GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !

Partagez

Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Barty Croupton Jr

Barty Croupton Jr


PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 209
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Holland - Crédit: Galaad
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Echec
| PATRONUS : Corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 EmptyMer 13 Mai 2020 - 19:26

Le hasard, ou l’ordre alphabétique, voulait que je sois le premier à passer devant mes camarades pour affronter l’épouventard. A tort, probablement, je n’avais pas spécialement peur.  J’étais convaincu qu’il y avait une différence fondamentale entre affronter un épouvantard dans une salle de classe et en affronter un dans la vraie vie.  Dans cette salle, nous savions tous que nous allions affronter notre plus grande peur et que tout cela n’était que dans notre tête. Il était donc facile de se défaire de cette peur.  Dans la vraie, vie elle vous prend par surprise, et vous ne savez pas si votre peur se réalise ou si ce n’est qu’une illusion créée par l’épouventard. Je n’avais beau ne pas être un Gryffondor, je n’étais pas moins courageux qu’eux. Mon courage, me venait justement de la qualité principale d’un serdaigle : la sagesse. C’est-elle qui me faisait savoir que le courage n’est pas l’absence de peur, mais la conviction que la peur n’est pas le plus important. C’était l’état dans l’esprit dans lequel je me trouvais prêt à affronter une nouvelle fois l’échec, ma plus grande peur.  Mais avec le temps, on évolue et nos peurs évoluent aussi, et ça je ne l’avais pas anticipé. Devant moi ne se tenait pas l’échec mais ma mère Artémis. Je n’avais pas peur, mais j’étais surpris. Pourquoi était-elle ici ? Sa voix résonna, elle hurlait. Elle hurlait que j’étais allé trop loin, que cela suffisait, qu’elle avait honte de moi. Que je n’étais plus son fils. Que je n’étais pour elle qu’un étranger, qu’elle ne voulait plus jamais entendre parler de moi. Ces mots me transpercèrent le cœur. Je sentais mes jambes trembler sous le coup de l’émotion et des larmes prendre possession de mes yeux.  Mon père ne m’avait jamais considéré comme son fils, mais ma mère, j’étais tout pour elle et pourtant aujourd’hui j’avais peur de la perde. J’avais peur que si elle devait faire ce choix, elle choisisse mon père plutôt que moi. Tiens le  voilà justement lui aussi qui apparaît. Il lui prend la main. Elle lui sourit, elle lui dit qu’elle l’aime et qu’elle n’a que lui.  Ils s’écartent tous les deux pour me laisser seul. Elle l’a choisi lui, elle m’a abandonné moi. j’étais pétrifié par cette idée « Tu te bouges Croupton » ?  Je ne reconnaissais pas la voix de mon camarade, mais elle me sortit de ma peur et de mes pensées. Je détacha mes yeux quelques instants de  mes parents et reconnu autour la salle de classe. A cet instant je me souvins que tout cela n’était qu’une fiction, que ce n’était qu’un épouventard.  Je pris une longue respiration et ferma les yeux pour imaginer mon père tomber en disgrâce, être renvoyé du ministère et ma mère lui dire qu’il l’a bien mérité et que nous le quittions aussi. Il avait plus rien, il avait tout perdu son travail et « sa » famille.  Au fond de moi, je riais déjà rien qu’à cette seule pensée. Je riais d’un rire diabolique. D’un rire fou d’un homme qui aurait passé des années à Azkaban, d’un rire de vengeance : « Ridikkulus » prononçais-je distinctement en pointant ma baguette sur l’épouventard.

1-3-4 : (réussite) : Le sortilège fonctionne à merveille, je vois mon père tout perdre, être renvoyé du ministère, se faire quitter par sa femme et ce rire démoniaque que j’avais imaginé dans mon esprit résonne dans toute la classe d’une façon qui pourrait glacer le sang de bien des élèves. Je ne remarque pas les regards interrogateurs voire inquiets de certains camarades qui me prennent pour un fou et je continue de rire de plus en plus diaboliquement. Je sens le bonheur m’envahir, j’ai gagné, il a perdu et moi je rie de sa défaite POUF l’épouventard disparaît. Prenant cet instant pour la réalité, je me sens plus heureux que jamais encore plus quand je me souviens que si cela avait été l’examen, j’aurais sans conteste obtenu ma buse et humilier mon père devant l’examinateur du ministère !
2-5-6 :  (échec) Ce changement de forme de mon épouventard m’a pris par surprise et m’a pétrifié. Je n’étais pas prêt à imaginer quelque chose d’assez drôle pour chasser cette pensée. Imaginer mon père en disgrâce a beau faire rire mon âme noire (rira bien qui rira le dernier) cela ne me fait pas rire suffisamment fort et sincèrement pour chasser l’épouventard et c’est le professeur Marteens qui finit par le chasser à ma place. C’est sûr la prochaine fois, il prendra la forme d’un Troll... la note pas la créature, car si ça continue c’est bien celle que j’aurais à ma buse. Je regagne ma place énervé et tremblant encore un peu. Je me demande pourquoi, j’ai peur de perdre ma mère. Je n’en avais pourtant jamais eu conscience.


Dernière édition par Barty Croupton Jr le Mer 13 Mai 2020 - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6679
| SANG : Hasardeuse


Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 EmptyMer 13 Mai 2020 - 19:26

Le membre 'Barty Croupton Jr' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 425
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /jenesaispas/ASTRA
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 EmptyMer 13 Mai 2020 - 23:43

Etre confrontée à un épouvantard était une chose qu'elle aurait aimé éviter. Craindre des lutins de Cornouailles demeurait aux yeux des trois quart de la population sorcière absolument ridicule. Et cette peur renvoyait à un événement de son enfance qu'elle occultait à chaque fois qu'elle parlait avec ses amis. Ce fut alors à son tour de passer. Elle savait déjà par avance quelle forme l'épouvantard prendrait. Mais elle devait être courageuse... comme son frère Edgar lui avait enseigné. Puis elle ne risquait pas grand-chose au final... à part une humiliation publique. Elle resta de marbre alors que l'épouvantard semblait se métamorphoser de nouveau. Puis des dizaines de lutins de Cornouailles apparurent prêts à l'attaquer, lui tirer les cheveux. Une véritable horde, exactement comme dans son souvenir, même si pour dire vrai, ce n'était peut-être pas exactement vrai. Mais les enfants ont tendance à exagérer les choses n'est-ce pas ? Elle pointa la baguette vers eux avant qu'ils ne foncent sur elle et prononça le plus distinctement possible  “ Riddikulus.

Chiffres pairs : Réussite, elle même est surprise du résultat. Les lutins de Cornouailles se figent dans les airs, gonflent comme des ballons et finissent par exploser après quelques secondes à flotter dans les airs.
Chiffres impairs : Echec, totalement traumatisée par les lutins de Cornouailles, elle n'arrive pas à dépasser sa peur et ces viles créatures continuent de la tourmenter. Après quelques secondes, elle parvint à se mettre sur le côté et laisse un autre élève tenter sa chance.
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6679
| SANG : Hasardeuse


Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 EmptyMer 13 Mai 2020 - 23:43

Le membre 'Amelia Bones' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Moggy Bubblington

Moggy Bubblington


PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 331
| AVATARS / CRÉDITS : © lemonart
| SANG : ⊰ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un loup-garou
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 EmptyJeu 14 Mai 2020 - 9:26

Victoria, une poufsouffle blonde comme son écharpe, corrigea Moggy. Et bien naturellement, la gosse lui tira la langue en retour. Le Professeur Martens la gronda, bien fait pour elle ! La première année était maintenant de glorieuse humeur et soupira un « fayot … » lorsque l’enseignant remercia un élève inquiet de l'avoir vu perdre sa craie. Amelia venait de s’asseoir à côté de lui. Pas à côté de Reginald qui rigolait encore de la blague sur les fesses. Lorsque son ami participa, elle capta mieux ce qu’il bava qu’un élève de serdaigle qui en avait fait des grosses caisses. Sur sa copie, elle écrivit épprouventards = peurre. Comme son orthographe au professeur. Une autre blonde la choppa alors, avec son voisin de table, pour savoir d’où ils sortaient. « Bah du p’tit déj ! ».

Les élèves étaient invités à se mettre en file indienne et le garçon de serdaigle, justement, débuta. « C’est effrayant d’ennui ouais ! ». Elle passa à la suite de Amelia et fit vachement moins la maligne devant le placard branlant. Elle flippait qu’un truc ‘un peu trop personnel’ n’en sorte. Mais ce fut un loup-garou qui en surgit. Un cri aigu lui échappa.

1 : « Rikkidulus ! Riddi … kulus ! Riddi-kulus ! RIDDIKULUS ! ». Incroyable ! Le loup-garou se lève sur ses deux pattes arrières, non pas pour l’attaquer, mais pour entamer la chorégraphie de thriller. Une musique résonne dans la pièce. ‘Cause this is thrilleeeeeer, thrilleeeeeer night.
2 : « Rikkidulus ! Rikki … kulus ! Riddi-dulus ! ». Le geste est bon mais pas la formulation ! Un élève prend sa suite avant que Moggy ne s’épuise. La gamine retourne en bout de queue, derrière Amelia. Elle est prête à en découdre au prochain round !
3, 4, 5, 6 : Moggy ne réussit pas à lever sa baguette et reste pétrifiée devant le loup-garou dont elle est persuadée qu’il va la manger. Son pelage gris est celui de Fenrir Greyback, il aime mordre les enfants, se cache sous leur lit, c’est la gazette qui le dit … Un autre élève prend sa place avant qu’elle ne s’évanouisse. La gamine retourne livide se cacher derrière la robe de Amelia. Elle n’a pas du tout envie de recommencer …


Dernière édition par Moggy Bubblington le Jeu 14 Mai 2020 - 11:00, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6679
| SANG : Hasardeuse


Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 EmptyJeu 14 Mai 2020 - 9:26

Le membre 'Moggy Bubblington' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Jyn S. Dawkins

Jyn S. Dawkins


POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 462
| AVATARS / CRÉDITS : Saoirse Ronan | Squirrel
| SANG : En quoi ça te regarde, tête de noeud ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La foudre
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 EmptyJeu 14 Mai 2020 - 13:46


Jyn n'avait rien contre le fait d'étudier les épouvantards, mais elle était moins ravie de faire face à l'un d'eux. Le sien était ridicule au possible, et face aux drames familiaux que présentaient ceux des autres, avoir peur de la foudre la faisait passer pour une petite chochotte. Mais elle n'était peut-être pas à l'abri d'une surprise. Sa mère lui ayant dit qu'elle n'avait jamais voulu d'elle avait brisé quelque chose dans le cœur de sa fille. Et si Miranda devenait sa plus grande angoisse ? Les mains entortillées autour de sa baguette en bois de houx, Jyn regardait d'un œil un peu vide les autres passer avant elle. Leurs épouvantards reflétaient une mauvaise prédisposition familiale pensait-elle. Mais elle n'était pas vraiment là pour juger, de toute manière. Lorsque son tour vînt, elle s'avança de pas timides pour faire face à la créature. Même l'épouvantard semblait la juger. Il se métamorphosa en un ciel orageux qui grondait si fort que Jyn cru vraiment qu'il y avait un nuage à l'intérieur du château. Les joues pâles, elle leva sa baguette en faisant semblant d'être courageuse - ce qui n'était absolument pas le cas : « Euh... Ridikkulus ? ».

1/6

4 | Incroyable ! Le tonnerre qui gronde se transforme en... Est-ce que c'est le bruit d'une chasse d'eau ? (RÉUSSITE)
LE RESTE | Un bruit de trompette sort de la baguette de Jyn qui ne fait pas son travail, échec.


Dernière édition par Jyn S. Dawkins le Jeu 14 Mai 2020 - 13:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6679
| SANG : Hasardeuse


Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 EmptyJeu 14 Mai 2020 - 13:46

Le membre 'Jyn S. Dawkins' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 EmptyVen 15 Mai 2020 - 11:40

Le Vert et Argent attendait son tour pour passer devant l’épouvantard. Difficile de dire quel était son état d’esprit, il était partagé entre le fait de mettre en pratique le sort riddikulus et son appréhension face à ce qu’il devait affronter. Il n’avait que très peu de doutes sur ce que l’épouvantard prendrait comme forme. Il ne savait juste pas à quel niveau de détail ce la terrifierait. Avant lui, bien d’autres élèves avaient réussi à vaincre leurs peurs, d’autres avaient eu moins de succès.

C’était bientôt l’heure de vérité, il essayait au maximum de rester concentré quand viendrait enfin  le moment de sa participation au cours. Il essayait de garder une respiration lente pour se détendre et de se changer les idées. Mais il était évident que la tâche demandait beaucoup de concentration, et il revenait invariablement à l’idée qu’il lui faudrait affronter cette peur. Il savait qu’elle pouvait le paralyser d’effroi. Et surtout que c’était la première fois qu’il aurait à se retrouver à nouveau dans cette situation, cela ne l’emballait pas vraiment.

Il se retrouvait devant l’épouvantard, il sentit le regard de la créature comme le jaugeant. Et celle-ci se changea en grange enflammée. Le jeune Heydrick fit comme un bond dans le temps, à l’époque de son enfance. Le souvenir de cet instant ressurgit et le frappa de plein fouet. Les autres personnes dans la pièce ne voyaient qu’une simple bâtisse qui brûle mais lui voyait bien plus que ça. Son imagination lui ajoutait la présence d’une silhouette dans les flammes. Il ajusta un pan de sa cape au niveau du bas de son visage, comme pour se protéger des flammes. La sensation de chaleur se diffusa dans son corps, comme si le feu crépitait en lui.

Il essayait de reprendre ses esprits, de ne pas laisser sa mémoire lui faire revivre cet événement tragique. Il pointa sa baguette magique vers la créature magique.

-Riddikulus !

1,4,5 : Sa voix était énergique et forte. Le sort réussissait. La grange se transforma en maison de pain d’épices. Le Vert et Argent se mit à sourire, il se sentait maintenant plus détendu.

2,3,6 : Sa voix n’était qu’un murmure à peine audible. Le sort fût un échec, la grange enflammé trônait toujours devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6679
| SANG : Hasardeuse


Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 EmptyVen 15 Mai 2020 - 11:40

Le membre 'Reiner Heydrick' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Regulus A. Black

Regulus A. Black


CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 265
| AVATARS / CRÉDITS : Fionn Whitehead- Agathe <3
| SANG : Black


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 EmptyDim 17 Mai 2020 - 0:41

 Affronter un épouventard était angoissant et jusque là peu d'élèves avaient réussi l'exercice. La dernière fois que Regulus en avait affronté un, le monstre avait pris la forme de ses parents qui brulaient son nom de la tapisserie et vénéraient Sirius. Il avait vécu tellement longtemps dans l'ombre de Sirius à ce sentir inexistant avant la trahison de son frère, que sa plus grande peur était de revenir à cette époque. Mais beaucoup de choses avaient changé maintenant. Sirius avait quitté la noble et très ancienne maison des black et était à jamais banni de la famille. Regulus portait sur l'avant bras gauche la marque du seigneur des ténèbres à la plus grande fierté de ses parents. Cette peur était-elle encore légitime? Il semblait qu'il n'avait plus rien à craindre de ce côté là.  Debout devant l'armoire, Regulus tenait fermement sa baguette. Quel forme allait prendre l'épouventard?

Lorsque la porte de l'armoire s'ouvrit, il vit en sortir son elfe de maison. En quoi cela était-il effrayant . Kreattur était pour lui bien plus qu'un elfe, il était son véritable frère, bien plus que Sirius. "Nooon ! NOOON ! KREATTUUUUR"hurlait le jeune black en voyant la tête de Kreattur tomber sur le sol. Il savait qu'un jour, Kreattur serait trop vieux pour porter les plateaux et qu'il serait décapité  pour finir sur le mur avec tous les anciens elfes de la noble et très ancienne maison des blacks et cette idée le pétrifiait. C'était donc ça sa plus grande peur. "Krea---" commença-t-il dans un sanglot avant de s'effondrer sur le sol sans même chercher à vaincre l'épouvantard. L'amour qu'il portait pour son elfe de maison allait surement lui valoir d'être la risée de nombreux de ses camarades.
Revenir en haut Aller en bas
Fluvia E. Avery

Fluvia E. Avery


SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 326
| AVATARS / CRÉDITS : Amber Heard - Stella - Bazzart
| SANG : Pur


Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 EmptyDim 17 Mai 2020 - 20:13

De quoi pouvait-elle bien avoir peur, se demandait Fluvia tendit qu'elle venait se poster derrière son cousin Regulus. Elle avait toujours tout ce qu'elle voulait car Père satisfaisait à toutes ses demandes. Elle commençait à comprendre qu'elle règnerait un jour sur Poudlard, que rien ne lui résistait.

Fluvia observa les autres élèves tenter leurs chances devant l'épouvantard et plusieurs réussirent avec brio l'exercice. Bien moins exubérante que d'habitude, Fluvia commençait à se sentir un peu angoissée. Arriverait-elle aussi bien ? Si elle échouait, cela la rabaisserait considérablement aux yeux des autres.

Regulus, terrassé par la vision de son macchabée d'elfe, ne parvint pas à lancer le sortilège et Fluvia, d'une pression de la main, le fit se décaler. Elle était prête à affronter dignement l'épreuve.

Le Kreattur mit quelques secondes avant de se transformer. La silhouette s'allongea, prit une forme masculine. A croire que c'était fait exprès, mais l'épouvantard de Fluvia n'était autre que son père mort. Tiberius Avery était étendu de tout son long, les yeux vides, une expression qui laissait penser qu'il avait expiré en souffrant. C'était d'un tel réalisme que Fluvia perdit un moment son souffle. Sa baguette, dans sa main, trembla violemment.

C'est pour de faux, songea-t-elle en levant sa baguette.

Compétences : 3/6

Pair : Le sosie de Tibérius Avery s'anima soudainement et des grimaces plus hilarantes les unes que les autres passèrent à toute vitesse sur son visage.
Impair : Fluvia avait beau savoir que c'était un simulacre, c'était horrible d'avoir devant les yeux une représentation aussi saisissante de ce que pourrait-être la mort de son père. Son sortilège échoue.
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6679
| SANG : Hasardeuse


Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 EmptyDim 17 Mai 2020 - 20:13

Le membre 'Fluvia E. Avery' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 421
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 EmptyJeu 21 Mai 2020 - 10:57

Le professeur Martens balaya de façon tranquille sa question. Gauwain avait souri à Amelia pour lui faire signe qu'elle était la bienvenue, comme toujours, mais son attention s'attarda sur leur professeur, plus que sur ce qui se passait dans la classe. C'était étrange...

Finalement, n'ayant pas la moindre idée de ce qui pouvait affecter leur professeur, il se reconcentra sur le déroulé de l'exercice. Il ne craignait pas cette épreuve, ils avaient eu l'occasion de s'essayer au Riddikulus quelques années auparavant, et si Gauwain n'était pas le plus imaginatif en termes d'humour, c'était a priori suffisant pour renvoyer un Epouvantard dans son placard.

Placé en retrait dans le groupe des élèves attendant de se mesurer à la créature, il ne put s'empêcher de noter à quel point les craintes des camarades de son âge avaient évolué. On était loin des troisième années retenant des cris mi-effrayés mi-fascinés en découvrant des créatures reflétant des peurs enfantines.

Amelia se tira de l'épreuve haut à main, mais il retint une grimace en voyant la copine de Florian se laisser déborder par sa frayeur. Il décocha à Reiner un sourire de félicitation, et laissa passer d'autres camarades (se trouvant même à ressentir malgré lui une certaine compassion pour Black, même s'il ne la méritait pas).

Enfin, il s'avança.

La créature se focalisa sur lui, humant les traces de ce qui  représentait pour lui un destin pire que la mort.

C'était ironique, sans doute, mais la scène faisait un écho et un contrepoint à ce qu'avait vécu Barty.

Là où la mère de Croupton s'était tenue hurlant telle une Banshee, se dressait le père de Gauwain. Il ne criait pas. Il était calme. Mais il y avait dans ses yeux un mépris sans fond. Le dédain déformait ses traits nobles.

Gauwain scilla, se força à faire le vide. A ne pas réfléchir.

Sous les traits de son père, l'Epouvantard jeta aux pieds de Gauwain un sac de toile, sans se préoccuper de savoir si son contenu serait brisé. Comme s'il se débarrassait d'un déchet, d'une carcasse immonde.

Le jeune homme se força à ne pas détourner les yeux ; il était en classe, ce n'était pas réel. Sa respiration s’accéléra et sa main se crispa sur sa baguette. Ca n'était pas en train de se produire. Ca ne se produirait pas. Gauwain allait passer ses examens, il allait les réussir, il  allait faire carrière... Ca n'allait pas arriver, ça n'allaitpasarriver, çanallaitpasarriver.

Le regard que braquait son père sur lui lui donnait envie de s'écrouler, de le supplier, de lui dire qu'il était son fils, qu'il allait réessayer, qu'il trouverait un moyen... Non, il était en classe, il... Un bruit étranglé lui échappa avant qu'il ne réussisse à articuler : "Riddikulus!"



DCFM : 5/6

1-2 : bien qu'il ait déjà réussi cet exercice par le passé, le stress des examens n'aide pas. Parce que malheureusement, il n'a jamais été si proche de vivre ce cauchemar dans le réel.
3-6 : le sac ne contenait pas ses affaires mais des feux d'artifices bulgares, et son père entame une danse de la victoire très peu digne d'un homme de sa stature ; Gauwain s'en tire mais ne sera pas fâché d'aller se réinstaller dans un coin sombre pour essayer de digérer ce qui vient de se produire.


Dernière édition par Gauwain Robards le Jeu 21 Mai 2020 - 10:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6679
| SANG : Hasardeuse


Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 EmptyJeu 21 Mai 2020 - 10:57

Le membre 'Gauwain Robards' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 2
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas

Juin 1978 | Cours n°4 : Les épouvantards (Pratique jusqu'au 30 mai)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Machete [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1977-1978
-