GRYFFONDOR : 159 pt | POUFSOUFFLE : 129 pt | SERDAIGLE : 76 pt | SERPENTARD : 112 pt
Retrouvez l'édition de mai de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment : -5%
Ventilateur Rowenta VU5640F0 TURBO SILENCE EXTREME
Voir le deal
84.98 €

Partagez

Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Professeur Hoover

Professeur Hoover


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 311
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Empty
MessageSujet: Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] EmptyVen 1 Mai 2020 - 19:15

Y avait-il une forme de malédiction sur sa personne? Y avait-il quelque chose qui faisait qu’elle se retrouvait dans de telles situations? D’abord l’attaque de noël qui avait bien failli lui coûter la vie.‌ Ensuite cette réception où elle avait tué une personne, sans le vouloir, sans le savoir, sous imperium lui avait-on dit. Ce n’était pas moins perturbant.‌ Et maintenant ça?  Des oeufs de pâques, c’était joyeux normalement, c’était coloré. C’était les enfants qui allaient chercher ces oeufs.‌ Ils avaient d’ailleurs été les premiers à se jeter dessus. Quelle horreur.‌ Soyle savait déjà ce que lui dirait John, qu’une fois de plus elle n’en avait fait qu’à sa tête, qu’elle ne devrait pas sortir ainsi. Mais ça avait été plus fort qu’elle, le temps et cette bonne humeur ambiante l’avaient attiré dehors.‌

Une fois de plus elle se retrouvait dans cet hôpital qu’elle détestait chaque fois un peu plus.‌ Elle ne le portait pas spécialement dans son coeur au départ,  mais là ça commençait vraiment à la retourner.‌ Après un long repos bien mérité, la rouquine voulut tout de même se renseigner.‌ Avant les explosions, avant cet enfer qui s’était déchainé d’un coup, elle parlait avec une femme.‌ Elle l’avait même ramené avec elle en venant ici, l’ayant vue effondrée au sol visiblement incapable de s’en sortir seule.‌ Allez savoir pourquoi, cela avait été un réflexe, comme si c’était le plus logique à faire.‌ Et elle le referait sans problème. Mais surtout, Soyle voulait savoir ce qu’était devenu cette sorcière, n’ayant qu’un souvenir très vague de son état (elle-même dans un état lamentable à ce moment). Alors après avoir demandé à plusieurs personnes sans oser trop les déranger pour autant, on lui indiqua un lit un peu plus loin.‌ Il y avait tellement de monde qu’il était impossible d’avoir une chambre seul. Les lits étaient donc alignés et séparés par des rideaux.‌

Soyle s’était donc un peu péniblement traîné vers celui qu’on lui avait indiqué, essayant de ne pas trop regarder les patients présents sur les autres. Par pudeur, mais aussi par peur de voir dans quel état ils étaient.‌ Elle-même n’était pas au meilleur de sa forme, un bras en écharpe et des blessures plus minime un peu partout. Mais elle se doutait qu’il devait y avoir bien pire et n’avait pas spécialement envie de le voir.‌ Et puis, quelque part, elle avait un peu peur d’y reconnaître quelqu’un d’autre. On ne sait jamais, elle n’était pas sûre qu’un ami ne pouvait pas se trouver aussi sur place. Enfin, elle avait au moins déjà vérifié que John n’avait rien, c’était déjà important…

Une fois devant son interlocutrice infortunée, elle fut un peu rassurée. Ce n’était pas glorieux non plus mais sans doute pas dramatique.‌ Alors ayant vérifié qu’elle ne dormait pas, la belle s’approcha assez pour être dans son champ de vision, le plus beau sourire possible en ces circonstances posé sur les lèvres.‌

-Bonjour? Je ne veux pas vous déranger longtemps mais… je voulais savoir comment vous alliez.‌ On m’a dit où vous trouver…

Si elle n’y avait pas une petite coupure inconfortable la belle se sera sans doute pincé un peu la lèvre. Pas très à l’aise dans cet échange, ce qui était relativement rare.‌ Et puis finalement elle décida de laisser parler ses habitudes. Après tout, la sorcière avait participé sans trop de mal à cette conversation si tristement écourtée.‌

-Je m’apelle Soyle, Soyle Hoover.‌ C’est moi qui vous ai… enfin vous êtes arrivée avec moi…

Délicat tout de même.‌ Difficile de savoir de quoi elle se souvenait ou non.‌ D’ailleurs c’était parfois flou pour elle aussi.‌
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 120
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // TAG sur Bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] EmptyLun 4 Mai 2020 - 15:41

Nora était allongée dans un lit à Sainte Mangouste lorsqu'elle se réveilla péniblement. Le regard fixé au plafond elle ne pouvait bouger le moindre muscle. Encore sous l'effet de la morphine qu'on lui avait injecté avant et pendant sa prise en charge, elle était shootée à mort. Passant de l'état somnolent à un état vif et angoissée, la sorcière n'était pas au pic de ses forces.

Un homme  était venu la voir plusieurs fois durant son séjour. Mais elle n'était pas encore capable de lui expliquer de quoi elle se souvenait de l'épisode au Chemin de Traverse et les explosions d’œufs de Pâques. Tout ce que la sorcière parvenait à se souvenir c'était l’œuf qui avait explosé dans ses jambes et la panique autour d'elle.

Les heures défilèrent et les journées également. Elle voyait les infirmières lui changer ses bandages aux bras mais aussi aux jambes et même si elle souffrait le martyr, la psychomage serrait les dents à défaut des poings.
Ainsi deux longues journées s'étaient écoulées et toujours la visite de cet homme inconnu. Ne parvenant pas à mettre un nom, elle décida de l'ignorer, d'autant plus qu'elle n'avait envie de voir personne. McKallister avait eu la visite d'un collègue le lendemain dans la journée, ils avaient parlé et même si elle allait « mieux » ce n'était pas encore ça. En effet, il lui avait confirmé que son séjour se terminerait à la fin de la semaine, ce qui lui laissait encore trois jours.

Petit à petit Nora reprenait des forces et parvenait à s'asseoir, même si la vue de ses bandages lui fendit le cœur. Comment allait-elle être par la suite, aurait-elle des cicatrices ? Pourvu que les soins soient efficaces. Alors qu'elle se lamentait sur son corps tout en soupirant, elle ne remarqua pas la présence d'une rouquine sur le pas de la porte. Enfin, elle sortie de ses songes et esquissa un sourire. Son visage lui disait quelque chose, mais c'était peut être qu'une des infirmières ?

-Bonjour? Je ne veux pas vous déranger longtemps mais… je voulais savoir comment vous allez.‌ On m’a dit où vous trouver…
-Bonjour...ça peut aller. Répondit tranquillement Nora en réajustant ses cheveux derrière les oreilles.
-Je m’appelle Soyle, Soyle Hoover.‌ C’est moi qui vous ai… enfin vous êtes arrivée avec moi…
-Enchantée, Mrs Hoover, votre visage m'interpellait...Je suis Nora McKallister. Déclara-t-elle en présentant une main toute bandée en direction de la rouquine afin de la saluer.

Elle lui fit signe de prendre place à côté du lit dans un fauteuil. Assise le plus droit possible afin de la soulager. Nora scruta la jeune femme, elle eut comme un flash et ferma les yeux brutalement pendant quelques secondes. Elle se rappela précisément ce que son interlocutrice avait entrepris pour la sauver. Mais la situation était encore flou. Elle pourrait sans doute l'aider à combler les trous dans sa mémoire.

-C'est gentille à vous de venir me rendre visite. Il semblerait que vous ayez moins de dommage que moi. Mais que vous n'aviez pas été épargné.

Nora avait une mince couverture sur ses jambes mais on pouvait distinguer des bandages autant sur ses tibias que sur ses avants-bras.

(521 mots)
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Hoover

Professeur Hoover


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 311
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] EmptyLun 4 Mai 2020 - 19:51

Le vie dans cet environnement était malheureusement toujours la même. L’hôpital qui l’avait déjà accueilli plusieurs fois n’en était pas pour autant plus sympathique à retrouver.‌ Elle ne savait toujours pas si elle devait être touchée ou inquiète que certains membres du personnel la reconnaissent.‌ Quoi qu’à certains moment cela avait plutôt tendance à la déprimer. Mais elle faisait avec et cette nouvelle lubie l’avait motivé à bouger.  Soyle bien que secouée n’avait pas oublié cette femme qu’elle avait réussi (on ne sait toujours pas trop comment) à ramener avec elle suite à cette catastrophe.  Elle avait donc entrepris de la retrouver. Juste pour s’assurer qu’elle n’était pas trop mal. Bon, pour être parfaitement honnête, elle avait eu un léger doute et espérait qu’elle était toujours en vie. Soyle l’avait vue à terre et n’avait pas forcément réfléchi, même si elle bougeait à peine. Alors en arrivant, elle n’avait plus tellement fait attention à elle. La question fut néanmoins vite balayée puisqu’on lui avait dit où la trouver et même l’autorisation de la voir. Elle était donc bien vivante et assez vaillante pour être vue.‌ C’est donc soulagée d’avance que Soyle s’était présentée à elle.‌

-Bonjour...ça peut aller.

La sorcière remis en place ses cheveux, visiblement peu à l’aise. Difficile de ne pas l’être. C’était tout à fait le genre de réactions qu’elle avait eu elle-même lors de ses derniers passage ici. Mais elle ne semblait pas la reconnaître. La rouquine ne lui en voudrait pas, ce n’était pas son genre. Elle avait simplement jugé bon de repréciser un peu plus qui elle était en s’approchant un peu.

-Enchantée, Mrs Hoover, votre visage m'interpellait...Je suis Nora McKallister.

Elle fut soulagée de voir qu’elle ne prenait pas mal sa visite. A cette main tendue Soyle tendit celle qu’elle n’avait pas immobilisée et saisit celle de Nora avec toute la douceur dont elle était capable. Il ne faudrait pas lui faire mal, les bandages ne lui avaient pas échappé.‌

-Enchantée également. Mais vous pouvez m’appeler Soyle.‌

Invitée à prendre place dans un fauteuil près d’elle, la rouquine s’exécuta précautionneusement, de peur de se faire mal également. Elles n’étaient pas en grande forme, mais pour le coup, Nora était sans doute la pire. Si Soyle gardait sagement son bras dans son écharpe, Nora avait des blessures bien plus éparses.

-C'est gentille à vous de venir me rendre visite. Il semblerait que vous ayez moins de dommage que moi. Mais que vous n'aviez pas été épargné.

Oh c’était à son sens presque normal.‌ Même si elle avait bien noté le petit moment d’arrêt de Nora, elle n’eut aucun mal à savoir ce qu’elle ressentait. Pour y être déjà passé, elle se doutait qu’elle cherchait à remettre de l’ordre dans ses souvenirs. Soyle ne forcerait rien, elle se doutait que ce n’était pas très utile. En revanche, elle pouvait essayer de lui donner les quelques informations qu’elle avait.‌

-Oui… En fait je… je crois que c’est un peu grâce à vous.‌ Je crois que vous avez été plus proche que moi sur ce banc et… je crois que vous étiez devant moi.

Loin d’être sûre d’elle, c’était le souvenir que Soyle en gardait. Nora aurait peut-être un souvenir différent. Mais en tout cas cela expliquait en partie la différence de leurs états. Et puis elle avait voulu détourner légèrement le sujet pour recentrer sur quelque chose d’un peu plus léger.

-Mais je suis ravie de pouvoir vous rendre cette visite. Après tout j’imagine que vous aussi trouvez les journées un peu longues.

Décidée à effectivement mettre à l’aise sa nouvelle interlocutrice, la rousse avait décidé de tenter un sujet de conversation un peu plus classique et léger, dans l’idée qu’elles sauraient se changer un peu les idées.‌

-Alors dites-moi un peu, comment remplissez-vous votre vie lorsque vous n’êtes pas coincée dans un hôpital?

Soyle un peu mieux calée dans le fauteuil, un sourire qu’elle espérait tout à fait engageant sur le visage, elle espérait parvenir à engager une conversation qu’elle voulait plus agréable que la dernière…‌
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 120
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // TAG sur Bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] EmptyLun 4 Mai 2020 - 22:28

Nora avait peu de visites depuis son arrivée à Sainte-Mangouste mais elle se souvenait de chacune d'entre elle. Sauf peut être celle de l'homme mystérieux, elle ne parvenait pas à le voir distinctement dans son souvenir ni les mots exacts qu'il prononçait. Alors que la rouquine, elle l'avait en mémoire, dès le début de leur entrevue, Nora sentait que c'était une « gentille », sinon pourquoi elle serait revenue pour prendre des nouvelles d'une inconnue avec qui elle a partagé un banc le temps d'un après-midi. La sorcière tentait tant bien que mal de se tenir droite afin d'être présentable, mais la tenue médicale ne lui laissait pas vraiment de marge de manœuvre pour être à son aise. Toutefois, Nora restait digne et écoutait attentivement les paroles de la belle rousse.

-Enchantée également. Mais vous pouvez m’appeler Soyle.‌
-Très bien dans ce cas, appelez-moi Nora. Après tout, nous avons partagé un banc et survécu à une catastrophe, nous ne sommes plus inconnues. Répondit-elle en souriant.

La psychomage sortait souvent des vannes qui n'en étaient pas à vrai dire, mais cela détendait la conversation en général. Et puis, il fallait bien qu'elle en sourit de cette situation, ça l'aidera à passer le pas plus rapidement. Alors que la jeune femme prenait place dans le fauteuil à gauche de Nora, la psychomage remarqua le bras en écharpe.

-Oui… En fait je… je crois que c’est un peu grâce à vous.‌ Je crois que vous avez été plus proche que moi sur ce banc et… je crois que vous étiez devant moi.
-Oui, maintenant que vous me le dites. Je me souviens qu'un œuf est tombé à mes pieds. Je ne me souviens plus ce qui s'est passé par la suite, c'est encore brumeux là-dedans. Compléta-t-elle en touchant sa tempe droite. Mais bon, les médicomages semblent optimistes me concernant. Alors il va falloir être patient.
-Mais je suis ravie de pouvoir vous rendre cette visite. Après tout j’imagine que vous aussi trouvez les journées un peu longues.
-A vrai dire, je ne m'en pas vraiment compte. Je dors la plupart du temps, quand je ne lis pas la Gazette du Sorcier ou que l'on me change les bandages. Cela va faire une semaine que je suis ici. Et ma foi, cela faisait longtemps que je ne suis pas passer par le côté patient, si vous voyez ce que je veux dire.

Nora avait subi de nombreux mauvais coups, mais elle se débrouillait toujours pour ne pas arriver jusqu'au stade « hospitalisation » cela lui rappelait de mauvais souvenirs. Quoiqu'il en était, elle appréciait la délicatesse de la rouquine la concernant ainsi que la justesse de ces mots employés à l'égard de ses blessures.

-Alors dites-moi un peu, comment remplissez-vous votre vie lorsque vous n’êtes pas coincée dans un hôpital?
-Et bien Soyle, je suis psychomage pour le Ministère de la Magie, mais je travaille aussi de temps à autre ici, à Sainte-Mangouste. Et vous, que faites-vous dans la vie ?

La sorcière resta très évasive, pour une fois ça sera à son interlocutrice de mener la conversation. Elle avait tout son temps, alors autant en profiter.


(467 mots)
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Hoover

Professeur Hoover


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 311
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] EmptyMer 6 Mai 2020 - 1:37

Soyle généralement à l’aise avec les différentes personnes qu’elle pouvait rencontrer n’avait pas particulièrement de problèmes avec la femme étendue devant elle.‌ Elles étaient visiblement toutes deux des blessées d’un malheureux évènement ayant précédemment coupé une conversation déjà engagée entre elles.‌ Il y aurait donc peu de raisons qu’elle ne relance pas cette dernière ou plutôt que son interlocutrice le prenne mal.‌ D’ailleurs elle lui accordait un sourire tout à fait encourageant.‌

-Très bien dans ce cas, appelez-moi Nora. Après tout, nous avons partagé un banc et survécu à une catastrophe, nous ne sommes plus inconnues.

Ah oui, c’était…‌direct. Mais Soyle la comprenait bien finalement.‌ Elle lui accorda donc un rire à cette remarque. La rouquine pris tout de même le temps de s’installer près de Nora comme elle l’avait invité à le faire plus tôt. Si elle avait remarqué la retenue dont faisait preuve la brune face à elle, Soyle ne pensait pas pouvoir faire de même.‌ Elle la comprenait, elle-même avait cherché à faire de même dans une situation similaire. Mais non seulement la douleur lui donnait simplement envie de s’installer le plus confortablement possible, mais elle se garderait pour le moment de faire une remarque sur le sujet. Elle ne souhaitait pas plus que cela mettre son interlocutrice mal à l’aise.‌

-Très bien Nora. Même si j’aurais préféré vous rencontrer dans de meilleures conditions. Ou en tout cas moins douloureuses.

Si elle avait décidé de garder le ton de la plaisanterie, elle ne put s’empêcher une caresse distraite sur son bras immobilisé.‌ Malgré tout, c’était douloureux…‌ Mais était arrivé le moment de plonger tête la première dans le vif du sujet tout de même.‌ Soyle pensait lui devoir les quelques informations qu’elle pensait avoir en mémoire.‌

-Oui, maintenant que vous me le dites. Je me souviens qu'un œuf est tombé à mes pieds. Je ne me souviens plus ce qui s'est passé par la suite, c'est encore brumeux là-dedans.  Mais bon, les médicomages semblent optimistes me concernant. Alors il va falloir être patient.

Là encore, elle semblait plutôt bien le prendre.‌ Difficile de savoir si c’était réellement le cas ou si elle tentait simplement de faire illusion devant elle.‌ Elle ne serait en tout cas pas celle qui briserait ses espoirs. Ce n’était ni son genre ni son envie. Soyle était elle aussi une grande optimiste. Elle accorda d’ailleurs un sourire encourageant à Nora.

-Ils ont sans doute raison, je suis sûre que vous vous remettrez vite.

Si elles s’étaient mieux connu, la rousse aurait posé une main douce sur la sienne, mais c’était sans doute trop osé. Elle garda sa main bien contre elle, se contentant du sourire de circonstance. S’inquiétant ensuite pour la façon que la sorcière avait de ressentir ses journées, cette dernière semblait encore une fois d’humeur à la surprendre un peu.

-A vrai dire, je ne m'en pas vraiment compte. Je dors la plupart du temps, quand je ne lis pas la Gazette du Sorcier ou que l'on me change les bandages. Cela va faire une semaine que je suis ici. Et ma foi, cela faisait longtemps que je ne suis pas passer par le côté patient, si vous voyez ce que je veux dire.

Finalement elle avait peut-être trouvé pire qu’elle sur la question de l’optimisme.‌ Nora avait l’air…‌ plutôt bien malgré les circonstances. Peut-être même mieux que Soyle ne l’était elle-même, malgré le fait qu’elle soit moins touchée. Pour la rouquine les journées semblaient interminables, angoissée qu’elle était par ce lieu et tous ceux qui le faisaient vivre. Elle trouvait bien entendu leur rôle indispensable, mais se retrouver ici lui faisait décidément un effet terrible.‌

-Et bien… vous avez l’air… plutôt bien en fait. C’est une très bonne chose!

Elle était assez surprise, mais ravie pour elle, très sincèrement. Voyant la bonne humeur que la sorcière mettait dans leur conversation, elle n’avait pas hésité à changer de sujet pour entamer une conversation plus classique.‌ Le travail de Nora serait un bon point de départ, une base sûre pour beaucoup d’échanges du même type.

-Et bien Soyle, je suis psychomage pour le Ministère de la Magie, mais je travaille aussi de temps à autre ici, à Sainte-Mangouste. Et vous, que faites-vous dans la vie ?

Ah… psychomage…‌ c’était bien sa veine… Soyle avait déjà eu à passer par les mains d’un confrère, sans en garder un très bon souvenir. Il était resté tout à fait courtois, ce n’était simplement pas son truc…‌ Elle en avait gardé une forme de méfiance. Enfin, peut-être Nora lui ferait-elle changer d’avis finalement. Après tout, elle avait l’air charmante.

-Dans ce cas j’imagine que j’ai échappé de peu à votre bureau à une époque… Mais je ne doute pas que vous ayez déjà beaucoup à faire sans ajouter mon dossier à votre liste.

Et quelque chose lui disait qu’elle en verrait encore plus une fois remise. Cet évènement laisserait des traces… Mais elle tentait de faire bonne figure et de garder un ton léger.

-Je suis professeur d’étude des moldus à Poudlard, certains diraient que je ne manque pas d’occupation non plus.‌

Soyle adorait son métier et ne le quitterait pas malgré les pressions déjà subies de plein fouet. C’était sa place, la vie qu’elle avait choisi depuis longtemps. Elle avait une certaine tendresse pour le château et les élèves qu’elle voyait défiler chaque années. On lui avait déjà dit qu’elle était faite pour ça, et elle en était ravie.

-Je suis assez surprise de savoir que vous exercez dans ces deux endroits, ce n’est pas trop difficile à concilier? Qu’est-ce qui vous a mené sur ce chemin?‌

Qu’est-ce qui pouvait pousser quelqu’un à exercer un métier pareil? Soyle avait du mal à comprendre et puisqu’elle ne voulait émettre un jugement qu’en connaissant réellement, elle était curieuse de connaître les motivations de Nora. C’était sans doute une occasion à la fois d’obtenir des réponses mais aussi de passer agréablement leur temps. Après tout, du temps, elles n’en manquaient pas…
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 120
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // TAG sur Bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] EmptyMer 6 Mai 2020 - 12:44

Le courant semblait passer entre les deux rescapées. Une petite blague et la tension était retombée, au moins Nora pu rencontrer dans son désarroi une jeune femme toute aussi intéressante. Après de brefs échanges de politesse, les deux femmes commencèrent à échanger ou simplement reprendre là où elles en étaient la dernière fois.

Nora avait constaté le bras en écharpe de son interlocutrice. Elle lui avait fait une remarque gentille dessus, histoire de briser la glace, mais au moment où cette dernière avait prit place dans le fauteuil près d'elle, la sorcière ne pu s'empêcher de constater un rictus de douleur.

-Je vous en prie, Soyle, prenez place comme vous serez à l'aise. Personnellement, je me tiens droite pour soulager un peu mon dos. Mais si vous êtes à l'aise autrement faites-le sans hésiter.

La psychomage n'était pas du genre à critiquer l'attitude des individus qui se présentaient à elle. Après tout, on pouvait venir débrailler ou sur son trente-et-un, elle s'en fichait royalement. Le principal s'était d'être bien et à l'aise. Le reste étant accessoire, du moins aux yeux de la sorcière.

Inévitablement, la brune arriva à parler de l'accident qui a eu lieu au Chemin de Traverse. Il lui manquait des éléments dans sa mémoire pour pouvoir avancer par la suite. Cela aurait pu paraître brutal à l'égard de la rouquine, car même si cette dernière faisait le maximum pour éluder la conversation. A présent, elle y était contrainte. Nora ne semblait pas avoir de mal avec le sujet, bien au contraire, d'où son attitude.

-J'espère ne pas paraître trop brusque, Soyle, avec mon insistance sur les événements de Pâques. Posa alors clairement la sorcière. Mais si cela vous dérange ou que je vais trop loin, je vous en prie, n'hésitez pas à me le faire savoir.

Nora pouvait parfois se montrer maladroite lorsque cela la concernait directement. Néanmoins, elle en était consciente et préférait en parler d’emblée pour ne pas mettre mal à l'aise les autres.
Soyle prit des nouvelles sur la santé et la remise en forme de la patiente, Nora semblait être plus blasée qu'optimiste. Il n'était pas facile d'être le patient quand on était le spécialiste en général. Mais bon, il fallait faire avec.

-Ils ont sans doute raison, je suis sûre que vous vous remettrez vite. Et bien… vous avez l’air… plutôt bien en fait. C’est une très bonne chose !

La sorcière esquissa un sourire à la réponse de son interlocutrice. Cette dernière n'osait faire le moindre mouvement, mais la psychomage remarquait les preuves de son compassion à son égard.
Le sujet suivant était les professions exercées par les deux femmes, après un échange concis, elles en savaient un peu plus sur l'une et l'autre. Et surtout d'où venait le caractère de chacune. Cette compassion et  optimiste naturels.

-Dans ce cas j’imagine que j’ai échappé de peu à votre bureau à une époque… Mais je ne doute pas que vous ayez déjà beaucoup à faire sans ajouter mon dossier à votre liste.
-Ah oui ?! Il semblerait en effet, vous avez du être reçu par l'un de mes confrères, je vous avoue que je ne les connais pas vraiment. Je préfère les gens aux spécialistes... vous devez trouver ça étrange vu mon métier. Répondit Nora en ricanant et en n'essayant même pas de cacher les échos qu'elle entendait de ses confrères sur leur métier.
-Je suis professeur d’étude des moldus à Poudlard, certains diraient que je ne manque pas d’occupation non plus.‌

Un professeur ! Décidément, elle en croisait ses dernières semaines, mais elle en avait gardé un bon lien avec chacun d'eux. Après tout, Nora n'était pas du genre à s'attirer des ennuis du moins pas relationnel. Compréhensive dans l'âme, elle montrait un naturel franc et amical.

-L'étude des moldus, intéressant. En effet, vous ne devez pas vous ennuyer. Il doit être difficile d'inculquer la connaissance à nos jeunes étudiants, non ? Je sais par expérience, que la théorie est toujours une étape compliquée contrairement à la pratique qui est...plus stimulante. Dit-elle sans méchanceté au contraire. Quelque chose semble vous chagrinez dans votre métier, tout va bien ?

Rien n'échappait à la psychomage, défaut professionnel sans doute, ou simplement son attitude inquiète. Elle ne le savait pas vraiment elle-même.

-Je suis assez surprise de savoir que vous exercez dans ces deux endroits, ce n’est pas trop difficile à concilier? Qu’est-ce qui vous a mené sur ce chemin?‌
-En vérité, je suis rattachée au Ministère avec l'ensemble des services suivant le besoin. J'ai mes patients également qui ne sont pas forcément employés sur place. Il m'arrive de me déplacer chez le particulier s'il ne peut venir jusqu'à moi. Répliqua-t-elle simplement. Il m'arrive aussi de donner un coup de main à mes confrères, ici, à Sainte-Mangouste, même si c'est rare, parfois j'arpente les services. Comme je vous le disais, parfois c'est à moi de me déplacer.

Dit comme ça, on pourrait croire que c'était une contraire, mais au contraire. Nora pouvait aller et venir comme bon lui semblait. Même si elle avait des comptes à rendre de toute part.

-Vous savez Soyle, vous trouverez ça contraignant d'aller à droite à gauche, mais c'est gratifiant de voir qu'avec les bons moyens les gens peuvent aller de l'avant. Il faut prendre le temps nécessaire pour ça. Vous savez je suis critiquée par mes confrères, car je ne suis pas assez « patientèle » quel horrible mot. Je l'ai entendu un jour dans une réunion. La sorcière soupira en se rappelant la scène. Mais je n'ai pas de compte à leur rendre, les seuls sont mes patients.

Nora était fière de fonctionner ainsi et peu importe ce que l'on pouvait dire de sa manière de travailler.  Pensant ayant répondu à la première partie de la question, la sorcière prit le temps de réfléchir pour la seconde. Elle proposa à la rouquine un verre d'eau qu'elle lui tendrait si la réponse était positive. Quant à elle, elle s'en servirait un juste après.

-Je crois avoir toujours été avenante vers les gens. Et puis, mon vécu a fait que je me suis mis comme objectif de rendre plus heureux les gens. Vous allez trouver ça naïf, mais aller bien n'est pas si facile que ça... La sorcière repensa à son passé et tout ce qu'elle avait surmonté pour en arriver là et reprit. Physiquement déjà, mais cela n'est pas mon corps de métier. Mentalement, en revanche, je peux aider quand on me l'autorise évidemment. La contrainte n'est pas une alliée...loin de là.

La sorcière bu une gorgée d'eau et ferma les yeux une seconde comme si elle savourait ce nectar. Lentement elle fit craquer son dos afin de se détendre un peu plus. Les coussins qui avaient glissé dans ses reins étaient bien placés à présent et les bienvenus. La psychomage s'appuya alors dessus et reprit la conversation.

-Et vous ma chère, qu'est ce qui vous fait rester à Poudlard ? Vous pourriez enseigner dans l'Ecole Supérieure j'en suis certaine.

(1121 mots)
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Hoover

Professeur Hoover


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 311
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] EmptyVen 8 Mai 2020 - 19:30

Cet échange pourtant très simple était une pause très appréciée pour Soyle. Elle avait bien reçu la visite de quelques personnes elle aussi. D’abord John évidemment. Et il n’avait pas été ravi. Après tout cela ne démontrait que son amour pour elle, comment lui en vouloir. Quelques amis aussi, pour son plus grand plaisir.‌ Mais Nora était assez mal en point elle aussi, ce qui lui donnait un statut assez particulier aux yeux de la rouquine. Elles avaient été ensemble, au même endroit, dans un terrible moment. Aussi horrible que cela puisse être, cela avait suffi pour que Soyle s’inquiète de son sort et cherche à en savoir plus. Elles avaient donc lancé une conversation tout à fait courtoise et même plutôt agréable malgré les circonstances.‌

-Je vous en prie, Soyle, prenez place comme vous serez à l'aise. Personnellement, je me tiens droite pour soulager un peu mon dos. Mais si vous êtes à l'aise autrement faites-le sans hésiter.

Elle avait donc remarqué. Cette femme semblait tout à fait perspicace. Loin de le prendre mal, Soyle eut un petit rire, souriant avec plaisir à cette femme charmante. A cette demande elle se laissa couler un peu plus au fond de son fauteuil, assez d’accord avec cette remarque très sympathique.

-J’en prends bonne note Nora, merci. D’ailleurs si je peux vous être utile, je crois que je tiens mieux sur mes jambes que vous.

La rouquine avait osé un clin d’oeil à cette phrase.‌ Elle avait bien compris que son interlocutrice dédramatisait l’évènement et comptait bien en suivre le ton. Et puis ce n’était pas totalement aux. Actuellement Soyle doutait sérieusement que Nora se sente de se replacer seule dans son lit, ou pas sans une certaine douleur. En tout cas quand elle s’était retrouvée dans un état comparable elle ne l’aurait pas fait.‌

-J'espère ne pas paraître trop brusque, Soyle, avec mon insistance sur les événements de Pâques.  Mais si cela vous dérange ou que je vais trop loin, je vous en prie, n'hésitez pas à me le faire savoir.

La rouquine n’était réellement pas douée pour masquer une émotion quelconque. Elle était parfaitement lisible. Aussi il est vrai qu’elle n’était pas encore parfaitement et totalement à l’aise avec cette attaque. Mais elle n’avait cependant pas souhaité mettre Nora dans une position délicate.‌ La belle balaya donc légèrement sa main libre pour montrer son désaccord.

-Oh non ne vous inquiétez pas! En fait je crois que c’est même assez agréable.‌ Cela fait relativiser et… et bien c’est assez rassurant de ne pas être seule cette fois…‌

Il est vrai que lors de ses dernier séjours dans ce triste endroit, elle avait été la cible, et pas d’autres.‌ Alors elle s’était senti très seule, vraiment seule.‌ Une fois sortie aussi d’ailleurs. Le fait de pouvoir partager un peu de cette douleur avec quelqu’un d’autre, même si c’était fondamentalement horrible, cela la rassurait. On pourrait même dire que cela lui faisait presque plaisir.‌ En tout cas assez pour adresser de francs sourires à cette femme.

-Ah oui ?! Il semblerait en effet, vous avez du être reçu par l'un de mes confrères, je vous avoue que je ne les connais pas vraiment. Je préfère les gens aux spécialistes... vous devez trouver ça étrange vu mon métier.

Alors là elle se trompait largement. Soyle pris un air un peu pensif quelques secondes avant de lui répondre, assez peu en accord.‌

-Non, pas du tout.‌ En fait je trouve que cela vous rend… plus humaine? Je crois que cela ne leur ferait pas de mal de s’inspirer un peu de votre méthode.

Une fois encore elle plaisantait à moitié. Elle ne connaissait pas la façon de faire de Nora, n’était d’ailleurs pas sûre de vouloir le savoir. En revanche elle savait que celui qu’elle avait vu n’avait clairement pas une façon de faire qui lui convenait.‌ Soyle ne doutait donc pas de la capacité de Nora à faire preuve de plus d’humanité. Elle le faisait actuellement bien plus en tout cas.‌ La psychomage était d’ailleurs tout à fait charmante. Elles étaient ensuite naturellement parties sur son propre poste.‌

-L'étude des moldus, intéressant. En effet, vous ne devez pas vous ennuyer. Il doit être difficile d'inculquer la connaissance à nos jeunes étudiants, non ? Je sais par expérience, que la théorie est toujours une étape compliquée contrairement à la pratique qui est...plus stimulante.

Il est vrai que sa matière n’était clairement pas la plus populaire. Que se soit dans ou en-dehors du château d’ailleurs. Mais elle l’aimait.

-Ce n’est effectivement pas toujours simple. Mais j’essaye de glisser mes sujets plus comme… un débat ouvert. Il ne me serait pas utile d’essayer de les submerger d’informations, il ne les prendraient pas. Et ils sont parfois surprenants!

Oui il y avait parfois des surprises. Certains sujets savaient réveiller un intérêt de leur part assez peu attendu. Mais c’était alors de bonnes surprises et des conversations très intéressantes avec eux.

- Quelque chose semble vous chagrinez dans votre métier, tout va bien ?

D’accord… elle était douée… très douée… Non pas que Soyle soit assez difficile à déchiffrer, mais assez peu à son sens pour que la question ne vienne pas.‌ Mais Nora ne semblait pas être du genre à se laisser démonter.‌ Bien moins que la rouquine qui remis en place une mèche de cheveux derrière son oreille avec un sourire un peu gêné.‌ Mais elles avaient parlé à coeur parfaitement ouvert jusqu’à maintenant, pas tellement de raison d’arrêter.

-Et bien c’est… un peu plus compliqué que ça en fait.‌ J’adore mon travail, j’ai des collègues charmants, le cadre est magnifique, j’ai une certaine affection pour mes élèves, je suis ravie de faire ce que je fais.

Soyle se pinça rapidement les lèvres, ne sachant pas trop comment prendre le sujet.‌ Et puis elle s’était lancé, essayant tant bien que mal de donner un ton léger. Une illusion plus ou moins bien exécutée mais elle avait le mérite de tenter sa chance.‌

-Je sais pourtant que ce n’est pas un enseignement très apprécié…‌ que je ne suis pas toujours très appréciée… J’ai déjà eu à “approcher” les mangemorts de beaucoup trop près et pour un moment bien trop long, que ce soit pour mon travail ou plus simplement mon sang…

Soyle avait le mérite d’être parfaitement consciente de sa situation. Elle avait déjà été attaquée dans l’idée très claire d’être tuée pour son poste et ne devait sa présence qu’à l’intervention presque miraculeuse de Raven.‌ Et les explications données par son agresseur n’avaient pas laissé de place à beaucoup de questions en suspend. Il en était de même lorsqu’elle s’était retrouvée à assassiner cette pauvre femme sans même s’en souvenir, placée sous le contrôle d’un autre. Tout ça c’était terrifiant. Et si elle ne pourrait rien changer à son sang, définitivement impur à leurs yeux, elle aurait pu décider de laisser cette place de professeur à un autre. Mais elle ne l’avait pas même envisagé, trop heureuse de tenir cette place et désormais même un peu fière de leur tenir tête.‌

-En vérité, je suis rattachée au Ministère avec l'ensemble des services suivant le besoin. J'ai mes patients également qui ne sont pas forcément employés sur place. Il m'arrive de me déplacer chez le particulier s'il ne peut venir jusqu'à moi. Il m'arrive aussi de donner un coup de main à mes confrères, ici, à Sainte-Mangouste, même si c'est rare, parfois j'arpente les services. Comme je vous le disais, parfois c'est à moi de me déplacer

Soyle n’était pas surprise avec un tel caractère, Nora avait l’air impliquée dans sa tâche. Comme elle en fait.Chacune à leur manière cela dit. Mais cela la rendait sans doute plus sympathique encore aux yeux de la rousse. Elle se contenta acquiescer pour le moment, tout à fait attentive.

-Vous savez Soyle, vous trouverez ça contraignant d'aller à droite à gauche, mais c'est gratifiant de voir qu'avec les bons moyens les gens peuvent aller de l'avant. Il faut prendre le temps nécessaire pour ça. Vous savez je suis critiquée par mes confrères, car je ne suis pas assez « patientèle » quel horrible mot. Je l'ai entendu un jour dans une réunion. Mais je n'ai pas de compte à leur rendre, les seuls sont mes patients.

Elle eut un regard interloqué, tout à fait surprise par un tel propos. Surprise, mais assez éclairée finalement.‌ Cela ne la surprenait pas d’une personne telle que Nora finalement, et elle n’était pas surprise de la façon de voir de ses collègues.  Dans un semi rire, elle finit par répondre à la psychomage.

-Et bien, je commence à croire que mon dossier n’a réellement pas fini sur le bon bureau! J’en connais qui devraient prendre des notes…

Soyle accepta le verre d’eau, prenant soin de le récupérer avant que le mouvement ne soit douloureux pour Nora. Elle repris ensuite sa place, tout à fait souriante et prête à écouter la psychomage.‌

-Je crois avoir toujours été avenante vers les gens. Et puis, mon vécu a fait que je me suis mis comme objectif de rendre plus heureux les gens. Vous allez trouver ça naïf, mais aller bien n'est pas si facile que ça... Physiquement déjà, mais cela n'est pas mon corps de métier. Mentalement, en revanche, je peux aider quand on me l'autorise évidemment. La contrainte n'est pas une alliée...loin de là.

Une fois encore la rousse ne pouvait qu’approuver. Elle était non seulement d’accord avec elle, mais le professeur voyait aussi parfaitement à quel point c’était vrai et fort comme sentiment. Alors que Nora buvait en prenant le temps d’apprécier, Soyle qui fixait son verre finit par répondre d’une voix un peu plus faible.‌

-C’est loin d’être naïf, même plutôt réaliste… les choses ne vont pas toujours dans le bon sens, elles ne sont pas comme on les espère, et il existe une multitude de façon d’être déçu.‌

Elle eut ensuite un petit rire avant de relever les yeux vers Nora, visiblement amusée.

-Vous êtes douée Nora, peut-être même un peu trop! Vous n’avez pas manqué votre vocation.


Elle était si humaine, si ouverte depuis le début de la conversation, Soyle en lâchait des informations très personnelles avec une facilité déconcertante.‌ De nature assez peu secrète de toute façon, elle n’aurait pas forcément songé lui en dire autant en se présentant à elle tout à l’heure. Ce n’était sans doute pas si grave au fond. Mais cela montrait assez bien à son sens que la brune était sans doute effectivement douée dans son travail. Alors si elle en riait clairement, ce n’était pas pour autant dans le but de la vexer, mais bine pour lui signifier une réelle admiration pour cet implication.‌ La belle ne fit aucun commentaire sur le craquement assez sonore provoqué par le dos de la psychomage. Elle compatissait cependant, ayant froncé les sourcils sur l’instant, reprenant bien vite son sourire, peut-être un peu d’empathie dans le regard.‌

-Et vous ma chère, qu'est ce qui vous fait rester à Poudlard ? Vous pourriez enseigner dans l'Ecole Supérieure j'en suis certaine.

Soyle repris un peu d’eau. C’était une question peu courante. Ses amis avaient tellement l’habitude maintenant de la savoir à Poudlard qu’ils ne la verraient nul par ailleurs.

-Je ne suis pas sûre d’en être capable. J’aime travailler avec des élèves si jeunes, voir ceux qui n’y connaissent rien avoir ce regard émerveillé c’est tellement agréable. J’aime ces longues conversations entre collègues, ce château est tout à fait particulier. Et puis, cette vie de tous les jours me manquerait je pense. Nous faisons partie de la vie de ces élèves pendant sept ans, ce n’est pas rien.‌ Ils nous voient plus à cette période que leur propre famille!

Elle pouvait avoir un regard assez attendri sur ces jeunes gens qui défilaient chaque année devant elle, dans sa salle de classe. Est-ce qu’ils garderaient un bon souvenir d’elle? Voire un souvenir tout court? A vrai dire elle ne s’en préoccupait pas tellement. Soyle estimait avoir rempli son devoir si ils avaient appris en sa présence et peut-être changé leur point de vue pour certains.‌
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 120
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // TAG sur Bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] EmptyVen 8 Mai 2020 - 22:48

C'était amusant de croiser autant de professeurs de Poudlard ces derniers temps. Nora ne pouvait que s'en réjouir elle les a toujours apprécié. Même quand elle même était étudiante, il y a déjà quelques décennies. Elle sourit à l'idée qui venait de lui traverser l'esprit. Attendrit par leur manière de voir les choses, décidément les promotions sortantes vont avoir un solide bagage quand ils entreront dans le vie active. Quelle dommage, cependant, d'être violemment agressé ces derniers temps ! Mais bon, il fallait bien que tous est leur mot à dire sur la situation. Et si les mangemorts agissaient ainsi c'est que quelque chose n'allait pas dans la société actuelle. Cela n'excuse pas les blessés et les morts évidemment, mais c'était un signal d'alarme à prendre en considération, malheureusement les hautes sphères ne semblaient pas s'en inquiéter et c'est la population qui en payait les pots cassés.

Nora avait remarqué la posture de son interlocutrice et savait pertinemment qu'elle ferait mouche, si elle lui proposait de s'asseoir comme bon lui semblait. Elles n'étaient pas en cérémonie ou la raideur était de mise pour tous. Après l'explication de la psychomage, la jeune femme sourit et lui répondit enjouée.

-J’en prends bonne note Nora, merci. D’ailleurs si je peux vous être utile, je crois que je tiens mieux sur mes jambes que vous.
-C'est gentille à vous, mais ça ira, si je dois bouger, je bougerai, ordre de l'infirmière. Ricana-t-elle, mais elle apprécia la bonté de la rouquine à son égard.

Les deux femmes échangèrent encore quelques broutilles avant de rentrer dans un tout autre sujet : l'attaque sur le Chemin de Traverse.

-Oh non ne vous inquiétez pas ! En fait je crois que c’est même assez agréable.‌ Cela fait relativiser et… et bien c’est assez rassurant de ne pas être seule cette fois…‌
-Ah vous aussi, vous êtes un chat noir ! Amusant. Sourit la sorcière. Oui, on apprend toujours de nos péripéties.

Nora écouta attentivement les propos de son interlocutrice concernant les psychomages. Notamment celui qui avait dû s'occuper d'elle. La sorcière s'était senti obligée de se justifier, bien sûr cela n'avait pas lui d'être mais qu'importe ce qui était dit n'était plus à dire.

-Non, pas du tout.‌ En fait je trouve que cela vous rend… plus humaine? Je crois que cela ne leur ferait pas de mal de s’inspirer un peu de votre méthode.
-Humaine !?! Charmant. Déclara Nora, elle ne l'avait pas mal prit mais elle n'avait pas pu s'empêcher de relever, elle reprit alors. Chacun sa méthode, je ne suis pas là pour juger mes pairs, certains sont payés pour ça... Elle rigola à sa propre réponse qui malheureusement était véridique.
-Ce n’est effectivement pas toujours simple. Mais j’essaie de glisser mes sujets plus comme… un débat ouvert. Il ne me serait pas utile d’essayer de les submerger d’informations, il ne les prendraient pas. Et ils sont parfois surprenants !

Il est vrai qu'il n'y avait rien de pire qu'un cours rébarbatif ou que le professeur soit chiant. Mais si Soyle parvenait à captiver sa matière c'était le principal. Elle salua la prouesse de l'enseignante d'un simple signe de tête. Nora nota un sentiment de mal être dans les propos de la jeune femme. Elle ne put s'empêcher de compatir en demandant si tout allait bien.

-Et bien c’est… un peu plus compliqué que ça en fait.‌ J’adore mon travail, j’ai des collègues charmants, le cadre est magnifique, j’ai une certaine affection pour mes élèves, je suis ravie de faire ce que je fais.
-Mais...
-Je sais pourtant que ce n’est pas un enseignement très apprécié…‌ que je ne suis pas toujours très appréciée… J’ai déjà eu à “approcher” les mangemorts de beaucoup trop près et pour un moment bien trop long, que ce soit pour mon travail ou plus simplement mon sang…

La conversation avait changé tout pour tout. Nora était toujours bien assise, elle scruta l'attitude de son interlocutrice. Elle avait vu juste sur le mal être mais ne pensait pas à « autant ». La sorcière porta sa main droite au niveau de la bouche, comme si ça l'aidait dans sa réflexion. Après un instant de silence la psychomage reprit la parole afin de rassurer la jeune femme.

-Savez-vous pourquoi vous n'êtes pas appréciée ? Nora marqua une pause et répliqua d'une voix douce et réconfortante. Si vous avez eu des soucis avec les mangemorts, vos collègues ou élèves ne devraient pas vous en vouloir professionnellement déjà. Après ce sont vos choix... Les mangemorts sont une menace pour la société, j'en suis consciente mais si vous avez été...contrainte d'agir pour leur compte contre votre propre sécurité. Il est navrant que votre entourage ne peuvent pas vous épauler plutôt que de vous bafouer.

Nora n'en savait pas assez pour prendre les devants sur la conversation qu'elle entretenait avec l'enseignante. Mais cette dernière semblait en proie de conseils et surtout de soutien envers la psychomage. Nora avait suffisamment d'aplomb pour ne pas se laisser submerger par « ses » collègues, mais c'était toujours agréable de savoir que quelqu'un pouvait être là en soutien. Le cœur du métier de la sorcière c'était ça et elle n'avait pas besoin qu'on lui dise quoique ce soit sur sa manière de procéder. Ce qu'elle essaya de faire comprendre à la rouquine, c'était qu'elle ne devait pas s'entourer de personnes qui ne savent pas la soutenir même si elle ne le demandait pas.

-Savoir quand ça ne va pas c'est aussi le rôle de l'entourage, ma chère, après bien sûr, vous pouvez vous faire épauler par un psychomage...seulement si c'est nécessaire, bien sûr.
-Et bien, je commence à croire que mon dossier n’a réellement pas fini sur le bon bureau ! J’en connais qui devraient prendre des notes…
-Il n'est pas trop tard, si j'ose dire...Non loin de vouloir récupérer le dossier médical d'un de mes confrères, mais encore une fois nous sommes à votre disposition, si vous souhaitez changer vous êtes libre, ma chère... heureusement. Fini par dire Nora d'un ton amical.
-C’est loin d’être naïf, même plutôt réaliste… les choses ne vont pas toujours dans le bon sens, elles ne sont pas comme on les espère, et il existe une multitudes de façons d’être déçue.

Nora acquiesça une nouvelle fois de la tête. Elle écouta avec attention les dires de la jeune femme.

-Vous êtes douée Nora, peut-être même un peu trop! Vous n’avez pas manqué votre vocation.
- Ouuuf, me voilà soulagée... Rigola de bon cœur la sorcière.

Après s'être appuyée contre les coussins, Nora enchaîna sur une conversation plus soft mais toujours concentrée sur la rousse. En effet, au vu de son parcours et de ce qu'elle en avait entendu, Poudlard n'était peut être pas la solution, mais l'Ecole Supérieure, si ?

-Je ne suis pas sûre d’en être capable. J’aime travailler avec des élèves si jeunes, voir ceux qui n’y connaissent rien, avoir ce regard émerveillé c’est tellement agréable. J’aime ces longues conversations entre collègues, ce château est tout à fait particulier. Et puis, cette vie de tous les jours me manquerait je pense. Nous faisons partie de la vie de ces élèves pendant sept ans, ce n’est pas rien.‌ Ils nous voient plus à cette période que leur propre famille !
-Vous marquez un point, même plusieurs ma chère Soyle. Je comprends...Il est important de ne peut être trop ambitieux, il est si facile de déraper à tout vouloir...

La psychomage ferma un instant les yeux pour se reposer un peu, non pas qu'elle était fatiguée ou que la conversation l'endormait. Au contraire, cela reposait simplement ses yeux par moment. Elle prit encore quelques secondes et reprit la conversation.

-Vous savez combien de temps vous allez avoir votre bras en écharpe ? Ce ne va pas être aisé de faire cours ainsi, non ? Poursuivit-elle.

Nora ne voulait pas mettre mal à l'aise son interlocutrice mais elle avait une question qui lui brûlait les lèvres concernant l'attaque. Peut être n'aurait-elle pas de réponse, mais elle voulu lui poser au cas où. Ainsi avec un air désolée, elle répliqua.

-Je ne veux pas pourrir l'ambiance, mais dites-moi, concernant l'attaque vous avez pu voir qui il y avait comme assaillants ?
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Hoover

Professeur Hoover


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 311
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] EmptySam 9 Mai 2020 - 19:53

Nora faisait partie de ces rencontres que Soyle ne s’expliquait pas forcément.‌ Ces quelques rencontres qui n’avaient pas une réelle justification, qui n’auraient sans doute pas du se faire, mais qu’elle avait provoqué plus ou moins volontairement. Nora, elle s’était simplement assise près d’elle lors d’un douce après-midi de printemps pour profiter du soleil. Elles n’avaient presque pas échangé, pas même leurs noms. Le premier réflexe de la rouquine avait pourtant été de l’aider et la prendre avec elle pour l’amener en sécurité. Elles n’avaient aucun lien, aucune raison en apparence d’en avoir, et elles se retrouvaient à entretenir une conversation certes courtoise et assez basique mais avec cette sensation d’avoir partagé quelque chose qui saurait les lier pour un moment encore. La rouquine ne demandait pas à savoir si elles deviendraient les meilleures amies du monde ou de ces personnes dont on reçoit une lettre par an, ce n’était pas important. Mais elles partageraient toujours cette journée si terrible et la chance d’en être ressorties.‌ C’était donc tout naturellement qu’elle lui avait proposé son aide.

-C'est gentil à vous, mais ça ira, si je dois bouger, je bougerai, ordre de l'infirmière.

Soyle rit avec elle, levant la main en signe d’acceptation. Elle avait du caractère cette femme. C’était sans doute mieux pour elle à vrai dire. Surtout dans un état pareil! Mais bientôt Nora s’excusa presque d’aborder ce sujet si délicat qui était pourtant le plus gros à les lier.

-Ah vous aussi, vous êtes un chat noir ! Amusant.Oui, on apprend toujours de nos péripéties.

Un chat noir oui, sans doute, au moins un peu. Elle n’avait encore jamais pensé se coller cette expression mais après tout on pouvait bien y penser un peu maintenant.

-Oui j’imagine. Enfin, peut-être plus roux tout de même j’espère.

Tenant une mèche de ses cheveux entre ses doigts avec un air amusé, espérant ne pas être si tenue par la poisse que cela.

Elles avaient ensuite abordé le sujet des expériences peu agréables de la rouquine avec les collègues de Nora.‌ Comme souvent chacun était libre de faire son opinion sur les méthodes utilisées, mais autant dire que Soyle n’avait pas été particulièrement réceptive. Et elle n’avait pas forcément de mots tendres sur le sujet. Bien que Nora lui semblait infiniment plus agréable.

-Humaine !?! Charmant. Chacun sa méthode, je ne suis pas là pour juger mes pairs, certains sont payés pour ça...

Nora ne semblait pas avoir mal pris cette remarque et en riait avec elle. En fait elle semblait même plutôt d’accord sur le fond.‌ Ou alors elle ne souhaitait pas la contredire… mais Soyle restait convaincue que la psychomage était un peu d’accord tout de même. Elle n’avait pas l’air en bon terme avec tous ses collègues. Ou plus encore en accord avec leurs méthodes.‌ Riant toujours la rouquine se permis un nouveau commentaire.‌

-Oh vous pouvez rire. Vous ne m’enlèverez pas de l’idée qu’une banshee se cache dans la généalogie de Mrs Taylor.

Une femme qu’elle n’avait heureusement pas vu bien longtemps. Soyle ne savait pas quelle relation Nora pouvait entretenir avec elle, mais cette vieille femme coincée n’était clairement pas du genre à se faire des amis. Il était peu probable que son interlocutrice s’entende autrement que cordialement avec elle. Ou alors elle reverrait son jugement sur une femme qu’elle trouvait jusque-là si sympathique.‌

Le sujet était ensuite allé jusqu’à sa vie d’enseignante. Un sujet habituellement si agréable pour elle. Mais Nora n’était vraiment pas dans la mauvaise branche elle non plus et elle avait rapidement repéré les quelques doutes que Soyle pouvait avoir au sujet de son métier.‌ L’étude des moldus avait le désavantage en ce moment d’être assez controversé. Tout le monde n’était pas en accord avec la simple idée qu’on puisse l’enseigner. Alors que dire de celle qui le faisait…

-Savez-vous pourquoi vous n'êtes pas appréciée ?

Et bien il semblerait que la psychomage se lance dans une séance improvisée. Si dans un premier temps Soyle avait baissé le regard dans la première intention de ne pas poursuivre et simplement détourner la conversation, elle finit par se demander si cela serait si gênant. Après tout, Nora avait l’air bien plus sympathique et une méthode bien différente que celles que la jeune femme avait pu côtoyer jusqu’à maintenant.‌ Sans être parfaitement à l’aise cependant elle tenta de répondre sincèrement.

-Quand on parle de ces gens ce n’est pas difficile à trouver.‌ Entre mes origines, mon travail et mon sang, faites votre choix… Ce genre de pensés est beaucoup plus répandue que je ne l’aurais espéré.

Si Soyle faisait son possible pour passer outre la plupart du temps, elle n’était ni aveugle ni sourde. Des parents d’élèves, des élèves eux-mêmes, des bruits de couloirs.‌ Elle savait qu’ils n’approuvaient pas tous sa présence. Même cet homme qui l’avait attaqué ce 24 décembre 1975, il avait l’air tellement jeune, et elle avait vu tellement de haine dans son regard. Aujourd’hui encore cela lui donnait des frissons. Plongée dans ces pensée, elle ne relevait pas le regard, fixant son verre d’eau.

-Si vous avez eu des soucis avec les mangemorts, vos collègues ou élèves ne devraient pas vous en vouloir professionnellement déjà. Après ce sont vos choix... Les mangemorts sont une menace pour la société, j'en suis consciente mais si vous avez été...contrainte d'agir pour leur compte contre votre propre sécurité. Il est navrant que votre entourage ne peuvent pas vous épauler plutôt que de vous bafouer.

Si Nora avait bien entendu parfaitement raison, Soyle ne put s’empêcher d’avoir une pensé pour ses collègues.‌ Ces personnes avaient déjà fait tant de mal, et Poudlard n’était clairement pas épargné.‌

-Je n’ai pas à me plaindre de ceux que je considère comme mes proches. Mais vivre dans ce château ça n’a pas que des avantages. Et on ne peut pas dire qu’il ait été épargné non plus.‌

Ces derniers temps le personnel de l’école en avait pris pour son grade aussi. Soyle n’avait pas oublié ces évènements. Elle releva un regard un peu triste vers Nora, mais sa voix était parfaitement assurée.‌

-Décembre 1975, un mangemort m’est tombé dessus, je ne suis vivante que grâce à l’Auror Fawkes. L’année suivante, Astérion Funestar, professeur de Défence contre les forces du mal, assassiné chez lui, une marque des ténèbres flottant au-dessus de sa maison. Nouvelle année 1977, je me suis rendu au bal organisé par le Ministère, une femme est morte par ma main sans que je ne contrôle quoi que ce soit. Je n’ai aucun souvenir d’elle ni de quoi que ce soit d’autre avant de la voir étendue devant moi. Cet été-là Freya Bakke, professeur de défense contre les forces du mal elle-aussi à disparu pendant plus d’un mois. Dans ce temps elle aurait tué sept membres de sa propre famille et attaqué un clan de dragonniers russe, celui de Yelena Dratsena, professeur d’Astronomie. Même méthode, placée sous imperium, pendant une période exceptionnellement longue. Et ce jour-là, sur le Chemin de Traverse… Hyeon-Ae Im,  professeur d’étude des runes… Elle n’a pas survécu…

Soyle l’avait appris ici. Jae avait été trop gravement touchée, impossible de la sauver.‌ La rousse n’avait pas été particulièrement proche d’elle. Mais elle l’avait apprécié, elles avaient souvent parlé ensemble, des conversations courantes. Elle l’aimait bien, et une fois de plus le sort avait été sans appel.

-Le personnel de Poudlard a été très touché lui aussi, et il est toujours un peu plus difficile de faire illusion. Surtout quand on en vient à en accuser certains membres aussi directement. Dans des circonstances pareilles j’espère ne pas avoir tord en disant pouvoir sincèrement compter sur mes collègues dans les moments difficiles.‌

Ils ne feraient pas tout, mais elle vivait avec eux tous les jours durant de longs mois. Chaque années ils se retrouvaient, reprenaient leurs habitudes. Soyle un peu chamboulée par le souvenir de ces évènements se repris assez rapidement, tentant de remonter légèrement les commissures de ses lèvres et de reporter son attention sur Nora.

-Savoir quand ça ne va pas c'est aussi le rôle de l'entourage, ma chère, après bien sûr, vous pouvez vous faire épauler par un psychomage...seulement si c'est nécessaire, bien sûr.

Soyle hocha simplement la tête, un rapide sourire reconnaissant sur les lèvres. Elle entendait son conseil et le prenait en tant que tel, comme elle prendrait celui d’un ami. Après tout, elle avait parfois préféré se taire pour épargner son entourage. Mais la stratégie aurait peut-être ses failles si les évènements se compliquaient de la sorte indéfiniment.‌ Elle avait même osé une nouvelle plaisanterie quand à sa difficulté avec les collègues de Nora.‌

-Il n'est pas trop tard, si j'ose dire...Non loin de vouloir récupérer le dossier médical d'un de mes confrères, mais encore une fois nous sommes à votre disposition, si vous souhaitez changer vous êtes libre, ma chère... heureusement.

Changer d’avis? Après tout pourquoi pas, cela ne pourrait pas être pire de toute façon. Et puis, elle avait l’air bien plus agréable aussi. Soyle se laissa même aller à rire doucement à cette dernière remarque.

-Pourquoi pas, j’aurais au moins le plaisir d’une nouvelle conversation avec vous, sans doute dans de meilleures conditions pour toutes les deux.

Passant une main sur son bras  douloureux elle ne pouvait que compatir sur l’état de son interlocutrice. Il y aurait sans doute de bien meilleurs moments pour ce genre de choses, à savoir durant ses heures de travail et non sa convalescence.‌ Soyle avait donc voulu souligner les talents qu’elle trouvait à Nora, visiblement bien à sa place. Avec humour cependant, que cela ne soit pas mal pris.

-Ouuuf, me voilà soulagée...  

Après un rire commun tout à fait agréable, elles semblaient d’accord pour parler d’un sujet plus facile et plus léger.

-Vous marquez un point, même plusieurs ma chère Soyle. Je comprends...Il est important de ne peut être trop ambitieux, il est si facile de déraper à tout vouloir...

Nora ferma les yeux, ce qui rendit la rouquine soucieuse quelques instants. Elle se souvenait non sans une certaine émotion s’être à plusieurs reprise endormie en pleine conversation lors de sa première hospitalisation. Soyle veilla donc que ce n’était pas le cas et qu’elle allait bien avant de reprendre.‌

-J’apprécie mes petits conforts actuels, je n’ai pas encore cédé à l’ambition fort heureusement pour moi.

Il était assez peu probable que la belle ne change de voie pour le moment. Malgré tout ce qu’elle pouvait reprocher à son travail, elle l’aimait particulièrement.

-Vous savez combien de temps vous allez avoir votre bras en écharpe ? Ce ne va pas être aisé de faire cours ainsi, non ?

Soyle pris un air tout à fait assuré, semblant balayer l’idée non sans humour, se redressant même un peu le temps de répondre.‌

-J’en ai encore pour quelques jours normalement, mais personne ne réagi de la même manière. Mais cela ne m’effraie pas du tout! J’ai fait cours avec une canne pendant deux semaines la première fois que je suis revenue de convalescence, je peux supporter un bras en moins! Et puis, je n’ai pas de grands gestes à faire heureusement.

Elle n’était que professeur d’étude des moldus, pas professeur de vol sur balais non plus. Et heureusement! Mais Nora avait autre chose en tête visiblement.‌ Elle pris un air soucieux qui fit se redresser un peu Soyle, attendant de savoir ce qui la troublait ainsi.

-Je ne veux pas pourrir l'ambiance, mais dites-moi, concernant l'attaque vous avez pu voir qui il y avait comme assaillants ?

D’un air désolé, Soyle osa cette fois poser une main sur celle de Nora, prenant grand soin à rester la plus douce possible pour ne pas lui faire mal.

-Nora je..‌. je suis désolée, je sent bien que vous cherchez des réponses… Mais une fois encore je ne suis pas capable de vous répondre.

Après avoir un peu réfléchi, elle décida de lui parler très franchement.‌

-Pour tout vous dire je n’ai pas même levé les yeux. Plusieurs de mes amis sont chez les Aurors, même… enfin… mon compagnon aussi. J’étais donc honnêtement plus préoccupée par ce qui pouvait leur arriver. Et puis tout est arrivé très vite, il fallait partir, vous étiez là… Je n’ai vraiment pas cherché à en voir plus… Je suis désolée…
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 120
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // TAG sur Bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] EmptySam 16 Mai 2020 - 13:44

Nora était attendrit par la visite de la rouquine. Les deux femmes ne se connaissaient pas encore il y a quelques jours. Ce qui les reliaient était un banc et une attaque de mangemorts. D'ailleurs, c'était dans ces moments-là que de vraies personnes qu'elles soient bonnes ou mauvaises se dévoilaient. Heureusement pour Nora un drame n'était pas arrivé seul. Elle avait eu beaucoup de chance de croiser Soyle Hoover ce jour-là, qui sait peut être ne serait-elle pas dans ce lit d'hôpital aujourd'hui. Mais sur la liste des victimes de l'attaque ? Rien que d'y penser, la sorcière eut un léger frisson, elle aurait rejoint ses chers parents. Non ! Ce n'était pas l'heure pour elle, il fallait être optimiste malgré qu'elle accumulait les agressions ces derniers temps. Ainsi des échanges débutèrent, cela devait bien faire une bonne demie-heure que les deux sorcières parlementaient. Mais cela ne dérangeait pas Nora, elle mettait rapidement à l'aise les personnes qui venaient à elle. Qu'ils soient amis, patients ou collègues. Souvent à dire des bêtises ou simplement tourner au ridicule une situation sérieuse. Bien sûr, cela marchait avec les trois quarts des gens, c'était le meilleur moyen de briser la glace et de savoir à qui on avait à faire, à contrition que les interlocuteurs jouent le jeu.

C'était naturel pour Nora de répondre avec sincérité aux questions que l'on lui posait. Elle n'avait jamais eu l'idée de mentir, préférant nettement la vérité au mensonge. Et puis, comme dit précédemment, elle riait parfois de cette franchise face à telle ou telle situation. Alors comme ça elle, la sorcière était plus « humaine » elle ne pu se retenir de faire un commentaire et de critiquer même si c'était voilé les méthodes de ses pairs. Elle avait simplement partagé son point de vue, après c'était aux interlocuteurs de se faire ou non une opinion sur la psychomage. Nora est une sorcière qui observe et commente au moment opportun une situation. Elle faisait preuve de sagesse....parfois.  

-Oh vous pouvez rire. Vous ne m’enlèverez pas de l’idée qu’une banshee se cache dans la généalogie de Mrs Taylor.

Nora rigola allant jusqu'à tousser un peu. Elle sourit en voyant parfaitement de qui Mrs Hoover parlait.

-J'avoue que vous n'êtes pas tombée sur la bonne personne pour votre parcours. Nom d'un crapaud en tutu rose ! Poursuivit-elle en toussotant encore un peu. Elle est odieuse cette bonne femme. Je peux comprendre que vous me trouver plus humaine, ahahah...

C'était de bon cœur que la psychomage riait, c'était rare ces derniers temps, un vrai gain d'énergie cette rouquine. Le sujet se poursuivit sur la vie professionnelle de la jeune femme.

-Quand on parle de ces gens ce n’est pas difficile à trouver.‌ Entre mes origines, mon travail et mon sang, faites votre choix… Ce genre de pensées est beaucoup plus répandue que je ne l’aurais espéré.
-Et alors, en quoi cela regarde les autres d'où vous venez ? Répondit Nora d'un ton un peu plus sérieux. Je n'aime guère les gens qui se permettent de juger les autres sans les connaître. Compléta la sorcière.

Il n'était pas rare que les nouvelles conversations viraient en séance improvisée. Mais elle ne cherchait pas à tout prix cette situation. Au contraire, c'était son intérêt pour les gens qui l'amenaient souvent à faire « comme si elle était en séance ». En général, cela ne dérangeait pas son entourage, car chacun se savait écouté et non jugé par leurs choix ou actes. C'est du moins ce que mettait tout en œuvre la psychomage lors de ses discours.

-Décembre 1975, un mangemort m’est tombée dessus, je ne suis vivante que grâce à l’Auror Fawkes. L’année suivante, Astérion Funestar, professeur de Défense contre les forces du mal, assassiné chez lui, une marque des ténèbres flottant au-dessus de sa maison. Nouvelle année 1977, je me suis rendu au bal organisé par le Ministère, une femme est morte par ma main sans que je ne contrôle quoi que ce soit. Je n’ai aucun souvenir d’elle ni de quoi que ce soit d’autre avant de la voir étendue devant moi. Cet été-là, Freya Bakke, professeur de défense contre les forces du mal elle-aussi à disparu pendant plus d’un mois. Dans ce temps elle aurait tué sept membres de sa propre famille et attaqué un clan de dragonniers russe, celui de Yelena Dratsena, professeur d’Astronomie. Même méthode, placée sous imperium, pendant une période exceptionnellement longue. Et ce jour-là, sur le Chemin de Traverse… Hyeon-Ae Im,  professeur d’étude des runes… Elle n’a pas survécu…

Cela faisait beaucoup d'informations à assimiler pour la sorcière sous traitement. Néanmoins, elle comprit instantanément pourquoi Soyle n'était pas heureuse dans sa vie professionnelle. Pour le coup, Nora ne resta pas longtemps silencieuse, il n'y avait rien de pire à ce moment là qu'un blanc.

-J'ai entendu parlé de certains de vos événements. Je comprends votre désarroi, mais ne vous inquiétez pas comme je vous le disais, ce n'est pas de votre fait. L'Imperium sans doute...avait dû être utiliser contre vous pour semer la zizanie au sein du Ministère et Poudlard. Malheureusement, vous n'y pouvez rien, vous êtes une victime tout comme ces personnes décédées. Vous ne devez en aucun cas prendre pour les autres. Nora s'arrêta un instant et reprit. Vous souffrez, je pense en plus de tout cela, du syndrome du survivant. C'est assez fréquent en tant de guerre silencieuse.

Qu'entendait Nora pour le terme de guerre silencieuse. Et bien, toutes ses frappes désorganisées cherchant simplement à faire le maximum de victimes. La situation chez les mangemorts n'étaient pas si coordonnées que ça. Le terme était pour certain mal employé. Mais peu importe c'était le point de vue de la sorcière. Elle tenta de se rapprocher de la rouquine pour lui poser une main sur son épaule afin de la réconforter. Mais rien que le fait de soulever son bras lui fit ressentir une vive douleur. Elle l'a contrôla en faisant une légère grimace et reprit sa pose initiale.  
La rouquine enchaîna sur les retombées à Poudlard, il semblerait qu'elle soit tout de même entourée sur place. La sorcière était rassurée, même si les deux femmes ne se connaissaient pas depuis des années. Son sourire se dessina sur son visage.

-Pourquoi pas, j’aurais au moins le plaisir d’une nouvelle conversation avec vous, sans doute dans de meilleures conditions pour toutes les deux.
-Très bien, pourquoi pas. Mais il ne faudra pas hésiter si vous avez un mal être trop pesant, prévenez-moi. Si je ne peux me déplacer, je prendrai le temps nécessaire pour vous répondre par hibou rapidement. Nous sommes d'accord ?

Cette fois-ci Nora leva le bras sans penser à la douleur afin de serrer la main de la rouquine. D'un comme un accord dans les règles. Lorsque les deux mains se touchèrent, une sorte de sortilèges les lia... Cela ne devait pas surprendre la rouquine, si le précédent avait bien fait son travail, la même chose avait dû se passer. Le lien précédemment a été rompu cela permettait de tenir au courant les spécialistes si leur patient était toujours le leur ou pas, si ces derniers ne voulaient pas les prévenir pour quelconque ce soit. Nora ne s'était jamais formalisée. Si le confrère ou consœur souhaitait le dossier en cours, elle leur transmettait, mais souvent, il fallait tout reprendre à zéro. Quoiqu'il en fut la conversation reprit son court.

-J’en ai encore pour quelques jours normalement, mais personne ne réagi de la même manière. Mais cela ne m’effraie pas du tout ! J’ai fait cours avec une canne pendant deux semaines la première fois que je suis revenue de convalescence, je peux supporter un bras en moins ! Et puis, je n’ai pas de grands gestes à faire heureusement.

C'était agréable de voir cet apaisement dans le regard de la rouquine. Nora semblait soulagée de son côté. Ce n'était pas simple de s'être confiée à elle. Surtout avec son passive avec une autre psychomage. Cela prouvait que malgré tout ce que l'on pouvait dire à la sorcière, elle était bien au dessus des ses pairs. Le travail qu'elle allait devoir effectuer avec Soyle allait être marqué par de fortes émotions, mais elle en était convaincue, l'enseignante serait forte et saura lui parler le moment opportun.

D'ailleurs la rouquine l'observa d'un regard désolée. Nora avait reparlé de l'attaque. Elle espérait des réponses afin de combler ses trous de mémoires, mais la réponse ne fut pas celle escomptée. Elle comprit alors que le chemin de la guérison se ferai également d'elle même dans un premier temps.

-Nora je..‌. je suis désolée, je sent bien que vous cherchez des réponses… Mais une fois encore je ne suis pas capable de vous répondre. Pour tout vous dire je n’ai pas même levé les yeux. Plusieurs de mes amis sont chez les Aurors, même… enfin… mon compagnon aussi. J’étais donc honnêtement plus préoccupée par ce qui pouvait leur arriver. Et puis tout est arrivé très vite, il fallait partir, vous étiez là… Je n’ai vraiment pas cherché à en voir plus… Je suis désolée…
-Je comprends ce n'est rien. Ne vous inquiétez pas. Mais si quelque chose vous revenait...je compte sur vous, Soyle, s'il vous plait. Fini par conclure la sorcière.

Ayant parlé de tous les sujets, Nora était ennuyée car elle ne savait pas où poursuivre pour le moment, elle espérait que son interlocutrice ait une idée.  

Revenir en haut Aller en bas
Professeur Hoover

Professeur Hoover


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 311
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] EmptyDim 17 Mai 2020 - 14:50

Soyle avait un moment hésité, de peur que sa rescapée ne réagisse pas bien à sa vue ou même plus simplement qu’elle-même ne puisse en supporter la vue si elle était trop mal en point. Et finalement, assez surprenamment, une conversation tout à fait agréable à la limite de l’amical s’était engagée.‌ Surprenant, mais tout à fait agréable. Un évènement aussi dramatique avait au moins quelques bons côtés. Certains prendraient peut-être même assez mal qu’elle le dise. Soyle ne le ferait donc pas… dans le doute… En tout cas Nora était tout à fait agréable et la rouquine finissait par apprécier cette visite. Et en y repensant bien, il y aurait sans doute eu assez peu de chances pour que Nora ne lui refuse une telle conversation. Si elle ne s’en vanterait pas et n’en aurait à vrai dire pas l’idée, la petit rousse était celle qui avait sans doute sauvé la psychomage ce jour-là. Tout comme quelques années plus tôt Raven avait sauvé la sienne.‌ Mais à vrai dire, pas même sûr qu’elle penserait à voir les choses ainsi, simplement heureuse de voir qu’elle allait bien malgré tout.

Alors dans la conversation, elles avaient parlé de leur postes respectifs et fatalement de l’avis peu enjôleur de Soyle sur les confrères de Nora. Non, clairement elle n’était pas une grande fan. Elle s’était plié à l’exercice comme on le lui avait demandé. Mais ce n’était pas sa tasse de thé. Elle n’y avait d’ailleurs plus mis les pieds après les séances “obligatoires”. Nora en revanche avait l’air déjà bien plus avenante, douce, humaine en somme. Une expression qui l’avait faite rire mais la rouquine n’était pour le coup pas totalement dans la plaisanterie! La belle avait détesté s’entretenir avec Mrs Taylor et le disait très clairement à son interlocutrice… Lui provoquant un rire bien plus franc et fort qu’elle ne l’avait prévu. Elle-même s’était laissé emporté dans l’élan et ri de bon coeur avec elle.

-J'avoue que vous n'êtes pas tombée sur la bonne personne pour votre parcours. Nom d'un crapaud en tutu rose ! Elle est odieuse cette bonne femme. Je peux comprendre que vous me trouver plus humaine, ahahah...

Visiblement, la petite rousse n’était pas la seule à trouver cette vieille pie parfaitement ignoble.‌ C’était assez rassurant en fait. Elle s’était parfois demandé si ce rejet n’était pas dû au fait qu’elle n’avait fondamentalement pas envie de faire ce genre de travail. Mais non, c’était visiblement admis que cette vieille Taylor était simplement une teigne. Décidément sympathique cette McKallister. Et elle avait cet avantage d’être d’une honnêteté appréciable. Au moins sur le sujet de ses collègues…‌ et en fait c’était déjà bien aux yeux de la rouquine.

-Mon parcours ou celui d’un autre, je ne souhaite cette femme à personne! A côté vous êtes un ange Nora.

Avec la petit toux qu’elle venait d’avoir, Soyle avait trouvé judicieux de resservir un peu d’eau à la psychomage d’une bien bonne humeur à présent. Elles avaient ensuite parlé du métier de l’enseignante.‌ D’abord les bons côtés qu’elle pouvait avoir, mais aussi malheureusement les quelques désagréments. Ils étaient liés à son métier sans en être réellement un partie.‌ En tout cas elle ne l’avait pas anticipé quand elle avait commencé…

-Et alors, en quoi cela regarde les autres d'où vous venez ? Je n'aime guère les gens qui se permettent de juger les autres sans les connaître.

Nora se faisait un peu plus sérieuse, elle prenait ce que la rouquine lui disait avec attention et semblait même vouloir l’aider un peu. C’était sans doute improvisé mais Soyle ne la couperait pas, ce n’était pas son genre.‌ Elle le prenait simplement comme une façon d’exprimer au choix une bonté naturelle et un amour pour l’humain ou un forme de reconnaissance qui se muterait peut-être en amitié avec un peu de temps. Ou peut-être même un peu des deux en fait. Quoi qu’il en soit c’était une bonne intention et Soyle n’irait jamais contre.‌

-Je ne peux que vous donner raison, malheureusement ce n’est pas un avis partagé par tous.‌ Je n’ai jamais eu de problèmes avec le fait que mon père soit moldu ou ma mère polonaise. Mais récemment c’est presque devenu des informations à garder secrètes, quelque chose qui pourrait devenir dangereux pour moi. Je ne suis pas même sûre de réellement comprendre ces enjeux. C’est un peu troublant…

C’était sans doute par leur relation qui bien que courte était déjà assez amicale mais Soyle n’avait finalement pas tant de difficultés à parler aussi librement à Nora.‌ Si ce n’était de toute façon pas tellement une femme secrète au départ, on touchait là quelques points assez sensibles. Et ce n’était pas terminé. La rouquine avait fait un bien triste résumé à la psychomage, de ces tristes évènement qui avaient pris le personnel enseignant de Poudlard ces dernières années.‌ C’était déjà un gros paquet, peut-être même plus maintenant qu’elle avait formulé tous ces faits les uns après les autres. De quoi la décourager quelques instants, mais optimiste qu’elle était Soyle se reprendrait bien vite. Nora avait d’ailleurs eu la délicatesse de ne pas laisser s’installer un silence qui serait sans doute très pesant.

-J'ai entendu parlé de certains de vos événements. Je comprends votre désarroi, mais ne vous inquiétez pas comme je vous le disais, ce n'est pas de votre fait. L'Imperium sans doute...avait dû être utiliser contre vous pour semer la zizanie au sein du Ministère et Poudlard. Malheureusement, vous n'y pouvez rien, vous êtes une victime tout comme ces personnes décédées. Vous ne devez en aucun cas prendre pour les autres. Vous souffrez, je pense en plus de tout cela, du syndrome du survivant. C'est assez fréquent en tant de guerre silencieuse.

Il s’agissait donc bien d’une forme improvisée d’une séance de thérapie. Bon en soi Soyle n’irait pas contre, c’était encore une bonne bonne intention de départ. Sans compter qu’elle était parfaitement d’accord avec elle. Sur un peu tout en fait, y compris le fameux syndrome que Nora n’était pas la seule à lui mettre sous le nez.‌ Alors la belle lui sourit gentiment, quelque part un peu reconnaissante de prendre le temps d’essayer de la rassurer, peut-être même de la réconforter.‌ La brune avait ensuite levé un bras vers elle, geste visiblement douloureux. Soyle avait donc rapidement lancé son bras libre vers le sien pour le soutenir jusqu’à ce qu’il soit de nouveau posé, inquiète qu’elle ne se fasse réellement mal.‌ Passé le moment d’inquiétude elle lui sourit l’air reconnaissant en posant finalement sa main sur la sienne, comprenant bien ce qu’elle avait voulu faire.

-Vous avez sans doute parfaitement raison.‌ J’aurais cependant bien apprécié que Mr Maugrey soit de votre avis, je crois qu’il ne me le pardonnera jamais.‌

Cet homme chargé de l’interroger suite à l’évènement du Ministère la terrifiait purement et simplement. Il était très impressionnant déjà en temps normal.‌ Mais le manque de souvenirs de la rouquine avaient visiblement largement déplu à l’Auror.‌ Elle pouvait bien le comprendre après tout, elle n’avait pas beaucoup aidé l’enquête finalement, mais cela avait été assez difficile à vivre ces interrogatoires impitoyables.‌ Soyle avait cependant précisé à la psychomage qu’elle n’était pas seule à l’école, elle s’y sentait malgré tout plutôt bien.‌ Cela semblait lui convenir à en juger par son sourire.‌ Et elle avait même fini par proposer de récupérer son dossier, lui donnant ainsi sans doute une possibilité de changer sa vision de cet exercice jusqu’à maintenant assez désagréable.

-Très bien, pourquoi pas. Mais il ne faudra pas hésiter si vous avez un mal être trop pesant, prévenez-moi. Si je ne peux me déplacer, je prendrai le temps nécessaire pour vous répondre par hibou rapidement. Nous sommes d'accord ?

Soyle la trouvait après tout plutôt gentille, ouverte, avenante, et conciliante même. Nora avait l’air d’aimer son métier et d’aimer ceux qui le faisaient, à savoir ses patients. Alors après tout, pourquoi pas? La psychomage avait tendu vers elle une main que la rousse avait jaugé quelques instants.‌ En sachant parfaitement ce que la serrer pourrait signifier, elle ne s’était pas précipité dessus. Nora était charmante et sans doute très bonne dans son domaine. Et il était évident que Mrs Taylor qui ne l’avait pas vue depuis un moment ne la reverrait de toute façon jamais. Alors après tout pourquoi pas.‌ Lui accordant finalement un sourire elle lui serra la main, laissant le sortilège faire son office.

-C’est d’accord, je vais cependant vous laisser récupérer un peu, je ne pense pas en avoir un besoin si urgent.‌ Je préfère vous savoir en bonne forme.‌

Gratifiant la sorcière d’un clin d’oeil amusé, elle ne lui préciserait pas cette tendance qu’elle avait à se sentir coupable pour un peu tout.‌ Savoir qu’elle sollicitait son aide alors qu’elle n’était pas réellement en état de la faire, cela la mettrait terriblement mal à l’aise. Elle l’était déjà en partie, venant au départ pour une simple visite pour prendre de ses nouvelles.‌ Il était hors de question de lui en demander plus pour le moment.‌ Et la conversation s’était relancée dans la légèreté et la bonne humeur! Soyle ne craignait pas la reprise même si elle devrait peut-être garder un bras immobile au début. Elle n’avait pas un besoin impératif de son membre dans un premier temps. Il était certain qu’elle pourrait compter sur d’autres pour l’aider si besoin.‌ Mais actuellement, c’était Nora qui semblait chercher une forme d’aide.‌ La brune cherchait des réponses, et Soyle la comprenait bien. Si elle ne se posait pas forcément les questions elle-même, elle comprenait parfaitement que la psychomage cherche à savoir. C’était donc un peu désolée qu’elle lui avait répondu, posant une main douce sur la sienne.

-Je comprends ce n'est rien. Ne vous inquiétez pas. Mais si quelque chose vous revenait...je compte sur vous, Soyle, s'il vous plait.

La belle lui hocha la tête dans un regard tendre. Elle n’était vraiment pas certaine de pouvoir un jour lui donner ces réponses. Néanmoins elle se souviendrait de cette demande si c’était le cas et le ferait sans doute avec cette satisfaction de pouvoir l’aider un peu en retour.‌

-Bien sûr, je vous  le promet.

Soyle repris ensuite sagement sa place.‌ Un oeil à la pendule dans un coin et elle eut un petit rire en voyant que cela faisait un moment qu’elles discutaient ainsi. Loin de trouver cela désagréable, elle espérait pourtant que cela ne serait pas gênant pour la psychomage.

-Je vous accapare aujourd’hui ma pauvre Nora, j’espère ne pas trop vous fatiguer.

Elle savait qu’avec les traitements une conversation pouvait être difficile à tenir.‌ Soyle espérait ne pas être en train de mettre la psychomage trop en difficulté à ce niveau.

-Vous recevez beaucoup de visites?‌ Avec un évènement pareil les couloirs grouillent de monde ces derniers jours…
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 120
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // TAG sur Bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] EmptyJeu 21 Mai 2020 - 22:06

Nora restait très réceptive sur les paroles de la rouquine, cela lui faisait du bien de parler avec des personnes. Elle a toujours eu une facilité à discuter avec des inconnu-e-s. Comme on lui répétait souvent, les conversations arrivaient à ressembler à une entretien de psychomagie, mais elle refusait catégoriquement de s'aligner à cette idée. Même si au fond, sa manière de parler naturelle était la même que lorsqu'elle exerçait sa fonction. La sorcière sans doute têtue ne voulait pas faire le rapprochement. Bref, elle écouta les propos de son interlocutrice avec attention. Il est vrai que sa démarche avait été cavalière. En effet, Nora aurait pu oublier ce qui s'était passé et ignorer qui venait la déranger pendant son rétablissement. Ou pire encore, elle ne serait pas présente pour avoir cette entrevue.

Elle repensa à cette horrible pensée encore quelques instants, faudrait-il qu'elle prépare les documents nécessaires lorsqu'elle sortira de Sainte-Mangouste ? Peut être, elle calerai un créneau à l'occasion. La sorcière n'aimait pas penser au pire...elle chassa rapidement cette idée et se concentra à nouveau sur Soyle. La sorcière sentait la fatigue arriver, toutefois, elle lutait afin de poursuivre l'entretien.

Lorsque la rouquine lui parla de sa collègue Mrs Taylor, Nora n'avait pu s'empêcher de faire un commentaire dès plus sincère sur cette femme. Elle se demandait comment elle pouvait encore exercer avec un tempérament tel que le sien. Mais bon, il en fallait pour tout le monde... Le problème que la psychomage n'acceptait pas c'est que les patients en subissent.

-Mon parcours ou celui d’un autre, je ne souhaite cette femme à personne! A côté vous êtes un ange Nora.

D'abord « humaine » et maintenant un « ange » décidément, c'était la fête de la sorcière aujourd’hui. Elle lui sourit simplement et acquiesça d'un signe de tête pour la première partie de la réponse.

-Je vous remercie, Soyle. Fit la sorcière en acceptant volontiers le verre d'eau.

La rouquine expliqua les désagréments qu'elle rencontrait dans son métier, notamment les insignuations de ses collègues. Cela fit réagir aussitôt Nora qui ne riait plus et avait prit un ton beaucoup plus sérieux. Cela rendait son visage plus strict qu'à l'ordinaire, ses traits se décontractèrent au fil de la conversation.

-Je ne peux que vous donner raison, malheureusement ce n’est pas un avis partagé par tous.‌ Je n’ai jamais eu de problèmes avec le fait que mon père soit moldu ou ma mère polonaise. Mais récemment c’est presque devenu des informations à garder secrètes, quelque chose qui pourrait devenir dangereux pour moi. Je ne suis pas même sûre de réellement comprendre ces enjeux. C’est un peu troublant…
-Les personnes qui cherchent à vous nuire, vous ont-elles dit pourquoi ? Répliqua la sorcière d'une voix douce, elle cherchait à comprendre. Garder secret ses origines...hum... c'est étrange ? La qualité du sang ne fait pas l'individu que vous êtes...moldu, cracmol, sang-mêlé ou sang-pur...J'ai encore beaucoup de mal sur ce point, excusez-moi Soyle. Fini-t-elle par dire.

La sorcière pensait à haute voix, cherchant elle-même à comprendre le dilemme que rencontrait la jeune femme. Les atrocités du passé concernant le sang, serait toujours d'actualités ? Nora soupira rien que d'y penser. La spécialiste rassura son interlocutrice sur la tournure qu'avait prit les événements. Il était vrai que ce n'était en aucun cas la faute de l'enseignante. Elle fulmina, apparemment Mrs Taylor n'avait pas fait correctement son travail en rassurant sa patiente sur ce point-là. La sentant encore fragile, Nora rassembla ses forces pour tenter d'être rassurante en lui tapotant l'épaule la plus proche. Ce contact qui pourrait être déplacé ou mal vu par d'autre, était rassurant pour certains. Et Nora était certaine de ne pas être rejetée par cette action.

-Vous avez sans doute parfaitement raison.‌ J’aurais cependant bien apprécié que Mr Maugrey soit de votre avis, je crois qu’il ne me le pardonnera jamais.‌
-Ne vous souciez pas d'Alastor Maugrey. Il fait son travail. Tout comme vous lorsque vous prenez sur vous devant les élèves. Il ne faut pas que vous butiez sur lui, l'important c'est vous, Soyle. Si je peux me permettre de vous donner un conseil...

Nora ne put s'empêcher de sourire, d'abord Mrs Taylor puis Alastor. Décidément cette jeune femme n'avait pas eu de chances. Elle laissa un court de silence avant de reprendre.

-Il faut d'abord vous concentrer sur vous avant de vous préoccuper des autres. Il faut vous laisser du temps...Et comme je vous l'ai dis, si besoin je suis là pour épauler. Fini-t-elle par dire en souriant.

Nora avait rassuré la rouquine au moins un petit peu. Elle en était certaine, ainsi elle lui proposa ses services et son soutien au cas où. L'enseignante l'accepta timidement et lui tendit sa main.

-C’est d’accord, je vais cependant vous laisser récupérer un peu, je ne pense pas en avoir un besoin si urgent.‌ Je préfère vous savoir en bonne forme.‌
-Ça, c'est gentil merci. Je reste disponible, peu importe l'heure... Reprit la psychomage, elle sentit un ennui de déranger dans l'intonation de la voix de son interlocutrice. Elle n'insista pas pour ne pas la mettre encore plus mal à l'aise.

La psychomage revint un instant sur le sujet de l'accident sur le Chemin de Traverse. Mais pas plus d'informations lui a été transmis, elle devra donc faire sans. Ou chercher les réponses dans sa mémoire. Les deux femmes prenaient soin l'une de l'autre avec de petites intentions, mais la brune montrait quelques signes de fatigue physique. Toutefois, elle prit le temps de nécessaire de répondre aux interrogations posées.

-Je vous accapare aujourd’hui ma pauvre Nora, j’espère ne pas trop vous fatiguer. Vous recevez beaucoup de visites?‌ Avec un événement pareil les couloirs grouillent de monde ces derniers jours…
-Non, j'ai quelques faiblesses par moment, mais je tiens encore la conversation. C'est assez costaud ce qu'ils m'administrent mais ça va. Elle marqua une pause sentant une baisse d'énergie. Pas tant que ça. A vrai dire peu de gens savent que j'ai d'autres occupations que mon travail. Elle rit à sa propre réponse. Oui je les entends au loin, parfois certains passent la tête...mais la plupart du temps je lis ou je dors. Donc cela m'importe peu. Termina-t-elle par dire secouant légèrement la tête comme pour se maintenir éveillée.
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Hoover

Professeur Hoover


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 311
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] EmptySam 23 Mai 2020 - 20:57

Ces derniers temps les surprises étaient devenues courante. Pour tout le monde. De cette façon, si on se laissait encore avoir par ce sentiment, il devenait difficile de rester bien longtemps dans l’étonnement. Mais c’était aussi bien valable pour des évènements agréables que ce qui pouvait l’être bien moins. Soyle se laissait surprendre très régulièrement, se laissant aller à une relation amicale ou un évènement souvent plaisant fort heureusement. Mais cette fois-ci, les choses avaient tourné au drame. Et c’était ce qui avait provoqué cette rencontre toute aussi inattendue Pour cette fois encore les choses n’étaient pas toutes négatives et Nora était par ailleurs tout à fait sympathique. Une petite femme, plutôt menue, et finalement assez mal en point actuellement. Mais elle avait un sacré caractère, c’était le moins que l’on puisse dire. Et du répondant avec ça. Soyle la trouvait pourtant agréable, généreuse même. Un sentiment conforté à l’évocation de cette teigne de Mrs Taylor. Nora était largement de son côté et n’avait aucune hésitation à la trouver ignoble. Ce qui ne pouvait que la rassurer un peu. Elle lui avait donc tout à fait honnêtement dit la trouver angélique mise en comparaison avec sa collègue.

-Je vous remercie, Soyle.

Pour ses gentilles paroles, un verre tendu, la rouquine se contenta de lui sourire en fermant les yeux brièvement l’air de lui dire que c’était tout naturel. De toute façon c’était tout à fait effectivement naturel pour elle. La rouquine était toujours comme ça, depuis toujours d’ailleurs. Les deux femmes avaient ensuite abordé le si délicat sujet des quelques ennuis de Soyle avec les mangemorts et ce qui s’était tout naturellement dit par la suite. Il était évident que tout le monde ne souhaiterait pas croire sa version des faits. Et si elle avait été parfaitement honnête en racontant ses déboires, certains trouvaient cela peu probable.

-Les personnes qui cherchent à vous nuire, vous ont-elles dit pourquoi ?

Il faut dire que ces personnes-là, du coup, elle se débrouillait pour ne pas trop avoir à être en contact trop proche avec. Forcément, Soyle n’était pas si compréhensive non plus, pas au point de trouver la compagnie de ces personnes agréable.

-Non, ou pas directement. Mais ils ne me disent pas grand chose de toute façon. Quand ce ne sont pas des personnes qui de toute façon se cachent. Je doute que beaucoup de magemorts ne m’adressent directement la parole.

Finalement Nora semblait réfléchir. Elles tombaient majoritairement d’accord finalement. Ce qui rendait la conversation plaisante. Et qui rendait la femme en elle-même tout à fait plaisante également.

- Garder secret ses origines...hum... c'est étrange ? La qualité du sang ne fait pas l'individu que vous êtes...moldu, cracmol, sang-mêlé ou sang-pur...J'ai encore beaucoup de mal sur ce point, excusez-moi Soyle.

Oh il serait bien difficile à la petite rousse de lui en vouloir. D’ailleurs elle était assez en accord avec elle une fois de plus. Et pourtant tout à fait vrai. Soyle avait rapidement appris à ne pas trop en dire à ceux qui l’entouraient de pas assez près pour être appelés de vrais proches.

-Ne vous excusez pas, je n’ai pas de grande compréhension à ce sujet non plus. Mais j’y suis malheureusement de plus en plus confrontée, surtout avec les parents de certains élèves. Quoi que les élèves eux-même également parfois… Une bien triste période.

Une pensé qui lui revenait parfois ces derniers temps. Mais Soyle savait s’entourer heureusement. Et elle trouvait bien vite de plus douce pensés. Nora elle tentait de lui trouver des paroles réconfortantes, plutôt bien d’ailleurs. Enfin, jusqu’à lui rappeler la douce et si charmante attitude d’Alastor Maugrey. Non, là par contre, ce n’était pas rassurant du tout comme idée. Un homme effrayant… Mais le contact de la psychomage en revanche était bien plus doux.

-Ne vous souciez pas d'Alastor Maugrey. Il fait son travail. Tout comme vous lorsque vous prenez sur vous devant les élèves. Il ne faut pas que vous butiez sur lui, l'important c'est vous, Soyle. Si je peux me permettre de vous donner un conseil...

Ne pas s’en soucier, c’était facile à dire. Difficile d’oublier son regard au bougre. On ne parlerait même pas du ton. Mais bon, elle entendait l’argument de Nora et n’insisterait pas sur le sujet. De toute façon ça serait sans doute peu utile. Ce souvenir ne regardait après tout qu’elle et il en était de même pour sa gestion. Elle restait cependant attentive aux petits conseils de Nora.

-Il faut d'abord vous concentrer sur vous avant de vous préoccuper des autres. Il faut vous laisser du temps...Et comme je vous l'ai dis, si besoin je suis là pour épauler.

Soyle fut sincèrement touchée par la volonté de la psychomage de vouloir ainsi l’aider. Elle savait que ce n’était pas une question de patientèle, et pas uniquement parce que cette dernière le lui avait affirmé plus tôt. La petite rousse sentait chez cette femme une profonde gentillesse qui devait la rendre si appréciée dans son travail.

-Je vous remercie Nora. J’espère qu’avec le temps les choses se feront plus calmes également.

Les deux sorcières finirent par se sourire et rire encore un peu. Soyle pris ainsi la main que la psychomage lui tendait et fut quelque part assez soulagée de savoir que son dossier quitterait le bureau de Mrs Taylor. Bien qu’elle n’avait pas eu la moindre intention de retourner les voir, cette ide fut assez douce.

-Ça, c'est gentil merci. Je reste disponible, peu importe l'heure...

Entre sa probable conscience professionnelle et sa probable gentillesse naturelle, Nora n’avait pas manqué de signaler que la petite rousse pourrait réclamer son aide aussi rapidement que souvent. La rouquine n’était pas du genre à solliciter beaucoup d’aide. De l’attention sans doute, quoi que c’était souvent involontaire. Soyle lui offrit un grand sourire, posant une fois de plus une main prévenante sur celle de Nora.

-Très bien, j’en prends bonne note. Je vous remercie Nora.

Et puis la conversation était repartie sur le triste évènement qui les avait rapproché. Pas le sujet favoris de l’enseignante mais elle avait bien saisi la volonté de son interlocutrice d’obtenir à son tour des réponse. Malheureusement elle était bien incapable de lui répondre. Elle en était sincèrement désolée d’ailleurs. La psychomage cela dit semblait fatiguer un peu. Ce qui poussa Soyle à lui poser franchement la question. Elle ne la jugerait certainement pas. Elle se souvenait bien trop de cette conversation dans une chambre similaire où elle s’était endormie presque au milieu d’une phrase tant les évènements et les potions l’avaient épuisé. Nora avait donc à son sens toutes les raisons du monde d’être dans le même état.

-Non, j'ai quelques faiblesses par moment, mais je tiens encore la conversation. C'est assez costaud ce qu'ils m'administrent mais ça va.

La rousse eut un petit rire. Ah ça, si elle y avait beaucoup moins droit en ce moment, elle les connaissait les potions des médicomages. Et c’était en effet plutôt fort.

-Ne vous en faites pas, j’en ai ma propre expérience, je sais que c’est parfois même assez traitre…

Mais Nora repris de plus belle, visiblement assez fatiguée finalement mais toujours d’excellente humeur.

-Pas tant que ça. A vrai dire peu de gens savent que j'ai d'autres occupations que mon travail. Oui je les entends au loin, parfois certains passent la tête...mais la plupart du temps je lis ou je dors. Donc cela m'importe peu.

Soyle imaginait assez bien, elle avait plus ou moins le même problème. Croiser des élèves en dehors de l’école n’était jamais triste. Surtout en fonction des circonstances. Elle restait désespérément une enseignante de Poudlard.

-Je ne suis pas surprise. Nous avons des professions tout à fait prenantes et assez invasives. C’est bien dommage cela dit, vous êtes d’une compagnie tout à fait agréable.

Avec cette forme d’accord qu’elles avaient passé, Soyle avait assez de mal à déterminer si Nora pourrait être un jour une amie à ses yeux. Combiner les deux serait peut-être délicat. Même si finalement prendre les choses à l’inverse pourrait fonctionner. Mais elle n’entendait pas pour autant répondre à cette interrogation dès maintenant. Non, elle se contenterait de signifier que cette conversation lui était agréable. Puis dans un sourire bienveillant elle finit par prendre les devants sur ce que la psychomage ne semblait pas vouloir admettre.

-Mais je crois que pour aujourd’hui nous devrions nous en contenter. Vous êtes épuisée, je vais vous laisser vous reposer un peu. Je pourrais toujours repasser à un autre moment si vous le souhaitez. Après tout je suis également encore là pour quelques jours. N’oubliez pas que cela fait partie de notre accord.

La rouquine glissa un petit clin d’oeil espiègle à Nora. Pas encore levée, elle saurait sortir de la pièce rapidement et la laisser enfin sombrer dans un sommeil qui l’appelait depuis quelques minutes déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 120
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // TAG sur Bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] EmptyDim 24 Mai 2020 - 12:12

Parler ouvertement n'était pas chose aisée au Ministère, c'était même plutôt le contraire et il le rapprochement avec Sainte-Mangouste.... enfin bref, Nora s'exprimait de manière spontanéité la plupart du temps, pour ne pas dire « tout le temps ». Quand quelque chose la révoltait, en plus de l'entendre, ça se voyait dans son attitude. C'était une personne entière et s'exprimait sans détour. Après c'était un risque, elle ne savait pas sur qui elle pouvait tomber et c'était déjà fait avoir par le passé, bien sûr l'avenir était dans la même lignée. Quoiqu'il en était, une discussion entre les deux femmes avaient débuté en toute simplicité sur comment elles allaient mutuellement.
Un bref échange malgré les relances de Nora sur ce qui avait déclenché leur rencontre sur ce banc au Chemin de Traverse.
Puis avec un ton plus sérieux ce qui avait poussé Soyle Hoover, une enseignante de Poudlard à se confier à la psychomage. Nora appréciait cette sincérité auxquels les personnes lui parlaient. Elle n'était pas là pour les nuire et heureusement, imaginez le pouvoir qu'elle aurait sinon.

Les échanges ont amené le fait que la rouquine s'était liée à la spécialiste pour l'aider à aller mieux dans son combat contre les autres des suites de l'envoûtement odieux que lui avait fait subir des mangemorts à son égard. Et le drame qui en suivi. Une discussion plus sérieuse s'était par la suite tissée, en effet, les élèves ainsi que les professeurs de Poudlard s'étaient ligués contre la sorcière.

-Non, ou pas directement. Mais ils ne me disent pas grand chose de toute façon. Quand ce ne sont pas des personnes qui de toute façon se cachent. Je doute que beaucoup de mangemorts ne m’adressent directement la parole.

Nora sourit simplement à la réplique de son interlocutrice, elle n'avait pas tort. Et ça serait un comble si les mangemorts remettaient le couvert avec le sortilège impardonnable. Ils avaient joué une carte qui avait fonctionné à merveille, ça ne serait pas stratégiques de la jouer à nouveau. Surtout que Mrs Hoover devait être surveillée et protégée discrètement par la direction de l'école depuis.

Une nouvelle fois, Nora fut prise d'une colère passagère. Attaquer les gens sur l'origine de leur sang, cela l'horripilait rapidement. Elle s'était excusée d'être allée trop loin mécaniquement. Mais Soyle ne semblait pas lui tenir rigueur de sa réaction.

-Ne vous excusez pas, je n’ai pas de grande compréhension à ce sujet non plus. Mais j’y suis malheureusement de plus en plus confrontée, surtout avec les parents de certains élèves. Quoi que les élèves eux-même également parfois… Une bien triste période.
-J'espère juste qu'un jour les mentalités évoluent...et si possible avant notre propre disparition. Répliqua Nora avec rire discret.

L'allusion à Alastor lui fit rappeler pourquoi elle n'avait pas été conviée au précédent entretien. Le sorcier devait être avec Soyle sur ce coup-là. Tout était clair à présent, pourquoi il avait noyé le poisson (affraid) la dernière fois. Bref, la sorcière ne revint pas sur le sujet pour ne pas bouleverser davantage l'enseignante. Au contraire, elle fit preuve de soutien et de compassion pour l'aider à se sentir mieux.

-Très bien, j’en prends bonne note. Je vous remercie Nora.
-Vous êtes quelqu'un de bien Soyle, à qui il est arrivé de mauvaises choses. Sachez faire le tri entre les personnes qui vous entoure et vous verrez ça pourra qu'aller mieux.
-Ne vous en faites pas, j’en ai ma propre expérience, je sais que c’est parfois même assez traitre…

L'effet « kiss-cool » des médicaments, ces derniers temps il lui arrivait souvent de se retrouver à Sainte-Mangouste. Son organisme devait y prendre goût à force. La sorcière secoua la tête et reprit la conversation avec son interlocutrice.

-Je ne suis pas surprise. Nous avons des professions tout à fait prenantes et assez invasives. C’est bien dommage cela dit, vous êtes d’une compagnie tout à fait agréable.
-Il paraît... Rien nous empêche d'être amenée à se croiser.

Ce moment où vous pensez être plus fort que le sommeil, voilà à quel stade se trouvait Nora. Elle luttait depuis un bon moment déjà contre l'endormissement. Il semblerait que pour son corps la conversation durait un peu trop. Mais pour la sorcière, elle voulait poursuivre. Les signes de faiblesses ne trompaient pas la rouquine. Nora sentit que la conversation allait bientôt se terminer. Même si les muscles relâchaient peu à peu leur maintien, la psychomage se montrait toujours aussi compatissante et avenant envers son interlocutrice.

-Mais je crois que pour aujourd’hui nous devrions nous en contenter. Vous êtes épuisée, je vais vous laisser vous reposer un peu. Je pourrais toujours repasser à un autre moment si vous le souhaitez. Après tout je suis également encore là pour quelques jours. N’oubliez pas que cela fait partie de notre accord.
-Très bien. Vous avez raison Soyle. Il semblerait qu'il y a des signes qui ne trompent pas. Vous savez où me trouver. Soyez forte ma chère...merci pour votre visite et votre gentillesse.

Nora l'observa encore un moment, son interlocutrice fini par se lever alors que Nora s'affaissait dans son lit. Ses paupières seront bientôt closent pour une petite sieste réparatrice. Elle était ravie d'avoir pu rencontrer la personne qui l'avait sauvée d'une mort certaine.




***********************

Rp terminé pour moi Smile Si tu veux rajouter fais-toi plaisir miss  couet
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora] Empty

Revenir en haut Aller en bas

Le calme c'est aussi après la tempête! [Nora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1977-1978
-