GRYFFONDOR : 240 pt | POUFSOUFFLE : 217 pt | SERDAIGLE : 188 pt | SERPENTARD : 196 pt
Retrouvez l'édition de juin de la Gazette des sorciers !
Le deal à ne pas rater :
ASOS : Jusqu’à -75% sur 1000 looks Homme
Voir le deal

Partagez

another version of the truth | PHOEBUS & MARLENE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Caradoc A. Dearborn

Caradoc A. Dearborn


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 398
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hardy (lux aeterna)
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père et son frère morts.
| PATRONUS : Un raton-laveur.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

another version of the truth | PHOEBUS & MARLENE Empty
MessageSujet: another version of the truth | PHOEBUS & MARLENE another version of the truth | PHOEBUS & MARLENE EmptyVen 29 Mai - 16:31

La surprise de Raven avait été grande lorsqu'elle avait saisi au petit matin que Caradoc n'avait pas fermé l’œil de la nuit, car il n'était pas dans ses habitudes de faire de telles crises d'insomnie. Le Médicomage au contraire était réputé pour être un excellent dormeur, capable de piquer un somme dans un coin de la salle de repos de Sainte-Mangouste entre deux urgences, de trouver le sommeil la fenêtre ouverte donnant sur le Chemin de Traverse les samedis soirs les plus festifs, et même dans le temps à poursuivre sa grasse matinée alors même que son jumeau se prenait pour le chanteur des Croques-Mitaines sous la douche dans la pièce d'à côté. Mais cette nuit n'avait pas été comme toutes les autres nuits, et Caradoc en avait été réduit à se tourner et se retourner entre les draps de sa compagne, condamné à courir derrière Morphée sans parvenir à le rattraper. Demain, il allait devoir mentir au visage de son frère et cette perspective plongeait le jeune Dearborn dans un abîme de consternation, lui qui détestait les cachotteries et méprisait les menteurs. Le fait que Raven lui rappelle pour le rassurer que techniquement il mentait déjà à son jumeau depuis de longs mois à propos de leur relation, mais aussi et surtout au sujet de son engagement au sein de l'Ordre du Phénix, n'avait évidemment pas arrangé les choses. Caradoc savait, au moment où Dumbledore avait réclamé de sa part la discrétion la plus complète, que cacher la vérité à Phoebus auquel il disait tout depuis toujours serait une gageure... Mais ce terme était encore en-dessous de la vérité. Depuis bientôt deux ans il menait une double-vie de justicier de l'ombre, sans pouvoir s'en ouvrir à sa propre famille... Du moins, la partie de sa famille qui n'avait pas deviné ce dont il retournait. Marlene avait rejoint les rangs de l'Ordre du Phénix depuis maintenant quelques mois, en grande partie par sa faute, ce que Caradoc ne parvenait pas à se pardonner non plus : c'était une chose de risquer sa propre vie, c'en était une autre d'avoir permis à sa soeur de faire de même parce qu'il n'était pas assez bon menteur ! A la suite de ce fiasco, et pas seulement parce qu'il avait été sévèrement engueulé par Maugrey et le reste des membres de l'Ordre, Caradoc avait redoublé de prudence et avait plus que jamais pris, à contre-cœur, ses distances avec le reste de sa famille pour leur propre sécurité. Amadeus, son père, n'avait posé aucune question mais son fils savait pertinemment que cette situation devait cruellement lui peser. Quant à Phoebus, Caradoc n'osait même pas imaginer son état d'esprit, persuadé que son jumeau devait l'avoir à présent renié pour l'avoir abandonné. C'était malheureusement le prix à payer, et si Caradoc trouvait un certain réconfort à pouvoir s'ouvrir honnêtement auprès de Raven et Marlene, le manque de son père et de son frère se faisait progressivement insupportable. C'était la raison pour laquelle Raven et lui avaient décidé de retrouver un peu le chemin de la vérité, et annoncer au monde ce qu'ils cachaient depuis de longs mois, cette idylle naissante qu'ils avaient discrètement entretenue cachée de tous... Raven était convaincue que cette révélation suffirait, pour Amadeus et Phoebus, à expliquer pourquoi Caradoc avait été aussi absent ces derniers temps. Quant à lui, il n'en était pas aussi sûr, mais c'était toujours une chose de moins qu'il cacherait à sa famille, aussi avait-il immédiatement attrapé sa plume pour proposer à son père de passer le prochain dimanche au fief Dearborn, celui-ci même qu'il avait déserté ces derniers temps, et indiquant qu'il aurait grand plaisir à voir également son frère et sa demi-sœur. Il savait qu'Amadeus serait trop heureux d'aller chercher lui-même Phoebus au fond de son lit afin d'avoir ses trois rejetons autour de la même table à déjeuner. Le hibou envoyé, Caradoc n'eut plus qu'à prendre progressivement conscience de ce qu'il s'apprêtait à faire, et à sentir au fil des jours la nervosité l'envahir au point de n'en plus pouvoir dormir. « J'y vais, lança-t-il d'une voix blanche à Raven en passant une tête par la porte de la chambre tandis qu'elle s'habillait, souhaite-moi bonne chance. » L'Auror fit mieux que ça et tenta de lui transmettre tout son courage par le biais d'un long baiser, mais rien n'y fit, lorsque Caradoc quitta l'appartement il avait toujours la nausée qui évidemment ne fit qu'empirer quand il transplana jusqu'à Loutry Ste-Chaspoule. Le jeune homme se matérialisa au fond du jardin de la demeure Dearborn et se courba en avant, convaincu qu'il allait dégobiller tout le petit-déjeuner qu'il n'avait pas mangé. Il laissa s'écouler quelques secondes, totalement concentré dans la contemplation de ses chaussures solidement ancrées dans l'herbe du jardin, avant de se reprendre et se redresser : il était un adulte, il allait s'en sortir, il pouvait le faire. A chaque pas le rapprochant de la maison Caradoc trouvait un nouvel encouragement, ce qui lui permit de pousser sans trop d'hésitation la porte d'entrée et pénétrer dans le salon vide. « C'est moi, annonça-t-il d'une voix sonore à l'entrain un peu trop forcé, y'a quelqu'un ? » s'enquit-il en atteignant le pas de la porte de la cuisine.
Revenir en haut Aller en bas

another version of the truth | PHOEBUS & MARLENE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres :: 
Les lieux d'habitations
-