GRYFFONDOR : 14 pt | POUFSOUFFLE : 7 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'octobre de la Gazette des sorciers !
-30%
Le deal à ne pas rater :
FAGOR – Appareil combiné 3 en 1 Raclette + Fondue + Grill pour 8 ...
42.49 € 60.40 €
Voir le deal

Partagez

Finally you're here ... || Antinea ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Phoebus E. Dearborn

Phoebus E. Dearborn


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 58
| AVATARS / CRÉDITS : Chris Pratt - Bazzart
| SANG : Sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une petite prison très sombre sans fenêtres...
| PATRONUS : un ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Finally you're here ... || Antinea || Empty
MessageSujet: Finally you're here ... || Antinea || Finally you're here ... || Antinea || EmptySam 23 Mai 2020 - 21:00


Une goutte tomba sur le bitume légèrement chaud après une journée à marquer d'une pierre blanche tellement elle fut ensoleillée. Une seconde tomba, puis une troisième , la quatrième fit un impact sur le front de Phoebus qui pesta, car il n'avait pas pensé à prendre son parapluie ni son imperméable. Les gouttes se firent de plus en plus rapides à tomber. Elles étaient grosses, gorgées d'eau, leurs claquements sur le sol indiquaient qu'une grosse inverse arrivait. Si l'idée d'être trempé ne l'enchantait guère, il adorait cette odeur de pluie sur le béton chauffé par le soleil. Il prit alors plusieurs inspirations profondes pour s'enivrer de ce parfum qu'il aimait tant tout en pressant le pas afin d'éviter de se faire saucer.

Il passa devant une petite ruelle abandonnée, l'une de celle qui ne mène pas à grand-chose à part sur des poubelles. Parfois un sans abris vient s’y abriter, étalé sur du carton avec le peu d'affaires qui lui appartiennent vraiment. Juste à l'angle se trouvait une enseigne, celle d'un pub. Pas le plus joli, mais pas le plus pittoresque non plus. Le sorcier poussa ces portes et y pénétra, content d'avoir évité l'inverse qui se faisait de plus en plus prononcer tout en espérant qu'il ne pleuve plus lorsqu'il partira. La salle n'était pas grande et il n'y avait pas grand monde à vrai dire. Quelques moldu, habitués de l'endroit qui ne faisaient guère attention à ce qu'il s'y passait. Des poivrots, qui venaient chercher dans l'alcool ce qu'ils n'avaient pas ailleurs, auprès de leur famille, ou de leurs amis quand ils en avaient. Certains venaient décompresser de leur journée de travail, un peu comme Bus finalement...

Se frayant un chemin à travers les tables, il lança un regard vers le tenancier qui répondit à son regard par l'affirmative tout en continuant à nettoyer ses chopes de bière. Arrivé dans le fond de la salle, le journaliste poussa une première porte, sur laquelle était écrit "réservé au personnel" puis se retrouva devant une seconde, plus imposante. Il sortit sa baguette et fit un geste du poignet qui l'a fait s'ouvrir sur une salle pus grand, mieux décoré et rempli de sorcières et sorciers. La lourde porte se referma derrière lui tandis qu'il descendit quelques marches pour ensuite avancer tout en faisant signe de la main à quelques connaissances. Phoebus finit par s'installer au bar sur un tabouret lorsque le patron vint à lui : Tu passes par la porte des moldues maintenant ?" Bus lui souris tout en s'installant "je n’étais pas loin et j'avais envie de marcher un peu" Le second tenancier, le frère du premier qui tenait le côté moldu de leur bar fronça les sourcils: "quelque chose ne va pas gamin ?" Il ne fallait pas avoir un sens de la déduction très prononcé pour voir que Bus n'était pas dans son assiette. Derek, j'ai 28 ans je ne suis plus un gamin et je te remercie de ton inquiétude, mais ça va, juste une grosse journée ..."   Il mentait, effrontément, ça n'allait pas spécialement bien en faite et même s'il appréciait Derek ça n'était pas à lui à qui il en parlerait. "Je te connais depuis que tu as l'âge de boire Phoebus, alors tu resteras toujours un gamin pour moi ". dit-il sur un ton paternel. "Je te sers comme d'habitude ? " Le journaliste répondit hésitant :Non donne moi un verre de pur feu s'il te plaît ... et pas d'autres questions tu seras gentil." le patron prit un verre à whisky et servit une dose de l'alcool que lui avait demandé son client puis lui apporta " tiens voilà pour toi mon gars, si jamais t'as besoin je suis là". Derek était quelqu'un d'adorable, toujours aux petits soins pour ces clientes et clients, à tendre une oreille si on en avait besoin, à savoir dire stop quand manifestement la personne avait trop bu sans se soucier des galions qui pourrait perdre préférant que les gens rentrent en vie.  

Le journaliste prit son verre dans le creux de sa main, faisant tourner l'alcool dedans, regardant le liquide se répandre sur les bords. Il n'avait pas une mine affreuse, mais il était préoccupé ça se voyait, tout du moins lorsqu'on le connaissait un tant soit peu. Sa vie était compliquée depuis quelque temps. Des secrets se disaient derrière son dos, sa famille la plus proche lui cachait des choses... Son travail bien qu'il l'appréciait avait fait naître dans sa vie une routine qu'il avait beaucoup de mal à accepter. L'ennui de celle-ci déteignait sur son moral c'était une évidence. C'était peut-être l'une des premières fois qu'il restait au même endroit si longtemps. Il n'avait pas bougé, pas voyagé depuis au moins six mois si pas plus et ça lui manquait c'était indéniable. Il avait envie de partir, de voir autre chose , de vivre autre chose, où que ce soit d'ailleurs, son envie de bourlinguer se faisait de plus en plus ressentir chaque jour qui passait, mais il se le refusait. Le sorcier devait avoir des réponses à ses questions...

Sentimentalement c'était toujours le désert. Aucune femme n'avait touché son coeur depuis bien longtemps et même si ça avait été le cas serait-il resté avec elle, lui qui avait tant de mal à se poser ? Avoir autant de problèmes de coeur ... c'était un comble pour celui qu'on nommait Docteur Love ...

Il porta le verre à ses lèvres et but une gorgée avant de le reposer sur le comptoir se perdant dans ses pensées ...  
Revenir en haut Aller en bas
Antinea Z. Stomby

Antinea Z. Stomby


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 49
| AVATARS / CRÉDITS : Willa Holland ☾ Bazzart
| SANG : Officiellement pur ☾ Officieusement par contre...


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa famille s'éloignant d'elle sans qu'elle ne puisse les rattraper
| PATRONUS : Un border collie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Finally you're here ... || Antinea || Empty
MessageSujet: Re: Finally you're here ... || Antinea || Finally you're here ... || Antinea || EmptyMar 20 Oct 2020 - 17:05

Antinea fermait la porte de l’agence immobilière à clé avec un long soupir. La journée, ou plutôt la semaine, avait été longue et fatigante. Ses cours s’intensifiaient arrivés à la fin de l’année scolaire et à l’approche des partiels ; son travail en tant qu’agent immobilier lui prenait de plus en plus de temps et son stage chez un grand éditeur la passionnait tellement qu’elle ne comptait pas ses heures. Elle qui était hyperactive et ne supportait pas de rester en place, elle était servie ! La jeune femme résistait généralement bien à la pression, mais il lui arrivait parfois d’avoir un grand besoin de détente, d’oublier quelques heures toutes ses responsabilités, et c’était le cas ce soir-là. Bien décidée à passer une bonne soirée et ce malgré la fatigue.
Alors que les gouttes d’eau commençaient à tomber, Anti se dirigea vers un bar qu’elle connaissait bien et surtout qu’elle appréciait. Malheureusement pour elle, la sorcière n’avait pas prévu de parapluie et, le temps qu’elle cherche sa baguette dans son énorme sac à main, elle serait arrivée au bar. Tant pis, elle serait mouillée et se réchaufferait avec un verre d’alcool, après tout elle l’avait bien mérité. Elle entra alors dans le bar, dégoulinante d’eau, mais avec un sourire radieux. Elle lança un « Bonsoir » à la cantonade avant d’aller s’asseoir à une table non loin du bar. Elle avait besoin de décompresser, quoi de mieux pour cela que montrer ouvertement que l’on était sympathique et ouverte à la discussion ? Bon d’accord, c’était assez étranger de presque crier un bonsoir à des inconnus, mais elle n’avait pas la tête à penser aux conventions sociales ce soir.
Une fois installée, elle utilisa son écharpe pour essuyer un peu ses cheveux avant de lancer un regard au barman. Celui-ci compris le message et vint prendre sa commande. « Bonsoir mademoiselle. Qu’est-ce que je vous sers ? ». Anti le regarda quelques secondes sans rien dire et posa un doigt sur son menton. « Hum… J’aime l’alcool sucré mais j’ai besoin de quelque chose de fort, vous pourriez me faire un cocktail avec ces indications ? » demanda-t-elle, désirant être surprise. L’homme lui sourit et hocha la tête, « Je m’en occupe », avant de retourner derrière son comptoir et de jouer avec des bouteilles  afin de créer une boisson qui, elle l’espérait, ravirait ses papilles.
La jeune sorcière comptait passer plusieurs heures dans ce bar : elle ne souhaitait pas rentrer chez elle. Elle avait du mal à apprécier son appartement depuis qu’elle avait permis à son frère, Galaad, de s’en trouver un à lui. Cela lui faisait bizarre de ne plus le voir squatter son canapé quelques nuits par semaine, de le trouver le matin en train de grignoter ses céréales encore en pyjamas quand elle était déjà prête pour la fac. Elle devait l’avouer, il lui manquait. Bien sûr elle pourrait simplement aller le voir, elle savait où il logeait puisque c’était elle qui lui avait trouvé le lieu ainsi que la colocataire, mais à vrai dire elle n’en avait pas vraiment le temps. C’était aussi pour ça qu’elle appréciait la compagnie de Gal : il était chez elle quand elle rentrait tard le soir, même s’il rentrait parfois bien après elle, embaumé de parfum féminin (ou masculin d’ailleurs) qui n’était pas le sien. Il mettait de la joie et de l’imprévu dans sa vie si remplie. Mais voilà, Antinea avait 19 ans, ça aurait dû être à son tour de profiter de la vie, des sorties, des amis et de l’alcool. Le souci ? Elle n’avait pas vraiment le temps ou la tête à ça… Elle avait bien des amies : Moran, Wilda… Mais elle les voyait peu.
Décidée à prendre de bonnes résolutions quant à sa sociabilité, Anti accueilli le barman qui venait vers elle un verre rempli et bien coloré à la main avec un « Aaaaah » d’exclamation et un grand sourire. « Merci bien ! ».  


Dernière édition par Antinea Z. Stomby le Ven 20 Nov 2020 - 15:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Phoebus E. Dearborn

Phoebus E. Dearborn


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 58
| AVATARS / CRÉDITS : Chris Pratt - Bazzart
| SANG : Sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une petite prison très sombre sans fenêtres...
| PATRONUS : un ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Finally you're here ... || Antinea || Empty
MessageSujet: Re: Finally you're here ... || Antinea || Finally you're here ... || Antinea || EmptyJeu 12 Nov 2020 - 14:36


Ça n’était jamais agréable de se sentir exclus, pourtant c’était ce que Phoebus ressentait au sein de sa propre famille. Exclus par son frère, par sa soeur, qui tous deux lui cache quelque chose… Un secret qui vaut plus que la confiance de leur frère. Cela le tourmentait d’être mis de côté, surtout par Doc finalement, son frère jumeau, sa seconde moitié, l’être le plus important de sa vie…

Il n’aimait pas être dans cet état, à broyer du noir, cette sortie devait lui faire oublier tous ses tourments, mais au contraire il semblait ne pas réussir à s’en défaire… Le sorcier but une seconde gorgée de son pur feu vidant le verre. Il allait demander un autre verre lorsqu’une voix claire se fit entendre sur son côté droit… Une jeune femme, brune, légèrement mouillée, mais avec un sourire radieux lança un « Bonsoir » général. Phoebus sourit instantanément, d’instinct à cette jovialité qu’il aimait voir chez les autres, ses pensées sombres s’estompèrent immédiatement et son regard resta accroché à celui de la brune … au moins une demi-seconde le temps qu’elle passe derrière lui pour aller s’asseoir un peu plus loin à une table. Lorsqu’il cligna des yeux, elle n’était déjà plus devant lui. Il se retourna alors la cherchant du regard la voyant, au bout de quelques secondes, un peu plus loin s’essuyer les cheveux avec son écharpe. Il reporta son regard sur son verre et sourit un peu bêtement.

Le tenancier passa alors devant lui concentrer en cherchant un alcool spécifique. Le « journaliste » , si on peut appeler Phoebus comme ça, l’interpella avec curiosité, mais d’une manière légèrement chuchoter comme s’il avait peur que quelqu’un l’entende : « Hey ! Ppsshh ! Derek ! » Le barman surpris par le comportement de Bus vint à lui, parlant fort comme à son habitude, c’est qu’il faut savoir se faire entendre dans son bar certains soirs ! « Tu veux autre chose gamin ? » Il lui tendit son verre. « Oui s’il te pl... » Derek lui coupa la parole « là même ? » Phoebus reprit alors l’air exaspéré que Derek parle aussi fort alors que c’était tout à fait normal. « Non ! Heu dis moi , elle t’as commandé quoi la brune là-bas au fond ?? » Basculant sa tête de côté pour montrer la direction au barman. « Ha ! Elle m’a demandé un mélange étrange entre alcool sucré et alcool fort… Je vais essayé de lui faire un petit cocktail comme j’en ai le secret » accompagnant ses paroles d’un clin d’oeil en direction du sorcier. Ce dernier d’ailleurs sourit et se pencha un peu sur le bar pour se rapprocher de l’oreille de Derek « Mets-moi la même chose qu’à elle s’il te plait et met le sur mon compte. » Le tenancier eut un large sourire et éclata de rire venant taper Bus sur l’épaule parlant fort « Haha!Hé ben voila ! Là je te retrouve ! » Avant de reprendre l’élaboration de son cocktail.

Les fesses du journaliste se posèrent à nouveau sur son tabouret, les joues légèrement rougis en espérant que la brune n’ait rien entendu. Il avait envie de se retourner pour la regarder, mais se força à ne pas le faire se disant que ça ne se faisait pas. La fameuse boisson vint à venir au bout de quelques petites minutes, Derek la posant devant le sorcier sur le comptoir, prenant même le temps de le regarder : «Bonne chance Casanova ! » finissant une nouvelle fois sur un clin d’oeil. Pheobus prit le verre et appuya son « Merci » d'un ton sec, les sourcils froncés.

Il regarda les couleurs de son verre puis quitta son tabouret se dirigeant vers le fond de la salle. Arrivé à la hauteur d’une certaine jeune femme Bus dit d’une voix amusée: « Douceur et force à la fois… c’est un mélange étonnant, mais intéressant à mon avis. » Il fit alors deux pas sur le côté pour qu’elle puisse le voir et qu’il puisse croiser son regard.Il désigna ensuite de la main la chaise en face de la jeune femme et lui demanda plongeant son regard dans le sien : «  La place est libre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Antinea Z. Stomby

Antinea Z. Stomby


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 49
| AVATARS / CRÉDITS : Willa Holland ☾ Bazzart
| SANG : Officiellement pur ☾ Officieusement par contre...


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa famille s'éloignant d'elle sans qu'elle ne puisse les rattraper
| PATRONUS : Un border collie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Finally you're here ... || Antinea || Empty
MessageSujet: Re: Finally you're here ... || Antinea || Finally you're here ... || Antinea || EmptyVen 20 Nov 2020 - 15:33

Une fois sa demande un peu étrange formulée – enfin si on pouvait la qualifier d’étrange parce que bon demander un cocktail de son invention à un barman c’était plutôt normal finalement – Antinea entreprit de se sécher les cheveux. Ils étaient mouillés et c’était assez désagréable de sentir les goutes rouler dans sa nuque, lui donnant des frissons intempestifs. Elle avait commencé par utiliser son écharpe, avant que le tenancier des lieux n’arrive pour prendre sa commande, mais c’était vite rendue compte que le morceau de laine était aussi mouillé, ce qui ne servait donc clairement à rien. Heureusement que c’était une jeune femme prévoyante, dans son sac – qui aurait pu s’apparenter à un puits sans fond – il y avait une serviette. Où exactement, bonne question, mais elle était sûre de pouvoir trouver sans problème. Après quelques minutes à trifouiller dans ce sac, à chercher parmi toutes les choses souvent inutiles qui s’y trouvaient, la jeune femme en sorti enfin une petite serviette, blanche et molletonnée, douce et avec une très agréable odeur mélangeant violette et framboise. La brune se la passa dans les cheveux tout en baladant son regard sur les occupants de ce lieu. Quelques couples, des groupes d’amis, des personnes seules… Tous les types possibles de clients étaient là, il y avait visiblement même un habitué des lieux voire un ami du patron, assis au comptoir, discutant avec le barman. Il était mignon, d’ailleurs, l’ami du patron. Brun, avec des épaules assez larges et un sourire ravageur, il était au bar et semblait plus vieux qu’elle, mais pas de beaucoup. Il lui plaisait, cet homme, peut-être Antinea s’aventurerait à aller l’aborder, mais avant ça elle devait prendre des forces et du courage dans la boisson que lui apportait d’ailleurs le barman. La brunette lui sourit de toutes ces dents lorsque l’homme déposa le verre devant elle. « Super, merci ! Je pourrais vous régler l’ensemble de mes consommations en partant ? » demanda-t-elle avant de préciser « Je compte en prendre plusieurs ». « Bien sûr, mais celui-ci vous a été offert par le jeune-homme au bar » déclara le barman avec un clin d’œil avant de repartir derrière le comptoir.
Antinea jette un coup d’œil à celui qui lui avait donc payé son cocktail, le même qu’elle regarder quelques instants avant en se disant qu’il était mignon… Au moins elle avait une excuse pour l’aborder, celle de le remercier pour sa générosité. La jeune femme porta le verre à ses lèvres et bu une gorgée de la boisson inventée par le maître des potions de ce bar. Elle ferma les yeux quelques secondes, se délectant du goût à la fois doux et fort… Tout simplement parfait ! Quand elle rouvrit les yeux, il se tenait là, devant elle, enfin pas loin. L’homme du bar. L’ami du propriétaire. Celui qui avait payé son verre. Celui qu’elle trouvait à son goût. D’une voix amusée il commenta son cocktail, le qualifiant d’étonnant mais intéressant. Elle lui sourit avant de répondre avec un regard taquin « Je vous dirais bien que c’est une parfaite analogie de ma personne, ce cocktail, mais ce serait peut-être présomptueux de ma part, surtout que vous ne me connaissez pas encore pour pouvoir me donner raison ou non ». Il finit par se décaler et le regard de la jeune femme plongea dans le sien avec un certain plaisir. Il montra la chaise et, alors qu’Antinea s’y attendait, demanda si la place était libre. Elle hocha la tête. « Bien sûr, installez-vous. Il paraît que c’est grâce à vous que je déguste un étonnant mais intéressant cocktail, alors c’est le moins que je puisse faire » dit-elle en le regardant s’installer en face d’elle. Il était rapide, ce jeune homme ! A peine était-elle installée qu’il lui offrait un verre et venait à sa table dans la foulée. Il ne perdait pas de temps, c’était assez déroutant et amusant. Généralement, avant ce genre de scène, se déroulait un dialogue de regards entre deux personnes se trouvant mutuellement à leur goût et souhaitant s’aborder, là ce n’était pas le cas et c’en était presque rafraîchissant.
« Puis-je me permettre de demander qui partage ma table ce soir ? » demanda Antinea sans lâcher l’inconnu du regard, posant son menton sur ses mains jointes, les coudes posés sur la table.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Finally you're here ... || Antinea || Empty
MessageSujet: Re: Finally you're here ... || Antinea || Finally you're here ... || Antinea || Empty

Revenir en haut Aller en bas

Finally you're here ... || Antinea ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Balade à Londres-