GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !

Partagez

Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Moran J. Powell

Moran J. Powell


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 1361
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | jenesaispas
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Empty
MessageSujet: Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 EmptyLun 27 Avr 2020 - 1:00

Le temps était idéal pour jouer au Quidditch ! C'était l'argument de taille que Moran avait choisi, en tout cas, pour entraîner Gauwain Robards en direction du terrain de Quidditch. Ainsi donc, le serpentard était ravi. RAVI ! L'écossais avait prévu de trouver un remplaçant à son poste de batteur, parce qu'il était un très bon batteur - autant le dire - et qu'il voulait assurer une bonne continuité pour la prochaine équipe. Il ne savait pas qui serait le Capitaine - il priait pour que ce ne soit pas Avery - mais dans tous les cas, il comptait bien léguer à l'équipe de sa maison un excellent batteur. « T'as de la chance, il fait un temps radieux ! J'avais peur qu'il pleuve mais au pire, c'est à la dure qu'on se forme le mieux ! » affirma Moran d'un air confiant en entrant dans les vestiaires de Quidditch d'un pas conquérant. Il avait vérifié la veille qu'il avait bel et bien le terrain de libre pour cette petite session d'entraînement d'une heure. « T'as suivi des cours de vol en première année hein ? » préféra-t-il vérifier qu'il avait les bases en lui tendant un vieux Brossdur de l'école. Lui avait son propre balai mais Gauwain... Bon, ce n'était pas important de toute façon. Il attrapa la caisse des balles de Quidditch pour se diriger vers le terrain. Moran était bien motivé.

Une fois sur la pelouse, il regarda les gradins pour être sûr de ne pas avoir de spectateurs intempestifs. Rien de pire que d'avoir des gens dans les tribunes pour se moquer de quelqu'un qui apprenait le jeu. Le jeune homme ne désirait certainement pas bloquer une potentielle star du Quidditch Poudlardien. L'écossais grimpa sur son balai et invita Gauwain à faire de même : « Allez hop. On va faire deux tours de terrain pour se mettre en jambe ». Il afficha un sourire ravi au jeune homme pour le rassurer. Pas sûr que ça marche.

______________________________
POWELL
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 427
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Empty
MessageSujet: Re: Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 EmptyLun 27 Avr 2020 - 14:07

Gauwain suivait Moran avec un enthousiasme bien plus mesuré. Sur le moment, il avait été surpris que la proposition du Capitaine de Serpentard s'adresse à lui (c'était embarrassant de le reconnaitre, mais il avait regardé autour de lui si Moran n'était pas en train de parler à quelqu'un d'autre) ; cependant, l’aplomb de son aîné était plus efficace qu'un sortilège d'Imperius, et Gauwain était ressorti de la conversation en se disant que c'était peut-être bien la chance de sa scolarité!

Après tout, il avait fait son auto-analyse et savait bien qu'il pêchait concernant le vol sur balais. Les Aurors n'étaient pas recrutés pour leurs capacités acrobatiques une fois en l'air, mais ça ne pouvait pas faire de mal d'être doué. Alors... Le Quidditch était une excellente manière de marquer des points, non? Et Moran avait confiant, il suffisait de quelques heures de formation, pourquoi hésiter?

C'est ainsi qu'il se retrouvait à prendre la direction du terrain en compagnie du jeune homme au regard d'aigle.

Les vestiaires avaient le parfum distinct d'ados en sueur surexcités après un match ou épuisés après un entraînement rigoureux. Pas exactement la rose, mais qui était-il pour juger? Il prit en main le balai avec un hochement de tête :

"Oui, enfin comme tout le monde, quoi."


Il n'avait pas brillé, à l'époque, mais au moins il ne s'était pas assommé contre un poteau comme Zenobia.

Il fronça les sourcils en observant le balais de plus près, s'apprêtant à demander au jeune homme s'il était sûr-sûr que ce truc était en état de voler (eh mais c'est normal qu'il perde des brindilles, comme ça?), mais le Capitaine était déjà en train de prendre la direction du terrain d'un air décidé.

"...ouais... une... une mise en jambe, ça va aller." Il enfourcha son balai en déglutissant le plus discrètement possible. Il lui semblait se rappeler d'histoires de balais d'entrainement cassant au pire moment pour leurs téméraires possesseurs. "On y va tranquille, quoi, hein?"

L'ascension n'était pas le plus compliqué et malgré quelques petits soubresauts au démarrage, appuyant à des endroits de son anatomie qu'il préférait d'ordinaire traiter avec soin, il décolla sans trop de difficultés. Sans trop réfléchir à ce qui allait se passer ensuite, il se permit un sourire (un peu trop soulagé) en direction de Moran, et lui fit signe qu'il suivrait les manœuvres.

Il était bien plus rassuré qu'à son arrivée sur le terrain, et commençait même à se dire que ça allait peut-être le faire, que Moran avait eu totalement raison et que tout ça était une excellente idée!
Revenir en haut Aller en bas
Moran J. Powell

Moran J. Powell


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 1361
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | jenesaispas
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Empty
MessageSujet: Re: Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 EmptyMar 28 Avr 2020 - 13:58

Moran ne s'inquiétait pas franchement du niveau de Gauwain - sans doute aurait-il dû - parce que pour lui, voler était quelque chose de naturel. Et cela se ressentait jusque dans son patronus et jusqu'à ses tentatives pour devenir animagus. Ce serait, selon toute vraisemblance, un oiseau à terme. Dans tous les cas, le jeune homme avait toujours eu les fesses sur un balais. Famille de sang-pur, sans doute pas noble mais tout de même, le Quidditch était une institution et quasiment chaque membre de la famille avait eu un poste attitré. Si sa carrure l'avait dirigé immédiatement vers le poste de batteur, ce n'était pas le cas, par exemple de son cousin Darius. Dans tous les cas, vu le corps de son camarade Serpentard, à ses yeux, il ne pouvait que reprendre le poste. Et c'était précisément pour cela qu'il l'entraînait à sa suite vers le terrain de Quidditch. « Du moment que t'as pas le vertige » fit Moran d'un air désolé, « c'est tout bon, j'en suis persuadé ! ». Le jeune homme ne remarquait pas - ou faisait mine de ne pas remarquer - l'air qu'affichait son camarade à la simple vue d'un balai. De ce fait, il enfourcha le sien et l'invita à faire de même en donnant un grand coup de pied dans le sol. « T'inquiète, ce brossdur n'est plus tout jeune, mais il ne va pas casser sous ton poids » le rassura-t-il à sa manière. Il n'était pas certain d'avoir réussi à le rassurer réellement, et Moran engagea son balai vers les hauteurs des gradins. Lâchant le manche, il se penchant pour trouver Gauwain du regard : « Allez grimpe ! Tu sais comment on fait, hein ? ». Ou peut-être pas ? Il finit par arriver en un seul morceau. « Bravo ! T'as fait la moitié du travail ! » le félicita l'écossais en lui donnant une tape sur l'épaule. Le jeune homme était le genre de Capitaine exigent mais compréhensif et encourageant. C'était le minimum à ses yeux pour assurer une bonne cohésion d'équipe même s'il avait envie d'étrangler Evan Rosier à chaque entraînement.
Ils s'engagèrent tous les deux de manière plus ou moins souple pour faire leurs deux tours de terrain à une allure de croisière. « Alors Gauwain, je te connais pas très bien. Parle moi de toi ! T'as des idées de carrière après Poudlard ? ». Moran afficha un grand sourire sans jugement aucun. La jeunesse était l'avenir de cette nation.

______________________________
POWELL
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 427
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Empty
MessageSujet: Re: Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 EmptyMar 28 Avr 2020 - 19:18

N'ayant pas vu venir la tape amicale sur l'épaule, il manqua d'être désarçonné, réajustant sa position avec un "Wowowow!!" d'avertissement, son rythme cardiaque prenant une belle décharge d'adrénaline.

Moran, lui, ne semblait pas éprouver les mêmes difficultés, se déplaçant dans les airs comme un être de l'eau dans le lac, comme s'il était né pour voler. ....Merlin, il avait vraiment lâché le manche de son balai, là?? Contrairement à leur conversation quelques jours plus tôt, l'enthousiasme du Capitaine de Serpentard ne réussissait plus à pénétrer le cortex cérébral de Gauwain. Il était tellement concentré sur le fait de ne pas refaire d'erreur fatale et de paraître en contrôle et à l'aise, que les mots de Moran rentraient par une oreille pour sortir par l'autre.

Malgré tout, dans la mesure où Gauwain n'était pas encore réduit à l'état de pulpe sur la pelouse du terrain, la séance d'entraînement continua. Ce qui devait être bon signe concernant les capacités de Gauwain. Probablement. Les tours de chauffe se firent à une allure modérée, le vent fouettant leurs peaux à chaque accélération. L'adolescent faisait de son mieux pour imiter le jeune homme, suivait de son mieux les subtiles inflexions de son balais, les mains crispées sur le manche. Le stress n'améliorait pas ses performances, malheureusement ; à trois reprises, Gauwain frôla un des poteaux du terrain, suffisamment pour apercevoir les veines du bois.

Pire : il commençait à intellectualiser tout ça.

Il ne lui semblait pas qu'il ait jamais eu le vertige. Peut-être pouvait-on néanmoins développer une peur du vide à l'occasion d'une expérience spécifique? Le sol lui paraissait dangereusement loin, il ne voyait personne dans les gradins pouvant potentiellement l'intercepter en pleine chute, et pour ne rien aider, il se demandait si Moran avait vraiment l'oeil pour évaluer le poids d'autres élèves (il était presque sûr d'avoir entendu le dit brossdur craquer, quand il avait dû freiner abruptement).

Tout à ses réflexions, il lui fallut quelques secondes pour comprendre que Moran lui avait posé une question. Incrédule, il le fixa comme si des ailes lui étaient soudain poussées dans le dos ; on allait vraiment papoter à trente mètres au-dessus du plancher des veracrasses? Pourtant, sans qu'il le réalise... Cette simple question lui permit d'arrêter un instant de se focaliser sur les risques liés à l'altitude pour voir les choses sous une autre perspective.

L'espace d'une seconde, son cerveau calcula les risques que Powell soit un sympathisant de Vous-Savez-Qui, ayant monté un plan compliqué pour se débarrasser d'un potentiel adversaire discrètement, dans un regrettable incident de Quidditch. Mais... Moran avait un sourire radieux et sincère, il paressait juste dans son élément naturel ; faire la conversation dans ces conditions n'était certainement pas anormal pour lui. Quelque chose d'ordinaire, sans arrières pensées.

C'était peut-être une terrible erreur de jugement, mais Gauwain, gardant les yeux rivés au jeune homme, répondit comme il avait décidé de le faire au fil des mois, sans dissimuler ses intentions, et en assumant les potentielles conséquences :

"....Je vais être Auror. Au Ministère. Je veux être de ceux qui changent les choses. Qui les améliorent."

Pas d'hésitation, pas de doutes. Ce serait comme ça parce que ça ne pourrait pas être autrement. Et s'il fallait affronter Moran Powell en plein ciel, eh bien...

Interrompant le cours de ces pensées, une bourrasque soudaine et un peu trop forte le fit vaciller, juste l'espace d'un battement de coeur ; il réussit à ne pas crier mais se tendit à nouveau. Et comme Moran n'avait pas essayé de le pousser de son balai, ce qui était plutôt rassurant, malgré la situation, Gauwain tenta de faire la conversation en retour, et tant pis si sa voix était moins assurée :

"Et- Et toi?"
Revenir en haut Aller en bas
Moran J. Powell

Moran J. Powell


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 1361
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | jenesaispas
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Empty
MessageSujet: Re: Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 EmptyJeu 30 Avr 2020 - 21:31

Grandir dans une famille purement sorcière comportait de nombreux défauts, comme celui d'être un ignare profond en matière de vie moldue. Pour autant, cela comportait aussi des qualités, parmi lesquelles celles de grandir les fesses posées sur un balai. Les jouets pour enfants afin de les habituer à planer, étaient des jouets qu'il avait lui-même eu quand il était tout petit. Et son oncle, qui le gardait, prenait bien soin de l'initier à l'art du poste de batteur - qu'il avait lui-même occupé plus jeune. Devenir Capitaine, toutefois, avait galvanisé le coeur plein de fierté écossaise de Moran. Car diriger des joueurs qui se moquaient de son accent très prononcé, c'était quelque chose qui n'avait pas de prix pour lui. Surtout lorsque cela concernait Rosier. Mais fort heureusement, Evan n'était pas dans les parages. Il aurait sans doute jeté un sortilège de Confusion au pauvre Gauwain qui n'avait pas l'air très sûr de lui. Curieux, et en constatant cela, Moran demanda tout naturellement : « Tes parents sont sorciers ? T'as pas l'air très... Rassuré ». Il le détailla en remarquant ce qui n'allait pas et il rapprocha son balai d'un air pédagogue : « N'appuie pas trop sur tes cales pieds, tu freines ton balai. Et essaie de te mettre un peu plus droit » lui dit-il en pointant sa main gauche aux divers endroits qu'il lui corrigeait, sans néanmoins le toucher, « ça va mieux, non ? ». Ou peut-être pas. Il comprenait difficilement pourquoi c'était si dur pour certains de tenir sur un balai, mais enfin. Il n'y pouvait guère rien. Son instinct lui soufflait, néanmoins que le travail allait être plus dur que prévu avec Gauwain.

Alors, pour détendre un peu l'atmosphère, le Capitaine le lança tout naturellement sur le délicat sujet des études après Poudlard, aka LA question du siècle. Beaucoup de jeunes étaient perdus, changeaient d'avis. Pour Moran, ça avait été une évidence depuis l'enfance, mettez la faute sur sa curiosité désolante. Ce n'était d'ailleurs pas pour rien que son patronus était une pie. Il aimait bien discuter, autant que voler des informations, ça tombait donc plutôt bien. Les désirs de son camarade étaient néanmoins beaucoup plus ambitieux que les siens et il afficha un sourire, somme toute, fort admirateur : « La classe ! Ma marraine est Auror, si t'as besoin de rencontrer un professionnel, n'hésite pas à me faire signe ! ». Le serpentard lui avait proposé cela tout à fait spontanément, même s'il ne le connaissait pas particulièrement. C'était assez rare de croiser un membre de sa maison avec ce genre d'ambitions, et ça lui faisait plaisir. Voyant qu'ils avaient fait leurs deux tours, il pencha son balai vers le bas pour amorcer une décente de plusieurs mètres afin de travailler les bases du métier de batteur. « Moi j'aimerais être journaliste ! » lui dit-il en souriant de toutes ses dents blanches, « désolé si je suis envahissant avec mes questions, comme tu le vois, je suis fais pour ça ». Moran se mit à rire et sortit sa baguette de sa poche pour faire décoller une batte du sol et la diriger sur Gauwain : « Bon, je vais déjà t'apprendre la façon de taper dans un cognard. Tu as toute une posture à avoir sur le haut de ton corps » - tout en parlant, il lui montrait les gestes au ralentit - « si jamais tu te loupes, ou que tu évalues mal la distance entre toi et le cognard, et sa vitesse, tu risques de te péter les dents ».


(594)

______________________________
POWELL
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 427
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Empty
MessageSujet: Re: Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 EmptyVen 1 Mai 2020 - 22:37

Il s'empourpra en entendant la question de Moran, comprenant sans peine tout ce qu'elle sous-entendait. Soit sur l'ascendance de Gauwain, soit sur ses capacités. Fronçant les sourcils, tentant de retrouver une contenance, il lança un regard indigné à son aîné. Il n'en avait probablement pas conscience, mais il y avait dans son sursaut un écho d'orgueil blessé, qu'il avait entendu maintes fois, dans sa famille. Ainsi que de la véhémence, qu'il n'aurait probablement pas montrée s'il s'était trouvé dans un environnement moins stressant.

"Ils sont sorciers!! Et- Ca- Ca a rien à voir! La pureté du sang fait pas de toi un prodige du balais!"

Mais Moran continuait, comme si ça n'avait pas d'importance, dispensant des conseils avec une pédagogie patiente, une confiance rassurante dans ce qu'il affirmait. S'il ne pouvait pas compter sur de quelconques avantages liés à son sang, Gauwain pouvait au moins s'aider de ces corrections et ces remarques avisées. Il le suivit de son mieux, et il fallu le reconnaitre... Ca aidait. Il avait un peu moins l'intention qu'il était à deux doigts de finir en nourriture pour hippogriffes. Une partie de la crispation quitta ses épaules, et finalement, son regard se réchauffa ; en réponse à la question du Capitain, il hocha la tête, plus à l'aise. Le petit sourire mal assuré qui s'étira sur ses lèvres disait silencieusement merci.

A vrai dire, les techniques de Moran pour réussir à détendre Gauwain marchaient peut-être même trop bien. Parce qu'en entendant que le jeune homme avait une tante Auror, l'autre garçon en oublia tout. Tout.

"C'est vrai? C'est- C'est super! C'est qui, ta marraine?"


Il la connaissait forcément, de nom, il en était persuadé. Il avait noté, au fil des articles de la Gazette, tous les noms d'Aurors. D'autres garçons étaient rivés à la page des résultats de Quidditch ; Gauwain, lui, avait lu avidement tous les exploits des forces armées du Ministère, les dossiers résolus, les drames, aussi, parfois. Sur un petit nuage, il secoua la tête pour faire signe que non, non, tout ça ne le dérangeait pas, toutes ces questions, et d'ailleurs, c'était juste génial, tout ça. Il imita les mouvements de Moran un peu par automatisme, sans réellement réfléchir. Ironiquement, depuis le début de la séance, il n'avait probablement pas mieux volé qu'en cet instant.

Le retour au réel fut rapide, et promettait d'être violent.

"....quoi? On va s'entrainer avec des Cognards??"

Il pâlit, la mémoire lui revenant de plein fouet, l'altitude, son manque de talent et de pratique, et le fait que ses dents n'étaient pas faites en émail de basilic.

"Euh- Mais- J'ai jamais fait ça, moi!"
Revenir en haut Aller en bas
Moran J. Powell

Moran J. Powell


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 1361
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | jenesaispas
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Empty
MessageSujet: Re: Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 EmptySam 2 Mai 2020 - 22:56

Moran ne pensait pas, en la posant, que sa question puisse être mal reçue. Pourtant, le ton mal-à-l'aise de son camarade, et la suite de ses paroles lui confirmèrent qu'il l'avait gêné par sa question. Finalement, c'était assez logique et il n'avait pas fait attention. Mais le Capitaine n'était pas habitué à ce que des membres de sa maison prennent la mouche aussi facilement. Aussi accueillit-il la remarque de son cadet avec le plus grand calme pour lui répondre d'une voix posée : « Je n'ai pas dis le contraire, parce que je ne pense pas le contraire » préféra-t-il donner le la d'emblée, « mais naturellement, les enfants de sorciers ont souvent l'habitude des balais, là où les nés-moldus découvrent l'existence du Quidditch à leurs onze ans ». Aussi éclipsa-t-il la conversation en le reprenant sur sa façon de se tenir sur un balai. Il ne pouvait pas être à l'aise en ayant les talons trop bas puisqu'il appuyait de ce fait trop sur ses cales pieds, tout comme il pouvait se sentir déséquilibré de ne pas se tenir droit. Se tenir sur un balai relevait finalement, presque de l'art.

Finalement, rediriger la conversation vers ce qu'il désirait faire plus tard avait le mérite d'apaiser un peu les ardeurs de son jeune cadet. Il semblait impressionné. Et encore, c'était parce qu'il n'avait pas rencontré sa marraine. Raven était impressionnante car elle savait prendre à revers l'adversité, et il trouvait cela d'autant plus impressionnant qu'elle avait dû le faire dans un milieu surtout composé d'hommes. « Raven Fawkes ! » dit Moran non sans une certaine fierté, « c'est une des meilleures amies de ma mère alors... ». Il en était bien fier. Raven lui permettait d'atteindre son rêve d'être un Animagus un jour et il ne saurait la remercier assez pour cela. Car sans professeur, c'était une tâche ardue que celle qui s'annonçait, mais il sentait qu'il touchait au but. Au fond de son âme.
Mais ils étaient en séance de Quidditch, pas en séance de papotte. Gauwain le surprit néanmoins par une espèce d'appréhension que Moran jugeait irrationnelle des cognards. Il avait six ans quand il s'était prit sa première balle en pleine tête, et autant dire qu'il avait perdu d'un coup toutes ses dents de lait. C'était bien ridicule à voir. « Calme toi » le tempéra Moran avec un rire, « on va d'abord s'entraîner à taper dedans au sol ». Il ne voulait pas risquer de le faire chuter au premier coup qu'il allait donner. Car en effet, le recul du cognard pourrait aisément le faire tomber. Au sol au contraire, il pourrait goûter la puissance de la balle. Le jeune homme descendit au sol et donna un coup de pied à la boîte qui s'ouvrit pour libérer les deux cognards. Gauwain le rejoignit au sol. « Faut bien une première fois à tout, non ? » lui demanda-t-il avec un immense sourire qui laissait voir ses dents mal-alignées sur les côtés. Un des cognards arriva dans sa direction et ni une, ni deux, Moran le renvoya à l'autre bout du terrain.


(517)

______________________________
POWELL
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 427
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Empty
MessageSujet: Re: Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 EmptyLun 4 Mai 2020 - 9:56

Moran avait prononcé seulement deux mots, mais il aurait aussi bien pu lui révéler la formule de la pierre philosophale.

"Quoi...?"

Ses yeux s'écarquillèrent, tandis qu'il dévisageait le Capitaine de l'équipe. Il lui sembla que le temps s'arrêtait comme sous l'effet d'un Arresto Momentum.

C'était impossible... Raven Fawkes était une sorte de légende vivante, d'être mythique, comme on en croise que dans les articles de la gazette, ou dans certains rêves fiévreux, sur lesquels on ne s'étendrait pas ici. Quoi qu'il en soit, Raven Fawkes n'était pas... une bonne copine d'une maman!?

Oh Merlin, Moran connaissait Raven Fawkes.

- une des mains de Gauwain lâcha prise, lâchant sa prise sur le manche du balais.

Avec un cri embarassant, il s'y cramponna de nouveau ; il ne fallut pas lui dire deux fois que l'entraînement allait continuer au sol.

Son atterrissage fut assez peu gracieux, il trébucha mais réussit avec beaucoup de chance à ne pas s'écraser visage dans la pelouse, ne perdant pas tout semblant de dignité. Se redressant et cherchant à reprendre le contrôle de ses mains, il lissa ses vêtements, s'époussetant plus que nécessaire tandis que son rythme cardiaque redevenait normal. Il fallait le reconnaître, il se sentait bien plus à l'aise en ayant les pieds sur terre. On respirait quand même plus aisément quand on ne risquait pas l'accident mortel à chaque fois que l'on perdait l'équilibre.

Maintenant qu'il réfléchissait clairement, il réalisait sans peine qu'il n'avait pas dû tromper Moran. Le jeune homme était en dernière année, il avait du en voir passer, des cas. Et encore, si ça n'avait été que ça. Mais son regard était perçant, à l'affût et... qu'avait-il di, déjà? ...il voulait devenir journaliste. Gauwain grimaça, espérant qu'il ne s'était pas totalement ridiculisé. Il jeta un regard piteux à son camarade.

"Désolé. Je... Je suis calme. Ca va, promis."

D'accord, il avait peut-être pâli à nouveau, en observant la violence avec laquelle Moran venait d'expédier le Cognard à bonne distance. Pas franchement parce que la dite violence le gênait, mais parce qu'il était tout à fait conscient que s'il se ratait, il risquait fort d'avoir besoin de voir un physionomage pour récupérer le massacre. Bon bin... suffisait de faire preuve d'adresse et de réflexes. Ca pouvait le faire, maintenant qu'il ne devait plus consacrer la plupart de ses pensées à se maintenir en position.

Il se saisit d'une des battes, l'agrippant le plus fermement possible, guettant l'attaque qui ne manquerait pas de survenir. Jusqu'à ce qu'une pensée lui revienne, instante...

"Attends. Tout à l'heure.... Tu plaisantais pas, hein? Raven Fawkes, c'est ta marraine?"
Revenir en haut Aller en bas
Moran J. Powell

Moran J. Powell


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 1361
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | jenesaispas
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Empty
MessageSujet: Re: Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 EmptyMer 6 Mai 2020 - 0:43

Moran ne s'était pas attendu à une pareille réaction. Enfin, Raven avait ce petit truc qui faisait que tout le monde l'admirait - comment ne pas l'admirer - mais la réaction de son camarade allait au delà de ses espérances. Et comment, d'ailleurs, la connaissait-il ? Le jeune homme trouva la situation particulièrement curieuse alors qu'ils volaient lentement mais irrémédiablement en direction du sol. Le cri embarrassant de Gauwain, Moran n'y fit pas attention alors qu'il se posait avec l'agilité d'un chat qui saute d'un lit pour aller manger. Batte en main, il ne lui fallu guère longtemps pour libérer les cognards. Il était malgré tout un peu étonné qu'il ne lui demande pas de la rencontrer. Il avait hâte, en fait, de voir l'expression de paralysie sur le visage de son camarade en rencontrant Raven. Gauwain, en effet, avait l'air de beaucoup l'admirer. L'écossais trouvait cela plutôt mignon. Le jeune homme frappa violemment dans un cognard qui s'envola à l'autre bout du terrain, et il se contenta de les fixer silencieusement en attendant qu'ils daignent revenir vers eux. Son camarade reprit la parole, mais son Capitaine ne tourna pas le regard vers lui, les yeux posés sur les deux violentes balles qui dansaient poétiquement dans les airs. « Je ne plaisante pas » - Moran afficha un sourire gracieux dans le vide - « elle connait ma mère depuis Poudlard, elles étaient dans la même maison et donc elles sont très proches. Mais comment tu la connais, toi ? T'as lu son nom au journal ? ». Nul jugement dans sa voix, il trouvait ça amusant cet espèce de respect inviolable qu'il avait l'air de ressentir. Pour lui qui la connaissait dans la sphère privé, il trouvait ça beau, en fait. Curieux, mais beau. « C'est pour ça que si tu as besoin de la rencontrer, ou que tu as besoin d'un tuteur à l'école supérieure... Envoie moi un hibou ! ».

Il avisa un cognard qui arrivait droit sur son camarade et le pointa avec sa batte : « Celui-ci est pour toi mon garçon » lui dit-il d'un ton encourageant, « tu te mets bien de côté et tu m'envoies cette balle à l'autre bout du terrain ! ».

______________________________
POWELL
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 427
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Empty
MessageSujet: Re: Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 EmptyVen 8 Mai 2020 - 18:52

Ca avait tout d'une hallucination, ou d'un rêve, tel qu'il avait pu en faire, certains étés. Il commençait à suspecter ne pas s'être si bien sorti que ça de leurs petits tours en balais. Peut-être qu'il avait glissé, fait une chute, et que tout ça n'était que le fantasme construit par son esprit inconscient, tandis que dans le monde réel, Moran l'emmenait à l'infirmerie (...s'il était en état d'être transporté, bien sûr).

Il dévisagea de Moran, quand celui-ci étaya son affirmation, avant de l'interroger. Il hocha la tête avec un peu trop d'enthousiasme, le réalisa et s'en voulu (Moran le prenait sans doute pour un gamin, à présent), mais se sentit obligé d'expliquer la vérité à Moran. ....peut-être, peut-être qu'il pourrait- Il n'osait même pas l'imaginer.

"Tu rigoles? Elle est incroyable!! Je- Je suis tout le travail du département des Aurors, dans chaque article de la Gazette!! Mais elle-"

Sa voix prit une sonorité différente, se radoucissant sans qu'il le réalise.

"Elle est tellement douée, tu sais combien d'adversaires elle a réussi à neutraliser en étant à une contre toute une flopée de Mangemorts?? Et il parait qu'elle a obtenus des résultats incroyables pendant sa formation!! Et elle est- elle...."

Il s'empourpra et cette fois, on ne pouvait nullement blâmer le petit vent de lui rosir les joues. Au final, même si le sens de tout ça était transparent, et qu'il lui semblait révéler quelque chose d'un peu trop intime, il reformula en :

"Elle est vraiment classe."

Gauwain n'avait pas vraiment cru qu'il pouvait rencontrer Raven. La proposition de Moran le fit cligner des yeux, tandis que différentes scènes jouaient dans son esprit, des variations d'une rencontre avec cette légende vivante incarnant l'action du Ministère. L'écouter raconter certaines de ses interventions les plus délicates... Marcher dans ses traces... combattre à ses côtés ou sous ses ordres...

Si tout ça était vraiment le produit de son esprit dans les vapes, il espérait vraiment qu'ils n'allaient pas le réveiller avant qu'il ait pu arriver à cette partie du songe.

Il ouvrit la bouche, s'apprêtant à répondre à Moran qu'il lui enverrait un hibou le soir même. Non, tiens, pourquoi attendre, il lui enverrait dès qu'ils auraient fini l'entrainement!!

"...côté et tu m'envoies cette balle à l'autre bout du terrain !".

"...Ah...?"

Il vit arriver le Cognard trop tard, se penchant juste à temps pour éviter que son visage ne soit réduit en purée, mais pas assez pour éviter tout contact.

La douleur explosa sur le côté de son crâne.

....la bonne nouvelle, c'est qu'au vu de la souffrance, tout ça n'était DEFINITIVEMENT pas le pur produit de son imagination.
Revenir en haut Aller en bas
Moran J. Powell

Moran J. Powell


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 1361
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | jenesaispas
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Empty
MessageSujet: Re: Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 EmptyMar 12 Mai 2020 - 15:34

Moran trouvait ça amusant - voire mignon - de voir autant d'admiration pour quelqu'un qui l'avait gardé lorsqu'il était encore en couches-culottes. Si Raven était quelqu'un d'impressionnant, même pour lui, voir l'effet aussi radical qu'elle produisait chez son camarade Serpentard le faisait sourire. Son admiration, en effet, semblait sans bornes aucune, et le jeune homme s'amusait tout à fait de cette espèce de passion qu'avait Gauwain pour les Aurors. Il pouvait bien être fait pour une pareille carrière, après tout. Lui, il n'avait jamais été attiré par ce genre de profession, toute sa vie semblait être faite pour le pousser au journalisme, bien que son seul point faible, de façon assez ironique, était d'avoir été envoyé à Serpentard et non Serdaigle. Sa fourberie pouvait bien expliquer pareil choix de la part du chapeau rapiécé qui les envoyait dans les maisons, de la même manière que son insupportable tempérament manipulateur et ambitieux. La voix de son camarade commençait à monter dans les aiguës, et Moran dû se maîtriser du mieux qu'il le pu pour ne pas éclater de rire. « J'te confirme qu'elle a eu de très bon résultats, aux ASPICS, comme aux BUSEs, comme en tant qu'élève-Auror » lui dit Moran en atterrissant avec la grâce d'un chat au sol, « et oui, elle est classe. Tu pourrais bien tomber amoureux d'elle en la voyant ! ». Le jeune homme ne plaisantait qu'à moitié. A en voir l'admiration qu'il avait pour elle, il ne serait pas très étonnant qu'il veuille l'épouser une fois qu'il lui aurait parlé.

Mais il n'était pas question de mariage pour cette étrange après-midi, en tout cas, pour l'instant. Le capitaine avisa un cognard avec sa batte en conseillant à Gauwain de frapper dedans. Au pire, il s'était attendu à ce qu'il rate la balle. Pas à ce qu'il se la prenne en pleine poire. Le bruit épouvantable qui suivit le choc fit ouvrir en grand la bouche de Moran qui ne s'y attendait vraiment pas. La pensée fut immédiate : il devait trouver quelqu'un d'autre pour le poste de batteur. L'écossais jura en gaélique en sortant sa baguette, un chiffon qu'il avait prévu dans sa poche au cas où il aurait besoin de glace et lui jeta un glacius pour le poser sur la tempe douloureuse de Gauwain Robards. « Bon... J'crois que le Quidditch c'est pas trop pour toi, tu vas en rester à tes ambitions d'Auror hein » lui fit-il d'un ton désolé - surtout désolé parce qu'il ne savait pas vraiment à qui demander de le remplacer l'année prochaine. Il visa les cognards pour qu'ils reviennent dans leur caisse, et il la ferma. « J'vais t'amener à l'infirmerie » lui dit-il en lui prenant doucement le bras, « je reviendrai et rangerai le terrain plus tard ».


Spoiler:
 

______________________________
POWELL
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 427
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Empty
MessageSujet: Re: Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 EmptyVen 15 Mai 2020 - 21:37

Dans le futur, il faudrait que Gauwain supplie Moran de le mettre en contact avec Raven Fawkes. Il ferait ce qu'il faudrait, il s'acquitterait de services, il ferait même joueur remplaçant si nécessaire! Tout pour ne pas laisser passer cette chance.

C'était un pas de plus vers un monde qui avait tout du rêve, mais dont il comptait bien faire une réalité. Et puis... C'était Raven Fawkes. Et les plaisanteries de Moran tombaient plus près de la vérité que l'adolescent n'était prêt à l'avouer.

Pour l'heure cependant... Il n'était pas capable de réfléchir à tout cela.

Il lui semblait que sa tête toute entière pulsait sous la douleur, et il avait un tintement bizarre et persistant qui lui résonnait dans les oreilles, rendant la voix de son camarade très lointaine ; malgré ça, il lui sembla reconnaître un juron, et était assez conscient pour comprendre qu'il était à l'origine de l'agacement de son aîné. S'il n'avait pas eu le visage à moitié gonflé par le coup, il aurait sans doute à nouveau rougi d'embarras.

Un instant plus tard, le contact d'un tissu glacé sur sa chair lui procura un soulagement comme il lui semblait n'en avoir jamais ressenti de pareil. Gauwain grimaça mais accueillit le contact avec un regard de reconnaissance piteuse. Moran restait efficace, concentré, et il voulut essayer de protester, de remonter dans son estime en affirmant qu'il suffirait de réessayer, de s'entraîner, cependant la douleur s'amplifia à la première syllabe prononcée. Il renonça, épaules basses.

Il se laissa faire docilement, trop mal en point pour protester, et se contenta de hocher la tête, en ayant l'impression d'être un première année incapable de manier sa baguette dans le bon sens. Se mordant les lèvres pour ne pas gémir, il suivit l'invite ferme mais douce du Capitaine de l'équipe. Mais malgré la brûlure cuisante infligée à la fois par la blessure physique et par son égo égratigné... il mesurait sa chance. Pas seulement à cause de l'histoire avec Raven Fawkes, mais parce que... Moran avait choisi de le traiter avec bienveillance, en l'accompagnant à l'infirmerie sur le champ.

D'autres, il le savait, ne se seraient pas donné cette peine.

Malgré la douleur, il eut un sourire.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Empty
MessageSujet: Re: Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976 Empty

Revenir en haut Aller en bas

Long live the king | GAUWAIN | FLASHBACK 1976

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1977-1978
-