GRYFFONDOR : 240 pt | POUFSOUFFLE : 217 pt | SERDAIGLE : 188 pt | SERPENTARD : 196 pt
Retrouvez l'édition de juin de la Gazette des sorciers !
-42%
Le deal à ne pas rater :
Montre Ice-Watch pour Femme – ICE glam Black Rose Gold
52 € 89 €
Voir le deal

Partagez

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 207
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas @bazzart
| SANG : Pur, et pas 100% anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule qui le fixe sans sciller.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty
MessageSujet: La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon EmptyJeu 28 Mai 2020 - 13:48

Ce soir, l’ambiance du Chaudron Baveur était calme. Très calme. Trop calme. Athos trouvait ça louche, même si en comparaison des bars de l’Allée des Embrumes, tout était finalement assez calme. Pourtant, il avait l’habitude de venir ici en soirée, accompagné ou non, parce qu'après tout, quel sorcier n'y venait pas ? Non pas qu'Athos aimait faire comme tout le monde mais ici, il se fondait encore plus dans la masse, adoptant en général un look plus décontracté. Il y régnait une atmosphère confortable et familière, idéale quand la mélancolie s’emparait un peu de lui.

Et ce soir, Athos était d’humeur mélancolique. Le problème d’un cerveau qui a tendance à retenir beaucoup de choses, c’était qu’il était difficile d’en effacer une information. Malgré tous les efforts du monde, si on vous demandait de ne pas penser à un éruptif, à quoi alliez-vous penser ? Alors quand Athos suppliait sa mémoire d’effacer la date d’anniversaire de sa mère, il en était incapable. Dès qu’il avait ouvert les yeux, il avait senti le spleen s'installer dans son ventre. Comme un fantôme un peu triste qui lui collait aux basques, l’impression ne l’avait pas quitté de la journée tandis qu’il vaquait à ses occupations. Cinquante ans. Cinquante ans tout ronds. Il avait sincèrement hésité à lui envoyer un hibou pour l’occasion, mais il savait que son père l’intercepterait et il ne voulait pas lui donner cette satisfaction. Et puis, même s’il parvenait à trouver un moyen avec ses talents en dissimulation - et il le pourrait - sa mère serait sans doute bien trop triste de recevoir une telle lettre. Même si l’absence de nouvelles devait la rendre folle. S’il n’avait été aussi terrorisé à l’idée de remettre les pieds chez lui, sans doute aurait-il pu transplaner jusqu’au manoir pour lui offrir sa présence en cadeau. Mais il se savait incapable de confronter tous ces démons du passé. Pendant un temps, il avait songé à la recroiser un jour quand elle sortait, mais finalement, elle ne sortait quasiment jamais, emprisonnée dans sa tour d’ivoire. Ne valait-il mieux pas laisser tout ça derrière lui, après tout ? Triste constat, mais aujourd’hui, Athos Greyson était un orphelin. Il avait accepté l’idée, c’était ainsi.

Pourtant, ce soir, il sirotait un délicat martini avec une pointe de citron. Sa boisson préférée. Il trinqua silencieusement à sa mère tandis que le barman, qui le connaissait bien à force, le dévisageait avec un air étrange. Ce n’était pas tellement dans les habitudes d’Athos de boire un alcool un peu raffiné comme ça. Mais il ne pipa mot et retourna à l’essuyage de ses verres. Athos noya ses pensées amères dans le liquide qui ne l’était pas tant. Peut-être aurait-il dû choisir un bar plus bruyant pour étouffer ses pensées. Mais non, vraiment, ce soir, Le Chaudron Baveur était bien calme. Le son caractéristique de la porte qui grinçait comme une longue supplique le tira dans ses pensées et il y jeta un oeil en coin, se retournant finalement pour y faire face quand il aperçut une tête connue. Tiens tiens…

Voir son meilleur pote debout après lui avoir rendu visite à Sainte-Mangouste lui faisait un bien fou. Il lui décocha un sourire sincère qui ne fit que s’agrandir quand il remarqua la personne qui l’accompagnait. Est-ce que ces yeux lui jouaient un tour ? Est-ce que Shannon venait de franchir la porte du bar avec… une fille ? Il aurait pu lâcher un rire tellement la situation était hilarante. Est-ce qu’il savait au moins que c’était une fille ? Se retournant élégamment sur son tabouret au comptoir, il capta le regard de son meilleur ami, ayant quand même un peu de mal à masquer sa satisfaction. Cette distraction était largement suffisante pour le détacher de sa mélancolie et il avala son martini d’une traite, grimaçant tandis qu’il se souvenait qu’il détestait vraiment ce goût.

« Hey Shannon ! » Lança-t’il pour attirer son attention et l’inviter à le rejoindre. Ça n’était pas du tout un date, il en était sûr, alors autant passer la soirée en leur compagnie. Il n'avait pas le goût d'être seul ce soir. Tandis que le duo improbable le rejoignait, il se demanda comment son meilleur ami incapable d’aligner trois mots avec la gente féminine pouvait bien être en compagnie d’une fille, qui plus est plutôt jolie. Mais Athos ne fit pas traîner son regard sur elle de façon appuyée. Il était surtout content de voir Shannon, et il n’était pas d’humeur pour le reste. En plus, elle avait franchement l’air de sortir de Poudlard, et bon… D’ailleurs, vraiment, c’était intriguant. Qu’est-ce qu’il foutait avec une gamine, à être aussi décontracté ? Athos savait que Shannon traficotait des trucs dont il ne lui parlait pas trop, s’éclipsant de temps à autre à base d’excuses un peu nulles. Mais il ne lui en tenait jamais bien rigueur, ayant lui même ses petits secrets dans lesquels il n’incluait pas son pote. Il avait déjà assez de problèmes comme ça, pas la peine d’en rajouter. La jeune femme était-elle une part de ce secret ? Auquel cas, la soirée promettait d’être vraiment intéressante.

Lorsque le couple - rien que ce mot le faisait marrer intérieurement - arriva à sa hauteur, Athos attrapa l’épaule de son meilleur pote, sincèrement content de le voir en meilleur état. « Ça fait plaisir de te voir. » Athos avait rarement un ton aussi joyeux, c’était vraiment étrange. Mine de rien, Athos avait énormément souffert de cet événement et de ses visites à l’hôpital magique. Surtout que leur dernière aventure s’était mal terminée. Il avait eu beau s’excuser, il s’en serait voulu à mort si Shannon ne s’était relevé de cette épreuve.« D’ailleurs, pour fêter le fait que tu sois encore passé à côté de la mort, c’est moi qui vous invite. »  Athos posa finalement son regard sur la jeune femme à qui il adressa un signe de tête et un gentil sourire. « Athos, enchanté. Qu’est-ce qui te ferait plaisir ? » L’invitation valait pour elle aussi, évidemment. Il avait tellement hâte de savoir ce que ces deux-là faisaient ensemble, alors si l’alcool pouvait délier les langues.


Dernière édition par Athos Greyson le Ven 29 Mai 2020 - 1:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 337
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | Sweetie Plum
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty
MessageSujet: Re: La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon EmptyVen 29 Mai 2020 - 1:12

Le QG de l'Ordre du Phénix avait cela de merveilleux qu'il s'agissait d'une charmante petite baraque avec tout ce qu'il fallait pour y vivre. Une cuisine, un salon, une salle d'entraînement, un espèce de petit dortoir où dormir et même une salle de bain. En rentrant de leur mission foireuse, Shannon s'était jeté dans la douche sans plus de cérémonie. S'enlever la crasse des égouts lui avait réellement apporté une forte satisfaction. Il était sortit de la douche les cheveux trempés mais au moins, il était propre. Il avait retrouvé Marlene une heure plus tard dans le salon de l'Ordre pour transplaner en sa compagnie au Chaudron Baveur. Le jeune homme l'invita à entrer la première. Il y avait du monde, comme tous les soirs, au Chaudron Baveur. Mais au moins, on y avait l'assurance d'y boire une bonne pinte. Encore fatigué de sa journée et plus généralement des semaines précédentes, il était toutefois content de faire sortir la jeune femme pour lui faire penser à autre chose. Quand il avait perdu sa baguette au Brésil, il s'en était voulu pendant des jours, et avait remercié le ciel de savoir trouver le nord.

Le regard de l'irlandais s'accrocha néanmoins presque immédiatement à celui de son meilleur ami et un grand sourire sincère éclaira son visage. Avec Athos au moins, c'était généralement l'assurance de passer une bonne soirée de beuverie. « T'es un vrai pilier de bar primo » répondit-il au salut du jeune homme. Athos passait ses soirées à boire avait-il l'impression. Certaines fois en sa compagnie, il était vrai. Shannon passait plus ses soirées à traîner qu'à vraiment boire, finalement. Il buvait même assez peu. Mais pour remonter le moral de Marlene et de sa baguette cassée, il voulait bien passer la soirée avec elle, en tout bien, tout honneur. Et s'il y avait Athos, ce n'en était que mieux. « Va falloir plus qu'un verre, parce qu'avec l'après-midi qu'on a passé... » - il coula un regard vers la sorcière avant d'ajouter en affichant un air blasé - « sache qu'il y a des trucs vraiment bizarres dans les égouts anglais, vraiment bizarres. En tout cas, je te présente Marlene ». Shannon afficha un gentil sourire à l'attention de la jeune femme pour la mettre plus à l'aise, avant de fourrer ses mains calleuses dans ses poches. Le jeune homme ne savait pas s'il avait contaminé l'écossaise avec sa poisse légendaire, mais quoiqu'il en soit, tomber sur un crabe de feu puis sur un gang de gobelins mafieux dans les égouts anglais, même Athos n'y croirait pas. Et pourtant... Il commanda une bière, tout ce qu'il y a de plus trivial, à la suite de la commande de Marlene avant de poser ses fesses à côté d'elle sur la chaise haute.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Marlene McKinnon

Marlene McKinnon


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 1100
| AVATARS / CRÉDITS : © Thx Agathe
| SANG : ⊰ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty
MessageSujet: Re: La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon EmptyJeu 4 Juin 2020 - 11:25

Le pas nonchalant et l’air détendu de Marlene, lorsque ses bottines emboîtèrent le pas de Shannon à l’intérieur du Chaudron Baveur, DING, ça contrastait absolument avec le comportement de harpie qu’elle avait eu lors de sa préparation. Une heure ? Pour retirer l’odeur tenace des égouts de ses boucles blondes ? La mission se révélait aussi complexe que celle de secourir Mongoldingus Fletcher. Mais après le vidage du ballon d’eau chaude et l’épuisement de sa dernière cartouche de lissenplis, la sorcière parvint et vainct ! Son petit frère qui la provoquait, elle avait résisté à l’envie de l’étriper. Les offensives répétées de leur mère qui souhaitait savoir pourquoi elle se mettait du mascara sur ses cils, elle avait su les éviter. Il y avait d’une part sa famille moldue et ses amies d’école auxquels elle était obligée de mentir (sans être bien douée pour la chose) et de l’autre les membres de l’Ordre du Phénix qui la traitaient comme une enfant. Sans qu’elle ne sache bien pourquoi ni comment, Shannon était devenu cette année son unique, et forcément meilleur, compañero. Le petit crush qu’elle entretenait secrètement pour lui, ce n’était rien de plus que le piment de leur relation.

Son visage s’éclaira d’un sourire sincère lorsque l’un de ses anciens camarades de maison et amis vint à leur rencontre aussitôt le pas de la porte passé. C’était du moins ce que la sorcière devinait tandis que leur ami commun le mettait dans la confidence de leur malodorante promenade. « Au cas où cet endroit de villégiature te ferait de l’oeil … » ajouta-t-elle un trait d’ironie à leur cocktail qu’elle était assez curieuse de mieux connaître. Athos, se présenta-t-il, était chaleureux et savait parler à ses racines écossaises ! Qu’est-ce qui lui ferait plaisir ? « Eh bien, j’adore tes amis Shannon ! Pourquoi tu ne me les présentes pas plus souvent ? - puis au sympathique sorcier déjà pourvu d’un martini - Marlene McKinnon, enchantée ! Et ouais, la pinte de leur bière la plus chargée, ça me paraît être un bon début, je te remercie ! ». La sorcière était encore morose de la perte de sa première baguette mais pour autant, elle s'était résolue à ne pas imposer son caractère de goule mal lunée à ses pairs. La catastrophique mission avait au moins été une réussite pour le crabe de feu. Rubeus Hagrid s'était fait tout un devoir de rapatrier la créature dans le seul endroit du monde où elle serait protégée, une longue zone côtière des Fidji transformée en réserve. Enfin, après que son premier réflexe ait été de se demander quelle adorable bestiole serait née de son hybridation avec une manticore. Une question auquel heureusement aucun sorcier n'aurait jamais la réponse. Edgar Bones l'avait dissuadé des dangers de la poursuite d'une telle expérience, ouf !

Le Chaudron Baveur n'était pas l'endroit de prédilection de Marlene à Londres. Il faut dire qu'elle avait vachement soulé ce bon vieux Tom (plus que lui ne l'avait soulé, quelle ironie pour un barmaid) avec une de ses pétitions à l'époque de sa cinquième année. Elle avait réclamé que le Chaudron Baveur soit rouvert aux moldus. Avec un peu de chance, il ne la reconnaîtrait pas. Elle se dirigea malgré tout par précaution vers la table la plus éloignée du bar, leur chance que l'endroit ne soit pas bondé ce soir, et parla un peu moins fort que d'habitude. « Vous saviez que le Chaudron Baveur était un pub également ouvert aux moldus jusqu'en 1689 ? ».

______________________________
Order of the Phoenix
The great challenge of adulthood is holding on to your idealism after you lose your innocence.
Revenir en haut Aller en bas
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 207
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas @bazzart
| SANG : Pur, et pas 100% anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule qui le fixe sans sciller.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty
MessageSujet: Re: La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon EmptyDim 7 Juin 2020 - 1:37

Pas une seule seconde Athos ne se demanda s’il dérangeait. Après tout, c’était Shannon. Et une fille. Jeune. Aucune chance que cela ne soit un rendez-vous galant. Et si c’était le cas, franchement, emmener une fille au Chaudron Baveur pour un rencard, c’était très foireux, même pour Shannon. Et puis, le jeune malfrat était tellement content de le voir qu’il ne s’était pas posé la question de se faire discret, pour une fois. À vrai dire, il n’appliquait ce principe qu’à son métier. Pour le reste, il aimait assez être remarqué. Shannon lui adressa un sourire, et le voir aussi en forme lui fit réellement chaud au coeur. L’irlandais latino l’accueillit avec une remarque qui tendait à devenir de plus en plus vrai ces derniers temps. Athos et les bars, c’était devenu une habitude. Au départ, il se rassurait en disant qu’il faisait ça pour le boulot mais en réalité, il ne buvait pas de la citronnade pendant ces moments là. Bien sûr, il fallait entretenir son image. Mais si seulement c’était la seule raison…

Shannon avait aussi l’air ravi de le voir en tout cas, et accepta avec joie son invitation avant de lui balancer une info qui piqua sa curiosité. Du O’Mahony tout craché, vraiment… À peine sorti de l’hosto que déjà, il se fourrait dans des embrouilles plus grosses que lui - même si ça n’était pas bien difficile. Ainsi donc, Marlene, qu’il lui présenta rapidement, et lui avaient passé leur aprem dans les sous-sol de la ville… Même pour lui traînait dans ce qu’il considérait être les bas-fonds de Londres, il n’avait jamais été jusqu’à fréquenter les égoûts. Soupirant en levant les yeux au ciel devant l’attitude de son indécrottable ami, il ne posa pas de questions supplémentaires sur cette histoire, même si une myriade se bousculaient dans son crâne en surchauffe. « Ah, Shannon, tu me surprendras toujours… » lâcha-t’il pour répondre à cette nouvelle bizarrerie. Mieux valait attendre qu’ils soient servis pour demander des détails.

Athos prêta donc la part d’attention nécessaire à la jeune femme qui accompagnait Shannon - non vraiment, dit comme ça, c’était bizarre ! - qui se présenta donc avec son nom complet, et semblait très contente qu’on lui paye une tournée. S’il n’y avait que ça pour lui faire plaisir. Elle était aussi ravie de le rencontrer et débordait d'un étrange enthouasiasme à son égard. Shannon, lui présenter ses amis.: mais pourquoi faire ? Tout ça devenait de plus en plus intriguant. De plus près, il eut tout le loisir de remarquer qu’elle était effectivement jeune, grande et élancée, le regard joyeux et maquillé - tiens, tiens… Quand elle opta pour une bière, il se dit qu’elle lui plaisait bien finalement, et pas dans le sens salace du terme. Une bonne camarade de beuverie, en somme. Athos commanda donc deux autres pintes suite à celle de Shannon, et suivit la jeune femme jusqu’à une table un peu isolée, Shannon leur emboîtant le pas. Il eut envie de se retourner et de lui lancer un clin d’oeil juste pour le rendre mal à l’aise, mais l’occasion ne s’y prêtait pas. Il lui lança juste un regard malicieux qui voulait dire Tu m'expliques ? Mais il était persuadé que son meilleur ami n’y comprendrait absolument rien.

Une fois à la table, Athos s’installa en face de la jeune femme, laissant tout le loisir à Shannon de poser ses fesses malchanceuses où il le souhaitait. Calant une pinte devant chaque soiffard à cette tablée, il s’apprêtait à porter un toast un peu sympa quand Marlene prit la parole d’un ton bas. Pardon ? Lui qui arborait toujours une poker face ne put retenir l’éclair de perplexité qui traversa son visage et fit légèrement lever son sourcil gauche. Son regard dériva jusqu’à Shannon, histoire de voir s’il trouvait ça normal qu’elle aborde un tel sujet de pétage d’ambiance au bout de cinq minutes. Mais il n’y trouva aucune réponse. Ainsi donc, Marlene venait de dévoiler deux importantes informations à Athos. D’abord, elle n’avait pas beaucoup l’habitude de sortir, et de traîner dans les bars. Ou alors, deuxième information, avec ses amis militants pour les droits des moldus, des elfes, des hippogriffes opprimés ou que savait-il encore. Non pas qu’Athos était contre ce genre de choses, au contraire. Mais ça ne voulait pas dire non plus qu’il avait envie d’en débattre autour d’une bière. La seule raison pour laquelle il aurait pu faire semblant de s’y intéresser, ça aurait été parce qu’il avait envie de passer la nuit avec elle. Et ça n’était clairement pas le cas.

Un instant, il hésita à carrément changer de sujet de conversation, mais il se dit qu’il fallait quand même faire bonne impression et ne pas briser les rêves et espoirs de cette petite tout de suite. Et puis, elle se vexait peut-être plus facilement que Shannon, qui était habitué aux assauts et railleries de son ami. « En tant que pilier de bar, je dois dire que je suis déçu de ne pas le savoir… » rebondit-il d’un air faussement intéressé avant d’enchaîner. « Mais ce statut m’a aussi permis d’entendre tout un tas d’histoires près des comptoirs. Par exemple, il y a celles qui incluent des égoûts à Londres, une grande blonde et un irlando-latino qui y ont croisé des trucs pas nets. » On aurait dit le début d’une mauvaise blague, et ça le faisait rigoler. « Et puis, il y a celles qui parlent de l’histoire du bar, du comptoir et de ses finitions. Je ne dis pas que ça n’est pas intéressant mais… À ton avis, laquelle j’ai envie d’entendre en premier ? » Franchement, il avait essayé de mettre toutes les formes possibles pour éviter de la vexer et d’être trop donneur de leçon, s’amusant plutôt de la vanne de Shannon pour faire passer la pillule. Mais franchement, ça n’était pas possible. Il n’allait quand même pas écouter une histoire soporifique alors qu’il était venu se changer les idées. Levant son verre, il entreprit de trinquer avec ses camarades d’un soir. « À vos aventures, et cette belle histoire que j’ai hâte d’entendre. » Qu’est-ce qu’il s’était passé dans ces foutus égoûts, vraiment ? Sa curiosité avait été aiguisée, et il ne repartirait pas d’ici sans savoir le fin mot de l’histoire. Et il avait bien l’intention de découvrir quel étrange lien unissait son meilleur ami et cette jeune femme qui aimait les moldus et commandait des grandes pintes de bière. Mieux valait retenir la dernière information, d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 337
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | Sweetie Plum
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty
MessageSujet: Re: La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon EmptyLun 8 Juin 2020 - 19:34

Shannon n'avait même pas remarqué que Marlene s'était apprêtée pour le voir. Il fallait bien dire qu'il ne remarquait pas vraiment tout ce qui touchait à la féminité de manière générale. Et puis, avec son presque dix centimètres de plus que lui, il n'avait pas franchement que ça à faire de la détailler en levant la tête. Ils devaient faire une paire bien atypique en pénétrant dans le Chaudron Baveur ce soir-là, et c'est probablement ça qui attira le regard d'Athos plus qu'autre chose. L'irlandais ne se trouvait pas foncièrement dérangé par son meilleur ami - ce n'était vraiment pas comme s'il invitait Marlene avec une idée autre que celle de lui remonter le moral - tout au contraire. Le sourire qu'il affichait de ce fait était sincère alors qu'Athos et elle faisaient vaguement connaissance. Les mains dans les poches il regardait cela presque de l'oeil extérieur qui ne veut se mêler de rien. Shannon bien entendu, ne remarqua pas le sous-entendu du regard de son meilleur ami et ne s'y arrêta pas davantage. Aussi les suivit-il plutôt en silence, sa pinte dans une main, avant de s'asseoir à côté de la jeune femme. La main enroulée autour de son verre, il afficha un air de surprise entendue lorsque Marlene se mit à parler des moldus. Athos aussi ne semblait pas s'y attendre et leurs deux regards convergèrent vers l'écossaise qui devenait brusquement le centre de l'attention. Les moldus.

Shannon qui avait grandit comme tel, et eu la surprise d'apprendre à onze ans qu'il n'en était pas un, ne connaissait que très peu les liens qui unissaient les deux communautés. Il n'avait même pas pris étude des moldus en option au château, comme un bon nombre de ses camarades qui préféraient les options disons, plus "sorcières". Aussi la jeune femme venait surtout de cultiver l'arbitre de Quidditch contre son gré d'une certaine manière. Il allait lui répondre quelque chose mais Athos lui coupa le sifflet avant même qu'une syllabe ne sorte de sa bouche. Le sujet des égouts revînt sur le tapis à la vitesse de la lumière et il préféra lever les yeux vers le plafond plutôt que d'y répondre directement, avant de lever son verre de guinness - quand même, il était irlandais. Il en avala une bonne grosse rasade avant de répliquer : « J'suis sûr que Marlene se fera un plaisir de te raconter tout en détail » lui répondit-il en relançant le souaffle vers la jeune femme à qui il adressa un sourire, « n'est-ce pas ? ». L'irlandais ne perdait, bien entendu, pas le nord. Son acolyte se devait d'être formée à l'art et la manière de raconter des bobards. Et elle n'était carrément pas très douée pour cela. S'entraîner face à Athos - qui savait débiter un sacré paquet de conneries à la minute, quand même - serait un exercice qui rendrait Maugrey fier. Même si en réalité, mieux valait qu'il ne le sache jamais. De toute manière, Athos, sans être réellement au courant pour l'Ordre du Phénix, savait bien que son meilleur ami trafiquait des choses louches dont il ne pouvait pas franchement parler. Et ce dernier était d'ores et déjà persuadé qu'il savait que cette petite excursion dans les égouts n'était pas là pour la promenade.


(535)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Marlene McKinnon

Marlene McKinnon


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 1100
| AVATARS / CRÉDITS : © Thx Agathe
| SANG : ⊰ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty
MessageSujet: Re: La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon EmptyMar 9 Juin 2020 - 11:41

C’était la fin des années soixante-dix et, décidément, cela était appréciable d’attirer l’attention des messieurs pour autre chose que votre plastique quand vous étiez une femme. Surtout quand les dits hommes se trouvaient des sorciers dont vous enrichissiez la culture moldue. Aussi la fierté enjouée de Marlene confondit-elle instantanément la perplexité de Athos avec de l’intérêt, et le léger silence qui s’en suivit avec l’effet mouche de son annonce. Mais le pilier de bar s’exprima finalement pour démanteler délicatement ce fantasme. Ce n’était pas encore le début des années quatre-vingt et, apparemment, il appartenait encore aux hommes qui parlaient le plus fort de choisir les sujets de conversation. Cette considération étant faite, il semblait malgré tout juste à Marlene que l’ami de Shannon qui avait payé leur tournée mérite de choisir l'histoire dont il serait l’auditeur. Le problème était que l’origine de leur aventure rocambolesque, elle se trouvait bien dure à expliquer. « Tu surestimes notre histoire, pour commencer ce ne sont pas les égouts de notre capitale grouillante mais ceux de Southend-on-Sea. Tu m’diras, s’agissant d’égouts, ils grouillent considérablement des mêmes choses ... ». Ou peut-être pas ? Elle leva également sa pinte à leur belle histoire qu’ils seraient donc obligés de raconter. La robe ambrée de sa bière lui chatouillait l'iris. L’opportunité de laisser son camarade de baguette tirer une nouvelle fois le premier, elle la força en portant la cuvée des trolls à ses lèvres. Shannon ne commença malheureusement pas l’histoire de la manière attendue mais lui renvoya plutôt le souafle. C'est qu'il n'était plus tireur d'élite mais arbitre de quidditch ! L'Irlandais peu solidaire de l’Écosse poussa sans le vouloir leur dualité rebelle sur un autre terrain. Marlene ne descendit non pas une simple gorgée de sa potion magique, mais une bonne moitié de son verre, la tête penchant de plus en plus en arrière. Cela n’avait pas autant le don de la vider de son sang pour la remplir d’alcool à la place, plutôt que celui de lui laisser un peu de temps pour réfléchir. « Mmmmh ...».

Le fond de la pinte de nouveau sur la table, la sorcière essuya sa moustache de mousse avant de faire bien naturellement une ellipse sur le début de leurs aventures. « Je disais donc … Southend-on-Sea et ses égouts ! Dès qu’on est descendus là-dedans avec Shannon, on est tombés nez à pinces avec un crabe de feu. Ironique non ? Sachant que ce qu’on aurait préféré avoir à ce moment-là, c’était justement un pince-nez ! ». Marlene qui mentait terriblement mal avait appris à combler les silences avec des digressions et des plaisanteries plutôt qu'avec des inventions. La faute des deux sorciers, après tout, c’était eux qui l’avaient lancée. Et sa petite blague lui tira, au moins à elle, un trait de rire. « Le crabe était plutôt effrayé que réellement agressif, il s’était fait arracher la moitié des joyaux de sa carapace et … - la vision des trous béants avec du sang coagulé sur la carapace du crabe retournait encore l’estomac de la sorcière qui cilla une seconde - M’bref, apparemment ce serait très stupide de leur arracher les joyaux, la carapace entière se revendrait à prix d’or sur le marché des chaudrons ! Quelle consolation ! ». C’était ce que Mondingus lui avait appris sur le retour quand elle avait osé lui demander s’il avait lui aussi participé à cette cruelle activité. Ses joues commencèrent à adopter la teinte de deux souafles. Le Chaudron Baveur n’était pas bondé en cette fin d’après-midi, aussi la sorcière n’avait pas remarqué que quelques conversations s’étaient tues autour. « Toujours est-il qu’il ne nous a pas attaqué … pas tout de suite et pas volontairement en tout cas je crois. Il a attendu qu’on tombe sur - et là, accroche toi à ton chapeau pointu - une espèce de mafia gobeline ??? ». Son tour de couler un regard perplexe à ses interlocuteurs qui étaient peut-être plus au fait qu'elle de l'existence de ce genre de groupuscules dissidents.

______________________________
Order of the Phoenix
The great challenge of adulthood is holding on to your idealism after you lose your innocence.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty
MessageSujet: Re: La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon Empty

Revenir en haut Aller en bas

La pluie, le beau temps et le reste w/Marlene et Shannon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Le chemin de traverse :: 
Le chaudron baveur
-