GRYFFONDOR : 14 pt | POUFSOUFFLE : 7 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition de décembre de la Gazette des sorciers !
-40%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 Go
25.99 € 42.99 €
Voir le deal

Partagez

Shape of you ▬ PV Arès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Galaad N. Stomby

Galaad N. Stomby


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 284
| AVATARS / CRÉDITS : Sebastian Stan
| SANG : (Presque) pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une cage menaçant de l'avaler et de l'emprisonner
| PATRONUS : un chat (vaguement)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Shape of you ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Shape of you ▬ PV Arès Shape of you ▬ PV Arès EmptyMer 29 Avr 2020 - 22:42

ft. Ares Zabini  ▬  15 novembre 1977


We push and pull
like a magnet do

- Et si on sortait un peu ?
Galaad avait passé toute l'après-midi chez Arès. Ces derniers temps, le Médicomage avait plus de jours de libres qu'auparavant. Bon ok, c'était parce qu'il avait été suspendu par son supérieur et donc contraint de changer d'équipe à l'hôpital. Mais comme on dit, le malheur des uns fait le bonheur des autres ... Et Galaad n'allait certainement pas se plaindre de pouvoir passer quelques journées en compagnie du beau Zabini - surtout qu'on s'en doute, ils ne les passaient pas à discuter. Mais pour l'heure, les deux sorciers avaient quelque peu calmé leurs ardeurs, et Galaad, vêtu d'un simple T-shirt, observait la rue par la fenêtre. Ignorant tout des évènements qui viendraient bientôt troubler son bonheur, le Chemin de Traverse grouillait de vie en ce début de soirée hivernale. Car le froid était bel et bien tombé sur Londres ces derniers jours. Il avait amené avec lui une épaisse chape de brouillard, si bien que les passants se distinguaient à peine, silhouettes floues se faufilant entre la lumière des échoppes et la pénombre de la brume. Certains commerçants installaient déjà leurs décorations de Noël, dans un empressement que Galaad jugeait un peu ridicule. Mais il n'avait jamais été un fervent défenseur des fêtes de fin d'année.

Lui qui préférait d'habitude paresser au lit aux côtés d'Arès - ou de toute personne partageant ses draps - voyait dans cette agitation une belle invitation à sortir. Rien ne les obligeait, après tout, à rester enfermés au-dessus de la boutique de potions d'Ava Zabini. Galaad ne craignait pas de s'afficher, et peu importait sa compagnie. En cet instant, il avait bien envie de partager un verre avec Arès ... pour une fois que sa légendaire flemmardise ne se mettait pas en travers de ses plans, mieux valait en profiter. Si bien qu'en moins de temps qu'il n'en faut pour dire Quidditch, il s'était équipé d'un épais manteau - possiblement emprunté à Arès - et descendait sur le Chemin de Traverse avec sa capuche vissée sur le crâne pour protéger ses oreilles du froid.
- J'ai décidé de la sortie, je te laisse le choix de notre destination, indiqua-t-il avec un facétieux sourire. Galaad l'indécis trouvait toujours bien difficile de choisir où passer sa soirée. Aussi était-il ravi de pouvoir cette fois déléguer cette tâche à quelqu'un d'autre. Au moins, il serait ainsi certain que la destination choisie ne déplairait pas au Zabini. Leur après-midi avait été trop agréable pour qu'il ne risquât de gâcher leur soirée par un choix malheureux.

Revenir en haut Aller en bas
https://thesquirrelart.tumblr.com/ En ligne
Ares Zabini

Ares Zabini


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 403
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- By Mae <3
| SANG : Pur bien que mélé à un sang africain ce qui dérange


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une attaque de chauve-souris
| PATRONUS : Un crocodile.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Shape of you ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Shape of you ▬ PV Arès Shape of you ▬ PV Arès EmptyVen 8 Mai 2020 - 23:14

15 novembre 1977

Dans ce moment où tout s’écroulait dans la vie d’Arès Zabini,  Galaad Stomby était la plus belle chose qui pouvait lui arriver. Qui aurait pu imaginer qu’un simple patient pourrait bouleverser autant sa vie et y devenir si essentiel ? Ces dernier mois, Arès avait perdu les deux choses les plus importantes pour lui après sa sœur : Octavius et son travail. Face à sa douleur, la présence de Galaad était son felix felicis. Il se sentait bien avec lui. Il se sentait bien contre lui. Il aimait le gout de ses lèvres, l’odeur de sa peau et la douceur de ses doigts quand il le caressait.  Nu sous ses draps de satin, Arès observait Galaad sortir du lit avec des yeux de salamandre. La seule chose qui l’empêchait de le retenir était la vue magnifique sur ses fesses rebondies.  Le plaisir fut de courte durée car le jeune sorcier enfila un t-shirt masquant le haut de ce postérieur digne d’une statut de l’antiquité grecque.  Un sourire au coin des lèvres, il observait le callipyge scruté le chemin de traverse avec une seule envie, qu’il retire ce t-shirt et le rejoigne à nouveau sous les draps. Mais il semblerait que le jeune sorcier avait d’autres idées en tête : « Et si on sortait un peu ? »proposa-t-il avec entrain un sourire aux lèvres. Sortir ? Comme un couple ?  Il faut dire que jusqu’à présent, ils s’étaient toujours vus dans cet appartement, Arès n’était pas encore prêt à assumer son attirance pour les hommes et cette proposition l’inquiétait un peu. Dans le même temps, il trouvait l’idée romantique et elle lui plaisait beaucoup. Puis comment dire non à ce sourire. D’un geste de la main, il retira le drap de satin et se leva laissant paraître son corps d’Apollon. « Est-ce que c’est un date Monsieur Stomby ?» demanda-t-il avant de s’avancer, toujours nu, vers lui.   « D’accord, mais avant, laisse-moi faire ça tant que je le peux encore» ajouta-t-il en prenant sa tête entre ses mains avant de l’embrasser avec passion. Par Merlin ce qu’il aimait ses baisers. Ils étaient de véritables portoloins qui le transportaient sur les nuages.  Après plusieurs baisers, le mulâtre finit par recouvrir ses attributs d’un geste de la baguette. Une fois habillé, il  se dirigea vers la sortie avec Galaad.  Même avec une capuche sur les oreilles, il était craquant. « Alors où on va ?» la réponse du jeune sorcier ne fut pas celle à laquelle il s’attendait. « J'ai décidé de la sortie, je te laisse le choix de notre destination » . Hum, voilà qui n’était pas facile. Arès, n’était pas un expert en date.  L’avantage c’est qu’ils étaient sur le chemin de traverse, il ne manquait de boutique, de bars et de restaurants.  Arès n’était pas vraiment habitué des rendez-vous. « Ce n’est pas l’endroit le plus romantique, mais on pourrait commencer par prendre un verre au chaudron baveur ? » proposa-t-il timidement. Il ne voulait pas tout gâcher. Peut-être que Galaad s’attendait à un diner aux chandelles. Il n’était pas prêt pour s’afficher à ce point, au chaudron baveur, au moins, ils auraient l’air de deux potes qui boivent des verres. « L’avantage, c’est que si tu bois trop, tu n’auras pas besoin de faire un tour à Sainte Mangouste, on pourra revenir ici pour que je te soigne.... je te promets que mon traitement sera aussi agréable que la dernière fois » dit-il dans un petit rire avant de l’embrasser une dernière fois avant de quitter l’appartement.


Dernière édition par Ares Zabini le Dim 5 Juil 2020 - 13:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Galaad N. Stomby

Galaad N. Stomby


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 284
| AVATARS / CRÉDITS : Sebastian Stan
| SANG : (Presque) pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une cage menaçant de l'avaler et de l'emprisonner
| PATRONUS : un chat (vaguement)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Shape of you ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Shape of you ▬ PV Arès Shape of you ▬ PV Arès EmptyLun 18 Mai 2020 - 18:36

PUF.png
5af904d8a19db56937beae007a1c85d9d1b3507f.png

ft. Ares Zabini  ▬  15 novembre 1977


Come on now
follow my lead

Un date ? Galaad haussa un sourcil mais ne releva pas. Une sortie, un tour en ville, un rencard ... Y avait-il vraiment une différence ? Le jeune sorcier n'était pas du genre à mettre des étiquettes. Contrairement à Arès, qui, comme sa potionniste de sœur le faisait sur ses tubes à essais, semblait vouloir désigner chaque élément du quotidien par un nom exact et précis. Son esprit de scientifique, sans doute. Toujours était-il qu'il n'allait pas s'amuser à le contredire. Galaad n'aimait pas aller aux devants des conflits, et, surtout, s’accommodait très bien des étiquettes qu'on pourrait vouloir lui coller. Il rendit donc son baiser à Arès, même s'il ne voyait pas très bien en quoi le fait de sortir allait les empêcher de continuer. Au contraire de sa conquête, Galaad n'avait jamais eu le moindre souci à s'afficher en public. Son statut de sang pur n'y changeait rien ; d'ailleurs, cela l'aidait même à creuser l'écart qui le séparait de sa famille si coincée. Et puis, il ne revenait pas chez Arès régulièrement pour rien ... Même si les baisers d'Arès avaient perdu de leur délicieux goût d'interdit avec le temps, ils restaient plus que charmants. Tout comme leur propriétaire. Galaad le regarda se vêtir en quelques coups de baguette, regrettant que la magie rende parfois si rapides des instants qu'il aurait voulu voir durer.

- Le chaudron baveur, ça me va bien oui ! approuva le sorcier. Il aurait été difficile de lui déplaire, de toute manière. Au moins, le bar lui serait familier - mais n'était-ce pas le cas de tous les bars sorciers de Londres ? Voire du Royaume-Uni, diraient les mauvaises langues. J'espère que tu n'auras pas à me soigner cette fois ... mais je ne fais pas de promesse, termina-t-il après avoir rendu son baiser à son amant du soir. Sa faible résistance à l'alcool n'était plus à prouver.
Galaad se mit donc en route avec enthousiasme, malgré l'humidité de la rue, qui semblait vouloir le noyer tant le brouillard était épais. Les autres passants sur le Chemin de Traverse n'étaient que des silhouettes floues, dont le visage était à peine discernable dans l'obscurité de cette fin d'après-midi hivernale. Si Galaad avait saisi à quel point Arès craignait de s'exposer, il aurait considéré ce temps comme une aubaine. Mais il ne parvenait pas à concevoir qu'on puisse craindre tant le regard des autres. Aussi accéléra-t-il le pas pour se hâter vers le Chaudron Baveur et sa promesse de températures plus clémentes.

- J'espère qu'ils n'ont pas lésiné sur les cheminées, marmonna-t-il en arrivant devant la porte du pub. Les quelques minutes qu'il leur avait fallu pour se rendre de l'appartement d'Arès à leur destination avaient suffi pour que les doigts de Galaad soient gelés jusqu'à l'os. Nul doute qu'il existait un sort pour remédier à cela, mais le jeune sorcier ne tenait pas à mettre encore à l'épreuve ses talents magiques. C'était un coup à finir à Sainte Mangouste tous les deux pour brûlures aggravées. Il pressa donc Arès de rentrer dans le pub en l'attrapant par les épaules. Un geste anodin pour lui, qui était tactile avec amis comme amants.
Après leur avoir commandé deux pintes - il commençait la soirée doucement - il s'installa avec Arès dans une de ses alcôves préférées. Un recoin à la fois proche de la cheminée, et assez éloigné du comptoir pour ne pas être dérangé par les conversations des autres sorciers. L'endroit idéal pour draguer - testé et approuvé moult fois.
- Entre notre après-midi et ce début de soirée, on se rapproche d'une journée parfaite, déclara-t-il avec un sourire ravi.
A les entendre, on aurait presque pu croire à un couple ... Mais Galaad distribuait les mots doux avec la candeur de celui qui ne s'imagine jamais se poser. Ils avaient autant de sens dans sa bouche que les promesses en avaient dans celles des politiciens.

Revenir en haut Aller en bas
https://thesquirrelart.tumblr.com/ En ligne
Ares Zabini

Ares Zabini


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 403
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- By Mae <3
| SANG : Pur bien que mélé à un sang africain ce qui dérange


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une attaque de chauve-souris
| PATRONUS : Un crocodile.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Shape of you ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Shape of you ▬ PV Arès Shape of you ▬ PV Arès EmptyDim 5 Juil 2020 - 13:34

Un sourire illumina le visage d’Arès lorsque Galaad accepta sa proposition de se rendre au chaudron baveur. Il était content que sa proposition lui plaise Il avait tellement peur de lui déplaire, de le décevoir. Tout ce qu’il voulait c’était le rendre heureux. Il se sentait tellement bien avec lui qu’il avait, presque totalement, oublié Octavius.« J'espère que tu n'auras pas à me soigner cette fois ... mais je ne fais pas de promesse» . La réponse de Galaad à la plaisanterie qu’Arès venait de faire sur leur rencontre le fît sourire à nouveau. Heureusement que Galaad appréciait son sourire un peu niais. Lorsque leurs lèvres unies par un baiser se séparèrent, il ajouta « Moi je te promets que je te soignerai quoi qu’il arrive. » . Si seulement à cet instant, il avait su que quelques mois plus tard, sur ce même chemin de traverse, il aurait dû à nouveau le sauver. S’il avait su à quel point, ce jour là, il aurait peur de le perdre pour toujours. C’est bien loin de ces tracas que les deux jeunes hommes quittèrent la boutique d’Ava pour se diriger vers le chaudron baveur. Il faisait froid. L’autonome semblait avoir déjà enfilé son manteau d’hiver. Arès rêvait de pouvoir se réchauffer en blottissant sa main dans celle de Galaad mais jamais il n’oserait faire cela ailleurs que dans l’intimité de son appartement ou de la chambre de son patient à Sainte Mangouste. En ouvrant la porte du bar, Galaad avait dit quelque chose en même temps qu’il avait passé sa main autour de son épaule. Le sang d’Ares s’était glacé quelque secondes, pétrifié. Il n’avait pas réussi à comprendre ce qu’il avait dit tant il était embarrassé de ce geste qu’il appréciait pourtant tant, dans l’intimité. Si quelqu’un les avait vu ? Rapidement, il avait écarté son épaule du bras de son amant. Il avançait en regardant le sol de peur de croiser le regard accusateur de quelqu’un qu’il pouvait connaître. Ares était mal à l’aise. Tout le bonheur qu’il ressentait d’être avec Galaad s’évanouissait dans ce mélange de sentiment de honte et de peur. Il avait envie de prendre ses jambes à son cou et de partir à nouveau avec Galaad dans la chambre de son appartement loin des regards.

A présent assis à une table seul avec Galaad, Arès, se balançait sur sa chaise comme pour cacher sa nervosité. Il souriait à Galaad avec embarras. Son cœur était partagé entre l’envie de fuir et l’envie de l’embrasser. Lorsqu’il croisait son regard, il ne pouvait s’empêcher de penser à quel point il le trouvait beau. Lorsqu’il voyait tous ces gens autour, il ne pouvait s’empêcher d’être embarrassé. .« Entre notre après-midi et ce début de soirée, on se rapproche d'une journée parfaite» . Arès laissa à nouveau paraître ce sourire gêné et scruta la pièce pour s’assurer que personne ne les entendre. Il aurait aimé lui dire merci. Lui dire qu’il était heureux de passer la soirée avec lui. Il aurait aimé unir ses lèvres aux siennes. Il se contenta de changer de sujet pour ne paraître que comme de vieux amis « Alors ? Quoi de nouveau pour toi ? Et tes sœurs ? Comment elles vont ? » dit-il à voix-haute pour que toute les personnes qui étaient assez proches puisse les entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Galaad N. Stomby

Galaad N. Stomby


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 284
| AVATARS / CRÉDITS : Sebastian Stan
| SANG : (Presque) pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une cage menaçant de l'avaler et de l'emprisonner
| PATRONUS : un chat (vaguement)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Shape of you ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Shape of you ▬ PV Arès Shape of you ▬ PV Arès EmptyLun 13 Juil 2020 - 12:11

ft. Ares Zabini  ▬  15 novembre 1977


We push and pull
like a magnet do

Galaad n'était pas le plus fin observateur du Royaume-Uni, et il en fallait beaucoup pour lui faire lever un sourcil. Mais la manière dont Arès avait dégagé son épaule était suffisante pour le faire tiquer. Étant quelqu'un de spontané, il ne se souciait presque jamais du regard des autres, et surtout pas en entrant dans un endroit aussi familier que le Chaudron Baveur. Il ne comprit donc pas pourquoi Arès, qui était si tactile dans le confort de leur intimité, semblait brutalement ne plus supporter son contact. Mais tant pis, il était de bonne humeur et n'allait pas prendre la mouche pour si peu. En prenant les devants pour les mener jusqu'à son alcôve favorite, il ne put donc observer l'air contrit de son amant. Le temps d'arriver jusqu'à son fauteuil, il avait déjà oublié ce petit incident.

Mais à peine leurs verres installés devant eux, le comportement d'Arès le surprit de nouveau. Lui qui était d'habitude calme, presque froid, se mit soudain à parler fort, pour poser des questions qui sortaient de nulle part. Le pub était si occupé, si bruyant, que personne ne pouvait l'entendre, mais Galaad ne put s'empêcher de se demander si Arès s'adressait à lui ou à quelqu'un d'autre. Sauf qu'il était le seul à lui faire face.
- Comment ça, quoi de nouveau ? rétorqua-t-il, un rien déstabilisé.
Avant de reprendre contenance et de laisser un sourire revenir sur son visage. Tout comme Arès, sans doute, il avait reçu une éducation de Sang Pur. Le genre d'éducation qui vous prépare à vous comporter en société, à répondre à des banalités, et faire bonne figure. Et même s'il avait très tôt rejeté ces manières, au grand dam de Selena, il avait gardé comme séquelle son aise à rebondir dans tout type de situation.
- Antinea va très bien, comme toujours. Très occupée à courir partout, c'est bien elle, ça, répondit-il donc sans cacher l'affection qu'il éprouvait pour sa cadette. Cadette qui aurait très bien être son aînée, vu comme elle s'occupait de lui. Selena ... moins j'en sais, mieux je me porte, tu sais.
Cette dernière ne savait pas encore qu'il fréquentait sa cible, et même si Galaad était très fier de ce coup de maître, il ne lui tardait pas trop qu'elle l'apprenne. Selena Stomby avait un vrai don pour venir mettre le bazar dans son bonheur.

Mais il avait beau avoir joué le jeu, il lui était impossible d'ignorer l'air gêné qui se lisait sur le visage d'Arès. Quelle mouche l'avait piqué ? Le jeune irlandais se pencha en avant, posa sa main sur celle de son compagnon. Galaad était peut-être un dragueur, qui passait d'un flirt à l'autre avec la capacité d'attention d'un labrador, mais il n'était pas sans cœur pour autant. Il traitait ses amants avec autant d'égards que ses amis, et en l'occurrence, le comportement d'Arès l'inquiétait un peu. Lui qui était d'habitude si sûr de lui, si tactile, semblait se rétracter dans un coin comme si on l'avait blessé. Avait-il fait une bêtise qu'il était trop étourdi pour avoir remarqué ?
- Tu es sûr que ça va ? demanda-t-il, un petit pli soucieux entre les sourcils.

Revenir en haut Aller en bas
https://thesquirrelart.tumblr.com/ En ligne
Ares Zabini

Ares Zabini


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 403
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- By Mae <3
| SANG : Pur bien que mélé à un sang africain ce qui dérange


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une attaque de chauve-souris
| PATRONUS : Un crocodile.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Shape of you ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Shape of you ▬ PV Arès Shape of you ▬ PV Arès EmptyDim 9 Aoû 2020 - 17:40

Arès avait l’impression que tous les clients du chaudron baveur avaient les yeux rivés sur lui et cette fois, ce n’était pas parce que sa peau était trop foncée. Il observait les gens parler. Il était persuadé qu’il parlait sur lui, sur eux. Qu’ils se moquaient.  Alors évidemment, il avait tout fait pour rendre la scène comme une conversation amicale en posant des questions banales à son amant. La première question qui lui était venue à l’esprit était « quoi de nouveau ». Évidemment, c’était stupide alors que les deux jeunes hommes venaient de passer une soirée, une nuit  et un début de journée ensemble.  Évidemment qu’il n’y avait rien de nouveau et la réaction de Galaad qui questionnait la question n’avait rien de surprenante.  Très vite, il chercha un nouveau sujet et l’interrogea sur ses sœurs. Oui, il lui avait dit lors de leur rencontre qu’il était en classe avec sa sœur, même si pour être honnête, il ne se souvenait pas vraiment d’elle.  Tout ce qu’il voulait s’était détourner les regards. Il rêvait d’être un Occamy et d’aller se faire tout petit dans un verre ou encore d’être un démiguise et de disparaître  tout simplement.  « Tu es sûr que ça va ?» . La question de son amant résonnait dans sa tête. Non ça n’allait pas. Ça n’allait pas du tout, il se sentait plus mal à l’aise que jamais mais il ne voulait pas  gâcher ce moment. Il voulait rendre Galaad heureux tout simplement.  Il pointa sa baguette vers toutes les personnes les plus proches  et tour à tour jeta un Assurdiato» .  Il profita des quelques minutes où les oreilles indiscrètes bourdonnaient pour se confier à son amant. Aller en rencard avec un garçon dans un lieu public, c’est nouveau pour moi et gênant, très gênant» lui confia-t-il timidement avant d’ajouter dans un sourire. « Mais je suis heureux de partager ce moment avec toi, tu sais, tu me plais beaucoup» .  Il parlait tellement doucement, tant il était embarrassé, qu’il se demandait si Galaad pouvait l’entendre. Mais il avait peur que les clients se soient déjà libérés de son sortilège et qu’ils puissent les entendre. Pourquoi n’étaient il pas restés dans son appartement à s’embrasser et faire l’amour. Il aimait lui offrir son corps et son cœur dans la pénombre mais en plein jour comme cela, il n’était pas du tout à l’aise.  Il finit par parler plus fort en changeant de sujet.  « Alors, qu’est ce que tu bois ?» [/color].


Dernière édition par Ares Zabini le Dim 13 Sep 2020 - 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Galaad N. Stomby

Galaad N. Stomby


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 284
| AVATARS / CRÉDITS : Sebastian Stan
| SANG : (Presque) pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une cage menaçant de l'avaler et de l'emprisonner
| PATRONUS : un chat (vaguement)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Shape of you ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Shape of you ▬ PV Arès Shape of you ▬ PV Arès EmptyMar 25 Aoû 2020 - 13:19

PUF.png
5af904d8a19db56937beae007a1c85d9d1b3507f.png

ft. Ares Zabini  ▬  15 novembre 1977


Come on now
follow my lead

La question de Galaad ne sortait pas de nulle part ; il était devenu assez familier avec les traits d'Arès pour voir que ceux-ci exsudaient le malaise. Ce qui l'intriguait était plus le pourquoi. Il n'avait jamais considéré son amant comme un grand timide - après tout, leur premier baiser s'était tout de même fait dans une chambre d'hôpital, à la merci de la première infirmière venue. Mais il n'avait jamais eu l'occasion de le voir en public, leurs rencontres ayant toujours lieu dans l'intimité de l'appartement du jeune homme. Il avait pu se tromper. Il fronça les sourcils en voyant Arès lever sa baguette, avant de comprendre en l'entendant jeter son sort qu'ils leur achetait quelques minutes de tranquillité et d'isolation. Une mesure de précaution dont Galaad ne voyait guère l'utilité, habitué qu'il était à ce que les bavardages ambiants masquent à merveille les autres conversations. En plus du fait que ce qu'il avait à dire était rarement du plus grand secret. Mais Arès semblait plus friand que lui de la confidentialité.

D'ailleurs, même une fois le sortilège lancé, Galaad dut se pencher un peu en avant pour entendre ce qu'il racontait. Ainsi donc, Arès n'assumait pas d'être vu avec ses amants masculins. Il était clair à l'expression faciale de Galaad que ce dernier avait du mal à comprendre ce dilemme. Il n'avait jamais eu de doute concernant son identité, et même s'il savait très bien que certaines de ses préférences rendaient Selena furieuses, cela ne faisait que le confirmer dans cette direction. La question ne s'était jamais posée pour lui du regard des autres - on l'aimait ou on le détestait comme il était, et il n'allait pas chercher de raison précise à cela.
- Tu ne devrais pas te poser autant de question. Tout le monde a mieux à faire ici que de nous espionner, commenta-t-il donc en haussant les épaules. A vrai dire, il était plus inquiet de l'affection qu'avait démontré Arès dans son second murmure. Il ne s'imaginait pas leur sortie comme un rencard en bonne et due forme. Pour Galaad, les amants sous les draps étaient avant tout des amis à la ville. La frontière entre ces deux notions paraissait plus floue pour Arès. Mais il mit de côté ses doutes pour rassurer un peu son compagnon du soir.
- On n'est pas dans un nid de Sangs Purs, tu devrais te détendre un peu, soutint-il, tandis que le sortilège s'estompait et qu'Arès reprenait donc son attitude feinte - et ses questions posées d'une voix trop forte.

- La meilleure bière du monde, une Guinness bien sûr ! lui répondit Galaad sans ciller, et en prenant une gorgée de bière pour ponctuer sa remarque pas du tout chauvine. Tu me pardonneras de t'avoir fait servir la même chose, d'ailleurs. Quand Galaad prenait les devants, il aimait partager ses bons goûts irlandais - et il était risqué de le contredire sur ces points-là. Mais il ne se départit pas de son sourire en enchaînant sur un sujet un peu plus délicat. Comment se passe le boulot à Sainte Mangouste ? Toujours persona non grata dans ton service ? demanda-t-il avec une petite grimace.
Dans l'intimité de leur chambre, il était trop occupé par sa bouche et son corps pour lui poser mille questions personnelles. Il n'était pas très au fait des mésaventures d'Arès à l'hôpital - il en connaissait quelques points, mais pas les tenants ni les aboutissants. Ce n'était pas vraiment qu'il s'en fichait ... plutôt qu'il mettait ses priorités ailleurs. Mais comme leur sortie semblait synonyme de distance physique, autant en profiter pour raccrocher quelques wagons.

Revenir en haut Aller en bas
https://thesquirrelart.tumblr.com/ En ligne
Ares Zabini

Ares Zabini


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 403
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- By Mae <3
| SANG : Pur bien que mélé à un sang africain ce qui dérange


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une attaque de chauve-souris
| PATRONUS : Un crocodile.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Shape of you ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Shape of you ▬ PV Arès Shape of you ▬ PV Arès EmptyMar 15 Sep 2020 - 22:04

Un tourbillon de sentiment envahissait le corps du jeune mulâtre, un peu comme le jour où il avait avoué, en sanglots, à Ava qu’il était attiré par Octavius. Il sentait un mélange de joie et de peur envahir son corps.  Cela le pétrifiait comme un maléfice du saucisson Il avait envie d’aller plus loin avec Galaad, de devenir un vrai couple avec lui, et pourtant, il ne pouvait pas assumer d’être vu en public avec lui.  Devant les interrogations de son amant, il avait fini par lui avouer l’état dans lequel il était. Lui dire qu’il avait peur du regard des autres mais aussi qu’il était heureux avec lui, qu’il l’aimait bien. Le bien n’était-il pas superfétatoire ? Ne l’aimait-il pas tout court ? Peut-être, mais il n’avait pas encore totalement  oublié Octavius et Arès était de ceux qui étaient persuadés qu’on ne pouvait pas aimer deux personnes en même temps. Tout était confusion dans ses sentiments mais une chose était certaine, plus il sentait Octavius s’écarter, plus il voulait s’accrocher à Galaad. Etait-il un objet transitionnel ? Etait-il plus que ça ? Serait-il, comme Octavius un arnacoeur ?  Galaad, semblait vouloir rassurer Arès, en lui disant finalement que les gens ne se préoccupaient pas d’eux. Qu’il devait de détendre ; Il avait peut être raison, mais le problème c’est que lui, il s’était toujours soucié de ce que les autres pensaient de lui parce qu’il avait toujours été un outsider. « Tu sais, grandir avec le sentiment d’être tout le temps rejeté, à cause de ta couleur de peau, c’est pas facile. » dit-il avec une moue un peu triste. Est-ce qu’il savait lui ce que c’était que d’être toujours mis à l’écart ? Est-ce qu’il savait lui ce que c’était que d’essayer en vain d’intégrer un groupe qui vous rejette ? D’être la risée de vos camarades ? D’être celui qu’on utilise quand on a besoin de lui puis qu’on jette quand on en a plus besoin ?  Alors oui, assumer son homosexualité, assumer ce deuxième handicap, c’était trop. Mais évidemment, il ne pouvait pas comprendre. « Je n’ai pas le droit à l’erreur. Je dois être à la hauteur. Je ne peux pas décevoir ma famille. » Il sentait sa gorge se nouer en parlant de décevoir sa famille. Pourquoi, tenait-il temps à ce que pensaient les autres ?  

Heureusement, les bières arrivèrent, de quoi noyer son chagrin ou en tout cas ses doutes ? Une Guinness ? Qu’est ce que c’était que ça ?   « C’est une boisson de moldus ?» demanda-t-il en regardant avec interrogation ce qui ressemblait à une biereaubeurre mais noire .... comme lui ! Galaad, voulait-il lui montrer qu’il n’était pas si différent ?  Il porta le breuvage à ses lèvres. Merlin ! C’était fort !!!!  Il plissa les yeux comme pour montrer sa stupeur.  Est-ce qu’il voulait lui dire qu’il était fort comme cette bière.

Et puis, Galaad aborda un autre sujet qui fâchait.  Il était heureux de pouvoir parler d’autre chose que de sa gêne et heureux que Galaad se soucie de lui. Mais il n’aimait pas parler de ce sujet. C’était comme si on lui jetait un maléfice. Cela faisait mal. Son travail était tout pour lui.  Il l’avait perdu à cause d’un raciste.  Imaginez si BULSTRODE savait qu’en plus il était homosexuel ? Bisexuel ? Il le brulerait sur le bûcher c’est sûr. «Je suis toujours suspendu par Bulstrode.... j’interviens en renfort dans les autres services. Heursement Razvan me laisse faire 3 jours dans son service, chaque semaine» dit-il avec en sourire. Il lui devait une belle baguette.   «Service de pathologies des sortilèges. J’avais hésité entre ce service et l’empoissonnement par potions et plantes.» .  Il retenta à nouveau la bière. Ce n’était pas si mauvais, une fois la surprise passée.  Peut-être était-ce l’alcool qui faisait déjà ses effets et qui parlait, mais il fini par avouer «Le point positif, c’est que je peux passer plus de temps avec toi.  Des moments comme hier soir, et ce matin» dit-il tout sourire en repensant à cette nuit torride et à ce réveil encore plus brulant. Il espérait bien que ce soir Galaad dormirait encore avec lui et qu’il pourrait profiter de son corps, de ses bras et de ses baisers.
Revenir en haut Aller en bas
Galaad N. Stomby

Galaad N. Stomby


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 284
| AVATARS / CRÉDITS : Sebastian Stan
| SANG : (Presque) pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une cage menaçant de l'avaler et de l'emprisonner
| PATRONUS : un chat (vaguement)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Shape of you ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Shape of you ▬ PV Arès Shape of you ▬ PV Arès EmptyVen 2 Oct 2020 - 16:45

ft. Ares Zabini  ▬  15 novembre 1977


We push and pull
like a magnet do

Le menton dans la main, Galaad écoutait attentivement Arès. Il ne parvenait pas tout à fait à imaginer ce qui motivait le jeune homme, tout comme ce qui lui faisait si peur. Et pour cause, Galaad était né avec une cuillère en argent dans la bouche, et s'éloigner des Sang Purs était son choix, pas quelque chose qu'il subissait. Sans compter qu'il n'était pas des plus empathiques - se mettre à la place des autres ne venait pas naturellement pour lui. Les enjeux qu'il entendait son amant évoquer le dépassaient donc totalement. Subir le racisme, devoir être exemplaire pour racheter sa famille ? Tout cela ne lui parlait pas une seule seconde. Il allait ouvrir la bouche pour l'expliquer, lorsque leurs bières arrivèrent, coupant court à ses justifications. L'air surpris d'Arès lui arracha un petit rire, et sa remarque plus encore.
- Sang Pur un jour, Sang Pur toujours, hein ? Si ça se boit, ça se boit, peu importe si les Moldus le boivent aussi. Tu n'es pas d'accord ?
L'hôpital se foutait un peu de la charité, cela dit. Galaad lui-même se faisait souvent reprendre par ses amis nés-Moldus pour des expressions ou des remarques franchement mal placées. Toute une éducation à refaire ...

Il prit une grande gorgée de Guinness, sans grimacer de son côté. Il buvait habituellement bien plus fort que ça. Aurait-il mieux tenu l'alcool qu'il aurait pu affirmer que cette bière n'était guère plus qu'un soda pour lui. La conversation avait dérivé sur le travail d'Arès, et Galaad comprit à l'ombre qui passait sur le visage de son amant que la situation ne s'était guère améliorée. Encore qu'il n'avait pas été totalement mis à la porte de Sainte Mangouste, ce qui était déjà un bon point.
- Razvan ... Vacaresco ? Je vois le type. Terriblement moralisateur, jugea-t-il avec une grimace. Avant de rajouter, un petit sourire farceur au coin des lèvres : Quoique vous les médecins avez tous un côté moralisateur.
Le jeune irlandais était parfaitement conscient qu'il se détruisait la santé, mais il préférait qu'on ne le lui rappelle pas constamment. Au moins, quand ils étaient ensembles, Arès s'intéressait à autre chose qu'à son dossier médical. Et ça, Galaad prenait soin de s'en assurer ... Il préféra donc vite détourner l'hôpital de ses pensées - on ne savait jamais.

- Je ne vais pas me plaindre que tu aies plus de temps à m'accorder, rebondit-il donc avec son plus charmant sourire. Cela dit, j'ai du mal à comprendre comment tu jongles entre ta peur de ta famille et nos moments ensembles, ajouta-t-il, songeur - et pas vraiment conscient d'être en train de remuer le couteau dans la plaie.
De son côté, savoir que sa famille désapprouverait ajoutait du piment à la chose. C'était d'ailleurs un bel euphémisme en ce qui concernait la réaction qu'aurait Selena en apprenant qu'Arès lui était passé sous le nez - avec son propre petit frère ! Y penser suffisait à faire naître une charmante sensation de danger et de bonheur mêlés dans le creux de son ventre.
- Je veux dire, de mon côté, tout ce qui peut ennuyer ma famille est bienvenu, tu vois ? Je ne comprends pas pourquoi tu leur devrais quoi que ce soit. Ni à eux, ni aux autres Sang Purs d'ailleurs ... S'ils ne veulent pas de toi, pourquoi s'acharner ? Le monde est large. Il y a d'autres personnes à voir, d'autres choses à faire.
Etait-ce la Guinness qui le rendait si éloquent ? Ou bien était-il vraiment touché par les difficultés que rencontraient son amant ? Dans le doute, il prit une nouvelle gorgée.

Revenir en haut Aller en bas
https://thesquirrelart.tumblr.com/ En ligne
Ares Zabini

Ares Zabini


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 403
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- By Mae <3
| SANG : Pur bien que mélé à un sang africain ce qui dérange


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une attaque de chauve-souris
| PATRONUS : Un crocodile.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Shape of you ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Shape of you ▬ PV Arès Shape of you ▬ PV Arès EmptyDim 18 Oct 2020 - 19:10

Arès se contenta de sourire puis de boire une nouvelle gorgée à la remarque de Galaad sur les sangs purs, la boisson et les moldus, ne sachant de toute façon pas trop quoi répondre.  Il ne connaissait absolument rien du monde des moldus. En revanche, il fut plus loquace à sa remarque sur Razvan. « Mais, c’est vrai, tu le connais ! J’ai vu dans ton dossier qu’il t’avait soigné plusieurs fois. » dit-il en laissant échapper un petit rire. Il faut dire qu’en disant cela, il s’était mis à  imaginer Razvan à sa place le jour de leur rencontre, drôle de pensée. Sans doute l’effet de cette boisson. « c’est sur que ses examens, ont du être plus conventionnels que le mien » poursuivit-il un sourire au coin des lèvres en se remémorant leur premier baiser dans cette chambre d’hôpital. Tout son corps revivait cette scène si délicieuse –  mais tellement pas professionnelle –comme l’on pouvait le voir à travers la bosse  identique à celle de ce jour là qui se formait dans son pantalon. Heureusement qu’il était assis et qu’une table masquait cette réaction masculine primaire « Oui, c’est vrai qu’il est un brin moralisateur, a moi aussi, il m’a fait la morale en me disant que je n’aurais pas dû menacer Bulstrode, mais c’est un chouette type tu sais. Il veut toujours protéger les autres.  Et un brillant médicomage ! C’est un mentor pour moi»  termina-t-il, comme pour lui signifier qu’il n’avait pas intérêt à dire du mal de lui. La dernière remarque de son amant, laissa Arès quelque peu perplexe.  Pourquoi disait-il que les médicomages étaient tous moralisateur. Est-ce qu’il lui avait fait la morale sur quoi que ce soit ? Au contraire, Arès avait été bien trop content, qu’il fasse l’imbécile et finisse à Sainte-Mangouste. « Moi, je ne t’ai jamais fait la morale. Dois-je te rappeler que je t’avais suggéré de ne pas prendre tes antidotes pour revenir à Sainte Mangouste »  conclut-il en lui faisant un clin d’œil.

Arès attrapa a nouveau sa pinte et la porta à ses lèvres. Il ne grimaçait plus à présent, s’étant habitué à ce goût particulier. Un bar était finalement un bon choix, l’alcool aidait le jeune mulâtre a oublié son malaise et ses craintes et à se comporter plus naturellement avec son amant.  Contrairement à Galaad, Arès n’était pas du tout un grand consommateur d’alcool. Il ne lui fallu donc que quelques gorgées de cette drôle de bière-au-beurre pour que la boisson lui fasse l’effet d’une véritable potion et qu’il soit totalement désinhibé et cela n’était pas plus mal car auparavant, l’atmosphère était quelque peu pesante.

Malgré sa peau sombre, Arès senti le rouge lui monter aux oreilles lorsque Galaad confessa ne pas se plaindre que le médicomage ait plus de temps à lui accorder.  Il mourrait d’envie de poser ses lèvres sur les siennes. Il avait beau être quelque peu dans un état second, il n’était pas encore prêt à embrasser Galaad devant un bar aussi plein.  De toute façon, l’occasion de ne se présenta pas puisque Galaad continua en l’interrogeant sur sa capacité à jongler entre sa famille et lui avant de finir par critiquer sa propre famille puis lui conseiller de se moquer de sa famille et des autres. Arès détourna le regard pour regarder le sol, comme pour exprimer son mal être, avant de boire à nouveau une gorgée de sa bière pour lui donner du courage.   « Tu sais, je ne vois pas souvent mes parents. Par contre, j’ai avoué à ma sœur, mon attirance pour les hommes et elle m’a promis qu’elle serait toujours là pour moi, qu’importe qui j’aimais. Son avis, est le plus important pour moi ! »  murmura-t-il à nouveau avant de prendre son courage à demain et de lui dire : « D’ailleurs, j’aimerais beaucoup te la présenter. De toute façon, elle a bien du te voir monter l’escalier... j’habite au dessus de sa boutique... » . Lui présenter sa sœur, c’était une manière d’officialiser leur relation. En attendant la réponse de son amant, Arès sentait son cœur battre la chamade dans sa poitrine.


Dernière édition par Ares Zabini le Sam 31 Oct 2020 - 13:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Galaad N. Stomby

Galaad N. Stomby


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 284
| AVATARS / CRÉDITS : Sebastian Stan
| SANG : (Presque) pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une cage menaçant de l'avaler et de l'emprisonner
| PATRONUS : un chat (vaguement)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Shape of you ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Shape of you ▬ PV Arès Shape of you ▬ PV Arès EmptyMar 27 Oct 2020 - 0:10

PUF.png
5af904d8a19db56937beae007a1c85d9d1b3507f.png

ft. Ares Zabini  ▬  15 novembre 1977


Come on now
follow my lead

- Mes consultations avec lui étaient clairement moins intéressantes qu'avec toi, confirma Galaad d'un air sombre en entendant Arès évoquer Razvan. Conventionnel était un mot un peu trop doux. Les reproches avaient beau venir d'un bon sentiment, sans doute, le jeune irlandais détestait qu'on lui rappelle ce qu'il savait déjà - et décidait sciemment d'ignorer. Même s'il ne côtoyait pas les sommets de l'intelligence, il était moins stupide qu'il n'en avait l'air. Enfin, Vacaresco décidé de jouer les mentors pour Arès, tant mieux. Son amant paraissait apprécier d'être bien entouré, et Galaad était heureux de le savoir plus épanoui au travail. Même si c'était ce fameux travail qui les empêchait souvent de se retrouver.
- Mais c'est vrai que tu es de loin le Medicomage le plus intéressant que j'aie pu rencontrer, concéda-t-il tout de même. Ses pensées s'envolèrent un instant vers Flora Dawlish et sa réaction beaucoup trop enthousiaste quand il lui avait annoncé sa performance. Il en aurait presque rougi. Et tu n'as peut-être pas non plus été le plus ... scrupuleux dans tes conseils, plaisanta-t-il en se mordillant l'intérieur des joues pour ne pas en rire. Dans ses souvenirs de ce jour-là se mêlaient la chaleur de leur baiser, et l’exaltation de l'interdit. L'interdit lié au lieu ... et l'interdit lié aux prétentions de Selena bien sûr. Difficile de choisir lequel avait été le plus grisant. Conseils que je n'ai pas suivi, d'ailleurs. Il y a de meilleurs endroits pour se voir que Sainte-Mangouste, tu ne penses pas ? Question rhétorique s'il en était. L'appartement d'Arès les avait vu passer nombre de fois au cours des dernières semaines.

Mais les visites avaient beau être régulières, Arès n'en restait pas moins, au yeux de Galaad, qu'un amant parmi d'autres. Il s'était bien gardé d'ailleurs d'être exclusif au cours de cette période - Flora Dawlish, encore elle, aurait pu en témoigner. Ce n'était pas quelque chose qu'il jugeait anormal, soit dit en passant. Galaad ne voyait pas pourquoi on ne pourrait pas jongler entre différents amants comme on jongle entre différents amis. Passer du temps avec l'un n'entachait en rien l'affection qu'on éprouvait pour les autres - c'était aussi simple que cela. Mais en voyant la ferveur qui brillait dans les yeux d'Arès, et que même lui ne pouvait ignorer, il sentait naître comme un début de culpabilité.

Entre temps, la conversation avait dérivé sur leur famille, de nouveau. A écouter Arès parler, Galaad ne put s'empêcher de ressentir une pointe d'amertume. Ils n'avaient clairement pas les mêmes grandes sœurs. Si Selena savait, elle ... Il préférait ne pas y penser. Quant à Antinea, elle l'avait toujours soutenu, bien sûr - mais s'agissait-il bien d'acceptance, ou choisissait-elle seulement de fermer les yeux ? Elle supportait tant de choses sans rien dire ... Bah. Il préférait ne pas y réfléchir. Il noya d'ailleurs cette pensée dans une bonne grosse gorgée de bière. A l'instant précis où Arès lui annonçait vouloir le présenter à sa sœur. Sa fameuse sœur si importante pour lui. De surprise, Galaad avala de travers, et toussa une longue minute avant de pouvoir reprendre la parole.
- Me présenter à Ava Zabini ? Et en tant que ... quoi ? grimaça-t-il, les yeux encore larmoyants de la bière qui lui avait brûlé la trachée. Heureusement, la douleur ne mit pas longtemps à passer, et il se reprit bien vite. Il ne voulait pas froisser Arès, bien sûr. Mais au fond de lui, il connaissait la réponse à sa question : par cette présentation, Arès voulait officialiser les choses. Mettre une étiquette. Et bientôt, ce serait la laisse. Restait maintenant à contourner le problème sans vexer son amant.
- J'aime les choses comme elles sont, tu sais. Qu'on s'amuse, qu'on sorte - il insista sur ce mot, pour bien montrer qu'il ne voyait pas leur relation comme confinée dans la chambre à coucher. On n'est pas obligés de presser les choses, termina-t-il avec son plus charmant sourire en coin.
Un odieux mensonge, car il suggérait que c'était le rythme qui le gênait, et non l'idée en elle-même. Mais un mensonge qui avait déjà marché à de nombreuses reprises. C'était reculer pour mieux sauter, bien sûr. Mais si Galaad retenait ses petites combines, il était beaucoup moins bon pour apprendre de ses erreurs.

Revenir en haut Aller en bas
https://thesquirrelart.tumblr.com/ En ligne
Ares Zabini

Ares Zabini


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 403
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- By Mae <3
| SANG : Pur bien que mélé à un sang africain ce qui dérange


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une attaque de chauve-souris
| PATRONUS : Un crocodile.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Shape of you ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Shape of you ▬ PV Arès Shape of you ▬ PV Arès EmptySam 31 Oct 2020 - 16:02

Les paroles de Galaad résonnaient dans la tête d’Arès qui laissa échapper un nouveau petit rire avant de se laisser aller au plaisir de porter sa pinte à ses lèvres. Evidemment que ses consultations étaient plus intéressantes que celles de Razvan. Si Arès avait à la fin de leur rencontre sentit la culpabilité le ronger en raison de l’absence d’éthique de son comportement. Il ne regrettait rien, car aujourd’hui, il était bien. Terriblement bien avec Galaad. Il était sans conteste la plus belle chose dans sa vie et il ne voulait l’en voir sortir pour rien au monde. Un sourire, celui avec ses petites fossettes si irrésistibles illumina  le visage du métis lorsque son « patient » à la peau blanche comme la neige, lui confessa qu’il était le plus intéressant des médicomages qu’il n’avait jamais rencontré. « Merci. Tu as oublié le plus sexy non ? » dit-il avec un petit rire.  Arès, s’il était assez orgueilleux dans le sens où il aimait être mis en avant et avoir raison, n’était pas non plus le sorcier qui avait le plus confiance à lui. Il n’était pas véritablement du genre à se lancer des fleurs. Cette question, était surtout le moyen pour lui d’aller chercher un compliment dans la bouche de son amant. « En tout cas, confidences pour confidences, tu es de loin le plus séduisant et attachant des patients que j’ai pu rencontrer » . Le médicomage le pensait vraiment.  Il aurait d’ailleurs pu remplacer « patient » par « sorcier » ou « homme » mais avait simplement voulu faire miroir à la phrase de son amant.  Oh qu’il rêvait d’attraper sa main, de la serrer dans la sienne et de l’embrasser. Sa main, puis lui.  Il en était pourtant bien incapable, paralysé par la peur du jugement des autres. Par la peur du rejet qu’il subissait déjà tant du simple fait de sa couleur de peau.  Il se contenta de plonger ses iris sombres dans celles de Galaad pour qu’il puisse d’un seul regard ressentir ce baiser refoulé.  Il laissa échapper un nouveau rire entendu lorsqu’il lui avoua ne pas avoir suivi ses conseils et lui demanda s’il n’y avait pas de meilleurs endroits que sainte mangouste pour se voir. « S’il est vrai que l’interdit ne fait qu’exciter davantage, je dois avouer que l’on peut mieux profiter dans l’intimité de ma chambre » . Les draps avaient été témoins de bien des prouesses que jamais, ils n’auraient pu faire à Sainte Mangouste. « Puis, tu ne m’aurais probablement pas trouvé avec ma suspension ! Et je ne t’aurais pas souhaité d’être examiné par cet enfoiré de Busltrode » . L’alcool déliant la langue, il n’hésita pas à insulter son supérieur. Cracher son venin ainsi lui faisait du bien.


Assez parlé de l’hôpital, les deux jeunes sorciers passèrent à un autre sujet. Celui de la famille. Si Galaad semblait très distant avec la sienne, ce n’était pas le cas d’Arès. Surtout pas avec Ava. Elle était pour lui un peu comme une partie de son âme. Comme une jumelle. L’idée de la perde était inconcevable. Il ne s’en remettrait pas.  Alors c’est tout naturellement qu’il avait proposé à Galaad de rencontrer sa sœur. C’était un moyen de donner à Galaad tout son importance. La réaction de son amant, le perturba un peu. Le sourire qui avait illuminé tant de fois son visage hâlé au cours de cette soirée avait disparu pour laisser place à une moue attristée.  Plus que le « me présenter  en tant que ...quoi » déjà maladroit, c’était la grimace sur le visage de son amant qui avait blessé Arès.  La réponse était pour lui évidente. Comme son petit ami. Il voulait qu’il le devienne, officiellement. Que cette relation prenne un autre sens. Le présenter à Ava, officialiser les choses et envoyer Octavius aux oubliettes. « En tant que ce que tu voudras....... mais surtout en tant qu’une personne très importante pour moi» finit-il par répondre après avoir avalé d’une traite la moitié de sa bière qui remplissait encore son verre. Visiblement les garçons n’étaient pas à bord du même Poudlard express. L’un voulait avancer plus vite que l’autre dans cette relation. Galaad précisant aimer les choses, comme elles étaient et ne pas vouloir les presser. « Comme tu veux» conclut-il à contre cœur et sans conviction.

Arès sentait la peur monter en lui. Est-ce qu’il allait l’abandonner lui aussi. Comme Sinitra, comme Octavius.  Devait-il lui même mettre fin à cette relation avant de souffrir ? En avait-il seulement la capacité. Lui qui à cet instant ne rêvait que d’une chose, retourner dans sa chambre avec Galaad, lui retirer cette montagne de vêtements et le réchauffer à sa façon avant de s’endormir en le serrant dans ses bras.  Fuyant le regard de son amant autant que ce dernier semblait vouloir le fuir, il observa son verre vide, noyant dedans son regard et ses pensées. Un nouveau silence, aussi glacial que le vent qui soufflait dehors, venait de s’installer autour de cette table.


Dernière édition par Ares Zabini le Mer 11 Nov 2020 - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Galaad N. Stomby

Galaad N. Stomby


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 284
| AVATARS / CRÉDITS : Sebastian Stan
| SANG : (Presque) pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une cage menaçant de l'avaler et de l'emprisonner
| PATRONUS : un chat (vaguement)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Shape of you ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Shape of you ▬ PV Arès Shape of you ▬ PV Arès EmptyMer 11 Nov 2020 - 16:16

ft. Ares Zabini  ▬  15 novembre 1977


We push and pull
like a magnet do

Sa pirouette n'avait pas aussi bien fonctionné qu'il l'espérait. La déception qui se lisait sur les traits d'Arès était sans équivoque. Galaad ne regrettait pas son refus pour autant. Il ne voulait pas officialiser de relation. Pas avec Arès, pas avec qui que ce soit d'autre. Il était très bien comme il était, libre, sans attache, à passer d'un flirt à l'autre sans prêter attention aux sentiments qui pouvaient naître chez eux. Et puis, Arès n'était pas n'importe qui. Les Zabini étaient une famille Sang Pur d'influence. Voulait-il vraiment se retrouver mêlé à leurs affaires ? Non. Pas une seule seconde. Il traînait dans suffisamment de bars mal famés pour avoir entendu les rumeurs. Celles sur Ava Zabini faisaient froid dans le dos. Galaad ne tenait pas particulièrement à boire un jour un verre qui l'enverrait rejoindre ses ancêtres. Toujours était-il que son refus n'avait pas réussi à convaincre Arès, et qu'un douloureux silence s'était installé à leur table. Après s'être longtemps mordillé la lèvre à la recherche de quelque chose à dire, Galaad finit par ouvrir la bouche. Mais pas longtemps.

- Écoute, je suis flatté mais ...
Il s'était interrompu. Mais je ne mérite clairement pas d'être si important pour toi. Voilà ce qu'il voulait dire. Au lieu de quoi, il retourna à sa pinte, qu'il descendit aussi rapidement que son amant l'avait fait quelques instants plus tôt. Il ne le méritait pas, c'était un fait. Il n'était ni assez fidèle, ni assez intéressant, ni assez distingué, pour satisfaire un Arès Zabini. Mais il était inutile de le dire à haute voix. Arès réaliserait un jour. Inutile de presser les choses. Pas alors qu'il pouvait encore profiter de cette bulle de bonheur que le jeune homme lui offrait actuellement. Il en drainerait la moindre goutte, comme il le faisait toujours, jusqu'à ne plus avoir que des souvenirs agréables et un amer sentiment de manque. C'était ainsi que se terminaient toutes ses relations, car il était trop lâche pour clarifier les choses dès le début. Il laissait les incompréhensions et les non-dits s'amasser, trop effrayé pour les démentir, trop paresseux pour rompre proprement. Jusqu'à ce qu'on l'abandonne, pour qu'il n'ait pas à le faire lui-même.
- Je vais nous chercher un autre verre, soupira-t-il en se levant. Je reviens de suite, promit-il en passant près d'Arès et en caressant son épaule d'une main distraite.

Il était de ces menteurs aguerris qui croient en leurs propres mensonges. Qui vous sourient sincèrement avant de vous planter leur lame dans le dos. Alors qu'il s'éloignait d'Arès pour se diriger vers le comptoir, ses pensées s'entrechoquaient. Devait-il partir maintenant, disparaître ? La fuite était la solution la plus facile. Mais s'il abandonnait son amant maintenant, c'était pour ne jamais revenir, il le savait. Ce serait brutal et douloureux, mais peut-être que cela éviterait-il au jeune Zabini des mois d'incertitudes. Sauf que Galaad n'était pas prêt à enterrer les instants si heureux qu'ils avaient partagé. A renoncer aux bras d'Arès, à ses étreintes, à ses baisers. Il pouvait bien le garder encore un peu ... Non ?
- Et voilà, nouvelles munitions ! annonça-t-il avec un sourire en ramenant deux nouvelles pintes de Guinness à leur table. Il se rassit face à son amant avec son regard le plus aguicheur, comme si sa courte absence avait suffit à tourner la page, à éliminer le malaise de leur dernier échange. Rassure-moi, même les Medicomages ont le droit de décompresser et de prendre du bon temps, pas vrai ? plaisanta-t-il pour relancer la discussion. Il comptait bien finir de profiter de cette soirée comme il l'avait initialement prévu. A savoir, descendre quelques verres, puis retourner sous les draps d'Arès pour finir la nuit en beauté.

Revenir en haut Aller en bas
https://thesquirrelart.tumblr.com/ En ligne
Ares Zabini

Ares Zabini


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 403
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- By Mae <3
| SANG : Pur bien que mélé à un sang africain ce qui dérange


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une attaque de chauve-souris
| PATRONUS : Un crocodile.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Shape of you ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Shape of you ▬ PV Arès Shape of you ▬ PV Arès EmptyDim 22 Nov 2020 - 18:52

Arès et Galaad s’étaient rencontrés le 21 octobre. Cela ne faisait donc encore pas tout a fait un mois et pourtant Arès sentait déjà son cœur s’emballer bien plus que de raison. Il était déjà très attaché à Galaad. Au fond, il était même amoureux de lui.  Pour s’en convaincre définitivement, il n’avait besoin que d’une chose, que Galaad s’ouvre à lui et lui fasse comprendre que leurs sentiments sont réciproques.  Libéré des ses angoisses par l’alcool, il avait donc laissé parlé son cœur. Il avait fait comprendre à son amant qu’il voulait officialiser leur relation auprès de sa sœur.  Pour sa plus grande tristesse, son amant avait pris la fuite. Comme Octave un mois avant. Alors il avait fait semblant d’être indifférent et prétendu qu’il voulait le présenter à sa sœur de la façon qu’il voudrait bien se présenter. Il ne voulait pas le faire fuir en brusquant les choses. Au contraire, il voulait le garder encore près de lui. Le garder toujours près de lui.  Arès sentait l’angoisse monter en lui. Etait-il encore allé trop loin, trop vite ? Galaad allait-il l’abandonner à son tour. «  Écoute, je suis flatté mais ... » à ses mots Arès avait sentir une douleur lui envahir la poitrine.  Il avait envie de crier, de hurler. On pouvait lire sur son visage toute sa peine et son angoisse.  C’était peut être cela qui avait poussé son amant à ne pas terminer sa phrase.  Même si au fond, Arès savait ce qu’il allait dire, il fît semblant de ne pas le savoir, préférant rester dans l’illusion de cette relation qui lui apportait du bonheur. Il devait en profiter tant que ça durerait.  « Je vais nous chercher un autre verre. Je reviens de suite » dit Galaad en se levant et en passant délicatement sa main sur l’épaule d’Arès.  Ce geste d’affection qui aurait dû l’embarrasser calma la douleur dans sa poitrine et tira un sourire sur les lèvres du médicomage qui se surpris à caresser du bout des doigts ceux de son amant sans se soucier de la foule.  Pendant que Galaad était au bar, Arès posa sa tête dans ses mains et respira fortement plusieurs fois. Il essaya de se convaincre que tout allait bien aller, que Galaad tenait à lui, qu’il voulait juste prendre son temps.  * Allez Arès soit patient * pensa-t-il.  

« Et voilà, nouvelles munitions ! » s’était exclamé Galaad en posant leurs bières sur la table. Arès lui adressa un sourire charmeur. Il savait que ce sourire le faisait craquer et il comptait bien le séduire à nouveau, comme pour effacer ce moment gênant. Galaad semblait adopter la même stratégie  à en juger par son regard aguicheur qui n’était pas pour déplaire au mulâtre qui avait envie de l’attraper par le col de son t-shirt et de l’embrasser sauvagement pour le posséder encore un peu. « Rassure-moi, même les Medicomages ont le droit de décompresser et de prendre du bon temps, pas vrai » Arès laissa échapper un petit rire avant de lui répondre, d’un air coquin « Je n'en prends pas du bon avec toi habituellement? » . Il s’empara ensuite de sa pinte   « Merci » avant de lui dire   « A la tienne » en triquant avec lui, frottant ainsi sa pinte contre la sienne, comme il voulait frotter son corps contre le sien.  Il porta à nouveau le breuvage à ses lèvres en attendant de gouter à nouveau aux délicieuses lèvres de son amant. Il lui fît un petit clin d’œil avant de lui dire «Les prochaines sont pour moi ! » comme pour lui dire qu’ils n’allaient pas rentrer de si tôt et profiter de la soirée.  Puis il repensa à sa remarque sur les médicomages et le bon temps. Un sourire illumina à nouveau ses lèvres en pensant aux soirées étudiantes.  Il avait bien profité durant son temps à l’ESM avec Caradoc «Toi le fêtard, tu devrais tester les soirées des étudiants en médicomagie.... tu y serais dans ton élément  et tu verrais comment les médicomages prennent du bon temps » dit-il en portant à nouveau la boisson à ses lèvres.  Avec le temps, il avait finit à s’habituer à cette nouvelle boisson dont il savourait à présent pleinement le goût. «Heureusement que tu ne m’as pas vu dans ces soirées, je ne t’aurais sûrement pas séduit.  Je vais donc essayer de ne pas être aussi ridicule ce soir » dit-il avant de continuer sa descente et d’appeler la serveuse pour commander les deux petites sœurs.   Il sa passa plusieurs heures et plusieurs bières avant que les deux amants ne quittent le bar.  L’atmosphère avait finit par se détendre et ils avaient bien rigolé. Comme deux bons amis.

Lorsqu'ils quittèrent le pub, dehors le froid était encore plus glacial qu’à l’aller mais en même temps, l’alcool faisait naître dans leur corps un sentiment de chaleur.  Où était-ce le désir qui faisait naître ce sentiment dans le corps d’Arès ? Il n’en savait rien.  Sur le chemin de traverse désert, Arès glissa sa main dans celle de son amant. Même s’il faisait nuit noire et que personne ne les voyait, s’était la première fois qu’il osait un tel geste dans la rue. Il se sentait tellement bien avec lui qu’il voulait profiter de son bonheur en serrant dans sa main ses doigts.  Même Galaad fût surpris de ce geste et Arès se contenta en guise de réponse de lui sourire et de le regarder avec des étoiles dans les yeux. A peine eurent-ils passés la porte de son appartement, qu’Arès la referma d’un geste sec avant de plaquer fermement son amant contre cette porte et de l’embrasser sauvagement sans chercher à le déshabiller.  Il y avait beaucoup de passion dans ce baiser. La passion de ce désir refoulé toute la soirée et la passion de la peur de le perdre qui avait pu naître durant leur conversation.   «J’en ai rêvé toute la soirée » dit-il lorsque leurs lèvres se quittèrent avant de les recoller à nouveau sur les siennes en commençant à le déshabiller et le caresser. «Il faisait froid dehors, je vais te réchauffer » dit-il en l’attrapant par la main et le tirant jusqu’à dans cette chambre  pour finir de le déshabiller puis de le pousser sur le lit pour lui faire l’amour.  Oui, j’ai dit lui faire l’amour, car c’était bien de ça qu’il s’agissait.  Dans un rail de plaisir, au moment de l’orgasme trois petits mots non maitrisés sortir de la bouche du mulâtre, dictées par la passion et l’alcool. Trois petits mots qu’il allait peut-être regretter tant il pourrait faire fuir son amant. «Je t’aime » .



* FIN DU RP *
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Shape of you ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Shape of you ▬ PV Arès Shape of you ▬ PV Arès Empty

Revenir en haut Aller en bas

Shape of you ▬ PV Arès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Le chemin de traverse-