GRYFFONDOR : 159 pt | POUFSOUFFLE : 129 pt | SERDAIGLE : 76 pt | SERPENTARD : 112 pt
Retrouvez l'édition de mai de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment : -34%
Ventilateur ROWENTA VU5640 TURBO SILENCE EXTRÊME
Voir le deal
66 €

Partagez

Life is hard, but being stupid makes it harder | Amelia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Reginald Diggory

Reginald Diggory


POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 138
| AVATARS / CRÉDITS : Joey Keery baby
| SANG : Mêlé


Life is hard, but being stupid makes it harder | Amelia Empty
MessageSujet: Life is hard, but being stupid makes it harder | Amelia Life is hard, but being stupid makes it harder | Amelia EmptyMar 12 Mai 2020 - 18:26

Vlan dans les dents. La professeure McGonagall dépose la copie de mon examen final de métamorphose, laquelle affiche un énorme de D écrit à l’encre rouge. C’est une amélioration comparativement à l’an dernier, certains me dirons. Certes, ce n’est pas un Troll, mais c’est tout comme. Ce n’est pas une note qui permet un futur, comme toutes mes autres. Peut-être devrais-je tout abandonner et devenir moldu, j’suis doué dans ce cours. Honnêtement c’en est trop. J’encaisse ces résultats médiocres depuis le début de ma scolarité, je les rigole un peu, en apparence, en me disant que l’année suivante je vais débloquer, que tous les mots et formules que j’étudies sans relâche vont finir par se placer en ordre dans mon crâne et j’aurai enfin un résultat qui se rapproche des efforts que j’y mets, mais non. C’est sans espoir, je n’arrive à rien, je suis un boulet. Je n’sais même pas pourquoi je passe autant de nuits blanches à réviser, je suis con, faudrait que je passe à autre chose.

Je ne sais plus trop si le cours est terminé, je pense que oui, mais je suis trop concentré sur le rouge de ma copie pour confirmer que notre professeure de métamorphose nous a congédiés. Peu importe, je dois absolument sortir d’ici, alors je me lève sans un regard pour la sévère maitresse – elle me fait et m’a toujours fait peur de toute manière – et je sors sans saluer aucun de mes amis. J’ai besoin d’être seul, même si je n’en peux plus de moi-même. Mes pieds me guident machinalement vers le parc, et je me dirige vers la forêt interdite conscient que j’ai ma baguette dans ma poche, même si je doute que je serais capable de l’utiliser pour me défendre s’il advenait nécessaire de le faire. À cette pensée, une première larme de frustration s’échappe de mon œil, puis une deuxième et voilà qu’un torrent s’empare de mon visage. Super. Maintenant je suis un boulet et un pleurnichard. Par chance j’ai des longues jambes et gagne rapidement la lisière de la Forêt, où je ne m’enfonce pas trop avant de m’asseoir contre un énorme arbre et de lancer mon sac et ma copie d’examen au bout de mes bras. « T’es qu’un idiot Diggory » dit-je en enfouissant ma tête dans mes genoux. Mes parents peuvent bien n’avoir que d’yeux pour Amos, il est le seul de leurs enfants qui a un potentiel quelconque, vraiment. Eux qui avaient si peur que je tourne cracmol…se sont finalement dégotté un fils sorcier, mais empoté. Je ne comprends pas pourquoi j’arrive jamais à rien. Pourtant, quand elle parle, Minerva, je comprends des trucs, ça me fascine même la métamorphose, c’est le cours le plus stylé de tous, et quand je révise les pages de mes grimoires, tard la nuit, ça me prend quelques reprises pour bien lire les phrases, mais Merlin, je comprends un minimum! Je comprends au moins pour un A. Or, il semblerait que c’est une illusion de mon cerveau, car visiblement je comprends rien à rien. « Bon qu’à faire rire de toi, la blague de la famille » je m’auto-flagelle encore.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 184
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /ice and fire./rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Life is hard, but being stupid makes it harder | Amelia Empty
MessageSujet: Re: Life is hard, but being stupid makes it harder | Amelia Life is hard, but being stupid makes it harder | Amelia EmptyMer 13 Mai 2020 - 8:58


Life is hard, but being stupid makes it harder
Le soleil avait donné envie à Amelia et quelques unes de ses amies de serdaigle de sortir dehors. Armées de leur plumes et bouquins, les jeunes filles discutaient joyeusement de leurs examens et autres sujets plus croustillants. Elles s'étaient installées au bord du lac et Amelia trouvait leur conversation tout à fait charmante pour dire vrai. “ Le rose t'irait bien au teint, Isla. ” Amelia posa le regard sur cette Isla. Elle avait les traits fins, et il fallait dire qu'un joli rose ne pouvait que les mettre en valeur. “ Comme tu as le front haut, je te conseillerais de... ” Mais Amelia n'écoutait plus. Elle avait remarqué l'arrivée un peu étrange de Reggie dans le parc. Il ne semblait pas être dans une forme olympique. Et surtout il se dirigeait vers la forêt interdite comme pour s'isoler... Elle n'aimait pas ça. “ Amelia ? ” L'interrogea l'une de ses amies afin d'attirer son attention. Cette dernière releva la tête et lui gratifia un sourire. Le plus joli qu'elle avait en magasin. “ Je suis profondément navrée, mais je dois y aller. Je vous dis à ce soir. ” Ni une ni deux, elle se releva espérant retrouver le poufsouffle assez rapidement. Elle rangea ses affaires dans son sac qu'elle déposa maladroitement sur son épaule et partit à la recherche du jeune garçon. Elle marcha pendant plusieurs minutes avant de le retrouver. Il avait, semble t-il, l'intention d'être seul. Et elle aurait certainement respecté sa volonté si elle n'avait pas entendu ce qu'il disait. Il s'insultait et n'y allait pas de la main morte. Quelque chose de grave l'avait mis dans tous ses états. Elle ne le pensait pas idiot. Elle ne l'avait jamais trouvé stupide. Et pourtant, elle avait assisté à pas mal de bêtises dues à une personnalité un peu maladroite. Mais jamais, elle n'avait approuvé ces mots. Elle savait qu'il souffrait d'un complexe d'infériorité par rapport à son frère Amos, et même si elle ne rencontrait pas le même genre de problèmes avec ses frères, elle s'identifiait plus avec le cadet que l’aîné des Diggory.

Après quelques secondes d'hésitation, elle choisit d'intervenir et de stopper cette auto flagellation qui n'avait absolument pas lieu d'être. Du coin de l'oeil, elle nota la copie mais ne vit pas la note. Celle-ci devait être assez négative pour qu'il se mette à pleurer. “ Reggie ? ” La priorité pour elle était de se faire connaître afin qu'il n'ait pas l'impression d'être scruté sous un microscope. Elle voulait être perçue davantage comme une alliée que comme un ennemi. Avec leur passif, elle pensait qu'elle n'avait pas grand-chose à faire pour qu'il le comprenne. Elle avait toujours été de son côté et le serait très certainement encore longtemps. “ Puis-je m’asseoir ?  ” A vrai dire, elle n'attendit pas sa réponse pour s'installer à côté de lui. Elle déposa son sac contre l'arbre et mit ses mains sur ses genoux dans l'espoir qu'il dirait quelque chose. Elle demeura silencieuse un bon moment à observer les environs. Elle ne venait à la lisière de la forêt que très rarement. La dernière fois, elle s'était retrouvée ici pour la chasse aux patacitrouilles du dimanche de Pâques. Elle ne connaissait pas vraiment d'endroit où se réfugier, mais elle songea qu'il avait bien choisi. C'était un peu retiré du reste du parc, isolé et surtout paisible. La plupart des élèves préféraient profiter du beau temps, de faire bronzette avant les examens de fin d'année, les buses ou les aspics.

Elle décida de lui montrer qu'elle le soutiendrait peu importait la situation. Il le savait déjà, du moins elle l'espérait. “ Reggie, on se connaît depuis longtemps toi et moi. ” Commença t-elle en fronçant les sourcils. Elle le connaissait depuis qu'il portait des couches culottes. Donc il s'agissait là d'un euphémisme. Leur amitié avait de nombreuses années au compteur. Il faisait pratiquement partie de sa famille. “ Tu sais que tu peux tout me dire. Je peux tout entendre. ” Elle voulait qu'il lui parle de cette note et toute la pression qui pesait sur ses épaules de lui-même, mais elle devait tout de même insisté un peu pour l'encourager à le faire. Elle avait déjà une vague idée de ce qu'il vivait pour savoir que Reginald n'était pas vraiment perçu comme l'enfant prodige de la famille. Elle ne voulait pas non plus qu'il se sente pris au piège. Alors, elle évita de parler de ce qu'elle avait entendu pour le moment. Elle préparait déjà des phrases rassurantes dans sa tête attendant patiemment de les placer au bon moment. Elle n'était pas foncièrement très douée pour consoler les gens, mais pour Reggie, elle ferait un effort. “ Et peu importe ce que tu me diras ça restera entre nous deux. ” Elle n'était pas vraiment du genre à déballer les secrets des autres bien au contraire.  
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Reginald Diggory

Reginald Diggory


POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 138
| AVATARS / CRÉDITS : Joey Keery baby
| SANG : Mêlé


Life is hard, but being stupid makes it harder | Amelia Empty
MessageSujet: Re: Life is hard, but being stupid makes it harder | Amelia Life is hard, but being stupid makes it harder | Amelia EmptySam 16 Mai 2020 - 20:36

C’est marrant. Même pour même pour les choses les plus simples, comme pleurer seul discrètement, j’y arrive pas. Vraiment impossible d’effectuer un truc correctement, c’en est ridicule. Je sais pas comment mes parents vont réagir à mon bulletin. Ils vont surement regretter que je sois sorciers, si j’avais été cracmol, au moins, j’leur aurait pas fait honte année après année, ç’aurait été qu’un gros coup à donner et on leur aurait surement envoyer des tartes à la citrouille par hibou par simple pitié. P’t’être que maman va se jeter en bas du pont…et évidemment Amos va transplanner en héro et la sauver, puis on chantera ses louanges sur un énième air. Bref, tout ça pour dire qu’Amelia est là assise à côté de moi, pas que j’lui en ai donner l’autorisation, mais elle me connait trop pour ça. J’lui ai pas répondu, car j’ai la gorge trop serrée et j’aime entretenir l’idée qu’elle n’a pas encore remarqué que je pleure comme un troll. J’aurais bien aimé lui crier après pour qu’elle me laisse tranquille, mais bien que je sois un énorme imbécile, j’suis assez allumer pour savoir qu’il faut pas saboter le bon qu’on a dans la vie et Amelia, et bien, elle a toujours fait partie de cette belle portion de mon existence. Je sais pas comment elle fait pour me tolérer, mes bêtises et moi, depuis qu’on est tout gosses, mais c’est un ange et je suis chanceux de l’avoir. Je décide donc d’enfoncer un peu plus ma tête entre mes genoux – ça me tire de ouf dans le dos, j’ai grandi vite et j’suis pas très souple – et j’empoigne mes cheveux à deux mains alors que je suis pris d’un plus gros sanglot que les précédents. Encore une fois c’est loupé, impossible qu’Amelia ne m’entende pas chialer.

C’est vrai qu’on se connait depuis toujours et c’est surement pas la première fois qu’elle me voit en larmes, par contre j’ai seize ans maintenant et les mecs de seize ans ça pleure pas. Elle est trop gentille et simple présence m’offre un confort familial que je connais peu : me voilà émotif à pleurer de plus belle, si seulement c’est possible. Allez Reginald, reprends-toi en mains. Je relève la tête et essuie frénétiquement mes larmes pour faire genre je pleure pas, tutto bene, sauf que je me rends bien compte que mon corps ne coopérèrent et que l’eau continue de gicler de mes yeux. Je la regarde donc paniqué, puis j’abandonne – comme je devrais probablement le faire avec l’école, abandonner – « j’suis une andouille 'melia » j’hoquette entre deux sanglots. Un bel andouille. Mon égo étant déjà mis à mal, j’enfouie mon visage sur son épaule et je continue de pleurer même si quelques-uns de ces blonds cheveux s’invitent dans ma bouche. « Mon cerveau est cassé, y’a pas d’autres explications. Comment ça se fait que j’échoue toujours, je travaille si fort. J’y comprends rien. J’comprends jamais rien à rien, j’en ai marre, qu’on arrête de se leurrer et qu’on me mette des D et T partout dès septembre » J’espère qu’Amelia maitrise mieux que moi les sortilèges de nettoyage, car c’est pas exclu que sa robe de sorcier goûte peu un à un mélange de larmes, de baves et une touche de morve. Elle avait qu’à pas s’asseoir là.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 184
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /ice and fire./rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Life is hard, but being stupid makes it harder | Amelia Empty
MessageSujet: Re: Life is hard, but being stupid makes it harder | Amelia Life is hard, but being stupid makes it harder | Amelia EmptyLun 18 Mai 2020 - 13:53


tumblr_inline_p4lmrc3C9Y1qlt39u_250.gifv 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f61536f5267524a732d3035436c413d3d2d37372e313463356264626639396232366137393234323834393633303234302e676966
Life is hard, but being stupid makes it harder

Elle avait déjà vu Reggie pleurer, mais à des occasions très différentes. Elle se rappelait quelques fois. Mais à l'époque, il n'avait été qu'un enfant. Et tous les gosses pleuraient, parfois pour des broutilles, parfois des choses plus importantes. Mais dans tous les cas, lorsqu'un petit garçon pleurait, tout le monde accourait pour le secourir, le consoler. Mais quand un adolescent de 16 ans fondait en larmes dans le plus grand silence, les adultes détournaient le regard et faisaient comme s'ils n'avaient rien vu. Mais la serdaigle choisit de faire le contraire et de comprendre ce qui pouvait perturber le poufsouffle, car elle le connaissait que trop bien. Il ne se transformait en une fontaine pour rien. A la vue de la copie déposée sur le sol, elle eut rapidement une idée concrète du problème. Et elle savait qu'il n'était pas nouveau. En connaître les origines exactes, Amelia ne saurait le faire. Elle n'était pas une psychomage, et sans nul doute parler avec quelqu'un qui pouvait comprendre déchargerait Reggie de la pression qui pesait sur ses épaules depuis bien longtemps.

Assise à ses côtés, elle attendait qu'il ouvre la bouche pour dire quelque chose. Elle guettait une réaction, peu lui importait laquelle. Il finirait bien par révéler quelque chose, ne serait-ce que pour lui crier de partir. Elle pouvait se rendre très patiente si elle le voulait et c'était quelque chose qu'elle ferait pour son cadet sans la moindre hésitation. Entre deux sanglots, il se flagella à nouveau, s'insultant cette fois-ci d'andouille. Elle l'écouta en silence, notant toutes les petites choses qu'elle pouvait lui répondre. La tâche s'avérait ardue, mais tant pis s'il fallait y passer des heures, alors elle resterait tout le temps dont il aurait besoin. Puis il enfouit sa tête dans son épaule, une partie de ses cheveux et sa robe de sorcière. Elle posa une main réconfortante sur le bras du garçon en espérant lui démontrer son soutien indéniable. Elle comprenait sans mal ce qu'il entendait par cerveau cassé. S'il travaillait vraiment, il se disait certainement que son cerveau ne fonctionnait pas aussi bien que celui des autres... pas aussi bien que celui d'Amos, ce grand-frère à l'aura si parfaite, auquel ses parents le comparaient constamment. Si Amelia avait des problèmes avec ses aînés, ils étaient, cependant, très différents. Même si elle admirait le courage dont Edgar faisait preuve sans cesse, elle ne lui enviait pas foncièrement ce trait de caractère. Amelia n'avait jamais développé un complexe d'infériorité par rapport à Edgar ou Samuel et elle pensait, à juste titre, que le manque de confiance de Reggie, exacerbé par la comparaison avec son frère, était à l'origine de plusieurs de ses échecs. Elle n'avait évidement pas toutes les clefs en main pour en venir à une conclusion.  “ J'ai croisé beaucoup de personnes dont l'intelligence égalait celle d'un troll... Et tu sais ce que j'ai remarqué ? ” Elle n'attendait pas vraiment de réponses de sa part, alors elle poursuivit presque aussitôt : “ Aucun d'eux, je te l'assure, n'a jamais compris qu'il était stupide. Je pense que leur ignorance face à leurs propres capacités intellectuelles les protège d'une certaine façon. ” A ce moment, elle doutait que cela pouvait le rassurer d'une quelconque façon. Mais elle avait bien l'intention de continuer sur sa lancée. Après avoir insulté les trois quart de la population sorcière, elle crut bon de lui rappeler ce qu'elle pensait de lui : “ Mais si je suis sûre d'une chose à ton propos, et je peux te l'assurer sans l'ombre d'un doute, c'est que tu n'es absolument pas une andouille. Et ton cerveau va très bien. ” Elle marqua une pause et ajouta finalement d'un ton convaincu : “ C'est une certitude que tu ne pourras jamais me retirer même si tu essayais pendant mille ans.

En toute sincérité, elle pensait vraiment que Reggie était tout sauf un idiot. Et toutes les notes du monde ne pourrait changer cet opinion. Elle parvint finalement à passer autour des épaules du jeune Diggory et son menton frôla le sommet de ses cheveux - il avait une sacré tignasse tout de même. Amelia ne détestait pas foncièrement Amos, à vrai dire, elle le trouvait même sympathique. Elle avait toujours considéré Reginald comme un membre à part entière de sa famille, étrangement, ce sentiment ne s'étendait pas vraiment à son aîné. “ Je fais partie de ces personnes qui pensent qu'il existe plusieurs types d'intelligence. Et c'est pourquoi il y a tant de métiers dans ce monde.” Il y avait des sorciers qui traquaient des créatures sur des kilomètres à partir de traces et autres petites choses de ce genre. Elle était aussi surprise par les gens capable de lire l'avenir dans les feuilles de thé ou dans les lignes de la main. “ Certains sont tout à fait capable d'écrire des livres de trois kilomètres de long et sont aussi adroit qu'un géant pour se faire des amis. Tu as des gens qui sont fait pour travailler derrière un bureau, d'autres qui ont besoin de faire du terrain afin d'être compétents.” Elle ferma les yeux. Elle savait très exactement où en venir. Mais elle ne voyait pas exactement comment le dire. “ Et puis tu penses sérieusement qu'une andouille serait capable d'être ami avec des personnes aussi différentes que Moggy, Dave et moi ? ” Etre capable de s'adapter à des personnalités aussi différentes les unes que les autres demandait forcément une forme d'intelligence. Elles connaissaient des personnes qui ne sauraient pas faire ça.   
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Reginald Diggory

Reginald Diggory


POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 138
| AVATARS / CRÉDITS : Joey Keery baby
| SANG : Mêlé


Life is hard, but being stupid makes it harder | Amelia Empty
MessageSujet: Re: Life is hard, but being stupid makes it harder | Amelia Life is hard, but being stupid makes it harder | Amelia EmptyLun 25 Mai 2020 - 18:49

J’ai tellement honte de pleurer contre l’épaule d’Amelia, mais ça me fait tellement de bien. Je suis si reconnaissant qu’elle fasse partie de ma famille – c’est tout comme – et qu’elle se soit incrustée dans mon exile. La gratitude que j’éprouve me prend tellement au cœur que je pense que je chiale un peu plus fort. J’ai toujours haï pleurer, car jeune, j’avais la larme facile : quand je me cognais un orteil, que j’étais fatigué ou quand Amos partait pour Poudlard, il n’en demeure pas moins le plus compréhensif de la maisonnée avec son paumé de frère que je suis. Avec le temps, ma tendance à verser des larmes s’est manifestée dès que j’échappais un truc, cassais une branche des pivoines de mon père sans le faire par exprès. Je pense que de voir les yeux de leur môme se remplir d’eau avant même qu’ils n’aient eu l’occasion d’ouvrir leur bouche pour le réprimander n’a pas a eu l’effet d’adoucir mes parents, mais de les rendre un peu plus honteux : non seulement leur cadet était empoté mais en plus il était braillard, l’évidence était qu’il n’irait jamais bien loin dans la vie s’étaient-ils probablement dit. Bref, ça fait des années que je me cache pour pleurer, j’ai compris que l’attention que ça crée n’en est pas une agréable et ne mène jamais à une approche réconfortante. Sauf peut-être maintenant, avec Ame’. Elle est pure cette meuf, c'est moi qui vous l'dit. Tellement douce et patiente. C’est c’que j’me dis du moins jusqu’à ce qu’elle commence à me dire qu’elle connait plein de gens dont le cerveau est trollique et j’avoue que je ne comprends pas où elle s’en va avec son balai. Elle me réconforte ou alors elle m’insulte? Un autre truc que je suis pas certain de comprendre. Ça a au moins pour effet de calmer mes morveux sanglots et je relève ma tête pour lui lancé un curieux regard, mais je l’interrompt pas. Ça s’améliore pas j’vous dirais : ‘aucun d’eux n’a jamais compris qu’il était stupide’…elle essaie de dire que je comprends au moins un truc? J’aurais quand même préféré qu’elle ne confirme pas à voix haute que je suis stupide. Je fronce les sourcils. C’est bon, elle est gentille, elle a simplement passé par un chemin plus long que prévu.

Quand elle termine de parler, je renifle d’une manière pas très chic, puis je m’essuie les yeux avec la manche de ma robe. C’est bon, je ne pleure plus, mais j’ai encore besoin d’une seconde avant de parler, car ma gorge est toute nouée par l’émotion de ses gentilles paroles. En regardant au loin, je me force à rire un brin avant de dire « Ben, t’sais Davey c’t’un andouille » déso Goujonne j’étais obligé de relever. Tu reste mon pote quand même j’espère. Je dis rien sur Moggy, car elle est trop jeune et j’ai cet étrange sentiment de protection envers elle, je pourrais pas la traiter d’andouille sans mourir de culpabilité. Dave s’pas pareil : qui se ressemble s’assemble. « En tout cas, mon type d’intelligence il a une bonne cape d’invisibilité. C’est tellement chiant…tu sais, en fait non tu peux pas savoir, mais la Métamorphose c’est ma matière préférée. Je bosse tellement fort, je trouve ça fascinant, j’ai passé plus de nuit à étudier ce truc qu’à dormir. Je le crie pas sur les pignons, mais j’étudie plus fort que les aigles – déso – et ça transparait pas du tout. Je comprends même pas ce que je comprends pas. Je veux dire…» je balance ma main en direction de la copie que j’ai lancé au sol, « je comprends comment un animagus devient animagus, je sais qu’il faut conserver une feuille de mandragore dans sa bouche pendant un mois entier – entre deux pleines lunes, pas du 1er au 31 – je sais  qu’il faut ensuite la mettre dans une fiole sous la lune et je sais qu’il faut ajouter notre cheveux et je sais une cuillère en argent rose qui n’a pas été sous le soleil en 7 jours et je sais qu’il faut la chrysalide d’un Sphinx tête de mort et je sais tout le reste! J’lai lu 10 fois! Mais, y’a rien à faire ‘Melia, je suis incapable de l’écrire correctement et encore moins de le dire à McGo, elle me fout la chienne. J’te dit, mon cerveau il est cassé. » Minute Billywig, je viens de réciter correctement les grandes lignes de l’essai pour lequel on m’a refilé un D pas vrai? Je savais que j’avais compris…elle a peut-être raison mon amie, j’suis p’t’être pas un cas totalement perdu… « mon cerveau est cassé… comment tu peux expliquer que c’pas c’qui est écrit sur mon parchemin? »  je la regarde presqu’en riant, moi-même impressionné par ce paradoxe.

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 184
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /ice and fire./rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Life is hard, but being stupid makes it harder | Amelia Empty
MessageSujet: Re: Life is hard, but being stupid makes it harder | Amelia Life is hard, but being stupid makes it harder | Amelia EmptyVen 29 Mai 2020 - 21:12


tumblr_inline_p4lmrc3C9Y1qlt39u_250.gifv 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f61536f5267524a732d3035436c413d3d2d37372e313463356264626639396232366137393234323834393633303234302e676966
Life is hard, but being stupid makes it harder

Amelia doutait qu'elle ait usé du meilleur stratagème pour rassurer le poufsouffle, mais cela avait eu au moins le mérite de le faire arrêter de pleurer. Ce qu'elle considéra comme une première - certes minime - victoire. Mais elle ne comptait pas se stopper en si bon chemin. Elle se mordit la lèvre inférieure quand il traita son meilleur ami - Dave - d'andouille, mais ne releva pas, préférant le laisser s'exprimer. Elle estimait important de l'écouter sachant qu'elle se trouvait à la lisière de la forêt, sous cet arbre, précisément pour lui. En temps normal, elle ne se promenait pas dans le coin. Elle considérait le parc bien assez vaste dans le cas où elle chercherait un endroit tranquille pour se réfugier. Pour dire la vérité, il existait de nombreux endroits pour se cacher au sein même de Poudlard, dans lesquels il lui arrivait de se cacher pour échapper d'éventuelles interventions d'autrui indésirables. Alors qu'il parlait, elle sortit discrètement un mouchoir de son sac pour le tendre à Reggie, cela valait mieux que de s'essuyer le nez dans sa manche. Il lui expliqua que la métamorphose était l'un de ses cours préférés et qu'il travaillait dur pour parvenir à obtenir des bonnes notes. Elle n'en doutait pas une seconde. Elle savait qu'il révisait. Elle ne fut pas particulièrement choquée quand il mentionna le fait qu'il étudiait même plus qu'un serdaigle. Les poufsouffles n'étaient-ils pas connus pour bûcher énormément ?

Ce qui la surprit - ou peut-être pas tant que ce soit - fut quand il récita sans problème apparent le processus pour devenir animagus. C'était bien la preuve qu'il était intelligent. L'intelligence était la capacité de comprendre et d’engranger des connaissances. Et comprendre comment un sorcier effectuait l'acte de se changer en animal n'était pas une mince affaire. McGonagall lui faisait peur, ce qu'elle comprenait. Elle l'aimait bien la professeure de métamorphose. Elle pouvait prétendre qu'elle la respectait autant qu'elle voulait, l'admirait même - ce ne serait pas mentir - elle devait avouer qu'elle avait un côté effrayant. Elle était grande, sévère, et possédait un regard glacial, spécialement quand on la décevait. Et Amelia ne pouvait s'empêcher de se demander si Minerva McGonagall, en tant que petit frère du prodigieux Amos Diggory, n'avait pas eu quelques attentes un peu trop importantes par rapport à Reggie. Elle se saisit du parchemin en question. La note et le commentaire étaient salés. Apparemment, le professeur McGonagall n'avait pas compris un traite mot de ce qui était écrit. Bizarre. Il réutilisa l'expression "mon cerveau est cassé" et ça lui fit beaucoup de peine. Personne ne s'était suffisamment penché sur son cas pour l'aider. Elle avait pu aider Moggy qui faisait également des fautes d'orthographe et de conjugaison parfois. En vérité, le problème de Reggie venait également de la linguistique et de la langue plutôt que de son cerveau. Cela ne faisait absolument aucun doute aux yeux d'Amelia, mais elle ne comprenait vraiment pas pourquoi le professeur McGonagall n'avait pas essayé de lui en parler. Mais peut-être que oui au final et il n'avait pas été capable de lui expliquer ce qu'il savait.

Elle s'arrêta dans sa lecture pour regarder Reggie dans les yeux. “ Saches tout d'abord qu'un idiot n'aurait certainement pas pu comprendre le processus pour devenir animagus. Ce n'est vraiment pas à la portée de n'importe qui.” Voilà une chose dont elle était absolument certaine. C'était ce qui rendait cette magie si difficile : la complexité du phénomène. “ Je ne connais pas le professeur McGonagall en tant que directrice de maison, mais si tu veux, je peux témoigner en ta faveur.” Elle ne savait pas vraiment s'il accepterait une telle offre. Mais elle voulait lui démontrer son soutien de quelque manière que ce soit. Elle lui fit un faible sourire et reporta son attention sur la copie. Pour la défense de McGonagall, Amelia, qui connaissait Reggie depuis qu'il portait des couches culottes, ne s'expliquait pas non plus ce qui s'était passé. Certaines phrases étaient mal tournées. Ce problème était assez simple à deviner :des erreurs de synthase. Certains mots n'étaient pas au bon endroit. Et puis certains mots étaient mal écrits comme s'ils les avaient rédigés comme ils les avaient entendus et non comme la règle grammaticale l'exigeait. “ Dis moi, est-ce que tu peux m’épeler certains mots ? Métamorphose, chrysalide et sphinx ? ” Peut-être que cela venait de là... ses fautes d'orthographe et de syntaxe. Ce genre d'erreurs rendait toujours la lecture ardue, même les personnes les plus patientes pouvaient en avoir marre au bout du compte. “ Je ne suis pas une experte... Mais le problème ne vient pas du fait que tu es stupide. D'ailleurs, on a déjà établi que tu ne l'étais pas. Le fait que tu ais compris ce qu'est un animagus et comment on le devient ne fait que confirmer ce que je t'ai dit précédemment. Tu ne manques absolument pas d'intelligence, Reggie. ” Elle marqua une pause essayant de déterminer si cela avait un impact sur lui ou non. Elle l'espérait en tout cas. N'étant pas légilimens, elle ne pouvait pas être certaine de ce qu'il y avait dans sa tête. “ Je pense que cela vient de tes lacunes en orthographe et en syntaxe. Ce qui peut s'améliorer, je te l'assure.” 
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Contenu sponsorisé




Life is hard, but being stupid makes it harder | Amelia Empty
MessageSujet: Re: Life is hard, but being stupid makes it harder | Amelia Life is hard, but being stupid makes it harder | Amelia Empty

Revenir en haut Aller en bas

Life is hard, but being stupid makes it harder | Amelia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: L'extérieur :: Le parc du château et son Saule Cogneur-