GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !

Partagez

Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Magda Debusschere

Magda Debusschere


MOLDU
Ce n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.

MOLDUCe n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.
| HIBOUX POSTÉS : 98
| AVATARS / CRÉDITS : Ella
| SANG : Rouge? Comme tout le monde.


Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Empty
MessageSujet: Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos EmptyMer 20 Mai 2020 - 2:36

« Machhh » gazouilla le bambin en levant ses magnifiques yeux bleus emplis de fierté vers sa mère qui lui tenait la main en forçant ce sourire que font les parents lorsque leur progéniture leur fait une crise pour marcher comme un grand tout en avançant à petits pas de tortues. « Oui bébé, mais on dit ‘marcher’ » le corrigea-t-elle en anglais en doutant qu’il devait être complètement perdu par ce soudain changement de langue – le pauvre il n’en n’était pas à son dernier bouleversement. En posant ses fesses dans le train vers Londres Magda avait pris la décision de s’adresser désormais à son fils dans la langue de Shakespeare, afin qu’il puisse évoluer normalement dans le monde de son père. La jeune mère ne pouvait expliquer l’étrange composition de son rejeton qui lui permettait de changer la couleur de ses cheveux comme bon le lui semblait. Or, elle avait très bien compris que cette particularité signifierait qu’il devrait grandir dans un monde qui n’était pas le siens, quelque soit celui-ci. Pour l’instant, le petit Tobias ne semblait pas trop s’en faire avec ce soudain changements de sonorités, ce qui ne surprenait pas Magda : son gamin avait hérité de la capacité d’écoute de son père, laquelle était presqu’inexistante.

La brunette se plaça doucement derrière son fils et lui pris la deuxième main pour les lui tirer subtilement vers l’avant afin de l’encourager à accélérer le pas. Cette tactique était mal choisie et le pauvre Tobias ne fit que s’emmêler dans ses pieds et tomber vers l’avant, forçant sa mère à réagir telle un ninja. « Merde » murmura-t-elle, pour une fois heureuse que son gamin soit dur d’oreilles. « 555 intersections Crown St./Chemin de traverse » répéta-t-elle à voix haute l’étrange adresse qu’elle recherchait. Soudainement, son regard se posa sur un vieil immeuble sombre, coincé entre deux buildings, aux fenêtres si sales qu’il était impossible de discerner ce qui s’y passer à l’intérieur. Voilà, elle avait trouvé ce fameux ‘haudron Baveur – il manquait un ‘C’ à l’enseigne. Magda plissa le nez de dégoût et posa un genou au sol afin de s’adresser à son fils. « Tobias, ton père m’avait dit qu’il avait connu des embrouilles, mais j’ai toujours cru que c’était que pour se donner un air… » lui dit-il en lui replaçant sa tuque (une mèche rose bonbon s’en était échappée) « quoique ‘Baveur’ ça lui va bien…à toi aussi d’ailleurs » elle lui essuya le coin de la bouche avec sa manche pendant qu’il lui agrippait une mèche de cheveux avec un amour féroce. « Lâche coco. Chaudron Baveur, 555, c’est bien là…on y entre ou on y entre pas? Je peux pas te garantir qu’on en ressortira… » Le petit s’excita en bougeant les bras et en riant, ce qu’elle pris donc pour une manifestation de désir d’aventures et de danger.

Magdaleenjte soupira doucement, résignée à faire tout le nécessaire pour retracer Gayson et offrir à son enfant les soins particuliers dont il avait visiblement besoin, même si cela signifiait mettre son égo de côté et son cœur à mal.
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 442
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Empty
MessageSujet: Re: Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos EmptyMer 20 Mai 2020 - 15:45

Shannon ne s'imaginait pas que revenir au Chemin de Traverse après l'attaque de Pâques serait pour lui une épreuve psychologique intense. Il s'était donc retrouvé comme un con devant le mur de brique, à ressentir l'équivalent d'un poids de trois kilos dans son estomac, avant de se traiter de coño pour claquer sa baguette contre les briques. Il était donc retourné à la boutique de Quidditch pour racheter son protège genoux éclaté par cette batteuse à trois sous de Glynis Cotter, exactement le même schéma que la fois précédente. Il était là pour ça, et il avait manqué de mourir comme un malpropre par terre, le corps ravagé par une bombe. Shannon eut la vague impression qu'un picotement désagréable lui remontait la colonne vertébrale au moment où il sortit de la boutique de Quidditch pour revenir sur ses pas après son achat. Il se fraya un chemin entre les gens qu'il croisait, et jamais il n'avait remonté l'allée aussi vite que ce jour-là. Il remarqua, au moment de revenir dans le Chaudron Baveur, qu'il avait toujours une fichue chair de poule sur les bras. En sortant du pub, une clope pas encore allumée au bec, l'irlandais tomba directement sur une jeune mère et un môme de même pas trois ans, avec des cheveux roses bonbons qui fixaient l'entrée du pub comme si c'était l'antre d'un terrifiant dragon. Il tînt la porte en attendant qu'elle rentre, mais elle ne semblait pas vraiment désireuse de s'y risquer. Son commentaire sur la propreté du lieu le fit sourire quand même, parce qu'il n'était pas foncièrement inexact. « Faut éviter les coins et privilégier les tables du centre si on veut pas choper la variole. C'est mieux aussi si on attend quelqu'un » plaisanta gentiment Shannon en lâchant finalement la porte comme elle faisait mine d'être toujours très sceptique quant à sa capacité de survie dans le pub. Elle avait l'adresse sur un bout de papier, sans doute que quelqu'un lui avait proposé un rendez-vous ici. Tout le monde se retrouvait au Chaudron Baveur pour s'enfiler une pinte mais il était plutôt fier de lui de ne pas avoir cédé ce jour-là. La seule perspective de se retrouver trop proche du Chemin de Traverse lui donnait envie de vomir.
Cependant, c'était le petit garçon aux cheveux roses qui attirait le regard du jeune homme. « Ça fait des années que je n'ai plus vu de métamorphomage » fit-il à la mère sur le ton de la conversation en sortant un paquet d'allumettes pour allumer sa clope - à l'ancienne et à la moldue, donc - « il est vraiment trop mignon ».
Revenir en haut Aller en bas
Magda Debusschere

Magda Debusschere


MOLDU
Ce n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.

MOLDUCe n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.
| HIBOUX POSTÉS : 98
| AVATARS / CRÉDITS : Ella
| SANG : Rouge? Comme tout le monde.


Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Empty
MessageSujet: Re: Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos EmptyVen 22 Mai 2020 - 4:27

Il y avait près de quatre ans maintenant qu’Athos Gayson était débarqué dans sa vie tel un voleur, la soutirant à son père, lui dérobant son cœur, lui prenant sa virginité et peu après, sa jeunesse. Malgré tout, Magdaleenjte ne lui en voulait pas. Oh, elle aimait bien faire genre, mais au fond d’elle, elle avait toujours su qu’il partirait, elle n’avait simplement pas prévu s’y attacher autant, ni en créer son mini-portrait en chair et en os. Certains croyaient fermement qu’il lui avait volé plus que ce qu’il lui avait donner. Or, la néerlandaise avait gagné ses ailes auprès du brun, une joie de vivre renouvelée, des expériences inimaginables, un amour profond et un rejeton adorable à ses heures. Peut-être serait-il possible de s’accorder pour dire qu’il y avait eu troc, de biens de grandes valeurs, dont le plus précieux de tous avait un petit défaut de fabrication, l’obligeant à retourner vers son fabricant pour en réclamer la garantie, si seulement elle arrivait à le retrouver. Il lui en avait faire subir des choses, beaucoup dont elle arrivait à lui pardonner, cependant, la forcer à entrer un pub crasseux et délabrer avec un bambin d’un an et demi ne faisait pas partie de celles-ci.

Alors qu’elle était entrain de s’offrir un vigoureux pep talk mental pour lui donner le courage d’entrer dans ce taudis, Magda aperçu un homme sortir du ragoutant établissement et lui tenir la porte. Sans le contrôler, ses sourcils se relevèrent, surprise qu’il ne soit pas vieux, bedonnant et en état d’ébriété. Peut-être ne fallait-il pas se fier aux apparences anglaises se dit-elle en souriant d’ironie lorsqu’elle appliqua cette nouvelle consigne au père de son enfant. « Merci, tous les conseils sont appréciés » dit-elle en ramassant son gamin avant de se relever – le dit gamin qui protesta évidemment « Maachh », ce à quoi elle répondit avec un simple regard avant d’intercepter sa petite main qui s’apprêtait à lui arracher une autre mèche de cheveux. L’étranger s’adressa à nouveaux à elle, cette-fois pour complimenter son petit frisé qu’elle serra un peu plus contre son cœur par un instinct de protection involontaire. Pitié. Magda avait bien senti le regard de l’homme s’arrêter sur les bouclettes bonbons de son fils qu’elle n’arrivait jamais à dissimuler proprement sous son bonnet, comme si sa chevelure avait une volonté – ce qui n’était pas complètement faux. « ‘Mignon’…quand il dort certes…ce qui arrive rarement, pas vrai Tobias? » l’interpellé rigola sans pourtant comprendre et sa chère mère plissa les yeux pour mieux lui répondre de son meilleur sourire sarcastique. Magda avait bien noté qu’il avait qualifié son enfant d’un terme qu’elle n’avait jamais entendue, mais elle n’avait pas encore déterminé s’il s’agissait d’un terme anglais qu’elle ne connaissait pas ou s’il qualifiait la condition de sa progéniture. La jeune mère se contenta donc de sourire poliment et pris la décision consciente de ne pas rebondir sur ses propos. Discuter de la particularité de son bébé avec un pur inconnu qui sortait d’un endroit pourri n’était peut-être pas l’avenue la plus prudente. « Alors dites-moi, ce…euh…Chaudron Baveur, c’est un pub, un bar de danseuses ou un bordel? » demanda-t-elle à demi sérieuse, en espérant qu’Athos n’avait pas fréquenté de bordel, autrement il lui avait peut-être offert des jumeaux : Tobias et gonorrhée. « Pas que vous m’aillez l’air de ce genre de client » ajouta-t-elle rapidement en comprenant sa maladresse. Quoiqu’avec sa longue cape noire, son accent, sa peau mate et sa moustache, il pourrait en être le proxénète. Magda afficha un sourire et se retint de s’enfoncer un peu plus ou de se perdre dans des préjugés mal avenus. À vrai dire, elle ne se sentait pas menacé en présence de cet homme, au contraire elle avait dénoté une bonté familière dans le ton de sa voie.
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 442
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Empty
MessageSujet: Re: Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos EmptyVen 22 Mai 2020 - 13:34

Devant la jeune mère et son môme, Shannon décida de se décaler d'un pas supplémentaire pour qu'elle ne soit pas incommodée par l'odeur de la cigarette, ni par la fumée qui sortait de ses poumons. Il inspira une grosse bouchée de fumée qui lui fit plus de bien qu'il s'y était préparé. En fait, l'angoisse rasante qu'il avait ressenti sur le Chemin de Traverse, il la ressentait encore dans cette rue moldue, du simple fait de savoir qu'il n'était éloigné d'elle que de quelques pas à peine et d'un mur de briques enchanté. L'irlandais se demanda, un peu malgré lui, si les gens qui se promenaient dans cette rue au moment de l'attentat avaient entendu le bruit des bombes, ou bien s'ils vivaient paisiblement leur vie alors que d'autres la perdaient à quelques mètres d'eux. Shannon, qui appartenait plus au monde des moldus qu'au monde des sorciers, enviait parfois un peu toute leur innocence dans cette guerre qui ne les regardait pas, mais les visait tout particulièrement. Leur vulnérabilité générale les rendait d'autant plus innocents que tous les camps semblaient désormais se radicaliser dans la société sorcière. Il hocha simplement la tête face à ses remerciements alors que le petit garçon se faisait remarquer en essayant de parler.

L'irlandais n'était pas forcément un homme paternel, mais de loin, c'était une mignonne créature, un enfant. Bon, il ne se voyait clairement pas en avoir un toutefois. Ce ne serait un cadeau pour personne qu'il donne la moitié de ses gènes, ni pour le môme, ni pour la mère qui devrait sauver les meubles avec son propre ADN. Pour autant, le petit métamorphomage aux cheveux roses lui arracha un sourire un peu attendrit malgré tout. Le jeune homme donna quelques coups de doigt à sa cigarette pour faire tomber la cendre par terre, alors que la jeune femme continuait bien maladroitement de lui poser des questions sur le Chaudron Baveur. Sa maladresse pourtant, loin de le braquer, eut le mérite de lui arracher un rire somme toute, fort amusé. A croire qu'elle le voyait comme un proxénète. « C'est un pub classique, tout ce qu'il y a de plus britannique » répondit Shannon en souriant un peu malgré lui, « y'a des chambres à l'étage si vous souhaitez y dormir. Pour quelques noises ou mornilles, c'est pas bien cher je crois ». Il avait dû crécher une fois ou deux dans les chambres du pub et il se garderait bien d'une expérience similaire renouvelée. Le jeune homme la détailla discrètement en reportant sa cigarette à ses lèvres. Elle était de toute évidence beaucoup plus jeune que lui sans qu'il ne soit capable de déterminer un écart d'âge. Vraisemblablement, la présence d'un môme la vieillissait plus que ce qu'elle l'était vraiment. Pour autant, il devait bien reconnaître qu'elle était très jolie. Et elle n'était vraisemblablement pas anglaise, ou britannique de façon générale. Son accent et tournures de phrases lui rappelèrent vaguement quelque chose sans qu'il ne soit vraiment capable de prime abord, de déterminer son origine. Ces questions le taraudaient toujours pour lui qui avait passé la majorité de sa vie à rencontrer des gens de divers horizons. « Question à part, mais vous êtes néerlandaise, non ? » demanda-t-il de but en blanc avant d'ajouter pour combler le blanc de la stupéfaction, « j'aime beaucoup les Pays-Bas, on y vit bien ». Le jeune homme détourna la tête pour souffler sa fumée loin d'elle et réaliser qu'il se sentait désormais à peu près libéré de sa crise d'angoisse passagère. Réalisant qu'il ne s'était même pas présenté, il afficha un gentil sourire sur ses traits en lui tendant poliment la main : « Shannon ».


(607)
Revenir en haut Aller en bas
Magda Debusschere

Magda Debusschere


MOLDU
Ce n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.

MOLDUCe n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.
| HIBOUX POSTÉS : 98
| AVATARS / CRÉDITS : Ella
| SANG : Rouge? Comme tout le monde.


Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Empty
MessageSujet: Re: Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos EmptyVen 22 Mai 2020 - 18:56

Magdaleenjte nota avec une appréciation certaine que l’homme s’était écarté afin d’éviter de donner le cancer à son fil, et une bouffée de gratitude lui monta aux joues : son père avait toujours fumé tel une cheminé, à l’intérieur, dans l’auto, même dans sa chambre à elle et ça l’avait écœuré à un point tel. La jeune mère espéra que son Tobias ne goûte jamais à cette pourriture et s’il s’avérait qu’il passe du côté obscur de la force, elle tabasserait Gayson, étant donné que lui et son blouson de cuirette en seraient certainement responsables. Définitivement, cet inconnu était trop attentionné pour être un proxénète et elle fut soulagée qu’il sourit à sa bourde, un sourire qu’elle lui rendit. « Je préférerais ne pas avoir à y dormir » dit-elle du tac au tac en plissant le nez, demeurant peu encline à visiter ce pub ‘classique’. Est-ce que Londres avait une monnaie locale? Ou est-ce que le Royaume-Uni avait changé sa devise? ‘Noise’ et ‘mornilles’ ne lui sonnaient aucune cloche, mais elle avait bien compris qu’ils servaient à exercer son pouvoir d’achat. C’était possible, après tout ils avaient toujours aimé faire différemment ces anglais et ce n’était pas le genre de nouvelle qu’elle suivait assidument. Or, Magda était trop brillante pour croire à cette avenue et le dénommé Shannon avait à présent utilisé trois mots qu’elle ne connaissait pas, sans même prendre une minute pour lui souligner à quel point teindre les cheveux de son bambin faisait d’elle une mère indigne. Se pouvait-il que la chance ait à ce point tournée que le tout premier inconnu à lui adresser la parole saurait le mener à son vieil amour? « Vous avez l’oreille, je suis effectivement néerlandaise, je m’appelle Magda » confirma-t-elle en cala son môme contre sa hanche pour mieux serrer la main de sa nouvelle rencontre. Les grands yeux bleus de son gamin lui lançaient un regard de reproche, se sentant probablement ignoré, ce qui poussa sa mère à corriger la situation. Depuis peu, elle avait remarqué que les cheveux de son fils prenaient une teinte orange criarde pour exprimer son courroux. « Et le petit haïssable ici se prénomme Tobias ». Magda vérifia subtilement que ses bouclettes étaient toujours rosées. « Vous avez raison, c’est un pays où il fait bon vivre. Autant mes voyages m’ont amené à apprécier son équilibre, autant m’ont-il convaincu qu’il valait mieux ne pas y rester trop longtemps ». La jeune mère faisait à présent la conversation à Shannon prenant ses peu à peu ses aises. Elle apprécia qu’il soit facile de converser avec lui. « Alors, dites-moi Shannon, quel est l’attrait du Chaudron Baveur? Un bloody ceasar inégalable? » Pourquoi diable Athos avait-il conserver la carte de cet établissement au fond de sa poche? Soudainement, Magda se sentie complètement stupide. Quelle idée de partir à la chasse à l’homme avec un bébé et à peine assez d’argent pour vivre cinq jours, alors qu’on avait comme carte une simple adresse qui s’avérait menée à un pub miteux. « À vraie dire, je n’ai pas vraiment affaire à ce pub, je suis venue à Londres pour rencontrer quelqu’un et ce Chaudron est la seule indication que j’aille. » avoua-t-elle à cet homme qu’elle avait soupçonné être un proxénète il y avait quelques secondes à peine. De sa main libre, la jeune mère enserra son rejeton et posa un baisé sur le bonnet qui dissimulait bien mal la réalité. Pendant un instant, elle se senti bien vulnérable.
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 442
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Empty
MessageSujet: Re: Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos EmptySam 23 Mai 2020 - 19:43

Shannon avait tôt prit l'habitude de dormir n'importe où, où il était humainement possible de poser ses fesses. De ce fait, il ne faisait jamais le difficile sur ce point-là et on pouvait raisonnablement dire qu'il avait vraiment dormi partout. Pioncer au Chaudron Baveur n'était donc clairement pas la pire chose qu'il ait pu vivre un jour, quand bien même l'hygiène du pub pouvait laisser à désirer. Mais il était évident que pour une jeune femme avec un enfant, ce n'était sans doute pas l'idée du siècle. Vu le nombre de cellules souches de maladies qu'il devait y avoir dans un lit, ce pauvre petit garçon aux cheveux roses attraperait une grosse grippe en un rien de temps. Il se contenta donc de sourire alors qu'ils avançaient dans leur conversation. La jeune femme était néerlandaise. Son accent lui rappelait vaguement celui d'un homme un peu bizarre qui travaillait sur le même bateau que son père quand il était enfant, Stoffel. L'irlandais ne s'était jamais trop approché de lui mais son accent, il s'en souvenait plutôt bien. Il était néanmoins plus agréable à entendre dans la bouche de Magda que dans celle de cet étrange marin... « J'ai juste beaucoup voyagé » répondit-il gentiment. Shannon et les compliments, ça faisait clairement trente-six, et il préférait donc se dédouaner de tout talent particulier pour reconnaître les accents de chacun. Lui-même en avait un parfaitement non-identifié, à mi-chemin entre l'accent irlandais pur jus et l'accent espagnol d'un latino.

Le jeune homme expulsa sa dernière taffe de ses poumons avant de rapper sa cigarette contre le mur derrière lui tout en répondant : « Je ne suis jamais resté assez longtemps pour m'en lasser j'imagine ». Il avait dû passer l'équivalent d'un mois dans sa vie aux Pays-Bas, ce qui était très peu considérant son itinéraire de vie. Shannon fit tomber son résidu de cigarette dans la poubelle moldue qui était à quelques pas de lui, alors que Magda lui posait une question supplémentaire qui lui arracha un rire. Mais il n'eut pas l'occasion de répondre qu'un bloody caesar n'était certainement pas quelque chose que l'on servait dans un pub si miteux, puisqu'elle lui avoua la vraie raison de sa venue. « C'est sûr qu'au Chaudron Baveur, il y a de fortes chances que vous trouviez la personne que vous voulez trouver. Tous les sorciers d'Angleterre y viennent boire une pinte. Qui cherchez-vous, si je peux me permettre ? » demanda-t-il en fourrant ses grandes mains calleuses dans ses poches, « des fois que je la connaisse ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Magda Debusschere

Magda Debusschere


MOLDU
Ce n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.

MOLDUCe n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.
| HIBOUX POSTÉS : 98
| AVATARS / CRÉDITS : Ella
| SANG : Rouge? Comme tout le monde.


Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Empty
MessageSujet: Re: Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos EmptySam 23 Mai 2020 - 20:43

La cadette Debusschere se mit à rire, mais à rire à en sentir ses abdominaux se contracter douloureusement. Un sorcier. La jeune mère secouait doucement la tête de gauche à droite, ponctuant son hilarité, laquelle prenait de plus en plus une teinte jaune. Magda calla la petite tête de son fils contre son cœur et y enfouie brièvement son visage. Elle avait envie de balancer ses bras dans tous les sens pour exprimer comment elle était sidérée, mais en même temps elle n'était pas tellement surprise. Rien n’avait jamais été ordinaire avec l’autre, ni leur rencontre, ni leurs aventures, ni leur amour, ni leur rupture et ni le résultat de leurs gênes combinés, visiblement. Quand on avait eu la surprise de porter le bâtard d’un fuyard sous le toit d’un père conservateur pour ensuite avoir celle de découvrir que cet enfant changeait la couleur de ses cheveux comme elle le changeait de couche, apprendre que son mystérieux ex faisait surement partie de ces « sorciers d’Angleterre » auxquels l’inconnu venait de référer, et bien c’était de la petite bière non? « Évidem-hu-ment » dit-elle entre deux rires, prise d’un hoquet. Curieux, Tobias fit changer ses bouclettes en bleu et elle ne s’en soucia même pas, après tout, elle était devant un pub de sorciers. Ils devaient tous trinquer en comparant leurs chevelures arc-en-ciel. À cette pensée, Magda se sentie faible, elle s’accroupi donc, le poids de son petit l’empêchant de basculer vers l’arrière. Pendant un moment, ses yeux s’humidifièrent et elle appuya son front contre celui minuscule de son bébé sorcier pour mieux cacher sa faiblesse. La néerlandaise se sentait à présent dépassée, épuisée, triste et fâchée. Alors qu’un humain normalement constitué aurait rigolé avant de mieux confronter Shannon sur les inepties qu’il balançait, convaincu que le Chaudron Baveur servait une soupe aux champignons magiques, Magda vit ses dernières années prendre tout leur sens. Aucune partie d’elle n’eut envie de s’objecter à cette allégation de sorcellerie, au contraire, elle était convaincue au plus profond d’elle-même que ce n’était rien d’autre que la pure vérité. Les portes sans clef, leur matelas sèche au milieu de la calle d’un bateau, les lendemains de veilles trop faciles le sac à dos si léger et pourtant si rempli, sans compter toutes les justifications sans queue ni tête auxquelles elle avait eu droit. La jeune femme eut envie de se laisser aller à un tourbillon malsain de questions : l’avait-il ensorcelée; était-ce sa conception différente qui fait en sorte de Tobias brise toutes les barrières; et surtout, pourquoi ne s’était-il jamais senti suffisamment confortable pour lui confier sa différence? Or, Magda ne se laissa pas emportée par ces pensées négatives. Le bambin magique accroché à son cou ne lui donnait pas ce luxe. Résignée, la jeune femme afficha un sourire et se redressa doucement avant de replonger ses yeux dans ceux plus sombres de Shannon. « Pardon » s’excusa-t-elle poliment « C’est juste que… j’ai fait un long voyage » éluda-t-elle alors que sa tête bougeait encore légèrement de gauche à droite. « Vous êtes très gentil. Si vous le connaissez, gardez une distance de bras… son sperme est vigoureux. » balança-t-elle sans qu’on ne lui demande. Prière de pardonner la brunette elle venait de se prendre une grande confirmation dans la gueule. « Je cherche Gayson » dit-elle avec un rire encore un peu sarcastique « quoiqu’il vous dirait que ça se prononce « Greyson », mais il a tort » son sourire devint un peu plus franc, critiquer le père de son enfant était devenu son sport préféré. « Athos de son prénom ».
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 442
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Empty
MessageSujet: Re: Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos EmptySam 23 Mai 2020 - 23:17

Shannon ne s'attendit pas à pareille réaction, et il la regarda presque foudroyé sur place. Il se sentit mal, en fait. Il était vraiment nul, même lorsque la conversation était innocente, il arrivait à mettre quelqu'un dans tous ses états. Le jeune homme vit bien qu'il s'agissait d'un rire forcé, ou jaune, et lorsqu'elle s'accroupit à côté de son fils, il regarda autour de lui comme s'il pouvait juste s'enfuir. « Euh-... Ça va ? J'ai dit quelque chose de mal ? » - il avait demandé ça parce qu'il s'en voulait vraiment. Quel boulet, bien entendu qu'il avait dit quelque chose de mal ! Mais quoi ? Il était un cas, mais alors, un cas ! Il n'eut même pas le courage de sourire lorsqu'il vit les cheveux devenir bleus sur la tête du petit garçon, alors que Magda se relevait enfin. Le jeune homme la regarda comme si elle allait lui hurler dessus. Mais elle n'en fit rien, fort heureusement. Elle lui confia même qu'il était gentil avant de faire une plaisanterie sur le père du jeune homme. Le soulagement qu'il ressentit à ce moment le fit s'esclaffer - mais pas pour longtemps.

Shannon avait la peau mate de Colombie comme s'il n'avait absolument pas les gènes de rouquin de son père Henry. Toutefois, toutefois, la suite des propos de la jeune femme le firent blanchir tellement qu'il aurait pu passer pour un rouquin s'il avait les cheveux plus clairs. Il observa la néerlandaise comme si elle mentait, qu'elle était une folle, mais les couleurs changeantes sur la tête bouclée du petit garçon rappelèrent à Shannon certaines conversations qu'il avait eu avec Athos. Magda... Il avait entendu parler d'elle. Brièvement. Mais il savait qu'elle avait eu une histoire avec son abruti de meilleur ami, et là, eh bien, l'âge potentiel de Tobias correspondait fortement au moment où il avait dû partir. L'irlandais ne se rendit même pas compte qu'il venait de porter sa main à son front : « Que coño... » dit-il, le calcul était vite fait, le gamin avait les cheveux bouclés d'Athos, la mère était néerlandaise comme l'ex de son pote, et elle s'appelait Magda, comme elle. Pourtant... « Putain j'ai violé le secret magique » fut tout ce que Shannon trouva à dire sur le moment. Ce n'était pourtant clairement pas le plus important. La jeune femme ne comprenait sans doute rien à ce qu'il lui disait, et encore moins à ce que cela signifiait. Ce n'était pas non plus un drame de violer le secret magique, mais le jeune homme préférait éviter - et pourtant avec son tact et ses gaffes ce n'était pas forcément gagné. Mais il avait au moins le mérite de fréquenter souvent des communautés moldues qui le poussaient à se taire là-dessus. La question n'était pas là, toutefois. Magda cherchait Athos, légitimement.

« Je - Euh... » - ce n'était clairement pas le moment de retourner à ses vieux démons de bégaiements face à une femme, Shannon ! - « Je connais Athos, c'est mon ami. Je peux vous conduire à lui, si vous le désirez ». Shannon avait résolument remit ses mains dans ses poches pour éviter de les entortiller l'une dans l'autre. Il se sentait terriblement mal-à-l'aise. « Mais faut juste marcher un peu » lui dit-il. Il ouvrit le bras pour indiquer la direction afin qu'ils remontent la rue.
Le trajet fut moins long qu'escompté et rarement il s'était sentit aussi mal. Il ne comprenait même pas pourquoi elle lui faisait confiance, en fait. Mais apparemment, il faisait moins peur qu'il le pensait. Arrivés tous les deux devant la porte de l'appartement de son meilleur ami, Shannon leva la main pour toquer violemment dessus : « Athos ? Viens ouvrir, ça urge ».


(628)
Revenir en haut Aller en bas
Magda Debusschere

Magda Debusschere


MOLDU
Ce n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.

MOLDUCe n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.
| HIBOUX POSTÉS : 98
| AVATARS / CRÉDITS : Ella
| SANG : Rouge? Comme tout le monde.


Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Empty
MessageSujet: Re: Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos EmptyDim 24 Mai 2020 - 0:23

Le pauvre Shannon, elle l’avait fait passer pour un proxénète et maintenant elle lui offrait une réaction digne de l’institution psychiatrique. Il allait peut-être changer d’idée sur cette histoire de teinture de cheveux et maltraitance d’enfants et alerter les services sociaux. Il ne devait pas comprendre grand-chose, mais à sa défense, elle était un peu perdue aussi. Il fallait reconnaître que ce n’était pas tous les jours qu’on apprenait l’existence d’une secte de sorciers massive à Londres. Malgré tout ce qui se passait, Magdaleenjte ne pu retenir l’appréciation qu’elle eût lorsque les paroles espagnoles de l'homme chatouillèrent ses oreilles, lui rappelant de délicieux souvenir de voyage. Or, elle aurait encore plus apprécié que son juron soit suivi des mots « de Athos », mais on ne pouvait pas tout avoir. « Tu sais, j’ai expulsé ce môme aux cheveux bleus de mon vagin…alors je suis pas certaine que t’ai enfreint grand secret… ça fait un moment que j’ai compris qu’un truc clochait » dit-elle d’un ton étonnement calme, lui offrant une avenue bien imagée pour se dédouaner de sa candeur. De toute évidence, elle ne s’attendait pas à une communauté sorcière, quoiqu’elle mentirait si elle disait qu’elle n’avait jamais remis sa santé mentale en question en pensant que la magie était la seule explication à l’arc-en-ciel qui décorait le crâne de son fils. Cela demeurait tout de même un léger choc. Son étrange explosion de rire avait eu un effet libérateur sur la jeune mère et elle remercia mentalement la naïveté de Shannon d’avoir volé la primeur à Gayson. Magda espéra que son franc parlé redonne un brin de couleur au latino qui semblait avoir chopé la gastro. Au bout d’un moment, il retrouva sa langue et avoua connaître son donneur de sperme et être même apte à lui montrer le chemin. La néerlandaise haussa les sourcils, surprise qu’un tel fuyard soit si facilement trouvable tout en étant soulagé qu’elle n’ait pas à errer plusieurs jours dans les ruelles de Londres avec son bébé. « Merci » lui répondit-elle simplement en emboitant le pas. La brunette aurait bien aimé faire la conversation à cet…ami de la famille(?), mais le léger stress qui gagna son estomac lorsqu’elle réalisa qu’elle reverrait Athos dans quelques minutes lui occupait suffisamment les pensées. La jeune femme espéra qu’il soit apte à accueillir un enfant dans sa vie. Vous savez, qu’il ne soit pas un vendeur de drogues, un briguant ou un gigolo. Cette dernière option la fit sourire et elle ne put s’empêcher de penser avec malice qu’il aurait probablement une petite fortune s’il avait choisi cette carrière. « Maccchhhh » ordonna encore son infatigable gamin en lui tirant une couette de cheveux. « Pas cette fois-ci Tobias, notre nouvel ami Shannon il a de looonnngues jambes – elle-même devait faire aller les siennes à toute vitesse pour garder le rythme – je t’ai pas élevé pour imposer ton rythme d’escargot aux gentils amis ». Cette réponse n’était pas au goût du petit démon et il tira un peu plus fort sur la mèche qu’il avait agrippé. Elle le laissa faire, ses cheveux n’étaient pas encore orangés, son humeur restait bonne, valait mieux l’entretenir ainsi…le pauvre, il s’apprêtait quand même à rencontrer son père.

L’étrange trio arriva enfin devant une porte que Shannon manqua défoncer – ce qui amusa la néerlandaise. Il était visiblement mal à l’aise, preuve qu’il avait additionné 1+1. « Tu permets » Magda lui fourra son rejeton dans les bras, en espérant qu’il l’attrape - autrement ce serait gênant – puis elle mit sa main sur la poignée de porte « c’bon, j’pense que j’ai gagné le droit d’entrer sans cogner ». Avant de tourner la pognée, elle lui coula un regard qui lui demandait silencieusement de lui partager une dose de courage et elle eu l’étrange espoir de pouvoir gagner refuge auprès de cet inconnu, advenant que le père de Tobias l’abandonne une fois de plus. Alors qu’elle poussait un soupir résigné, la poignée fut arrachée de sa main au même moment que la porte s’ouvrit. Game on. « Une douche te f’rais pas de tord Gayson » furent les mots qu’elle choisie pour accueillir son grand amour, après près de trois ans de séparation. Ces mots étaient accompagnés d’un sourire suffisant et d’une étincelle amusée et pendant un instant elle se revit au milieu d’une énième gentille joute verbale, comme eux seuls savaient s’y adonner, installés confortablement dans leur petite maison islandaise. Elle avait exagéré un peu pour son pur plaisir, mais elle n’était pas complètement à côté de la plaque : il avait les cheveux en bataille, le visage un peu terne des gens qui sortent du pieu et il sentait l’homme. Son odeur familière fit tomber son cœur dans le fond de son ventre, aussi rapidement qu’une roche rejoint le fond d’un lac calme. Cependant, son sourire sarcastique ne cilla pas. Magda était trop fière pour lui montrer sa faiblesse : elle l’avait été lorsqu’il l’avait jetée pour des motifs à deux balles et elle le serait encore plus aujourd’hui, alors qu’elle le ramènerait à la dure réalité. Elle était également trop fière pour lui faire le plaisir de regarder plus bas que la base de son cou. Néanmoins, elle n’eut pas le cœur de lui annoncer qu’il était papa et préféra continuer à se protéger derrière son sarcasme. De toute manière, Athos n’était peut-être pas toujours le crayon le plus aiguisé de la boîte, mais il serait plus con qu’elle ne le pensait s’il n’arrivait pas à relier les points ensemble. Magda se rappela soudainement d'un truc et fourra sa main dans sa poche pour en sortir le 100 euro qu'il lui avait laissé avec un culot remarquable lorsqu'il s'était fait la malle. Il s'agissait des mêmes billets noircis. Elle ne les avait pas touchés. "Tiens, ton 100 euro" dit-elle avec une pointe de défi.
Revenir en haut Aller en bas
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 290
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas @bazzart
| SANG : Pur, et pas 100% anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule qui le fixe sans sciller.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Empty
MessageSujet: Re: Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos EmptyDim 24 Mai 2020 - 2:52

Les bras de Morphée commençaient à se dénouer doucement autour de lui. La lumière du jour traversait depuis déjà bien longtemps son rideau, et son premier réflexe fut de jeter un coup d’oeil à sa montre. Tard. Il était bien trop tard. Pas étonnant quand on savait qu’après sa nuit au casino, il était allé continuer sa soirée dans un des bars environnants, peu pressé de rentrer retrouver la froideur de ses draps. Son charme naturel avait fonctionné, comme d’habitude, sans même qu’il n’ait à faire le moindre effort et il avait passé une bonne partie de la nuit - ou plutôt du petit matin - dans un appartement qui n’était pas le sien. Fuyant aux premières lueurs du soleil, comme à son habitude, il avait soigneusement plié ses vêtements avant de se jeter dans son lit, le seul meuble confortable de son charmant taudis.

Tandis qu’il ouvrait un oeil péniblement, il attrapa sa baguette et démarra la cafetière à distance. Athos était l’une des personnes les moins matinales de tout Londres, une des raisons qui le poussaient toujours à fuir ses conquêtes avant qu’elles ne s’éveillent. Pas la seule, certes, mais tout de même. S’il avait été un tant soit peu du matin, il aurait pu remettre le couvert une ou deux fois. Attrapant son paquet de clopes dans un réflexe inconscient, il en alluma une sans même y penser, se dirigeant vers sa fenêtre tandis que le café italien emplissait l’air de son odeur agréable. Les yeux encore collés par le sommeil, il contempla l’activité de la rue en contrebas tandis qu’il s’empoisonnait les poumons. Sa chambre de bonne était au dernier étage, et lui permettait d’observer le monde tout en étant caché. Son activité préférée en somme. Les moldus de sa rue vivaient une vie si insouciante que parfois, il les enviait. Quoiqu’en ce moment, il n’avait pas à se plaindre. Les affaires marchaient bien, son travail au casino était lucratif et il était en passe de déménager pour un endroit un peu plus à la hauteur de son standing. En attendant, il se contentait de ce lieu plutôt moche, qu’il ne prenait même pas la peine de décorer, mis à part avec ses costumes pendus un peu partout et qui apportaient un certain charme à l’endroit, se plaisait-il à croire.

Une fois sa clope terminée, Athos se servit un café qu’il fit refroidir à la bonne température d’un coup de baguette, et qu’il engloutit avant de s’en resservir un autre. Même avec autant de caféine dans le corps, son esprit restait embrumé. Mentalement, il balaya la journée qui l’attendait. Pas grand chose de prévu, à part errer un peu dans son monde de voyou et trouver une mission à se mettre sous la dent. Déjà, commençer par une douche. Se débarrasser de sa propre odeur, et peut-être un peu de celle de sa conquête de la nuit précédente. Et puis, tandis que sa deuxième tasse de café était vide, Athos entendit un son bien rare à ses oreilles. Quelqu’un tapait à sa porte. Les seules personnes qui connaissaient son adresse étaient sa logeuse et Shannon. La voix de son meilleur ami le rassura instantanément, bien que l’intonation ne le rassura pas. Mais dans quel merdier était-il aller se fourrer encore, après son attaque au Chemin de Traverse ? Soupirant, Athos enfila un pantalon par principe et se dirigea vers la porte, prêt à écouter une nouvelle histoire rocambolesque de son abruti de meilleur ami. Pourquoi n’avait-il pas transplané direct chez lui d’ailleurs ? Bizarre…

Encore la gueule légèrement enfarinée, Athos ouvrit la porte sans se douter une seule seconde de ce qui l’attendait derrière. S’il avait su d’ailleurs, il serait retourné se coucher. Le visage de Magda fit se décomposer le sien instantanément. 2 ans. Cela faisait 2 ans qu’il n’avait pas revu ce visage qui pourtant était toujours intact dans ses pensées. Sans doute du au fait qu’il venait régulièrement le hanter dans ses rêves solitaires. Malgré le temps, Athos n’avait jamais regretté sa décision. Un jour ou l’autre, Magda l’aurait abandonné, comme tout le monde avant elle l’avait fait. C’était un luxe qu’il ne pouvait se permettre, et qu’il se refusait encore aujourd’hui. « Magda… » murmura-t’il avant qu’elle ne lui fasse une remarque déplaisante. Fidèle à elle même, c’était déjà ça. Elle aurait pu le gifler sans qu’il bronche, si seulement la minuscule main pouvait atteindre son visage sans risquer une élongation du bras. Un instant, il eut envie de lui répliquer comme au bon vieux temps, jouant sur le fait que leurs douches de l’époque se prenaient ensemble. Mais le moment était mal choisi. Après deux ans d’absence, elle débarquait dans sa vie, sans explication aucune, déboulant dans son sanctuaire miteux sans aucune forme de procès. Un autre café ne serait pas de trop. Mais qu’est-ce qu’elle foutait là ? Et surtout, qu’est-ce que Shannon… Shannon. C’était lui qui l’avait amenée ici. Pour quelle raison ? Trop de questions, zéro réponse : Athos détestait ce moment et le fait que son cerveau soit trop fatigué pour réussir à connecter les choses entre elles.

Pensant à Shannon, son regard dévia vers son meilleur ami, qui lui délivra une surprise qui finit de lui couper le souffle. Son frère de coeur avait dans ses bras un petit être aux cheveux bleus, et le jeune sorcier ne sut au tout premier abord quoi faire de cette information. Au fond de lui, son coeur comprit instantanément. Au delà de toutes les informations évidentes - l’âge du petit, ses boucles identiques aux siennes, les grand yeux de Magda - il y avait cette étrange sensation qui lui saisissait le bide et le reste. Le gamin lui lança un regard qui fit fondre toutes ses barrières et un instant, il crut que ses jambes allaient le lâcher. Son coeur savait. Son coeur fondait. Mais son cerveau n’assimilait pas. Impossible. Non non, son intuition était fausse. Im-po-ssible. Perdu dans ses pensées, il ne prit même pas la peine de se vexer suite à la pique de Magda et tendit une main machinale tandis qu'elle lui rendait de l'argent qui évoquait un souvenir douloureux. C'était dérisoire, vu la tempête qui chamboulait son crâne. Désemparé, il lança un regard à son meilleur ami, essayant de sonder ses grand yeux pour comprendre un tant soit peu ce qui se passait, mais c’était peine perdue. De toute façon, il savait déjà. Passant une main dans ses cheveux désordonnés, il afficha une mine que peu de gens connaissaient. Pour la première fois de sa vie, Athos Greyson était dépassé par les événements. Et son manque de lucidité dû à son incapacité à fonctionner au réveil n’aidait pas. « Écoute, je sais que t’as sûrement des tonnes de questions, mais je pense que là, il va falloir m’expliquer deux ou trois trucs… » finit-il par lâcher, concédant sa faiblesse sans trop de honte. Les yeux d’Athos n’avaient pas pû passer à côté de la chevelure de l’enfant, et il savait très bien ce que ça voulait dire. Mais il refusait de passer cette information dans le prisme de la rationalité pour le moment. C’était ça, ou son coeur allait lâcher. S’écartant légèrement, il invita inconsciemment son ex-copine et son meilleur ami, qui portait l’enfant sur lequel il refusait de mettre un nom pour l’instant, à entrer dans son appartement. Au loin, la cafetière émit un son rauque, et il pensa que tous les cafés du monde ne l’aiderait pas à surmonter cette épreuve. Qu’est-ce qui le pourrait, après tout ? En une seconde, sa vie venait de basculer, et il réalisait à peine.
Revenir en haut Aller en bas
Magda Debusschere

Magda Debusschere


MOLDU
Ce n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.

MOLDUCe n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.
| HIBOUX POSTÉS : 98
| AVATARS / CRÉDITS : Ella
| SANG : Rouge? Comme tout le monde.


Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Empty
MessageSujet: Re: Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos EmptyDim 24 Mai 2020 - 4:07

Certains auraient passé des nuits à rêver de ce qu’ils diraient à leurs anciennes flammes qu’ils aimaient toujours, à répéter un discours devant le miroir, ou du moins à y penser plus de deux minutes. Ce n’était pas le cas de Magda. Elle avait accepté le départ d’Athos depuis très longtemps tout comme elle avait accepté cet enfant qu’elle prévoyait élever seule. Si ce n’avait été de la particularité rationnellement inexplicable de son fils, elle n’aurait jamais cherché à retrouver son père, lequel appartenait à son passé. Malheureusement, la vie semblait avoir une fixation à planter surprises après surprises sur son chemin, la forçant à faire demi-tour pour le bien-être de son garçon. C’était vrai ce que les vieilles tantes disaient : mettre au monde un petit être vulnérable et complètement dépendant de toi, ça bouleversait complètement un caractère. Lorsque le père de son enfant prononça son prénom, Magda eut l’impression de se prendre une gifle en plein visage. Elle serra les dents et ne broncha pas, il était trop tôt pour flancher. Tristement, la néerlandaise ne ressentie aucune satisfaction lorsqu’il ramasser le 100 euro qu’elle s’était si violemment gardée de toucher, refusant d’alléger la culpabilité de son amant ou d’être le résultat de sa charité. Le regard de la brunette détaillait attentivement celui d’Athos, sans pouvoir taire la petite voix qui s’inquiétait pour ce dernier, trop consciente qu’un enfant lancerait en éclat son profond besoin de liberté. Ce fuyard n’avait pu s’engager avec une femme, pourrait-il supporter l’engagement à vie que représentait un enfant. La partie d’elle qui aimait encore son jeune Athos, ne pouvait s’empêcher de ressentir une pointe de tristesse pour cette nouvelle réalité qui l’assaillait. Or, elle n’avait pas non plus souhaité cet enfant et pourtant, jamais ne s’était-elle surprise à chialer de son sort. Il suffisait de serrer les dents, une fois de plus. Fidel à lui-même, Gayson ouvrit la bouche pour vomir un tas de stupidité qui eu raison de la compassion de Magda et assura la victoire de sa fougue. Pour la deuxième fois aujourd’hui, elle éclata de rire comme une démente. Sans s’y faire inviter explicitement, elle s’engouffra dans l’appartement – notant tout de suite divers objets bien trop accessibles à un bambin de 18 mois qui se faisait un grand plaisir à s’échapper en moins de deux pour mettre tout ce qu’il arrivait à agripper dans sa bouche.  Une fois au milieu du petit logis, elle son rire commença à faner et elle à s’agiter. « Tu veux que je t’explique deux ou trois trucs? » releva-t-elle outrée par son audace. Elle se pointait à sa porte avec un bébé aux cheveux d’une couleur pas du tout naturelle, en compagnie d’un sorcier (!) et c’était lui qui avait des questions? « Ça va me faire un grand plaisir de t’expliquer » continua-t-elle d’un sarcasme si claquant qu’elle ne croyait ne jamais avoir déceler un tel timbre dans sa voix. Magda lâcha un rire dénué d’amusement « Alors ton pénis – elle pointa du doigt son entre-jambe – s’est invité dans mon vagin à plusieurs reprises, et un jour, ton petit sperme s’est échappé par magie et il est venu violer mon ovule – car elle n’était pas du tout consentante tu comprends – et quand un spermatozoïde féconde une ovule – consentante ou pas – ça fait un bébé Gayson, dans le ventre – elle mis les deux mains sur son ventre. Un bébé, qui soit dit en passant est sorti par mon vagin me laissant dans d’atroce souffrance pendant 16 heures. Tu comprends Athos, que pendant ces 16 heures j’ai rêvé de tout cœur de faire toute sorte de chose à ton pénis, et certainement pas des choses qui t’allumes. » Magdaleenjte s’était peut-être laissé un peu emporté pour ces deux dernières phrases, mais son cerveau n’arrivait pas à comprendre qu’il ait posé cette question. Évidemment que ce n’était que maladroit, le résultat d’un pauvre type pris au dépourvu, mais sa réaction à deux balles avait ouvert la porte à sa colère, laquelle était beaucoup plus facile à gérer que les autres émotions, toutes plus puissantes les unes que les autres, qui se cachaient non loin derrière. « As-tu besoin de plus d’explication Athos – elle regretta aussitôt de l’avoir appelé par son prénom, se sentait faiblir dans leur intimité – on t’as appris la reproduction quand t’étais gamin? Par contre Gayson – voilà c’était beaucoup mieux – ce que je peux pas expliquer, c’est que tu m'aies donner un gosse cassé! – ce fut sa voix qui cassa, elle aimait profondément son enfant – alors maintenant que tu connais la reproduction 101, tu m’expliques pourquoi mon fils – sa voix cassa encore – change la couleur de ses boucles aux 15 minutes ou est-ce que tu as besoin qu’on se craque une bière et que je t’explique le détails de la croissance d’un embryon? » Du haut de son mètre cinquante-sept elle serra ses petits points, le menton bien haut et les yeux embués de larmes de frustration, il était débile se disait-elle en lui enlevant le droit à l’erreur. Une éclair la frappa et elle plissa ses yeux avant de s’approcher de lui et de lui frapper le torse du doigt – « si tu oses dire que cet adorable enfant n’est pas le tien, je te jure que je… - elle frappa maintenant très faiblement le torse de son grand amour avec son poing–  je te jure Athos Gayson…. » ce fut tout ce qu’elle put dire avant de cogner encore plus faiblement son point contre le torse moite du père de son enfant et de l’y laissé poser. Cette dernière lancée avait été dite d'un ton plus modéré, mais ferme, presque solennel. Magdaleenjte Debusschere n’était pas une femme colérique, de caractère oui, mais colérique non. Elle n’avait pas l’habitude de se laisser aller de la sorte, ayant un tempérament trop fier pour ce faire et une tendance à serrer les dents et à encaisser fermement. Elle était une femme forte, encore plus maintenant que la vie l’avait fait mère, or, si à ce moment, Athos Greyson refusait de reconnaître sa paternité, elle se briserait certainement désespérer de trouver une place dans ce monde pour son fils. Du coin de l'oeil, la mère remarqua que les cheveux de son bébé étaient maintenant orange, ce qui lui apporta confort, convaincue qu'il était fâché contre l'homme qui l'avait mis dans un tel état. À cet instant, elle souhaita ardemment qu'elle ne s'était pas trompée sur l'homme qu'il était.
Revenir en haut Aller en bas
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 290
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas @bazzart
| SANG : Pur, et pas 100% anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule qui le fixe sans sciller.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Empty
MessageSujet: Re: Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos EmptyDim 24 Mai 2020 - 5:15

Le contrôle. Depuis qu’Athos était revenu à Londres, cette notion seule dictait sa vie. Lui qui avait tant laissé ses émotions le contrôler, les taisant au fur et à mesure que son mentor lui apprenait à les canaliser jusqu’à pourtant atteindre le point de non-retour et devoir fuir… Son exil avait été dicté par ses pulsions, et lorsqu’il était revenu dans sa ville natale, il s’était promis de ne pas refaire les mêmes erreurs. Cette fois, il serait maître de son destin, point final. Mais la vie avait la fâcheuse manie de s'en mêler, elle et ses coups de putes incontrôlables. Depuis deux ans, Athos croyait maîtriser chaque moment de son existence, insouciant qu’il était, libre de toute contrainte. Mais c’était sans compter sur l’irruption de Magda dans son appartement, un après-midi comme un autre.

Leur relation avait toujours été dictée par la spontanéité, et c’était d’ailleurs ce qui lui avait longtemps plu. Ne pas savoir de quoi le lendemain serait fait, vivre au gré de leurs envies… Magda et lui avaient été de parfaits compagnons de voyage et bien plus encore. Sans même se l’avouer, Athos chérissait encore ses souvenirs précieux qui le ramenait à une période où il avait été profondément heureux. Avant de tout faire foirer. Alors cette colère qui s’abattait sur lui, il la méritait. Jamais de sa vie il n’avait vu Magda aussi furieuse, pourtant, il ne lui en tint absolument pas rigueur. Avec ses mots qui la caractérisaient tant, elle lui asséna un cours de biologie brutal dont il n’avait pourtant pas besoin. Se souvenir de leurs ébats lui porta un coup au coeur, tant à l’époque cela se faisait sous le coup de l’insouciance. Athos n’avait jamais eu l’intention de lui laisser un tel souvenir avant son départ. Jamais il n’aurait pu imaginer qu’il avait laissé derrière lui une preuve aussi indélébile de son passage. Dans sa tête, il avait été une étoile filante, lui faisant prendre conscience qu’elle méritait mieux que sa vie à l’auberge. Un déclic salvateur, un petit enfoiré certes qui l’avait laissée continuer seule. Mais pas avec un tel… cadeau ? Le mot était-il bien choisi ?

La partie consentement heurta ses valeurs, mais il fut bien plus chamboulé quand elle évoqua ses 16 heures de travail douloureux. Il imaginait cette beauté souffrir sans personne à ses côtés, à part peut-être son idiot de père si elle avait jugé nécessaire de retourner chercher son soutien. La scène s’invita dans son crâne tandis qu’il la fixait sans mot dire, spectateur de sa colère légitime à son encontre. Athos avait une plutôt belle estime de lui, mais à cet instant, il se haïssait profondément. La réalité s’imposait à lui, brutale, violente, confirmant tous ses soupçons fondés. Sa propre colère, à son encontre, naissait dans son ventre. Imbécile. Quel imbécile. S’il avait su… Mais avec des si, hein ?

Il savait que sa question était maladroite. Il le réalisa au fur et à mesure que son esprit sortait de la brume et se reconnectait au monde des vivants. Demander des explications à une femme qui devait ne rien comprendre à ce gosse cassé, selon ses propres dires, c’était cruel. Athos décrocha son regard de la seule femme qui ait compté un jour à ses yeux et observa un temps le petit. Ses cheveux avaient viré à l’orange. Comment expliquer à Magda que son enfant avait hérité d’un don magique extrêmement rare, qui était vu dans sa famille comme une tare ? Sa cousine Mildred en avait suffisamment souffert comme ça. Peut-être que si Athos avait eu des gênes plus communs, elle ne serait pas là aujourd’hui. Aurait-il mieux valu qu’il reste dans l’ignorance ? Peut-être. Et pourtant, à cet instant, il n’avait même pas envie de fuir. Lui qui chérissait autant sa liberté regardait l’enfant avec des yeux presque énamourés. Il refusait encore de nommer cette relation qui lui crevait les entrailles. Son cerveau imposait toujours une barrière que son instinct essayait d’exploser à coup de massue.

Shannon n’existait plus. Pour l’instant, il n’y avait que ce petit être, Magda, et ses minuscules poings qui cognaient ses pectoraux suintants. La douleur physique était dérisoire, vraiment. Seule celle qui envahissait son coeur le submergeait à cet instant précis. Mais il était trop perturbé pour laisser transparaître quoi que ce soit, même si son visage était plus blanc que ses draps, et ses yeux noyés dans ceux de Magda qui s’humidifiaient. Pas ça, non. Elle le confronta verbalement tandis que ses poings sans force n’avaient plus l'énergie de le cogner. Sans réfléchir, ses doigts lâchèrent les odieux billets, symboles de sa lâcheté qui rejoignirent le sol sans un bruit, et il attrapa ses mains des siennes dans un geste étrangement tendre. « Magda, Magda, Magda, s’il te plait… » souffla-t’il, ébahi par sa propre capacité à aligner 3 mots dans de telles conditions. Athos ne se montrait pas souvent humain, trop fier pour dévoiler ses failles et ses blessures. Et pourtant là, maintenant, il était plus vulnérable que jamais. Ses doigts qui englobaient les siens tremblaient un peu. Elle attendait de lui quelque chose, et il ne savait pas s’il était capable de lui donner.  Sentir son contact à nouveau convoqua des souvenirs du passé qui accentuèrent son trouble.

Son coeur battait la chamade, comme s’il cherchait à s’échapper de sa chair. Mieux valait qu’elle ne le sente pas. « Tu as eu tout le temps d’accepter d’être mère, laisse-moi juste quelques minutes pour… » La phrase mourut soudainement dans sa gorge. Prononcer ses mots à voix haute étaient trop dur. Athos Greyson, père ? Vraiment ? Il connaissait un paquet de gens que ça ferait mourrir de rire. Mais à cet instant, le monde entier n’existait plus. Juste, cet instant. Juste, eux. Il prit le temps de respirer, réalisant qu’il était quasi en apnée depuis une bonne minute. Ses yeux étaient un peu humides malgré tout. Elle attendait de lui quelque chose. Une promesse qui avait pris naissance dans son coeur à l’instant même où il avait posé les yeux sur le minot. « Comment… » Finir une phrase à ce moment précis lui semblait être une épreuve telle qu’il n’en avait jamais vécue de si rude. « Comment s’appelle notre... » Un petit effort, juste ça. Sa voix se brisait. Il n’y pouvait rien. Il avait beau lutter. Posant un regard sur le petit aux bouclettes de feu, il finit par planter ses yeux dans ceux luisants de Magda. Il y puisa la force nécessaire pour continuer sa phrase. « Notre fils ? » Le mot était posé. Sa vie avait basculé. Un sentiment inconnu lui traversa tout le corps, et ses mains serrèrent plus forts celles de la mère de son enfant. Désormais, plus rien ne serait comme avant. Athos Greyson avait une autre raison de vivre que sa propre existence et ça, c’était quelque chose qu’il ne réalisait pas encore tout à fait.
Revenir en haut Aller en bas
Magda Debusschere

Magda Debusschere


MOLDU
Ce n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.

MOLDUCe n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.
| HIBOUX POSTÉS : 98
| AVATARS / CRÉDITS : Ella
| SANG : Rouge? Comme tout le monde.


Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Empty
MessageSujet: Re: Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos EmptyMar 26 Mai 2020 - 4:35

Magda n’avait peut-être pas visualisé et pratiqué le discours qu’elle livrerait lors de ses retrouvailles avec le père de son enfant, par contre, elle s’était fait la promesse d’être aussi solide que lorsqu’il l’avait lâchement laissée derrière. Elle s’était promis de ne pas verser de larmes et de ne surtout pas donner l’impression que son nouveau rôle de mère la dépassait plus que ce qu’elle ne le disait. Par contre, il s’avérait qu’elle était une femme plus spontanée que planifiée et là tout de suite, alors que son petit point faible tapotait le torse de son ancien partenaire dans un geste expressif qu’elle voulait menaçant, la néerlandaise sentait sa gorge se serrer douloureusement et l’angoisse lui prendre au nez. La vérité était que Magdaleenjte, qui n’avait besoin de personne, avait besoin d’Athos en ce moment. Personne ne pourrait imaginer le traumatisme que l’ont vivait lorsque son enfant changeait la couleur de ses cheveux. De savoir qu’il y avait un mot pour définir cette particularité, sorcier, et toute une communauté de ces êtres lui faisait souhaiter plus qu’elle ne pouvait l’expliquer que Gayson assume les conséquences de sa passion et construise, avec elle, une réalité adaptée et un futur heureux pour son fils. C’est pourquoi, lorsque l’imbécile lui pris les mains en lui soufflant doucement de se calmer, elle laissa aller un sanglot, appuyant son front le temps d’un instant si bref entre les deux pectoraux du brun. Son unique sanglot ponctué de deux ou trois larmes d’émotion passa à un cheveu de se transformer en un torrent exprimant la profondeur de son épuisement et de son angoisse, des états d’esprit qu’elle s’empêchait de vivre depuis qu’elle avait appris qu’un petit être grandissait en elle. Or, là tout de suite, elle se surprise à vouloir s’appuyer sur Athos, partager cette énorme responsabilité qu’était celle d’être parent et y trouver un réconfort. La brunette puisa une fois de plus dans cette source d’énergie qui, bien que basse, semblait intarissable – probablement logée quelque part dans son utérus – et décolla son front de la peau d’Athos. Magda ne pouvait se laisser aller à Gayson, jamais ne lui avait-il montré qu’il pourrait être cette personne sur qui compter, avec qui partager son fardeau. Il était plutôt du genre à fuir, et ça, elle ne l’avait pas oublié. « Tu n’es pas obligé d’être père » commença-t-elle avec honnêteté, bien que, maintenant qu’elle était ici à Londres, une partie d’elle était plus que prête à mettre un X sur la ferme décision qu’elle avait prise deux ans auparavant d’élever cet enfant seul. « J’ai simplement besoin de comprendre » de comprendre ces histoires de couleurs et de magie.  La jeune mère releva ses yeux fatigués pour rencontrer ceux si familier de l’homme qui lui tenait toujours les mains, tout en affichant malgré tout un faible sourire.

Gayson avait tout un tas de défauts, vraiment, et si elle se mettait à les énumérer mentalement, elle terminerait le jour où Tobias soufflerait sa 18e bougie. Par contre, cet homme avait cette jolie qualité de la surprendre par un souci de l’autre profond, quoique jalousement gardé secret derrière un solide mur de briques d’égo et fierté mal placée. Tout comme lors de son 20e anniversaire, Athos su dépasser toutes ses attentes et lui faire exploser le cœur d’amour et de gratitude lorsqu’il prononça de sa voix la plus brisée 'notre fils'. Notre. Sous le coup de l’émotion, la lèvre inférieur de Magda tremblota alors que ses yeux humides irradiaient d’un étrange bonheur. Son visage se tordit d’un deuxième sanglot tout aussi bref que le premier et elle serra les mains d’Athos – fort – avant de soustraire les siennes de son emprise. « Mon fils » le corrigea-t-elle en fronçant les sourcils surtout pour le contredire et peut-être aussi pour souligner silencieusement que s’il était prêt à entrer dans leur vie, c’était pour une période d’essai seulement, à l’expiration de laquelle il aurait peut-être le droit de clamer sa paternité. C’était comme ça que ça ne fonctionnait pas vrai? Le sourire mouillé qui ornait son doux visage et la larme qui venait de se frayer un chemin jusqu’à son menton la trahissait : notre. Naturellement, comme seule les mères savaient le faire, Magda concentra toute son attention sur son gamin poil de carotte, lequel semblait déjà prendre ses aises avec son nouvel ami Shannon-le-proxénète-le-magicien. « Il s’appelle Tobias. » Ses yeux chocolatés débordaient d’amour pour le petit être qu’ils couvaient. « Debusschere » précisa-t-elle en arquant les sourcils à l’adresse du père « Tobias Mauritz Debusschere, pas Gayson. Il est sorti de mon vagin, pas du tiens. » d’ailleurs, le dit père avait tout intérêt à apprendre à prononcer son nom de famille correctement, ASAP.
Revenir en haut Aller en bas
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 290
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas @bazzart
| SANG : Pur, et pas 100% anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule qui le fixe sans sciller.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Empty
MessageSujet: Re: Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos EmptyMer 27 Mai 2020 - 0:55

Être père. Mais qu’est-ce que ça voulait dire ? Lui qui n’avait jamais nourri cette ambition de toute sa vie était bien incapable, trente minutes après avoir ouvert péniblement les yeux, de comprendre ne serait-ce qu’un peu ce que ce rôle là pouvait bien signifier, concrètement. Il savait juste que l’entendre sortir de la bouche de Magda lui avait collé une angoisse profonde dans le bide. Il fallait bien avouer que les figures paternelles de sa vie avaient été tellement lamentables et décevantes, comment aurait-il bien pu avoir envie de tenter l’expérience à son tour ? Les pères étaient des lâches. Les pères faisaient du mal. Et pourtant, dans le creux de son ventre naissait une culpabilité sourde, de n’avoir même pas été présent dans les premiers instants de la vie de ce petit être. Magda posa sa tête contre lui, et la culpabilité grandit en lui. Il n’avait pas non plus été présent pour elle. Fermant les yeux quelques secondes, il se sentit si responsable de ses sanglots contrôlés qu’il aurait pu créer un sort pour les faire disparaître en même temps que son chagrin.

Même si Magda se fit rassurante malgré elle en lui disant qu’il n’avait aucune obligation à embrasser ce rôle pour lequel il savait qu’il n’était pas fait, Athos ne parvenait pas à lutter contre son instinct naturel qui avait défailli en apercevant le gosse. Il aurait pu ne rien ressentir. Peut-être même aurait-il préféré cette solution. Mais quelque chose en lui, plus infime encore qu’une étincelle, s’était éveillé, il le sentait. Et cette sensation nouvelle le terrifiait. Lui aussi avait besoin de comprendre, de digérer cette débauche d’informations pour savoir comment réagir, comment faire pour calmer les battements de son coeur déchaîné. Des années que ce bon vieux palpitant ne s’emballait plus pour personne, se contentant de remplir sa mission première, à savoir maintenir son propriétaire en vie.Et là, il était à deux doigts de lâcher et de manquer à toutes ses fonctions.

Étrangement pourtant, admettre à voix haute que l’enfant était son fils calma un peu le rythme de son coeur. Peut-être était-ce la réaction de Magda qui l’apaisa tant, émue comme jamais il ne l’avait vue avant. Il eut envie de la serrer dans ses bras, mais se retint de justesse. Si elle se mettait à pleurer, il ne se donnait pas plus de deux secondes pour la suivre. Et Athos Greyson n’avait plus lâché une larme depuis longtemps. Derrière le rideau de larmes contenus dans ses yeux, Athos décela un éclat qui n’avait rien de triste, et il lui offrit un léger sourire qui, hélas, s’évanouit presque aussi vite qu’il était apparu. Les petits poings de la néerlandaise serrèrent ses doigts avec une force inédite avant de les lâcher, et de lui asséner une répartie qu’il n’avait certainement pas vue venir. La claque fut si violente qu’un instant, il hésita à transplaner loin, très loin de cet enfer débordant d’émotions trop fortes. Qu’elle se démerde, exprima violemment et mentalement sa colère qui dura un quart de seconde, à peine. Mais il resta là, figé comme un imbécile tandis que son cerveau essayait de le mettre sur la bonne voie. Magda agissait comme une mère louve, protectrice, méfiante, et après tout… Elle avait raison. Leurs gènes en commun faisait de cet enfant son fils, mais il n’était en rien son père. Athos était bien placé pour savoir que ce titre se méritait.

Instinctivement, Magda venait de placer une barrière entre eux et lui, et c’était sans doute mieux ainsi. Une grosse larme coula le long de sa joue tandis qu’elle détournait son regard du sien pour observer le petit. Son petit. Magda mère, les yeux débordant d’amour, voilà une scène qui acheva de lui transpercer le coeur. Ce lien indéfectible qu’ils avaient tous les deux tissé se ressentait dans chaque intonation, chaque échange entre les deux. Derrière sa barrière invisible, le jeune sorcier observait la scène, spectateur d’un bonheur au sein duquel il n’avait pas sa place, et c’était sa faute. Toutefois, découvrir le prénom de ce petit être qu’il avait fabriqué avec Magda chamboula tous ses organes qui semblèrent exécuter une valse à contre-temps dans son bas-ventre. Tobias. Debusschere. Elle crut bon de le préciser, mais Athos savait bien que le gamin ne portait pas son nom. Cela aurait été une bien mauvaise idée. Ce nom de malheur était à l’origine de cette vie qu’il menait. Et qu’il ne souhaitait à personne.

Tobias… La première pensée qui lui vint fut si rationnelle qu’il réalisa que ses neurones commençaient enfin à fonctionner normalement. Contrairement à ce nom de famille qu’il avait écorché des années durant, raison pour laquelle elle ne pouvait s’empêcher de faire pareil avec le sien, le petit avait le mérite d’avoir un prénom qu’il saurait prononcer convenablement. Si tant est qu’il ait besoin de le faire. À vrai dire, Athos était incapable de savoir ce que Magda attendait de lui. Des explications, certes, mais à part ça ? Pour la première fois depuis qu’elle avait déboulé dans sa chambre miteuse, Athos prit le temps de détailler l’enf… Tobias. Franchement, il aurait été impossible pour lui de le renier, tant les miracles de la génétique avaient opéré. L’enfant avait de magnifiques boucles - colorées, certes - une bouche qui rappelait la sienne et surtout, ce grain de beauté si caractéristique sur la joue. Et malgré ça, tout chez lui évoquait Magda. Ses grands yeux étaient d’un bleu surprenant - Magda et lui avait tous deux des iris bruns - mais pétillaient du même éclat que sa mère. Son sourire était le même, ses expressions étaient les mêmes tandis que le petit s’affairait à jouer avec malice avec les longues mèches de cheveux de son meilleur ami. Oh merde… Shannon. Mais qu’est-ce qu’il faisait là, déjà ? Athos cala cette information dans un coin de sa tête : il s’en occuperait plus tard. « Il est magnifique. » Magnifique oui, c’était le mot. Le mélange Debusschere-Greyson était particulièrement réussi. Même s’il n’y avait aucune objectivité dans cette remarque.

Magda avait fourni quelques réponses à ses questions, et c'était à son tour de lui en donner, même s’il n’avait aucune idée de par où commencer. Tout était encore si confus dans sa tête. Fourrant ses mains dans ses poches comme un ado paumé, il y cacha les tremblements qui les parcouraient encore, essayant d’adopter une attitude plus calme et moins dictée par ses émotions qui pourtant, le submergeaient. Son regard était encore un peu embué malgré tout, et le froid commençait à envelopper son corps à demi-nu. Un frisson le traversa. « Je ne sais pas par comment te dire ça Magda… » Réalisant instantanément que son aveu de faiblesse n’avait rien de rassurant, Athos prit le parti d’être le plus rationnel possible. Du moins, il essaya. « Ce qui lui arrive, c’est… normal. Enfin, ça n’est pas très commun, même dans mon monde. » Magda était peut-être une moldue, mais si était là, c’était parce qu’elle avait du comprendre que les changements capillaires de son petit avait à voir avec les secrets qu’Athos ne lui avait jamais révélé. Même s’ils n’en avaient jamais parlé, il savait qu’elle savait qu’il lui cachait des choses. Et il n’avait jamais eu la force de s’ouvrir assez pour tout lui dire. « Mais c’est tout simplement prodigieux… » lâcha-t’il dans un souffle empli d’une étrange fierté. Dans son enfance, Athos était le seul de sa famille à s’émerveiller du don de sa cousine. Il aurait rêvé avoir ce talent incroyable qui offrait tant de perspective… Et voilà que ses gènes les avaient transmis. Incroyable…

Et puis, l’information qu’il avait mise de côté un temps ressurgit. Shannon. Il ignorait quel hasard de la vie avait fait que ces deux-là se rencontrent, mais connaissant son meilleur ami, il n’avait pas pu retenir sa langue et avait du balancer quelques pavés dans la mare de l’ignorance tout à fait légitime de la jeune femme. Jetant un coup d’oeil à son meilleur ami qui portait toujours le gamin dans ses bras, il y chercha un peu d’aide. « Je vais tout t’expliquer. Shannon, tu lui as dit quelque chose à propos de… tu sais ? » Athos évita de parler de magie de but en blanc. Mais peut-être que Shannon avait déjà mis les pieds dans le plat. Vu son incapacité à aligner 3 mots devant une fille, ils n’avaient sans doute pas eu une très grande conversation. Quoiqu’il n’était jamais sûr de rien avec lui. Mais 2 minutes suffisaient amplement à son meilleur ami pour gaffer. Avait-il fait de la magie devant elle ? Avait-il révélé quoi que ce soit sur leur monde si particulier ? Athos avait besoin de savoir pour mieux adapter son discours. Réfléchir ainsi le rassurait. Un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 442
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Empty
MessageSujet: Re: Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos EmptyMer 27 Mai 2020 - 1:21

Honnêtement, Shannon aurait aimé se trouver n'importe où, mais pas sur le pas de l'appartement d'Athos. Vraiment. Il adorait son meilleur ami, mais il peinait à imprimer les informations qu'il avait fait s'assembler. Il était plutôt très impatient de partir. On ne pouvait pas dire qu'il appréciait franchement les grandes tirades, ni les beaux sentiments. Tout au contraire, l'irlandais avait tendance à fuir tout cela. Il était donc particulièrement ironique que ce soit lui qui conduise Magda à Athos pour qu'elle lui avoue qu'elle avait accouché de son fils. Quelle vaste fumisterie. Le regard que lui lança son ami à la dérobade le déconcentra assez pour qu'il arrive à se retrouver avec un enfant aux cheveux multicolores dans les bras.

Il suivit les deux parents parce qu'il n'avait pas d'autres solutions, mais son instinct premier, c'était surtout de décamper vitesse grand V. Mais Shannon ne serait sans doute pas SHANNON s'il n'arrivait pas à se retrouver dans des situations qu'il n'avait pas voulu. Toutefois, il ne s'attendit pas à assister à un tel élan de faiblesse de la part d'Athos. Il avait brièvement suivi les histoires de son ami avec Magda, y accordant un intérêt qu'il ne désirait pas plus intrusif que cela. Le jeune homme prenait les informations que son ami lui disait et n'allait pas plus loin. Il ne connaissait de leur histoire que ce qu'Athos avait bien voulu lui raconter, et l'histoire semblait beaucoup plus profonde que ce qu'il lui avait dit. Alors certes, il s'en était un peu douté, pendant ces longues soirées de beuveries dépressives où chacun d'eux se lamentait sur son ex, mais quand même. La vulnérabilité d'Athos lui fit mal, sincèrement. Il n'aurait pas voulu se retrouver à sa place - quoiqu'il y avait franchement peu de chances pour que ça arrive - et même regarder le spectacle lui donnait envie de s'enterrer six pieds sous terre. Shannon n'aimait pas se montrer intrusif, et il l'était plus que jamais. Ses yeux n'arrivaient pas à se détacher de la scène qu'il voyait, et les petites mains de Tobias qui lui tirait les cheveux ne le faisaient même pas plus réagir que ça. Il se dit, fort injustement, qu'il était triste pour Athos qu'il apprenne le nom de son fils avant lui. Mais Athos était partit. Et il avait laissé derrière lui une moldue enceinte d'un enfant métamorphomage.

La foudre sembla le frapper sur place lorsqu'Athos l'interpella. Perdu dans ses propres pensées, Shannon avait complètement décroché de la conversation, et il n'eut même pas la force de contrôler ses rougissements. Sous sa barbe, les joues devinrent pivoines et il se sentit mal d'être observé de toutes parts : « Euh... En fait... J'ai... » - "j'ai violé le secret magique ?" - « Hum... J'ai peut-être parlé magie, métamorphomagie, et mornilles et noises... ». Il eut l'impression qu'il allait disparaître dans le sol. Anticipant une réaction d'Athos - qu'il ne voulait surtout pas subir, il savait bien qu'il avait le don de mettre les pieds dans le plat - il enchaîna « Mais j'vais vous laisser, hein, volontiers ! ». Il s'approcha de Magda pour lui redonner doucement son fils, en affichant un sourire gêné : « Bon, t'hésite pas à venir chez moi Athos si t'as besoin, hein. Et à plus Magda ». Jamais Shannon ne s'était retrouvé dehors aussi vite et jamais une fuite n'avait été aussi efficace. Il dévala les escaliers de l'appartement. Le jeune homme ne se sentait pas vraiment en état de transplaner, et il se dirigea, une fois dehors, vers l'entrée du métro londonien. L'homme qu'il était avait peut-être des pouvoirs, il était le premier à utiliser le métro. Se perdre dans les entrailles de la ville valait mieux pour lui que d'entendre une nouvelle salve de paroles de la part d'Athos et Magda.


(634)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Empty
MessageSujet: Re: Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos Empty

Revenir en haut Aller en bas

Hello Daddy| Shannon & éventuellement Athos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1977-1978
-