GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !

Partagez

Journal de bord d'un escroc facétieux | PHILLIPUS CROOK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Phil Crook

Phil Crook


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 109
| AVATARS / CRÉDITS : Orlando Bloom, RaniPyaar
| SANG : Sang de niffleur (moldu enchanté).


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Les chaînes d'Azkaban qui grincent
| PATRONUS : Un ouistiti
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Journal de bord d'un escroc facétieux | PHILLIPUS CROOK  Empty
MessageSujet: Journal de bord d'un escroc facétieux | PHILLIPUS CROOK Journal de bord d'un escroc facétieux | PHILLIPUS CROOK  EmptyDim 10 Mai 2020 - 19:38

Chronologie



18.02.1929 | Naissance en banlieue londonienne, sous le charmant nom de Phillipus Louis Cook. Famille moldue.

1.09.1940 | Entrée à Poudlard. Phil est réparti à Poufsouffle.

05.06.1944 | Les relations entre les parents de Phil et lui-même se dégradent drastiquement. Ne souhaitant pas emprunter la voie familiale de la religion ou de l'armée, Phil déboulonne et commence à fuguer.

30.08.1947 | Phil se fait désormais appeler 'Crook' sur tous les papiers officiels et dans la vie de tous les jours.

11.04.1948 | Naissance de sa fille, Glinda.

27.07.1955 | Rencontre avec Marius Draven.


chronologie susceptible d'être enrichie
Revenir en haut Aller en bas
Phil Crook

Phil Crook


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 109
| AVATARS / CRÉDITS : Orlando Bloom, RaniPyaar
| SANG : Sang de niffleur (moldu enchanté).


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Les chaînes d'Azkaban qui grincent
| PATRONUS : Un ouistiti
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Journal de bord d'un escroc facétieux | PHILLIPUS CROOK  Empty
MessageSujet: Re: Journal de bord d'un escroc facétieux | PHILLIPUS CROOK Journal de bord d'un escroc facétieux | PHILLIPUS CROOK  EmptyMer 3 Juin 2020 - 15:28

Souvenir 1

1 juillet 1940


« MAMAAAAAAAAAAAAAAAAN ! ».
« MAMAAAAAAAAAAAAAAAAN ! YOUHOU ? ».
Phillipus déboula comme une furie dans la bibliothèque de sa mère. Cette dernière, occupée à lire près de la vitre, ne semblait pas franchement déterminée à lui accorder un quelconque intérêt. « Je suis occupée Phillipus » lui fit-elle fort justement remarquer. Mais c'était mal connaître le petit garçon de onze ans Il lui fourra la lettre qu'il avait reçu sur le livre qu'elle lisait - quelque chose sur l'herbologie, de ce qu'il comprenait. Il ne saisissait pas franchement quel intérêt sa génitrice pouvait éprouver pour les plantes et regrettait d'ailleurs assez qu'elle le force à avaler ses tisanes au romarin lorsqu'il avait une extinction de voix... « Regarde, j'ai reçu une lettre ! » lui dit-il en bombant le torse, plein de fierté. La lettre disait expressément qu'il était un SORCIER. Et c'était carrément la meilleure nouvelle de sa vie, parce qu'il avait toujours su qu'il était spécial. Ce n'était pas uniquement dû à son ego surdimensionné visiblement, puisque la lettre elle-même, confirmait ses pensées.
Il ne remarqua pas particulièrement que le teint de sa mère virait au blanc, et il continuait tranquillement de monologuer sur la question : « T'as vu ? Je vais aller en pensionnat en Écosse, c'est pas génial ? C'est une dame qui me l'a donné mais je lui ai claqué la porte au nez, tu m'as toujours dis de ne pas laisser rentrer n'importe qui alors... ». Madame Cook se leva brusquement pour emmener la lettre avec elle, en faisant tomber son livre d'herbologie sur les pieds de son fils. Ce dernier la regarda sortir de la pièce d'un air interrogatif : « Maman ? ».

Phil se faufila derrière elle pour regarder entre les barreaux de l'escalier où il était perché. La dame qui lui avait donné la lettre était toujours sur le pas de la porte, mais il était trop loin pour capter le son de sa voix ou sa conversation profonde. Par contre, il entendit très distinctement sa mère siffler d'une voix de serpent : « Je vous interdis de vous approcher de mon fils, ou de le harceler avec ce genre de secte » - est-ce qu'elle pointait un doigt accusateur sur la poitrine de la femme, là ? - « il n'ira pas en Ecosse ou dans n'importe quel autre endroit où vous souhaitez l'endoctriner. La magie c'est pour les enfants, pas pour les adultes, grandissez, un peu ! ». Phillipus afficha une grimace derrière son barreau. Quand maman prenait ce ton, c'est qu'on avait fait une vilaine bêtise, et il préférait largement lorsqu'il était adressé à son frère James ou sa sœur Clare. Pour autant, forcément, Phil déboula en courant dans les escaliers pour intervenir : « Moi, j'ai bien envie de partir d'ici en tout cas ! ». Il afficha un grand sourire. Pas certain que cela convainc sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Phil Crook

Phil Crook


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 109
| AVATARS / CRÉDITS : Orlando Bloom, RaniPyaar
| SANG : Sang de niffleur (moldu enchanté).


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Les chaînes d'Azkaban qui grincent
| PATRONUS : Un ouistiti
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Journal de bord d'un escroc facétieux | PHILLIPUS CROOK  Empty
MessageSujet: Re: Journal de bord d'un escroc facétieux | PHILLIPUS CROOK Journal de bord d'un escroc facétieux | PHILLIPUS CROOK  EmptyMer 3 Juin 2020 - 22:47

Souvenir 2

28.09.1947


Phillipus Crook avait un mal de crâne épouvantable. Il fallait bien dire que du haut de ses dix-huit ans passés bientôt dis-neuf, il enfilait les soirées sorcières bourrées de Whisky Pur Feu comme s'il s'agissait d'un cours à l'université. Parlant de ça, il avait d'ailleurs décidé de ne s'inscrire nulle part pour continuer sa petite carrière de malfrat londonien. Mais pour l'heure, il faisait un bien piètre escroc. Ça tapait dans sa tête comme un violent tambourin.
Ah.
Ce n'était pas sa tête, en réalité.
« PHILLIPUS OUVRE TA PORTE » ; « plus tard, plus tard... » ; « PHILLIPUS ! ». Humf. Phil roula sur son lit pour essayer tant bien que mal de sortir de ses draps. Enroulés autour de ses jambes, il manqua de tomber par terre en tentant de sortir, alors que la fille frappait toujours à la porte. C'était quoi son prénom en plus ? Katia ? Katie ? Katherine ?
C'est les cheveux en pétard et en calbut qu'il ouvrit la porte pour voir une furie brune débouler dans l'appartement où il logeait. « ALORS TOI ! » - elle pointait un doigt accusateur vers sa personne alors que ses yeux à lui essayaient tant bien que mal de s'habituer à la lumière du jour - « C'EST DE TA FAUTE ! ». Mm. C'était souvent de sa faute il fallait bien l'admettre. Il leva les mains vers le plafond pour protester son innocence, elle ne le laissa pas faire. De toute manière, il avait la bouche pâteuse, parler le premier serait bien compliqué. « TU M'AS MIS UN POLICHINELLE DANS LE VENTRE ! » continuait-elle ses cris. « Hein ? » répondit-il en portant sa main à son crâne. Il avait l'impression que son cerveau se fracassait contre sa boîte crânienne... « Ecoute K-k... Mm... J'ai mal au crâne là, on s'en reparle plus tard, hein ? » - bien piètre échappatoire alors que les yeux de la fille s'enflammaient d'autant plus d'une lueur de fureur dangereuse - « Plus tard ? Tu vas être PÈRE, alors non, on verra pas plus tard ! ».
Revenir en haut Aller en bas
Phil Crook

Phil Crook


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 109
| AVATARS / CRÉDITS : Orlando Bloom, RaniPyaar
| SANG : Sang de niffleur (moldu enchanté).


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Les chaînes d'Azkaban qui grincent
| PATRONUS : Un ouistiti
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Journal de bord d'un escroc facétieux | PHILLIPUS CROOK  Empty
MessageSujet: Re: Journal de bord d'un escroc facétieux | PHILLIPUS CROOK Journal de bord d'un escroc facétieux | PHILLIPUS CROOK  EmptySam 13 Juin 2020 - 16:39

Souvenir 3
30.06.1945


« Allez, pousse toi, j'veux voir mes résultats... Herbert ! » - Phil attrapa son pote par les épaules pour se tenir alors qu'il se mettait sur la pointe des pieds. Le pauvre britannique n'était pas très grand encore à l'âge de quinze ans - un mètre soixante-huit - alors que son pote mesurait déjà plus d'un mètre soixante-quinze. Il plissa ses yeux pour voir avec stupéfaction ses résultats. « Quelle blague quand même... Optimal en divination ? » lui fit-il d'un air ahuri, « Mais ! Je lui ai raconté ma vie à c'te bonne femme ! J'ai toujours su que j'avais un charme in-dé-nia-ble Herbert, tu vois ! ».

DFCM | EE
SORTILEGES | EE
METAMORPHOSES | A
HISTOIRE DE LA MAGIE | T
POTIONS | A
BOTANIQUE | A
VOL | D

DIVINATION | O
ETUDE DES MOLDUS | O
Revenir en haut Aller en bas
Phil Crook

Phil Crook


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 109
| AVATARS / CRÉDITS : Orlando Bloom, RaniPyaar
| SANG : Sang de niffleur (moldu enchanté).


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Les chaînes d'Azkaban qui grincent
| PATRONUS : Un ouistiti
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Journal de bord d'un escroc facétieux | PHILLIPUS CROOK  Empty
MessageSujet: Re: Journal de bord d'un escroc facétieux | PHILLIPUS CROOK Journal de bord d'un escroc facétieux | PHILLIPUS CROOK  EmptyVen 7 Aoû 2020 - 15:24

Souvenir 4
1.09.1940


« Comment ? C'est quoi les différentes maisons ? Y'a des maisons dans un château ? ». Mini Phil Crook se demandait bien la taille que pouvait faire le château. Parce que bien entendu, il imaginait vraiment des maisons à l'intérieur. Enfin. L'élève en face de lui ne lui répondit pas. Allez savoir. Phil était trop timide à l'époque pour s'essayer à poser des questions et paraître lourd. Il vit le château se dresser au loin, au dehors. Les réponses viendraient bien assez tôt.

Bon.

Il s'avérait en fait qu'il n'y avait pas de maisons dans le château, ou en tout cas, que les maisons ne voulaient pas dire ce qu'il pensait qu'elles étaient. Il avait bien mémorisé les noms : Trouffsouffle ; Gyppondor ; Sètedaigle et Zepentard. Ou il avait peut-être mal entendu ? Qui sait. La tête pleine de questions parce qu'il était trop au fond du groupe pour percevoir correctement ce que la professeure disait, Phillipus Crook s'avança en même temps que tous les autres gamins dans la Grande Salle. Il n'avait jamais rien vu d'aussi beau. Ça transpirait quelque chose d'incroyable, et son petit coeur d'enfant de pasteur se sentit vibrer de voir autant d'autres visages qui étaient comme lui. Exactement comme lui. Pas de jugement à ce sujet. Il était malheureusement en début d'alphabet et fut, de ce fait, le premier à devoir s'avancer pour subir le test du choixpeau.
Il sursauta violemment lorsqu'une voix résonna dans son esprit. « Alors mon garçon... » - wow qui c'est ? - « C'est le choixpeau qui te parle, concentre toi un peu, mm, oui... » - c'était terriblement gênant comme situation - « Tu as des qualités contradictoires... Quelques défauts épouvantables, aussi... Mais tu as bon fond, je crois... Bon... POUFSOUFFLE ».
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Journal de bord d'un escroc facétieux | PHILLIPUS CROOK  Empty
MessageSujet: Re: Journal de bord d'un escroc facétieux | PHILLIPUS CROOK Journal de bord d'un escroc facétieux | PHILLIPUS CROOK  Empty

Revenir en haut Aller en bas

Journal de bord d'un escroc facétieux | PHILLIPUS CROOK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: Ecrivez votre histoire :: 
Vos biographies
-