je pense que c’est important.‌ Et puis les nés-moldus n’étant pas admis, la sélection donne la possibilité d’une plus grande efficacité d’enseignement. C’est important aussi, il y a bien moins de temps perdu…‌



Dumstrang est si différent de Poudlard. J'étais dans la maison serpentard, nous sommes très ambitieux. Qu'est-ce qui vous a encouragé à vous installer ici ? Ce fut-il une décision difficile pour vous et votre époux ?


On ne peut pas franchement parler de choix si vous voulez mon avis.‌ En étant fiancée avant même l’adolescence, on peut difficilement dire que l’on a eu l’occasion de donner son avis. Non, je savais déjà que j’allais mener ma vie dans la région.‌ Si au début j’ai pensé à l’Ecosse puisque c’était le pays d’origine de mon mari, il s’est finalement trouvé un bon poste au Ministère de la magie à Londres. Il a donc naturellement voulu s’en approcher. Mais là encore c’était avant notre mariage.‌ Si ce fut sans doute assez naturel pour lui, j’ai eu beaucoup plus de mal. Ce qui est assez normal à mon sens.‌ C’était sa décision, je n’ai pas eu l’occasion d’être en désaccord.‌ Si je l’avais fait, j’aurais eu nos deux familles sur le dos.‌ J’ai suivi, et ce n’est après tout pas si mal. On s’y fait à la longue.


À propos de votre époux, vous connaissez-vous depuis vos études ? Fonder une famille est une expérience difficile certes, mais formidable. Combien d'enfants avez-vous ?

Tout dépend de comment on voit les choses. Darren a demandé ma main il y a tellement longtemps que je n’étais pas même en mesure de réellement savoir ce que cela pouvait signifier. Je l’ai rencontré une fois à cette époque. Mais bien entendu les relations étaient tout à fait distante, question de convenances, il était encore bien trop tôt pour commencer une autre forme de relation.‌ Je l’ai pris un peu comme une forme de fatalité, quelque chose que l’on sait simplement. Nous nous sommes parfois vu durant mon adolescence, mais sans avoir grand chose à nous dire. Il s’agissait surtout pour lui de m’apporter un cadeau et me parler de ses progrès professionnels. Quand à moi, il n’avait pas forcément grand intérêt pour les études que je pouvais mener.‌ Je n’ai vraiment connu cet homme qu’après notre mariage si je devais donner un avis tout à fait honnête. Et après réflexion il n’est ni mauvais ni très charmant. Ce n’est pas un grand romantique capable de préparer de folles soirées pour le simple plaisir de me plaire.‌ Il ne passe pas pour autant des jours entiers à m’ignorer pour se plonger dans je ne sais quelle activité. C’est admettons un duo qui fonctionne assez bien.‌ Et nous avons effectivement fondé une famille. Assez rapidement en fait, nous avons deux enfants. Nous avons eu un garçon très peu de temps après notre mariage.‌ Quatre ans plus tard une petite fille. Je crois que si je dois être très honnête, c’est avec eux que j’ai découvert ce qu’était réellement l’amour. Ils sont tout mon univers. Mais entre mes envies et l’avis de Darren, je ne sais pas encore quelle position adopter avec eux.‌ Je ne suis pas sûre de vouloir être aussi distante que mes propres parents, mais c’est ainsi que les choses se font dans nos familles.‌ Ils sont encore petits, j’ai peut-être encore le temps de changer de méthode. Et puis, je ne sais pas si ils resteront à deux après tout!



Ce ne doit pas être facile d'élever des enfants dans le contexte actuel. Que pensez-vous des derniers événements ? Vous inquiètent-ils ? Croyez-vous que le ministre de la magie est compétent pour gérer une telle crise ?

J’imagine que tout le monde est inquiet par un tel climat de danger.‌ Mais je ne pense pas non plus être la plus menacée. Après tout, une femme qui a ma position ne semble pas être la plus facilement touchée. Et puis je sais m’entourer… Mais le ministre semble très en-dessous, il ne semble pas comprendre tout ce qu’il devrait. Ce n’est pas franchement mon problème si vous voulez mon avis.‌ Quelque chose me dit qu’il finira mal…



Parlons d'un sujet plus léger. Avez-vous une anecdote ou deux que vous aimeriez partager ? Quel est votre sortilège préféré ? Avez-vous un animal de compagnie ?

Je ne suis pas sûre d’avoir de sortilège fétiche. Il y en a tellement… Mais je suis généralement plus du genre à attaquer que l’inverse. En fait, mon domaine, c’est plutôt les potions.‌ Nous avons deux chiens, des rottweiler magnifiques.‌ Ce ne sont pas vraiment des chiens de canapé comme on peut le dire. Ils gardent la maison, savent nous prévenir du moindre visiteur.‌ Et puis il faut admettre qu’ils sont assez intimidants, cela peut être très utile.‌


Eh bien Mrs Camran, ce fût une agréable discussion. Je pense que nous pouvons nous arrêter là. Avez vous un dernier mot pour nos lecteurs ?

Oui, une conversation surprenante je dirais même. Quand à vos lecteurs… et bien je ne vois pas tellement ce qu’ils pourraient trouver à de telles informations mais après tout, j’imagine que le monde réserve encore tant de surprises que rien n’est réellement impossible…


Sur ce je vous souhaite une bonne continuation. Et à très bientôt, je l'espère.

Merci!:
 
Revenir en haut Aller en bas

Sgrìobh do sgeulachd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: Ecrivez votre histoire :: 
Vos biographies
-